La parure de la grande épouse royale [Mission]



 



La parure de la grande épouse royale [Mission]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
avatar
Alden D. Wheeler
Messages : 1333 Crédits : Avatar, signa : Moi | GIF : tumblr | Texte : Paul Eluard
Age du personnage : 30 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Joaillier - Lapidaire - Sertisseur | Il a repris la bijouterie désertée de ses parents après le coup d'état de décembre 2021.
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un caméléon.
Epouvantard : Une main purulente qui s'extirpe d'un tas de braises rougeoyantes et lui attrape la cheville d'une poigne de fer pour l'entraîner avec elle.
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 13 Oct 2014 - 21:50

Lundi 19 septembre 2022, fin d'après-midi.


William Wallas a dit :
 

Un silence presque absolu régnait dans la bibliothèque. Parfois, une toux ou le bruissement de pages résonnait dans l'air, mais bien vite, chacun retournait à ses occupations. Je ne faisais pas exception.
Plusieurs piles de livres et de journaux m'entouraient et parsemaient la table à laquelle j'étais assis depuis plusieurs heures maintenant. Un cahier ouvert devant moi, je notais toutes les informations qui pouvaient m'être utiles.

Utiles en quoi, me direz-vous ?

Ce matin, j'avais reçu un ordre de mission. Il était question de retrouver, sur le sol anglais, la trace éventuelle du collier de Nefertari, l'une des épouses de Ramsès II. Collier dont l'existence n'avait jamais été réellement prouvée jusque-là. D'après les livres que j'avais consultés, certains documents anciens donnaient une description approximative de l'objet et parlaient rapidement des effets magiques qu'il était censé avoir. Mais, comme partout où le collier était cité, il s'agissait de rumeurs ou de on-dit. Certains archéologues affirmaient l'avoir trouvé une première fois au début du siècle dernier, mais là encore, aucune preuve. Son apparition la plus récente dans les ressources mises à disposition à la bibliothèque datait de l'année dernière, quand des rumeurs l'avait situé en Égypte, près de Thèbes.

Les différents articles de journaux à ce sujet relataient comment la brigade locale avait été lancée sur sa trace dans le cadre d'un trafic d'antiquités. Des fouilles non contrôlées par le ministère égyptien avaient eu lieu dans différents tombeaux à travers le pays ainsi que des vols dans différentes structures officielles. Par je ne sais quel biais, la presse avait « appris » que le collier en faisait peut-être partie. Là encore, aucun moyen de connaître la fiabilité de la source.
L'enquête des brigadiers égyptiens avait duré de nombreux mois. Ils avaient démantelé une partie du trafic, récupérant ainsi de nombreuses antiquités. Seulement voilà, le collier n'avait pas fait partie du lot. Au final, personne n'avait vu cette pièce de ses propres yeux. Conclusion : il n'avait peut-être jamais fait partie de ce trafic. Peut-être qu'un autre collier, lui ressemblant d'une manière ou d'une autre, avait engendré cette méprise ?

Quant aux autre objets non retrouvés pendant l'enquête et qui n'étaient pas issus de fouilles « sauvages », j'avais récupéré le nom de quelques uns d'entre eux et vérifié s'ils avaient été retrouvés entre temps. Je n'étais cependant arrivé à rien de bien concluant. J'avais découvert que seuls deux oushebtis, des statuettes funéraires, avaient été récupérés aux mains de contrebandiers avant de passer la frontière égyptienne. Je notai donc dans un coin de ma page : « vérifier dans les archives du QG si d'autres objets ont refait surface depuis ». Savait-on jamais, selon la localisation des objets retrouvés, ce serait peut-être un indice.

Qu'en était-il depuis l'année dernière ? Plus aucune mention de ce collier, à part ces rumeurs parvenues aux oreilles de notre chef de faction récemment. Ce dernier avait d'ailleurs chargé Stozaiah de m'aider dans cette enquête, et heureusement : son aide ne serait clairement pas de trop, vu l'ampleur de la tâche. Il était de garde aujourd'hui, moi de repos. C'était tout naturellement que je m'étais chargé de récolter les informations préalables.
L'ancien poufsouffle et moi avions convenu de nous retrouver dès le lendemain pour discuter de tout ça. Je pourrais d'ores et déjà lui annoncer qu'un passage par les archives serait nécessaire. Je devais également penser à envoyer une lettre à Petra, la Phénix qui m'avait aidé lors de ma mission en février dernier. En tant que née-moldue, elle aurait peut-être accès à d'autres informations grâce à sa boîte à écran, ce qu'elle appelait son « ordinateur ». Il y avait peu de chances pour que ça aboutisse à quelque chose, mais savait-on jamais.

***

Une petite musique d'ambiance résonna d'un coup, me faisant sursauter : c'était déjà l'heure de fermeture de la bibliothèque.
J'en avais terminé avec les journaux. Je m'empressai donc d'aller les déposer à l'entrer des archives, là où un employé les remettrait à leur place plus tard. Je remballai ensuite mes affaires à la hâte. Je gardai deux livres qui m'avaient paru plus intéressants que les autres, plus deux autres que je n'avais pas encore eus le temps de parcourir : je les emprunterais et les lirais chez moi, ce soir.
Avec un peu de chance, ça permettrait à mon esprit de rester occupé, de ne pas penser au fait que Zak était parti pour de longs mois à l'autre bout de monde.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom
Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom
Je suis né pour te connaître
Je suis né pour te nommer.
Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

La parure de la grande épouse royale [Mission]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs