Dans un verre, tout se noit



 



Dans un verre, tout se noit
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Commerces :: Le Magyar d'Argent
avatar
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 18 Juil 2013 - 12:37


Le truc qui n'avait servit à rien. Strictement. Rien. Aller à Assapor avait été une débilité profonde. Comment avait-elle pu imaginer que d'aller se perdre sur une ile - même pas au milieu d'un océan, une ile au milieu d'un LAC ! - aurait pu être drôle ? Surtout qu'il s'agissait d'être une escorte diplomatique...
Mais elle avait supposé que le charme de l'ile serait une escapade bienvenue à la promiscuité de Pré-Au-Lard. Un moyen d'échapper aux regards inquisiteurs de sa mère et à la froideur de son père. Bon d'accord, ils étaient des réfugiés politiques à cause de cette situation foireuse honteusement soutenue par une nation de renégats, mais est-ce que cela pouvait justifier que ses parents la maternent comme si elle avait encore six ans ? PLUS que si elle avait six ans d'ailleurs ! Alors elle s'était portée volontaire pour accompagner Wilhemina à Assapor, changer d'air, et qui sait, peut être se maquer avec un bel hindou à la peau cuivrée qui sentait bon les épices.

Au lieu de ca ? Elle s'était ennuyé à mourir pendant des heures dans une salle d'audience sans alcool, et quand il avait commencé à y avoir un peu d'animation, c'était pour finalement être obligée de supporter cet abruti de Blackburn et son chienchien Phénix, et une espèce de vieille rombière prétentieuse et autoritaire. Elle avait finie lacérée et avec un bras bien amoché - elle venait d'ailleurs juste de finir les soins pour le réparer et souffrait encore le martyr. Elle essayait aussi de ne pas penser à ce que lui avait dit le médecin, à savoir qu'elle garderait sans doute des traces du Diffindo qu'elle s'était elle-même infligé par erreur. Et elle n'avait même pas eu la satisfaction de voir Blackburn mourir. Ou au moins souffrir. Ou de lui demander de lui rendre sa cousine...

Depuis 20 ans, depuis qu'elle s'était mariée et qu'elle avait appris ce qu'était l'alcool, c'était encore la meilleure solution qu'elle avait trouvée pour se consoler. Enchainer les verres, ca permettait de penser à autre chose. Ou de ne pas penser tout court.
Elle s'était donc rendue au Magyar avec la ferme intention de ne pas partir avant d'avoir vidé une bouteille. En spécialiste, elle s'était perchée sur un des tabourets du bar, les jambes élégamment croisées et avait commandé son premier verre, quand une voix familière se fit entendre.
Sourcils légèrement froncés, elle se tourna pour vérifier l'identité du propriétaire de la voix. Et se fendit d'un sourire email diamant.

" Voyez vous ca ! Eric Lannister en personne ! Quelle heureuse surprise... Qu'est-ce que tu viens faire par ici ? Un rendez vous galant ? " Elle haussa un sourcil, la question était implicite : lui ferait-il l'affront de la laisser toute seule ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eric Lannister
Messages : 187 Crédits : me, myself & I
Age du personnage : 32 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Présentateur à la TVM libre
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Bélier
Epouvantard : Se voir portant un costume dépouillé.
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 3 Aoû 2013 - 12:29

    Il devait trouver une idée, et vite. Son « supérieur » lui avait bien montré que s’il continuait à être réfractaire à ses sublimes idées, il n’allait pas tarder à pointer à l’AMPE. Ce botruc insignifiant osait parler ainsi à celui qui occupait jadis son poste. Le Lannister n’avait eu qu’une envie, lui enfoncer sa baguette au fond de la gorge pour qu’il s’étouffe avec. Pour qui se prenait-il ! Eric ne s’était pas levé, n’avait pas fait valser la table de réunion de colère. Non, Eric était un homme au sang froid qui ne se laissait aller que dans une chambre à coucher. Il avait fixé son supérieur de ses yeux acier, imaginant milles tortures avec un sourire arrogant. Il avait quitté la réunion au même moment que les autres, il devait trouver une idée, une révolution pour la TVM libre.

    Il était resté à son bureau des heures durant. Le Poufsouffle avait été relégué au poste de présentateur Tv, il avait donc le bureau qui allait avec. Son ancien bureau lui manquait tellement… tant de cuisses l’avaient caressé, des bibelots hors de prix et inutiles trônaient partout et son assistant était des plus compétents, même si c’était un traitre.

    Les feuilles étaient chiffonnées, jetées à tout va. Les heures passèrent et il se retrouvait à être l’un des derniers à quitter la TVM libre. Il n’avait pas envie de rentrer, ni de passer pour le fayot qui faisait tout pour plaire au patron. Même si ça ne viendrait à l’idée de personne, le patron en question risquerait de penser que ses mots ont fait mouche. Il allait devoir retourner à son second bureau : le bar.
    Il ne tarda pas à passer la porte du Magyar d’Argent. Il avait l’impression qui ça faisait des lustres qu’il n’était pas venu. Depuis le coup d’Etat Phénix, Eric passait son temps entre la TVM et sa maison où l’attendait Echo. Il avait d’ailleurs songé à lui envoyer un hibou, quel fiancé attentionné ! Depuis la mort de Moréa, il ne voyait plus les choses comme avant. Un homme balaya la miss Météo de ses pensée en hurlant :

    « Vieille canaïlle ! »

    Dave, un copain de soirées arrosées. Ce mec n’avait pas changé, à l’exception d’une barbe plus proéminente que d’ordinaire. Eric se mit à rire, soudain pris dans l’ambiance joviale d’un bar rempli.

    « Alors crapule, toujours pilier de bar ? »

    Le barbu se mit à rire avant qu’une autre voix connue s’élève.

    " Voyez-vous ça ! Eric Lannister en personne ! Quelle heureuse surprise... Qu'est-ce que tu viens faire par ici ? Un rendez-vous galant ? "

    Il se tourna vers son alléchante cousine. Assise comme ça au comptoir, elle avait tout d’engageante. Ahlalaala, s’ils n’étaient pas cousins germains, elle aurait fait partie du tableau de chasse depuis longtemps. Ils ne faisaient pas partie de la même faction, mais Echo non plus, alors au point où il en était, il sourit avant de se diriger vers elle, les mains dans les poches de son costume parfaitement ajusté.

    « Ca alors ! Mrs.Schmidt, ce n’est pas un endroit pour une femme mariée. Non, pas de rendez-vous particulier sinon l’appel de l’alcool pour noyer ce qui me reste de cervelle. »

    Il s’accouda au comptoir avant de s’assoir sur un tabouret libre. Eric commanda un wisky pur feu, comme pour changer.

    « Et toi alors dis-moi, que fais une ensorcelante femme comme toi dans ce genre de lieu ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 11 Aoû 2013 - 14:07

Que pouvait-il y avoir de pire que de s’entendre rappeler son statut d’épouse et son nom marital ? Bon bien sur, si elle commençait à lister, il y avait une longue liste de choses sans doute pire que ca. N’empêche que de s’entendre réduite au nom de son lâcheur d’époux lui tira une grimace amère.

" Macnair s’il te plait. Ne me rappelle pas de mauvais souvenirs. Ce soir moins encore que les autres soirs… "

Et comme pour chasser cette idée, elle fit un sort à son verre, et leva l’index en direction du tenancier pour qu’il lui remplisse à nouveau son verre. Elle n’avait pas fait dans l’originalité : le Pur-Feu était le meilleur ami des soirées de déprime. Le champagne, c’était pour la fête, et elle n’avait strictement rien à fêter.

" Ouh… " Lâcha-t-elle avec une grimace compatissante en entendant son explication quant à sa présence ici.

" Et toi alors dis-moi, que fais une ensorcelante femme comme toi dans ce genre de lieu ? "

Le sourire de Brooke s’élargit, flattée du compliment – quoiqu’il n’avait rien d’exceptionnel, elle ETAIT ensorcelante, non ?
Derrière ses cils soigneusement maquillés, elle étudia Eric, le jaugeant comme elle le faisait pour ses camarades de nuit. Décidément, s’ils partageaient les gènes du sexy, la nature n’avait pas été sympathique de les mettre dans la même famille. Brooke aurait parié qu’Eric était un amant des plus satisfaisants et n’aurait pas manqué de mettre cette théorie à l’épreuve s’il n’avait pas été un cousin aussi proche dans l’arbre généalogique. Quel gâchis…
Au moins n’avait-elle pas à lui balancer un sortilège pour le neutraliser : les ordres étaient on ne pouvait plus clairs, on n’attaquait pas les membres de l’Ombre. Ils faisaient cause commune contre ces lâches de Phénix. Les détails viendraient ensuite.

Elle s’avança légèrement, la tête un peu penchée sur le côté, la faisant se perdre dans ses mèches de cheveux.

" L’idée est la même… Noyer ce qui peut l’être… " Elle prit une longue gorgée de whisky avant de le désigner de la tête. " Ne me fait pas le grand jeu, ce n’est pas tes petits neurones que tu viens flinguer. Qu’est ce qui te pousse à jouer les écluses ? "

Elle ne doutait pas d’avoir plus à noyer que lui, mais ca pouvait toujours être divertissant que d’entendre les récriminations des autres. Et un bon moyen de ramener finalement l’attention sur elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eric Lannister
Messages : 187 Crédits : me, myself & I
Age du personnage : 32 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Présentateur à la TVM libre
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Bélier
Epouvantard : Se voir portant un costume dépouillé.
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 19 Sep 2013 - 14:50

    Un verre ne tarda pas à apparaitre devant lui. Il défit les boutons de sa veste, s'installant plus confortablement sur le tabouret. Noyer ses problèmes, quoi de meilleur après une journée ou une semaine de merde. Oui, on pouvait se permettre les grossiertés quand on vivait dans un monde pareil. Les poulets au pouvoir ? Sérieusement ? Quelle entité divine pouvait bien vouloir un truc pareil ? Le monde devenait fou, la preuve avec ce qu'il s'était passé à Assapor dernièrement. Pour une fois il n'avait pas été de la partie, mais les images parlaient d'elles mêmes: l'horreur. Dommage que Naïma n'y soit pas restée. Echo aurait été triste, épleurée, mais il n'aurait plus eut cette sale gamine dans les pattes. Les moldus avaient besoin d'être matés. Mais ils n'étaient pas là pour ça ... il y avait mieux, tellement mieux à faire : parler de LUI !

    "Rien de très intéressant, crois-moi."

    Jouer la fausse modestie lui avait manqué. Il prit son verre, en scruta le contenu avant de le porter à ses lèvres. C'était sa cousine, pas une bombe à embaler, il n'avait pas besoin de faire son beau. Cependant cela faisait du bien, voilà une éternité qu'il n'avait pas cherché à attiser la curiosité à son sujet. 7 mois ! C'était à se demander s'il saurait encore s'y prendre !

    "Le boulot n'est plus ce qu'il n'était. Mon supérieur est un vrai trouduc. La routine."

    Oui, la routine quand on était lié à un membre d'une faction fratricide. Il était de plus en plus difficile de cacher sa faction, plus difficile de faire semblant de ne pas savoir que votre voisin pourrait vous tuer demain s'il en obtenait l'ordre. Eric s'efforçait de ne pas penser à ce qu'il ferait si jamais un tel ordre lui était donné. Quoi que la réponse soit simple, ce serait du suicide. Lui et son adorable fiancée étaient liés par serment inviolable. Une mesure des plus intenses, mais quand on connaissait le nombre de conquêtes de cet homme, on pouvait commencer à comprendre le besoin de sécurité de la jeune Zabini. Pas de contrat de fidelité non, juste la promesse de ne jamais l'abandonner. S'il venait à pointer sa baguette sur elle, il n'avait aucune idée de ce qu'il se passerait. La mort dans le pire des cas. Et le Lannister aimait bien trop sa personne pour tenter le coup. Le plus simple serait qu'elle devienne Ombre, comme ça il retrouverait son poste de Directeur des Programmes et tout le monde serait content... enfin surtout lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 3 Oct 2013 - 14:04

Brooke le regarda s'installer avec un sourire en coin. Etait-ce l'ascendance américaine ? Toujours est-il que le côté Lannister de sa famille lui paraissait bien plus drôle que certains Macnair. Eric aimait autant qu'elle être en représentation, elle le savait. Attirer l'attention, se faire supplier pour raconter un petit truc croustillant, jouer les divas… c'était sans aucun doute quelque chose qu'ils avaient en commun. Peut être une des dernières, avec leur sang. Leurs familles avaient pris des voies différentes en ce qui concernait la politique, ce qui creusait forcément un gouffre entre eux. Gemma n'était pas en odeur de sainteté chez les Lannister pour avoir suivi son Macnair de mari dans les rangs des Héritiers. Si les Phénix n'avaient pas été au pouvoir, ils seraient sans doute en train de s'entretuer à l'heure qu'il est, au lieu de faire comme si rien avait changé sur un coin de bar. Quel autre choix avaient-ils ?

Elle trempa les lèvres dans son verre de Pur-Feu.

" Oh je suis sure que tu as des choses délicieuses à raconter, au contraire… "

Il finit par lâcher un morceau concernant son travail. Facile. Le sourire de Brooke s'élargit. Les problèmes de supérieurs, elle n'avait jamais vraiment connu : reléguée dans un travail administratif des plus ennuyeux, ses relations avec ses supérieurs n'avaient jamais été plus loin que des ordres pour exécuter telle ou telle tache. Rien de bien plus dérangeant ni agaçant, mais elle n'avait jamais eu l'once d'une responsabilité dans son travail au Ministère. Et son seul désaccord avec la hiérarchie avait finalement conduit à sa démission, lorsque Kark était arrivé au pouvoir.

" Tu sais quelle est la meilleure solution alors ? Fait comme moi : démissionne… Je me débrouille seule, et c'est bien plus amusant. En tout cas, beaucoup moins déprimant que tout le reste... "

Elle conclut avec un haussement de sourcil équivoque avant de reprendre une longue gorgée de whisky. Son message était clair : si elle n'avait que le travail à se préoccuper, elle serait bien heureuse...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eric Lannister
Messages : 187 Crédits : me, myself & I
Age du personnage : 32 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Présentateur à la TVM libre
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Bélier
Epouvantard : Se voir portant un costume dépouillé.
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 23 Oct 2013 - 14:59

    Ainsi elle voulait explorer ce qui pouvait bien se tramer dans l’esprit fatigué de son cousin ? Soit, cela avait le don de le mettre sous le feu des projecteurs. Il adorait cela, mais c’était bien imprudent de parler de son épouse en devenir et de ses difficultés face à une femme de la faction inverse. Femme alléchante, mais avions nous besoin de le repréciser ? L’imprudence hein … voilà qui semblait peu importer ce soir face à ce verre. Les oreilles attentives se faisaient de plus en plus rares en ces temps sombres. Cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas épanché sur sa vie de couple plus ou moins désaccordée ou les conséquences d’une telle différence idéologique.

    « Tu n’es pas sans connaitre la position politique des Zabini n’est-ce pas ? »

    C’était fini le temps où tous se cachaient. Fini le temps du doute. A présent, tous les sorciers de Pré-au-lard pouvaient regarder dans le blanc des yeux ses proches, les positions avaient été affirmées pour la plupart d’entre eux.

    « Et bien disons que cela me pose bien des problèmes. »

    Devant le regard curieux de sa cousine, il donna quelques données supplémentaires.

    « La hierarchie ne fait pas confiance aux membres des couples mixtes, et ce peut importe ce qui les tient ensembles. »

    Cachoteries, indépendance, travail, discorde… Tout était bon pour effriter le couple. S’il n’y avait pas ce serment, leurs fiançaillesserait déjà de l’histoire ancienne.

    Eric ne s’était jamais rien vu refuser, nom de famille oblige, se faire déchoir de son poste avait blessé son amour propre. Brooke lui donna alors sa solution miracle, solution qui lui arracha un sourire alors qu’il se délectait d’une autre gorgée.

    « Voilà qui règlerait une bonne partie des choses. Claquer la porte et les envoyer tous se faire voir. Ca ferait presque rêver. »

    Il reporta son regard acier sur la Macnair.

    « Tu y arrive seule ? Je m’ennuierai à mourir sans la TVM, peu importe le job et le patron. »

    Aussi étrange que cela pouvait paraitre, le Lannister aimait son boulot, les médias, leur influence…

    « Enfin… il faut relativiser, c’est pas Assapor non plus, du moins pour le moment. »

    Tous les sorciers savaient ce qui s’était passé sur cette île, l’horreur vécue et les centaines de victimes. Présentateur, il avait relayé l’information à la TVM libre, le visage grave en remerciant qui de droit de ne pas compter Echo parmi les voyageuses. Au final, peu de ses connaissances avaient prit part à l’événement. Ils se comptaient sur les doigts d’une main, et ne se doutait pas que Brooke fasse partie de cette maigre liste.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Brooke Macnair-Schmidt
Messages : 859 Crédits : Lili / avatar Eire
Age du personnage : 41 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Organise des événements
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Hermine
Epouvantard : Découvrir qu'elle est une Sang De Bourbe
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 11 Nov 2013 - 13:02


Elle ne s’était pas douté que le nerf de la guerre pour Eric se situait dans des histoires de coeur. Ou des histoires d’influences au minimum. Elle-même avait le cul entre deux chaises, quoique son mari fusse loin : les Schmidt avaient encore des liens forts avec les Macnair en la personne d’Astra, fiancée à Erwin. Mais Anton n’était pas en odeur de sainteté à la maison. Lorsque son nom était évoqué par inadvertance, l’expression de Rogan ne laissait pas de place au doute : s’il le pouvait, Anton souffrirait pour avoir lâchement fuit lorsque la famille aurait eu besoin d’unité. En cela, il était satisfait du comportement de sa fille, dernière à lui rester fidèle. Non qu’on pouvait reprocher à Tamara son manque d’engagement, mais enfin elle était uni à un de ces mangeurs de grenouilles à l’allégeance plus que flottante. Et Brooke n’avait pas tergiversé : sa loyauté allait à son sang.

En tout cas, elle hocha la tête lorsqu’il lui parla des Zabini : évidemment, elle savait quelle était la position de la famille italienne. Les Heritiers comptaient sur eux, comme les Ombre comptaient sur les Lannister. Et bien sur, la fiancée d’Eric et lui n’avaient pas les mêmes opinions, ce qui pouvait poser effectivement nombre de complications. Elle se fendit d’un sourire mutin.

« Il y a une solution tout aussi simple : change de bord ! Mère sera ravie d’accueillir un membre de la famille, la pauvre… Tamara a préféré rester en France avec son idiot de mari… » Idiot parce qu’il n’avait jamais succombé à ses charmes. « … et Tom est un traitre... » Elle le regarda longuement, avec une certaine tristesse à évoquer son frère. Tom était une des ancres de sa vie, l’avoir perdu irrémédiablement laissait un vide monstrueux qu’elle ne savait pas comment remplir autrement. Sans parler de l’idée de devoir un jour lever sa baguette contre lui - option qu’elle n’osait pas envisager.
« C’est difficile, oui… quelle idée de se fiancer avec une Zabini n’empêche ! » enchaina-t-elle d’un ton plus léger.

Son sourire lui revint cependant vite.
« Un peu d’égoïsme, ça fait toujours du bien ! » Euphémisme quand tu nous tiens… Brooke n’avait jamais fait preuve d’une once d’altruisme, alors forcément, elle avait de l’expérience concernant l’égoïsme débridé… « Disons que le fait de n’avoir pas de compte à rendre, pas d’horaire, ça rend les choses beaucoup plus drôles… Et je travaille avec qui j’ai envie. Bon d’accord, beaucoup de Zabini… Quand tu fais dans l’événementiel, c’est difficile de faire autrement. Et puis... » son sourire se fit gourmand. « … Il y a assez de lièvres à courir pour s’occuper ! »

Elle trempa les lèvres dans son verre et se figea lorsqu’il évoqua Assapor. Elle tourna vers lui un regard lourd de sens : elle y était.

« Non, ce n’est pas Assapor. Ca ne pourra jamais l’être, à moins que les Moldus du coin soient assez stupides pour reproduire l’erreur des Indiens, hindous, ou je ne sais quel peuple débile. Et fait moi confiance, tu ne veux pas que ça le soit... »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Dans un verre, tout se noit
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Commerces :: Le Magyar d'Argent