[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\



 



[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
Anonymous
Invité
Invité

[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Ven 19 Juil 2013 - 12:49


Boite de strip-tease « Nymeria nude »
00h15 un vendredi soir de juillet.

bande-son





La pulsation était assez assourdissante pour ne pas arranger sa migraine. Et quand le videur ouvrit la porte du bar une bouffée d’alcool, de sueur et de parfum bon marché lui sauta au visage. Elle connaissait cette fragrance quasi par cœur. Le sperme en moins, c'était le même parfum qu'elle avait sentie dans ces boites de nuit spécialisées de Londres où elle avait pu travailler. Pendant de longues années sa peau avait bu ce parfum. Jusqu’à ce que Lauren le reconnaisse comme elle-même. Et se sente chez elle dans ce genre d’endroit.

En d’autres circonstances elle aurait pu débarquer ici pour chercher du travail. Et un instant l’idée l’effleura de revenir ici déposer un cv. Après tout elle avait été obligée quitter son emploi de call-girl chez Charlie. Les évènements d’Assapor avaient tout gâchés. Mais présenter son corps  ici aurait le même succès que chez les autres fournisseurs de viande fraiche de Londres. La cicatrice dérangeait tout le monde ; y comprit elle-même. Avec un peu de chance désormais elle aurait une bonne raison de ne plus se servir de son corps comme marchandise. Un peu de chance.

Mais si c’était de la chance, Lauren ne comprenait pas ce qui la troublait. L’habitude peut-être d’avoir toujours eu son corps en dernier recours.

Un homme près d’elle la siffla quand elle descendit les marches menant au bar. Sur scène une jeune femme écarta lentement les jambes.

Ok. Non. Plus jamais. En plus elle avait remarqué une annonce dans un bar de coyotes pas très loin de chez elle. Un bon compromit, plus habillé.

Et puis ce soir. Elle était occupée.

De plus, elle n’était pas seule.

« Hey gamin tu cherches ta sœur ? »

Lauren tourna la tête vers le groupe d’homme entrain de se marrer. Des moldus déjà passablement éméchés. Et ils se foutaient de la gueule de son compagnon d’un soir. Lauren grimaça de dégoût. Camoufla cette réaction en la dirigeant vers le gosse. Car c’en était un, qu’importe leur petite différence d’âge.

Elle lui attrapa le bras et se colla à lui comme une amante. En profitant pour susurrer.

- Avance et arrête de te faire remarquer.

Nathaniel Hansen. Lauren aurait préféré que William laisse cette mission de chaperonnage à quelqu’un d’autre. Mais voilà. Elle était des plus expérimentée concernant le monde moldu. Et c’était très exactement l’endroit dans lequel ils avaient foutu les pieds. Et tout cela pour quoi ? Pour récupérer un mangemort de merde qui fouillait au mauvais endroit pour de mauvaises informations (ce qu'elle ignorait). Lauren avait plus que hâte de lui éclater la tronche.

Elle n’avait repris l’identité de la Mouche que pour mieux retrouver Shawn Lecter. La plupart de ses contacts ignoraient où ce sang-de-bourbe trainait. Ceux de Pré-au-Lard affirmaient que sa tête était mise à prix pour avoir dénoncé quelques petits copains mangemorts. Chez les phénix, le résumait était plus clair et concit: on l'avait attrapé à la chute du régime Kark. Lecter avait balancé les mangemorts pour obtenir son immunité aux yeux des phénix et des américains. Il avait finalement été prévenu qu'une enquête était menée contre lui. Et il s'était volatilisé.

Chez les moldus, d'après les derniers renseignements (un choix intelligent puisqu'il était né dans ce monde). Et c'était donc chez les moldus que Lauren avait diffusé son portrait. Notamment chez quelques dealers qu’elle connaissait. La plupart lui vendait des indics au prix fort. L’un deux avait aperçu un soir le type sortant d'un bar. Lauren avait payé 300 livres pour obtenir le nom.

Apparemment Shawn profitait pas mal du monde moldu. Ca devait sans doute l'exciter de voir des macaques se trémousser devant lui. Mais il était si régulier dans ses visites du vendredi soir au Nymeria Nude que ça en devenait louche.

Car Lauren ne le voyait pas autrement. Il avait déserté les mangemorts pour mieux se tirer en sentant le vent tourner. Il s'était régugié côté moldu certainement pour croquer dans de la viande impure. Et peut-être en buter deux trois.

Comment avait-il pu renoncer à son passé et ses origines pour embrasser le courant mangemort à un moment de sa vie. Elle l’ignorait et avait décidé de continuer ainsi. Elle ne pouvait tout simplement pas comprendre.

Comme elle ne comprenait pas le retournement de veste de Hansen. A ses yeux, il n’était qu’un cancrelat opportuniste et dangereux à la Shawn Lecter. Elle ne lui accordait aucune confiance. Et était bien contente de savoir que le type qui venait de glisser un billet de vingt livres était le type envoyait par Thorne. Et donc de son camp à elle. Il était trop occupé à mater lui aussi. Mais c'était un sorcier prêt à dégainer en cas de problèmes. Un avantage.

Le tout maintenant était de ne pas se faire remarquer. Assez délicat quand on débarque en couple dans une boite de strip-tease. Et qu’on est soi-même une femme.

Lauren commença à regretter de devoir serrer le type ici. Malheureusement, ils n’avaient pas trop le choix.



Code by Gali.
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 21 Juil 2013 - 20:48


Il s'agissait de sa première mission depuis qu'il avait trahi sa faction. Sa première mission depuis qu'il avait quitté Pré-au-Lard et les Mangemorts. Nathaniel se savait vulnérable, chaque jour un peu plus. Son travail au noir n'arrangeait pas les choses, tout comme le fait de devoir encore se cacher des américains malgré son appartenance à l'Ordre Encore un peu, lui avait-on répondu. On ne lui faisait pas confiance – et on avait raison. Le jeune Hansen s'attendait à ce qu'on lui confie une mission de ce genre afin de tester sa fiabilité. Ce à quoi il ne s'attendait pas, cependant, c'était au fait que quelqu'un serait là, à ses côtés, pour surveiller ses moindres faits et gestes. A la réflexion, cela lui paraissaît logique, mais il avait espéré être seul pour s'occuper du mangemort qu'on lui demandait de ramener au Ministère – de préférence en le tabassant. Shawn Lecter, un dissident héritier. Un soit-disant traître, tout comme lui. En réalité, un héritier fidèle à sa faction qui enquêtait sur l'attaque d'Assapor et sur les armes moldues. Et il devait le livrer aux Phénix sans réagir, sans trahir sa véritable allégeance. Elena comptait sur lui.

Son accolyte du soir – une certaine Lauren – s'était occupée de glaner les renseignements pour qu'ils puissent livrer le Mangemort héritier à une mort certaine. Nathaniel l'avait rencontrée deux fois en tout et pour tout, afin d'échanger des informations. Elle ne l'avait pas rassuré, son regard était glacial et la jeune femme semblait ressentir un dégoût immense en regardant le suédois. Nathaniel ne s'en offusqua pas : c'était un regard qu'il rencontrait souvent, ces derniers temps. Les informations obtenues d'il-ne-savait-où étaient simples et tenaient en une ligne. Nymeria Nude, Londres, le vendredi soir. Habille-toi à la moldu, sobrement, procure toi de l'argent moldu.

Cependant, il ne s'attendait pas à cette musique aussi... aussi moldue. Il ne s'attendait pas à voir ces filles se trémousser d'une manière vulgaire, vêtues quasiment comme à leur premier jour. Nathaniel était à peine rentré qu'il détourna le regard de la fille près de l'entrée en sous-vêtements pour ce concentrer sur ses pieds, qui étaient, après tout, très intéressants. Il avait tenté de polir ses souliers, mais le sortilège n'avait pas marché aussi bien qu'il le souhaitait, il manquait une petite partie sur le dessus. C'était embarrassant – mais pas autant que la vue qu'il risquait d'avoir s'il levait les yeux. Oh, et que dirait Hudson? pensa-t-il avant de se souvenir avec amertume que leurs deux mondes étaient séparés maintenant.

« Hey gamin tu cherches ta sœur ? » S'adressait-on à lui ? Nathaniel releva le nez, intimement visé dans son amour propre. Son visage n'exprimait rien, mais les rires du groupe d'amis – des moldus, remarqua-t-il avec mépris – lui donnaient envie de sortir sa baguette pour mettre à mal le Secret Magique en lançant quelques Doloris. Avant qu'il puisse faire quelque chose, un corps chaud se pressa contre lui, lui arracha un hoquet de surprise qu'il tenta de camoufler en se mordant la lèvre. Une main glissa dans sa nuque, le faisant frissonner. Depuis combien de temps ne l'avait-on pas effleuré à cet endroit-là ? Le médicomage ne saurait le dire... Une voix féminine lui chuchota quelques mots acides, ce qui fit l'effet d'une douche froide au Serpentard. « Je ne suis. Pas. Stupide. » avait-il eu envie de répliquer, mais Lauren l'aurait probablement giflé s'il avait eu l'audace de répliquer. La jeune femme se collait un peu plus contre lui, et le mangemort dut se faire violence pour ne pas s'écarter d'un bond. Bien, il avait compris, ils jouaient un couple. Si pour le moment il ne disait rien faute d'indiquer clairement son dégoût pour la race Phénix, la jeune femme allait en entendre parler tout à l'heure si ça allait trop loin. Si ça allait trop loin... De toute manière, qu'entendait-il par là ? Il était déjà allé tellement loin, avec l'infiltration, avec cette mission dont le but implicite avait été clairement de se comporter comme un Phénix. Nathaniel ne pouvait pas se permettre de décevoir Elena. Et pour cela, il ne pouvait pas décevoir Wallas. Et pour cela, il ne pouvait pas décevoir Lauren, et jouer le jeu. Il tournait en rond, coincé comme un lion en cage.

Le bras du jeune homme glissa dans le dos de Lauren tandis qu'il se penchait légèrement vers elle pour embrasser distraitement le haut du front de la Phénix, avant de s'écarter d'elle pour faire quelques pas dans le bar. Jouer le jeu pourrait ne pas être si difficile si le lieu dans lequel ils devaient trouver Lecter était moins osé. Nathaniel prit une grande inspiration et regarda autour de lui. Non, vraiment, ce n'était pas correct. Il pouvait comprendre qu'un mangemort aille dans les quartiers moldus, mais il avait déjà du croiser Shawn... Il ne ressemblait pas au type de mec qui allait se rincer l'oeil dans les bars à strip-tease de moldus. C'était dégoûtant.

Etaient-ils sûrs que l'Héritier soit ici, au moins ? La Phénix n'avait semblé lui faire partager des informations qu'à contre-coeur, et si le suédois savait que demander au vigile qui gardait l'entrée du bar était totalement stupide, ils auraient pu juste attendre que le mangemort sorte. Mais non, il s'était encore une fois couché sous la volonté d'autrui. Le regard de Nathaniel se posa sur Lauren, qui le suivait de près jusqu'à la table vide qu'il avait repéré, non loin de l'entrée et du bar. Par galanterie (même si elle n'avait rien à faire dans un tel lieu, mais l'éducation ne s'effaçait pas d'un coup de baguette), le Serpent laissa Lauren passer devant lui pour s'installer, avant d'enlever sa veste moldue et de demander distraitement à la jeune femme ce qu'elle voulait comme boisson. Il ne la regardait pas, trop occupé à repérer les lieux. Occultant les femmes qui se trémoussaient sous ses yeux et qu'il n'arrivait décemment pas à mater comme le faisaient tous les mâles du lieu, il se concentrait sur les dits-mâles pour tenter de reconnaître le Mangemort. « Ok, je vais chercher les bières. »

Les quelques mètres qui le séparaient du bar furent pénibles à franchir. Nathaniel avait l'impression paranoïaque que chacun de ses mouvements était épié. Il se constitua une figure neutre et s'accouda au bar en agitant un billet moldu récupéré au dernier moment avant de partir, afin d'attirer l'attention de la barmaid au décolleté plus que profond. Le regard du mangemort accrocha l'arrondi de la poitrine trop imposante pour être parfaitement naturelle et, lorsqu'il s'en rendit compte, il détourna le regard vivement pour regarder la serveuse dans les yeux alors qu'elle s'avançait vers lui. « Hum. Bonsoir, deux bières s'il vous plait. » fit-il d'une voix enrouée. « Mon mignon, répète-moi ça plus fort, j'ai rien capté avec la musique. » Elle se pencha légèrement vers lui, et Nathaniel déglutit avant de sourire légèrement en guise d'excuse – en priant pour que celui-ci ne sonne pas trop faux. « Deux bières, s'il vous plait ! » « Mais avec plaisir. EH, JASMINE ! » fit-elle à l'attention d'une fille derrière le jeune homme, en lui désignant ce dernier du menton. Celui-ci se retourna au moment où il sentit une présence dans son dos. Une jeune femme à couettes en sous-vêtements laids, d'un rose fluo qui ne pouvait que provenir de chez les moldus, lui souriait en guise de bonjour. « Hello mon chou. » Sale. Malgré lui, le visage de Nathaniel se renfrogna instantanément. C'était des moldues, des strip-teaseuses moldues, et lui devait fricoter avec. D'un coup, il prenait conscience de ce qu'il avait tenté d'éclipser dans son esprit à l'aide de « c'est pour la faction » et de « il faut se faire bien voir par les Phénix ». D'un coup, il se rendait compte de la laideur de ces femmes sans aucune trace de magie dans les veines, ignorantes du monde magique-même. Oh, il comprenait sans peine pourquoi son père souhaitait leur asservissement, sinon leur mort. Ces gens-là n'étaient rien, ne connaissaient rien. Ils ne servaient à rien. Ils n'étaient qu'un obstacle à la société sorcière. « Bah alors, tu es timide ? Tu veux une danse ? Tu peux me demander n'importe quoi, tu sais... » ajouta la fille en rose d'un ton langoureux. Une danse? Ah parce qu'ils appelaient ce genre de prestation faussement sexuelles des danses? Nathaniel eut subitement envie de hurler et s'écarta légèrement de la jeune femme en marmonnant des paroles incompréhensibles. Il jeta un coup d'oeil en direction de Lauren, mais celle-ci regardait à quelques mètres sur sa gauche. « Voilà pour toi, ça te fera 7livres 40 mon mignon. » fit une voix féminine dans le dos du suédois avant qu'il n'ait le temps de regarder ce qui intéressait à ce point la jeune femme. Troublé, Nathaniel articula quelques remerciements en payant l'hôtesse, secoua la tête en cherchant à se dégager de cette Jasmine qui insistait pourtant à moitié pour obtenir ses faveurs, et se fraya un chemin pour retourner à la table où Lauren était assise.

« Ta bière. » Un silence, et le Serpent se permit un regard en direction du bar. Evita Jasmine pour observer un homme seul. Un sorcier. « Ton informateur avait raison. » Lecter était bel et bien là. Nathaniel jeta un regard à Lauren alors qu'elle hochait froidement la tête. La jeune femme ne semblait pas prête à partager ses pensées avec lui, et lui avait le regard bien trop instable pour réussir à mater comme le faisaient tous les mâles de la salle. Comme Lauren le faisait également de temps à autre (d'un oeil étrangement critique, observa-t-il). Cela le gênai affreusement. Le médicomage but une gorgée de sa bière moldue avec réticence et reposa ses mains à plat sur son pantalon. Visiblement, le mangemort ne cherchait pas à bouger de son siège. Il observait tranquillement une blonde moldue se trémousser non loin de lui. Nathaniel sentit une poussée d'exaspération mêlée à du dégoût poindre en lui : quel sorcier digne de son nom irait faire dans un endroit pareil! Il fallait avoir autant de valeurs morales qu'un dragon pour se fourrer dans un lieu de ce genre...

Et si lui, pour ne pas se faire remarquer tout en ne manquant pas à ses principes, regardait un point sur le mur, juste derrière la barre de fer autour de laquelle évoluaient les filles, personne n'y verrait que du feu dans la pénombre, non?

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Sam 27 Juil 2013 - 10:45


Boite de strip-tease « Nymeria nude »
00h15 un vendredi soir de juillet.

bande-son




Lauren évita de laisser son regard s’attarder sur son aide potentielle. Mais elle ne pouvait s’empêcher d’y revenir. De commenter mentalement l’entrain que l’homme mettait à payer la strip-teaseuse. Cela ne serait pas étonnant que le type se soit laissé entrainer malgré lui. Après tout il n’y avait pas ce genre de show dans le monde sorcier. Si Dante avait créé son cabaret pour vendre du sexe. Cela demeurait quand même un luxe pour les privilégiés. Et des femmes qui se déshabillent sur de la mauvaise techno. Ca n’avait pas été au goût de l’ancien régime. Pas sûr que ça le soit sous le nouveau. Pourtant cet univers là lui plaisait. L’odeur de l’alcool. Les sifflements graveleux des types. Leurs encouragements à en voir plus. Les femmes lascives à la fois si proche et inaccessible. Lauren suivit le mouvement du piercing de la demoiselle. Se lécha rapidement les lèvres. Sous la table son pied battait la mesure. La femme devait avoir une vingtaine d’années. Pour un visage de poupée plastique. Et le corps refait en grande partie. Mais cela fonctionnait. Même sur elle cela fonctionnait. Comme pouvait fonctionner l’attrait d’un cheeseburger en devanture de Mcdo. On sait comment ça a été cuisiné. On sait que c’est du surgelé. Mais bordel ça donne faim.

Les bières claquèrent sur le bois marqué de la table. Lauren reprit aussitôt une attitude plus correcte. Mater ici n’avait rien d’étonnant. Pas même pour une femme – une cliente. Mais l’homosexualité demeurait un crime pour la haute-caste du monde sorcier désormais parquée à Pré-au-Lard. Pas besoin de lire les pensées d’un type que l’on avait moulé de force dans une idéologie quasi nazie pour connaitre ses sentiments envers ce genre de déviance. Quoique le petit mouillait peut-être son froc de voir deux femmes ensemble. A vue de nez Lauren le pensait gay-refoulé. Mais ça. C’était les yeux de Lauren.

Elle prit la bière. En avala une gorgée. Et se pencha sur la table. Sa main rejoignit la cuisse de Nathaniel. Sa bouche effleura la commissure de ses lèvres. Si Lecter les regardait à cet instant, il verrait un couple entrain de s’embrasser. Le petit était trop raide (physiquement) pour que ça soit convaincant. Lauren bénit la demi-pénombre.

- Soit on ressort pour l’attendre. Et on risque d’attendre la nuit s’il veut se faire une des filles de ce bar. Soit on essaye de le coincer directement ici.

Sa main remonta. Se perdit dans les cheveux de Nathaniel. Son regard glacial était l’exact contraire de son corps. Ce jeu de théâtre. Elle en avait l’habitude.

- On est censé être un couple adepte des sensations fortes. Un peu con comme couple. Il y a des boites de nuit où on peut trouver des plans cul plus facilement. Mais on peut aller lui proposer si ça ne le tenterait pas. Un type seul dans un coin. Il a peut-être les mêmes idées que notre charmant petit couple. …. Et commence pas à tirer la tronche. T’es à moins de dix mètres d’une meuf qui agite ses seins. T’attends pas à ce qu’il soit ici pour échanger des timbres. A moins que le dealer de timbres soit de marque reptilienne.

Un baiser sur la tempe de Nath. Et Lauren reprit sa place sur la chaise. Lança un rire cristallin mais pas assez fort pour transpercer la musique. Juste pour continuer de donner l’impression qu’elle passait une bonne soirée. Une serveuse passa près d’elle. Lauren lui envoya un baiser. La serveuse se dandina en le lui rendant. Parfait. Lecter était juste derrière cette blonde. Cela lui donnait une excuse pour le contempler.

Elle reprit une gorgée de bière.

- Évidemment mon chou. Je suis moi aussi ouverte à toutes tes propositions et idées…

Spoiler:
 


Ce n'était pas sûr que Lauren les mette en pratique. Mais elle voulait donne rl'impression à Hansen qu'elle prenait en considération ce qu'il avait à dire. Comme une demi-confiance établie par le biais de sa mission. Du vent.

Elle retint son rictus.

Un mouvement derrière la blonde qui nettoyait une table la fit tiquer. La respiration de Lauren se coupa. Ok. Ca commençait.

- Sujet en mouvement. Et pas vers la sortie en tout cas...



Code by Gali.


Dernière édition par Lauren Hudson le Sam 27 Juil 2013 - 10:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Sam 27 Juil 2013 - 10:45

Le membre 'Lauren Hudson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Sam 27 Juil 2013 - 11:16

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 25 Aoû 2013 - 12:35


Un contact sur sa cuisse. Nathaniel papillonna des yeux, comme soudainement étourdi. Il se crispa instantanément et tourna la tête vers Lauren au moment où elle se rapprochait de lui. Jouer le jeu, il fallait absolument qu'il joue le jeu. Impossible d'exprimer son dégoût : rejeter cette main qui s'aventurait sur son corps était hors de question. La moindre réaction physique attestant son dégoût serait un panneau lumineux indiquant aux Phénix qu'il avait gardé ses réflexes de Mangemort. Et s'il méprisait ouvertement le contact des sangs-de-bourbe, phénix, moldus ou autres, comment prouver sa nouvelle allégeance ? Non, pour le jeune suédois, la seule façon plausible de réagir était de jouer le jeu... face à une coéquipière des plus entreprenantes.

La mâchoire de Nathaniel se crispa lorsqu'il sentit le souffle de Lauren dans son cou. Celle-ci posa ses lèvres sur son visage ; il retint sa respiration sans oser bouger. Les yeux mi-clos, comme pour ne pas penser à l'endroit où il était, ni à ce qu'il faisait, le Serpentard laissa ses pensées se tourner vers celle qu'il n'avait pas touché depuis des mois. Son ex-fiancée ne lui avait pas adressé la parole depuis qu'il était arrivé à l'Ordre du Phénix, et l'infiltré ne pouvait que l'observer de loin. Les doigts de la jeune femme remontèrent jusqu'à la racine des cheveux. Hudson. Nathaniel frissonna. Perte de contrôle.

Ses yeux se rouvrirent d'un coup alors que la voix de Lauren résonnait dans sa tête. Il émit un grognement à peine audible pour sa coéquipière d'un soir et inspira une longue gorgée d'air. C'est alors qu'il croisa le regard glacial de la jeune femme. Les mots qu'elle venait de prononcer prirent un sens dans sa tête, les pièces du puzzle s'assemblèrent. Lauren. Sa mission. L'endroit où ils étaient. Quelques restes d'un cours de psychologie sorcière lui revinrent en mémoire alors qu'il contemplait la femme qui s’effeuillait sous ses yeux sans aucun scrupule. L'esprit échafaude parfois des plans fourbes pour s'extirper de la conscience pendant certains instants, lorsque le sujet est soumis à de fortes pressions physiques ou morales. Ces moments d'absence sont souvent qualifiés de rêveries, et peuvent s'apparenter aux rêveries enfantines que les jeunes sorciers connaissent dès leur plus jeune âge. Plutôt que d'affronter la réalité en face, l'esprit se concentre sur un ou plusieurs stimuli réels pour faire remonter des sensations liées à des souvenirs souvent à mille lieux de la situation réelle. Un test clinique a récemment prouvé que près d'un tiers des sujets n'avaient qu'une vague conscience de ce... Et lui qui avait jusqu'alors pensé que ceci n'arrivait qu'aux autres.

Mortifié, Nathaniel n'osait pas regarder la Phénix alors qu'elle lui glissait quelques phrases bien senties. Il recevait ces piques sans broncher, sans s'étonner outre-mesure qu'elle prenne les décisions. Après-tout, il n'était pas efficace. Et Lauren semblait s'en amuser plus que de raison. La jeune femme l'embrassa sur la tempe – il serra les dents – et lança un rire cristallin. Et pourtant, ses yeux étaient si glaciaux.

Il fallait qu'il se reprenne. Tout cela n'était qu'un jeu : un jeu de séduction comme celui qu'il avait parfois usé à Poudlard, avec Cassandra.

Le jeune Hansen mima les gestes de sa coéquipière et attrapa son verre au même moment que celle-ci. « Évidemment mon chou. Je suis moi aussi ouverte à toutes tes propositions et idées… » Ce n'était qu'un jeu. Il l'avait déjà fait. Elle l'avait appelé mon chou. Il n'avait été décontenancé que par sa façon de faire, que par le lieu et les coutumes moldues. Nathaniel se permit un sourire et leva son verre en direction de la jeune femme avant d'en boire une gorgée qu'il avala en retenant une grimace. « Erg... » La bière moldue n'était pas digne de porter ce nom : il s'agissait d'un liquide âcre qui méritait plutôt le nom de pisse de scroutt. « Sujet en mouvement. Et pas vers la sortie en tous cas... » Nathaniel reposa son verre, soudainement beaucoup plus sérieux. Il lança un regard en coin vers le bar, et avisa Shawn qui se dirigeait vers les toilettes, avant d'hocher la tête et de se rapprocher de Lauren. Il entortilla une mèche de ses cheveux autour de ses doigts, plaqua un sourire de circonstance sur son visage et rapprocha sa bouche de son oreille. Vu de l'extérieur, on pouvait facilement penser qu'il prononçait des paroles plus ou moins obscènes. Lauren voulait qu'il fasse ses preuves, qu'il se reprenne, non ? Bien. « Toilettes des hommes. Je vais y aller, voir si on peut le faire sortir discrètement. » Le visage du Serpent se déplaça dans le cou de la jeune femme, déposa un baiser-papillon sur sa clavicule avant de se lever pour la délaisser. Jouer le jeu.

La porte des toilettes venait de se fermer lorsqu'il la fixa du regard. Il n'avait qu'une dizaine de mètres à parcourir, et pourtant ceux-ci semblaient durer une éternité. Nathaniel affecta un air détaché, jetant quelques regards aux filles-arbres qu'on effeuillait publiquement sans aucune honte. Elles n'avaient donc aucune estime de soi... Les hommes moldus qui se rinçaient l'oeil sans vergogne ne faisaient qu’enfoncer le clou. A présent, l'Ombre en était certain : les moldus n'étaient que l'équivalent humain de bêtes sauvages, dominés par leurs pulsions. Et ces filles, qu'étaient-elles ? L'exhibitionnisme était-il à la mode dans le Londres moldu, en ce moment ?

La main sur la poignée, le jeune Hansen était sur le point de pousser la porte des toilettes pour hommes quand une pensée s'insinua dans son esprit. Et s'il le reconnaissait? Sa main hésita un court instant. S'il le reconnaissait comme Mangemort, il faudrait le convaincre qu'il était passé chez les Phénix. Sans se faire tuer, si cela était possible. Nathaniel s'empêcha de jeter un regard en arrière en direction de Lauren. Il pouvait jouer, et c'était bien de cela dont il était question aujourd'hui. Elena lui avait explicitement demandé de jouer le rôle d'un Phénix en mission, et il allait le faire. Il s'était déjà engagé trop loin dans sa mission d'infiltration pour faire marche arrière. La porte se referma derrière lui. La musique assourdissante laissa place à un boum-boum régulier, tout comme le cœur de Nathaniel qui bondissait dans sa poitrine. Le suédois lança un regard circulaire à la pièce. Les portes des cabines étaient à moitié ouvertes, et ils étaient seuls tous les deux dans la pièce. Lentement, un pas après l'autre, le serpent se dirigea vers les lavabos. De cette manière, Shawn restait dans son angle de vue grâce aux miroirs. Y avait-il des fenêtres ? Non, aucune. La seule porte qui donnait sur le monde extérieur était celle qu'il venait d'emprunter. Il serait si facile de le ligoter, maintenant. Il suffirait de barricader la porte, d'appeler sa coéquipière une fois le travail terminé, et ce serait bon.

A cet instant précis, la porte en question s'ouvrit, et un moldu âgé d'une trentaine d'années entra dans la pièce. Le visage de Nathaniel se renfrogna alors qu'il replaçait une mèche de cheveux correctement. Sa main droite quitta l'emplacement où était cachée sa baguette (sous son pull moldu) et le jeune homme se maudit. Il avait eu l'occasion, mais il n'avait pas agi assez rapidement. Déjà Shawn se dirigeait vers lui. Non, vers le lavabo libre, à côté du sien. La bouche entrouverte, le jeune suédois réfléchissait à toute allure, le regard fixé sur le lavabo. Un air sifflé s'échappa des lèvres de Lecter, ce qui agaça Nathaniel. Shawn s'essuya les mains sur la machine à produire du vent – le suédois sursauta avant de regarder la machine comme étant une hérésie de la nature. Shawn allait partir, quitter la pièce, et lui, comme un con, allait louper l'occasion en or qu'il avait eu de prendre contact avec lui... Merde! Nathaniel se retourna et s'adossa au lavabo. « Monsieur ? » C'était une hérésie, un manque à la culture sorcière. On ne parlait pas à des inconnus dans les sanitaires. C'était une règle de politesse, et il priait pour que cet agissement paraisse normal pour un moldu. Une idée, vite, une idée pour le retenir. Shawn se retournait déjà et le fixait, une lueur mi-intriguée, mi-méfiante dans les yeux. Pourvu qu'il ne le reconnaisse pas. Le reconnaissait-il ? Nathaniel se permit un demi-sourire. Il était habillé comme un moldu, était dans un lieu moldu... Le fils Hansen n'aurait rien à faire ici. Le reconnaîtrait-il ? Il s'éclaircit la gorge et se rapprocha de quelques pas. « Désolé de vous adresser la parole comme ça... Je m'explique. Mon amie vous a remarqué tout à l'heure, au bar, et m'a demandé de vous demander si vous accepteriez de prendre un verre avec nous. » Le cœur du Serpentard battait contre sa poitrine alors qu'il fixa les prunelles de Shawn Lecter, dissident héritier. Celui-ci ne disait mot. Ils avaient passé quelques mois ensemble à Pré-au-lard, le reconnaîtrait-il ? C'était quitte ou double, et s'il l'attaquait, là, maintenant, il était dans la merde. Nathaniel tenta de se raisonner. Ils n'étaient pas seuls dans la pièce, le troisième homme était à seulement quelques pas d'eux. Toutefois, il fallait l'amener jusqu'à Lauren. Sans lui laisser le temps de répondre, il ouvrit la porte, pour tomber sur sa coéquipière à quelques pas de lui. Elle ne me fait pas confiance. Le regard du jeune homme se glaça lorsqu'il remarqua  cette marque évidente de méfiance. Elle ne voulait pas le laisser seul avec un héritier. Avec un Mangemort. Extérieurement, il éclata de rire et se tourna vers son interlocuteur. « Voyez-vous ça, petite impatiente. Je vous présente Lauren, celle dont je vous parlais. » Un sourire alors qu'il s'effaçait pour laisser passer Shawn en dehors des toilettes. La musique lui vrillait les oreilles. Les lumières multicolores lui abîmaient les yeux, et Nathaniel dut cligner plusieurs fois ses paupières pour s'habituer à la pénombre tandis qu'il cachait une tension dans sa mâchoire en se tournant vers Lauren. Sa main glissa le long du ventre de la jeune femme et il admira le sourire qu'elle plaquait sur son visage alors qu'elle se présentait elle-même. Cette femme passait son temps à jouer, cela se voyait. Il n'était même pas sûr qu'elle lui ait donné son véritable nom, à présent. Lui était tendu. Il n'arrivait pas à se laisser complètement aller, mais ils étaient en mission. Il devait jouer. Nathaniel se positionna de profil, entre Lauren et Shawn, et esquissa un sourire.

« Alors, que pensez-vous de ce verre ? » Un regard vers sa coéquipière. « A vrai dire, on aurait quelque chose à vous proposer. Vous nous avez tapé dans l'oeil, vous savez ? » En s'affichant comme un couple devant une personne visiblement obtuse au point de se rincer l'oeil dans un bar à strip-tease moldu, aurait-il assez de jugeotte pour comprendre les sous-entendus de Nathaniel ? L'homme laissait son regard balancer entre lui et elle. Il jugeait la situation, avec son œil de sorcier. De manière logique, ses interlocuteurs étaient des moldus, et devaient donc être inoffensifs. Si la tête de Nathaniel lui disait quelque chose, il devait l'associer à l'endroit, ou bien il cachait bien son jeu. « Je vous ai déjà vu ici, non ? » « C'est possible... Rarement le vendredi, par contre. C'est un jour spécial pour nous, j'ai pris un jour de congés. » Mieux valait rester vague, tout en assurant sa couverture. Nathaniel adressa un sourire à son amie. Jouer le jeu.

Spoiler:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 24 Déc 2013 - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 25 Aoû 2013 - 12:35

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 29 Sep 2013 - 10:23


Boite de strip-tease « Nymeria nude »
00h15 un vendredi soir de juillet.

bande-son



« Toilettes des hommes. Je vais y aller, voir si on peut le faire sortir discrètement. »

Lauren eut un mouvement de tête vif vers Hansen. Mais ce dernier se penchait déjà vers son cou. Pour l’embrasser. Ses protestations et son mépris moururent sur ses lèvres (le faire sortir alors qu'il était bien plus facile de le coincer dans les chiottes, de verrouiller les portes et de transplaner après l'avoir tabassé).

Elle la petite actrice du dimanche se retrouvait piégée à son propre jeu. Les lèvres de ce serpent étaient chaudes et sèches. Mais pour Lauren ce fut comme si ce petit connard venait de lui lécher le cou. Et la sensation éveilla dans son ventre de drôles de flash-back (ce prof à poudlard – ses premiers clients – l’haleine chargée de sans de son « petit loup ») qui lui filèrent aussitôt la nausée. Heureusement pour elle Hansen n’avait apparemment aucune envie de s’attarder près d’elle. Sans doute sa puanteur de phénix le rebutait-il malgré ses efforts. Non. C’était un fait. Ce connard était prêt à se laisser coincer dans les chiottes avec un mangemort capable de l’éclater d’un sort. Mais Lauren n’y voyait là aucun courage. Et ne lui faisait certainement pas confiance. En vérité il se pouvait même qu’Hansen aille rejoindre cette ordure de Shawn pour la coincer à deux. Peut-être que tout cela était un plan mangemort adroitement exécuté pour la choper, elle. Quelle valeur aurait-elle pu avoir à leurs yeux, elle l’ignorait. Elle n’avait pas de QG à leur donner, ou de secrets à leur vendre. Mais la paranoïa s’insinua en elle. Et ce fut avec un naturel déconcertant que Lauren lui emboita le pas.

Hansen se faufila dans les toilettes. Et Lauren s’appuya contre le mur adjacent. Frustrée de ne rien entendre à cause des pulsations violentes de cette musique techno de merde. Une oreillette l’aurait passablement aidé. Voir même ce machin de farce à attrape, oreille à rallonge, un nom dans ce genre. Elle avait envie d’entrer. Et sa main se referma sur sa baguette à l’intérieur de sa parka.

Un type passa près d’elle. La lorgna avec un gloussement d’ivrogne. Lauren esquissa un sourire affable peu invitant. Ce fut suffisant pour la distraire. Et la porte des toilettes se rouvrit.

« Voyez-vous ça, petite impatiente. Je vous présente Lauren, celle dont je vous parlais. »

Petite impatiente ? Il était allé choper ça chez le marquis de Sade ?

Lauren évita le regard d’Hansen (elle aurait pu le tuer d’une œillade assassine ce débile de puceau qui n’arrivait même pas à placer deux répliques correctes dans cet environnement de luxure oh bordel pourquoi je fais pas cette mission avec Leo ou Bruce ou n’importe qui d’autres chier) et devint Carmen.

Le regard sombre. La voix rauque. Les gestes alanguit de femme en attente d’être comblée. Elle planta ses yeux bleu gris dans ceux de Shawn. Eut un mouvement las de la nuque. Et chuchota.

- Désolée, j’aime pas attendre mon tour…

Son corps se rapprocha de celui d’Hansen. Dont elle sentit la main sur son ventre. Sans quitter Shawn des yeux les lèvres de Lauren effleurèrent la tempe de l’ex-mangemort. Sentit la pulsation de son sang sous ses lèvres. Sa tension aussi, toujours présente.

« Alors, que pensez-vous de ce verre ? »
- Ca nous ferait tellement plaisir si vous pouviez nous rejoindre à notre table.

Lauren eut un sourire à Nathaniel, lui rendit son regard. Allez. Continue.

« A vrai dire, on aurait quelque chose à vous proposer. Vous nous avez tapé dans l'oeil, vous savez ? »

A croire qu’il n’était pas aussi manchot quand il se concentrait réellement. Shawn eut un sourire légèrement plus carnassier. Peut-être en voyant la main de Lauren s’attarder sur le torse de Nathaniel. Effleurer les boutons de sa chemise. Un geste pas réellement érotique. Plus comme une vieille habitude dont elle n’arrivait pas à se débarrasser.

Sous le masque de Carmen Lauren grimaça. Et se laissa reprendre par son rôle, passant devant les deux hommes. Ses hanches roulant gracieusement dans son pantalon cintré. Une vraie invitation.

Parfois bordel elle se faisait vraiment l’impression d’être un stand de hot dog cerné par tous les cabots affamés du quartier.

Lauren s’affala sur sa chaise. Croisa ses longues jambes. Glissa sa main sur la nuque de Nathaniel. Et entreprit de jouer avec les mèches courtes qui effleuraient sa peau.

« Je vous ai déjà vu ici, non ? »
« C'est possible... Rarement le vendredi, par contre. C'est un jour spécial pour nous, j'ai pris un jour de congés. »

Ne t’emballe pas coco. Il s’en fout de ta vie. Trop d’infos tuent le rôle.

Lauren eut un petit rire.

- Tu es nerveux mon amour.

Et pourquoi pas. Craignait-il que le mangemort le reconnaisse ? Avait-il participé à des meurtres collectifs de moldus il y a un an de cela à peine ? Lauren eut un regard à Shawn.

- On a envie de pimenter notre petite vie bien rangée.

Un sourcil du mangemort l’incita à continuer.

- Et on se disait qu’un troisième participant ne serait pas de trop…
- Un troisième participant pour vous deux ? demanda Shawn en cillant sur le visage de Nathaniel. Puis sur sa gorge découverte.

Lauren eut un clignement d’yeux. Et sentit son esprit s’ourler d’un sourire proprement carnassier. Sa main se referma sur la nuque de Nathaniel, massant. Oh pas de doute que monsieur propre sur soi n’allait pas être enchanté d’être lui aussi la cible de Shawn. Mais elle ne lui laissa tout simplement pas le temps de protester. Ou de modifier le script.

- Tommy n’a encore rien fait avec un autre homme… Mais oui. La proposition tient pour nous deux. Je n’avais pas envie de le tenir à l’écart, à simplement nous filmer…

Shawn se renonça dans son siège. Croisa les bras. Avec une esquisse de sourire aux lèvres. Beau et sur de lui. Lauren eut envie de lui balancer son verre à la gueule. Petit enfoiré de serpent qui venait noyer ses pulsions sexuelles « dépravées » dans un endroit où le sexe se monnayait aussi rapidement qu’on commandait une bière.

- Nous vivons à quelques rues d’ici. … Cela vous tente ?

Shawn eut un petit rire. Son regard sombre passa sur l’estrade. En direction de l’agent du ministère. Le cœur de Lauren fit un bond. Et elle s’empêcha elle-même de suivre son regard. Nathaniel ignorait complètement ce coup de main potentiel. Il était fortement improbable que Shawn sache lui aussi quoique ce soit. Mais si des infiltrés phénix existaient actuellement dans le camp retranché de ces empaffés. Il se pouvait bien qu’une anguille se soit elle-aussi faufilée dans leur coin.

La pièce sembla s’assombrir.

Shawn se lève. Sort sa baguette. Alors que Nathaniel vire sa main. Lui éclate la tête sur la table. Le gout du sang lui monte dans la bouche. Emplit son nez. Les filles poussent des hurlements stridents tout en fuyant. Mais tous les clients demeurent, baguette au poing. Car personne ici n’est moldu. C’est un piège. Ils sont vingt. Elle n’aura pas la chance qu’elle a eut au Ministère avec Loïs il y a un siècle de ça.  Et Shawn se pencher sur elle. Murmure quelque chose comme « A moi de me faire l’ainée des Hudson. » Et Nathaniel rit. Rit. RIT.

Lauren eut conscience de l’absurdité de la vision au moment où elle disparue. Les pupilles dilatées. Le souffle légèrement plus rapide. Une goutte de sueur se forma sur sa lèvre inférieure. Et elle la lécha rapidement. Alors que la musique revenait. Plus assourdissante. Envahissant sa tête comme la vision venait de le faire. Bordel. Elle n’avait pas pensé que cela pourrait lui arriver ici. Maintenant. Elle avait négligé cette option-là.

Oh l’odeur du type dans la salle remplie de jouets alors qu’il se penche pour lécher…


Lauren s’ébroua. Consciente brusquement de la douleur qui irradiait sa hanche. Non. Stop. Pas le moment de penser à Assapor.

Shawn ignorait tout. Shawn se contentait de mater la marchandise à disposition. Pour se donner le temps de répondre. Bordel. Du calme.

- J’avoue que je suis effectivement très ten…

Et Shawn se tourna vers elle. Fronça les sourcils. Méfiant plus qu'inquiet.

- … Tout va bien ?

Lauren esquissa un sourire.

- Oui. Je ne sais pas. Un étourdissement sans doute. J’ai un peu trop bu ce soir.

Elle eut un rire passablement faux. Et très éméché. Vint se blottir contre l’épaule de Nathaniel.

- Ne sortons pas maintenant. Restez assise. Nous pourrons continuer à discuter. Après tout... C’est étonnant tout de même. Que vous soyez venu ici. Il y a d’autres établissements pour votre genre de… requête…


Lauren se mordit la langue. Passa le relais à Nathaniel. D’une caresse sur son ventre.

Et merde.




Code by Gali.

Spoiler:
 


Dernière édition par Lauren Hudson le Dim 29 Sep 2013 - 10:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 29 Sep 2013 - 10:23

Le membre 'Lauren Hudson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Dsoui1

--------------------------------

#2 'Dé' :
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 6 Oct 2013 - 19:37


« Tu es nerveux mon amour. » Nathaniel l'était, mais ce n'était sûrement pas pour les raisons que Lauren semblait croire. Son sourire lui semblait bien trop moqueur pour être sincère – la jeune femme avait la capacité de masquer ses émotions aux yeux d'autrui tout laissant transparaître le fond de sa pensée à qui savait le lire. Le Serpent se permit un sourire contrit alors qu'elle reprenait les choses en main. L'échange semblait bien se dérouler, et Nathaniel profitait du fait que Lauren monopolise la parole pour se laisser aller d'un air laxiste. Rôle. Il jouait un rôle, ce petit sourire en coin qu'il arborait, ces yeux impudiques et la façon qu'il avait de toucher Lauren... Tout cela faisait partie d'un rôle. Les idées de séduction passive lui venaient au fur et à mesure. Shawn croisa son regard plusieurs fois. Nathaniel l'accrocha, sourit d'un air lascif, avant de délibérément laisser ses yeux s'égarer du côté de Lauren, la bouche entrouverte. Tordue en un léger sourire confiant. Ils y étaient presque, ils pouvaient le sortir, il allait céder, venir avec eux... Le Serpentard laissa une main glisser jusque dans sa nuque. Ils pouvaient le faire.

Il allait le mener à sa perte... Une petite voix lui souffla ce qu'il était en train de faire. Oh, Nathaniel le savait déjà, mais sa mission était plus importante que Shawn Lecter ne l'était. Le jeune Hansen réprima une lueur de compassion en songeant au but de la soirée. Elena ne l'avait pas prévenu – nul ne l'avait prévenu qu'il allait être l'innocente victime d'un jeu de masques et de double-rôle. Shawn n'aurait pas été présent, autrement. Il se serait cassé aussi rapidement que ses jambes ne le permettaient pour ne pas subir le sort qu'il allait bientôt subir. Quoi de plus frustrant qu'être trahi par quelqu'un de son propre camp ? Ils étaient mangemorts tous les deux... Nathaniel jeta un regard à sa compagne du soir : Lauren allait l'écraser. Sa haine des mangemorts était viscérale, il le savait. Son regard, lorsqu'il s'attardait sur le Serpentard, laissait entrapercevoir tout le mal qu'elle pensait. Un traître. Indigne de confiance. Elle faisait partie de ces gens qui considéraient qu'un mangemort restait un mangemort, peu importe ses actions.

Tout allait bien. Ou du moins, ce fut le cas jusqu'à ce que sa chère compagne finisse par balbutier, s'effondrer, se laisser découvrir par un Shawn plus méfiant. Et merde. Une caresse sur son ventre confirma le passage de relais silencieux. Nathaniel se crispa elle le lâchait maintenant?, se força à rire et posa sa main dans la nuque de Lauren, encerclant celle-ci en exerçant une légère pression. Tout allait bien. Ne pas paniquer, rester dans son rôle.. Et tant qu'à faire, ne pas passer ses nerfs sur sa compagne du soir. Ses doigts effectuèrent de légers mouvements circulaires, comme un massage qu'on aurait l'habitude de faire pour détendre son vis-à-vis. « Baah, rien de grave. Elle a juste tendance à boire trop vite, à chaque fois. Ca ira mieux dans même pas deux minutes, vous verrez... » Changer de sujet, maintenant. Faire la conversation, rester dans le rôle. Répondre à ses questions. Éloigner les soupçons.

Dés – méfiant, pas méfiant ?:
 

Nathaniel allongea ses jambes et sourit légèrement. « Bref. Ouais, on sait, disons qu'on aime pas faire comme tout le monde. » S'il restait vague, ça irait comme ça ? Il jeta un regard à Lauren, comme pour vérifier si tout allait. Celle-ci était toujours contre son épaule. Il fallait qu'il se débrouille seul pour le moment, parce qu'elle n'assurait pas. La panique qui l'avait saisi se dissipa peu à peu : si jusqu'à présent le Serpentard avait senti que chacun de ses gestes était plus que surveillé, le fait de devoir s'occuper tout seul de rameuter Lecter dans une ruelle sombre avait la saveur d'une libération amère. Certes, il pouvait désormais prouver aux Phénix qu'il était désormais dans leur camp, mais chacun de ses gestes – à lui – envoyait le mangemort un peu plus à l’échafaud. « Mais... » Il passa sa langue sur ses lèvres d'un geste rapide, constata que l'autre observait ce geste d'un air entendu – par Merlin, un bisexuel mangemort... L'image de Leo et des regards mal placés lui revint en mémoire. Nathaniel n'avait que trop tardé à dénoncer les travers du barman, il le savait désormais. La bisexualité n'était qu'une tare de plus à ajouter à Lecter, entre les passe-temps moldus et l'attrait pour les bars de bas-étage comme celui-ci.

Raisonner comme cela donnait presque raison au jeune homme... Oui, ce n'était pas une si  mauvaise chose de dénoncer quelqu'un ayant des travers aussi honteux. Ce n'était pas un citoyen sorcier honnête, après tout. « Comme je le disais tout à l'heure, vous nous avez tapé dans l'oeil... Mais dites moi... Vous avez l'air d'être assez observateur. Que pensez-vous de nous ?  Je veux dire : vous vous dites intéressé par notre proposition – c'est flatteur, d'ailleurs, merci beaucoup... Mais pourquoi ? » Posture « parlons-en » adoptée. Nathaniel, une main négligemment passée dans ses cheveux, était tout à l'écoute de son interlocuteur.

_

« Shawn... Toujours partant pour partir, donc.. ? » ajouta Nathaniel d'une voix basse au bout de quelques minutes de conversation. Le médicomage avait étendu son bras en travers du dossier de la chaise de sa compagne, mais toute son attention semblait être pour leur proie de la soirée. Ils avaient évité le pire, et Lauren semblait avoir repris du poil de la bête – du moins en apparence. Visiblement, Shawn les prenait pour deux moldus, et cela irritait le jeune Hansen en silence. En partie parce qu'il souhaitait ne pas être assimilable à un moldu, et en partie parce que Shawn baissait dans son estime à chaque instant qui passait. « Si je ne vous en ai pas dissuadé en parlant, aucun problème... » répondit le concerné. Nathaniel sourit, adressa un regard joyeux à Lauren – ils réussissaient ! – et répondit après un court instant de regards entendus avec les deux sorciers : « Dans ce cas, je propose qu'on parte maintenant.. On habite à quelques rues d'ici, vous voulez prendre un dernier verre à l'appart ? » ajouta-t-il en se levant. Proposition innocente qui n'en était pas une. Tout le monde ici le savait. Le bois de sa baguette rappela son existence à Nathaniel. Ils devaient l'intercepter rapidement en sortant du bar. Par chance, celui-ci était un peu en retrait, mais ils restaient dans le centre-ville moldu de Londres. Les passants n'étaient pas rares, et il faudrait faire vite. Transplaner, si possible. Ils avaient convenu de cela avec Lauren. S'ils pouvaient juste l'amener dans la ruelle d'à côté, pour transplaner jusqu'à une zone sorcière.

En sortant, l'air était frais, et Nathaniel fourra ses mains dans les poches de son jean en soufflant bruyamment. Il adressa un sourire à Shawn à ses côtés, et pointa le bout de la rue du menton. « C'est par là. » Plus que quelques dizaines de mètres. La route se faisait en silence, les talons de Lauren claquaient dans le silence. La chair de poule hérissa les bras du jeune homme. Anticipation. Sortir sa baguette. Empoigner l'homme. Par surprise. Ne pas lui laisser le temps de réfléchir. Transplaner. Lancer un sort empêchant Shawn d'agir. Plus que quelques dizaines de mètres avant l'action.

La musique sourde du club se fit soudainement plus claire, pour un instant. Quelqu'un sortait à leur suite. Machinalement, Nathaniel se retourna pour voir un homme s'arrêter devant la bâtisse. Il se retourna et continua à marcher normalement. Un bruit de pas derrière eux. Le mangemort regarda Lauren, lui sourit distraitement avant d'indiquer à Shawn qu'ils allaient tourner à droite. Plus que quelques pas avant le transplanage. Le repère indiqué – deux poubelles à moitié remplies – était déjà visible. Ils allaient y arriver. A travers la poche de son jean, Nathaniel effleura sa baguette, dont la forme était indétectable à travers son jean grâce à un sortilège tout simple qu'on lui avait appris il y a déjà plusieurs années.

Trois mètres.

Deux.

Un.

Tirant sa baguette, Nathaniel attrapa le bras dénudé de Shawn et transplana immédiatement. Plop.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Dim 6 Oct 2013 - 20:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 6 Oct 2013 - 19:37

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 13 Oct 2013 - 12:10


Boite de strip-tease « Nymeria nude »
00h15 un vendredi soir de juillet.

bande-son



Le truc du dernier verre à l’appartement. Un coup classique et soigneusement maitrisé par le Hansen. Lauren répondit à son regard joyeux par un sourire empreint de malice. Le visage moins blême. Les gestes plus sûrs. Son malaise n’avait duré que deux minutes tout au plus. Malaise géré par un décompte mental s’apparentant à de l’auto-thérapie. De la médecine de magazine féminin. Mais hey ! qui venait à l’instant de faire ses preuves. Toutefois elle se jura que s’ils se sortaient de cette mission sans grande perte elle irait voir un psy. Un vrai psy. Pas uniquement une recherche google pour finir deux heures sur un site de chaman en herbe. Fini les conneries. Fini les illusions de ce genre au pire moment. Et si Shawn ne s’était pas méfié ?

Il y avait dans ce bar assez de monde pour regretter amèrement son écart d’attitude. Mais Dieu et Merlin soient remerciés, ils sortaient.

Lauren s’assura d’un rapide coup d’œil que son aide les suivait (ce qui fut le cas). Et accrocha le bras de Nathaniel de sa main. Un baiser dans le cou (son eau de cologne était beaucoup trop musquée). Il faisait froid. Mais la sorcière doutait que l’humidité de Londres en soit la cause. Lauren sentit la main de Nathaniel glisser. Pour agripper sa baguette en vue du transplanage certainement. Elle l’imita, tout en effleurant du bout des doigts son arme secrète. Elle eut un léger éclat de rire, à une plaisanterie de Shawn. Y répondit par un regard brulant d’anticipation. Satisfaite de voir le sorcier déglutir. Sans réellement remarquer la ruelle vers laquelle ils l’entrainaient. C’est ça mon petit. Mate. Mate bien. Je sais que l’intérêt que tu as envers moins est légèrement moins important que celui que tu portes à mon cher compagnon. Mais ne me quitte pas des yeux.

Peut-être que t’es là pour un avant-goût. Peut-être qu’on va t’offrir de quoi rêver, là tout de suite.

Le sourire de Shawn se fit plus caressant. Nathaniel agrippa son bras. Lauren eut une moue désolée.

Ou pas.

Plop.



*~*



Ni bruit de circulation. Ni odeurs désagréables des poubelles avoisinnantes. Juste l’air frais d’une ruelle mieux entrenue. La tiédeur de Londres toujours. Mais un Londres différent de ce quartier moldu qui empestait le sexe facile. Lauren ouvrit les yeux sur ce nouveau décor. La tête vrillée par le transplanage (non elle ne s’y ferait jamais). Un bruit de gorge la fit retrouver terre plus rapidement.

Shawn faisait face à Nathaniel. Le regard incertain. Le corps surprit. Puis tout disparu dans son regard. Aussi vite qu’une chandelle sur laquelle on souffle. L’instant d’avant il n’y avait qu’un sorcier éberlué. Et là maintenant. Un mangemort. Haineux.

- Putain de –

Il fallait maintenant l’empêcher de transplaner.

Lauren relâcha sa baguette. Empoigna le spray au poivre dans sa poche. Fondit sur lui avec rapidité. Et lui envoya une giclée. Le grondement se changea en hurlement.

La gifle lui tomba dessus comme un poids mort. L’envoyant à terre.

- PUTAIN ! Saloperie de FILLE DE PUTE !

Un coup de pied la cueillit en plein dans l’estomac. Lauren heurta le mur. Se replia sur elle-même. Lâcha le spray au poivre. Pour agripper sa baguette. Mais Shawn avait déjà changé de cible. Retourné vers Nathaniel. Baguette au poing. Mais regard dans le flou. Injecté de sang. Des larmes de douleur lui striaient les joues. Il ne voyait rien. Cependant sa stature (et la peur sans doute) l’empêchait de s’effondrer au sol. En geignant. Lauren comprit en une seconde quelle était soudain la différence entre les moldus et les sorciers. Puis cette seconde s’évapora quand elle vit Shawn lever sa baguette. Et rugir soudain. Comme si le choc de l’agression lui avait fait reprendre ses souvenirs.

- Hansen ! ENCULE DE HANSEN ! JE VAIS ENVOYER TA TETE A TON PATERNEL JE-
- HEY ! L’BAISEUR DE MOLDU !

Lauren se releva. Leva sa baguette.

- Viens donc voir par ici PEDE !

Shawn fit volte-face. Raide et fou de rage. Envoya un sortilège qui éclata le mur à moins d'un mètre de la tête de Lauren. Qui ne perdit pas de temps avec des sorts qu'elle ne maitrisait pas. Se rappelant brusquement de l'humiliation d'Assapor, elle misa dans le mille avec un crache-limace. Et regarda avec une joie presque obscène le corps du mangemort se plier en deux. Et régurgiter ce qu'elle-même avec du dégueuler pendant de trop longues minutes sous une chaleur nucléaire. Chacun son tour, mon petit connard.

Un plop se fit entendre au début de la ruelle. Invisible encore, son aide venait lui apporter un soutiens plus que nécessaire.

Mais le regard bleu de Lauren croisa celui de Nathaniel. Elle ne voulait pas s'appesantir sur le fait qu'elle avait sciemment choisit d'attirer l'attention du mangemort loin de son compagnon de mission. Et se contenta de lui ordonner sèchement.

- T'attends quoi ?!



Code by Gali.

Spoiler:
 


Dernière édition par Lauren Hudson le Dim 13 Oct 2013 - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 13 Oct 2013 - 12:10

Le membre 'Lauren Hudson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Dim 10 Nov 2013 - 12:46

Nathaniel relâcha aussitôt sa prise sur le sorcier avant de reculer d’un pas. Précaution inutile tant Shawn paraissait surpris. Interloqué. Néanmoins, avant que le Serpentard ne puisse faire quoi que ce soit, Lauren avait déjà fondu sur le Mangemort pour lui envoyer quelque chose en plein visage – un objet, du liquide ? Nathaniel n’en savait trop rien et il n’en avait rien à carrer. Les protestations du Mangemorts se transformèrent en hurlements de douleur, et une gifle cueillit sa coéquipière d’un soir avant que Shawn ne se tourne vers lui. Bien sur, les petits tours moldus de Lauren ne pouvaient pas venir à bout d’un sorcier. Il n’y avait que les Phénix pour penser ça.

Baguette en main, Nathaniel allait répliquer quand le hurlement indistinct se mua en un nom bien connu. Le sien. Il se figea pendant une fraction de seconde, réalisant à peine ce qui venait de se produire. Il était reconnu. Etait-ce sur le moment, ou bien le fait d’avoir révélé leur nature sorcière lui avait fait retrouver ses souvenirs ? Oh, le fils Hansen avait prié pour cela pendant toute la soirée. C’était le moment parfait pour donner un coup de pouce à son infiltration – les actes, c’était bien beau, mais rien ne valait la dénonciation par quelqu’un de son propre camp. Et maintenant, il s’agissait de faire un coup d’éclat, se retourner sa veste en public, sans penser aux conséquences que cela impliquait. La mort d’un mangemort. Celui-ci ne retournerait sans doute jamais à Pré-au-Lard, il ne reverrait sans doute jamais les siens… Il resterait cloîtré dans une cellule à pourrir tout seul dans son coin, tout ça parce que Nathaniel était en mission. Il serait tellement facile, pourtant, de se retourner contre Lauren, de l’envoyer sur les roses et de permettre à Shawn de s’évader… Mais le médicomage ne pouvait faire cela. Les mangemorts étaient ici en surnombre, et pourtant le Serpentard allait à l’encontre de ses valeurs et de ses convictions en envoyant un compatriote à l’échafaud. Certes, Lecter n’était pas sans fautes (aller traîner du côté moldu pendant son temps libre était une occupation abjecte), mais il restait un mangemort.

« HEY ! L’BAISEUR DE MOLDU ! Viens donc voir par ici PEDE ! » Shawn fit volte-face au moment où Nathaniel allait prononcer une phrase le plaçant d’office chez les Phénix… Il pesta contre Lauren au moment où le mangemort se détourna de lui. Quelle petite conne ! Il la regarda lancer un Crache-Limaces sans réagir autrement que par un pincement de lèvres agacé. C’était un sortilège tout juste bons pour les secondes années à Poudlard. Elle n’avait pas trouvé mieux ?

« T’attends quoi ? » La voix sèche de sa coéquipière lui rappela que s’il ne pensait pas forcément du bien d’elle, cette aversion était réciproque. Nathaniel ravala les répliques cinglantes qu’il avait en réserve et formula un Incarcerem en pointant sa baguette sur le Mangemort. Des chaînes entourèrent Shawn et Nathaniel s’avança pour vérifier qu’elles étaient assez serrées. Malheureusement pour lui, ce fut au moment où une limace décida de sortir du gosier du dit-baiseur de moldus pour atterrir sur sa chaussure. Le fils Hansen retint une grimace de dégoût et repoussa le gastéropode du pied avant de pointer sa baguette vers Shawn. « Finite Incantatem. » Ce dernier parut respirer à nouveau, et leva ses yeux pleins de larmes – conséquences du spray et des vomissements conjugués –  vers Nathaniel. Au bout de quelques secondes, sa voix rageuse finit par se faire entendre. «  Non seulement tu as une tête de con, mais en plus t’as rien pour toi, aucune conscience pour avoir dénoncé ton propre père ! C’est bien ça, hein ? » Nathaniel se passa la langue sur ses lèvres en se redressant. « Le monde est petit. » Le sourire mauvais de Shawn s’agrandit. «  Quel connard avec ça ! Je savais bien que j’avais entendu parler de toi quelque part…  Tu es exécrable, ouais ! …Ouais c’est ça, va voir ailleurs, écarte-toi de moi, je voudrais pas être contaminé PAR TA TRAITRISE, ENCULE! ON VA TE CHOPER UN JOUR ! ON TE FERA LA PEAU, CONNARD !»

Nathaniel s’était écarté pour ne plus entendre ces fausses accusations. Rien à faire. Une part de lui encourageait les insultes du Mangemort qui lui donnaient à chaque mot un peu plus de crédit, mais il était néanmoins difficile de ne pas y prêter attention. C’était donc ça l’avis qu’on avait sur lui, à Pré-au-Lard ? Billy, son père… Ils pensaient tous ça ? C’était frustrant. Ce n’était qu’un rôle. Nathaniel fit demi-tour et se pencha vers le Mangemort. « Ouais, il paraît qu’on m’aime plus trop là-bas. Tant mieux, j’ai pas l’intention de revenir. Maintenant tu la fermes. » Ce n'était qu'un rôle. Il n'était pas comme ça. Sur ces mots, il lui décocha un coup de pied dans l’estomac en s’excusant intérieurement, avant de se tourner vers Lauren. Un peu en retrait, elle se tenait le ventre. Sans un mot, il s’avança vers elle et sortit sa baguette. Ce n'était qu'un rôle : il était un gentil phénix. Elle se tendit en le regardant s’approcher et Nathaniel dut revoir sa façon de faire. « Tu veux que je regarde ? » Il ignora le «  FILS DE PUTE!! » derrière lui et continua en baissant sa baguette : « A la base je suis médicomage, et on est dans le même camp. Il t’a blessée, si tu veux que j’y jette un œil tu me dis. »



♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Lun 11 Nov 2013 - 17:20


Boite de strip-tease « Nymeria nude »
00h15 un vendredi soir de juillet.

bande-son




Lauren paru respirer de nouveau lorsque les chaines entourèrent Shawn, l’immobilisant définitivement. La sorcière flancha contre le mur. Poussant un grognement sourd en caressant d’une main légère la peau meurtrie de son abdomen. Mais son regard ne cilla pas une seconde et elle continua à observer les mouvements de son acolyte d’un soir. Assistant ainsi à ce petit dialogue ô combien fleurie entre Hansen et leur cible. Apparemment Shawn en savait suffisamment long sur le gamin pour l’accuser de traitrise en citant son paternel. Lauren se mordit la lèvre, laissant Nathaniel répliquer, sans s’en mêler. D’une part, car cela ne la concernait en aucun cas. D’autre part car elle n’avait pas envie d’afficher son soutien face à l’ex mangemort. Il était clair qu’elle n’avait pas eut le coup de foudre pour lui comme elle avait pu l’avoir pour Teddy il y a à peine un an de cela. La méfiance était toujours présente, dans un coin de son cerveau.

Mais quelque chose, entre le dégoût et une légère surprise déçue passa brièvement sur le visage du jeune homme. Et Lauren eut le goût amer de la bile, cette impression inévitable d’un mauvais flash-back. Ce gars-là en avait forcément bavé en retournant sa veste. Et que ce petit enfoiré lui cite son père ne devait pas l’aider.

Un instant elle se retrouva à 14 ans face à sa tante, le sang de son sang, capable à tout moment de la dénoncer à la milice sans la moindre hésitation. On ne choisissait pas sa famille. Les Maxwell en était un bel exemple. Où se trouvait sa tante à présent ? Où se trouvaient ses cousins ? Pas dans le bon camp, celui des justes. Mais étaient-ils morts ? Les croiserait-elle un jour au combat ? Devrait-elle les tuer ? En serait-elle capable ? Certainement pas, par méconnaissance de ces sortilèges avant tout. Mais il faudrait bien avoir à choisir entre défendre sa vie et ménager l’autre. Quand l’autre aurait tout intérêt à l’abattre, que ferait-elle ?

Et Nathaniel Hansen, face à son paternel la prochaine fois (car il y aurait une prochaine fois) que ferait-il ? Retourner de nouveau sa veste ? Baisser sa baguette ? Se laisser tuer ? Ou le tuer ? Et après ça ?

Lauren eut pitié de lui. Pitié de ce grand mec coincé à la moue pincée le cul prit entre deux chaises. Celui de la justice et de ses obligations familiales.

Mais il tenait encore tête à Shawn. Et il lui tenait tête à elle, la phénix exécrable qui se refusait à lui faire confiance.

Lauren baissa les yeux, les sourcils froncés.

Que pouvait-elle dire ? Qui pouvait-elle juger ? Elle qui à une époque se foutait bien des factions du moment qu’on allongeait la monnaie. Elle qui avait forniqué avec un putain de loup-garou fou à lier et qui avait recommencé tout en le sachant (et qui le surnommait même bébête, affectueusement). Elle qui avait bossé pour Dante, tout en défendant la cause Phénix. Qui avait enlacé plus de corps de mangemorts que de moldus.

Et elle se permettait maintenant de faire la fine bouche parce que ce type là était né dans la mauvaise famille ? Parce qu'il avait peut-être effectivement prit de mauvaises décisions en ne sachant tout simplement pas où aller. En ne sachant pas s’il survivrait assez et si ses convictions les plus profondes méritaient un tel sacrifice.

Nathaniel s’avança vers elle. Et Lauren releva la tête avec un mouvement de recul involontaire. Le gamin le remarqua. Baissa sa baguette. Derrière lui Shawn vociférait toujours. Et Lauren sentit quelque chose se bloquer dans sa gorge douloureusement avant qu’elle n’arrive à lui répondre.

Oh et puis merde, elle n’était pas Mère Thérésa. Elle n’allait quand même pas s’agenouiller à ses pieds pour lui demander pardon, pas devant cette raclure de pourriture de…

Lauren avait sa fierté. Même si elle ne valait pas grand-chose, elle était là. Cependant, elle était aussi du genre dernièrement à mettre de l’eau dans son vin. Parce que certaines personnes en avaient fait de même à son égard. Des personnes comme Loïs. Des personnes comme la milice américaine. Ils avaient fermé les yeux sur beaucoup de choses pour lui laisser une chance.

C’était apparemment à son tour aujourd’hui de tendre une main.

« Ca va » finit-elle par murmurer, peu emballée par l'idée de se faire soigner par môsieur le médicomage.
« Je veux dire, j’en ai vu d’autres c’est bon. … Mais merci. Hansen. »
« ATTENDEZ QU’ON VOUS RETROUVE ET TOI ET TA COPINE HANSEN VOUS ALLER SUPPLIER POUR L'AVADA VOUS –  »

Lauren fit jaillir mélèze. Et lui coupa la voix d’un sortilège. Elle vit Shawn articuler la suite de sa menace. Se rendre compte de l’absence de son. Et se débattre furieusement, hurlant des choses qu’elle ne comprit pas. La jeune femme eut un sourire satisfait.

« Valait mieux lui faire fermer sa gueule tout de suite que perdre notre temps à l’écouter. Ramenons le au QG cet enfoiré… Il y en a d’autres qui ont de bons projets pour lui. »

Et même si Lauren avait en elle une assez bonne dose d'empathie pour ne pas se remettre de la simple utilisation d’un impero, l'idée que Shawn allait passer un sale quart d'heure en compagnie des américains pendant l'interrogatoire ne lui était pas tout à fait déplaisante.

Le mangemort, ficelé, silencieux, la regarda s’approcher, le regard jetant des éclairs. Et se permit de lui cracher au visage quand elle se pencha. Lauren cligna des yeux. Ramassa la baguette de Lecter, et l’agita devant lui.

« Tu vois, j’avais juste l’intention de te la prendre. Mais vu ce que tu viens de faire, espèce de couille-molle, je vais me permettre une petite vengeance. De toute façon, là où t’ira, t’en aura pas besoin… »

D’un geste sec elle cassa la baguette de Shawn en deux morceaux. Et se sentit merveilleusement bien quand l'homme s'immobilisa. Figé par le choc. Et hurla en silence.

« Tu l’attendais pas celle là hein… Je vais sans doute me faire engueuler mais hey. Ca arrive. J’aurais même pas envie de leur mentir en leur disant que c’est arrivé dans le feu de l’action. Je crois qu’ils comprendront. … Allez. Dis toi qu’on te rend service. Je suis pas sûr qu’à Pré-au-Lard ils auraient apprécié le retour d’un sang moindre comme ils disent, qui passe ses vendredi soir à asticoter des jeunes hommes pour passer un peu de bon temps. »

Lauren eut un sourire faussement joyeux.

« Si ça se trouve, on te sauve même la vie. »

Elle se redressa. Enfonça les morceaux de la baguette de Lecter dans son trench coat. S’épousseta les mains comme si elle avait touché quelque chose de particulièrement sale. Et se tourna vers Nathaniel. Son sourire s’adoucit légèrement. Avant de disparaitre. D'un geste rapide elle essuya la salive qui lui coulait sur la joue.

« Je te laisse faire le levicorpus. Rentrons. »

Un mouvement dans la ruelle d’à côté lui attira l’œil. Et son pilier passa, les mains dans les poches. Sans se mêler à eux. Lauren le suivit des yeux machinalement. Apparemment il avait décidé qu’ils se démerdaient bien à deux pour rentrer plus tôt et effectuer sans doute son rapport. Dans l’ensemble, c’était mieux ainsi. Elle n’aurait pas à expliquer à Hansen ce qu’il supposait déjà : les phénix avaient besoin de temps avant d'être entièrement convaincu. Question de principe.



Code by Gali.
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté Mar 24 Déc 2013 - 18:18


Nathaniel retint son souffle en se détournant légèrement de Lauren. Il avait clairement affiché son soutien, ce en quoi il était supposé croire, quels étaient ses pensées et sa position désormais pro-phénix, sans retenue… Il avait vu le doute s’immiscer un peu trop visiblement dans le retard de Lauren. Il avait vu ce regard attristé, comme si la situation qu’il vivait en ce moment lui rappelait quelque chose de trop familier. Si seulement elle savait. Nathaniel laissa son regard vagabonder quand une réponse se fit entendre de la part de sa coéquipière du soir.  « Ca va. Je veux dire, j’en ai vu d’autres, c’est bon… mais merci. Hansen. »

Le Serpentard croisa le regard de la jeune Phénix sans dire un mot. Il n’avait pas rêvé, venait-elle tout juste de le remercier ? Un léger sourire s’étira sur ses lèvres, mais sans doute pas exactement pour la raison qu’elle espérait. Après tout, se faire remercier par une Phénix pour faire ce pour quoi il avait été formé pendant près de 7 ans n’avait rien de gratifiant. Mais ce merci signifiait beaucoup. Il lui demandait visiblement beaucoup d’efforts, mais c’était surtout le signe du début d’une acceptation au sein de l’Ordre du Phénix. Et une acceptation au sein de la faction ne ferait que très plaisir à Elena – du moins il l’espérait. Le jeune homme allait répondre (quoi, il ne savait pas encore) lorsque Shawn prit à cœur de briser ce moment de complicité apparente entre personnes d’une même faction. Lauren se redressa et fit taire l’inopportun d’un sortilège. Et Nathaniel décida que l’heure n’était pas aux larmoyades et à l’acceptation à base de « je me suis trompée sur ton compte ». De toute manière, rien n’était joué. Autant faire en sorte que tout se déroule pour le mieux d’un bout à l’autre de la mission, même si cela avait pour conséquence la mise à mort d’un Mangemort.

En silence, il observa la scène entre Lecter et Lauren. Celle-ci agita sa baguette sous le nez de l’Héritier, puis la cassa en hurlant. Nathaniel équarcilla les yeux. Avait-elle vraiment le droit de faire cela ? La baguette n’était-elle pas une preuve ? Et Merlin, les Phénix n’apprenaient-ils pas à respecter les ordres donnés pour leurs missions ? Le médicomage ne réagit pas lorsqu’elle mentionna Pré-au-Lard, mais il dut admettre qu’elle avait plus ou moins raison sur un point : si les activités de Shawn étaient perçues par les Mangemorts, il passerait un sale quart d’heure. Les Phénix semblaient plutôt bien connaître le fonctionnement de la société qui s’était installée près de Poudlard… Sans doute quelques détails sans importance sur le fonctionnement de Pré-au-Lard, lâchés au cours d’une conversation, feraient bonne impression auprès des Phénix. Jusqu’où avait-il le droit de parler du quotidien des Mangemorts pour mieux se faire accepter, sans que cela ait réellement des conséquences sur la façon dont les Ombres et les Héritiers vivaient, s’approvisionnaient, sortaient de l’enceinte, etc.. ? Nathaniel se rendait peu à peu compte qu’il connaissait une tonne de détails plus ou moins intéressants, que jusqu’à présent il n’avait que peu dévoilés, mais où se situait la manipulation, et où se situait la traîtrise pure et simple ?

Il ne réagit pas tout de suite lorsque Lauren se tourna vers lui, mais il eut le temps de remarquer qu’elle arborait un sourire qui s’effaçait peu à peu. Il jeta un coup d’œil à Shawn, qui avait fort heureusement arrêté de se tortiller comme un ver sur le sol. Voir sa baguette détruite avait dû lui faire prendre conscience qu’il était dans la merde. Nathaniel eut un instant pitié de cet homme qui prenait toutes les conséquences de ses actions. Alors qu’on pourrait le sauver, alors qu’il pourrait facilement attaquer Lauren pour l’aider à se défaire de ses liens, il n’en faisait pourtant rien.

«  Je te laisse faire le Levicorpus. » Nathaniel hocha la tête, sourit légèrement. « Je m’en doutais, aucun souci. Je m’en occupe. » Leurs regards s’accrochèrent en silence, et le médicomage finit par s’approcher de Lecter. « Tu sais… Tu as raison. Ils n’accepteraient jamais que quelqu’un d’indigne de son sang revienne parmi eux.  Ils sont sans pitié. C’est assez effroyable de voir tout ce qu’ils peuvent faire, parfois… » Ils. Pas lui. Lui, il était différent. Il était parti, et il en assumait les conséquences.

« Levicorpus. »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\  Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

[MISSION] Baby's on fire (Nathaniel / Lauren) /!\
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs