Trop de cendres pour renaitre ? [mission]



 



Trop de cendres pour renaitre ? [mission]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
Brooke Macnair-Schmidt
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Mar 10 Sep 2013 - 16:31

Il y a des messages qu’on aurait envie de ne pas recevoir. Des messages qui nous font nous dire qu’on aurait mieux fait de se casser une jambe plutôt que ca. Le pire était que Brooke n’arrivait pas à déterminer ce qui la contrariait le plus dans cette injonction de Wilhelmina…

La première chose qui lui déplaisait était de devoir trouver et tuer Aoden. De devoir admettre qu’il était l’ennemi. Elle s’était déjà fourvoyée une fois en la personne d’Isaac Emmerson, et voilà qu’elle recommençait. Il semblait qu’à chaque fois qu’elle baissait sa garde, c’était pour le genre de personne infréquentable… Elle avait accordé une certaine confiance au journaliste, et de savoir qu’effectivement il collaborait avec le gouvernement – et de fait signait son allégeance à l’Ordre – lui faisait éprouver un sentiment de trahison des plus agaçants. Il lui avait délibérément menti – ou en tout cas, il l’avait amplement trompée sur ses convictions. En plus de lui déplaire, cela faisait gronder une rage sourde dans son esprit.

La deuxième chose venait d’une mise en doute implicite de sa loyauté. Comme si elle était une débutante qui devait encore faire ses preuves ! Certes, Brooke avait échoué à éliminer Sapphire, mais de là à oublier le reste… La présence du Brigadier pour l’aider était tout aussi vexante. Comme si elle était une petite fille incapable de se débrouiller toute seule !
Bon, ok, si elle prenait le temps de réfléchir, elle savait que cette présence n’était pas de trop, dans la mesure où elle n’était pas maitresse en matière d’action. Elle ne maitrisait toujours pas les sortilèges supérieurs, malgré ses progrès, mais pas au point de maitriser un réel combat. Aoden était-il donc jugé plus dangereux que l’écervelée de Ginger Brown qu’elle avait estropié ? L’image maladroite qu’elle avait gardée de lui ne cadrait pas avec celle d’un grand duelliste rompu dans l’art du combat. Mais Brooke ne pouvait pas se soustraire à cette exigence de Wilhelmina.

Le soir dit, elle retrouva le Brigadier, un certain Todd Anderson – un basique #4 des plus séduisants, nota-t-elle pour plus tard – à l’extérieur de Pré-Au-Lard pour transplaner à Londres. S’en prendre à Aoden en quartier sorcier serait risqué. Mais renseignements pris, il s’avérait que le journaliste fréquentait les quartiers Moldus avec une assiduité qu’il ne cachait plus. Il risquait donc moins de recevoir le soutien de qui que ce soit… Et si un Moldu leur tombait dessus, un Oubliette règlerait la question. Mais la probabilité qu’un de ces petits fouineurs de Phénix vienne s’interposer était proche de zéro, ce qui convenait parfaitement à Brooke. Par contre le décor… Il lui semblait que l’air lui-même était fade et médiocre dans cette partie de la ville dans laquelle elle n’avait jamais mis les pieds auparavant.

Selon les renseignements qu’ils avaient, Aoden devait passer par une ruelle peu, voire pas fréquentée. L’endroit idéal pour lui tomber sur le râble. Brooke et son sous-fifre – bah oui, un basique… - se tenaient dans l’ombre, un à chaque extrémité de la attendant qu’il se montre. Quand enfin ils entendirent ses pas, s’engageant dans le coupe-gorge jusqu’à son milieu, Brooke jaillit, baguette levée.

« Incarcerem ! »

Aoden est-il transformé en saucisson ?

    oui : une multitude de cordes l’entourent des pieds au cou, de telle sorte qu’il ne risque pas de pouvoir s’échapper.
    non : Aoden parvient à parer, mais même s’il lui vient l’envie de s’enfuir, le brigadier lui barre la route.


Dernière édition par Brooke Macnair-Schmidt le Mar 10 Sep 2013 - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Mar 10 Sep 2013 - 16:32

Le membre 'Brooke Macnair-Schmidt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 12 Sep 2013 - 18:18


Je la mérite presque...
...celle-ci.

Il n’y a pas un seul endroit ici, côté moldu, qui soit inintéressant. Pas un seul, croyez-le. Et si vous êtes sceptique, la faute n’est pas à ma crédibilité douteuse mais bien à votre discrimination. Comment peut-on ne pas être passionné par les non sorciers ? Plus je les observe, plus j’essaye de me mêler à leurs foules et plus je réalise que la magie – si magique soit-elle – a de nombreux inconvénients. Il n’est pas question de s’en passer, c’est évident. Mais plus que ça : c’est impossible.
Les moldus n’ont jamais eu ce soutien. Ils n’ont jamais été assistés par nos pouvoirs et figurez-vous que ça ne les handicape pas. Certains d’entre vous peuvent bien trouver des arguments, je promets de pouvoir les contrer. Les non sorciers ont développés des techniques et une intelligence que l’on ne connait pas. Quelque part, notre si précieuse magie – indispensable – nous a privé et nous prive encore d’une évolution surprenante.
Je suis réellement captivé par certaines de leurs découvertes.

...Vous vous en foutez ?

Je sors à l’instant d’un bar qu’une amie m’a conseillé – pas sorcière, évidemment – et si elle n’a pas pu m’accompagner, je satisfait quand même satisfait de ma soirée. L’endroit est réputé pour le groupe de musique qui se produit sur la scène devant laquelle sont installées d’agréables petites tables. Je m’intéresse à leurs musiques désormais, j’ai l’intention de passer partout.
Bar accessible et moyennement fréquenté : c’est fait. Prochaine étape, je suis impatient d’entrer dans un opéra !

La légère fraicheur me fait plonger les mains dans les poches et renfoncer le menton contre le cou. Je déteste le froid – pourtant Irlandais. L’été est toujours trop court bien qu’en l’occurrence, il était temps qu’il se termine et emporte loin de moi les souvenirs de l’Inde…
Je soupire profondément, toujours aussi frustré par le conflit sorciers/non-sorciers et surtout, par ces barrières que l’on impose entre les deux mondes qui, j’en suis persuadé, pourraient énormément apprendre l’un de l’autre.

Perdu dans mes pensées, je fixe le sol en avançant, les yeux dans le vide, me guidant simplement par le flou alentour dont je ne me soucis guère. Je ne suis pas paranoïaque. Prudent certes, mais seulement une fois devant le loup. Quand j’ignore encore qu’il est là…je tombe dans le piège. Sans aucun mal.

« Incarcerem ! »

La prononciation du sortilège me fait à peine relever la tête et sortir les mains des poches. Déjà je m’effondre, ligoté de la tête aux pieds. La corde solide et agressive m’étrangle à moitié tandis que j’essaye de me débattre.

Des sorciers ? Ici ? Des mangemorts ? Chez les moldus ? Mais pourquoi diable !!!?!

Dans un râle de consternation et de douleur – je suis tombé, merde ! – je me débats si ce n’est pour me libérer, au moins pour atteindre ma baguette. Quand je sens enfin mes doigts se refermer sur celle-ci, les deux agresseurs sont suffisamment près pour que je les distingue…
Brooke. F*ck.

« Finite Incantatem ! »

Qu'en est-il des cordes ?:
 


Un léger hoquet de surprise quand les doigts fermes se pressent contre ma chemise et ma gorge, je suis repoussé jusqu’au mur que mon dos rencontre franchement. Cette fois en revanche, je n’exprime pas ma douleur. Inutile de leur donner ce petit plaisir d’observer le phénix en souffrance. Et puis, un phénix ne souffre pas.
Trêves de plaisanteries, j’évite de trop gesticuler pour ne pas lui donner l’idée de m’assomer.


« Je suis certain qu’on peut discuter…Brooke. »

FICHE ET CODES PAR RIVENDELL


Dernière édition par Aoden P.Teagan le Jeu 12 Sep 2013 - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 12 Sep 2013 - 18:18

Le membre 'Aoden P.Teagan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsnon1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Brooke Macnair-Schmidt
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Ven 13 Sep 2013 - 12:46

Brooke avait eu un sourire de satisfaction en voyant son sortilège réussir à capturer le Phénix. Il ne les avait pas vus venir et la surprise était donc totale. Elle allait pouvoir se délecter de son agonie, initiation qu'elle avait reçue des années plus tôt. Après tout, c'était tout ce qu'il méritait, en plus. Il s'était assez joué d'eux, il soutenait les Phénix, mentait comme il respirait... Et puis elle voulait se venger de son opération échouée - à cause d'une de ses petites amies en plus !
Elle le regarda se débattre avec un sourire mauvais, pendant que Todd se rapprochait d'un pas élastique. Brooke sentit la moutarde lui monter au nez : elle n'avait pas besoin d'être supervisée ni qu'un sous-fifre ne termine son travail. Elle allait le tancer vertement pour qu'il monte la garde - autant éviter qu'un Moldu ne les surprenne - quand elle entendit une incantation dont elle avait quelque peu oublié l’existence.

" Finite Incantatem ! "

Evidemment, s'il trichait et se défaisait de ses sortilèges les plus réussis - pas de quoi être fière, Brooke... c'est quand même JUSTE un Incarcerem. Et donc elle fut bien obligée de reconnaitre que Todd avait bien fait de se rapprocher, car il réussit à prendre Aoden au collet - littéralement - avant qu'il n'ait le temps de prendre la poudre d'escampette.

Brooke avait eu un mouvement de recul inquiet en le voyant se libérer, mais maintenant qu'il était maitrisé par le décoratif Brigadier, elle se recomposa un style trop la classe qui impressionne et toisa Aoden avec toute le mépris dont elle était capable. Exécrable petit Phénix. Qui avait de beaux yeux et qui embrassait bien... NON. POURRITURE DE PHENIX ! A tout les coups, il l'avait manipulée pour une raison ou une autre ! Elle espérait juste bien se souvenir et n'avoir donné aucune information importante au journaliste. Dire qu'elle avait failli se laisser aller encore plus que ce qu'elle avait déjà fait... Rien que d'y penser, elle en avait des frissons dans le dos... Ou alors était-ce le gout de l'interdit de chez interdit qui ... TOP ! POURRITURE DE PHENIX ! Elle allait en faire de la chair à botruc !

Elle allait lever sa baguette quand il osa ouvrir la bouche.

" Je suis certain qu’on peut discuter…Brooke. "

Ce à quoi elle répondit d'un rire méprisant adoucit - si on peut dire - par son sourire de prédatrice.

" Discuter ? Discuter de quoi ? Il me semble que désormais tout est dit... En continuant à travailler à cette mascarade de tour des Medias, tu as signé ton allégeance en grosses lettres hyper voyantes. A moins que tu aies quelques mots à dire pour la postérité ? Je me ferai un plaisir de les transmettre à mon cousin de la Radio Libre. "

En un sens, elle regrettait de devoir l'abattre, elle en aurait bien fait son esclave préféré, mais à la guerre comme à la guerre, il fallait plumer le Phénix, une rémige après l'autre.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Dim 15 Sep 2013 - 8:59


Je la mérite presque...
...celle-ci.

" Discuter ? Discuter de quoi ?" Oh mais de la pluie et du beau temps très certainement. Fichtre. Ils sont vraiment aussi cons que leur esprit étroit le permet ! "Il me semble que désormais tout est dit... En continuant à travailler à cette mascarade de tour des Medias, tu as signé ton allégeance en grosses lettres hyper voyantes. A moins que tu aies quelques mots à dire pour la postérité ? Je me ferai un plaisir de les transmettre à mon cousin de la Radio Libre. "

Je la regarde avec plus de rancœur que d'inquiétude. Je n’ai pas assez de recul pour réaliser que la situation est critique. Et pourtant. Ils sont deux, sans doute aussi fous que violents et je sais pertinemment que ce ne sont pas mes maigres compétences qui vont me sauver ;
Mais je la fixe avec plus de dédain que de peur. Parce que je la connais. Parce qu’on a partagé deux soirées durant lesquelles je maitrisais parfaitement – plus ou moins – et que désormais il existe dans son regard bien plus de vengeance que de curiosité. De cruauté que de séduction. De sévérité que de divertissement.
Je n'aurai jamais du échouer...

Je suis responsable de cette frustration car si je l’ai bien invitée au restaurant et que nous avons échangés sourires et baisers, j’avais en tête un but bien précis. L’intention de lui soutirer des informations. C’était beaucoup trop risqué ! Le jeu n’en valait pas la chandelle mais je m’en suis rendu compte un peu tard. L’invitation était donnée, le repas entamé. Il a fallut faire preuve de ruse pour ne pas être découvert mais il semblerait que j’ai été négligeant. Imprudent. Naïf. Pour changer.
Et oui. J’ai mal anticipé l’après victoire. Encore une fois, les efforts pris au nom de l’Ordre se payent aujourd’hui. Je m’en mords sévèrement les doigts, et la lèvre, en l'occurence.


« …Et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas afficher en « grosses lettres hyper voyantes » ce que je veux faire croire devant ceux que je veux duper ? »

Et pourquoi ne pas faire croire à cette tordue que je continue de jouer sur deux tableaux ? Pourquoi ne pas la faire douter, une nouvelle fois, quant à mon allégeance ? N’ai-je pas été crédible au point de la convaincre la dernière fois ?
Je mise là-dessus. Toujours miser et ne jamais, jamais, regretter la somme déposée. Maintenant les dés sont joués si j’puis dire. Ce sera ça.
J’étais un héritier à ses yeux il n’y a pas si longtemps. En quoi les choses ont-elles pu changer ? Je n’ai assassiné aucun des siens devant elle, je ne l’ai jamais menacée et – même si c’était le but – nos soirées ne lui ont causés aucun ennui. De plus, lorsqu’elle a croisé Prudence, elle a réussi à la persuader que j’étais un traitre…
Alors, que croit-elle vraiment, cette Brooke Macnair ?


« Vous feriez une regrettable erreur en continuant de vous comporter ainsi. Tous les deux. De quel droit m’attaquez-vous ? Qui a donné cet ordre ?! »

Il me faut afficher un visage fier, outré, révolté ! Ils doivent réellement soupçonner une erreur de jugement de leur part. Ils doivent hésiter, jusqu’à me relâcher ;
Un mouvement brusque pour tenter de me détacher du chien de Brooke.


« Relâchez-moi ! »

Que dit le bon toutou ?:
 

FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
[/color]


Dernière édition par Aoden P.Teagan le Dim 15 Sep 2013 - 9:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Dim 15 Sep 2013 - 8:59

Le membre 'Aoden P.Teagan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Brooke Macnair-Schmidt
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Sam 28 Sep 2013 - 16:06


Brooke cilla avant de redresser fièrement le menton. Pour être un bon acteur, il était un foutrement bon acteur. Sauf qu’il oubliait un point de détail pourtant important : Brooke n’était pas suicidaire. Elle ne serait pas sortie volontairement de l’abri relatif de Pré-Au-Lard pour venir jouer les redresseuses de tort à Londres sans une bonne raison. Elle avait des ordres. Des ordres précis qui émanaient de quelqu'un qui ne risquait pas de l'envoyer abattre l'un des leurs. Il n'y avait donc pas la place pour le doute, aussi lança-t-elle un regard meurtrier au Brigadier qui s'était mis à reculer, et qui du coup, stoppa net.


" Va vérifier que personne ne vient. Vite. Je le surveille. " Todd la regarda d'un air sceptique, mais celui que lui renvoya Brooke le décida à lui obéir. Après tout, elle était de sang pur non ? Fallait obéir. Il en avait pour deux minutes maximum, mais Brooke avait décidé de jouer.


" Aoden… voyons… " Elle se rapprocha de lui, lui offrant un air de tristesse et de regret à la fois. " Qui aurait assez de pouvoir pour m'envoyer m'exposer de la sorte ? Tu sais ce que je risque à me promener hors de Pré-Au-Lard… " Elle tendit la main pour lui caresser la joue avec douceur. Un geste qui se voulait sensuel. Une façon de jouer avec sa proie avant la mise à mort. Voudrait-il la croire douce ? Capable de renoncer à ses desseins ? Elle l'espérait. Elle voulait le voir espérer avant de réduire à néant ses illusions. S'il était bon acteur, elle aussi. Le côté drama queen, tout ça… Elle maitrisait. " N'essaie pas de me faire croire que tu es un loyal serviteur de notre cause. Si c'était le cas, je ne serait pas là. Tu penses vraiment que je serais venue t'attaquer de moi-même ? " Elle croisa son regard, un air d'innocence douloureuse qu'elle voulait des plus sincères. " J'aimerais qu'il en soit autrement, mais d'autres ont jugé que tu étais un traitre et qu'il fallait te punir pour cela… Je n'ai pas vraiment le choix… "


Elle se détourna de lui vivement, comme si cette idée lui était douloureuse. En fait, elle partageait cette idée. Il s'était fichu d'elle, il lui avait copieusement mentit, il devait en subir les conséquences. Le plus douloureusement possible. C'était pour ça qu'elle avait voulu l'immobiliser plutôt que de le tuer sans sommation. Elle voulait l'entendre supplier alors qu'elle le faisait payer pour s'être fichu d'elle.
Elle en profita pour jeter un coup d'oeil à Todd : il était pratiquement au bout de la ruelle. Elle prenait un risque en quittant Aoden des yeux, mais s'il essayait de s'enfuir, elle aurait tôt fait de le stopper d'un sortilège bien placé. De toute façon, elle misait sur ses talents pour l'inciter à faire autre chose que prendre la poudre d'escampette.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Dim 29 Sep 2013 - 15:55


Je la mérite presque...
...celle-ci.

Sa proximité m’asphyxie, je serre la mâchoire au contact de sa main. J’étouffe. Qu’elle s’éloigne. Je n’entends même pas ses paroles, je ne veux pas en comprendre le sens. J’ai l’impression d’être perdu. Tout était si tranquille ce soir, si reposant, divertissant.

Leur apparition amène la défaite. Cuisante. Je suis peut être défaitiste mais penser autrement me parait compliqué, vue la situation. Je détourne le regard, me colle au mur le plus proche dans l’idée sans doute de disparaitre entre ses briques. Mais rien n’y fait. Elle est là, et son chien tout aussi dangereux n’est pas loin ;
Quel naïf je fais. Fréquenter les mauvaises personnes, utiliser les mauvaises armes, user à tort des rares qualités dont je dispose.

" J'aimerais qu'il en soit autrement, mais d'autres ont jugé que tu étais un traitre et qu'il fallait te punir pour cela… Je n'ai pas vraiment le choix… "

« T-tu…tu vas m’abattre ? Froidement ? Je pensais qu-qu’il y avait plus que ça entre nous Brooke… ! »

Eurk.
Mais quand même. Il y avait plus que ce rien imposant et menaçant qu’elle ose placer entre nous ce soir ! Il y avait de la curiosité et de l’amusement, de la légèreté, un semblant de séduction quand bien même ses bases étaient fourbes et calculées.
Je réalise une fois encore que la haine des Phénix est bien justifiée. Si l’héritière exécute sa menace – en m’exécutant moi – il s’agit bien d’un monstre, sans remords, sans cœur. Le genre qui ne devrait pas exister !
Ma colère est davantage renforcée mais face à l’évidente domination de ce couple d’assassins, je tremble.

« Je n’peux pas croire que tu sois si fourbe ! Donne-moi des preuves ! De quoi m’accuse-t-on exactement ? On te dit que je suis traitre alors tu en es persuadée ? Es-tu si influençable ? Je suis sûr que non ! Dis-moi ce que toi, tu me reproches, au point de venir me menacer. »

J’essaye. Qui ne tente rien n’a rien. Et si je n’ai rien, une seule issue va s’imposer. La fin. Ma fin. Je déglutis, passe une main nerveuse dans mes cheveux tout en essayant de m’éloigner. De quelques pas. Seulement l’échappatoire est occupée par l’autre mangemort…
Ça craint. Vraiment.

Haussant le ton, j’espère ne pas la motiver à agir plus vite et plus sadiquement qu’elle ne le prévoit déjà. Il ne manquerait plus que ça, que mes propos soient provocateurs et accélèrent la sentence.
Mes sourcils se froncent et ma colère tente de submerger la panique sur mon visage, pour avoir l’air si ce n’est dangereux, au moins révolté.

« Je ne veux pas me battre contre toi mais je ne me laisserai pas abattre comme un chien ! »

Et si je les tuais ? Tous les deux ? Si l’histoire se terminait ainsi ? Si à mon tour, je devenais assassin ? Au nom de l’Ordre du Phénix. Au nom de Potter. De tous ces morts, ces innocents qui ont déjà trop soufferts.
Le vouloir n’est pas suffisant malheureusement. Je doute le pouvoir
Tuer est un acte qui me dépasse. De toute façon. Tant dans les moyens physiques et magiques que je possède, que dans mes aptitudes psychologiques. Je ne tuerai pas si légèrement, pas si facilement, pas si les blesser et m’échapper est faisable.

« Everte statum ! »

La voix rauque et agressive démontre à quel point je suis désespéré, sans doute. Mais déterminé. C’est au moins ça. Si je dois disparaitre ce soir je n’aurais pas ce regret : je fais ce que je peux. Avec autant de courage que possible.
Et vu l’intensité de ma peur, autant dire que le courage livré est remarquable !

BOUM:
 






FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
[/color]


Dernière édition par Aoden P.Teagan le Dim 29 Sep 2013 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Dim 29 Sep 2013 - 15:55

Le membre 'Aoden P.Teagan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsnon1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Brooke Macnair-Schmidt
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 3 Oct 2013 - 16:15

Brooke sentit Aoden se tendre à son contact, ce qui la fit sourire d'autant plus. L'hypocrite n'essayait plus de jouer les jolis coeurs, désormais. Il montrait son vrai visage. Il lui vint à l'idée qu'elle jouait elle-même un jeu discutable. Après tout, n'avait-elle pas oeuvré de séduction, elle aussi, sans autre intention derrière que de profiter de lui ?  Seulement elle n'avait pas envie de faire preuve de la moindre once d'honnêteté. Elle-même ne s'était pas caché de ses intentions : curiosité et jeu. Elle n'avait jamais caché ses opinions. Lui si. Il s'était présenté à elle comme son égal alors qu'il ne l'était pas le moins du monde. Il était l'un d'entre eux. Et s'il voulait jouer sur le sentimentalisme, il serait servi.

" Ne te fous pas de moi, Aoden, il n'y a jamais rien eu de plus que ça ! Un mignon petit Phénix attendant le bon moment pour rôtir ! Ne vient pas me faire croire que tu as eu autre chose en tête que… que ça ! Que les enjeux de ton petit clan de dissidents ! "

Et le voila qui l'accusait d'être influençable. Pour qui la prenait-il ?! Elle n'était pas une faible couarde qui agissait sans savoir. Elle était capable de faire ses propres choix, et elle trouvait particulièrement irritant qu'on puisse la prendre pour une décorative exécutrice. Elle leva sa baguette sous son nez d'un geste de colère.

" Qu'est ce que tu crois ?! Tout nos vrais alliés ont rallié Pré-Au-Lard ! Seuls les traitres et les lâches ont toléré de rester sous le joug des Phénix ! C'est ce que TOI tu as fait, et ça suffit à signer ton allégeance, alors que tu as passé ton temps à dire du mal des Moldus, à prôner leur éviction ! Si c'était vraiment le fond de ta pensée, tu ne continuerais pas à travailler pour un journal qui fait Nées-Moldues des modèles de la mode ! "
Brooke n'avait pas encore digéré l'épisode Ginger Brown en égérie du Sorcière Hebdo et aurait donné cher pour voir la tête qu'avait désormais cette petite prétentieuse.
" Et puis regarde les quartiers que tu fréquentes ! " Aucun sorcier digne de ce nom ne fréquenterait de lui-même les parties moldues de Londres. A moins d'être leur ami. Ce qui, dans l'esprit de Brooke était bien sur tout sauf une qualité, et surtout l'aveu de son opinion.

C'était peut être le fait qu'elle ait déjà la baguette levée qui lui permit de réagir rapidement. Aoden avait osé, il avait OSE lui lancer un sortilège pour l'attaquer ELLE ! Elle réussit à renvoyer l'Everte Statum à son expéditeur, qui se retrouve plaqué contre le mur sans ménagement. Brooke était au moins aussi surprise qu'Aoden d'avoir réussi ce coup, mais elle ne prit pas le temps de jubiler tant cette attaque contre sa personne la rendait furieuse.
Ca avait aussi alerté Todd qui revint vers eux en courant, tout au maugréant contre lui-même d'avoir laissé la Macnair seule.

" On devrait le tuer. Maintenant. "
" Oh que non. Il va regretter ce qu'il vient de faire. Je veux qu'il me supplie de l'épargner, je veux qu'il souffre jusqu'à souhaiter qu'on l'achève. Là oui, ça aura de la valeur. "

Elle jeta un regard venimeux à Aoden. S'il ne l'avait pas attaquée, elle aurait encore été disposée à le voir comme le gentil journaliste un peu maladroit. Mais là ? Il incarnait tout l'Ordre à lui tout seul. Elle leva sa baguette, invoquant un souvenir enfoui depuis quelques années mais qui l'avait largement impressionnée.

" Endoloris ! "

Est ce que Aoden danse la macarena ?

    oui-oui : Brooke est très très très en colère et se sent très très très trahie. Du coup bah Aoden a très très très mal.
    oui-non / non-oui : On n'est pas encore une grande sorcière, hein ? Aoden souffre, mais ça manque trop de conviction pour être réellement handicapant.
    non-non : Il y a quelque chose qui travaille Brooke et qui l'empêche de jeter le sortilège correctement. Foutus yeux bleus de journaliste...


Dernière édition par Brooke Macnair-Schmidt le Jeu 3 Oct 2013 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 3 Oct 2013 - 16:15

Le membre 'Brooke Macnair-Schmidt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 3 Oct 2013 - 18:07


Je la mérite presque...
...celle-ci.

"Oh que non. Il va regretter ce qu'il vient de faire. Je veux qu'il me supplie de l'épargner, je veux qu'il souffre jusqu'à souhaiter qu'on l'achève. Là oui, ça aura de la valeur. "

Oh que non, une saloperie digne de ce nom ne va pas se contenter de me retirer la vie. Évidemment, sur le coup, l’espace d’une fraction de seconde, je suis rassuré de savoir que le sort qui va s’échapper de la baguette ne sera techniquement pas mortel. Je suis rassuré de savoir que, quelles que soient les douleurs à venir, le chantage ou les coups, je serai vivant et capable de les endurer. De les hurler s’il le faut. Je serai vivant.

Reculant contre le mur une nouvelle fois, mes sourcils se froncent d’appréhension tandis que mes yeux bleus naviguent d’un criminel à l’autre.
Attendre la sentence, leur sentence, c'est pire que dans le bureau de chef en chef.

« Ne soyez pas stupides à tout moment un moldu pourrait emprunter cette ruelle ! Si jamais vous êtes vus ! »

Piètre excuse. Offensante. Et tellement inutile. Je sais que si un non-sorcier s’aventure entre ces murs, il ne ressortira jamais vivant. Les mangemorts ne prendront pas le risque de le laisser s’échapper en nous ayant vu et, quand bien même il aurait été aveugle, ils le tueront par haine de son genre…
Je déglutis et fais mon possible pour que ma voix contienne encore, un minimum, de l’assurance.

« S’il y a des comptes à régler je… ! »

" Endoloris ! "

La voix s’étrangle, le corps se tend, je ne suis plus que le pantin de ma douleur au moment ou elle s’empare littéralement de ma personne. Je vide mes poumons d’un premier cri rauque et déchirant, crevant le silence des petites rues sombres. Néanmoins l’attention des passants n'est pas détournée de leur égoïstes et basses affaires. Au contraire, les rares âmes en déplacement retirent le regard de l’entrée du chemin, accélèrent le pas ou renfrognent leur menton non concerné dans leurs manteaux.
Tout seul Aoden. Tout seul.

Quand la souffrance devient telle que même crier m'est impensable, insupportable, je me recroqueville sur moi-même en agrippant mon pantalon d’une main, le sol de l’autre, laissant les larmes prendre le relais de la voix. Les sanglots voudraient avoir le droit de s’exprimer mais la tension de mes muscles, le nœud sur mon ventre et l’étau qui enserre mon cœur ne me permettent que de trembler, luttant contre la moindre réaction de peur de subir davantage. Chaque grain de mon existence est une torture et aucune pensée ne se glisse jusqu’à mon esprit. Rien. Plus rien.
Plus que la douleur. Encore et toujours.

Les secondes sont des siècles, je veux hurler mon impuissance et l’intolérance de mon corps face à ce mal, mais les sons qui s’échappent ne franchissent déjà plus la rue qui abrite leur crime. Je ne vois plus tant mes yeux sont fermés, écrasés, je peine à respirer, j’ai mal de partout et nul part, j’ai la sensation d’élancement qui m’étouffe, me martèle sans me laisser la moindre seconde pour reprendre mon souffle ou réaliser ce qu’il se passe.
Même Brooke et son crétin d’acolyte ne sont plus. Il n’y a que mes maux, immenses, déchirants, tuants…je vais mourir ? Je pourrais bien constater cette tristesse, mais je ne peux même pas y parvenir. Il n’y a que la souffrance, et rien d’autre…

...Si tu savais Loïs, comme j’avais peur. Si tu savais, comme j’ai joué à contrecœur toutes mes comédies. Si tu savais comme je m’en veux. De n’avoir su tirer quoique ce soit de mes jeux avec les ennemis, si ce n’est m’attirer les foudres de sorciers bien trop forts pour moi.
Si tu savais Loïs, comme je me sens seul depuis que je te connais. Si tu savais les paradoxes qui m’animent, plus encore depuis toi.
Si tu savais comme je te déteste, de ne pas m’aimer. Si tu savais comme j’aime te voir, même pour être détesté.


Mes paupières s’entrouvrent péniblement – sans que jamais la douleur ne s’estompe – et dans mes spasmes, je parviens à tendre le bras.
Si tu savais Loïs, comme je n’abandonnerai pas.

Un peu de chance ?...:
 

Un nouveau souffle, un brin d'espoir.
J'ordonne à mon corps de se ressaisir pour me lever et, si possible, courir. Le plus vite possible.

FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
[/color]


Dernière édition par Aoden P.Teagan le Jeu 3 Oct 2013 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 3 Oct 2013 - 18:07

Le membre 'Aoden P.Teagan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Brooke Macnair-Schmidt
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 10 Oct 2013 - 16:32

Cramponnée à sa baguette comme si sa vie en dépendait, Brooke se concentrait sur le sortilège, sur la souffrance qu'elle voulait infliger à Aoden, et à travers lui, à tout l'Ordre du Phénix. Cet Ordre cent fois maudit qui n'avait jamais servi à autre chose qu'à la contrarier : s'il n'y avait pas eu des Dumbledore de par le monde, Tom n'aurait jamais cherché à changer de vie, les suppôts de cette organisation n'aurait jamais réussi à prendre le pouvoir, et elle continuerait à vivre sa vie comme elle l'entendait.
Au lieu de cela, à cause d'eux, à cause d'une poignée de fous qui prétendaient changer le monde, elle avait tout perdu. Elle avait perdu son frère pour cette cause idiote, l'Ordre lui avait pris sa cousine adorée, sa maison, sa vie, son statut… L'ersatz de vie qu'elle avait à Pré-Au-Lard ne suffisait pas à calmer sa frustration, au contraire. Et Aoden était un parfait exutoire en devenant l'incarnation de tout ceci. Elle en devenait aveugle et sourde à ce qui l'entourait, et notamment Todd, passablement nerveux à l'idée de s'exciter de la sorte en secteur moldu.

" Madame ! Brooke ! On va se faire repérer ! " L'idée de tuer des Moldus ne le dérangeait pas plus que cela, mais ce serait pour le moins voyant, en pleine ville. Ne recevant pas de réponse de la part de Brooke, il finit par grogner et s'éloigna vers l'extrémité de la rue, jeter un Repello Moldum, et recommença de l'autre côté. Voila au moins de quoi avoir un peu de tranquillité d'esprit…

Le visage déformé par la colère, Brooke regardait Aoden endurer le maléfice avec une satisfaction délicieuse. Il ne serait que le premier. Les autres ne perdaient rien pour attendre. Tous. Chacun d'entre eux. Même… ? Même. Il le faudrait bien un jour…
Etait-ce cette idée qui s'était insinuée dans son esprit qui avait réduit l'efficacité du sortilège et permis à Aoden de reprendre sa baguette et de riposter ? Brooke ne le saurait sans doute jamais vraiment, mais les faits étaient là : le Phénix avait repris sa baguette et avait l'insolence de jeter un sortilège. Brooke regarda Todd s'écraser contre le mur d'un air hébété.

" Que… ?! " Elle tourna à nouveau la tête vers Aoden qui tentait de prendre la fuite. Furieuse, elle leva à son tour la baguette. " N'espère pas t'en sortir si facilement, espèce de lâche ! "

Bon ok, à deux contre un, ce n'était peut être pas le qualificatif qui convenait le mieux. Mais il fuyait non ? Les Phénix n'étaient-ils pas sensés être des héros qui faisaient front à la vie à la mort ? Surtout à la mort d'ailleurs… c'est là qu'elle les préférait…
Elle passa en revu les sortilèges qu'elle connaissait. Bien sur, un Avada Kedavra dans le dos serait sans doute plus raisonnable - hem - mais elle voulait le regarder dans les yeux au moment où la vie le quitterait. Elle voulait qu'il voit le coup venir, et elle était persuadée qu'il était encore temps de réaliser ce petit fantasme. Et le mieux, quitte à ne pas être bien originale…

" Everte Statum ! "

Aoden prend-il un cour de vol ?:
 


" Allons, pourquoi fuir de la sorte ? Je te croyais plus bavard que ça, et plus combattif…  Je croyais qu'il y avait plus que ça entre nous, Aoden… " Lança-t-elle, reprenant à dessein les mots prononcés par le journaliste un peu plus tôt, avant de lâcher un petit rire coupant.
" Ose nier que tu appartiens à l'Ordre maintenant, que tu n'es pas un de ces traitres. Ose prétendre que tu ne m'as pas menti outrageusement... "  Elle secoua la tête, et leva sa baguette d'un air déterminé et féroce. Les yeux plongés dans les siens, l'Avada n'était pas loin.


Dernière édition par Brooke Macnair-Schmidt le Jeu 10 Oct 2013 - 16:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 10 Oct 2013 - 16:32

Le membre 'Brooke Macnair-Schmidt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Dim 13 Oct 2013 - 9:43


Je la mérite presque...
...celle-ci.

" N'espère pas t'en sortir si facilement, espèce de lâche ! "

Comme si je m’attendais à ce qu’elle me laisse déguerpir ! Il n’empêche que j’évite d’interrompre ma course ou de la déconcentrer suite à son intervention. Le regard loin devant, face à cette sortie de ruelle pareille à une immunité qu’il faut atteindre en vitesse, j’effectue un sprint à rendre jaloux certains sportifs.
Sauf que ça ne dure pas et que je n’ai pas l’occasion de franchir la ligne d’arrivée. Personne pour applaudir mon exploit, personne pour féliciter ma motivation. Juste le sol, dur et froid, pour accueillir mon corps, mes mains déchirées et mon visage esquinté.

Je me retourne péniblement, incapable de me mettre dans une posture autre que l’allongement sur le dos. C’est presque agréable ma foi, bien que l’humidité traverse peu à peu mes vêtements, que le sang qui s’écoule de ma pommette rejoint bientôt mon menton, que mon genou à peine remis d’Assapor semble ne plus exister et que Brooke, imperturbable, s’avance à nouveau.
Quand ses pas sont suffisamment près de moi, elle reprend la parole et je me retiens de pouffer. Ils ont toujours tant manqué d’éloquence, de talent oratoire. Pas que je sois meilleur – si peut être – et ils ont peut être le culot qu’il me manque, toujours est-il que j’aurai pu être un méchant plus impressionnant ;
Dans un contexte carrément différent.

Malgré les douleurs qui me saisissent le corps un peu partout, je finis par me retourner pour enfin me lever. Lui faire face. Elle m’exaspère autant qu’elle m’angoisse. Je sais que la mort peu jaillir de sa baguette et c’est pour cela que j’ai autant envie de fuir, que le désir de tenter ma dernière chance. Ma vengeance, mon sacrifice, de laisser exploser ma rage de vivre avant que tout ne s’arrête. Que tout s’éteigne. Se fige. A jamais.
Mais je ne suis pas dans le contexte héroïque qu’il aurait fallut au petit Phénix en danger pour s’en sortir. Je suis bien dans la trame de ma vie merdique, loin de mes parents, loin de Lena, loin de la si incompréhensible mais indispensable Loïs…je suis si seul, devant une mangemort sans scrupules.

" Ose nier que tu appartiens à l'Ordre maintenant, que tu n'es pas un de ces traitres. Ose prétendre que tu ne m'as pas menti outrageusement... "

« Je ne nierai plus jamais mon appartenance à l’Ordre. » Dis-je avec une fierté sincère, pesée, motivée. Si c’est la fin, alors je mourrais en Phénix, et certainement pas comme le lâche que j’ai toujours été. « Vous saccagez le monde de votre cruauté, de votre sadisme. Vous répandez mort et malveillance : évidemment que je fais partie des bons ! »

Saloperie ! J’ai envie de hurler, et le son de ma voix monte d’ailleurs d’un cran. Je voudrais la frapper, je voudrais l’éliminer ! Si je n’avais pas si peur. Peur de ma propre mort, peur d’être réduit à ce qu’elle est. Peur de devenir, à mon tour, un monstre d’animosité.

Mais il n’y a pas à réfléchir. Je vois en ses yeux toute son impatience, toutes ses interrogations balayées par mes stupides propos. Brooke n’a plus à hésiter. Elle sait désormais toute la vérité sur mon compte et il n’y a pas, dans sa tête à elle, de petite voix qui réclame de l’indulgence.
Elle ne veut que me tuer, je le sens, et une fraction de seconde avant elle, j’interviens.

« Expelliarmus ! »

Spoiler:
 


FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
[/color]


Dernière édition par Aoden P.Teagan le Dim 13 Oct 2013 - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Dim 13 Oct 2013 - 9:43

Le membre 'Aoden P.Teagan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsnon1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Brooke Macnair-Schmidt
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Lun 21 Oct 2013 - 20:22

Il s'était relevé. Il lui faisait face avec toute son arrogance, avec toute sa morve de Phénix qui se croyait au dessus du lot. De quel lot ? Que croyait-il savoir d'elle ou de ses allégeances ? Elle ne s'était jamais trouvée bien sadique, ni cruelle. Elle aimait le monde que le Lord avait construit, où chacun avait une place définie et où les Moldus étaient ce qu'ils étaient : des créatures sans importance qu'il valait mieux ignorer. Elle n'avait jamais fait de mal à un basique qui tenait son rang autrement qu'en promettant des choses qu'elle ne pouvait pas obtenir - mais si ces bellâtres de basiques étaient assez bêtes pour la croire, était-ce vraiment sa faute ? C'était l'Ombre de la Rose Noire qui prônait la destruction après tout… enfin sauf si on omettait ces abominations de Sang-Mêlés - et ce n'était pas pour rien qu'elle avait quitté le Ministère lorsque Kark avait pris le ministère. Et c'étaient les Phénix qui acceptaient cette honteuse occupation du pays par les américains. Les Héritiers auraient assuré la stabilité du régime. Au lieu de cela, les Phénix avaient voulu jouer aux révolutionnaires, en oubliant qu'une révolution devait apporter un mieux à un moment donné, pour tout le monde. Or quel était le mieux ? Tom avait eu le bon sens de reconnaitre qu'il n'avait pas vraiment gagné à ce jeu. Mais Aoden se contentait de suivre bêtement. Oui, il méritait la mort.

Elle plissa le nez de dégout et s'apprêtait à frapper de façon définitive. Seulement Aoden avait été plus rapide le fourbe. Ils ne pouvaient pas mourir sagement, ces damnés Phénix ?!

" PROTEGO ! " le sortilège était parti par réflexe, un des vestiges de son séjour à Poudlard : ses plus grandes compétences en Sortilèges et Magie De Combat étaient encore les enchantements destinés à se protéger. Tout plutôt que de risquer de se faire abimer son visage ou même un ongle. Si vous saviez comme c'est agaçant de devoir reprendre une manucure à cause d'un ongle cassé… Alors un petit protego, ça coulait tout seul pour la sorcière.
Le problème était que le fait de lancer le sortilège avait fait baissé son attention et Aoden en avait profité pour tenter un truc comme elle n'en avait jamais vu dans un combat de sorcier : se jeter sur elle pour en venir aux mains. Sans rire ?! Elle poussa un petit cri hystérique et se débattit pour tenter de se dégager. Mais tout ce qu'elle y gagna, c'était de laisser tomber sa baguette. Sa précieuse baguette qu'elle soignait plus que tout autre objet en sa possession. Les yeux ouverts comme des billes, Brooke marqua un temps d'arrêt avant de grogner comme une chatte blessée et s'agita de plus belle pour se libérer de l'emprise d'Aoden.

" Comment oses-tu ! Sale traitre d'ami des Moldus pourri de l'intérieur ! Si ma baguette a la moindre éraflure, je t'arracherai les yeux avec mes ongles !!! " Avant de réaliser que c'était peut être un peu dégueu. " Ou avec une petite cuillère ! TODD ! ARRETE DE BAILLER AUX CORNEILLES ET VIENT LUI MONTRER QUI JE SUIS !! "

Le brigadier revenait de toute façon vers eu et pressa le pas en entendant l'injonction de Brooke, avant de lancer un sortilège pour neutraliser Aoden.

" Tempestas ! " En entendant le sortilège, Brooke écarquilla les yeux, terrorisée : la proximité était telle qu'elle risquait gros… Quel abruti de basique...

Qui finit électrocuté ?:
 


Dernière édition par Brooke Macnair-Schmidt le Lun 21 Oct 2013 - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Lun 21 Oct 2013 - 20:22

Le membre 'Brooke Macnair-Schmidt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1 Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Mar 22 Oct 2013 - 9:25


Je la mérite presque...
...celle-ci.

Je suis plus fort qu’elle. Je suis forcément plus puissant, plus robuste. Merde à la fin, cette fille doit à peine s’habiller toute seule ! C’est une pincée du fin fond des coutumes vieilles anglaises – et puis cette une femme. Ne me prenez pas pour un macho aux propos mal placés, je suis parfaitement respectueux de la gente féminine. Il y a juste de plus fortes probabilités en ma faveur dans un combat m’opposant à Brooke Macnair.
Je suis donc plus fort qu’elle.

Essayant de me rassurer sur cet avantage quasi certain, je m’arrange pour faire glisser mes mains – jusqu’alors agrippées à ses épaules – le long de ses bras et pouvoir m’emparer des siennes. Les immobiliser. Quand sa baguette s’échappe je remarque à peine la fuite de mon arme. Tant pis. Si nous sommes l’un comme l’autre privé de magie, je persiste et insiste : je suis le plus solide ! Maintenant, il faut juste que j’accepte de frapper quelqu’un, une femme en l’occurrence, sans retenue, sans remords.
Pensez-vous néanmoins qu’on m’en laisse le temps ?

La folle furieuse hurle des menaces si improbables que je ne les entends pas, et au moment où je pense l’avoir suffisamment stabilisée pour frapper, j’entends les pas de l’autre mangemort se rapprocher. Bordel. Il ne pouvait pas rester sonné quelques secondes ? Juste quelques secondes ! Une dizaine m’aurait suffit ! Je séchais Brooke – navré poupée – et je pouvais disparaitre !
Panique, peur et précipitation, au lieu de finir ce que j’avais entamé je me retourne bêtement pour observer le second assaillant. A quoi bon ? Je n’ai pas ma baguette contrairement à celui-ci !

L’éclair jailli, sans un bruit, comme s’il avait rendu sourde toute la scène, puis la brûlure qui me parvient ramène soudain le son alors que j’étouffe un râle sanglotant. Mon corps lourd et inerte se devine aux quelques fumées qui s’échappent de ma peau et traversent mes vêtements. Aïe. Je crois n’avoir jamais lancé un sort pareil, comment un type qui a l’air si con peut-il effectuer un taux de réussite aussi élevé ?

Kof kof.

Il s’approche encore. Il n’a pas terminé. J’ai déjà oublié Brooke, je suis focalisé sur ce monstre déterminé à m’abattre. Ça fait au moins quatre fois en moins d’un quart d’heure que je crois apercevoir la mort. Je doute qu’elle me feinte une fois de plus. Une fois de trop. Alors c’est comme ça qu’on part ? Agonisant sur le sol, brûlant et brûlé, totalement ébouriffé, plein de souffrances et d’inachevés ?
Si Loïs me voyait.

Loïs. Tour des médias. Pitié.

Je me jette sur ma baguette – ok, tout est relatif, je fais un semblant de tour sur moi-même, toujours allongé sur le sol – la tend en direction de Brooke qui, à ma grande surprise ne regarde pas par ici mais est concentrée sur son arme…et je m’arrête là.
Mon geste a surpris le chien de Macnair, juste assez pour qu’il hésite sur un pas, ce qui me permet d’économiser le peu de force qu’il me reste. Jeter un sort reviendrait à signer mon arrêt de mort, ils sont deux c’est impensable. Et puis, je ne suis même pas certain de pouvoir en toucher un seul !

Saloperie de Brooke. Deux contre uns, dans une rue moldue ! On aurait pu être vus. On aurait pu blesser un innocent !
A bout, je n’ai même plus le cran d’être en colère, révolté. Mes sens et mes émotions se mêlent en un espèce de brouillon et les larmes me montent aux yeux sans que je ne sache expliquer leur présence. Les nerfs doivent être sur leur réserve.
Un soupir, comme un au revoir.

Loïs. Tour des médias.
Concentré et plus déterminé que jamais à partir – par la peur très probablement – je ferme les yeux et disparais dans un claquement lâche et honteux. Une fois de plus, une fois de moins. Personne n’était là pour assister à ce massacre.

En revanche il va me falloir un peu d’aide pour me remettre, quelques médecins ne seront pas de trop.



FICHE ET CODES PAR RIVENDELL
[/color]
Revenir en haut Aller en bas

Brooke Macnair-Schmidt
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté Jeu 7 Nov 2013 - 16:44




Trois éclairs, c’étaient trois chances de s’en prendre un en pleine poire, elle aussi. Mais Todd avait fait mouche. Peut être qu’il mériterait un petit coup de pouce pour sa carrière, le bougre. Quand on tirait aussi bien - sans mauvais jeu de mot - on méritait de ne pas croupir sous-employé. Brooke n’était pas une ingrate. Enfin, pas trop. Mais en attendant, sa première préoccupation, c’est de s’assurer que sa fidèle compagne n’a pas souffert de son mauvais traitement. Avec amour, elle caresse sa baguette, cherchant aussi bien du bout des doigts de des yeux la moindre trace d’éraflure, de rayure, d’éclat dans le bois clair, sans rien trouver qui témoignerait d’une injuste blessure à son arme - prêt de 30 ans d’affection commune, ça signifiait quelque chose, quand meme…

Rassurée, elle releva les yeux sur sa cible, se rappelant finalement de son existence. Mais apparemment, trop tard. Dans un coup d’oeil, elle vit Aoden, sa baguette braquée sur elle, prêt à lui jeter un sortilège au moindre mouvement. Todd devait faire le même calcul de son côté, car il avait marqué un arrêt. Si le Brigadier hésitait parce qu’il craignait les conséquences si la Sang Pur était blessée par sa faute - il avait déjà pris un gros risque avec le Tempesta - , Brooke elle oubliait l’avantage d’être à deux : elle ne fit pas le calcul que si Aoden ripostait à une de ses attaques, Todd aurait tôt fait de le neutraliser. Encore ce manque d’expérience...
Elle rendait regard pour regard à Aoden, hésitante encore, puis plissa légèrement les yeux en le voyant commencer de craquer. Des larmes dans les yeux ? Vraiment ? Elle ouvrit la bouche - sortilège ? Déclaration de cesser-le-feu ? On ne le saurait pas : son hésitation leur couta cher : dans un claquement d’horreur, le journaliste transplana.

Brooke resta un moment bouche bée avant de se précipiter à l’endroit où Aoden se tenait un instant plus tôt, comme pour confirmer qu’il avait bien disparu. Et lorsqu’elle n’eut plus le moindre doute…

« NON ! NONONONOOOOON ! » Elle tourna sur elle même dans une dangereuse danse de colère, cherchant un exutoire à sa frustration et son dépit. Et la cible était juste sous ses yeux : elle pointa Todd de l’index.
« TOI ! C’est de TA faute ! Tu aurais du le tuer, tu pouvais le tuer ! INCAPABLE ! Tu vas regretter ton incompétence ! » Envolées, les douces pensées de récompense pour le malheureux basique, et surtout aucune arrière pensée sur l’injustice dont elle faisait preuve. Tout était bon pour rejeter la faute sur quelqu’un d’autre.
En tout cas, si Todd commença par ouvrir la bouche pour se défendre, il finit par laisser tomber : elle était de sang pur, il n’avait de toute façon aucun pouvoir face à elle : parole contre parole, qui lui donnerait raison ? Sa carrière risquait d’en prendre un coup…

Les deux sorciers firent le voyage de retour avec une Brooke qui ne décolérait pas, et un Todd plutôt anxieux. Mais le résultat était là : le Phénix s’était enfui. Par leur faute.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Trop de cendres pour renaitre ? [mission] Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Trop de cendres pour renaitre ? [mission]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs