Tea time ! [Siobhan & Billius]



 



Tea time ! [Siobhan & Billius]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs :: Habitations :: 3, Chemin de Traverse
avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Avr 2014 - 19:06

10 février 2022 - 4PM - Tea time !

Son sac de cours sous le bras, Dylan sonna une deuxième fois à la porte des Callaghan, regrettant amèrement de ne pas avoir pris de manteau. Il s'était bien rendu compte de la température lorsqu'il avait quitté la maison des Smith, mais il n'avait pas de clés et pas le courage de sonner pour qu'on vienne lui ouvrir : au mieux, il allait déranger Dylan qui révisait à fond son examen de transplanage - ou pas - au pire, il allait énerver la dragonne blonde qui lui servait de sœur, et il n'était vraiment pas d'humeur à supporter ses remarques mesquines sur son organisation.
Ainsi, il grelotta un instant encore dans le froid, avant que Siobhan ne daigne apparaître pour lui ouvrir. Il lui adressa un sourire en coin, un peu moqueur, qu'il avait pris l'habitude de lui offrir tout particulièrement, sans raison précise.

    - Alors la forme Callaghan, remise de ta chute ? Questionna-t-il plus pour la taquiner que pour connaître sa véritable réponse : il voyait bien qu'elle avait l'air en parfaite santé, et que leur entrainement en vol ne l'avait pas plus bousculée que ça, à part dans son orgueil. Oh, c'était bien la première fois qu'elle tombait, et que lui non... Elle pouvait bien le laisser se satisfaire de cette petite victoire. Ta famille est là ?


Il fallait dire que chez les Callaghan comme chez les Smith, la tendance était à l'entassement. Tout ceux qui pouvaient entrer étaient les bienvenus, et on y trouvait toujours un invité surprise, quand on y passait à l'improviste : tantôt la prof d'histoire de la magie en petite tenue, tantôt un membre de l'ordre non identifié... Bref, cela ne déplaisait pas à Billius, bien au contraire, il appréciait l'animation. Il salua le tableau, toujours présent, du vieux Callaghan, qui somnolait.
Pour le coup néanmoins, il leur faudrait du silence : la divination exigeait une certaine concentration, qu'il n'était pas sûr de pouvoir conserver si Miss Fuller se baladait en nuisette sous son nez. D'un mouvement coordonné, les deux adolescents se dirigèrent dans la cuisine, et Billius attrapa deux tasses dans son sac, et un sachet de thé, qu'il avait apporté tout spécialement. Tout à sa préparation, il délaissa un instant la jeune fille pour qui il était spécialement venu, rougissant légèrement en constatant ce manquement à la politesse. Comme tout bon Serdaigle, il oubliait facilement le monde réel lorsqu'il se mettait au travail.

    - J'ai ramené le Manuel qu'avait Nestor la dernière fois, il m'l'a prêté, commenta le MacAllister en posant l'ouvrage devant elle, sous prétexte plus ou moins implicite de l'occuper pendant qu'il préparait la théière sans filtre. C'est pas si compliqué... Suffit de retranscrire les indications.


Billius adorait suivre les procédures, et encore plus se poser des questions pour aller plus loin que les simples interprétations. La divination ne correspondait peut-être pas entièrement à son caractère, mais il s'en amusait, et ne dénigrait pas ceux qui y croyait, même s'il restait sceptique : après tout, c'était une forme comme une autre de magie, à cela prêt qu'elle était probablement la seul accessible aux moldus. Malgré ce qu'il aurait pu en dire à une époque, il respectait toute les formes de sciences, et c'en était une.

    - J'espère que t'as soif, déclara-t-il en versant à la demoiselle sa part de liquide, bouilli d'un coup de baguette. Lui, personnellement, il avait surtout besoin de se réchauffer. Il avait encore les joues rouges, et les orteils des pieds gelés. A la tienne, ironisa l'adolescent, en levant sa petite coupe, qui ravirait surement les vieilles tiques centenaires du coin, mais paraissait totalement déplacée entre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 25 Avr 2014 - 17:48

Affalée un des divans du salon, Siobhan s'amusait avec Croupy, l'animal de la famille Callaghan. Croupy n'en demandait pas mieux, il adorait être le centre de l'attention. La jeune femme aurait dû être en train de travailler ou de réviser, mais au lieu de ça, elle s'accordait une pause. Ayant déjà remis un peu d'ordre dans sa chambre, elle avait largement le droit de glander quelques minutes selon elle. Puis comme Billius allait débarquer pour réviser la divination, à la fin de la journée, elle aurait quand même bossé.
La sonnette se fit entendre, elle s'extirpa avec difficulté du moelleux divan. Le chien n'avait pas perdu de temps, puisqu'il s'était précipité à la porte. Siobhan finit par le suivre. Essayant d'attraper Croupy avait d'ouvrir, puisque ce dernier en profiterait pour prendre la poudre d'escampette dès que la porte serait ouverte. Le bougre tenta d'échapper aux mains de la Callaghan. En vain, l'irlandaise eut raison de lui et le prit dans ses bras avant d'ouvrir à Billius. Ernest se manifesta un peu mécontent d'avoir été réveillé en pleine sieste. " Qui donc vient nous rendre visite ?"  " C'est mon camarade Billius, Ernest !" .  " Bien, entrez vite jeune homme, il fait froid dehors."  L'ancêtre reparti à sa sieste, alors que Siobhan s'effaça pour laisser entrer son camarade.

" - Ce n'était pas vraiment une chute"  ça par contre c'était bien de la mauvaise fois, " J'ai juste voulu me mettre à ton niveau en vol au moins une fois. " r épondit elle du tac au tac à sa taquinerie. Cette chute ne lui avait pas fait mal, mais son orgueil en avait pris un sacré coup. Elle qui n'était jamais tombée de son balai, il avait fallu qu'elle se ramasse en plein entrainement, et devant ses amis en plus. Elle espérait bien qu'ils oublient vite cet événement.

" - Il n'y a que mon cousin pour le moment. "  La maison Callaghan était assez calme d'ailleurs, c'était rare, mais ça arrivait de temps en temps, surtout en pleine après midi. L'agitation n'était jamais bien loin dans cette maison."  " T'inquiètes il n'y aura pas de MissFuller pour te déconcentrer ! "  l'informait elle pour le taquiner à son tour. Les garçons en général n'étaient pas insensibles au charme de la prof'. Siobhan reconnaissait qu'elle était belle.

Arrivés dans la cuisine, l'Irlandaise laissa Billius faire et préparer ce qu'il avait amené. " Tu sais qu'on a des tasses nous aussi"  remarqua t'elle à la vue des tasses sortis par le garçon. Alors qu'elle chatouillait le ventre de Croupy,qui s'était calmé dans ses bras, elle observait aussi son camarade qui était venu lui faire réviser la divination. Matière avec laquelle la Poufsouffle avait toujours eu du mal. C'était beaucoup trop abstrait et farfelue pour elle, un peu comme l'idée de l' Immaculée conception. Déjà elle ne savait pas par quel miracle, elle avait obtenu un P aux buse. La jeune fille prit conscience qu'elle fixait Billius quand ce dernier releva la tête. Baissant les yeux pour ne pas que Billius s'en rendre compte, Croupy lui offrait une merveilleuse diversion en s'attaquant à ses affaires " Croupy ! Arrête de mâchouiller mon pull !" tonna t-elle. Puis elle alla déposer l'animal dans une autre pièce de la maison.

Retrouvant sa place dans la cuisine, aux côtés de Billius, Siobhan étudia avec attention le manuel posé devant ses yeux.  " Il est sympa Nestor !" fut la seule remarque qu'elle fit en découvrant le bouquin. " "Si tu le dis.."  Elle n'était pas convaincue que cela soit aussi simple que de suivre de simples indications. Mais elle prit le soin de parcourir l'ouvrage des yeux, après tout elle était là pour apprendre.

" " J'espère surtout qu'il est bon "  lui répondit elle, en prenant la tasse de thé. D'après l'odeur qui affluait jusqu'à ses narines, ce thé avait au moins une bonne odeur. Par conséquent, il devait être bon aussi. " " Santé très cher"  dit elle avec un ton mi- guindé mi-amusé, sans oublier de lever le petit doigt de la main qui tenait la tasse. C'était tout à fait ridicule comme pose. Siobhan arrêta de faire le pitre et de rire pour retrouver son sérieux et boire ce breuvage. Une fois la tasse vide, l'adolescente regarda avec attention les feuilles de thé. " J'ai trouvé" s'exprimait elle, avec un peu trop d'entrain. "On dirait un soleil !"  La jeune irlandaise s'était un peu trop avancé comme si elle avait vendu la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Puisqu'en tournant un peu la tasse, elle changea d'avis. " Ou un simple rond."  soupirait-elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 26 Avr 2014 - 8:40


Imperturbable, Billius était concentré sur la préparation du thé comme s'il s'était agis d'une potion de haut niveau, ignorant les jeux du chien, comme le regard inquisiteur de son ami. Il n'avait pas été envoyé dans la maison des aigles pour rien, à son arrivée à Poudlard : il était travailleur, et aimait le travail bien fait, dans n'importe quelles circonstances. Si cet entrainement à la divination était un jeu pour Siobhan, il était au contraire un véritable exercice pour son compagnon, qui distinguait parfaitement ces deux aspects de sa scolarité.
Ainsi, il fronça les sourcils, à la remarque de la demoiselle, fouillant immédiatement dans les pages du grimoire, pour trouver un sens à ses observations. Enfin, il tomba sur la bonne page, tapotant du doigt, triomphant, le passage qui correspondait à la description.


    - Un soleil, ou un rond... Caractérise un grand succès à venir, une promesse de bonheur, lut-il d'une voix grave, sérieuse. Il est précisé aussi que cela concerne plus la vie personnelle, comme l'amour ou la santé, que la réussite professionnelle... Tu n'as donc pas encore gagné le prochain match de Quidditch ! Ajouta-t-il, avec une pointe d'humour. En tout cas, c'est plutôt bon signe pour toi, on dirait que tu nous caches des choses !


Il la fixa un instant, interrogateur, persuadé qu'elle allait de toute façon nier tout en bloc, ne serait-ce que parce qu'il s'agissait d'un art en lequel elle ne croyait pas. Le MacAllister, lui, trouvait plutôt amusant de rassembler les coïncidences, même s'il admettait volontiers que le hasard faisait souvent bien les choses, pour créer des rapports là où il n'y avait rien d'évident.
Égayé par la perspective donc d'un avenir radieux pour lui aussi, il se pencha sur sa tasse, grimaçant devant l'amas de morceaux noirâtres sans forme, essayant désespéré d'y trouver un motif logique. Finalement, après avoir tourné la coupe dans tous les sens, il crut deviner une ombre familière.


    - On dirait une clé... Avoua-t-il, peu convaincu. Reprenant son manuel, il parcourut des yeux l'index, jusqu'à trouvera l'objet en question. Nouvelles opportunités, ou mise en garde contre la perte de quelque chose à laquelle vous tenez... C'est précis, ironisa-t-il, légèrement déçu.



Comment le même symbole pouvait-il signifier deux choses qui s'opposaient autant ? Comment choisir ?
Son regard se perdit un instant dans sa tasse, comme s'il lui reprochait de l'avoir conduit à cette contradiction. Billius l'appréciait pas de ne pas savoir, de ne pas comprendre, clairement, la réponse à ses questions. Alors qu'il restait ainsi, songeur, une nouvelle perspective s'ouvrit à ses yeux.

    - Remarque, dans ce sens, ça pourrait aussi bien être une bougie, commenta le Serdaigle, toujours aussi sceptique. Il n'eut pas le temps de chercher la signification de cette vision, quand un bruit résonna dans la pièce à côté. On dirait que Croupy a cassé quelque chose... Supposa l'adolescent, en haussant les épaules. Tu veux une autre tasse, pour en connaître plus sur ton avenir radieux ? Interrogea-il son amie, en se Levant pour reprendre la théière. Il était plutôt bon, en fait, cet arôme brulant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 29 Avr 2014 - 16:13

Concentrée, Siobhan regardait le fond de sa tasse de thé, comme si elle s'attendait à ce qu'un lutin de Cornouailles en surgissent. D'ailleurs, elle aurait peut être préféré cela,  au lieu d'essayer de deviner quel symbole les feuilles de thé avaient voulu dessiner. Comme la divination pouvait elle être considéré comme un science, c'était vraiment un mystère pour la Poufsouffle. Puisque cela dépendait de la manière dont on interprétait le dépôt de miette de thé dans une tasse.  Siobhan leva la tête vers Billius quand son camarade, écoutant ce dernier lui donnait la signification de son soleil ou rond.

" Mouais, on verra ce que ça donnera mais bon c'est plutôt cool comme prédiction." remarqua -t-elle. C'était même la classe.  " Et bien sûr que je cache des choses, t'imagines pas à quel point !" Rajouta t-elle, elle en fit peut être un peu trop, après tout elle n'avait pas de cadavres dans son placard. Mais des secrets ça oui, comme tout le monde.

L'irlandaise restait perplexe face au résultat, n'arrivant pas vraiment à y croire.  Sa tasse retrouva le bois de la table de la cuisine, alors qu'elle écoutait ce que l'avenir devait réserver à son ami. Malheureusement, les feuilles de thé ne semblaient pas aussi clémentes pour lui.
- Peut être qu'en perdant cette chose, cela t'ouvrira de nouvelles opportunités, théorisait elle, pour aider son ami.
Bien qu'elle ne pouvait qu'être d'accord avec ce manque de précision, mais cela allait très bien avec la discipline. La Divination n'était pas quelque chose de clair et  net. Vu que Billius semblait avoir du mal à bien déterminer le symbole, Siobhan se pencha pour regarder dans  sa tasse. L'obligeant ainsi à se reprocher du garçon, au point que leurs épaules se touchèrent. Mais la demoiselle était aussi perplexe face au fond de cette tasse.

- Bah clé ou bougie ça se ressemble... Dit elle sans conviction.  Et si c'est une bougie, ça veut dire que tu deviendras une lumière ? ajouta elle avec humour. Avant qu'un bruit provient de la pièce à coté. Ca ne serait pas la première fois. soupira t'elle. Levant son séant, la Callaghan allait jeter un oeil sur les exploits du chien.  Un vase gisait sur le sol en plusieurs morceaux. " Rho encore le vase de Tatie, tu exagères Croupy ! Et ne fais pas l'innocent je sais que c'est toi !" gronda elle. Avec sa baguette et une petite formule, elle répara l'objet et reviens avec dans la cuisine, déposant le vase sur la table de la cuisine. Siobhan se rassit à sa place.

"Ouais vas y, voyons ce que me réserve les feuilles de thé !  J'sais plus s'il faut nettoyer la tasse avant pour enlever les feuilles précédentes ou pas ?" questionna t'elle alors qu'elle ne s'en rappelait plus. Pourtant ils avaient déjà du voir ce détail en cours.
Quoiqu'il en soit, Siobhan but à nouveau ce thé, pour se retrouver devant un nouveau fond  de tasse, encore moins clair que le précédent.  "De mieux en mieux.." railla t'elle. Alors je dirais que c'est un zigzag informe. " Toujours sans la moindre conviction. "Et toi ça donne quoi ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Mai 2014 - 7:01

    - Ou tu les caches pas si bien qu'ça... Tout le monde sait que Finlay Johnson craque sur toi, et qu'c'est réciproque ! Alors quoi, il t'a déjà fait sa demande ? Ironisa le jeune homme, avec un sourire moqueur. Il était vrai que le pauvre Finlay semblait lui tourner éperdument autour ces derniers temps... Mais le pauvre n'avait surement pas les atouts pour plaire à une Callaghan - peureux, renfermé, légèrement toque, le garçon avait surement deux ans de moins qu'elle, et à leur âge, cela faisait quand même beaucoup. Voyant qu'elle ne réagissait pas, il fronça les sourcils. T'savais pas ? Le p'tit brun à lunettes, qui t'a accompagnée jusqu'à la porte de Défense contre les Forces du mal, la dernière fois...


Il ne souvenait de ça, parce que Dylan et lui avait beaucoup rigolé, en observant le couple atypique de quelques mètres derrière. Effectivement, Siobhan ne semblait pas, même à ce moment-là, avoir capté l'adoration que lui vouait le deuxième année. Dommage ! Elle avait failli passer à côté de son destin prometteur qui se dessinait là ! Billius haussé les épaules, plus amusé qu'autre chose par ces constatations.
Et puisqu'elle théorisait sur son propre avenir, il fit une mine boudeuse. De ce qu'il avait à présent, il ne voulait rien perdre : ni sa situation, ni ses amis, ni sa sécurité. Il préférait largement la définition de la bougie - celle du manuel, pas celle de sa camarade, qui en profitait déjà pour plaisanter sur son mauvais sort.

    - Ce s'rait régresser, répondit-il à la pique, d'un air exagérément pédant. Il en surjouait certes, mais il n'en était pas moins plutôt orgueilleux sur ses capacités intellectuelles, même s'il cherchait sans cesse à faire mieux. Il travaillait dur pour cela, alors il estimait avoir obtenu le droit de prétendre savoir. Enfin j'avoue que ça fait un peu illuminé... Je vais "être touché par une flamme créatrice" et "suivre une quête de la connaissance"... Cita-t-il.


Il fallait bien avouer que ces prédictions lui ressemblaient plus. Mais elles n'étaient pas encore très claires... L'exercice valait probablement le coup d'être complété par un nouvel essai. A vrai dire, le MacAllister n'était pas certain de bien tenir compte de tous les paramètres expliqués en cours : l'enseignant leur avait bien précisé que la position du symbole, aussi, au fond de la tasse, avait son importance... Mais puisque l'ancien Sardaigle l'avait tournée dans tous les sens, il n'avait si déterminer cette coordonnée.

    - Oui, rince-là, on recommence à zéro, pour voir si ça change ! Déclara-t-il en passant sous l'eau sa propre coupelle, la laissant gérer les problèmes de son animal avant de la resservir. Il avala d'une gorgée sa part, contemplant le fond avec perplexité. On aurait dit... Un cœur. Il avait beau essayer de penser à autre chose, il voyait définitivement un cœur. Embarrassé, il secoua légèrement trop fort sa tasse, volontairement, pour faire disparaître ce symbole. Inutile de regarder ce que cela signifiait, il s'agissait probablement d'une interprétation si ridicule, qu'il ne pourrait pas supporter d'en être accablé par les plaisanteries de ses camarades, qui en riraient surement pendant des mois. Comme quoi, la divination pouvait se tromper : il était vraiment très loin d'être amoureux de qui que ce soit. Rien... Enfin la même chose, un amas indescriptible. On doit vraiment pas être doués... Va falloir inventer des réponses qui plairont au jury, le jour de l'examen.


Ce jour était encore bien loin, heureusement, à moins que leur professeur ne se décide à leur faire passer des évaluations anticipées, pour vérifier leur travail et leur niveau. Fuyant le regard de son amie, parce qu'il n'aimait pas particulièrement lui cacher des choses, les prunelles de l'adolescent se posèrent sur les placards de la cuisine.

    - On pourrait faire des biscuits, histoire d'accompagner le thé, au moins... Suggéra-t-il, sachant parfaitement qu'il était sans doute plus doué en potions et en cuisine, qu'en divination. Il n'avait jamais eu l'occasion de beaucoup pratiquer, à vrai dire, même s'il avait quelques fois servis les Smith aux fourneaux, pour les remercier de leur hospitalité. Et chez lui, avant, et bien... Ses parents n'avaient jamais voulu se séparer de leur elfe de maison, parce qu'ils ne concevaient pas la grandeur des sorciers sans quelques esclaves. Enfin si t'as de quoi faire.


Il regretta de n'avoir pas fait quelques courses en passant dans le chemin de traverse, en arrivant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 22 Mai 2014 - 19:27

Finlay Johnson. Ce nom ne lui disait vraiment rien. Enfin, si elle avait déjà entendu le nom de Johnson à l'institut, aucune tête ne venait s'associer à ce patronyme. Ses yeux grands ouverts par la perplexité, regardait son camarade, pour tenter de savoir de qui il parlait. La description de ce Finlay, l'aida un peu. Tout de suite, elle se rappela le p'tit à lunettes. Un junior qui était souvent à lui tenir la porte, ou à lui ramasser le moindre truc qu'elle pouvait faire tomber.

"- Ah, c'est Johnson son nom ! Mais arrête tes conneries, la seule chose qui m'a demandé, c'est un livre de cours... Alors que c'est un deuxième année... , ricana t'elle. Cela montrait l'intérêt qu'elle avait pour ce garçon. Mais Siobhan comprit pourquoi il était rouge pivoine avant le cours de Défense l'autre fois. A entendre Billius, ce Finlay craquait pour elle, chose qu'elle n'avait pas remarqué, c'était un deuxième année qui n'avait pas su attirer son attention. Haussant les épaules, l'irlandaise s'en fichait de cette histoire.
Souriant quand son camarade donna la définition du symbole de la bougie. La flamme créatrice " Attention à ne pas te bruler alors !"  lui conseilla t'elle, trouvant ces définitions vraiment grotesques. Ce n'était pas ça, qui allait lui faire prendre la divination au sérieux.
Suivant le conseil du Serdaigle, elle rinça sa tasse. Prête à recevoir, ce breuvage destinait éclaircir son avenir. Pourtant ce qu'elle observait au fond de la tasse, ne lui semblait pas du tout clair. Se bataillant avec les feuilles de thé pour y voir un signe, mais l'horizon était loin d'être dégagé. Elle reposa sa tasse, sans conviction. Pour l'examen, ce n'était pas gagné. "C'est clair ou il va surtout falloir assurer dans les autres matières... ! La divination reste qu'une matière secondaire. Et heureusement que je ne voulais pas faire carrière dans ce domaine... "
Mais travailler la matière serait encore d'actualité d'ici, l'évaluation finale. Siobhan essayerait d'éviter d'avoir une note trop catastrophique, même si elle ne voulait pas vraiment continuer avec la divination.

Les mirettes de l'adolescente se posèrent sur Billius, un instant. Elle était étonnée qu'il baisse les bras ainsi. Alors que c'était surement le plus travailleurs de deux. " C'est toi qui propose la pause ? T'es sûr que tu vas bien ?"  le taquinait elle.
Mais elle n'était pas contre l'idée de faire des gâteaux. Au contraire, comme toute bonne Callaghan elle avait souvent faim. " Tu plaisantes ! Bien sur qu'il doit y avoir de quoi faire ! Si un jour ces placards sont totalement vides, c'est qu'on aura déménagé. "
Levant ses petites fesses, Siobhan ouvrit les placards pour montrer les réserves à Billius. " Tu penses qu'on en aura assez ? "  Il y avait au moins troispaquets de farine et tout autant de sucre, sans compter les autres ingrédients potentiels dans le reste du buffet et dans le frigo. Les Callaghan avait de quoi tenir un siège. Ce qui était tout à fait normal, la nourriture faisait partie intégrante de la vie de famille. Il n'était pas rare qu'ils se réunissent tous pour dîner ou pour le gouter. Enfin, quand ils n'étaient pas chacun en vadrouille pour l'Ordre. Cela rendait leurs retrouvailles autour de biscuits et autre plats faits maison. Son cousin était assez doué en cuisine, plus qu'elle ou Eireann.

Après avoir sortit la farine et le sucre, Siobhan questionna son camarade. " T'veux faire quoi comme biscuit ? Une recette spécial MacAllister. Sinon il y a un livre de cuisine dans l'coin, je crois." Il suffisait juste de le trouver. " L'important est de rien faire cramer."  Comme c'était souvent le cas, quand elle tentait de cuisiner.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 26 Mai 2014 - 19:23

    - Dommage qu'on ne maitrise pas mieux, on aurait pu essayer de savoir en avance les questions des évaluations... Geignit Billius, comme 80% des étudiants de sorcellerie l'avaient fait un jour. C'était bien l'une des seules choses à laquelle ils pensaient, avant même de vouloir sauver le monde d'une catastrophe annoncée, ou autre considération plus utile. En attendant, ça veut dire que j'vais devoir travailler deux fois plus en Histoire de la magie, pour compenser.


L'enseignante avait beau être plutôt motivante, la matière n'en restait pas moins la bête noire du jeune MacAllister. C'était comme apprendre de nouveau tous le programme scolaire depuis sa plus tendre enfance, et de devoir prouver encore qu'il avait mieux saisit toutes ses nuances que n'importe quel autre élève. L'histoire de la Magie était importante sur bien des plans pour l'ancien Serdaigle, et il ne comptait pas se louper.
Au moins, en révisant au maximum, il savait qu'il ne pourrait que s'améliorer, alors qu'avec la divination... La note était beaucoup trop incertaine pour qu'il s'y fie complètement. Son rapport à cette discipline était mêlée d'appréhension et d'un certain respect : il y croyait, vraiment, mais il pensait quand même que cela nécessitait un certain don qu'il ne possédait pas. L'entraînement pouvait sans doute aider, mais quelqu'un qui n'avait pas le troisième œil n'avancerait surement pas beaucoup de sa perception de l'avenir, quoiqu'il puisse faire - c'était le point de vue de l'adolescent, renforcé après cette expérience.

    - J'ai pas dit que j'abandonnais complètement ! Je suis sûr qu'on peut arriver à voir quelque chose d'assez cohérent, si on se concentre bien... Ce s'ra pas jamais aussi clair que l'horoscope de Primrose, mais on est pas orgueilleux au point d'prétendre lui faire concurrence... Billius sourit à la pensée de cette élève qui s'était faite connaître à Poudlard pour déclamer tous les jours quelques malédictions amoureuses à tord et à travers dans les couloirs, faignant des sortes de transe comme si elle avait été possédée par Cupidon lui-même. Elle avait faire carrière à Sorcière Hebdo, d'après ce qu'avait entendu le garçon... Il restait traumatisé par la première fois qu'elle s'était adressée à lui, alors qu'il venait d'entrer à l'école, en première année. Enfin, j'irais mieux quand j'aurais le ventre plein, concéda-t-il quand même, pour détourner le sujet de ce comportement qui ne lui ressemblait pas.


Il éclata de rire en découvrant les placards des Callaghan : cela ne l'étonnant même pas ! Après tout, tant de filles, ça devait manger pas mal de cochonneries, et faire pas mal de cuisine. Il y avait largement de quoi nourrir un régiment avec des pâtisseries maison. Billius n'y connaissait pas grand chose, mais son désir de découvrir et de tester ne pouvait que les amener à de belles trouvailles culinaires.

    - On peut s'inspirer d'un livre de cuisine... J'dois dire que j'ai du mal encore à retenir des proportions par cœur ! Il adressa un clin d'œil moqueur à sa compère, cachant bien son mensonge : afin d'être sûr de réussir son examen de potions, il avait déjà emmagasiné dans sa mémoire un nombre impressionnant d'ingrédients et de quantité pour chaque usage donnés. T'inquiète, je te laisserai pas réduire ta maison en cendres, je surveille.


Il prit un air très sérieux, et commença à sortir du placard les différents composants dont ils auraient besoin. Un sac de farine, des œufs, du sucre, et surtout, plusieurs tablettes de chocolat... Trop de chocolat pour deux estomacs humains normaux... Mais après tout, ils n'étaient pas encore des adultes sérieux, ni des enfants fragiles : ils étaient des ados en pleine croissance, et leur alimentation était précisément basée sur ce genre de nourriture grasse et calorique.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 4 Juin 2014 - 17:24

Savoir à l'avance sur quels sujets tomberaient le évaluations, était surement le rêve de tout élève au moins une fois dans une scolarité. De toute manière, il fallait mieux réussir sans tricher, cela avait quand même plus de panache pour la demoiselle.  
"Pour l'histoire de la magie on pourra se  poser des questions pour réviser s'tu veux !"  Cette matière n'était pas simple, il y avait tellement de faits, de dates et de noms à retenir. Le plus souvent,la poufsouffle devait réviser plus attentivement cette matière. C'était donc naturellement, qu'elle proposa de s'entraider. Histoire qu'ils puissent augmenter leurs chance de réussite tout les deux.  Le fait de connaitre l'enseignante et de la croiser tout les jours, ne lui donnait pas forcément un avantage. Aucun traitement de faveur, c'était la même enseigne pour tout le monde. Et inutile d'espérer avoir des indices pour les évaluations, elle ne laissait rien filtrer. Siobhan s'était fait une raison.
" C'est sur qu'on est pas aussi barrés que Primrose.  On devrait peut être tenté avec  une boule de cristal. " proposait elle en souriant.  Après tout, cela faisait partie de la divination. Même si c'était aussi flou que les feuilles de thé. Puisqu'il fallait  voir autre chose que son reflet déformé dans la boule.  Passer cet examen de divination allait donner quelque chose de grandiose. L'important était de ne pas se mettre la pression avant, sous peine de laisser le stress aggraver les choses.

Les placards remplis des Callaghan faisaient rire Billius, alors que Siobhan trouvait juste cela normal. Mais la cuisine avait une place importante dans cet appartement. "Mais bien sûr !" Dit elle d'un ton qui montrait qu'elle n'était pas dupe. Néanmoins la demoiselle chercha le  livre de cuisine. Farfouillant dans un placard, elle mit la main dessus.  Il était vieux, avec quelques tâches et des annotations de ci de là. Ce n'était pas un bouquin avec les dernières recettes à la mode, mais il y avait l'essentiel dedans.C'était souvent que la demoiselle s'en servait quand elle voulait cuisiner. Hélas, bien qu'en suivant les indications, le résultat était souvent décevant.
" Il pourra nous donner des idées de recettes sympas". Alors qu'elle déposait le livre avec attention sur la table devant eux, une formule et il s'ouvrit à la page des desserts et biscuits en tout genre. Le plus dur allait être de choisir lequel faire. Pendant que Billius sortait les ingrédients, elle tourna les pages tout en énumérant les possibilités de recettes.  " Tarte à la mélasse ? non. Muffin citrouille caramel? non.  Patacitrouille ? non plus." elle tournait les pages à mesure, cherchant la recette qui lui faisait le plus envie. " Cookies au caramel exotique ! ça a l'air pas mal ça.. " En tout cas le nom était très inspirant." Ou des chaudrons fondants !" Rien qu'imaginer des fondants au chocolat, l'estomac de Siobhan grognait d'impatience, mais  elle aimait bien celle des cookies.  La tête de l'ado' se releva, sourire malicieux aux lèvres,  pour regarder Billius. " On fait les deux ?" Cela avait plus le ton d'une affirmation que d'une réelle question, mais ce n'était qu'un détail. Pleine d'entrain, elle sortit tous les ustensiles nécessaires. Bon soyons clair, Siobhan comptait simplement assister Billius de peur de faire rater les recettes encore une fois. Autant elle était douée en potion, autant la cuisine, paradoxalement,  ce n'était pas vraiment ça.

" Au fait, t'as entendu parlé d'un projet de Tutorat qui pourrait être mise en place à l'institut ?Histoire que les dernières années soutiennent les nouveaux.  Enfin, c'est Mindy Horn qui nous a raconté ça, j'suis pas sûre que cette info' soit fiable." Cette dernière avait essayé de faire croire à son futur mariage avec l’attrapeur de l'équipe anglaise de Quidditch, affabulation qui n'avait jamais prise au sein de ses camarades. Du coup, Siobhan se méfiait de tout ce que disait Horn. Alors qu'elle cassait les tablettes de chocolat en morceau, en en mangeant quelques un au passage, un grattement se fit entendre à la porte. Croupy, l'animal  manifestait sa présence encore une fois.
Soupirant, l'irlandaise se décida à lui ouvrir la porte de la cuisine. " Non, mais tu as bouffé ma corde à sauter ? Espèce de morfal !" râla t'elle tout en ramassant l'objet couvert de bave. Beurk. Elle la mis à la poubelle. Pendant ce temps, l'animal avait filé dans la cuisine et alla aux pieds de Billius pour tenter de mâchouiller ses chaussures.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 14 Sep 2014 - 9:48

L'idée de réviser l'histoire de la Magie avec Siobhan ne l'enchantait guère... Il avait prévu d'aller demander à la sublime enseignante de lui donner quelques cours particuliers, sous prétexte de ne pas parvenir à remettre en ordre les évènements marquants de la période occultée par les Mangemorts. Ce n'était pas faux : il avait beaucoup de mal, désormais, à ne pas confondre les deux versions des faits, et certains réflexes de Poudlard lui revenait parfois, lui attirant les regards courroucés de ses camarades.

    - Ouais, on verra. J'crois que Dylan a besoin de soutien aussi... Répondit-il sans beaucoup de conviction, en éludant la question. Ces derniers temps, ils avaient un peu évincé le blond de leur comité d'études, et Billius se sentait coupable de cet éloignement. C'était pour tenir compagnie à Leah, souvent, que le Smith se défilait, parce que la blonde ne pouvait supporter la proximité de son ami. T'en as une ici, de boule ? J'en ai toujours pas acheté... C'est un investissement !


Le jeune MacAllister appréciait pourtant d'avoir toujours tout son matériel. Le scolaire était sa priorité absolue, et même quand il n'était pas encore hébergé par les Smith, il dépensait la plupart de ses maigres salaires dans des manuels, ou des ingrédients pour les potions. Mine de rien, l'école sorcière n'était pas gratuite, un tord que le ministère de l'éducation magique n'avait pas encore rectifié - bien sur, il y avait eu plus urgent à faire, comme monter l'institut POTTER, défendre les droits des enfants, etc.
Bref, tout cela conduisait Billius à manquer de fournitures, et les boules de cristal étaient sans doute les ustensiles les plus onéreux de tous le programme. Et puis... Il n'arrivait pas à s'en servir, et avait donc peur que l'achat ne soit pas rentable.
Une autre perspective plus amusante se présentant, l'adolescent oublia vite ces préoccupations, qui n'auraient pas du être de son âge, ou de son ressort, et dont il avait néanmoins fait son quotidien depuis sa fuite du domicile parental.

    - Va pour les deux !Avec toutes les filles qu'il y a dans cette maison, ce sera surement mangé, de toute façon ! Oui, il assumait pleinement ses accusations : les demoiselles, en particulier Callaghan, étaient des goinfres, affamées de sucreries. Leurs placards en témoignaient, comme il l'avait découvert plus tôt. Passe-moi le lait de Mouflet ! Demanda-t-il, en mélangeant déjà la farine d'Asphodèle, et le caramel mou.


A vrai dire, pour ce genre de choses, Billius était assez dirigiste. Il adorait suivre des instructions, dans les moindres détails, et constater le résultat de ses efforts, bon ou mauvais. Alors, il essayait de s'améliorer, de voir ce qu'il avait pu mal faire... L'ordre le rassurait, mais le côté légèrement artistique et hasardeux de la cuisine le galvanisait également. Il aimait tester, et trouver le bon ingrédient, pour obtenir le goût désiré.

    - Non, j'ai pas entendu parler de ça... Mindy Horn devrait travailler à la Gazette, elle se prend pour une journaliste en quête du scoop de l'année, j'suis sûr qu'elle serait prête à inventer n'importe quoi, comme cette histoire de Goëland espion qu'elle avait prétendu capturer... Mais après tout, ça, c'est plausible, j'imagine... Fit-il remarquer, à l'annonce de sa camarade, tout en vérifiant la cuisson des cookies, et en nettoyant les dégâts faits sur la table d'un coup de baguette. Pourquoi tu m'demandes ça, tu comptes t'inscrire ?


Tandis qu'elle s'occupait de son animal de compagnie, le jeune MacAllister se coupa un morceau encore chaud de biscuit, pour vérifier leur réussite. Dès qu'il eut avalé une bouchée, en esquivant les attaques de Croupy, Billius sentit son estomac se retourner. La texture en bouche n'était pas dégueulasse, bien au contraire, mais son effet sur la digestion était catastrophique. L'ancien Serdaigle se tordit de douleur, en repoussant le plateau vers la poubelle.

    - Ces trucs sont infâmes... Gémit-il, en se tenant le ventre, souffrant d'une douleur peu commune. Je crois que le lait devait être périmé, ou quelque chose comme ça... Je reviens, conclut-il, en courant aux toilettes.


Il n'avait guère d'autre solution que d'essayer de se faire vomir, pour ne pas finir à Ste Mangouste, cloué au lit par une intoxication alimentaire. Il n'y avait plus qu'à espérer que l'auteur du livre de recettes ne soit pas un ancien cracmol plein de rancoeur, qui ait voulu se débarrasser de la race sorcière.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Tea time ! [Siobhan & Billius]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs :: Habitations :: 3, Chemin de Traverse