ϟ SALUS POPULI SUPREMA LEX ESTO ϟ Event express II - Page 2



 



ϟ SALUS POPULI SUPREMA LEX ESTO ϟ Event express II
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Commerces et zones de loisirs sorciers :: Chemin de Traverse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Invité
Invité

Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 11:27


Billy hocha la tête lorsque Murphy leur conseilla de garder l’œil sur la foule à la recherche de quelqu’un de la brigade. Il n’avait pas tort, évidemment. Ce qu’il fallait chercher ? Des gens bien entretenus, plutôt athlète ou au moins suffisamment fort pour être dans une brigade. Billy avait des doutes que l’homme en short jean et son embonpoint fasse partie d’un tel groupe. De toute manière le jeune homme ne se faisait pas trop de soucis. Avec la tension qui montait au sein de la foule, tous serait bientôt obligé de se dévoiler que ce soit dans un geste, une parole ou même un léger rictus. Il suffisait de rester aux aguets. Il observait un groupe de jeunes hommes qui semblaient un peu perdus au milieu de la foule tout en se demandant s’il devait les garder à l’œil avant de détourner le regard et d’observer ledit « Cooper » dénoncé par Lexy. ll avait déjà vu cette tête mais il aurait été dur de dire. À une friction avec les phénix à en entendre la jeune femme. Derrière eux, il pouvait entendre une partie de leur petit groupe parler chiffon façon « Witch Mag » dont Hunter, son collègue préféré…sans aucun doute car ils étaient dans le même service.

Du côté de l’animation, on s’était placé devant Torvald pour la protéger sans aucun doute de finir piétiner. Encore une fois on déconcentra Billy et il revint sur leur boss. Ils se séparaient maintenant. Enfin un peu d’action ! Certes, boss leur demandait de rester discrets mais Billy doutait que ça ne dure. Et il pouvait sentir que Storm était tout aussi impatient qu’eux. Il lissa un pli de son haut noir comme si de rien n’était avant de suivre son groupe attribué : Mckay, Waltz et miss Kark. Il connaissait bien Lexy, pas vraiment les deux autres et il eut pendant quelques secondes une légère inquiétude. Billy préférait travailler seul ou avec quelqu’un de proche plutôt qu’en groupe désordonné et qui ne connaissaient pas les capacités de chacun. Peut-être parce que trop de fois dans le passé, il avait failli de finir en merguez ou émincé de Billy pour avoir fait trop confiance à des inconnus. Bon sang, ce n’était que de la surveillance ! Mais comme pour venir le contredire, il entendit Waltz et se retourna dans un même geste vers Storm pour le voir s’éloigner d’eux, et avec ça leur capacité à se dissimuler. « De toute façon, je n’ai pas l’habitude de passer inaperçu. Je commençais déjà à me lasser… »  Répondit-il avec un léger sourire.

Il avait à peine fini que Waltz manquait de lui tomber dessus. Génial, il finirait piétiné par sa propre équipe ? Ironie. En voulant l’éviter Billy heurta assez fort un homme se trouvant juste à côté de leur groupe.

Spoiler:
 


Il n’entendit que le sort que Waltz lança alors qu’il allait se retourner pour lui dire de faire attention quand le gars qu’il venait de bousculer l’empoigna par le haut de son vêtement. Génial, un mastodonte pas content ! « FAIS ATTENTION OU TU VAS IDIOT. » Billy cligna des yeux et son sang ne faisait déjà qu’un tour prêt à lui répliquer quelque chose d’acerbes et sarcastique. À commencer par lui faire comprendre qu’il n’était pas sourd, qu’il ne supportait pas qu’on le touche sans son accord et finir par lui demander ce que le gars fichait dans une foule s’il ne supportait pas être un  peu chahuté.  

Par le plus grand des miracles, il réussit à garder son calme, souffla une fois tandis qu’une de ses mains agrippait le poignet de l’autre, sa deuxième remontant le haut de son haut pour éviter de dévoiler la marque sur sa clavicule. Montrer la faction à laquelle il appartenait n’était sans doute pas le meilleur des timings. Il fit un léger sourire, de ceux qui charmaient la jeune femme s’occupant des hiboux de la poste de pré-au-lard bien qu’il doute de son efficacité sur un homme qui faisait plusieurs centimètres que lui et passablement énervé. « Écoute, mon ami…Je suis désolé, franchement désolé. C’est un abrutit qui m’a poussé et je ne l’ai pas vu venir… »  Il tapota légèrement dans un signe d’apaisement sur le poignet de l’homme « Toi et moi, on est là pour les mêmes raisons… Je t’ai entendu et je suis totalement d’accord avec toi. »  A vrai dire, Billy n’avait pas du tout aperçu ce gars jusqu’à présent et bluffait espérant que celui-ci comme la majorité de la foule avait vociféré son mécontentement à qui voulait bien l’entendre.

Quelques secondes passèrent avant que l’homme décide que ça ne valait pas la peine et il lâcha Billy, sans oublier pour autant de le repousser sèchement. « Fais attention où tu vas ! » répéta-t-il avant de s’éloigner. Billy recula en trébuchant et heurta Waltz qui lui avait l’air de très bien s’amuser à voir son sourire carnassier. Il réarrangea ses vêtements comme si de rien n’était et chercha Mckay et Lexy du regard pour voir s’ils se débrouillaient mieux que lui.


Dernière édition par Billy C. Archer le Sam 24 Mai 2014 - 11:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 11:27

Le membre 'Billy C. Archer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Ian Blackburn
Léchouilleur en puissance
Messages : 1146 Crédits : Bazzart
Age du personnage : 27
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Grade-chasse à Poudlard
Faction : Héritier
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère Longibande
Epouvantard : Allister, mort.
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 12:18

Finalement, il aurait peut-être préféré s'ennuyer plus longtemps. Au moins il pouvait discuter avec Waltz. Maintenant, leur pseudo chef d'équipe avait décidé de séparer leur groupe en deux, et non seulement il se trouvait éloigné de Waltz, ce qui, vu les fringues des manifestants, était une perte pour sa journée, mais surtout, maintenant il se retrouvait un peu trop prêt de Murphy. Bon, dans un sens, c'était mieux, il pourrait avoir un œil sur lui et arracher des membres au hasard s'il lui arrivait quelque chose. D'un autre côté… c'était compliqué.

Il tenta d'occulter et se concentrer sur le bordel autour d'eux, ce qui n'était pas plus bête étant donné que les grognements et invectives de la foule commençaient à gagner en intensité, et que de l'autre côté du groupe, une baston venait d'éclater. S'il ne faisait pas suffisamment attention, il allait tout simplement se faire bousculer et piétiner par la foule. Ajouté à ça le fait que leur artefact de pseudo invisibilité marchait quand il voulait, merci la seule nana de leur petit groupe de leur avoir prouvé en se prenant une magistrale baffe de la part d'une passante, et il avait vraiment d'autres choses à penser que s'intéresser à Murphy. Ouais.

Il aurait dû mettre une capuche, finalement, même si Kenny aurait sûrement fait une attaque et l'aurait séquestré dans un cachot de Poudlard jusqu'à ce qu'il ait terminé de brûler tous ses vêtements, d'abord parce qu'il s'était mis à pleuvoir, et puis s'ils devaient être vus, autant ne pas montrer leur trogne en public. Heureusement que sa marque des ténèbres était sur le mollet (et qu'il faisait suffisamment froid pour ne pas se balader jambes nues), pour le coup.

De #1
Bobo ou pas bobo?:
 

"Tu peux pas faire attention connard?!!"

Un grognement de Ian suffit pour faire détourner le regard au type qu'il avait bousculé sans faire exprès. Si il avait voulu foutre le bordel, il aurait fait autrement, pas en shootant dans un rondouillard habillé en... fluo. erk. Heureusement que Kenny n'était pas venu, définitivement.


Dernière édition par Ian Blackburn le Sam 24 Mai 2014 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 12:18

Le membre 'Ian Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 12:49


Oups... La voix de Zacharias, ainsi que son ton autoritaire, arrachèrent à Billius une grimace d'embarras. Pour la première fois depuis qu'ils étaient arrivés sur les lieux, il ressentit une pointe douloureuse de culpabilité. Le Smith l'avait accueilli, et tout ce qu'il trouvait à faire pour le remercier était d'emmener Dylan dans une manifestation visiblement destinée à dégénérer. Il n'osa même pas croiser plus de quelques secondes le regard de l'adulte, une expression de profonde excuse se dessinant sur ses traits à cette occasion.
Il n'avait pas envisagé de se faire reconnaître, comme il n'avait pas non plus prévu qu'ils pourraient se retrouver véritablement mêlés à une bagarre... Ou du moins, quand il l'avait imaginé, il s'était peint la scène comme quelque chose de nettement plus héroïque.
Là, une femme venait de prendre Dylan pour le jeter au sol avec violence au sol. Le MacAllister n'eut pas le temps de réagir : déjà, la foule n'entraînait, séparant les garçons un court instant, assez pour que la panique s'empare vraiment de l'adolescent. Son sang ne fit qu'un tour, et il poussa prestement l'homme qui l'empêchait de rejoindre son ami, s'attirant immédiatement un regard noir de l'individu.


    - Dylan ! Cria-t-il, couvrant les insultes, qui commençait à atteindre un niveau sonore disproportionné. Ca va ?


Dylan n'eut pas le temps de lui répondre, déjà agressé par un autre manifestant, qui n'appréciait pas son patronyme. L'inquiétude gagnait peu à peu dans l'esprit de Billius, et il prenait soudain une juste mesure de son inconscience. Quand ils sortiraient de là, il se confondait en sincères excuses, en espérant que son ami veuille bien lui pardonner... S'ils sortaient de là.
Le Serdaigle avait un terrible pressentiment, qui augmentait à la hauteur de l'excitation de la foule.


    - Ferme-la toi-même, face de gargouille ! Lança-t-il pour défendre le Smith, puisque l'autre homme de cette famille avait été emporté loin d'eux par ce qui semblait l'amorce urgente d'un combat. Allons... Ajouta Billius à l'adresse de son camarade, avec un regard qui en disant long sur ce qu'il pensait de son idée à présent.


Il aurait voulu dire "allons-nous en", mais visiblement, un départ précipité n'était plus d'actualité : il était trop tard pour faire marche arrière, ils étaient trop pris dans l'engrenage infernal pour avoir une chance de s'en extraire, et Billius, l'estomac serré d'hésitation, constatait bien que son allégeance le poussait à aller aider Zacharias, ne serait-ce que pour se rendre utile, maintenant qu'il était là.
Il sortit sa baguette, et se précipita vers l'adulte, qui tentait de maitriser un sorcier atteint d'une sorte de rage incontrôlable, distribuant les coups à tour de bras.


Dé:
 

Aller contre le courant des manifestants était devenu totalement impossible. La bagarre déclenchée condensait tout un public virulent, et des sorciers plus imposants que les deux adolescents eurent tôt fait de refuser à Billius le passage, pour ou contre son bien d'ailleurs - il avait cru entendre une sorcière faire remarquer à l'une de ces acolytes qu'ils y avaient même "des gosses" qui prônaient leur cause, en les désignant, et qu'il était bien connu que la vérité sortait de la bouche des enfants.

    - Quelle bande de scroutt à pétards ! Grogna le MacAllister, comme pour appuyer par un pied de nez la déclaration de leur admiratrice, tandis qu'un rouquin d'une taille ridicule l'assignait d'un "casse-toi d'là pauvre nain" totalement abhérent. On va en venir aux baguettes si ça continue...


Dernière édition par Billius MacAllister le Sam 24 Mai 2014 - 13:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 12:49

Le membre 'Billius MacAllister' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Amadeus L. McKay
Prince Charmant
Messages : 153 Crédits : WildFox
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Brigadier
Faction : Héritiers
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Un Faucon pélerin
Epouvantard : Le corps sans vie de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 15:12


Les yeux parcourant toujours la foule, Amadeus ne pouvait s’empêcher de détourner constamment son regard à l’endroit où il avait aperçu Nora pour la dernière fois. Cette situation prenait une tournure bien trop personnelle à son goût. Nora était une femme admirable, qu’il appréciait beaucoup. Mais il devait garder son sang-froid, se jeter dans le tas pour la sortir de là, n’était malheureusement pas le pourquoi de leur venue ici. Ce n’était pas le moment de jouer aux chevaliers servants, pas cette fois… Soupirant de frustration, il continuait à scruter la foule sans tenir compte de ce que disaient ces camarades. Non… Il n’était pas dans le coup. Puis de nouveaux éclats de voix l’interpellèrent. Le dénommé Smith s’était interposé entre la mère d’Alice et ses « agresseurs ». Amadeus referma machinalement sa mâchoire sur sa lèvre inférieure, elle devait tenir…

Alors que la foule commençait à monter en puissance, Storm décida qu’il était temps pour d’intervenir. Il désigna rapidement deux groupes. Amadeus fut le premier nommé. Et puis… Bordel… Le nom de Waltz sortit en deuxième position pour son plus grand plaisir. Il fallait faire avec. Il ne cessait de se le répéter. Mais Faust était bien trop imprévisible pour que de simples pensées puissent rassurer le Brigadier. Il allait devoir garder un œil sur lui. Storm avait bien précisé qu’il fallait rester discret. Et ça, ce n’était pas le fort de cet imbécile.

Amadeus avait pris la tête du petit groupe et tentait de se frayer un chemin dans la foule, jetant à plusieurs fois un regard en arrière pour s’assurer que la miss Kark n’était pas trop malmenée dans la masse humaine. Et surtout, pour surveiller ce lion sauvage de Waltz. Pour Archer, pas d’inquiétude à avoir. D’ailleurs ce dernier s’en sortit plutôt bien face à une armoire à glace qu’il avait visiblement bousculée. Garder son sang-froid, c’était ce qu’il fallait…

Et ce qu’il craignait ne tarda pas à arriver. Dans un nouveau coup d’œil en arrière, voilà qu’il put apercevoir Faust user de sa baguette pour lancer un Creare Iram sur un des manifestants. Amadeus sentit son sang s’échauffer en lui. Il ne pouvait donc pas s’empêcher de foutre la merde cet idiot ? Et il était content de lui en plus. Ce sourire sur sa sale petite gueule de… Amadeus fit demi-tour et n’eut à faire que quelques pas pour se retrouver près de Faust. Tout en lui jetant un regard noir il l’interpella tout en essayant de rester calme et discret « Waltz ! On n'est pas là pour jouer ! Arrêtes tes … » Pas le temps de terminer qu’un homme venait de le bousculer dans le dos et lui-même alla heurter un type devant lui. Ce dernier se retourna, peu ravi et croyant apparemment qu’Amadeus en avait après lui.

Dé : est-ce que Mr est gentil avec Mad’ ?

Oui – Amadeus a juste droit à quelques insultes bien sympathiques.
Non – Le mec donne une vilaine droite dans le visage du Brigadier.

Charmant. Amadeus ne répliqua pas, ce n’était pas le moment de déclencher une bagarre. Il fallait continuer. Nouveau coup d’œil vers Faust qui devait sûrement ricaner face à la déconvenue que Mad’ venait de subir. C’était certain qu’il aurait apprécié que le brigadier se prenne un petit coup dans la bousculade. Nouveau regard désapprobateur en guise de mise en garde. Etait-ce réellement nécessaire ? 


Dernière édition par Amadeus L. McKay le Sam 24 Mai 2014 - 15:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 15:12

Le membre 'Amadeus L. McKay' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Zakary Cooper
Fécondator
Messages : 3502 Crédits : tumblr + the xx : intro
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Août 2011 à Juin 2017 : Attrapeur de l'équipe de Quidditch de Flaquemare ; Décembre 2011 à Juin 2017 - Septembre 2019 à Décembre 2020 : Attrapeur de l'équipe de Quidditch d'Angleterre ; De septembre 2017 à décembre 2020 : Professeur de vol à Poudlard. Depuis mars 2021 : Employé dans le Département des jeux et sports magiques, spécialisé dans la corruption.
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Pygargue à tête blanche.
Epouvantard : Coincé entre quatre murs, il est soudainement incapable de se transformer/de s'envoler tandis que la pièce se remplit peu à peu d'eau ; le tout dans le silence le plus total.
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 15:26

MANGEMOOORTS A BABOOORD:
 

Zak eut l'envie soudaine de répondre au bonhomme qui lui faisait face que la demi-portion lui suggérait d'aller se faire rôtir plus loin par un dragon enragé. Bordel de goule, c'était trop moche de l'attaquer sur sa taille. Il n'était pas si petit que ça. Ça y est, il était vexé pour de bon. Mais le souvenir des coups sur son visage et dans le nez à peine plus de six semaines plus tôt le poussa à garder la bouche close. Enfin, il n'en pensait pas moins.

Flint était à ses côtés à présent. Et... Un autre type qu'il supposait être l'un de ses camarades Phénix, perdus comme eux deux au milieu de ce joyeux capharnaüm (à vrai dire, il le connaissait de nom, Gael Ferhthsnonau-truc-imprononçable-augh, puisqu'il avait fait parler de lui en même temps qu'Eireann, Scarlett et Noah, et qu'Alden l'avait déjà mentionné à une ou deux reprises, mais pas de tête). « Ca va, pour... (pour l'instant ? Il se ravisa au dernier moment : inutile d'envoyer son flagrant manque d'optimisme quant à la situation présente à la figure de ses acolytes) Ca va. » Il leur décrocha un rapide sourire pincé.

A côté, l'espèce de troll-humanisé (celui qu'il avait essayé de calmer un peu plus tôt) recommençait à beugler à s'en déchirer les cordes vocales. Tout le monde s'en donnait à cœur joie ; à qui hurlerait le plus fort. Scroutt. Ca aussi, ça allait vite l'énerver. Mais inutile maintenant d'essayer de calmer le jeu : l'agitation allait crescendo, c'en était plus qu'affolant.

Zak passa à un doigt de se prendre un mémorable coup de poing, sans doute pas tout à fait volontaire, dans la mâchoire. Il songea un instant que c'était Bruce, qu'ils auraient dû envoyer ici. Bruce (aussi grand que lui ne l'était pas) qui aurait juste eu à prendre un type ou deux et taper sur les autres avec pour calmer le jeu.

On le poussa une seconde plus tard, et il se rattrapa de justesse au bras de Feth...quelquechose (son camarade présumé inconnu, donc)  pour éviter de finir par terre puis piétiné en un claquement de doigts. « Désolé » souffla-t-il rapidement. Il eut un regard par-dessus l'épaule de Flint. Et... S'arrêta net. « Oh bordel. » Le temps d'une seconde, deux peut-être, il lui avait semblé apercevoir l'une de ses anciennes élèves. Non, en fait, il en aurait mis sa main à couper : il l'avait vue. Lexy Kark. Qui aussi sympathique avait-elle pu être du temps où son père l'entraînait, comme son nom l'indiquait, n'avait strictement rien à faire ici. Une Mangemort, en d'autres termes. En liberté ? Ici ? … Seule ? Sans doute pas. Les pensées de Zak se mirent à faire des tonneaux et il cherchait du regard la tignasse rousse, mais... Rien à faire, la foule s'imposait entre l'endroit où il l'avait aperçue et lui (le désavantage de faire un mètre vingt les bras levés). Il n'avait pourtant pas rêvé. Alors enfin, il eut la présence d'avertir ses deux camarades, parlant à toute allure : « Une Kark. Je l'ai perdue, mais... Je suis certain de l'avoir vue. Par là. » Kark. Le nom suffisait à hurler "ennemi". Il désigna d'un geste plutôt vague de la main la zone où elle se trouvait. Où quelques autres Mangemorts se trouvaient peut-être... ? La foule l'écrasait trop pour espérer tenter quoi que ce soit de plus que de sonner l'alerte auprès de Flinth et Feth... Gaël. Et le souvenir de Lakeshire était encore trop brûlant pour empêcher l'angoisse de monter en flèche dans ses tripes.


Dernière édition par Zakary Cooper le Sam 24 Mai 2014 - 16:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 15:26

Le membre 'Zakary Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Gael Fetherstonhaugh
Névropathe compulsif
Messages : 509 Crédits : None
Age du personnage : 29
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Chef de la salle de la mort
Faction : Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Lapin
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 16:10

Gael n'avait pas vraiment eu le temps d'attendre la réponse du mini Cooper que la foule sembla faire une holà et se mit à vibrer comme un essaim. Gael serra les dents si fort sur sa cigarette qu'il la coupa nette, faisant tomber l'extrémité allumée et se retrouvant avec quelques petits morceaux de feuille de tabac sèches sur la langue. Il les souffla entre ses lèvres, envoyant un regard circulaire autour de lui. Il n'aimait pas ça. Il n'aimait pas ça du tout. De base, il n'aimait pas la foule. Ca lui rappelait un peu trop la mer, une masse énorme fluide, visqueuse, qui vous étouffe, vous entraîne et contre laquelle, quoiqu'il arrivât, l'on ne pouvait rien. Un tsunami humain ou d'eau salée, quelle différence ? Les deux vous arrachaient à la gravité, vous traînaient sur des mètres pour mieux vous noyer, vous étouffer et vous écraser sur la pression insoutenable du fluide considéré. Les deux étaient peuplés d'animaux étranges, carnivores, voraces, aux dents plus aiguisées que des rasoirs passés à la pierre à affûter trois heures durant. Le tout pour vous déchirer les chairs et vous avaler les entrailles à grands renforts de bruits de succion. Charmant.
Ces considérations ainsi faites, nous sommes mieux à même de juger de l'inquiétude assez palpable de notre intrépide héros en cet instant. Gael sentit des coudes lui masser violemment le dos, tandis qu'il se sentit onduler. Il ne faisait pas bon être une crevette dans des situations comme celles-ci. Surtout qu'une crevette dans l'océan...
gael remua la tête, comme pour chasser ses idées maritimes et se focaliser sur le danger immédiat. Certes, les risques étaient peu élevés. Au pire, on se faisait emporter par un courant et l'on échouait sur une côte quelconque. Mais vu l'excitation de la foule, les Phénix de l'avant-garde, Nora, Faith, Dieu-sait-qui et ce connard de Thorne. Une belle épine dans le pied, ce dernier, si l'on passait cet affreux jeu de mot.
Non, décidément, Gael n'aurait pas dû ve...
On se répète.

Zakary choisit alors ce moment pour se rattraper au bras de Gael. Le gros type en face de lui l'avait manqué de peu et Cooper avait préféré se laisser choir comme une demoiselle en détresse entre les bras fébriles de Fetherstonhaugh. Mauvaise pioche. Gael manqua de se vautrer par terre comme un alcoolique entre deux bouteilles. Heureusement, la foule le retint etil put se remettre sur pied, ainsi que son camarade Phénix. Ce fut le moment où Micah - dont la tête disait vaguement quelque chose à Gael, peut-être s'étaient-ils croisés au QG, entre deux cafés - arriva pour offrir son aide. Un autre gringalet. Ca promettait, le nouvel ordre Phénix de roxxors à gros bras.
Gael crachotta entre ses dents, tendu comme une corde de violon.

"Nope, should be quite alright..."

Puis ce fut l'acouphène. L'acouphène dû à un Zak qui avait visiblement vu Kark.
Kark ? L'ancien ministre ? Mais il était mort, non ?
Il interrogea, surpris, pendant que Cooper montrait en gigotant de tout ses membres une direction vague :

"Mais il est crevé ce gros porc," en effectuant un malheureux geste en direction de l'homme qui avait agressé Zakary peu avant.

Faut d'avoir un bon karma, l'homme aperçut le geste et entendit la phrase. Sans imaginer une seconde que cela ne lui était pas adressé.

Et là, c'est le drame:
 


Gael eut tout juste le temps de voir un poing dans son cadre optique. Puis ce fut une douleur vive qui lui fit résonner plus de cloches dans la tête qu'un carillon de Noël. Il crut voir une troupe d'hippogriffes verts à petits roses lui fureter autour du crâne pendant qu'il tituba de quelques pas, vers la droite, la gauche, l'arrière, l'avant, semblant danser le twist, retenu dans une possible chute par les manifestants surexcités.
Surexcités, certes, mais le hasard faisait bien les choses. Comme les chasses d'eau moldues nettoyaient les lieux d'aisance des étrons les plus collants, la foule enleva l'agresseur hors de vue. Un tsunami, vous disait-on...
Gael plaqua sa main droite sur son visage alors que la Terre ralentit sa rotation. Il sentit du chaud lui glisser entre les doigts. Du chaud liquide.
De la morve ??
C'eût été, convenons-en, assez écœurant et fort déplacé en tel moment. A son grand soulagement, Gael constata qu'il se vidait simplement de son sang, son nez s'étant mis à couler, un petit vaisseau ayant fort probablement éclaté lors de l'impact avec le poing viril sur son visage. Ouf, l'honneur était sauf, pensa-t-il, alors que des petites gouttes venaient maculer sa manche et le bas de sa chemise, en tombant rapidement.
C'est alors que son cerveau percuta. Il saignait, nom de Merlin en culotte de guerre ! Si la manifestation commençait ainsi, qu'est-ce que cela allait donner à côté du stand de hot dogs à l'arrivée du cortège. Il tira un mouchoir en tissu de sa poche intérieure et le plaqua sur son nez.
La main toujours sur le visage, il tendit le bras vers ses collègues Phénix pour éviter de dériver.
S'il pouvait éviter de finir écrabouillé, il en serait d'autant plus heureux.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Curriculum vitae !:
 


Dernière édition par Gael Fetherstonhaugh le Sam 24 Mai 2014 - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 16:10

Le membre 'Gael Fetherstonhaugh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Lexy Kark
Future Mrs Dolohov
Messages : 812 Crédits : me, myself & Kingofwall
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Infirmière étudiante
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère des neiges
Epouvantard : Le cadavre de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 17:50

Les Phénix étaient dans la place, rien de bien perturbant en soi. Tout le monde était là, les burgers, la brigade… les cendriers et en face, une masse mouvante en colère. Elle perdit Cooper de vue très rapidement, il était tout de même rare pour deux personnes d’aussi petite taille de pouvoir apercevoir l’autre.

Elle essayait de rester avec le groupe sans être en retrait, même si cela signifiait frôler les gens dégoûtants – les hommes. Heureusement qu’il y avait … « elle ». Impossible de mettre un prénom sur ses talons vertigineux. Trop de testostérone pour leur petit groupe, elle était prête à se raccrocher à n’importe quelle forme féminine pour le salut de son esprit. Cependant c’était quelque chose que leur chef de groupe ne semblait pas prendre en considération. Séparation. Rien de méchant jusqu’au moment où elle comprenait se trouver séparée de son oasis. 3 hommes, tous plus grands, plus musclés, certains diraient virils, elle pensait à des animaux pervers. Ah non, Billy était dans le lot, donc rectifications, 3 hommes, dont deux animaux inconnus et donc forcément de la pire espèce. Inutile qu’elle ravalait toute autre pensée concernant les deux mâles… De bonne famille certes, mais pas stupide au point de se mettre ses alliés à dos, aussi Héritiers soient-ils. Ce n’était pas la première fois que la jeune ROUSSE devait travailler avec eux, la dernière fois elle était avec Sevastian, deux Ombres contre 3 Héritiers. Ça avait fini en barbecue géant, avec des balles prises en chair et une crise cardiaque du médicomage… Une peur jamais ressentie alors pour ce personnage avait chamboulée l’étiquette qu’elle lui collait. Oh bien sûr, elle n’avait pas oublié ce que les suiveurs de Salamander avaient fait à Poudlard, mais toujours était-il qu’ils étaient dans la même galère, dans le même bain de foule. Une foule houleuse dont la colère avait grimpé rapidement.

Les bousculades se multiplièrent graduellement, les hurlements mêlaient insultes à revendications. Homme n°1 bouscula un sorcier affreusement vêtu qui le remarqua. Attendez… Le temps que Lexy formule sa pensée, il la menait en parole. Ils n’étaient plus protégés. Autre bousculade… qui mena son précieux Billy empoigné au sommet d’un bras. Panique, oui, cette douce amie n’avait pas tardé à pétrifier le visage diaphane de la Sang Pur. Répliquer aurait été le signal de bagarre générale… mais avec une faute aux Mangemorts. Et impossible de donner le point aux piafs, elle était bien trop mauvaise joueuse. Son unique connaissance du groupe réussit à gérer la situation. De quoi aurait-elle dû s’inquiéter au fond ? Ce n’était pas la première fois qu’ils faisaient partie des mêmes rangs. Que voulez-vous, le cœur d’une jeune femme en fleur ne se guérit pas totalement de l’amour ! Quand bien même un autre prenant une place de plus en plus conséquente –bien que reniée par la propriétaire du palpitant en question.

Homme n°2 réprimandait Homme n°1 quand ses yeux clairs rencontrèrent ceux de Billy. Une manière assez discrète de s’enquérir de sa situation. Pour le moment, bien que la foule devienne plus oppressante et violente, elle n’avait pas eu d’incident. Elle continuait d’observer, mais avec bien plus de difficulté. Les visages étaient flous de s’agiter ainsi, les bras devenaient une danse infernale et le bruit l’empêchait de se focaliser sur son ouïe. Il fallut bien que le tour de Lexy arrive.

Pourquoi fallait-il que les gens soient si ridiculement grands ? C'était presque impossible de s'imposer pour rester avec le reste de la troupe. Elle en vint à jouer des coudes pour ne pas se faire avaler par la foule. Manquerait plus qu'elle soit obligée de s'accrocher au t-shirt de Billy pour ne pas le perdre... pire: LUI DONNER LA MAIN, comme une élève de première année. Sauf que le coude en question atterrit dans l'estomac d'un homme de corpulence supérieure à la sienne. Ni une ni deux, l'homme fluo se saisit de son maigre poignet pour lui faire se retourner brusquement. Stupéfaite, la jeune Kark le regarda d'un air effrayé. Il n'était visiblement pas être à frapper si adorable petit chaton apeuré... cependant il ne se gêna pas pour les paroles.

"Les greluches dans ton genre feraient mieux de pas venir me chercher ! Tu te prends pour qui hein ? C'est à cause de nullasses dans ton genre que des gens bien finissent accusés à tort ! Toutes des *biiiiiip* !"

PARDON ??? Le visage de Lexy se déforma de surprise et de dégoût à la fois. Est-ce qu'elle avait bien compris ce qu'elle avait compris ? L'envie de lui sauter dessus pour le griffer au visage sauta dans ses nerfs avant qu'il ne la repousse dans la foule avant de suivre son chemin. Elle était purement et simplement choquée. Quel était le rapport avec un coup de coude mal placé ? Visiblement cet homme avait des revendications plus profondes que les autres.
Et voilà qu'elle avait lâché les autres et qu'elle se retrouvait coupée. Et c'était partie pour un autre jeu de coudes. Heureusement elle le retrouva rapidement, retournant à leurs côtés.

Spoiler:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Everybody's got a dark side, do you love me ? Can you love mine ?
Nobody's a picture perfect but we're worth it, you know that we're worth it
Will you love me ? Even with my dark side?



Dernière édition par Lexy Kark le Sam 24 Mai 2014 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 17:50

Le membre 'Lexy Kark' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Corvus O. Hunter
Générateur de Chaos
Messages : 861 Crédits : Lord Ena
Age du personnage : 31
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Emissaire Ombre ¤ Ancien Avocat en Droit international
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Rouge-Gorge
Epouvantard : Se voir lui-même, enchainé, vidé de toute énergie et sans volonté. Avec le corps de son frère sur le sol.
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 19:42

Qu' O'ryan ait prit en compte mes paroles ou non m’importaient bien peu, un détail secondaire sans trop d'importance. De toute manière je faisais ces commentaires à hautes voix autant pour lui, les autres que pour moi alors..

Me concentrant sur quelques autres personnes de la foule, mon sourire s’agrandit doucement alors que la manifestation prenait encore de l'ampleur, vociférait davantage, commençait à se titiller de manière plutôt intéressante. Et étant donné la teneur des propos tenus ça et là, les encadrants ministériels, Trent Park... Il y avait de quoi. Nous pouvions aisément utiliser toute cette joyeuse ébullition à notre façon, l'exacerber et la tourner à notre avantage. Appréciable. Délicieusement appréciable.

Il fallait juste faire attention où nus mettions les pieds. Ces gueux pathétiques avaient déjà l'air de se bousculer sans égards tout en voyant leur voisin, alors nous qui ne devions qu'être de simples silhouettes floues... Je ne tenais pas à partager leur sueur de rat déplorable. Merci.

Ce cher Storm qu'on nous avait si gentiment collé comme leader pour l'occasion -un ex propriétaire de Zoo par les burnes de Merlin, quelle idée! I - sembla d'une vague idée similaire pour l'ensemble, décidant.... de nous séparer.

"Histoire d'en laisser quelques uns effrayer auror et brigadiers en leur montrer nos belles frimousses de Mangemorts, futé effectivement!"
Ricanais-je sans m'en cacher. L'artefact ne dissimulait que le groupuscule se trouvant dessous, non? Et même s'il ne devait pas y avoir forcément d'aurors dans le coin, il était évident qu'avec le climat actuel, que ce soit Brigadiers, civils remontés ou un de ces enfoirés de Phénix honteux, quelqu'un allait rapidement reconnaitre l'un des visages... Ce n'était pas comme si nos superbes profils étaient encore tous joyeusement placardés et recherchés! Tss.. Mais  tant que moi j'étais protégé... L'autre imbécile qui prendrait pour ses conneries une fois devant nos Ministère mangemort. Crétin.

"Et bien alors ma Swanny? Tes talons n'ont plus l’habitude des jeux de foules?"

Quelques brassées pour s'avancer, quelques bras esquivés, et voila que la belle qui étaient encore à mes côtés une seconde avant venait de..se prendre une belle baffe. Sa moue et son regards m'arrachèrent un bref éclat de rire alors que son regard ne quittait pas la mégère qui ne se rendrait surement jamais compte qu'elle venait de passer à une plume d'hippogriffe d'une mort certaine.

Mon rire s'accentua sous l'acte plsu que risible d'O'ryan. Le regard que j'en jetais à Swanny était des plus éloquents. Avec Alexianne disparue, l'Ombre avait peut-être envie de se trouver de nouvelles occupations plus intéressantes? Imaginer le Sorcier protéger la Saltimbanque, voir plus.. M'amusais.

Assez pour m'en faire oublier moi-même les dangers des ces fichus corps qui nous cernaient de toutes parts..

Et si j'appréciais assez la belle poitrine qui venait vaguement de s'avancer contre moi, beaucoup moins le coup de coup l'accompagnant qui venait de se planter dans le bas de mon coup, bien dans ma trachée, me coupant allègrement le souffle sans grande douceur.

Je dégageais sans délicatesse la grognasse qui avait manqué s'étaler sur moi et me tuer sans classe aucune, tachant d'arrêter de tousser pour reprendre mon souffle.

Larmes aux yeux, me massant le cou, je croisais le regard amusé d'Esmé et le lui rendit en grimaçant à moitié. Non, je n'avais pas cherché, j'étais une victime, rien de plus!

Les dés rouuulent:
 


Dernière édition par Corvus O. Hunter le Sam 24 Mai 2014 - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 19:42

Le membre 'Corvus O. Hunter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Murphy O'Ryan
Messages : 599 Crédits : deadpool
Age du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Professeur de potion
Faction : Héritier infiltré Ombre
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 19:50

La tension ne faisait qu'augmenter autour d'eux et les muscles de Murphy se tendait également au fur et à mesure. Il n'avait pas vraiment relevé toute l'ironie qui suintait presque littéralement des paroles de Hunter, ou tout du moins, n'en avait-il une fois de plus rien laissé paraître. Ils n'avaient jamais vraiment bavardé, tous les deux, mais il avait déjà vu Alexianne rentrer de leurs rares rencontres en n'arrivant pas à cacher le malaise provoqué par son mordant. Inconsciemment, les doigts de Murphy se resserrèrent sur sa baguette. Hunter n'y était certainement pour rien dans la disparition de son épouse, mais, une brève seconde, toute la colère qu'il étouffait face à la disparition inexpliquée de son épouse se mêla à la vague rancœur que venait de provoquer en lui les propres de Hunter. Et durant cette brève seconde, sa baguette l'avait vraiment démangée, et même pas contre ces imbéciles qui croyaient encore manifester pour une quelconque liberté utopique. Une inspiration un peu plus poussée que les autres, quelques secondes de trop avant de lui répondre normalement, les yeux rivés sur celle que son interlocuteur a précédemment désigné - pas à lui d'ailleurs, soit-dit en passant, mais peu importe - avant de la jauger de haut en bas. "Peut-être, oui. Elle ne semble en tout cas pas être l'une des participantes actives aux débats." Si tant est que l'on pouvait encore appeler ça des débats. Car plus cela s'échauffait, plus cela commençait à ressembler aux prémices d'une bataille rangée. "Il y en a un autre, là-bas. C'est même étonnant que personne ne l'ait encore remarqué. Je n'ai encore jamais vu quelqu'un d'aussi placide." Placide, peut-être, mais qui semblait doté d'un énorme sens de l'observation. Et qui semblait visiblement à même de s'en servir.

Mais s'il réussit à garder la femme dans son champs de vision, le mouvement soudain de foule lui boucha bientôt la vue de l'homme repéré quelques instants auparavant. Mais, de toute façon, il n'était pas seul. Et nuls doutes que ceux qu'ils n'avaient pas encore repérer ne tarderaient pas à se révéler au vue de la tournure que prenait les événements. Tournure que, visiblement, leur chef d'un jour comptait bien mettre à profit. Un simple hochement de tête alors qu'il leur ordonnait, à lui, Ian, la Selwyn et Hunter de le suivre. Sans un regard de plus pour Ian, d'ailleurs. Se renfermer derrière une carapace de parfait petit soldat qui n'avait qu'un objectif en tête : la mission. Ne pas penser qu'il pourrait se servir de cette opportunité de se trouver en dehors de Pré-au-Lard pour tenter d'en savoir plus sur la disparition d'Alexianne. Ne pas tenter de se raccrocher au regard de Ian qu'il pouvait sentir dans son dos. Ou plutôt, qu'il ne sentait pas, c'était bien ça le problème. Rien de tout cela. Il n'y avait aujourd'hui que l'opportunité de glaner des informations, d'observer les tensions qui menaçaient de déchirer le monde Sorcier un peu plus profondément. L'opportunité, par là-même, de gagner un peu plus la confiance d'Elena Kark. De faire ce que Whilelmina lui avait demandé. Il le ferait. Il serait ce Sang-Pur Héritier. Ce héros du monde Mangemort.

Il avait suivit Deke Storm sans protester, sans émettre la moindre remarque, se faufilant à travers la foule qui commençait à de plus en plus se bousculer, se crier dessus, en venir presque aux mains... De quoi faire exploser la situation, vraiment. Ce n'était plus vraiment un souhait, une hypothèse. Ce n'était maintenant plus qu'une question de minutes. "Qu'ils y viennent donc, ces en***** d'Américains, je les attends, moi !" Quelques secondes, même. Car même si la voix de cet homme stupide à côté duquel ils venaient de passer n'avaient pas couverts les cris de ses tout aussi stupides camarades, il semblait bien se répercuter en échos toujours plus nombreux parmi la foule vociférante. Et Murphy prenait de plus en plus garde à ne percuter personne, toujours à l'abris de l'artefact confié à Deke Storm, se mêlant toujours plus à ceux qui s'échauffaient... Lorsqu'un mouvement attira son attention. Esmé Selwyn s'était éloignée de quelques pas de leur petit groupe et venait, de ce qu'avait pu en voir Murphy, de se prendre un coup. Une grimace vint déformer ses traits alors qu'il la rejoignait aussitôt, la prenant par le bras comme pour la soutenir si jamais elle en ressentait le moindre besoin. "Attention à vous, miss Selwyn. Il serait dommage d’abîmer si tôt ce joli minois." Et malgré ses propos, il n'y avait absolument aucune intention de charmer et il doutait que la sorcière soit dupe. Il voulait juste la ramener au plus vite. Ils n'étaient pas assez nombreux pour se faire maintenant repérer.

"Blackburn, p*****. On a dit discrétion." Et, étrangement, le ton était plus rude, bien que la phrase ne soit pas dit à une parfaite voix haute. Toujours, justement, ce soucis de discrétion. A croire, en plus, que l'a vulgarité ambiante commençait à déteindre sur lui. Il savait bien que ce n'était pas à lui de dire ce genre de choses, mais plus à Storm. Mais, sérieusement, il n'avait pas réussi à s'en empêcher.

Bousculade ou pas ?:
 

Et il s'était apprêté à renchérir, à enfoncer plus encore Ian qui semblait pourtant déjà de bien méchante humeur. Il ouvrait à peine la bouche, ayant ramené la Selwyn en lieu sûr, quand quelque chose vint le percuter dans le dos. Le genre, choc violent, et totalement inattendu. Le genre qui venait de lui couper le souffle. Le genre auquel Murphy ne s'était pas attendu et qui venait de le projeter au sol, ses genoux percutant violemment le dallage du Chemin de Traverse. Bon. Comme recrue efficace, ce n'était pas vraiment son meilleur début... Il ne manquerait plus qu'il se fasse maintenant piétiner par la foule agressive...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 


Dernière édition par Murphy O'Ryan le Sam 24 Mai 2014 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 24 Mai 2014 - 19:50

Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 25 Mai 2014 - 9:22

« Miss Adamson, les choses vont vite... - Dégénérer ? Oui, évidemment Miss Metelli. Sauf que cela est déjà fait. Tenez vous prête à jouer entre deux feux. » Entre deux feux ?! Heylen regarda Faith, décontenancée. La chef des Aurors hocha la tête. Oui, entre deux feux. Entre la brigade et les civils. Un frisson parcourut l'échine d'Heylen. « Rassurez-vous, les probabilités sont minces. Il faudrait que des gens soient assez fous pour se servir de leur baguette et nous n'en sommes pas là. » Heylen voulait y croire. Après tout, elle n'était là que pour apprendre encore un peu plus au départ. « En général, ce sont les Phénix qui agissent en premier. » Faith Adamson posa un regard dédaigneux sur l'homme qui venait de l'ouvrir. Brenton Thorne. Générateur de trouble à sa manière. « Des Phénix qui s'élèvent contre les personnes symboles de l'oppression, mais surtout ceux qui l'incarne. - Allons, Miss Adamson, vous savez tout comme moi que le gouvernement n'est pas l'agresseur. - Oui. Et vous n'êtes pas le gouvernement. » Un mince sourire prit place sur le visage de Thorne. Il n'était pas là pour reproduire les erreurs de Trent Park mais bien pour prouver sa valeur et ses engagements envers les Phénix comme envers le Ministère.

Les bousculades se transformaient en règlement de comptes violents. Tandis que Zacharias Smith empoignait sans douceur les deux gamins qu'il avait à charge pour leur passer le savon du siècle, Nora Torvald restait digne tout en cherchant à calmer les choses. « Manifestez dans le calme, ne donnez pas à la brigade une raison d'intervenir. Il faut que vous fassiez valoir vos droits en restant civilisés si vous voulez qu'on vous entende. - Oh mais on nous entend très bien. » La sorcière sortit sa baguette dans le but de lancer un sonorus mais n'eut pas le temps d'aboutir, un sort de désarmement la frappa de plein fouet. Violent, précis. « NON ! » Il était trop tard. La brigade avait déclenché les hostilités. « Voyez comment le Ministère s'en prend aux civils ! Rangez vos baguettes ! Montrons qui est l'ennemi dans cette affaire ! » Oh douce utopie ! Il était trop tard, bon nombre de civils avaient réagi immédiatement en dégainant leur baguette à leur tour. Certains se protégeaient à l'aide de sortilèges mais d'autres... Un combat s'engageait entre forces de l'ordre et population.

« Par Merlin ils ont osé ! » Deke Storm, toujours protégé par son artefact, leva sa baguette dans les airs et fit jaillir des étincelles vertes. Le signal était lancé. Le signal indiquant aux mangemorts qu'ils devaient envenimer les choses. Pourvu qu'ils restent discrets. Il s'adressa au groupe resté avec lui. « Ne vous éloignez pas de moi si vous voulez rester sous l'effet de l'artefact. Tentons de rejoindre les autres, je pense qu'ils ont dépassé le rayon d'action. » Il s'en rendait compte un peu tard, non ? Deke lança un sortilège de désarmement sur un groupe de civils près de lui.

« TORVALD ! » Zacharias, qui gardait toujours les deux gosses dans son champ de vision, tenta de rejoindre Nora. Celle-ci lança un sonorus, espérant pouvoir faire quelque chose. « Gardez votre calme ! Rangez vos baguettes ! » Si seulement. Ses conseils étaient vains, personne ne l'écoutait. La panique prenait ses quartiers au sein de la foule. Certains couraient déjà pour s'extraire des lieux. Comment en était-on arrivé là ? Comment les civils pouvaient-ils en être arrivés au point où ils craignaient pour leur vie face à la justice de leur pays ? La situation était désastreuse. « Madame Torvald, arrêtez de vous prendre pour l'héroïne de cette histoire. Vous représentez l'ennemi aux yeux de ces gens. Partez. » Mais Nora ne l'écoutait pas. Elle tentait désormais de progresser à contre-courant pour se rapprocher de la brigade. Brigade qui, fort heureusement, ne se contentait que de désarmer les civils.

« Le Ministère devra répondre de ses actes ! Il devra se... - EXPULSO ! » Le leader de la manifestation s'écrasa derrière l'estrade sur laquelle il avait grimpé. Si personne ne pouvait dire d'où venait le sort, la majorité décida de tenir la brigade pour responsable. La colère atteignit instantanément son paroxysme et les civils commencèrent à s'en prendre à celle qu'ils considéraient comme leur ennemie : la justice magique. « Metelli ! Ce n'était pas la brigade ! Il faut repérer les fauteurs de trouble ! » Mais Heylen ne savait plus que croire. Elle scrutait la foule, baguette tendue. Le cauchemar commençait.


Informations Rp  

ϟ Si la brigade se contente de désarmer et repousser les civils, tout le monde pense qu'elle tire à vue. Les choses dégénèrent et les simples bousculades se transforment en duels.

ϟ Les étincelles vertes lancées par Deke sont le signal de l'assaut. Les mangemorts doivent attaquer civils et brigades pour encourager les affrontements. Attention à ne pas utiliser de sortilèges de magie noire pour la discrétion. Les mangemorts doivent lancer un dé pour savoir s'ils réussissent à se retrouver à nouveau sous la couverture de l'artefact ou non.

ϟ Les Phénix doivent avant tout protéger les civils mais sans attaquer la brigade.

ϟ Le dé d'attaque n'est nécessaire que si votre personnage attaque/défend un PNJ officiel de l'event ou un personnage joué. Pour les civils et la brigade, vous n'avez pas besoin de dé et vous pouvez lancer plusieurs sorts (dans la limite du raisonnable, évidemment), qu'ils soient d'attaque ou de défense.

ϟ Nous vous laissons gérer vous-mêmes les sorts et coups potentiellement reçus par vos personnages.

ϟ Vous avez jusqu'au lundi 26/05 11 heures pour poster.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Faust Waltz
Trash à temps plein
Messages : 993 Crédits : Daemon
Age du personnage : Trente-quatre ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Barman au Magyar d'Argent
Faction : Héritiers
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Lamproie. Il est incapable de produire un patronus corporel depuis une dizaine d'années au moins, donc il ne sait pas si son patronus a changé.
Epouvantard : Avant, c'était son frère Fabian. Maintenant, il ne sait plus.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 25 Mai 2014 - 18:21

Il avait jubilé en voyant l'homme plus ou moins visé par son sort se fâcher encore plus et balancer des coups de poing sur tout le monde, en vociférant des insultes bien senties à l'adresse des Américains, du Ministère et de Lucy Metelli. Et encore plus quand saint McKay se retourna pour tenter de le remettre à sa place et se fit plutôt lui remettre à sa place de quelques insultes bien senties. Son ricanement se fit entendre dans la foule, qui ne lui portait définitivement aucune attention. Tant mieux, il pouvait donc faire ce qu'il voulait. Faust avait replacé sa baguette dans la poche de son pantalon, aussi discrètement qu'il l'avait sortie, et suivait avec beaucoup d'intérêt toute la bagarre qui prenait forme. Vous voyez, ça avait eu du bon, son intervention. Enfin il y avait de l'action, quelque chose de consistant !
La voix de Nora Torvald se fit encore une fois entendre, étonnamment proche de leur petit groupe. Il réussit à trouver la chevelure rousse au milieu des autres manifestants et reconnut aisément son visage digne, ferme, juste avant que la cohue l'emporte à nouveau. Parce que la brigade avait réagit – parce que cette fois, le feu était bel et bien pris.

Et dans le ciel de Londres, les étincelles vertes, sorties d'un néant, d'un endroit qu'il ne pouvait voir, mais qu'il savait être le signal.

Waltz en sautilla légèrement sur place, comme un enfant, et ressortit sa baguette, se frayant un chemin à coups de coude dans les civils, dans le but de rejoindre les autres Mangemorts, même s'ils ne pouvaient les voir. S'il avait vu les étincelles dans cette direction... Avant de continuer à avancer, il se retourna néanmoins pour faire face à son rival depuis si longtemps. « Tu vois, McKay, si tu avais un peu plus d'humour, je suis certain que tu serais moins emmerdant. Un sourire. Toujours le même détestable sourire, celui de quelqu'un qui va faire un mauvais coup dans très peu de temps. Defenestro. » Le sort frappa le brigadier de plein fouet, l'expédiant sans douceur dans la foule des manifestants et le faisant renverser plusieurs personnes d'une humeur franchement exécrable. Pas de oups, cette fois, ni de tentative pour faire croire que c'était involontaire. Et tant d'autres sorts qui sortirent de sa baguette dans le seul but de semer la zizanie...

Son déplacement sembla chanceux, puisque personne en semblait relever sa présence, ni ses sors jetés, les attribuant toujours à ceux à côté de lui. Quoi de mieux ! Il apercevait même Deke, de loin le plus grand de toute la bande, et était presque rendu à leurs côtés quand, simultanément, il se mangea un coup dans le ventre et un sort au visage. La brûlure du Diffindo perdu le fit glapir de douleur, dans un son étouffé alors qu'il était penché sur son ventre. Il tenta de reprendre son souffle et quand il réussit à se relever, ce fut pour voir que des gouttelettes de sang étaient tombées sur sa chemise. Fait chier. Il tâta sa figure avec précaution, suivant les blessures qui lui traversaient le visage d'un côté à l'autre. Ha, et pas un Diffindo de mauviette non plus. Pitié, il ne voulait pas finir avec la gueule de ce balafré poissard de Loiseau... Quelques pas encore, quelques coups plus vicieux, et il arriva à côté de Ian. « C'est moche, ou c'est très moche ? » Seulement moche, please.

***

Artefact a écrit:
OUI : En se déplaçant à l'aveuglette, Faust est à nouveau dans le périmètre d'action de l'artefact.
NON : Non, évidemment, là il est juste seul au milieu des glandus et pas moyen de retrouver les autres.

Coups et blessures a écrit:
OUI : Il se fait bousculer et se mange une mandale en pleine gueule, et à peu près une baguette dans l’œil, mais c'est pas si mal vu ce qui se passe.
NON : Le civil qu'il a gentiment touché de son Creare Iram envoie un Diffindo au hasard qui vient lui taillader élégamment le visage et tache sa belle chemise blanche de sang, et il se prend un coup dans le ventre qui lui coupe le souffle.

(tout ceci a été fait avec l'accord du McKay ici touché )

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

« Il n'irait pas le chercher, d'abord parce que c'était Waltz, et qu'il était fou, et qu'il ne fallait pas le suivre, jamais [...] » ▬ Ian Blackburn



poison i want to love you but I better not touch. i want to hold you, but my senses tell me to stop. i want to kiss you, but i want it too much. i want to taste you, but your lips are venomous poison. you're poison, running through my veins.


Dernière édition par Faust Waltz le Dim 25 Mai 2014 - 21:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 25 Mai 2014 - 18:21

Le membre 'Faust Waltz' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Zakary Cooper
Fécondator
Messages : 3502 Crédits : tumblr + the xx : intro
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Août 2011 à Juin 2017 : Attrapeur de l'équipe de Quidditch de Flaquemare ; Décembre 2011 à Juin 2017 - Septembre 2019 à Décembre 2020 : Attrapeur de l'équipe de Quidditch d'Angleterre ; De septembre 2017 à décembre 2020 : Professeur de vol à Poudlard. Depuis mars 2021 : Employé dans le Département des jeux et sports magiques, spécialisé dans la corruption.
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Pygargue à tête blanche.
Epouvantard : Coincé entre quatre murs, il est soudainement incapable de se transformer/de s'envoler tandis que la pièce se remplit peu à peu d'eau ; le tout dans le silence le plus total.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 25 Mai 2014 - 20:40

Zak s'attendait sans doutes à plusieurs réponses, mais de toute évidence, un « non il est crevé ce gros porc » ne faisait pas parti des propositions. Face à la réponse de Fethgntutructon, il resta une demie-seconde planté comme un idiot, papillonnant des cils. Wait, what ? Et puis il tilta. Un coup de coude le déséquilibra légèrement alors qu'il s'exclamait : «Mais non, pas Merv... » Mais un coup de poing provenant de leur grand nouvel ami croisé troll, destiné à l'autre Phénix, le coupa dans son élan. Et paf, dans le nez. Décidément, il y avait quelques problèmes de communication (quelle équipe de bras cassés ils faisaient). Un coup de coude dans les côtes plus tard, il agrippa le bras de celui qui s'était transformé en larve sanguinolente au sol le temps de quelques secondes. Juste histoire de faire en sorte qu'ils restent entiers encore un moment. Ou alors de ne pas trébucher dessus et éviter de se fracasser la tête par terre.

La foule s'embrasait toujours plus. Et le temps d'une seconde Zak se demanda s'il ne préférait pas encore les Hippogriffes plutôt qu'une foule étouffante. Au moins à Lakeshire avaient-ils plus de dix centimètres carrés pour se déplacer – mais encore qu'ici, il espérait qu'il n'y aurait pas de bain de sang... Et sans doute pensa-t-il trop vite. Les gens autour avaient commencé à dégainer leur baguette. Il tenta un « hé, non! » de protestation, qui s'avéra finalement aussi inaudible qu'inutile.

Les quelques vociférations qu'il parvenait à comprendre se rejoignaient toutes en un même point : le Ministère était l'ennemi numéro un. … Zak resta encore un moment planté là, à éviter tant bien que mal les coups venant de toutes les directions, à se demander comment ils pouvaient se sortir de ce joyeux pétrin. Hurler qu'il y avait des Mangemorts (enfin il en avait clairement vue une, mais les autres ne devaient probablement pas être loin) ? Personne ne l'écouterait. S'envoler, se tirer en douce ? Même pas sûr qu'il y parviendrait sans laisser toutes ses plumes sur place. Un coup d'oeil rapide à ses deux acolytes. « Faut prévenir les autres ». Bref, concis (histoire que Feth-truc l'entende et ne comprenne pas pour la deuxième tout à côté de la plaque).


OUI - Metelli n'est pas siii loin que ça à présent. Il parvient à la rejoindre à coups de protego, coups de coude et compagnie, et presque entier. (l'avantage de faire un mètre 20 les bras levés c'est qu'on se faufile partout...)
NON - fail ultime:  pas le temps de faire un pas que Zak se mange un Incarcerem. Il se retrouve ligoté par de simples cordes qui seront faciles à trancher mais c'est suffisant pour le déséquilibrer et faire de lui un pucching ball grandeur nature.

Il avait bien avancé d'un centimètre. Deux peut-être. Et puis le sort le frappa de plein fouet. Il eut le réflexe de vouloir battre des bras pour retrouver son équilibre – mais raté, les dits-bras se retrouvèrent collés droits contre son corps. Il eut le réflexe de couiner (hurler?) avec une virilité inouïe quelque chose comme : « AH MAIS NON BORDEL DE (censuré) » en sautillant sur place pour éviter que ses deux pieds quittent la terre ferme entre deux coups de coude, d'épaule, ou autres joyeusetés. Pour l'instant il essayait juste de ne pas finir aplati, écrasé, écrabouillé. Un peu comme une piñata luttant pour sa survie – voyez le genre ? Il se prit d'ailleurs un superbe coup juste au-dessus de la pommette – et bordel c'était pas forcément super agréable.

Help les copains ?


Dernière édition par Zakary Cooper le Dim 25 Mai 2014 - 20:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 25 Mai 2014 - 20:40

Le membre 'Zakary Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Esmé Selwyn
Le Diable au Corps
Messages : 741 Crédits : Myrlu & Grey Wind
Age du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Funambule-acrobate & Dresseuse de Fauves
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Auparavant un Cygne Noir, désormais une Hyène.
Epouvantard : Un Lapin. Blanc, le lapin.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 25 Mai 2014 - 20:45

Ah la catin ! Que le Lord depuis sa tombe lui en soit témoin, si elle retombait face à cette vieille pine, la Dresseuse lui ferait amèrement regretter ses moulinets de bras et seuls les pavés profiteraient de sa bave de morue. Elle renvoya une œillade haineuse à Corvus. Lequel avait saisi cette occasion sublime pour lui envoyer une de ses moqueries habituelles. Néanmoins, son regard s'adoucit aussitôt qu'il tomba sur O'Ryan. La flatterie, aussi trompeuse soit-elle, avait toujours son petit effet sur Esmé. Particulièrement lorsque son auteur se précipitait à sa rescousse tel un chevalier sur un balai blanc.

Elle avait toujours eu un petit côté fleur bleue.


" Votre attention vous honore, Mr O'Ryan. " répliqua-t-elle avec chaleur. " Contrairement à d'autres. "


L'attaque gratuite était bien sûr destinée au Magistrat, qui la releva sans peine et bien sûr, sans s'en encombrer non plus. Ce genre de jeu était une habitude à laquelle ils ne dérogeaient jamais, faisant souvent fi du contexte. Le socle rassurant d'une relation aussi instable qu'eux-mêmes.

Un peu à l'image de la situation actuelle, en réalité. La jeune femme la comparait intérieurement à une bulle. D'abord minuscule, chaque mot, chaque accusation, chaque geste, s'additionnait au précédent, donnait le léger souffle supplémentaire qui la faisait grossir, encore et encore. Jusqu'à ce qu'elle ... Explose ? Oui, l'échéance était toujours identique, quoi qu'il arrive et ...


" Il semblerait que je ne sois pas la seule à qui la féminité pose quelques ... Difficultés. " s'amusa-t-elle, interrompant ses pensées pour observer son ami peinant à retrouver son souffle après avoir subi l'attaque inopinée d'une paire de seins. Pour aussitôt baisser les yeux vers la silhouette qui venait de s'étaler à ses pieds. " Tant d'hommes courbés devant moi ! C'en deviendrait presque embarrassant. "


Le sourcil qu'elle avait haussé retomba au moment où ses joues se creusaient en un sourire amusé. Elle tendit la main à Murphy afin de l'aider à se relever. Aussitôt eut-il accepté son aide et se fut-il remis sur ses jambes qu'elle en profita pour l'attirer presque contre elle, une petite moue faussement séductrice égayant encore davantage ses traits.


" Nous sommes quittes ? " roucoula-t-elle avant de le lâcher, puis de s'écarter.


Ravie d'avoir trouvé une petite occupation pour les quelques derniers instants, elle s'amusa d'autant plus de celle qui la ramena au moment présent. Le début des hostilités venait d'être sonné. Et rien de moins que par les autorités elles-mêmes ! C'était presque trop beau pour être vrai. En suivant, Deke Storm sonna le glas de leur inactivité et elle accueillit les étincelles vertes avec un certain soulagement. Enfin, les choses sérieuses allaient commencer.

Elle retira sa baguette de sa ceinture, en caressant l'âpreté du bois tandis qu'elle s'éloignait de plusieurs pas, à la recherche de sa première victime. Elle pensait d'ailleurs l'avoir repéré lorsqu'elle se retourna soudain vers Corvus. Elle le fixa un instant, ses lèvres semblant vouloir former une phrase que finalement, elle ne formula pas. Elle retourna à son but, bataillant mentalement entre la promesse qu'elle avait failli stupidement lui arracher et son désir irrépressible de faire ce qu'elle faisait le mieux. Soit, insuffler le chaos dans les esprits. Les souvenirs d'Assapor furent balayés au moment où son talon rencontra une surface molle.


" Allons, regardez un peu où vous tombez ! " s'agaça-t-elle en retirant son pied du visage sans connaissance qu'elle avait heurté et qui avait manqué de la faire trébucher.


Décidément, avec tout ce bazar, certains en oubliaient la politesse la plus élémentaire.

Elle contourna la silhouette du pauvre hère qui devait accuser le coup d'un quelconque uppercut ou sortilège et, ô joie ! N'était-ce pas sa gifleuse qu'elle voyait là ? Mais si ! Mais siii ! Jubilant presque, elle lui envoya un vilain everte dans sa face de grognasse sourdingue, l'envoyant s'étaler sur sa copine braillarde. Et puis bon, tant qu'elle en était à se faire plaisir, elle balança un petit manus sur un type qui avait juste pour malheur d'être dans son champ de vision. Ce dernier, un peu sonné, crut que son voisin d'épaule en était l'auteur et se jeta sur lui.

C'était trop bien.

Du moins, jusqu'à ce qu'une vive douleur lui vrille les nerfs du bras droit. Un diffindo venait de lui entailler le poignet, assez pour lui arracher un cri de douleur mais pas suffisamment pour qu'elle se vide de son sang. A priori, elle n'était qu'un dommage collatéral d'un handicapé de la baguette. Ce qui l'ennuyait un peu plus, en revanche, était qu'elle venait d'attirer l'attention sur elle.

Elle était sortie du périmètre de l'artefact, aucun doute. Sinon, pourquoi cette femme qui venait de la bousculer, l'aurait-elle dévisagé ?

Le vent risquait de tourner.



Combos du fail ! Esmé is back !:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Ways of dreams & shadows
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres. V pour Vendetta


Dernière édition par Esmé Selwyn le Dim 25 Mai 2014 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 25 Mai 2014 - 20:45

Le membre 'Esmé Selwyn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté Aujourd'hui à 19:58

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

ϟ SALUS POPULI SUPREMA LEX ESTO ϟ Event express II
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Commerces et zones de loisirs sorciers :: Chemin de Traverse