Supercalifragilisticexpialidocious



 



avatar
Dylan Smith
Messages : 334 Crédits : © me
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut POTTER (équivalent à la Sixième Année de Poudlard)
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Blaireau
Epouvantard : Anaconda
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 4 Déc 2013 - 22:10

Dimanche 31 Octobre 2021

Un petit tour sur le Chemin de Traverse avant une soirée horreur pour Halloween, quoi de mieux ? Dylan se sentait bien. Leah les rejoindrait peut-être pus tard et lui et Billius n'avaient qu'à récupérer Siobhan avait de partir à l'aventure au coeur des boutiques de la grande rue commerçante. Le jeune poufsouffle avait repéré un petit panneton qu'il avait bien envie de s'offrir. Plus le temps passait et plus il se disait que pâtissier magique était un métier pour lui. Mais d'abord, il fallait récupérer la petite Callaghan.

« On se les gèle quand même. J'espère qu'elle est prête Callaghan parce que je compte pas mourir de froid devant sa porte. » Dylan venait de frapper doucement sur la porte en bois massif qui séparait la rue de la maison de la cousine de Siobhan. Une voix étouffée se fit entendre. La porte s'ouvrit sur Eireann Callaghan, l'autre cousine. « Qui est-ce ? - Des amis de Siobhan, Ernest. Entrez, entrez, la terreur est prête, elle est juste montée chercher son bonnet. » Eireann laissa entrer Dylan et Billius avant de refermer la porte derrière eux. Au moins, ils ne mourraient pas de froid et Billius ne se plaindrait pas. « Oh le jeune Smith ! Je suis ravi de vous revoir monsieur Smith. Je n'ai encore jamais vu votre compagnon. Je me présente, Ernest Callaghan. - Bonjour Monsieur Callaghan, je suis ravi aussi. » Billius regarda la porte, abasourdi. Eireann sourit. « C'est le tableau de la famille, un vieil ancêtre qui garde cette porte d'entrée pour nous. » Un regard vers le portrait d'Ernest et Eireann poursuivit. « Et surtout, Ernest veille sur nous. C'est une partie indispensable à notre petit monde. » Billius regarda Dylan qui, visiblement, connaissait déjà cette histoire. « Hum je suis Billius MacAllister. Enchanté Monsieur Callaghan. Je suis euh... Un ami de Siobhan et Dylan. » Eireann entraina les deux garçons à sa suite et les fit s'installer sur le canapé du salon. « J'ai une course à faire mais Siobhan va arriver. Dites-lui bien de ne pas laisser Croupy s'enfuir. » Le professeur disparut aussi vite qu'apparut un croup qui se jeta sur les genoux de Dylan. Le jeune poufsouffle se mit à le caresser machinalement. « T'as l'air d'être un habitué en fait. » Dylan haussa les épaules. « Depuis qu'on est à l'Institut on a pris l'habitude de passer du temps ensemble après l'école, comme lorsqu'on était à Poudlard. Un coup ici, un coup chez Oncle Zach. Du coup je connais Croupy, et... » Le jeune garçon regarda à droite, puis à gauche et se pencha vers Billius en baissant la voix. « ... le vieux Ernest. Un peu bizarre mais sympa. »

Dylan aimait bien cette maison. Il trouvait que l'animation générale qui y régnait avait quelque chose de réconfortant. Le jeune homme se demandait même s'il avait déjà vu cette maison calme. Elle lui paraissait tellement vivante à chaque fois qu'il venait ! Vivante grâce au rire de Siobhan, grâce à la vivacité de Croupy, grâce aux cousines de son amie qui avaient toujours été très gentilles avec Leah et lui. __ Une silhouette uniquement vêtue d'une serviette en mousse traversa la pièce en faisant à peine attention à eux. Dylan sentit le rouge lui monter aux oreilles tandis que Scarlett Fuller, professeur d'Histoire de la Magie, sortait de la pièce, le bout de serviette recouvrant à peine les parties intimes de son corps. Il venait de voir un professeur en toute petite tenue. Il venait de sentir une vague de chaleur le prendre dans le bas du ventre et... « Hay mais attends ! C'était bien... - Oui, elle vit ici aussi... - «Bah dis donc, je veux bien qu'on vienne tous les jours à la même heure si on a droit à ce spectacle. » Dylan se mit à rougir de plus belle, si bien que Billius se moqua de lui. __ Il avait l'impression de vivre sans cesse ce genre de scène quand il avait le malheur de croiser la route du professeur Fuller. La dernière fois, elle s'était foutrement moquée de lui quand il avait cherché à savoir pourquoi un pet-en-l'air se nommait ainsi. Enfin, elle s'était moquée de lui quand elle l'avait vu rougir au moment où elle lui avait fait remarquer que oui, c'était bien en rapport avec les fesses. Et qu'en voir une paire de plus près lui permettrait de "péter un coup". Le jeune poufsouffle n'avait pas apprécié la blague. Non pas par rancune ou orgueil, mais parce qu'il avait eu tellement honte qu'il n'avait même pas réussi à articuler le moindre mot supplémentaire tant que Scarlett avait été présente dans la pièce. « Il y a quand même de quoi avoir envie de revoir tout ça, et de voir même ce qu'il y a dessous. » Dylan ne répondit pas, se contentant de continuer à caresser Croupy qui gigotait en tous sens.

Des pas se firent entendre dans les escaliers : Siobhan débarquait enfin ! « Et bien Callaghan, on a failli attendre ! » Billius aimait bien Siobhan. Elle était l'une des seules à lui parler comme si le fait que ses parents soient des mangemorts n'était pas un problème. Comme Dylan. C'était Siobhan : elle ne jugeait pas sans connaître et avait appris à creuser ce qu'il y avait sous la carapace de Billius en même temps que le jeune Smith.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 15 Déc 2013 - 17:17

Un après-midi sympathique se dessinait en perspective. Un moment qu'elle allait passer avec ces amis, avant de continuer par une soirée sur le thème de l'horreur pour ce jour d'Halloween. Un programme qui ravissait l'adolescente irlandaise. Siobhan était tout excitée de passer du temps avec ces amis. Même si elle les voyait à l'institut Potter, elle aimait quand ils partageaient du temps en dehors de l'école. Cela lui rappelait les bons moments qu'ils avaient eu à Poudlard, en tant que Pouffsouffle. Souvent, fourrer ensemble, ils pouvaient préparer et faire les quatre cents coups. Ce qui était toujours d'actualité, autant à l'institut Potter qu'à l'extérieur.

Un sourire fut esquissé en repensant à ses souvenirs. Elle était contente de ces journées en compagnie de ses amis. Tout comme elle est ravie de vivre ici, en compagnie de sa famille. Siobhan se sent bien et entourée comme elle adore l'être. Cela lui rappelait ses jeunes années en Irlande dans la demeure familiale, une grande maison où il y avait toujours du monde et de l'agitation, rendant le domicile vivant. Mais c'était aussi le cas, ici à Londres. Cette maison était toujours en ébullition, avec le caractère de chacun, l'habitation était rarement calme, mais cela ne dérangeait pas la Callaghan bien au contraire. Quand c'était trop paisible, elle trouvait cela triste.

La demoiselle grignotait un biscuit , tout en vérifiant son sac, pour son excursion de l'après-midi. Elle s'aperçut qu'elle avait oublié son bonnet au même moment où on frappait à la porte. Sacré timming. Vu la température assez fraîche, elle ne voulait pas sortir sans bonnet. « Eire' tu peux leur ouvrir s'te plait ! » demanda t-elle à sa cousine, alors qu'elle montait les escaliers en vitesse. Mais ça, c'était la partie facile, après il fallait qu'elle retrouve le vêtement. Autant dire que ce n'était pas gagné d'avance, vu le désordre qui régnait dans sa chambre. Mais un désordre organisé, comme elle aimait le rappeler à chaque remarque qu'on pouvait lui faire. Les recherches étaient entreprises. Après quelques minutes, l'adolescente finit par mettre la main sur le bonnet tricoté avec amour par mamie Callaghan. Sans attendre, la jeune demoiselle ferma la porte de sa chambre et redescendit les escaliers avec toute la grâce d'un troll. La délicatesse, tout ça, n'était pas toujours à l'ordre du jour avec Siobhan.

À peine essoufflée, la jeune fille arrivait dans le salon pour y retrouver Dylan et Billius. Dylan , son meilleur ami qu'elle connaissait depuis un moment déjà et avec qui elle s'était toujours bien entendu. Avec Billius, c'était une amitié plus récente. Siobhan avait voulu lui laisser une chance, même si ses parents étaient des mangemorts. Cela ne comptait pas pour l'adolescente, puis après tout on ne choisissait pas sa famille. Elle l'aimait bien Bilius. Avec un grand sourire, elle les salua. « Salut ! » Jetant un regard à Bilius pour sa remarque sur l'attente... « Tu peux bien parler MacAllister ! C'est qui la dernière fois qui nous a fait poireauter sous la pluie pendant plus d'un quart d'heure ? » Chacun son tour ! Puis au moins, les garçons avaient attendu au chaud et au sec, eux au moins ! Donc il n'y avait rien à rajouter là-dessus. Oui la demoiselle aimait avoir le dernier mot. Elle remarqua que Dylan avait un peu de rouge aux joues. « ça va Dydy ? Attention que Croupy ne se met pas à mâchouiller tes fringues ! C'est sa lubie du moment..» La dernière trouvaille de l'animal pour attirer l'attention quand on ne le caressait pas assez à son goût. Et Siobhan en avait fait les frais, enfin plutôt ces affaires. Mais elle n'en voulait pas à Croupy. Elle adorait le caresser et jouer avec lui, malgré les bêtises qu'il pouvait faire. .« Vous voulez des biscuits avant de partir ? » leur demanda t'elle, avant de rajouter une information essentielle.. « C'est pas moi qui les ai fait. » Détail qui pouvait avoir son importance quand on connaissait les talents culinaires de Siobhan. Autant elle pouvait être assez douée en potion, autant elle était une catastrophe en cuisine. Alors qu'on pouvait croire les deux activités liées, mais la différence venait peut être du fait, qu'elle portait beaucoup plus d'intérêt et d'application aux potions, qu'elle pouvait en donner à la cuisine. .« Alors on y va ? Si vous êtes prêt bien sûr. » Montrant Croupy du doigt, elle s'adressa à l'animal «Toi par contre, tu restes ici ! Désolée mon pote »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dylan Smith
Messages : 334 Crédits : © me
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut POTTER (équivalent à la Sixième Année de Poudlard)
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Blaireau
Epouvantard : Anaconda
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 27 Déc 2013 - 23:37

« Gnagnagna… C’est bon Callaghan, tu nous as déjà servi le couplet de la pluie au moins dix mille fois ! » Dylan continuait à caresser Croupy qui s’était agité en voyant débarquer la tornade brune dans la pièce. Il se souvenait de ce jour-là, c’était juste après que Billius ait commencé à réellement abaisser sa garde. Il se souvenait surtout d’avoir dû essorer un à un ses vêtements en rentrant chez lui, après avoir laissé de longues trainées humides partout dans la maison. Il avait même chopé le rhume de sa vie après cette histoire, lui qui n’était jamais malade, et s’était senti patraque au moins une semaine entière ! Enfin, peut-être juste deux ou trois jours, mais tout de même, cette histoire avait laissé un souvenir… Intarissable au jeune poufsouffle. Un souvenir qui malgré le rhume restait chouette.

Dylan regarda Croupy avec un sourire amusé. « Je pense qu’il m’aime bien mais pas au point de vouloir faire de mes habits son quatre heures. Je ne vais pas m’en plaindre. »Ils mangèrent donc quelques biscuits, Billius surjouant le soulagement en apprenant que Siobhan ne les avait pas faits elle-même. Dylan supposa que Ciaran, le cousin un peu farfelu et hyperactif était à l’origine des gâteaux. Il aimait bien ce que ça donnait. C’était une recette qu’il ne connaissait. Peut-être qu’il oserait un jour proposer un partage de connaissances au cousin de sa grande amie. Mais pas tout de suite, plus tard.

« Huuum… C’est avec ce bonnet que tu comptes sortir ? Il est beau et tout mais en fait, avec ta tête… J’suis pas sûre que ce soit ce qu’il y ait de mieux. Tu vois Callaghan, c’est quelque chose qui fait un peu fille avec le joli pompon et tout et sur toi j’ai plutôt l’impression que ça ferait… Epouvantail ? Tu sais, du genre à faire fuir les piafs qui chercheraient à s’approcher et comme j’en suis un, de piaf, baaaah… » Et Billius se mit à pouffer tandis que Dylan fronçait les sourcils. Elle était jolie Siobhan avec ce bonnet. Jolie comme… comme… Une fille ? Oui, comme une fille, comme Leah, comme les autres filles. Et plus Billius pouffait, moins le jeune garçon comprenait jusqu’à ce que… Oui, c’était ça. Il la charriait juste. Dylan ne s’y faisait toujours pas. Billius était passé du pauvre gars tout seul dans son coin, renfermé sur lui-même, peu avenant, au type qui aimait rire, profiter de la vie, taquiner les autres… Quelque part, le jeune Smith était fier d’avoir permis à Billius de se sentir mieux. Et le voir ainsi avec eux, ça signifiait qu’il se sentait bien dans leur petit cercle, non ? « Ne l’écoute pas Sio… Il te va très bien ce bonnet. T’es même jo… Jolie avec. » Dylan se sentit rougir jusqu’aux oreilles. C’était bizarre de dire à Siobhan qu’elle était jolie. Et pourtant, elle l’était avec ses joues roses, avec son petit nez tout mignon et ses yeux brillants, pétillants de vie. Mais Dylan la voyait vraiment comme sa grande copine et non comme une fille avec qui… Juste, il n’avait jamais vraiment dit tout haut qu’elle était jolie. « Et Billius il est juste jaloux. Parce que du coup les gens ils vont regarder ton bonnet et pas lui ! » Bon, il s’était minablement rattrapé. Mais tant pis. « C’est tellement ça ! » En réalité, Billius voulait passer inaperçu, tout le temps, partout. Parce qu’il vivait toujours mal sa condition de paria de la société pour cause de parents mangemorts. Mais ses nouveaux amis l’aidaient à relever la tête et à sourire à nouveau, et ça, ça n’avait pas de prix.

Ils avaient fini par sortir dans la rue marchande, laissant Croupy et son regard tout triste derrière eux. Dylan savait que la petite bête, même tenue en laisse, ne serait pas contrôlable au milieu de la foule. Ils déambulèrent en discutant encore de tout et de rien, du bonnet, des friandises à acheter et dévorer. Dylan fit s’arrêter le groupe devant un petit pub familial. « Une bièraubeurre, ça vous tente ? » Billius vota pour, doublement pour même.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 13 Jan 2014 - 21:37

La réaction enfantine de Billius tira un sourire de satisfaction sur le visage de Siobhan. Cela ne la gênait pas de lui rappeler ces événements, qui malgré la pluie restait de bons souvenirs. Puis taquiner le jeune Macallister, cela n'avait pas de prix, surtout quand cela apportait ces fruits. Un regard sur Croupy qui se faisait dorloter et qui ronronnerait presque s'il le pouvait. Voir l'animal aussi calme était une chose qu'il fallait savourer, tellement cela pouvait se révéler rare dans une journée. Mais Dylan semblait avoir charmer Croupy.  Les biscuits offerts, l'adolescente ne se formalisa pas de la scène de Billius surjouant le soulagement..Comme si son genre de les empoisonner, involontairement peut être et encore il faudrait vraiment y mettre de la mauvaise volonté de sa part.

En s'apprêtant pour sortir, la demoiselle enfila son bonnet et eut le loisir de lancer un regard noir à Macallister. Sérieux ? Qu'est ce qu'il avait son bonnet ? Celui tricotait avec amour par sa grand mère adorée. C'était bas de s'en prendre aux vêtements. Attrapant un cousin qui traînait sur le sofa pour l'envoyer sur le garçon, l'objet atteignit Billius en pleine tête. « Tu sais quoi Macallister ? La prochaine fois que je voudrais ressembler à un épouvantail, j'te demanderais conseil, vu tes fringues , tu as l'air calé sur le sujet. » Bon d'accord, elle savait très bien que les habits féminins, les robes, jupes et tous les machins pour filles, c'était pas trop son truc. Quand elle choisit ses habits, elle privilégiait surtout le pratique et confortable, à l'esthétique. Et elle le vivait très bien comme cela. Siobhan n'ayant jamais était une fille coquette et rêvant d'habits de princesse. D'ailleurs, elle serait bien embêtée avec une robe de princesse. « Euh...Merci Dydy. » répondit elle, un peu surprise par le compliment. Ce n'était pas tous les jours, qu'on lui en faisait. Elle était même en train de se demander si Dylan lui avait déjà dit qu'elle était jolie auparavant. Siobhan se sentit un peu rosir. Il faisait bien la paire avec Dylan. « Ah ah mon bonnet évitera donc à nombre de personne une vision d'horreur. » Et dans les dents Billius, ça c'était pour le coté épouvantail ! « Je suis une bienfaitrice de l'humanité alors ! » rajoutait elle une couche avant de pouffer à son tour. Parce que tout ça c'était de l'humour, personnellement, elle ne trouvait pas que Billius était une horreur à regarder, c'était plutôt l'inverse.. Mais bon, aucun des deux garçons avaient besoin de le savoir.

Une fois équipée pour la sortie, Siobhan enferma Croupy dans la cuisine, tout éviter que ce dernier s'échappe.  Passant devant Ernest, Siobhan le salue. «  A plus Ernest ! ». Ce dernier avait, d'ailleurs un message pour la jeune Poufsouffle. «  Ma chère Siobhan, votre cousin m'a chargé de vous rappeler que vous aviez promis de mettre votre nouvelle écharpe... » Rho zut, elle avait presque oublié,  ou elle espérait secrètement que tout le monde oublie cette promesse, qu'elle regrettait d'avoir faite. Revenant rapidement sur ces pas, l'adolescente s'empara d'un amas de tissu rose avant de reprendre la direction de la sortie. C'était simplement qu'une écharpe informe, avec des trous, de la couleur d'un odieux rose fluo sans oublier les strass et paillettes pour couronner le tout,  un vêtement qu'elle trouvait affreux.. Mais elle se ressoudait à la porter, au moins pour quelques heures. ... C'était un cadeau qu'elle n'avait pu refusé ; fait de la part d'une amie de la famille. Sûrement une personne qui était persuadée que les adolescentes adorés de telles couleurs. Supposition absolument fausse pour la jeune Callaghan, mais par un concours de circonstance, elle avait fait une promesse idiote de porter au moins une fois cet accessoire..  Le truc rose autour du cou, elle claqua la porte du domicile Callaghan et rejoignit ses camarades.«  Aucun commentaire sur ce truc immonde,  au risque d'avoir le loisir de goûter à la laine rose et aux paillettes ! » Au moins c'était dit. Preuve que Siobhan n'assumait que moyennement, mais cela n'allait pas l'abattre.

Déambulé dans les rues avec les copains, c'était quand même une activité très sympathique. Ils pouvaient parler des sujets de leurs choix, faire ce qu'ils voulaient ou presque. Siobhan vota aussi pour une bieraubeurre. « Carrément ! » Puis elle entra la première dans le pub, entraînant les garçons à sa suite. Repérant une table libre dans le coin, Siobhan s'y dirigea, avant de poser ses fesses sur le moelleux d'une des banquettes. Enlevant son bonnet, pour éviter la surchauffe capillaire, elle passa la commande auprès de la serveuse. « Au fait comment va Leah ? » interrogea t'elle sur sa meilleure amie, celle qui complétait le trio infernal. Même si le trio tendait peu à peu vers le quarto avec l'ajout de Billius. Avec le temps, il commençait à s'intégrer à la bande. « Alors Junior, la cohabitation se passe bien avec les Smith ? » Bon Billius avait le même âge qu'elle, mais elle avait envie de le taquiner un peu. Puis Junior allait si bien avec Macallister et c'était le dernier arrivé dans la bande. Donc ça collait bien en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dylan Smith
Messages : 334 Crédits : © me
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut POTTER (équivalent à la Sixième Année de Poudlard)
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Blaireau
Epouvantard : Anaconda
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 25 Jan 2014 - 14:27

C’était chouette de voir Billius et Siobhan s’entendre comme ça. Dylan souffrait de la mésentente qui régnait entre sa sœur et son ami et voir Siobhan se comportait normalement avec Billius était apaisant. Les tensions constantes à la maison stressaient Dylan. Il avait l’impression d’être sans cesse sur le qui-vive, obligé de surveiller ses paroles en présence des deux autres pour ne pas déclencher un prétexte à la dispute. Parce qu’un petit mot de rien du tout pouvait lancer les hostilités : il lui avait suffi une fois de demander à quel arôme il allait faire son gâteau pour que Billius et Leah se lancent dans une compétition sur leurs goûts. Une véritable torture pour le pauvre petit poufsouffle qui n’aimait pas le conflit.

Les piques que se lançaient ses deux amis étaient mignonnes, bon enfant. La tension n’avait pas sa place dans le trio qu’ils formaient. Dylan se dandina sur sa place, vérifiant le moelleux de la banquette quand Siobhan aborda le sujet Leah justement… Il vit Billius rouler des yeux sans rien dire. « Leah va bien. Elle n’est pas avec nous parce qu’elle voulait finir ses devoirs avant. » Ce qui était plus ou moins vrai. Dylan l’avait surtout soupçonnée de vouloir profiter de l’absence de Billius à la maison pour retrouver ses repères et apprécier le calme. Il trouvait ça un peu paradoxal quand on avait que Leah était la source première de l’absence de calme ces derniers temps. Mais avant qu’il n’ait pu correctement changé de sujet, Siobhan posa le même genre de question à Billius. Erreur ! Dylan stoppa sa respiration. Ce n’était rien pourtant, juste une question mais il n’avait tellement pas envie que cette discussion se dirige vers la chiantitude de Leah, la blasitude de Billius et ces petites choses là qu’il vivait déjà au quotidien… « Franchement, oui, ça se passe bien vieille bique ! » dit-il au plus grand étonnement de Dylan. Bien ? Il trouvait vraiment que tout allait bien ?

Billius avait d’un coup troqué son attitude joviale contre une sorte d’état de réflexion philosophique. Il semblait hésiter sur la suite. « Si tu compares à la vie que j’ai eu depuis le début de l’année, je suis traité comme un prince. Et même la petite teigne blonde – pardon Dylan – ne peut pas m’empêcher d’apprécier ce qu’on m’offre. » Dylan n’avait pas vu les choses sous cet angle. Il ne s’était pas penché sur la vie qu’avait eue Billius avant qu’il ne vienne vivre avec eux. Après tout, comme un petit Smith sang-pur, même orphelin, pouvait-il seulement imaginer la misère ? Il ne savait rien de cette misère, de la solitude, du déchirement. Dylan avait été aimé et choyé par ses parents, il avait toujours eu une vie agréable et son oncle avait pris soin de Leah et lui quand leurs parents avaient trépassé… Dylan n’avait jamais eu à affronter les épreuves seuls et il ne pouvait mesurer réellement la générosité dont il avait fait preuve envers Billius.

« Je suis content que tu te plaises à la maison. Moi en tout cas j’aime bien t’avoir avec nous… Je me sens moins… Seul contre deux filles… » Il aurait pu dire ça avec humour mais au fond, il le pensait vraiment. Il s’était toujours laissé entourer par Leah et Siobhan et Billius était son premier véritable ami garçon. « Oh tu sais, Siobhan, c’est pas tellement une fille… Là elle se force à mettre une écharpe rose mais bon, personne n’est dupe… » La contre-attaque allait faire mal ! La serveuse arriva avec leur commande pile à ce moment-là. Il sortit de quoi payer et distribua les chopes. « Bon bah euuh… A nous ? J’crois que c’est ce qu’on dit. » Toujours aussi peu adroit avec les mots, avec les codes sociaux.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 10 Fév 2014 - 10:01

Dans l'atmosphère chauffée du bar, bien installée sur la banquette, elle fit en sorte de se mettre en tailleur, histoire d'être confortablement assise. S'assoire dans des postures étranges, était la spécialité de l'adolescente, au risque de recevoir les remontrances de sa mère ou grand mère. aucune des deux n'était présente pour lui faire une remarque, du coup elle en profitait encore plus.  Souriante,  Siobhan était contente d'être avec ces deux potes. C'était tellement fun, de pouvoir se balader avec eux dans Londres.  Il y avait tellement de choses à voir ou à faire.
Puis, la petite irlandaise aimait avoir la possibilité de pouvoir profiter de sa famille et de ses amis. Ses camarades qui étaient presque au complet, il manquait juste son acolyte féminin. Mais c'était provisoire.  D'après son frère, elle aurait des devoirs à faire. Ah oui tiens d'ailleurs, l'irlandaise n'avait pas encore fait les siens. Ce n'était qu'un léger contretemps, il faudra juste qu'elle y pense avant qu'il ne soit trop tard. Bref, elle verrait ça plus tard.

La jeune poufsouffle fut contente d'apprendre que la cohabitation Smith /Macallister se déroulait bien. Après tout, elle n'y était pas pour pouvoir le constater par elle même. Elle avait quelques échos de Leah et parfois de Dylan, mais c'était tout, assez maigre pour avoir une idée précise de la situation.   Petite Teigne blonde ? Non mais comment il parlait mal de Leah. Mais bon d'un coté, son amie avait un sacré caractère quand elle le voulait bien ou quand elle n'appréciait pas trop quelqu'un, ce qui était le cas avec Billius.  Parfois, elle aimerait pouvoir voir d'elle même leur cohabitation. Mais elle était soulagée que cela se passe bien. Un temps, elle avait eu peur que cela nuise à leur petit groupe.


«  Oh pauvre petit Dylanounet »  accompagnant le ton niais par sa main ébouriffant  les cheveux du Smith «  T'as qu'à dire qu'on te martyrisait aussi ! » Le tout avait été dit en  souriant. Évidement, elle n'était pas sérieuse, et comprenait ce qu'avait voulu dire Dylan. Fusillant du regard Billius qui osait la ramener.  L'arrivée de la serveuse laissa un répit à Macallister.  Alors que la Callaghan réfléchissait à la meilleur technique possible, pour lui faire bouffer l'écharpe rose.  Mais avant, elle se joignit à Dylan pour porter un toast. «  Ouais ! A nous ! On le mérite après tout. » Pourquoi ? Parce qu'elle avait envie de dire ça.  Elle fit trinquer son verre contre celui des garçons. L'irlandaise but une gorgée, avant de reposer la chope et de regarder Billius. «  Et pourquoi j'suis pas une fille ? Hm?Parce que je porte peu de jupe ou de robe, que je n'aime ni les paillettes et le rose? »  Non mais, c'était quoi ces clichés ! Pendant qu'elle parlait, sous la table, ses mains s'activaient pour faire des nœuds de l'écharpe rose, pour former un amas de tissu de la taille d'une balle, ou plutôt d'un ballon. Une fois, la chose terminée, elle balança l'amas d'étoffe en plein la tête de Billius. Et paf, le Macallister ! Mouhaha, l'irlandaise était  ravie de son coup. Même si cela avait une réplique plutôt soft, il aurait été dommage de renverser les chopes.  «  De toute manière, on peut se demander ce que tu connais des filles... »  Haussant les épaules, elle reprit une gorgée, faisant tapoter ses doigts contre la table.   «  C'est drôlement bon. »  Comme toujours, elle adorait cette boisson et en commandait presque à chaque fois qu'elle venait ici. Arrêtant le mouvement de ses doigts, elle se tourna vers Billius, l'air plus sérieuse. «  C'était si terrible que ça chez tes parents ? »  Enfin elle osait poser la question qui la taraudait depuis un moment. Elle s'y était toujours abstenue, de peur de braquer le jeune homme. Là encore, elle espérait ne pas avoir plombé l'ambiance.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dylan Smith
Messages : 334 Crédits : © me
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut POTTER (équivalent à la Sixième Année de Poudlard)
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Blaireau
Epouvantard : Anaconda
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 10 Fév 2014 - 13:38

Dylan commença à déguster sa boisson, détendu et content d’être là. Les choses n’étaient pas faciles et sa vie avait tellement changé en un an… Parents morts, nouvelle vie, implication dans l’Ordre du Phénix et donc dans la guerre qui tiraillait les sorciers, changement d’école, perte totale de repères, nouveaux amis pour remplacer ceux qui avaient trahi… Comme Pandore que Dylan avait cru être toute gentille et mignonne et qui, d’après les rumeurs, avaient choisi de s’allier aux mangemorts… Ou comme Liam qui, sans que cela soit une surprise, était du côté des mangemorts lui aussi. Tant de déceptions heureusement compensées par ses amis. Et l’arrivée récente de Billius. Pour ce genre de belles surprises, les épreuves valaient la peine d’être traversées.

« La cape ne fait pas le sorcier, Callaghan. C’est dans ton attitude, tu vois ? T’as rien d’une fille et… » BOUM écharpe sauvage dans ta tête. Billius fut tellement surpris par cette attaque qu’il arrêta là ses saintes paroles et se mit à rire. Ce qu’il connaissait des filles ? Dylan se dit qu’il avait déjà plus d’expérience que lui. Parce que le pauvre petit poufsouffle avait toujours autant de mal à saisir complètement les petites choses qui faisaient que Leah et Siobhan se comprenaient mieux. Il passait si facilement à côté de beaucoup de choses… Non, les filles c’était un mystère qu’il n’était pas prêt de résoudre. Et puis pourquoi se presser d’abord ? C’était parfois rigolo de voir Leah et Siobhan jacasser sans rien comprendre. Et oui, aussi, c’était frustrant de se sentir mis sur la touche. Mais maintenant que Billius était là pour lui prêter main forte, les choses seraient moins enquiquinantes, non ? « La bièraubeurre c’est toujours magique. » Et plus simple comme sujet que celui des filles. Parce que Dylan, il n’aimait pas en parler des filles. Et il aimait encore moins quand on remarquait que le sujet le perturbait un peu. Beaucoup.

Mais Siobhan fit plus fort encore. Et elle tapa sans prendre de gants. Boum que ça avait fait dans la tête de Dylan, et sûrement bien plus dans la tête de Billius. Le sujet qui fâchait pour de vrai était mis sur la table, les parents de Billius. Et le fait qu’il les avait quittés par extension. Dylan fit les gros yeux à Siobhan. Lui, il n’aurait jamais osé mettre les pieds dans le plat comme ça. Il préférait que les gens choisissent tous seuls s’ils voulaient parler de trucs aussi durs ou non. Et là, bah Siobhan ne laissait pas vraiment de possibilité de fuite subtile à Billius. C’était soit il disait clairement qu’il ne voulait pas aborder le sujet, soit il y allait franco. Dylan se sentait mal à l’aise pour lui. Callaghan un jour, Callaghan toujours, hein ? Sacré Siobhan…

Billius, de son côté, avala une bonne grosse gorgée de sa chope. Visiblement, son hilarité s’était très vite envolée. C’était tendu et Dylan n’aimait pas quand c’était tendu. « C’était… vivable. Mais j’en ai eu marre. » Dylan déglutit. Le sujet aurait pu paraître plus difficile à supporter pour lui au final, alors que c’était Billius qui était en mauvaise posture. « Mes parents ont misé beaucoup sur moi. Beaucoup trop. Ils se sont laissé engluer dans le régime et on cru que… J’allais leur permettre d’atteindre des sommets. Sauf qu’au bout d’un moment, bah… » Il avait le regard fuyait, plus grave. Dylan n’aimait pas ça. C’était bien trop moche. Et si lui avait perdu ses parents dans une tragédie, ça avait dû être bien pire pour Billius de choisir de les abandonner. « … J’ai compris que si je ne faisais pas ce qu’ils attendaient de moi, autant que je disparaisse de leur vie… Et le régime qui les a rendus comme ça, c’est pas celui sous lequel je veux vivre. » Billius avait abandonné ses parents, les mangemorts et tout ça pour vivre seul chez les Phénix qui avaient vu en lui le fils de sales rats. Il avait plus de courage que la moitié des habitants de Londres pour Dylan. Et le petit poufsouffle regrettait sincèrement que sa sœur ne soit pas capable de voir tout cela chez Billius. « J’suis pas à plaindre, j’ai trouvé… une famille… » Dylan regarda son ami. Ce qu’il put lire dans son regard le toucha au point où il sentit presque les larmes lui monter aux yeux. Il était content d’avoir pu l’aider, vraiment. Parce que Billius, c’était quelqu’un qui était grand dans l’âme au fond.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 20 Fév 2014 - 20:36

De quoi son attitude ? Mais elle était très bien son attitude ! Non ? En tout cas, la demoiselle avait le mérite d'être naturelle et toujours fidèle à elle même. Et ça, elle en était fière et cela n'allait pas changer de sitôt. Puis à bien y réfléchir, elle n'avait pas envie d'avoir l'attitude d'une fille.  De toute manière, elle envoyait chez les trolls tout ceux qui n'était pas content sur ça. Le tout avec le sourire en plus. Le rire de Billius était presque communicatif, alors que la Callaghan jubilait de son coup. Mais l’hilarité se stoppa rapidement à cause de la question de l'irlandaise.

Siobhan haussa les épaules d'un air navrée quand Dylan lui faisait les gros yeux. Oui, bon d'accord. Elle savait qu'elle y avait peut être été un peu fort avec Billius. L'intention n'était en aucun cas de le blesser ou de le rendre mal à l'aise. Et pourtant, cela semblait être le cas. Tourner sa langue sept fois dans sa bouche était un concept qu'elle devrait essayer d'appliquer plus souvent.  Mais il était trop tard. Le sujet n'était pas facile pour son ami, et pour tous ceux autour de cette table. La jeune femme aurait  compris si Billius avait botté en touche, elle ne serait pas permise d'insister, mais son ami semblait accepter de répondre.  Attentive, Siobhan écoutait les confessions de jeune homme. La décision de quitter, d'abandonner sa famille avait été sûrement très difficile à prendre et à assumer.  

Cela devait demander tellement de courage et d’abnégation. Siobahn s'en rendait compte à l'instant. Elle même, étant très proche de sa famille, ne pouvait s'imaginer les abandonner. De quitter à jamais les Callaghan, ceux qui partageaient son sang et ses racines. Non, c'était inimaginable pour l'adolescente. Alors, elle  ne pouvait qu'imaginer, ce qu'avait pu endurer Billius et ce qu'il devait toujours ressentir. Le pauvre. Un élan de compassion et d'émotion empli l'irlandaise, à l'égard de Billius. En échangeant un regard avec Dylan, elle vit que ce dernier était touché par l'histoire de leur ami. Le silence demeura entre eux quelques minutes. Avant que Siobhan se décida à le rompre. «  Et tu as trouvé une chouette famille ! »   Les Smith étaient de bonnes personnes, Billius n'aurait pas pu rêver mieux. Sans compter que pour Siobhan, la notion de famille s'étendait aussi aux amis proches. Considérant Leah et Dylan, comme membre honoraire de sa famille depuis un moment déjà et bientôt Billius aussi serait inclus dans ce tableau. Rapprochant son fessier, du bord de la banquette, afin que sa main puisse  toucher le main de Dylan et de Billius, comme dans l'idée de former un cercle, une connexion réelle de leur amitié. «  On va devenir les Quatre fantastiques, mais en beaucoup mieux  ! »   La référence laissait à désirer, mais elle n'avait rien d'autres à proposer pour le moment. Mais cela restait dans l'idée d'un groupe aux liens solides.  D'un geste, elle relâcha les mains des garçons, comme si tout d'un coup, elle prenait conscience du contact physique. Avec Dylan, cela ne la dérangeait pas, elle avait l'habitude. Avec Billius, c'était différent.  Ne voulant pas s’appesantir la dessus, la Callaghan se leva pour aller acheter des friandises, sans prendre la peine de prévenir les copains. Quelques minutes après, elle réapparut inondant la table avec un petit choix de délices sucrées. Évidement, elle partageait sans problème avec eux. «  Les Sucreries aussi c'est magique  ! c'est ma tournée »   Manger, aidait à régler tout les problèmes, même quand il n'y en avait pas et ça aidait aussi à remontrer le moral. Foi de Callaghan Junior !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Avr 2014 - 12:00

Billius essayé de dissimuler une grimace de gêne, ou de douleur. Se remémorer tous ces souvenirs n'était pas aisé, mais il s'y était plié, parce qu'il jugeait nécessaire d'offrir cette petite confession à des gens qui lui avait déjà tant donné sans beaucoup de retour. Dylan et Siobhan méritaient bien qu'il se livre un peu, même s'il n'avait fait que survoler ses problèmes et encore plus ses sentiments. La conclusion en était d'antan plus joyeuse, et pourtant il avait aussi hésité à la formuler. Comment Dylan réagirait-il, s'il employait ce mot, qui l'engageait dans une relation plus forte encore que leur amitié naissante ? Rien. Billius jeta un regard en coin au Poufsouffle, légèrement interrogateur, en attente d'accord ou d'approbation implicite. Il crut la recevoir, et hocha la tête imperceptiblement, pour montrer qu'il comprenait sa réserve, de son mieux en tout cas.
Il ne voulait pas évoquer de nouveau Leah, et risquer de fâcher tous le monde. Il se rendait bien compte que concrètement, à la maison, il n'était pas accepté par chaque membre de la famille. Il le déplorait, d'un côté, même quand il ne parvenait pas à contrôler son ton avec la sœur de Dylan. Elle avait un don certain pour l'agacer et rendre ses efforts dérisoires. S'il était les Quatre Fantastiques, Leah était fantastiquement chiante, et c'était un pouvoir inégalé jusqu'alors.

    - P't'être bien, mais va falloir revoir ton costume alors, concéda Billius, s'efforçant de paraître naturel après le contact impulsif de la demoiselle, concluant ainsi leurs argumentations sur la mode. Le MacAllister était légèrement mal à l'aise avec les déclarations sincères de ce genre, et il préférait, comme Siobhan, les prendre avec une touche d'humour, cachant le fait qu'il était profondément ému de se faire inclure si facilement dans un groupe de véritables amis. Alors comme ça, t'la trouves jolie, hein ? Glissa Billius à Dylan, quand Siobhan se fut levée.


Oh oui, il avait bien capté la teinte écarlate des joues de son ami, lorsqu'il avait fait cet aveu, mais avait eu assez de tact pour ne pas lui en faire la remarque de suite... Néanmoins, il faudrait surement qu'ils en causent, de ça, car il remarquait de plus en plus la maladresse du Smith dès qu'il s'agissait de filles, et il était soucieux de l'aider, à son niveau. Billius n'était surement pas le Don Juan de l'institut, surement autant à cause de son attitude que de sa réputation de fils de mangemorts, mais au moins, il ne se liquéfiait pas dès qu'une créature de ce genre s'approchait.
Le sujet serait surement remis à plus tard, puisque Siobhan revenait déjà les bras chargé de friandises. Billius attrapa une chocogrenouille, et un fondant au Chaudron. Il commença par ouvrir ce dernier, trouvant sur l'emballage une de ces fameuses blagues qui ne faisaient rire personne, mais étaient devenues légendaires depuis que la compagnie de fabrication des bonbons avait décidé de lancer cette mode copiée des moldus.

    - Tu préchères voler après le vif achec un balai chen plomb, ou chrapper les cognards avec une batte en mousse ? Lut l'ancien Sardaigne à voix haute, en mâchouillant sa sucrerie. Inutile de préciser qu'il trouvait ça ridicule, son expression le trahissant bien assez. Hum, ouais d'accord... Il pouffa de consternation, puis poursuivit, en plissant les yeux pour déchiffrer l'emballage. Cap ou pas cap de tourner trois fois... Bah y'a pas la suite !


Il haussé les épaules. Peut-être aurait-il plus de chances avec la carte de sa chocogrenouille. A vrai dire, il adorait les chocogrenouilles, mais répugnait à les ouvrir : il était super maladroit pour les attraper, et cela l'agaçait au plus haut point. Il n'y avait pas de meilleures façons de se ridiculiser que de courir après un batracien enchanté. Il prit donc une petite pause pour se concentrer et prendre une gorgée de bierraubeurre, en observant ses camarades et la façon dont ils se débrouillaient, eux-mêmes, avec leurs choix.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dylan Smith
Messages : 334 Crédits : © me
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut POTTER (équivalent à la Sixième Année de Poudlard)
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Blaireau
Epouvantard : Anaconda
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Avr 2014 - 15:32

Dylan trouvait que Les Quatre Fantastiques, ça sonnait un peu prétentieux. Après tout, ils n’étaient que quatre gosses normaux, non ? Enfin, ils n’avaient rien de plus que les autres. Le jeune Smith oubliait presque qu’ils avaient pourtant la chance d’être entourés, de vivre libres, de recevoir une éducation nouvelle et d’avoir des amis. C’était tout de même assez fantastique comme situation, non ? Oui, sûrement.

Soudain, Siobhan se leva et prit la poudre d’escampette. Comme ça, sans rien dire. Hum. Elle reviendrait bien, elle ne partait jamais sans dire au revoir. C’était une chouette copine. Au milieu d’une odeur de friture alléchante venant des cuisines, Billius en profitant pour poser la question qui mettait immédiatement le pauvre Dylan mal à l’aise. Siobhan, jolie, tout ça. Il faillit s’étouffer avec sa gorgée de bièraubeurre. « Euh... c'est-à-dire que… bah… enfin… hum… » il ne savait même pas comment formuler sa réponse alors il n’enchaina que des sons qui ne voulaient rien dire. Il se racla la gorge, espérant peut-être que les syllabes allaient se remettre en ordre toutes seules. « Sio elle est… enfin… ouais. Elle est jolie euh je trouve. » Il pouvait presque sentir son crâne flamber sous la pression. Si les racines de ses cheveux se mettaient à fondre, il n’en serait guère étonné. « C’est pas vraiment comme les autres filles. Tu vois ? Sio j’la vois comme euh… hum… une copine. Comme toi… Non. Attends je… comme Leah. Voilà. Ma sœur je la trouve jolie mais euh… voilà. C’est ma sœur quoi et euuuuuh… tout pareil pour Siobhan. » Oui, c’était ça. Elle était mignonne mais il ne la regardait pas comme il avait regardé la jolie Pandore avant. C’était une fille mais pas une vraie fille pour lui. Et comme il était incapable d’expliquer cela correctement, il n’aimait pas vraiment en parler et se sentait tout bête. Il ne remercierait pas chaudement son copain Billius pour cette séance de torture. Vraiment pas.

Heureusement, super Siobhan choisit ce moment pour revenir les bras chargés de sucreries. Fichtre ! Il ne mangerait rien le soir s’il se mettait à dévorer tout ça ! Si Leah était là, elle lui dirait sûrement qu’il se prenait trop la tête et qu’il fallait qu’il soit un peu plus épicurien. Sauf que lui, il ne savait pas trop ce que ça voulait dire. Puis d’abord, comment être sûr qu’il avait vraiment été sorcier cet Epicure ? Okay, les livres d’histoire en avait parlé mais quand même ! Pendant que Billius essayait de déchiffrer l’emballage du bonbon qu’il avait fourré illico presto dans son bouche, Dylan prit le risque d’observer Siobhan. Ses joues avaient rosi à cause du froid qu’elle venait d’affronter pour récupérer les bonbons. Elle avait les cheveux tout ébouriffés à cause de son bonnet et les yeux qui brillaient, sûrement à cause du vent. Oui elle était jolie. Et c’était sa copine. Voilà. __« Bon, comme c’est Halloween, j’suis pour le régime bonbons. Le sucre c’est bon contre le froid. C’est comme quand on avait le banquet spécial à Poudlard avec toutes les friandises délicieuses et… »__ Ah Poudlard. Dylan venait de se remémorer un souvenir heureux et le pire, c’est qu’il n’en ressentait aucune culpabilité. D’accord, le monde est censé être plus beau aujourd’hui. Seulement, ses premières années à Poudlard s’étaient très bien passées : il avait eu des copains, de bonnes notes dans les matières qu’il aimait, des repas merveilleux, ses parents étaient encore en vie… Le fait d’être né sang-pur avait grandement aidé à son intégration mais voilà, il avait vécu des moments chouettes à Poudlard au milieu de moments moins chouettes. « Enfin voilà… » C’était bizarre quoi.

Il attrapa un fondant au chaudron et le glissa dans sa bouche. Au moins, il ne pourrait plus parler et sortir de nouvelles âneries. « Chest crop bon ! » Voilà, ça ce n’était pas stupide comme intervention. Et c’était vrai en plus.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 24 Avr 2014 - 19:11

Le costume ? Siobhan eut une moue amusée en les imaginant tous les quatre affublés du même accoutrement et encore moins d'un costume de super héros. Une chose qui n'était pas prête d'arriver. Le temps des uniformes et des habits similaires appartenaient au passé. Après avoir tenu les mains des garçons, la poufsouffle fila dehors. Allant affronter le froid, le vent et la brume, tout ça pour ramener des sucreries à ses amis, c'était presque un rituel de manger des bonbons ou tout autre bonne chose, dès qu'ils se voyaient en dehors de l'institut.

Les friandises furent étalées sur la table, pour que tout le monde puisse en profiter. La marchandise déposait, elle enleva son bonnet et se réinstalla sur la banquette moelleuse. Ses cheveux étaient surement ébouriffé à cause de son bonnet, mais elle s'en fichait un peu. Un frisson la parcourut. Le temps n'était vraiment pas chaud, la preuve son nez et ses joues avaient pris une teinte rosée. Sortir sans son manteau à cette époque de l'année n'était pas une riche idée. Même si elle était habituée au climat parfois rude de l'Irlande. Elle espérait juste de pas s'enrhumer, c'était pas cool du tout d'être malade.

Siobhan remarqua à peine l'embarras de Dylan. Observant ses copains, se servir en sucrerie, elle était contente que cela leur plaise. Bon même si elle ne prenait pas trop de risque là-dessus. Siobhan prit une dragée surprise de Bertie Crochue. Faisant une grimace dès que le gout se répandit dans sa bouche, une note marine. " Beurk celui là était aux algues !" Ce n'était pas son parfum favori à voir sa tête, s'empressant de boire sa bierraubeurre pour faire passer le gout. Elle ré-enchérit aux paroles de Dylan. "Avec le froid qu'il fait, il nous faudra beaucoup de sucre ! " Elle avait encore quelques frissons, au point qu'elle se résolut à mettre son écharpe informe autour du cou. Poudlard, ce nom faisait l'écho de tellement de souvenirs autant de bons comme de mauvais, quoique presque plus que de bons que de moins bons. Elle se souvenait d'avoir été charmé par le lieu, cette grande bâtisse. Puis c'était là qu'elle avait fait ses premiers pas en dehors de sa famille, en quelques sort. Elle avait beaucoup appris, des choses qui lui étaient encore utile à l'heure actuelle. Puis l'irlandaise avait pu se faire des amis, des chouettes personnes sur qui comptaient. Malgré les évènements, elle n'arrivait pas à mettre tous ces bons souvenirs de côté. " On devrait faire un banquet, comme là-bas !" C'était toujours un moment joyeux les banquets, enfin surtout dans les souvenirs de ses premières années à l'école. " Enfin peut être pas aussi grand et avec moins de monde, mais ça pourrait être sympa !" Evidement les quantités seraient moindres, mais elle trouvait son idée cool. Puis ils pourraient invités plein de monde, sa famille, celle des Smith et tous les copains.

Piochant dans le tas, elle en sortit un caramel qu'elle s'empressa d'enfourner avec gourmandise. C'était trop bon les caramels, même si c'était pas simple pour parler quand ça collait aux dents. La preuve. " Ché quoi décha le programme pour che choir ?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 26 Avr 2014 - 8:05

Le sujet Poudlard était un peu sensible, et Billius se contenta d'approuver ses amis d'un signe de tête : ils n'avaient jamais fait vraiment de banquet ensemble, le jeune MacAllister faisant tout pour les éviter, voire les faire fuir. Avec ses fréquentations de l'époque, dans l'établissement magique, le Serdaigle n'était pas réputé aimable avec ceux qui sympathisaient avec des sangs mêlés, ou pire. Ainsi, il avait peut-être même fait quelques crasses aux poufsouffles, dont eux en particulier, sans même s'en souvenir, tant ces gestes lui paraissaient naturels et insignifiants, en ce temps-là.
Mais peut-être qu'un banquet à l'institut Potter serait une bonne occasion de se rattraper, et de profiter vraiment d'une compagnie sincère et agréable, pour s'amuser en tout simplicité, comme ils le faisaient à présent. A vrai dire, Billius n'avait guère besoin de plus, à présent.

    - Tant qu'on a pas à s'coltiner une cavalière attitrée, ça m'va ! Déclara-t-il finalement, avec un clin d'œil pour Dylan, qu'il savait partager cette opinion, plus par désespoir de devoir inviter une fille, que par réelle lassitude de faire la conversation. Billius, lui, était juste trop content de sa liberté pour l'entraver dans une romance quelconque. Oh, Fudge... Tu peux la garder maintenant ! S'exclama Billius, dépité, en voyant que sa grenouille au chocolat avait préféré sauter dans le cou de Siobhan, se perdant dans son écharpe affreuse, plutôt que de rester sagement entre ses doigts. Elle avait mauvais goût, t'façon, ajouta-t-il en référence toujours à ce style vestimentaire particulier, qu'elle arborait sans gêne.


Décidément, en tout cas, il n'aurait pas pu être attrapeur... A défaut de chocogrenouilles, il prit donc une dragée, verdâtre, espérant ne pas prendre trop de risques avec celle qui avait l'air la plus écoeurante : les apparences étaient souvent trompeuses, avec les sucreries de Bertie Crochus. Et en effet, il eut de la chance, car il appréciait la pastèque, autant qu'on peut aimer de l'eau sucrée. Il se détendit donc sur son siège, pour savourer ce petit plaisir, son regard passant de l'un à l'autre de ses camarades.
Il n'avait aucune idée du programme de la soirée, mais il était sûr d'une chose : plus il serait loin des hurlements de Leah, et mieux il se porterait... Mais il n'allait pas priver les deux autres de la présence de leur amie pour lui, et préféra donc ne rien avancer sur le sujet.

    - Y'a pas une pyjama party chez les Callaghan ? Demanda-t-il à Siobhan, d'une mine pleine de sous-entendus sous la probable présence de la professeur d'histoire de la magie dans la fête. On pourrait p't'être s'incruster Dylan et moi, même si c'est réserver qu'aux filles... J'suis sûr qu'elles te laisseraient participer toi aussi ! Conclut-il, feignant la compassion, en faveur de la demoiselle aux allures de garçon manqué.


Billius n'était pas un pervers, juste un jeune garçon, qui s'amusait de sa condition d'adolescent. Ses hormones le titillaient, certes, mais il préférait dissimuler ce malaise de l'adolescence derrière des plaisanteries, plutôt que de le subir tel un calvaire, comme Dylan. Il aurait bien aimé d'ailleurs que son pote fasse pareil, et se détende un peu... Ils avaient bien le temps pour prendre ces choses au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dylan Smith
Messages : 334 Crédits : © me
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut POTTER (équivalent à la Sixième Année de Poudlard)
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Blaireau
Epouvantard : Anaconda
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 11 Mai 2014 - 13:31

Et voilà, Dylan était tombé sur une combinaison de réglisse et de moisi en osant piocher dans le paquet de dragées. Plus chanceux que lui, ça n’existait pas… C’est ainsi qu’il se contenta d’hocher la tête à l’idée du banquet, trop occupé à se rincer le gosier pour faire partir ce goût ignoble. Mais Dylan appréciait vraiment l’idée, même s’il ne pouvait le montrer correctement. Un banquet serait sûrement le moyen de rappeler aux gens que ce n’était pas parce qu’ils avaient vu leur vie chamboulée que tout devait s’arrêter. Pour Halloween, c’était trop tard, mais peut-être pas pour Noël… La question était de trouver à qui il fallait s’adresser pour glisser insidieusement l’idée. Siobhan vivait avec deux professeurs de l’Institut, elle trouverait quoi faire !

Soirée pyjama… Chez les Callaghan… Avec que des filles en pyjamas… Heureusement, la blague de Billius lui permit de pouffer pour se détendre. Pauvre Siobhan, c’était vraiment sa fête aujourd’hui ! Heureusement, leur copine avait de l’humour et savait surtout très bien se défendre. A sa place, Leah aurait déjà tué Billius d’un regard, d’un seul ! Finalement, prendre quelques vacances de ce côté-là lui faisait du bien. Attention, Dylan adorait sa sœur et ne pouvait pas vraiment imaginer la vie sans elle, mais, parfois, la distance avait du bon. Elle était chouette Leah mais envahissante, et chiante. Le jeune Smith avait bien droit à un peu de repos de temps en temps.

« Si on enlève la partie pyjama, une soirée chez les Callaghan ça me va. » Fallait pas déconner non plus, le pyjama de Dylan était couvert de petits vifs d’or. C’était même étrange qu’on n’en fasse pas uniquement des modèles pour enfant de cette version. D’accord, ça aurait pu être de petits nounours à la place de vifs d’or pour être pire mais tout de même, son pyjama n’avait rien de bien affriolant. Pas que Dylan ait envie de séduire, loin de là, mais s’il pouvait s’éviter une situation gênante supplémentaire… Puis être en pyjama devant ses professeurs ne le tentait guère… Les voir elles aussi en pyjama encore moins. Billius n’était visiblement pas du même avis mais tant pis. « Sinon on peut voir ce qu’il y a comme spectacle dans le coin. Il me semble qu’on trouve toujours des animations pour Halloween sur le Chemin de Traverse. » Tous petits, Leah et Dylan avaient été emmenés voir une pièce de théâtre mettant en scène des fantômes comme acteurs. C’était pour enfants et Dylan ne se souvenait pas du reste mais la vision spectrale l’avait marquée. « Ou alors on regarde la rediffusion de la mini-série d’horreur sur la TVM. » Cette série qui lui faisait encore peur aujourd’hui et qui, pourtant, lui plaisait. C’était la seule peur agréable qu’il connaissait au monde. Et il fallait vraiment qu’elle soit agréable pour qu’il en redemande.

Si Dylan avait été téméraire, il aurait proposé quelque chose de stupide et dangereux, comme un tour du côté de l’Allée des Embrumes pour trouver un objet étrange et jouer avec toute la nuit. A défaut de pouvoir persévérer dans le commerce de Magie Noire, la rue avait cherché à garder son côté folklorique en vendant des objets autorisés mais toujours étranges. Et si Dylan avait été en plus fouineur et du genre délinquant, il aurait su trouver des objets interdits grâce au marché au noir. Mais notre petit Dylan était un bébé mignon et naïf, il ne connaissait que le rigolo et gentillet. Rien qui ne colle vraiment avec une soirée de l’horreur.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Siobhan Callaghan
Messages : 212 Crédits : Croco
Age du personnage : 16 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Eleve du 4ème niveau à l'institut Potter
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un chiot
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 29 Mai 2014 - 15:46

Ah non, Siobhan n'avait pas pensé  au détail du cavalier. C'était juste le banquet qui l’intéressait, et cela n'incluait pas de bal. Même si, la poufsouffle aimait bien danser et faire la folle avec les copains, se coltiner un lourdeau toute une soirée et être obligée de danser avec lui, non. C'était moins fun. Bref, l'adolescente dut rattraper la chocogrenouille de Billius qui s'était réfugiée dans son cou, à croire que la couleur de l'écharpe l'avait attiré. Mais elle devait l'arrêter avant qu'elle se planque sous son pull. Le souci fut réglé rapidement, attrapant la bestiole avec facilité. " T'es vraiment pas doué..."  railla elle. Avant de la manger, en la décortiquant méticuleusement, membre après membre, tout en observant ses copains, réfléchir pour la suite de la soirée.  

Soirée pyjama ? la bonne blague, comme si elle allait se pavaner en pyjama devant eux. Bon, Dylan l'avait déjà vu dans cette tenue, mais c'était Dylan, un peu comme son frère quoi. Ce qui n'était pas le cas de Billius.
" Ah ah très drôle Macallister." ironisa t'elle. " T'inquiètes avec ta tignasse, on t'acceptera aussi, on te fera des couettes et on te mettra des bigoudis, tu n'auras aucun problème pour passer pour une fille !" rétorqua t'elle sans se démonter une seule seconde.  " T'inquiète la partie pyjama, n'était pas prévu. Mais pas de souci, pour la soirée." Rassura t-'elle Dylan. Par contre, elle ne voyait aucun inconvénient pour la soirée. C'était souvent mouvementé chez les Callaghan, que cela soit prévu ou non.  "  Bon, on peut aller voir ce qui s'passe au chemin de Traverse, si il y a un truc bien. Si non, on pourra trainer  vers l'Allée des Embrumes, il doit bien avoir des objets fun  pour Halloween, là bas. " Proposa t'elle. Bon ce n'était peut être pas sans danger de se promener dans ce coin de la ville, sans compter, qu'ils pourraient tomber sur des personnes peu recommandables et des objets potentiellement risqués. Cela avait presque un côté exaltant. Surtout pour une adolescente qui avait tendance à aller droit devant malgré une pancarte de sans interdit, juste pour assouvir sa curiosité.
" Mais si vous préfèrez rester au chaud, une soirée chez moi avec cette série d'horreur et après on se lancerait des défis, une variante du tournoi des Trois sorciers, avec bien sûr des épreuves rapides, moins dangereuses et plus marrantes à faire. Et il n'y aurait pas de coupe à gagner, mais on peut mettre en place comme trophée une coupe de bonbons. "  soumettait elle. Encore une nouvelle idée pour cette soirée, décidément, les adolescents ne manquaient pas de piste pour passer une bonne soirée. Cette idée  était une peu farfelue, mais pas plus qu'une autre.
Ayant fini sa chocogrenouille, Siobhan piocha un dragée surprise au hasard. Après le caramel et la choco', une chose était sûr, elle ne manquerait pas de sucre.  Elle eut le droit au goût andouillette, la décident à en finir avec les sucreries. D'ailleurs, elle termina aussi sa bièraubeurre pour faire passer le goût. "  On bouge ?"
La pile électrique qu'elle était, avait envie d'action, surtout avec la dose de sucre qu'elle venait d'engloutir en peu de temps. Mais bon, ce n'était pas un comportement inhabituel chez Siobhan.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Billius MacAllister
Messages : 152 Crédits : Freckles
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut Potter
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Encore flou
Epouvantard : Un T sur son bulletin ?
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 18 Juil 2014 - 10:23

Pour des adolescents qui n'étaient même pas capables de planifier la soirée qu'ils étaient en train de vivre, se projeter dans un banquet potentiel aux alentours de Noël commençait à être difficile... Même s'ils garderaient surement cette idée à proposer aux professeurs pour plus tard, ils eurent tôt fait de passer à un sujet plus intéressant : les bonbons ! Euh non, la perspective d'une promenade hasardeuse dans l'allée des embrumes, en ce soir d'Halloween. Enfin, ils avaient aussi bientôt finis leurs provisions de sucreries, mine de rien, en parlant de choses et d'autres.

    - On peut s'faire la rediff sur la TVM chez Siobhan... Approuva le MacAllister, avec un sourire songeur, qui dissimulait bien mal toutes les pensées qui pouvaient traverser son esprit à cette idée. Oh, il ne craignait pas vraiment les séries d'horreur, pas plus que de trainer dans des rues malfamées... Mais il commençait à avoir froid, et l'option la plus chaude retenait forcément son avis. T'as pas peur, Callaghan, avec tes défis ! J'te conseille de pas miser trop gros contre moi.


Bon... Billius avait une certaine assurance, qui s'apparentait parfois avec une vantardise presque agaçante... Il était impossible de savoir s'il se pensait réellement doué pour tout et n'importe quoi, ou s'il adorait juste voir les autres bouillir de l'envie de lui mettre des claques pour lui faire ravaler ses prétentions. Peut-être était-ce l'une des raisons pour lesquelles il s'entendait si mal avec Leah, après tout. Il ne pouvait pas y avoir que des tords du côté de la demoiselle.
D'ailleurs, cela lui faisait penser à un autre détail.

    - Tu crois qu'il faut qu'on prévienne ton oncle ? Demanda-t-il à Dylan, un peu inquiet, en remettant son manteau, pour s'en aller. J'suis sûr qu'il préférerait en tout cas l'idée de la pyjama party plutôt que celle des objets de l'allée des embrumes...


Il savait que Zacharias était à cheval sur les horaires, et aimait bien savoir où se trouvait son neveu, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Billius le comprenait : Dylan était le genre de garçon auquel on s'attachait facilement et pour qui on craignait la moindre maladresse, parce qu'il était capable de se mettre dans les pires ennuis sans le vouloir. A vrai dire, le MacAllister n'était pas encore parfaitement à l'aise avec son tuteur inespéré, et ce parce qu'il pensait principalement qu'il ne méritait pas tant de gentillesse de sa part, et qu'il sentait aussi que sa présence ne rendait pas toujours le quotidien facile.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dylan Smith
Messages : 334 Crédits : © me
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elève de quatrième niveau à l'Institut POTTER (équivalent à la Sixième Année de Poudlard)
Faction : Ordre du Phenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Blaireau
Epouvantard : Anaconda
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 12 Aoû 2014 - 8:29

Dylan avait eu chaud. Trèèèèès chaud. L’idée de l’Allée des Embrumes ne l’avait pas du tout, mais alors pas du tout, enchanté. C’était bien du Callaghan, ça ! Des idées farfelues à la pelle. Heureusement que Billius avait tempéré les ardeurs de Siobhan en reportant l’attention générale sur la série d’horreur. Ce serait bien suffisant pour faire monter les sensations fortes. Non mais l’Allée des Embrumes… Autant aller frapper trois coups aux portes de Pré-a-Lard et dire « Coucou les mangemorts, on est là, venez nous manger tout crus ! » Dylan exagérait mais il n’était pas connu pour être le plus courageux de la bande… Et c’était très bien comme cela.
Une soirée avec des défis serait déjà bien complexe pour lui. Dylan aimait bien les défis mais il avait peur de ce que ça allait donner cette fois : d’habitude, il n’était qu’avec Siobhan et Leah. Il maitrisait plus ou moins la situation, connaissant l’extravagance de ses deux comparses. Mais qu’est-ce que ça allait bien pouvoir donner avec Billius au milieu ? Est-ce que Leah essaierait de lui faire manger de vieux parchemins pour se venger ? Est-ce que Billius la forcerait à dévoiler ses sombres secrets ? Et lui au milieu de tout ça ? Réussirait-il à éviter un cataclysme ? Oui, Dylan imaginait déjà la soirée comme un terrible choc des titans. Il fallait qu’il positive un peu.

« J’vais envoyer un hibou à oncle Zach. Je pense que ce sera suffisant, ça nous évitera d’avoir à retourner à l’appartement comme ça. Puis on est à côté de chez Sio, j’suis sûr qu’il préfèrerait qu’on fasse pas le trajet pour rien. » Toujours s’occuper de sa conscience, toujours. « Et je pourrai prévenir Leah comme ça. Elle saura où nous trouver si elle est encore à la maison. » Leah qui n’avait pas encore digéré la blague de Billius faite deux jours plus tôt qui avait encore l’impression que son visage se déformait. La soirée promettait d’être… animée ! « On passe d’abord par la poste magique du coup ? » Dylan pourrait très bien attendre d’être chez Siobhan mais il voulait faire ça vite. Leah avait dit qu’elle les rejoindrait et peut-être était-elle déjà partie…

Les trois amis sortirent du pub et se dirigèrent vers la poste. « Oh vSiobhan, t’as vu le dernier épisode de Arthur, le roi sorcier ? Parait qu’ils ont prévu de faire de Guenièvre une reine toute vilaine en fait ! J’suis sûr que c’est Morgane qui va sauver tout le royaume du coup ! » C’était l’avantage de ne plus être à Poudlard : pouvoir suivre les séries avec assiduité ! Et Dylan aimait bien ça, les séries. Parfois, il se prenait à rêver de posséder le même courage que les héros. Si seulement…

Arrivé à la poste, Dylan acheta un petit morceau de parchemin et gribouilla quelques mots à l’attention de son oncle ainsi qu’à celle de Leah. __Pour amadouer sa sœur, il rajouta un petit dessin d’un vif d’or, leur signe secret.__ Petits, ils étaient déjà fans de Quidditch et complotaient pour faire en sorte que leurs parents les amènent aussi souvent que possible voir les matchs de l’équipe de leur oncle. Dylan espérait que Leah prendrait ce message comme un signe de paix. Il confia le parchemin au postier qui sortit un hibou de la volière et s’occupa du reste. « On te suit Callaghan ! »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Supercalifragilisticexpialidocious
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Commerces et zones de loisirs sorciers :: Chemin de Traverse