Wedding Day



 



avatar
Lexy Kark
Future Mrs Dolohov
Messages : 812 Crédits : me, myself & Kingofwall
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Infirmière étudiante
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère des neiges
Epouvantard : Le cadavre de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 24 Oct 2014 - 18:32

One of these days the sky's gonna break
And everything will escape and I'll know
One of these days the mountains
Are gonna fall into the sea and they'll know


L’agitation. Les paupières closes, c’est tout ce qu’elle discerne. Elle ne s’entend plus même penser. Toutes les décisions sont déjà prises, son texte est connu jusqu’au bout des doigts. Elle n’a plus la force de s’opposer, le tourbillon ayant déjà tout balayé sur son passage depuis des mois. Un jour redouté, à bien des niveaux. Le jour à ne pas foirer, le jour où aucun faux pas ne serait toléré. Les gens autour d’elle s’affaire, elle n’écoute rien, elle est simplement bercée par le bruit des talons, les froissements de tissus, le brouhaha des voix… Elle ne sait pas, désire-t-elle mourir ce moment même ou …

«Lexy. »

Il faut ouvrir les yeux maintenant, se croiser dans le miroir devant lequel elle est placée. Son corps n’est qu’électricité parcourant ses nerfs. Inspirer, ouvrir les yeux, expirer, ouvrir les yeux on a dit.

«Lexy, dépêche-toi. »

Deux éclats verts apparaissent dans le reflet. La réalité revient, le bruit lui revient plus fort, la lumière est aveuglante, son visage est sans émotion. Elle se lève, la chambre lui semble encore plus étroite qu’il y a quelques instants. Drusilla est debout elle aussi, toisant une sang basique lui apportant la robe virginale. Lexy se retrouva bientôt face à la robe posée avec soin sur le lit. Il est temps d’enfiler le costume, de mettre son joli masque de circonstance. Elle ne sait pas si elle veut rire ou pleurer. Dans une poignée d’heures son nom sera lié à celui d’un homme qui n’a cessé de malmener son cœur et son esprit. Bousculée, émue, terrorisée, inquiète, reconnaissante, chamboulée, protégée… Il avait un pouvoir sur elle, ce qu’elle détestait. La reine des glaces n’était plus.

Elle retira sa robe de chambre pour passer l’étoffe. Quatre mains s’affairaient autour d’elle, développant le tissu, ajustant d’un côté, refermant de l’autre. Les bras en croix, elle se laissait manipuler comme une poupée. Une fois la tâche terminée, la jeune Kark chercha les yeux de sa mère. Le verdict était sans appel. L’émotion pouvait clairement se lire dans ses iris sombres. Une nouvelle émotion, encore jamais rencontrée avant. L’épouse Kark s’avança doucement, scrutant sa fille. D’une main douce, elle vint repousser une boucle rousse de son visage. Son sourire était touchant, il mettrait presque les larmes aux yeux. Il n’eut aucun mot échangé, juste des regards, des respirations émues. Un moment figé, la fierté d’une mère, une caresse si douce que cela ne devrait être permis.

On toqua deux fois à la porte avant qu’une chevelure blonde ne fasse son apparition. Autumn tout sourire eut un temps d’arrêt en voyant Lexy habillée. Sa bouche d’ordinaire si joliment fermée s’entrouvrit avant de former un oval parfait.

 « Tu es splendide. »

Ces mots réussirent à arracher le premier sourire de Lexy aujourd’hui. Sa meilleure amie portait une robe bleue qui mettait en valeur ses prunelles amusées. Elle était superbe elle aussi. Elle s’avança, posant une boite sur le lit avant de l’ouvrir.

 « Le dernier détail. »

Un voile, immaculé était méticuleusement plié, prêt à être mit. Il ne fallut que quelques minutes avant qu’il ne soit installé, couvrant l’arrière de sa robe. La fiancée le frôla du bout des doigts, l’ouvrage était finement réalisé. On ajouta les perles à ses oreilles avant de décréter que la tenue était terminée. Les deux aides de camp furent congédiées dans la foulée. On frappa de nouveau. Deux hommes d’une élégance rare firent leur entrée, marquant un temps d’arrêt à leur tour. Edwin et Victor Kark ne tarirent pas d’éloges. Leur princesse avait enfin une robe digne de sa beauté. Loin d’oublier ses soucis, la future mariée réussit à rire à leurs plaisanteries, à s’émouvoir de leurs mots, de leurs caresses. Bien sûr Victor aurait voulu plus de volume, Edwin aurait rajouté beaucoup plus de tissu… mais Drusilla leur rappela volontiers que la cadette n’était ni une volaille ni bonne pour le couvent. Il ne fallut que trop peu de temps avant qu’Autumn et Victor ne commencent à se chamailler. Tout aurait pu n’être que bonheur et légèreté, si le cœur de Lexy n’était pas aussi lourd.

Edwin et Drusilla durent partir en premier, embrassant tendrement les joues de leur fille. Victor avait un dernier détail à régler et promis de repasser.

 « Lexy Kark va enfin avouer son amour à Sevastian Dolohov ! »

Cria Autumn une fois seules. Victorieuse, la blondinette était la plus excitée des deux Serpentard. La rousse lui envoya un regard assassin.

« Arrête tes âneries, tu sais très bien que c’est faux. Il ne manquerait plus que quelqu’un te croit ! »

Le rire cristallin de son amie ne faisait que confirmer ses dires. La jeune Kark s’état habituée aux utopies rocambolesques qu’elle se faisait à propos des futurs époux. Elle avait tout imaginé ! Un amour passionné que le fiancé cachait sous une cuirasse de méchanceté, une émotion nouvelle pour la jeune pucelle qui découvrait enfin le feu dévorant de l’amour ! Une histoire cachée par les deux protagonistes aux yeux de tous afin de préserver les apparences et qui se retrouvaient dans les vestiaires de la clinique pour exprimer toute la force de leurs sentiments.

« Pour la dernière fois je ne fricote pas avec Sevastian dans les vestiaires ! »

 « Oui, donc c’est par divination qu’il a su de quelle couleur était ton soutien-gorge la dernière fois… »

« C’était un accident ! Il ne savait pas que je me changeais et commençait déjà à me hurler dessus ! »

 « A d’autres !»

«Autumn…»

Lexy était soudainement lasse de devoir s’expliquer encore une fois pour les situations loufoques qui leur avaient été donné de rencontrer depuis leurs fiançailles. Elle soupira longuement avant de se diriger vers le grand miroir – la spécificité première de cette chambre. Dans cette vitre, elle vit lentement s’approcher une mariée en devenir. Son reflet lui fit l’effet d’une bombe. La réalité était là. Ses doigts parcourent quelques détails de la robe qu’elle ne pouvait plus quitter des yeux. La boule dans sa gorge qui était déjà là depuis un moment se mit à grossir, plus encore. Elle manqua bientôt d’air, l’angoisse prenant son cœur en étau. Le blanc était virginal, enveloppant sa silhouette frêle pour la rehausser. Elle avait l'air d'une femme dans ces plis de dentelles et de soie. Elle toucha certains détails : l'encolure, quelques boutons, ses boucles d'oreilles. Elle avait déjà essayé cette robe pour les ajustements, mais cette fois-ci elle était parfaite. La jeune femme ne s'était jamais sentie aussi belle. Le rouge lui monta aux joues. Qu'est-ce qu'il se passait au juste dans sa cage thoracique ? Le palpitant s'était mit à battre plus fort qu'avant. C'était la nervosité ? La peur ? Un soupçon d'excitation ? Elle pouvait voir son regard paniqué, alors que le reflet d'Autumn faisait son entrée dans son champ de vision. Elle lui prit la main sans un mot, regardant le miroir plutôt que Lexy directement. Ses yeux rencontrèrent ceux de la future mariée, elle eut un sourire tendre.

 « Tout va bien se passer. »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Everybody's got a dark side, do you love me ? Can you love mine ?
Nobody's a picture perfect but we're worth it, you know that we're worth it
Will you love me ? Even with my dark side?

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Wedding Day
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Ailleurs :: Habitations