Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO.



 



Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO.
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Dim 3 Mar 2013 - 18:11


      Animals we are, disposable, collapsible and raw.
      In you go, Into some crowded room.
      Animals climb, and I'm climbin' over you,
      Until you say : "Off you go, off you go"
      COLDPLAY - ANIMALS.


    Watch your mouth. Always watch your mouth.
Tout avait commencé à la fin du mois de Janvier. Nathaniel était à Pré-au-Lard, comme tous les Mangemorts. Il travaillait à la Clinique, comme tous les Médicomages. Il s'était adapté, comme tout le monde. Il n'avait pas le choix. Personne n'avait le choix. Les Phénix et les Américains avaient pris possession du Ministère, de Londres, du Monde Sorcier. Seul Pré-au-Lard et Poudlard résistaient encore et toujours à l'envahisseur. La peur était belle et bien présente, la vie était dure, la nourriture rationnée, l'argent plus ou moins contrôlé. Les gens se méfiaient, maintenant. Ils protégeaient le peu de biens qu'ils avaient gardés. Les Américains avaient tout pris, et personne ne pouvait lutter contre eux. On n'avait plus de nouvelles des gens de l'extérieur... Les membres des familles qui n'étaient pas au village sorcier ou à Poudlard étaient des traîtres. Hudson n'était pas rentrée. Elle était une traître.

Un hibou toqua à la fenêtre du studio qu'il habitait désormais. Même avec le salaire de Médicomage qu'il recevait, Nathaniel n'avait pas particulièrement les moyens de s'offrir quelque chose de plus grand ou de plus confortable, surtout depuis qu'il avait coupé les ponts avec son père lors la prise du Ministère. Ça avait été la dernière fois où il lui avait parlé. Le ressentiment qu'il ressentait à son sujet depuis la découverte de Leo au Manoir, il l'avait déversé en avouant toute l'histoire aux autorités lors de la grande dénonciation. Cependant, le fait d'avoir trahi son propre sang ne l'avait pas soulagé. Au contraire, Nathaniel arborait une totale indifférence envers sa famille. Il se sentait juste vidé, sans but. Le hibou toqua à nouveau contre la fenêtre, et le jeune Hansen laissa le couteau de cuisine qu'il tenait pour s'essuyer rapidement les mains avant d'aller ouvrir au volatile. En voyant la lettre attachée au pied de l'animal et l'absence d'expéditeur, il fronça les sourcils et la détacha, perplexe. Une caresse distraite plus tard, le hibou était reparti, et le Médicomage alla s'asseoir pour ouvrir l'enveloppe. Après la lecture, les mains du jeune homme tremblaient légèrement, et une foule de questions envahissait déjà son esprit. Elena Kark voulait le voir. La chef des Ombres souhaitait le voir, lui personnellement, le plus rapidement et le plus discrètement possible. Cependant, il n'allait pas se montrer chez les Kark sans aucun motif. Non, il devrait passer à l'Hôtel de ville. S'il passait à son bureau en fin de journée, tout le monde serait sur le point de partir. Il passerait inaperçu au milieu de l'agitation provoquée par tous les Mangemorts qui rentreraient chez eux. Nathaniel pointa sa baguette sur le papier et le brûla.

Serait-ce à propos de la dénonciation de son père ? Nathaniel savait pertinemment qu'il avait fait quelque chose d'inattendu. On ne dénonçait pas quelqu'un de fidèle à sa faction. On ne dénonçait pas sa famille. On dénonçait les autres. Mais le jeune Hansen avait eu peur des conséquences des expériences de son père. Tout était clair dans sa tête, désormais. Darrin Hansen était fou. Depuis la mort de sa mère – voire même avant – leurs relations s'étaient détériorées, et son père faisait des choses inconsidérées... Mais ça ? Non, Nathaniel n'arrivait pas à concevoir qu'un esprit sain puisse avoir une telle idée. Voilà pourquoi il l'avait dénoncé. Voilà pourquoi j'ai dénoncé mon propre père. Il espérait qu'Elena l'écouterait. Car c'était forcément pour cela qu'elle avait demandé à lui parler, non ? Pourquoi prêterait-elle attention à un sang-basique comme lui, autrement ? La porte du couloir de l'Hôtel de Ville devant laquelle il attendait s'ouvrit enfin. «  Entrez, Hansen. » Le jeune homme ne se fit pas prier. Elena Kark, la personnalité actuelle la plus importante du pays, celle qui dirigeait tout d'une main de fer depuis la mort de Mervyn, était devant lui. Étrangement, même s'il la dépassait d'une bonne tête, le sorcier se sentit soudainement ridiculement minuscule face à elle. « Madame Kark. J'ai reçu votre mot, je suis venu aussi vite que possible... » Les salutations d'usage, et il se tut, attendant que la sang-pure l'invite à parler. Au lieu de cela, elle l'invita à s'asseoir et le fixa longuement, sans rien dire. Nathaniel croisa ses jambes, joignit ses mains – un signe de nervosité – et tenta de soutenir son regard. Il y parvint quelques secondes, mais finit par baisser les yeux, pour ne les relever que lorsque celle qu'il considérait comme l'une des rares à pouvoir prétendre au poste de Ministre de la Magie commença à parler.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 14 Mai 2013 - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Dim 24 Mar 2013 - 22:32



« Je pense que vous vous doutez que si je vous ai convoqué en insistant sur la discrétion, ce n'est pas pour rien. J'aimerai vous parler de quelques sujets qui ne devront pas quitter cette pièce – deux, à vrai dire. Si je vous en parle, c'est bien parce que je sais à quel point les principes de l'Ombre importent à ceux de votre famille. Vous avez été élevé d'une manière admirable pour un sorcier de sang basique et vous n'avez jamais trahi nos idéaux. La seule erreur dans votre parcours aura été celle de vos fiançailles avec la traître Higgs. » A ces mots, les poings de Nathaniel se serrèrent sur ses genoux et son regard se fit à nouveau fuyant. Il n'aimait pas parler d'Hudson, mais par dessus tout, il n'aimait pas que les autres en parlent comme si elle était une pestiférée. Mais cela, Elena Kark n'en avait cure, et elle continuait à lui parler de ce qu'elle projetait pour lui. L'ancien infirmier écoutait attentivement, le cœur battant d'appréhension. Si elle l'avait cordialement invité dans son bureau, seul, alors il ne pouvait s'agir que d'un sujet de la plus haute importante... Après tout, comme elle avait eu la charmante attention de le rappeler, il n'était qu'un basique. « ...bien entendu cela pourra également nous servir. Je vais être claire avec vous. Il s'agit d'une infiltration dangereuse, quelque chose qui s'étend sur le long-terme. Toutes ces raisons vous donnent assez de crédit pour que vous soyez accusé de traîtrise sans qu'ils cherchent à mener une enquête approfondie. Bien sur, ils le feront, mais nous appuierons votre position en rendant public le fait que vous ayez dénoncé votre père et les risques qu'il présentait pour l'Ombre en menant ses expériences dans son manoir sans en parler autour de lui. » Elle se tût pendant quelques secondes, laissant à Nathaniel tout le loisir de se demander pourquoi il était là. Il n'était jamais facile de se voir reprocher des actions, mais il n'était même pas sûr que ce soit le cas. Le ton neutre d'Elena prêtait à confusion et et il ne savait que penser. «  … vous placer sous la protection de l'Ordre du Phénix, assurément. Les Américains ne feront qu'une bouchée de vous autrement. Il vous faudra faire des sacrifices mais je ne doute pas une seconde de vos capacités. » Oh, elle disait cela pour le flatter, c'était évident... N'est-ce-pas? Il ne savait plus trop quoi penser, encore sous le choc de ce qu'elle lui demandait. Nathaniel regardait droit devant lui sans bouger. Pouvait-il refuser ? Assurément non. Si refuser une mission était déjà compliqué pour un Ombre, et non-dénué de conséquences, refuser une infiltration aussi capitale que la sienne était un non-sens absolu. Non, il ne pouvait décemment pas refuser. Pas sans compromettre tous les efforts qu'il avait fait pour obtenir un regard décent de la part de tous les sang-purs qui l'entouraient. Le respect qu'ils obtenait de droit, il l'avait plus ou moins acquis par un travail et une dévotion acharnée depuis toutes ces années. « Bien, madame. Je le ferai. » Il avait l'impression d'avoir du sable dans la bouche tellement celle-ci était sèche.

La femme assise en face de lui esquissa un très léger sourire. C'était la réponse qu'elle attendait, se dit-il. «  Bien sur, Hansen. Bien... Encore une fois, il vous faudra être très prudent. Par ailleurs, j'ai quelque chose pour vous. Vous avez prouvé votre dévotion à l'Ombre, il paraît logique que vous recevez les outils de travail adéquat. J'espère que vous saurez l'utiliser de manière intelligente.  » Elle se leva et contourna le bureau pour prendre un petit coffre qu'elle déposa devant Nathaniel. «  Inutile de dire qu'il ne s'agit pas d'un cadeau, et que si vous vous la perdez, je ne donne pas cher de votre peau. Il s'agit d'un objet d'une valeur inestimable, puisque la seule véritable dans le monde. » Le Serpentard remercia la Kark et, les mains tremblantes, avança la main vers le coffret pour se tourner la clé dans la serrure. Le mécanisme s'enclencha et bientôt le jeune Ombre en sortit une étoffe soyeuse, d'une matière qui glissait sous les doigts. Sa bouche s'entrouvrit alors qu'il comprit ce qu'il avait sous la main. Une cape d'invisibilité. La cape d'invisibilité. Lui qui était si nul aux sortilèges de Désillusion... « Madame, je ne sais que dire... Je... » Il préféra se taire alors que la veuve Kark se rasseyait derrière son bureau. «  Un outil de travail, Hansen. Bien, vous pouvez y aller. Ah, et encore une chose. Discrétion absolue, cela veut aussi dire que si vous tombez entre les mains des Ombres, n'espérez même pas une aide de ma part. »

Nathaniel acquiesça et se releva. Il s'inclina légèrement en signe de respect, attrapa le coffret et sortit de la pièce. Lorsqu'enfin la porte se referma derrière lui, il baissa les yeux sur sa main libre. Elle était agitée de tremblements convulsifs. Que venait-il de faire?


***

Une semaine et demi plus tard, aux alentours du 15 Février.

Il avait été difficile de sortir de Pré-au-Lard, et Nathaniel avait du utiliser l'excuse d'un ravitaillement de la Clinique mis en place auprès d'apothicaires peu regardants de leurs clients pour pouvoir sortir. Leurs approvisionnements en plantes s'épuisaient rapidement et les Médicomages s'inquiétaient de leurs réserves en les voyant s'amoindrir de jour en jour. Poudlard possédait des serres immenses qui regorgeaient de plantes toutes plus utiles les unes que les autres, et Drew possédait une réserve qui défiait toute concurrence, mais l'utilisation répétée des plantes les plus basiques pour soigner les nombreux blessés qui avaient combattu les Phénix et les Américains avait rendu les choses difficiles. Il avait fallu rationner, réserver les potions et les décoctions créées à base de ces plantes aux plus graves blessés et se contenter de simples sorts pour les autres. Oh, il en restait encore, bien sur. Ils avaient encore de quoi tenir pour encore plusieurs longues semaines – et il était pessimiste. Mais il avait bien fallu trouver un moyen de sortir de Pré-au-Lard. Elena lui avait bien donné une cape d'invisibilité, mais Nathaniel ne savait pas comment était organisée la sortie des Mangemorts. Y avait-il une sorte de sas, un périmètre sécurisé à partir duquel on n'autorisait que les personnes propriétaires d'un visa, ou bien l'entrée de Pré-au-Lard était-elle aussi simple à franchir qu'un mur en pierre?

Il avait testé. Un sourire poli en montrant son visa et sa marque, et Nathaniel avait ensuite déposé sa baguette devant l'agent de sécurité avant de jeter un coup d'oeil autour de lui. Une chose était sûre : peu nombreux seraient les personnes qui pourraient se vanter d'avoir franchi l'immense portail qui formait l'entrée de la ville sans se faire prendre. Les sortilèges de Désillusion ne fonctionnaient pas, comme toute autre sorte de magie dans le périmètre de sécurité. Cela rappelait Gringotts au jeune Hansen, Gringotts et ses pièges, ses cascades aux différents effets tous plus gênants les uns que les autres. Les agents de la brigade magique étaient sans arrêt sur le qui-vive, mais ils ne s'attendaient sans doute pas à ce qu'un Mangemort possède une cape d'invisibilité. Ce n'était pas prévu dans leurs contrôles, impossible. Il lui faudrait toutefois se renseigner avant de tenter quoi que ce soit. Le basique lança un regard au jeune employé qui se tenait près du portique. James Calloway, indiquait son badge. Pré-au-Lard n'était pas si grand, il pourrait facilement le retrouver à l'occasion.

Une fois le portail passé, la barrière franchie, Nathaniel s'éloigna à pied afin de pouvoir transplaner en toute discrétion. Sur le visa qu'il tenait toujours à la main était indiquée une petite ville non-loin de Northampton, et c'était d'abord là qu'il transplanerait : il avait un visa et avait dû batailler pour pouvoir y aller seul au nom de la Clinique de Pré-au-Lard. Après tout, il serait tellement simple pour un mangemort opportuniste de prendre l'argent des finances de l'hôpital dédié à l'achat des plantes et de partir s'évaporer dans la nature! Il avait dû laisser l'assurance qu'il reviendrait avec les plantes, jurer sur sa vie qu'il ne trahirait pas la Clinique et qu'il ferait ce qu'on lui avait demandé. Cependant, les mots choisis lors du Pacte de Sang ne l'empêchaient pas de faire autre chose en dehors de Pré-au-Lard. Il pourrait donc vaquer à ses occupations personnelles : sa principale destination restait Londres. Et plus précisément, chez son ancien mentor.

Une fois les affaires conclues avec le botaniste, Nathaniel ressortit de la boutique en toute discrétion. Le village était isolé, il y avait peu de chances que les Phénix ou que les Américains le guettent au sortir de ce magasin délabré. Ce ne fut pas le cas, et le suédois d'origine se dirigea vers une ruelle déserte pour pouvoir transplaner sans souci. Délaissant le sac qu'il avait emporté avec lui et dans lequel il n'avait rien mis d'autre que les plantes nécessaires à l'hôpital, il ouvrit son manteau et retira de la poche intérieure de sa veste une fiole de verre qu'il observa pendant quelques instants. Il avait voulu prendre du Polynectar, mais comment se procurer des cheveux d'une personne quelconque lorsqu'on vit entouré de Mangemorts? Nathaniel s'était finalement résolu à faire une potion qui le vieillirait pendant quelques heures, et se laisserait pousser les cheveux et la barbe afin qu'on ne le reconnaisse pas dans la rue. Il avala la potion d'un trait et grimaça en sentant son corps se transformer. Le jeune Hansen pouvait sentir ses muscles s'ankyloser, sa peau tirer sur son crâne avant de de distendre de manière troublante. Ses mains devinrent moins fiables, les veines se firent plus apparentes et le mangemort se pinça les lèvres en observant les transformations. Ce n'était certes pas la première fois qu'il prenait ce genre de potion, mais les effets ne devenaient pas plus agréables avec le temps. Néanmoins, c'était beaucoup plus soft qu'un polynectar : le goût de la potion avait également un goût de plante, mais ce n'était pas désagréable en soit. Sans s'attarder sur ce genre de réflexions, Nathaniel acheva de se lancer l'un des rares sorts de métamorphose qu'il réussissait plus ou moins sans réel effort (à savoir celui qui lui permettait de faire pousser sa barbe et ses cheveux), et transplana jusqu'au Londres sorcier.

    Comment réagit Arthur Fawkes en voyant Nathaniel débarquer chez lui?
    OUI, il regarde de tous les côtés, et l'invite à rentrer rapidement avant que quelqu'un ne s'aperçoive de sa présence.
    NON, il lui claque la porte au nez. Comment ose-t-il débarquer chez lui?

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 14 Mai 2013 - 3:50, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Dim 24 Mar 2013 - 22:32

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Dim 12 Mai 2013 - 17:01


S'il ne savait pas comment son ancier mentor allait le reçevoir, une chose était sûre : le médicomage n'avait pas changé d'adresse. Nathaniel sortit de la ruelle sombre et regarda sa montre. Le soleil s'était couché depuis peu, et la soirée s'installait tranquillement. Le sorcier sortit de la ruelle et tourna à gauche sans réellement prendre le temps de réfléchir. Il savait où aller, ce n'était pas la première fois qu'il venait, loin de là.

Arthur Fawkes avait ses petites habitudes, et les personnes qui le fréquentaient savaient qu'il n'était pas disponible pour le travail le samedi soir. Ses horaires changeaient fréquemment et il pouvait enchaîner les gardes, mais le samedi soir était et restait sa soirée de congés hebdomadaire. Il s'agissait du genre de privilèges que Nathaniel et les autres Médicomages de sa génération ne connaissaient pas – trop jeunes, encore inexpérimentés. Facilement remplaçables. Arthur Fawkes était, lui, un sorcier beaucoup plus précieux pour Sainte-Mangouste, et ses capacités magiques avaient permis de sauver de nombreuses vies dont beaucoup étaient alors jugées sans espoir. C'était un très bon médicomage, et une personne aimable. Il avait très rapidement pris Hudson sous son aile et de fil en aiguille, Fawkes en était venu à apprécier Nathaniel et les conversations qu'ils avaient tous les trois : le couple recevait fréquemment des conseils avisés d'Arthur, et une relation d'amitié et d'aide se mit en place progressivement. Le jeune Hansen ne l'avait pas revu depuis plusieurs mois, mais le fait qu'il avait commencé à fréquenter Hudson alors qu'elle venait de couper les ponts avec sa famille et avec l'Ombre de la Rose Noire lui avait mis la puce à l'oreille. Le tout était de savoir si Nathaniel réussirait à se faire passer pour ce qu'il n'était pas, et à lui faire comprendre en toute discrétion qu'il avait besoin de protection.

Alerte malgré son déguisement, le suédois était méfiant et regardait autour de lui sans cesse. Il n'était pas revenu à Londres depuis plusieurs mois, et avait alors laissé son appartement sans rien y prendre d'autre que ce qu'un allez-retour en douce lui avait permis d'emporter. Sa vie actuelle pouvait tenir dans un sac, et, au fond de lui, il espérait qu'Hudson soit de retour dans leur appartement. C'était peu probable, elle était partie... Mais au moins, sa vie et les objets qu'il avait laissé à Londres seraient entre de bonnes mains. Oui, il était déçu par elle. Oui, elle l'avait trahi, et non, il ne pourrait sans doute plus jamais lui faire confiance au vu de comment elle avait réussi à lui faire croire pendant près d'un an qu'elle était revenue parmi eux... Mais il ne la prenait pas pour une traître sans coeur. Ils avaient une histoire commune. Elle était partie, mais les souvenirs ne s'effaçaient pas. Il poussa la porte de l'immeuble qui lui paraissait plus lourde qu'à l'accoutumée (sans doute était-ce sa force qui s'en était allée?), et pénétra dans le hall désert. Personne ne semblait l'avoir remarqué. Après tout, il n'était qu'un basique de l'ombre, personne ne le remarquait, cela lui paraissait presque normal. Les Phénix ne faisaient pas d'apparitions aux événements mondains auxquels il avait été convié par le passé. Personne ne le reconnaîtrait, ou presque. Les escaliers étaient longs, et durs à monter... Arthur ne resterait pas insensible. Le couloir. Nathaniel s'avança et finit par s'immobiliser devant une porte. Non, Fawkes le reconnaîtrait. La porte s'ouvrit, permettant à l'ancien fiancé d'Hudson d'apercevoir un homme d'une soixantaine d'années aux cheveux poivre et sel.

« Bonsoir, Arthur. » Les yeux gris de son interlocuteur s’écarquillèrent en reconnaissant la voix du barbu devant lui, et il regarda de chaque côté du couloir avant de s'effacer pour le laisser entre. Nathaniel aperçut le Médicomage prendre sa baguette dans sa main droite au moment où il passait à côté de lui pour se retrouver dans un salon spacieux. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'il n'avait plus donné de nouvelles. Nathaniel se retourna vers son mentor et leva les mains alors que celui-ci se retournait vers lui après avoir fermé la porte. « Je viens en paix, Arthur. Je le jure. » « Nathaniel. Qu'est-ce que tu fais là... » Son ancien mentor était la méfiance-même, et il ne pouvait l'en blâmer. « C'est très compliqué. Mais je t'assure que je mes intentions sont... Enfin... Disons que c'est très compliqué. » Nathaniel joignit ses mains et rechercha le regard de son maître. Sa baguette n'était pas sortie : il ne le menaçait pas. Comment aurait-il pu? « Dans tous les cas, je voulais te remercier d'avoir accepté de me laisser entrer... » « Prouve-moi que c'est bien toi. » La question ne surprit pas le suédois : Arthur pouvait être très méfiant, et surtout, en disparaissant le soir où les Américains ont pris le contrôle de Londres, Nathaniel avait clairement montré que sa loyauté appartenait bel et bien aux Ombres. Son mentor avait pourtant tenté de l'en dissuader, il y a longtemps. Le Lord n'était pas encore mort. La guerre n'était pas encore déclarée contre les terroristes, et Arthur se montrait déjà très détaché du monde politique dans lequel il vivait. Ses idéaux, il les gardait pour lui, mais il avait longuement tenté de comprendre la vision du Hansen sur la politique. Ils n'étaient pas d'accord. Personne ne montrait ouvertement son appartenance aux Mangemorts ou aux Phénix, mais au fond d'eux-mêmes, il savaient pertinemment quelles étaient leurs différences. Depuis, ils avaient cessé d'en parler.

Nathaniel se permit un sourire à peine visible dans sa barbe. « La première fois qu'on s'est vus, je pensais que tu étais un médicomage buté, con et prétentieux... Et j'ai dû te l'avouer il y a... un an, au mieux? Tu as explosé de rire, et pourtant ce n'était pas drôle... » La baguette pointée sur le jeune Hansen se baissa légèrement. « Ça l'était pourtant. Qu'est-ce que tu fais ici?» « La réponse 'je passais dans le coin' ne te satisfera pas, n'est-ce pas? » Le silence seul lui répondit, et Nathaniel finit par rouvrir la bouche pour tenter une autre approche. « Je voulais savoir comment tu allais. Toi, et Hudson... Qu'est-ce qu'elle devient? » Une paire de yeux gris le fixèrent longuement tandis que le Hansen tentait de soutenir son regard. Instinctivement, ses bras se joignirent autour de son torse, trahissant ainsi son manque d'assurance face à celui qui était son tuteur et mentor. C'était toujours comme ça, avec Arthur. C'était dangereux, d'avoir quelqu'un qui le fréquentait depuis aussi longtemps. Il le connaissait trop bien, et le médicomage devait pourtant lui donner le change. Nathaniel avait l'habitude de contrôler en permanence ses expressions faciales et chaque mot qu'il prononçait. Avec Arthur, c'était différent. Ils avaient appris à se connaitre dans la sphère privée, via Hudson. Et, il fallait bien l'avouer, si Fawkes s'était attaché au jeune médicomage, c'était uniquement parce que celui-ci avait consenti à baisser ses barrières. Finalement, la baguette qui le menaçait depuis tout à l'heure s'abaissa totalement. « Enlève-moi ce déguisement ridicule, tu ne peux pas sembler plus vieux que moi, c'est contre la nature des choses.» Un silence. « Et si ta réponse est un peu plus sincère cette fois, c'est toujours pas ça...»

« Merci, fit le jeune Médicomage en acceptant une bièraubeurre. Le déguisement enlevé, il avait désormais l'air de lui-même et était assis sur le canapé comme il en avait l'habitude. Et pour te répondre, c'est plus compliqué que ça... Mais si tu as des nouvelles d'Hudson, je suis quand même preneur. Tu dois être au courant qu'on a... » « Comment ne pas l'être, avec vous deux? Elle ne va pas bien, mais elle a la tête sur les épaules. C'est difficile pour elle. Ca aurait pu être plus simple. » Nathaniel calqua son comportement sur celui de son mentor et but une gorgée de bière en même temps que lui. Malgré lui, il buvait les paroles de Fawkes. Il était la seule personne qu'il connaissait à avoir eu des nouvelles d'elle, récemment... Le seul Phénix qu'il connaissait. « La connaissant, elle doit se plonger dans le travail... » murmura-t-il. « C'est un peu ça. » « J'espère que tu l'obliges à aller se reposer de temps en temps malgré tout. Elle est un peu butée... » Un petit rire s'échappa des lèvres de Fawkes, et Nathaniel se passa une main dans ses cheveux, l'air gêné. La conversation tournait autour d'Hudson, mais pourtant, et comme à chaque fois, le sujet de la politique était évité. C'était pourtant évident. Il fallait qu'ils en parlent, la politique était précisément au coeur de leur histoire. « Tout ça, c'est à cause... » Il prit une inspiration. Autant mettre les pieds dans le plat et prier pour que ça marche. « De la politique. De Kark, de toute cette connerie...»

Silence. Nathaniel observa scrupuleusement son verre en priant pour une réponse.

Quelle est-elle?
Oui.
« Je ne peux pas te dire le contraire... Hansen, qu'est-ce que tu veux? Ne me fais pas gober que tu es là pour prendre des nouvelles... Le problème n'est pas elle ici, c'est moi. Qu'est-ce qu'on t'a demandé de faire? Me tuer? » Il est méfiant. Quoi de plus normal quand un ami que tu sais mangemort débarque dans ton salon?

Non.
« Vous l'avez cherché, tous les deux. Je sais que tu tiens encore à elle, mais ce n'est pas moi qu'il faut aller voir dans ces cas-là... Bon sang, je dois encore te donner ce genre de conseils alors que tu as fini tes études depuis plusieurs années? Je ne suis pas là pour t'aider avec ce genre de trucs, je suis encore célibataire... Allez file, j'ai des trucs de prévus ce soir. » Il ne paraît pas très intéressé par les véritables raisons qu'à Nathaniel pour venir ici. C'était le mauvais soir, il n'est pas d'humeur à discuter...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 14 Mai 2013 - 4:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Dim 12 Mai 2013 - 17:01

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Dim 12 Mai 2013 - 19:00


« Comment peux-tu penser une chose pareille?! » Nathaniel resta silencieux pendant quelques secondes, son cerveau réfléchissant à toute allure. Comment présenter les choses ? Il venait de confirmer en quelques mots son appartenance aux Mangemorts et le fait qu'il était bel et bien parti à Pré-au-Lard. « Non, c'est plus compliqué que ça. Je suppose que tu sais quelles sont mes opinions politiques. Tu l'as toujours su, au fond. Quelle ironie, je ne suis qu'un basique... Mais au vu des vingt dernières années, si j'ai été fiancé à Hudson, si j'ai eu la chance d'avoir une éducation correcte, c'est quand même en partie grâce au fait que mon sang ne soit pas complètement pourri... » Il releva les yeux et croisa le regard froid que Fawkes lui lançait. « Je sais aussi que tu n'es pas formellement d'accord avec ce que je viens de dire, et je comprends pourquoi. Disons juste que les derniers mois n'ont pas été faciles pour moi... L'année passée, même... » « Comment ça? » « Hudson, déjà. La famille que j'avais découverte, les Callaghan. La famille de ma mère avait des idées politiques radicalement opposées à celles de mon père. Tu sais le pire? Ils n'étaient même pas au courant. J'ai informé ma cousine de la mort de sa tante alors qu'elle était dans un cachot et ils n'étaient même pas au courant. » Les mots coulaient tout seuls. Il avait longuement réfléchi aux différents aspects de sa vie à mettre en avant lors d'un probable discours explicatif. Tout était véridique, tout pouvait se vérifier... Sauf ce que lui en pensait. S'il avait paru touché par Eireann, ce n'était pas le cas. Elle avait certes tenté de lui retourner la cervelle, mais il continuait à se dire que non, elle l'avait perturbé sur le moment, mais uniquement c'était sous le coup de la rage. Elle ne le connaissait pas, et elle ne connaissait pas sa famille.

« Et ces derniers mois... » Un rictus déforma sa bouche. Nathaniel s'agrippa la nuque jusqu'à s'en blanchir les phalanges et but une longue gorgée de bièraubeurre. « C'est si difficile que ça, la vie entre Mangemorts, à Pré-au-Lard? Ils ont dû te demander des choses horribles. Rien que maintenant, si tu es à Londres ce n'est pas pour rien, n'est-ce pas, Nathaniel? » Le concerné se passa la langue sur ses dents et secoua la tête. Arthur voulait des infos sur la façon de vivre des Mangemorts? Sur la façon dont ils s'organisaient? Si son regard était en apparence éteint, le jeune Hansen vit là une façon de gagner la confiance de son ancien mentor. En effet, quoi de mieux que de livrer des détails sur la vie à Pré-au-Lard, des informations qui pouvaient s'avérer (en apparence) capitales pour l'Ordre du Phénix? C'était ce qu'Arthur souhaitait, et c'était un test. Son mentor était intelligent, il savait qu'il n'avait besoin que de parler à mi-mots pour qu'il comprenne. Si le suédois répondait en donnant des informations, c'est qu'il n'était plus clairement du côté mangemort. C'était qu'il avait évolué. Il s'agissait d'un test et Nathaniel comptait bien le réussir. « La vie là-bas est rationnée... On a des réserves, mais ce n'est pas grand chose, tu sais... J'ai été envoyé sur Londres pour faire des provisions... Tu pensais que tous les Mangemorts partaient aux quatre coins du monde pour assassiner des personnes au hasard? Impossible, bien trop cliché. Vois-tu, faire des basses besognes c'est tellement mieux pour les gens comme moi. Il se tût un instant, avant de reprendre sur un ton bien moins ironique. En fait... Le pire là-bas, c'est les gens. C'est aliénant. Tout se retourne contre nous, les sang-purs nous traitent comme de la merde. Me traitent comme de la merde. » Silence. « Tu sais que je suis considéré comme un traître là-bas? » Nathaniel eu un pauvre sourire avant de plonger son regard dans sa bière. Dans ses mots, la vérité se mêlait étroitement au mensonge, il devrait faire attention. « Ouais, il faut croire que dénoncer sa propre famille, en plus d'être fiancé à une traître, ça signifie qu'on ne vaut plus rien. Je ne considère pas Hudson comme une traître. Je n'y arrive pas, elle a beau avoir trahi ma confiance, au fond de moi j'arrive pas à la haïr. Mais mon père... Il a toujours été tordu, mais là il est allé trop loin, il est obsédé par une quête stupide ou autre. J'ai tenté d'en parler autour de moi, de prévenir les autres, et voilà, fiché et méprisé. »

Arthur restait silencieux, et Nathaniel finit par relever les yeux. « Je dis pas que je ne mérite pas la vie digne d'une bouse de scroutt à pétard que je mène. Je dis juste que... Que ça me tue. Je n'ai jamais été quelqu'un de très résistant face au mépris, et là j'ai du mal à ne pas leur sauter à la gorge... Je ne peux même plus exercer la médicomagie... C'est toute ma vie, pourtant, c'est mon métier à la base. » Un mensonge de plus. Il y avait moyen de relier Arthur à sa cause. S'il le croyait, s'il y allait suffisamment doucement, s'il espaçait de moins en moins ses visites tout en restant aimable, ses plaintes pourraient éventuellement faire effet. Rappeler à Fawkes quel mentor il avait été pour lui, combien il avait été là pour lui souffler de ne pas abandonner ses études, mais également pour lui soutenir qu'il pouvait mener une vie sans s'enrôler dans l'Ombre, sans partir à Poudlard... Fawkes avait toujours été là pour lui, c'était un fait. Alors peut-être que sans doute on pourrait supposer, avec un peu de chance, qu'au bout de quelques visites, le jeune Hansen pourrait souffler l'idée de se terrer dans un coin miteux de Londres en attendant d'avoir une réelle protection. En attendant, il sourira et fera la conversation en buvant sa biéraubeurre. Il se secoua comme pour s'échapper de mauvaises pensées et sourit en levant sa bière vers Arthur Fawkes. Son mentor, et peut-être bientôt son sauveur. « Bref, assez parlé de moi. Et toi, comment ça se passe maintenant? Toujours affecté à la direction du service des Sortilèges? » Dis, tu permettrais qu'on se revoie?


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 14 Mai 2013 - 4:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Lun 13 Mai 2013 - 20:31


Ils étaient restés là à parler pendant plus de trois heures, avant que le temps ne se rappelle à Nathaniel qui dut quitter son mentor à contre-coeur. « Je reviendrais, si tu veux. Pour être franc, te voir m'a fait du bien. » « Reviens quand tu veux. » Une petite victoire qui avait fait bondir le cœur du Médicomage qui l'avait remercié chaleureusement, une pointe d'émotion dans la voix. Il franchit le seuil de l'immeuble après avoir à nouveau bu une fiole de potion d'âge, et était retourné à Pré-au-Lard en toute discrétion. Il était rentré chez lui en ressassant tout ce qu'il venait de faire – et surtout en recherchant un moyen de passer la zone sécurisée sans visa. Sa cape d'invisibilité permettait forcément de le faire, non? Le tout était de savoir quand passer par l'entrée principale sans risquer de se faire prendre. Pour cela, le nom du jeune James Calloway, membre de la sécurité magique affecté à la barrière de Pré-au-Lard, s'avérerait utile. Le petit devait bien aller à un moment où à un autre à son travail. Il suffirait à Nathaniel de l'interroger rapidement et sans chichis en l'interceptant sur le chemin entre son travail et son domicile lorsqu'il serait en congés.

James Calloway habitait dans le même quartier que Nathaniel, ce qui facilitait les choses. Le suédois l'avait en effet suivi discrètement – sous la cape d'invisibilité, histoire d'apprendre à la manier correctement – jusqu'à son domicile un soir où il rentrait de son service. Il n'eut donc qu'à décider d'un matin où planter son attaque afin d'en savoir plus. Le 27 Février était parfait. Levé à l'aube, le suédois alla rapidement devant le domicile du jeune officier et attendit.

Au bout de plus d'une heure, James se décida enfin à sortir de chez lui. Malheureusement, il n'était pas seul. Vers huit heures du matin, plusieurs sorciers descendaient la rue pour aller travailler. Nathaniel patienta baguette en main, le temps que l'officier lui passe sous le nez, et attendit encore quelques instants avant de lui emboîter le pas. « Impero. » fut la seule parole du suédois, bien à l'abri sous la cape. Le sort frappa James de plein fouet, et Nathaniel lutta pour prendre possession de son esprit. S'il avait eu plusieurs fois l'occasion de lancer un tel sortilège, il n'était pas un expert, et l'emprise qu'il réussissait à avoir sur Calloway n'allait pas être éternelle. Va dans la ruelle. Elle n'était qu'à une dizaine de mètres. Ce n'était pas grand chose, elle était inoccupée à cette heure matinale, et une fois dedans il pourrait facilement lui extraire les informations. La ruelle, maintenant. L'officier fit quelques pas, mais Nathaniel sentait à chaque seconde son emprise s'effilocher. Dépêche-toi! Encore quelques mètres... Cela ne marcherait jamais. Paniqué, il rompit le sortilège et lança un Stupefix, avant de regarder autour de lui. Personne ne l'avait vu, il était sous la cape. Que devait-il faire, maintenant qu'il avait tout fait foirer? Comment arriver à arracher des informations à quelqu'un qui n'était pas sous Imperium? Car oui, s'il n'avait pas réussi à prendre le contrôle de l'esprit de l'officiel, il n'y arriverait pas une seconde fois. De toute manière, c'était trop tard. Devait-il le laisser là? Déjà une jeune femme arrivait en sens inverse en direction de l'homme étendu par terre. Ce n'était pas naturel, ça se voyait, et il ne pouvait pas enlever sa cape. Il ne pouvait pas non plus arriver et prétendre passer par là par hasard, en insistant sur le fait qu'il soit médicomage et donc qu'il savait ce qu'il faisait. Ce serait suspect. Les pensées tourbillonnèrent dans l'esprit du Hansen et celui-ci, pendant ce temps, restait planté là sans bouger. Non, il ne pouvait pas agir maintenant, c'était trop tard. L'Enervatum était lancé, Calloway se réveillait et déjà il regardait tout autour de lui afin de voir son agresseur. « Non non, vous ne comprenez pas, on m'a agressé! Un Imperium...! » Mieux valait partir.


Le 16 Mars 2023.
Depuis cette histoire, l'idée de traverser la porte à l'aide de la cape d'invisibilité était devenue obsolète, et la seule manière d'obtenir des visas était d'être chargé de petites missions. Non seulement il se rendait utile à sa faction, mais les visas qu'il se procurait via ce biais lui permettaient d'aller voir son ancien mentor et de le mettre un peu plus en confiance, progressivement. Le second rendez-vous s'était déroulé près de trois semaines plus tard, et Nathaniel avait lancé en l'air l'idée que l'Ombre était responsable de l'épidémie qui prenait en ce moment-même Godrick's Hollow. Bien sûr, l'Ordre du Phénix et les Américains s'en doutaient déjà, et Fawkes le fit bien comprendre à son protégé. Le souvenir de la mission et de toutes les morts qu'il avait causé opprimait à nouveau sa poitrine, et s'il ne mentionna pas qu'il était en effet responsable de toutes ces morts, il ne cacha pas que plusieurs des Médicomages membres de l'Ombre de la Rose Noire étaient capables de ce genre d'actes purement répréhensibles et d'une horreur sans nom. Qu'avaient-ils fait? L'Ombre de la Rose Noire est corrompue, jusqu'à la moelle, Arthur. Capable des pires atrocités pour simplement ne pas ternir son image.

Parallèlement à ces visites de moins en moins espacées (une troisième s'était faite le 6 Avril alors que Nathaniel était en mission pour rechercher des renseignements qui pourraient être utiles à sa faction), Elena avait commencé à répandre la rumeur comme quoi il avait dénoncé son propre père. A partir de la mi-Mars, les Ombres avaient peu à peu commencé à le regarder comme un pestiféré. Nathaniel n'était pas connu, mais sa famille avait acquis au fil des années un respect relatif basé sur la loyauté dont ils faisaient preuve depuis le début, et, dans un lieu clos, les rumeurs allaient bon train. Au rythme où elles se propageaient, il serait bientôt congédié de l'hôpital pour un délai indéterminé. Bientôt, on le considérerait comme un traître, il suffisait juste à la Mulciber-Kark de prononcer les quelques mots fatidiques qui le condamneraient. Il fallait que le suédois passe à la vitesse supérieure, et ce dès maintenant.

Imperium
OUI, c'est ok pour l'emmener tranquillement dans une ruelle un peu plus loin et l'interroger sans avoir recours à d'autres sortilèges.
NON, il lutte, et si Nathaniel arrive à le maîtriser pendant quelques mètres, James finit par rompre le sort. Il reste plusieurs mètres à parcourir, et ils ne sont pas seuls dans la rue. James risque de donner l'alerte, cependant il ne sait pas qui l'attaque. Au pire il passe pour un fou, mais c'est tout de même embêtant pour le suédois.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 14 Mai 2013 - 13:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Lun 13 Mai 2013 - 20:31

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Lun 13 Mai 2013 - 23:19


Un dernier rendez-vous – discret, on ne pouvait pas se permettre de voir un présumé-traître aller tranquillement jusqu'à l'Hôtel de Ville – avec Elena avait terminé de fixer les derniers détails. Nathaniel avait commencé à préparer son sac pour l'ultime mission qu'elle lui avait confié. Dès demain, il devrait aller demander un visa de quelques heures pour aller chercher du ravitaillement dans quelques jours, et il ne reviendrait pas. A partir de là, Elena l'afficherait sur le tableau des traîtres déclarés. Il ferait officiellement partie de la liste noire : la liste des personnes à tuer ou à capturer. Il s'était longuement préparé à cette vision des choses, et savait pleinement ce que cela signifiait. Personne, hormis Elena Kark et le seul Ombre qui avait été mis dans le secret afin de faire la liaison entre lui-même et la sang-pure, Matthew Irons, ne saurait ce qu'il était devenu en réalité : un infiltré chez l'Ordre du Phénix. Sa famille serait laissée derrière, ses amis le croiraient traître. Il avait dû éviter Billy durant deux semaines, et si possible jusqu'à ce qu'il parte. Nathaniel n'était pas très doué pour mentir à celui qu'il considérait comme son meilleur ami. Une chance qu'il soit parti en mission il y a quelques jours, mais le jeune suédois connaissait Archer : il ne se satisferait pas de cette absence de réponse. Le médicomage ne serait tranquille que lorsqu'il serait enfin en cavale.

Les derniers jours passèrent à une vitesse folle. Il récupéra son visa en temps et en heure – la secrétaire qui le lui avait donné lui avait lancé un regard méprisant qu'il s'était forcé d'ignorer. Elle ne savait pas ce qu'il en était réellement, et si elle le considérait comme un traître, elle ne savait pas qu'il était en réalité prêt à risquer sa vie pour sa faction. Sa vie... Cela lui semblait surréaliste, mais les faits étaient là. Il n'avait plus de travail depuis bientôt deux semaines, et tout l'argent qu'il avait pu récupérer était bien en sécurité dans un coin de son petit appartement, avec le sac qui contenait quelques affaires, quelques potions de déguisement qu'il avait pensé à préparer à l'avance avec le peu d'ingrédients auxquels il avait droit pour un usage personnel, la cape d'invisibilité cachée, via un sortilège de dissimulation, dans la poche de poitrine agrandie d'une quelconque veste... Il n'avait pas grand chose. Juste ce qu'il fallait pour survivre quelques semaines dans un loyer miteux au propriétaire peu regardant sur l'identité de ses locataires. Matthew, qu'il ne connaissait que depuis une ou deux semaines et qui pourtant lui était déjà tellement utile (et compatissant), lui avait donné une adresse qu'il pourrait éventuellement utiliser. Les dires de son contact lui revinrent en mémoire alors qu'il lui donnait l'adresse en main-propre : « Normalement, il y a des chambres de bonnes libres. C'est au dernier étage et dans un quartier vraiment mal fréquenté, mais tu ne pourras pas faire le difficile Hansen. » C'était bien vrai. Il était à un tournant de sa vie, et cela risquait d'être difficile. Pour pouvoir survivre, il lui faudrait se cacher, mais surtout rechercher la protection des Phénix afin d'éviter les américains. A tout prix.

Le 4 Avril...
Nathaniel montra son visa avant de le ranger dans sa poche et de remercier poliment le sorcier qui lui faisait face. Il avança de quelques mètres et posa son sac avant d'écarter les bras pour se faire fouiller et montrer sa marque sur sa hanche. « Vous pouvez y aller. »« Merci, bonne journée. » Se retournant sur lui-même, il regarda une dernière fois Pré-au-Lard avant de traverser la porte et de transplaner non-loin de l'immeuble d'Arthur Fawkes. Celui-ci lui ouvrit rapidement la porte et le laissa entrer. « Nathaniel. Tu es à visage découvert, maintenant? » « Je n'ai pas eu le temps... Et puis, je suis allé directement chez toi. » avoua le concerné en pénétrant dans l'appartement. Ce n'était pas sérieux. Et si Arthur était surveillé? Ces quelques mètres qu'il avait fait à découvert pouvaient lui être fatals, des Américains pouvaient très bien surveiller l'appartement. Son mentor lui avait une fois avoué qu'il ne leur faisait pas confiance, ni à eux, ni à leurs méthodes extrêmes, et Nathaniel n'avait pas eu à mentir pour être d'accord avec lui.


« Et sinon, comment ça se passe, là-bas? » Le suédois garda le silence, les mains entourant le verre qu'Arthur lui avait donné. Enfin, il haussa les épaules et finit par ouvrir la bouche en désignant d'un signe de tête le sac qu'il avait posé dans l'entrée de l'appartement. « Pour faire simple, je ne compte pas y retourner. » Une exclamation de surprise lui répondit, et Nathaniel finit par expliciter son choix. « J'ai pris un visa et j'ai réussi à franchir la porte avec... La seule différence avec les autres fois est que je ne compte pas rentrer. Toutes mes affaires sont dans ce sac, je pense avoir une adresse en banlieue, quelque chose de provisoire avant de partir quelque part. Il faut juste, absolument, que les américains ne me trouvent pas, ou alors je suis bon pour le baiser des Détraqueurs. » « Mais qu'est-ce qui t'es arrivé, Nathaniel? » Un silence calculé lui répondit, avant que le suédois ne reprenne la parole. Tout était calculé dans sa tête, tout avait pour but d'achever de convaincre Arthur qu'il n'était plus un mangemort, juste une pauvre âme perdue. Il se passa une main fatiguée sur le visage et continua d'une voix atone. « Pour faire simple... Mon père, ce cinglé, m'a clairement dit avoir tué ma mère. » Lâcher une bombe ne pouvait pas ne pas le faire réagir, n'est-ce pas? Nathaniel eut un pauvre sourire : « Sérieusement. Après l'aliénation de Pré-au-Lard, après tout ce qui m'est arrivé à cause de lui, après que je sois considéré comme un traître et traité comme un sang-de-bourbe...  » Sa voix se brisa. « Ca faisait un moment que je doutais de la santé mentale de certaines personnes de mon entourage, mais... La discussion que j'ai eu avec mon père!? C'était... Enfin, je suis désolé de t'ennuyer avec ça, tu as sûrement d'autres choses à faire. C'est juste quelques histoires de famille.... Et je suis juste complètement... à bout. » En disant cela, il espérait provoquer l’apitoiement de son mentor. Il avait juste besoin d'un coup de pouce, et seul Fawkes pourrait le lui donner. Mais celui-ci restait silencieux.

« Au final, je me fiche d'être considéré comme un moins que rien à leurs yeux, puisque visiblement leurs valeurs ne valent rien. Je vais partir, juste aller dans un endroit où je pourrais faire quelque chose, je voudrais juste que tu m'aides avant. » Il releva son regard. « Dans la mesure du possible, tu sais que je ferais ce que je peux pour t'aider, Nathaniel. On a toujours été proches, et pour être franc, ça me peine de te voir dans cet état. Si tu veux rester ici cette nuit, le temps de te reposer, tu peux dormir sur le canapé, je vais devoir aller travailler bientôt, mais... Qu'est-ce que tu voulais? » Le jeune Médicomage releva les yeux et les planta dans ceux de Fawkes. « Dis moi juste. Hudson... Comment va-t-elle?  » Un éclat de rire retentit dans la pièce. « J'imaginais un énorme service, et tu me demandes ça?! Ca va, Nath. Elle va bien, ne t'inquiète pas. Tu penses toujours à elle? » Elle est l'argument numéro un qui me pousse dans les bras de l'Ordre du Phénix, bien sur que je pense à elle. Il sourit tristement. « Sept ans de relation, ça ne s'oublie pas comme ça.  »


Dé - Arthur est-il totalement convaincu et prêt à lui accorder son aide?
OUI, convaincu par l'histoire familiale de Nathaniel, il lui dit qu'il fera tout ce qui est en son possible pour le protéger de l'Ombre et des Américains qui auront sa peau - ceci inclut en parler aux Phénix et tenter de lui trouver un job discret à Ste Mang', parmi le flux de nouveaux Médicomages qui arrivent depuis quelques mois.
NON, Arthur connait Nathaniel, il sait également à quel point son histoire familiale est floue de ce point de vue-là, et le croit. Néanmoins, c'est encore un peu tôt pour le placer sous la protection Phénix. Il y songe, mais pour le moment il se contente de prier pour sa sûreté dans un coin de Londres où les US n'iront pas chercher... Il faudra encore quelques visites de la part de Nathaniel pour qu'il s'avoue complètement convaincu.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 14 Mai 2013 - 14:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Lun 13 Mai 2013 - 23:19

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté Mar 14 Mai 2013 - 21:44


Près d'un mois avait passé depuis que le médicomage avait emménagé dans un petit studio sous les toits, dans la banlieue londonienne. Le propriétaire, peu regardant sur ses locataires, avait seulement exigé d'être payé d'avance. Depuis, Nathaniel tournait en rond. Il était difficile pour lui de sortir, il était inutile de prendre des risques. Il serait bien passé plus souvent chez son mentor, mais celui-ci devait continuer sa vie, et le métier de Médicomage était l'un des plus prenants qui soit. Cette absence d'activité allait finir par le rendre fou, et le jeune Hansen avait finit par demander à Fawkes s'il ne pouvait pas l'aider en accomplissant une quelconque tâche à domicile. « N'importe quoi, même remplir des formulaires, je ne sais pas... Laisse-moi juste t'aider en attendant que je trouve quelque chose. » Arthur l'avait alors regardé de manière si sombre que Nathaniel lui avait demandé ce qu'il avait en tête. Il n'avait rien répondu, mais une semaine plus tard, un hibou écrit de sa main arriva dans la chambre que le mangemort occupait, l'informant d'une possibilité de poste d'aide-soignant dans un hôpital sorcier de campagne, au Nord de Londres. Le travail en question n'était pas gratifiant, mais le Médicomage ne pouvait pas cracher dessus. Après tout, cela lui offrait une occupation. Si Elena avait fait en sorte que le compte Hansen de Gringotts reste accessible en toute discrétion, et lui permette ainsi de vivre sans mourir de faim et avec un toit au dessus de sa tête, Nathaniel ne pouvait pas rester oisif plus longtemps en attendant qu'Arthur daigne le présenter à l'Ordre du Phénix. Son mentor était en effet trop méfiant, et l'Ombre s'en agaçait en silence : n'avait-il pas fourni toutes les preuves de sa non-allégeance aux Mangemorts? Que pouvait-il attendre de plus, excepté la preuve sur la longueur que Nathaniel n'était en effet rien d'autre qu'un traître?

Le 27 Avril.
Il s'était donc présenté à la date préconisée par Fawkes à l'Hôpital de Melbourn, au sud de Cambridge. Une ville mixte, mais la population sorcière des environs était suffisamment importante pour qu'un petit hôpital soit installé dans le quartier sorcier. John Mendelshon, le directeur, était un ami de longue date d'Arthur Fawkes, et ce dernier avait réussi à obtenir la faveur d'un travail rémunéré dans l'ombre pour Nathaniel. Oh, ce serait un petit poste, mais ils avaient besoin de personnel, et le jeune Hansen était compétent. Ce fut en tout cas l'avis du directeur après l'entretien qu'il avait fait passer au Médicomage. « Je comprends qu'Arthur vous ait pris sous son aile après toute cette histoire. Et bien, Monsieur Hansen, si vous désirez toujours ce poste d'aide-soignant, vous pouvez commencer dès la semaine prochaine. » « Ce sera volontiers, Monsieur.  »

Au sortir de l'hôpital, Nathaniel retourna chez lui. S'il s'était écouté, il serait directement allé chez Arthur Fawkes, mais il ne devait pas être rentré à cette heure-ci. Les horaires approximatifs des gardes que son mentor lui avait donné indiquait qu'il se trouvait à Sainte Mangouste pour encore trois heures. Il regarda l'heure : il était 15 heures. Il irait le voir dans quatre heures.

« Arthur. Merci énormément pour ce travail. Sincèrement, vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est un énorme soulagement pour moi. Je vous ai apporté un repas, si vous voulez, pour vous remercier... Je sais que vous revenez tout juste de l'hôpital. Je voulais vous envoyer un hibou, mais j'avais peur que celui-ci soit intercepté... Et je ne sais même pas pourquoi je te vouvoie, à vrai dire... » Un sourire l'accueillit et Arthur s'effaça pour le laisser entrer. « Je dois en déduire que ça s'est bien passé, alors. » « Je commence la semaine prochaine. » Nathaniel adressa un sourire rayonnant à son interlocuteur, chose rare chez lui, et Arthur le savait très bien. Il s'assit aux côtés de son protégé et le regarda longuement, avant de se décider à ouvrir la bouche. « Nath. Je sais combien ta vie a été bouleversée dernièrement, et à quel point il peut être difficile pour toi de te reconstruire. C'est pourquoi j'aurais une proposition à te faire. C'est moi, c'est Hudson, ... Nous te connaissons, et je sais que tu es sincère, que tu as coupé les ponts avec ta famille et tout ce qui concerne de près ou de loin les Mangemorts. A titre personnel, je ne peux qu'en être soulagé, même si tout ça est compliqué et que tu risques gros en vivant à découvert à cause des Amécirains... » Un silence s'ensuivit, pendant lequel les yeux du Médicomage tentèrent de masquer la joie et le soulagement qu'il ressentait à cet instant précis. « J'ai donc parlé de toi à un collègue que tu connais sans doute, William Wallas. Il a des relations dans le monde magique, et je pense qu'il peut t'aider. Après, je pense que tu te doutes que cela concerne...  » « ... L'Ordre du Phénix. C'est ça? » termina Nathaniel à la place de Fawkes. Il plaça un sourire désabusé sur son visage. « Tu as l'air bien sur de toi. Tu es sur qu'ils ne vont pas me tuer à la place? » Arthur secoua la tête. « Je pense qu'il a confiance en moi. J'ai toujours été à ses côtés, dès le début. Et je pense qu'on peut te protéger.  »

Nathaniel leva les yeux vers le plafond pendant quelques secondes. Par la barbe de Merlin, c'était pas trop tôt.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO. Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Animal you are, disposable, defenceless. Yes I am. #MISSION SOLO.
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs