SALUS POPULI SUPREMA LEX ESTO ϟ La fin ϟ Sujet des mangemorts



 



SALUS POPULI SUPREMA LEX ESTO ϟ La fin ϟ Sujet des mangemorts
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Institutions mangemorts
avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 28 Mai 2014 - 20:10


ϟ Salus populi suprema lex esto ϟ

Le bien du peuple est la loi suprême

Zone de transplanage de Pré-au-Lard  - 26 mai 2022, 15 heures environ

Barry avait reçu des ordres clairs : attendre qu'un groupe parti en mission revienne avant de finir son tour de garde. Il savait qu'on l'avait entubé sur ce coup-là : peut-être même que la mission allait durer des jours et des jours après tout ! Il commençait à piquer du nez, sentant le poids de son repas peser sur son estomac. Alors que ses paupières s'alourdissaient, il vit débarquer peu à peu plusieurs habitants... Et ouvrit complètement les yeux quand il remarque les cadavres... « Par le Lord... »

Informations RP  

ϟ Vos personnages passent la zone de transplanage, mais restent à l'entrée de la ville pour tout le tour final. Ce ne sera qu'après le post de conclusion qu'ils pourront pénétrer dans la ville. On montre sa Marque des Ténèbres, on explique bien pourquoi on ramène deux cadavres dont un où il n'y a aucune trace de Marque des Ténèbres.

ϟ Tous les personnages de Pré-au-Lard peuvent poster dans ce sujet, même ceux n'ayant pas participer à l'event express.

ϟ Le message de conclusion est prévu pour la fin du weekend, vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez d'ici là et, comme d'habitude, ceci ne compte pas comme un tour officiel.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Faust Waltz
Trash à temps plein
Messages : 993 Crédits : Daemon
Age du personnage : Trente-quatre ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Barman au Magyar d'Argent
Faction : Héritiers
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Lamproie. Il est incapable de produire un patronus corporel depuis une dizaine d'années au moins, donc il ne sait pas si son patronus a changé.
Epouvantard : Avant, c'était son frère Fabian. Maintenant, il ne sait plus.
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 28 Mai 2014 - 21:37

Et c'était qui, ce gringalet ? Faust avait à peine eu le temps de lever sa baguette qu'il avait jeté un sort, très efficace qu'on se le dise, sur McKay. Bon, gringalet en apparence, mais apparemment pas trop mauvais pour le reste. Ne jamais se fier à des fringues moches. Un ordre lui parvint du brigadier, momentanément mis au sol par le Blixten qu'il avait mangé dans la gueule. Dégager ? Il ne demandait que ça, c'était exaucer son souhait que de le lui dire. Pas besoin de lui intimer qu'il avait compris – il se recula et lassa le champ libre à son rival. Faust prit le corps de Nora au sol, aussi précautionneusement que faire se peut dans une manifestation-carnage, et leva la tête juste à temps pour voir McKay balancer un coup de poing d'une mollesse légendaire à son adversaire.

« DÉFONCE-LE ! »

Baaah. Vous vouliez qu'il fasse quoi ?

Il en était à fuir quand la milice débarqua – dans un capharnaüm où il n'y avait STRICTEMENT rien à comprendre, mais où il empoigna l'autre Gryffondor par le bras pour tenter de le tirer loin des Américains. Plus facile à dire qu'à faire, d'ailleurs, vu que ces connards les talonnaient carrément et qu'ils se prenaient tellement de coups de bottes qu'ils allaient sans doute avoir le cul bleu pour le restant de leurs jours. Le corps de Nora avait été balancé sur son épaule droite, tandis que de la gauche, il soutenait McKay – dans un état lamentable – et l'aidait à se frayer un chemin dans la foule. Il ne savait même pas comment il réussissait à faire tout cela, avec son ossature de chat et sa musculature de barman. Quelque chose comme l'adrénaline, ou simplement la connerie inconsciente typique des gens de sa maison. Une salve de sorts les frôlait. Les touchait. Il sentait les brûlures s'accumuler sur ses bras, ainsi que les coupures, et plus d'une fois il faillit s'écrouler au sol, les pieds emmêlés dans des Incarcerem mal lancés qui emprisonnaient plus de civils que son aimable personne. Il s'entendait hurler et lancer des sorts à tout va, d'une main aucunement maniable et libre, sans savoir ce que ça donnait. Ni où étaient les autres. Un Manus lui atterrit en pleine gueule, avant qu'il se retrouve au sol après avoir trébuché sur un civil inconscient. S'il perdait des dents dans l'opération, il se jurait de retrouver tous ceux qui l'avaient frappé et de leur arracher l'intégralité de leur dentition, pour ensuite se faire un collier avec les dites dents.
Dans sa chute, il avait presque échappé le corps de la Torvald, mais c'était sauf. Par contre, il avait bien perdu son compagnon. Un petit regard de panique, non mais s'il ne ramenait pas McKay Alice allait lui arracher la tête et tout ce qui suivait, avant qu'il repère l'autre au sol, amplement piétiné par des inconnus. Comme lui, en fait. « Bordel, MCKAY ! » Sa voix rauque s'était cassée dans son cri, alors qu'il récupérait le brigadier d'une main. Une voix – celle du gringalet – s'éleva dans les airs.

Transplaner. Maintenant. Transplaner hors d'ici. Oh Merlin merci. Mais pour ça... fallait être debout. Faust réussit à se relever et tira sans ménagement sur le bras de McKay. « Debout, alleeeeez, mets-toi... DEB... OUT. » Réussi. Transplanage, now. Nora toujours sur une épaule, l'autre bras sous ceux de McKay. « À trois, on trans... plane. Et te désart... pas. Compris ? Un... 'eux... trois. » Un dernier sort envoyé vers eux – le barman se le prit de plein fouet. Et quand ils posèrent les pieds dans la zone de transplanage, il s'échoua tout simplement au sol, entraînait avec lui McKay et Nora. Godric Gryffondor bénisse cette terre où il avait envie de rester couché jusqu'à la fin de ses jours. Au moins jusqu'à ce qu'un douanier armé vienne se pencher sur lui et lui demande de voir sa Marque. Oui, merci de te pencher sur son visage tuméfié et ensanglanté, parce qu'il était hors de question qu'il se lève. Au moins pour les dix prochaines années.

Il releva sa propre manche (enfin, ce qui en restait – une chemise neuve, par Morgane), les tatouages de son avant-bras gauche s'écartant pour mieux mettre en valeur la Marque des Ténèbres qui s'y étalait. Puis, retournant difficilement sur le dos un McKay à la veille de l'inconscience, lui releva ses deux manches dans l'espoir que ce crétin n'ait pas foutu sa Marque sur ses fesses. Encore là, au point où ils en étaient, il s'en foutait, il l'aurait déculotté ici et rien à foutre. Heureusement pour tout le monde, le tatouage était sur un de ses bras et le douanier pu abaisser sa baguette. « Et elle ? Elle ? Nora. Ha, oui. Pas de... » Un signe pour montrer sa Marque, histoire que l'autre comprenne. Le douanier lui demanda pourquoi elle n'en avait pas - qui elle était - pourquoi pourquoi pourquoi. Non mais il avait une tête à donner des explications maintenant ?

« ... lice... vald... trouve... lice... Le douanier ne semblait pas comprendre et Faust lui hurla au visage, crachant un mélange de sang et de salive et usant de ce qu'il lui restait de voix pour faire passer son message. ALICE TORVALD ! TROUVE ALICE ! »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

« Il n'irait pas le chercher, d'abord parce que c'était Waltz, et qu'il était fou, et qu'il ne fallait pas le suivre, jamais [...] » ▬ Ian Blackburn



poison i want to love you but I better not touch. i want to hold you, but my senses tell me to stop. i want to kiss you, but i want it too much. i want to taste you, but your lips are venomous poison. you're poison, running through my veins.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Amadeus L. McKay
Prince Charmant
Messages : 153 Crédits : WildFox
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Brigadier
Faction : Héritiers
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Un Faucon pélerin
Epouvantard : Le corps sans vie de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 28 Mai 2014 - 23:15


Le corps à corps n’avait pas duré très longtemps. L’autre avait réussi à s’échapper dès le premier coup porté par Amadeus, lui donnant un coup de genou très mal placé... Puis la milice déboula dans sa direction. McKay ne comprit pas tout de suite ce qui était en train de se passer, jusqu’à ce que Waltz l’agrippe vers le bras pour le faire avancer. Faust maintenait Nora sur une de ses épaules, de l’autre côté il soutenait un Amadeus en très mauvais état. Et pour ne pas arranger les choses, de nombreux sorts fusaient dans tous les sens autour d’eux. Le Brigadier, grandement affaibli, trébucha à maintes reprises. Mais il ne lâchait pas son autant son appui. Puis il sentit quelque chose le frapper dans le dos, lui arrachant un râle de douleur. Bon… Il venait sûrement de se faire lacérer gentiment un peu de peau. Ses blessures commençaient à devenir insoutenables, c’était un gars solide mais il y avait des limites.

Et bien sûr le Manus qui fit perdre son équilibre à Faust, l’avait également touché. Encore un coup sur la tempe. Et le voilà qui embrassait une nouvelle fois le sol alors que la troupe affolée lui marchait dessus appuyant un peu plus sur les plaies et les brûlures de Mad’ qui était à deux doigts de tomber dans les vapes. D’ailleurs il n’entendit pas le Waltz lui gueuler dessus, ni celui qui l’avait attaqué annoncer qu’il était de nouveau possible de transplaner.

Une fois encore, le barman n’eut pas le choix et fut obliger de saisir, non sans mal, le bras du McKay. Cette fois-ci, Mad’ put entendre ce que l’autre lui disait. Se lever ? Pas possible. Il aurait bien voulu parler, lui dire de le laisser crever là, de sauver sa peau et de ramener Nora à Pré-au-Lard. Impossible de prononcer un seul mot. Il essaya bien de marmonner quelque chose mais seuls quelques filets de sang et de bave sortirent de sa bouche… Charmant ! Puis il crut comprendre qu’ils allaient devoir transplaner. Pas possible non plus… Non là, c’était certain il n’allait pas arriver vivant à Pré-au-Lard… Mais, visiblement la chance était avec eux.

Néanmoins l’arrivée dans la zone de transplanage fut pas mal mouvementée. Les deux Gryffondor s’étalèrent lourdement sur le sol, le corps de Nora à côté d’eux. Amadeus avait mal. Il ne bougeait plus. Le nez pété, des contusions un peu partout, des brûlures sur tout le torse et l’épaule, des coupures sanguinolentes dans le dos. Il n’était pas beau à voir mais il était toujours conscient, quoiqu’un peu sonné... Il sentit tout de même  qu’on remontait ses manches. Etaient-ils réellement à Pré-au-Lard ? Il entrouvrit les yeux et put remarquer qu'un type se tenait au dessus de lui et le regardait d'un air étrange. Ah oui… La Marque. Un coup d'oeil sur le côté... C'était  Waltz, à moitié affalé sur lui, en train de s'occuper de ses manches... Amadeus referma ses paupières, serrant des dents à cause de la douleur. « Putain Waltz tu m'écrases... »

Puis la voix de Waltz résonna soudainement. Evidemment, le nom de la personne qu’il venait de crier interpella le Brigadier qui toujours incapable de se lever murmura dans un souffle « Alice… Je veux voir Alice… » Il ne dit rien de plus, à bout de force. KO le McKay…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ian Blackburn
Léchouilleur en puissance
Messages : 1146 Crédits : Bazzart
Age du personnage : 27
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Grade-chasse à Poudlard
Faction : Héritier
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère Longibande
Epouvantard : Allister, mort.
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 29 Mai 2014 - 14:25

Ian n'avait pas changé d'expression, il aurait parfaitement pu ne pas avoir entendu les commentaires de Hunter. Il n'avait pas levé les yeux au ciel devant son petit mouvement de défiance devant la prise d'autorité de Murph', digne d'un gamin de six ans qui ne veut pas donner la main à son camarade. Il ne lui avait pas non plus fait savoir le fond de sa pensée à propos de ce qu'il avait dit. D'abord, parce qu'ils n'avaient pas le temps pour une petite querelle intestine, pas alors que tout explosait autour d'eux. Et ensuite parce qu'il n'aurait de toute façon pas pu.

La milice avait fini par passer outre les manifestants qui les protégeaient, sans trop de scrupules, visiblement, et venait sur eux. Ian était en première ligne, et le plus en forme de leur petit groupe, et c'était lui qui repéra les quatre miliciens qui leur arrivaient dessus, et les autres qui suivaient. Il s'était battu, il avait paré, attaqué, du mieux qu'il pouvait, mais les américains en face étaient déterminés et au moins aussi énervés que lui. Le premier Diffindo l'avait touché en pleine poitrine, mais il était resté debout, avait continué à tenir les miliciens à distance. Il avait fallu un Expulso à bout portant pour le faire voler en arrière, entre les pieds de ses camarades.

Il avait le souffle coupé, la douleur était cuisante dans sa poitrine, son dos et son cou. Il chercha son souffle pendant plusieurs secondes, luttant contre la panique qui montait. Et puis, derrière le sifflement dans ses oreilles, un cri, amplifié magiquement. Ils pouvaient partir, et ils n'allaient pas se gêner. Ian leva les yeux, chercha le regard de Murphy. Un hochement de tête partagé, et une inspiration sifflante, et Ian transplana.

Crac!

Ian s'écroula sur le sol battu de la zone de transplanage. Il releva les yeux, Murphy était arrivé, les autres aussi (même si, bon, en toute franchise, il n'aurait pas été plus dérangé que ça si Hunter et l'autre nana dont il ne se souvenait pas le nom n'étaient pas revenus), ils avaient le cadavre de Storm, ils étaient en sécurité. A côté de lui, par terre, Waltz et Mckay, et un autre cadavre (décidemment c'était une manie). Sa tête retomba par terre dans un soupir et il jeta un coup de poing faiblard sur le pied de Waltz.

"La prochaine fois que tu te barre comme ça je te latte la tronche…"

Il rouvrit les yeux vers le douanier qui lui demandait de montrer sa marque. Il termina de déchirer sa jambe de pantalon déjà sérieusement entamée par les sorts et le séjour par terre pour montrer son mollet au douanier qui hocha la tête et le laissa tranquille.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Sam 31 Mai 2014 - 13:47


Le but c’était de retrouver Lexy et de prendre la poudre d’escampette. Pas plus difficile qu’il n’avait pu faire par le passé. D’ailleurs au départ, c’était bien ça. Se tenant la main, ils esquivaient entre les sorciers pour trouver un coin où se cacher et ensuite transplaner. Mais ce n’était décidemment pas sa journée à Billy. Un sort le heurta au bras gauche, déjà blessé auparavant par une brûlure, lui faisant lâcher la main de la jeune fille. Billy lâcha un juron en russe. Diable comme sa langue maternelle revenait vite dès qu’il s’agissait d’être malpoli. Insulter quelqu’un en slave sonnait tellement bien.

Billy avait à peine eu le temps de lever sa baguette pour contre-attaquer que Lexy prenait à son tour un sort. Il dirigea sa baguette vers le lanceur, un gamin, un mioche à l’air ahuri. Mais surtout à côté quelqu’un qu’il connaissait : Micah…Micah Flint. Billy écarquilla des yeux, surpris. Il ne l’avait pas vu depuis des lustres et il s’était attendu à tout sauf à lui…contre lui. Un phénix donc… La nouvelle glaça le sang du jeune homme. Des anciens amis devenu ennemis, il en avait rencontré à la pelle. Ça ne change rien à ce sentiment de trahison à chaque fois que ça recommençait. Peut-être Billy était plus sensible à ce sujet après le coup d’état. Quoiqu’il en soit, il aurait attaqué s’il n’avait pas été devancé par Micah qui semblait avoir repris ses esprits avant lui. Le filet du Rete Fulgurator lui tomba dessus comme une enclume. Billy tenta de l’éviter mais trop tard.

Ce n’était plus des jurons en russe qu’il lançait mais un chapelet d’insultes de tout genre. Billy en avait assez ! Assez ! Passe encore de se faire attaquer par quelqu’un sortit de nul part. Deux fois, ça commençait par contre à faire beaucoup, qui plus quand il était touché à la blessure faites quelques minutes avant. Qui plus est quand c’était un ancien ami d’école ! Heureusement le sort n’était pas parfait, même plutôt faible, car Billy réussit à s’en sortir au bout de longues secondes tout en pestiférant. S’il n’était que brûlé légèrement il y a de ça quelques minutes, il avait à présent mal de partout. Il avait eu de la chance. Micah était peut-être un ennemi à présent, mais peut-être avait-il des remords à attaquer un ancien camarade de Poudlard. Quoiqu’il en soit, son sort avait été loin d’être parfait.

Le filet se désagrégeait alors qu’il entendait le signal pour transplaner. Enfin. Ce n’était pas trop tôt ! Tous autour de lui commençait déjà à disparaître, les phénix, ces ordures aussi. Vu comment Lexy et lui avait été encerclés, il ne se plaignait pas qu’ils transplanent sans chercher à les ramener avec eux. Il se retourna vers la jeune femme et sa main vint chercher le poignet fin pour lui indiquer qu’il était là, à côté. À défaut de voir, elle avait dû entendre l’ordre de transplaner et les personnes se dispersant autour d’elle était suffisamment un indice. Il murmura un «Finite Incantatem », sa baguette pointée sur le visage de la jeune fille, avant de lui faire un clin d’œil.

La seconde d’après, ils étaient de retour à pré-au-lard, le reste de l’équipe était présente et la plupart d’entre eux semblaient plutôt en forme. Il tira sur son haut noir pour montrer la marque sur sa clavicule à la sentinelle de garde avant de se retourner vers le groupe…et les deux cadavres. Il reconnaissait Storm et Torvald : « La pèche a été bonne pour certains. ». lui ramenait surtout une belle brulure sur le bras gauche, des égratignures et plusieurs bleus. Il ne risquait pas d’oublier le visage des phénix ayant croisé sa route.

Il finit par détourner les yeux. Il n’avait qu’une envie à présent, se barrer de là et aller voir un toubib pour qu’il lui dise qu’il avait tout en ordre avant d’aller dormir…ou boire, c’était aussi une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 2 Juin 2014 - 16:36


Informations RP

ϟ Vos personnages, après avoir été autorisés à passer les portes de la ville, ont été conduits à l'Hôtel de Ville. Les deux leaders les ont interrogés sur ce qu'il s'était passé, sur la mort de Deke Storm ainsi que sur celle de Nora Torvald. Une fois ce bilan terminé, ils ont été autorisés à vaquer à leurs occupations.

ϟ L'édition de L'Union du 27 mai 2022 détaille la situation du pays. On y parle de la colère des civils vis à vis du Ministère, de la manifestation qui a viré au drame ainsi que de l'incapacité du gouvernement illégitime à prendre en main le problème moldu. Cette édition montre clairement que les idées des mangemorts n'ont pas quitté les esprits des civils et c'est un regain d'espoir pour les habitants de Pré-au-Lard.

ϟ Les corps de Nora et Deke sont inhumés le 29 mai face à l'ensemble des habitants de Pré-au-Lard qui ont fait le déplacement. Le courage de Deke Storm est loué. Wilhelmina et Elena rendent aussi hommage à Nora Torvald qui est une figure phare du système éducatif sous le régime de Lord Voldemort. Certains mangemorts gardent en tête qu'elle avait choisi de vivre dans le monde libre mais les deux leaders n'en font pas mention.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

SALUS POPULI SUPREMA LEX ESTO ϟ La fin ϟ Sujet des mangemorts
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Institutions mangemorts