V pour Vendetta (mission: Darrin)



 


V pour Vendetta (mission: Darrin)
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Batiments officiels magiques :: Tour des Médias
Anonymous
Invité
Invité

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mer 6 Fév 2013 - 16:07


Une nouvelle motivation envahissait la jeune Nott depuis quelques jours. Une fois qu’elle avait passé le moment de déprime intense qui avait suivi la mort de Mervyn, ainsi que le cap de l’alcoolisme passager, elle avait compris qu’elle n’avait plus qu’une chose à faire. Venger la mort de son ministre bien aimé. Pour ça, elle tuerait la Metelli, ou elle ferait tout pour que quelqu’un le fasse. Cependant, toute sa vengeance allait passer par un travail de longue haleine et pourquoi ne pas commencer par une mission propagande. Lorsqu’elle avait entendu l’ordre de mission, un sourire avait orné les lèvres de l’ancienne blonde. La tour des médias, elle la connaissait par cœur. Certes, elle allait devoir résister à l’envie d’aller saluer la petite Loïs Lang, qui avait bien profité de sa petite trahison auprès du ministre, mais tout ceci promettait d’être… Excitant.

Elle ne fit qu’hocher la tête lorsqu’Elena Kark lança la mission, mais ne répondit rien. Elle était toujours en colère contre son leader, qui selon elle, avait précipité la mort de son mari. Elle n’avait pas tenu la baguette, mais en les faisait s’enfuir comme des lâches, elle avait empêché bon nombre d’ombres de tout tenter pour leur leader. Finalement, la demoiselle se retourna et quitta la pièce, pour se rendre dans une pièce du QG, où l’attendrait probablement ce monsieur Winger. Ravie de voir des plans partout, elle s’approcha de l’homme, qu’elle salua chaleureusement. Bonjour Winger. On va attendre Hansen et ensuite, je vais vous expliquer comment on va entrer dans cette tour. L’homme hocha la tête, alors qu’elle se plongeait dans l’étude de ces papiers. Une boule étrange se forma dans son estomac. Mélange de souvenirs du passé, après tout, elle avait travaillé là bas pendant de longues années et devoir y retourner clandestinement lui faisait bizarre. Ses yeux se fermèrent doucement, elle essayait de se remémorer absolument tout ce qu’elle connaissait de la tour, sa sécurité, ses portes, ses couloirs, les chemins les plus courts pour aller de là, à là… Un vrai cauchemar, parce qu’elle se rendait compte qu’au final, elle n’avait jamais vraiment fait attention aux détails. Actuellement, elle était incapable de dire quel était le chemin le plus court de l’entrée, pour se rendre jusqu’au service de la TVM.

Un long soupir s’échappa des lèvres de la demoiselle. Encore une fois, elle allait payer son manque de concentration.. Ses yeux se posèrent de nouveau sur les plans et elle tenta de se remémorer tout, donnant un couloir à une ligne sur le plan, mais ce n’était pas vraiment facile. Toutes ces lignes se ressemblaient, elle paraissait ne pas se différencier les unes des autres et même en partant de la porte, elle n’arrivait pas à se diriger. Elle allait devoir le faire au feeling, parce que sérieusement, ce plan ne lui parlait pas du tout. Droite, gauche, droite, milieu, gauche, droite… Porte ? Sa tête se pencha doucement, alors que la porte s’ouvrait derrière elle. Hansen arrivait, elle allait enfin pouvoir parler… Elle releva la tête et essaya de calmer la nervosité et de cacher les tremblements de ses mains en les mettant derrière son dos. Bon… J’imagine que tous les protocoles de sécurité auront changé, si cette mis Lang est pas idiote. Du coup pour ça, on va naviguer dans le noir. Vous êtes doués pour ce type de trucs ? Lança t’elle à l’adresse de l’homme, bien plus vieux qu’elle. Il devait avoir une certaine expérience, du moins l’espérait t’elle, parce qu’elle n’était pas franchement douée pour déjouer les sécurité. Je ne serais donc utile que lorsque l’on sera à l’intérieur, pour vous guider. Elle n’allait pas être très utile donc, mais bon, il valait mieux qu’elle parte en mission, comme ça, plutôt que de rester ici à se morfondre sur la mort injuste de monsieur Kark non ? On a des choses à se dire encore, ou alors on y va ? Elle n’était pas très douée pour organiser les choses, alors autant laisser ça à son acolyte non ?
Revenir en haut Aller en bas

Darrin A. Hansen
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Ven 8 Fév 2013 - 7:06

L’ordre de mission émana d’Elena. Darrin eut un moment de surprise, il n’était pas encore habitué à ce que ce ne soit plus Mervyn Kark qui gouverne le navire. Il serra les dents, ne voulant pas dévoiler son malaise devant Elena. Et hocha de la tête. Voilà maintenant quelques temps que tout avait été retourné dans la société sorcière. Et il était bibliothécaire à Poudlard. Étrange comme poste pour lui, mais il fallait qu’il reste proche de la faction et le meilleur moyen était de s’occuper de la bibliothèque de la prestigieuse école de magie. Et tous les jours, il comprenait ce qu’avait vraiment de magique ce château. Pendant qu’il se rendait à ses appartements, il réfléchit à la mission qu’il devait accomplir. Ce n’était pas parce qu’on était bibliothécaire qu’on avait plus d’activités. Il n’avait pas chaussé les lunettes, ni la chaîne qui était censé retenir les dites lunettes. Il n’avait pas non plus adopté le style casual que l’on pouvait voir. Il était toujours Darrin Hansen, et il n’allait pas tarder à prouver ce qu’il entendait par là.
Bien sûr, il n’avait jamais mis un pied à la tour des médias, il l’avait aperçue au loin pour sûr. Mais il n’avait vraiment aucune idée de comment s’introduire dedans. Ce nouveau fief phénix ne lui plaisait aucunement. Ils allaient surtout s’en servir pour raconter leurs mensonges, truquer la vérité au profit d’une histoire montée de toutes pièces. Darrin en était presque malade. Et il eut soudain une pensée pour celle qui se disait actuellement Ministre de la Magie. Il fit craquer son cou, laissant le poison de la nouvelle se répandre encore une fois en ses veines. Nathaniel aurait dû la tuer, il aurait dû faire mourir cette putride et infâme personne. Il aurait fallu la torturer, cette américaine, seulement venue pour semer la destruction et la mort. La mort de Mervyn. Encore quelque chose que Darrin ne supportait venir à son esprit. La vie de leur leader, la vie de leur chef. Prise, comprimée entre les pinces de la mort. Exprimant son dernier souffle entouré des pires personne qui soit. Les yeux de Darrin roulèrent d’horreur dans leurs orbites. Ils cherchaient à cacher la vision qui assaillait l’esprit fertile de Darrin. Il se tint à la rampe de l’escalier qu’il descendait. Monde infâme, américains pourris et Phénix abjects.

Il finit par reprendre son chemin, atterrissant devant la forêt interdite. Il était temps qu’il rejoigne sa partenaire de mission. Non, il ne serait pas seul sur la tour des médias. Lizbeth Nott, s’il avait bien compris ce qu’on lui avait dit. Comme lui, obligée de retrouver un emploi depuis les événements. Et un certain Winger qui les accompagnait. C’était lui qui avait en sa possession le pouvoir de ramener les Phénix et la population à la réalité. Et il avait oublié de mentionner le polynectar, et dire qu’il allait se retrouver dans la peau d’un boutonneux qui venait à peine de sortir de ses études. Le dégoût passa sur son visage, il le camoufla l’instant d’après quand il pénétra dans le QG. Il se promena le long des salles, cherchant du regard où pouvait bien se trouver Lizbeth. Certes, il connaissait son visage, parce qu’il l’avait croisée au QG. De toute façon, il commençait à connaître pas mal de visages, qu’il pouvait associer à des noms. Il passa devant une vitre, dans le long couloir dont les lumières ne laissaient passer aucun détail. Il reconnut d’ailleurs quelques visages quand il tourna la tête, fit la liste des noms dans sa tête. Il était toujours utile de se rappeler de quelques noms rapidement. Il passa devant quelques autres salles avant de voir le visage de Mademoiselle Nott en plein conversation avec une autre personne. Bien, tout le monde était au rendez-vous.
Il entra dans la pièce et se présenta. Il eut plaisir à voir que la mission allait être faite dans la bonne volonté. Il écouta Lizbeth et regarda son joli minois se concentrer. Elle avait fait des recherches d’après ce qu’il pouvait voir. Il jeta un regard en biais sur les papiers qui jonchaient la table.
« Voici nos fioles de potion. Je ne sais pas si on en aura assez pour tenir tout le temps que nous serons dans la place. En revanche, pour entrer, je pense qu’il nous faudra ruser au delà du simple polynectar. Si quelqu’un sait comment falsifier des papiers, qu’il se prononce maintenant. Sinon, il serait toujours temps de faire quelques recherches pour nous permettre d’avoir au moins cet atout. N’oubliez pas que nous aurons sûrement des sondes de sincérité qui vont nous être imposée. Aucun objet de magie noire ne devra se trouver en votre possession. Je m’occuperai de vous faire passer l’entrée s’il y a le moindre problème. » Ses mains prirent appui sur la table. L’instant d’excitation qui précédait une mission. Il aimait ça et vivait pour.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Ven 8 Fév 2013 - 19:37


L’homme avait de bonnes idées, Lizbeth était vraiment contente de faire équipe avec lui. Au moins, ça lui permettait de ne pas trop s’égarer. Son esprit serait plus facile à gérer, parce qu’elle n’était pas seule. Si elle perdrait sa concentration dans une mission comme celle là, ils pouvaient très bien tous les trois se faire tuer. Et il n’était pas l’heure de mourir, pas encore, elle avait plein de choses à faire avant que la mort ne vienne la chercher. Pas aujourd’hui. Aujourd’hui, elle allait lancer sa vendetta, à base de spots publicitaires bien ombresques. Un sourire aux lèvres, elle écouta le discours de son partenaire et soupira doucement. Le problème, c’est si Lang a changé les papiers pour entrer. Je sais à quoi ressemblait les badges des stagiaires à l’époque, mais elle doit avoir tout changé non ? La jeune femme poussa un léger sourire, mais s’empara néanmoins de petits bouts de papiers qui traînaient. Elle y jeta un coup d’œil un peu perdue, après tout, c’était encore une fois quelque chose qui était entré dans sa mémoire pour en ressortir aussitôt. Les stagiaires, autant dire des insectes qui ne servaient qu’à lui servir un café dégueulasse. Néanmoins, elle sortit sa baguette, pour arranger les bouts de papiers, selon les souvenirs qu'elle avait des badges des stagiaires, du moins aussi bien que possible. Heureusement, pas de photos à y mettre. Elle termina son œuvre et se redressa, un sourire aux lèvres. Bien ! Alors ce truc ressemble aux badges des stagiaires lorsque j’étais là bas. Si ça a changé, ça sera à vous de jouer mon cher… Elle lui tendit son badge et sourit doucement : Damian Ladder. Désolée, c’est pas moi qui ai fait le nom. Elle accrocha le sien à sa veste, qui indiquait Alicia Krystal, avant de tendre le dernier à un certain, Paul Vegnace. Le sien était infiniment plus classe que les leurs, mais bon, elle ne devait pas y prendre attention.

Bien, alors si vous êtes prêt, je propose qu’on enfile nos superbes costumes et que nous nous rendions à Londres. Ah… Cette ville me manque déjà. La demoiselle était de bonne humeur, feinte malheureusement. La pression montait doucement en elle, c’était sa toute première mission depuis qu’elle était hors la loi. Et ça la perturbait. Ne pas pouvoir marcher dans les rues, avec son vrai visage, la perturbait. Et puis… Si elle croisait Aoden… Ses yeux se fermèrent, il fallait absolument qu’elle se calme. Sinon sa concentration allait partir en cacahuète et tout le monde sait comme ça vire lorsqu’elle n’est plus concentrée. Elle leva la tête et rouvrit les paupières pour plonger ses iris dans celles de son compagnon de mission. Etrangement, elle y puisa une force tranquille. Peut être parce qu’elle avait déjà combattu à ses côtés et qu’elle avait confiance en lui pour l’aider à mener sa mission à bien. Un nouveau sourire, plus confiant, se dessina sur le visage de la jeune femme, avant qu’elle n’attrape sa fiole. Elle la tendit vers Darrin. Santé ! Elle eut un petit rire et but cul sec la potion. Les doses étaient vraiment réduites, il fallait vraiment qu’ils fassent vite pour espérer rester suffisamment longtemps changé pour mener leur mission à bien.

Rapidement, elle se tourna vers les deux hommes. On se retrouve à la tour. Elle transplana aussi sec et une fois arrivée, elle sentit son cœur se serrer doucement. Tant d’années passées ici, et cette fois, elle allait y entrer déguisée, en tant que paria. C’était vraiment dur à accepter pour elle. Doucement, elle se mit à trembler. Ce n’était pas juste. Pourquoi n’avaient ils pas pu rester comme ils étaient, ces fichus phénix. Avec toutes ces lois, avec l’argent soit disant mal gagné. Et leur argent à eux, tellement américanisé que l’Angleterre sorcière n’était plus vraiment anglaise. La colère s’empara d’elle et elle sut qu’elle devait se calmer bien vite, sinon jamais elle ne pourrait continuer dans de bonnes conditions. Dites moi que ça ne durera pas. Dites moi qu’on va pouvoir revenir ici… Elle s’adressait à Darrin, qu’elle avait entendu arriver.
Revenir en haut Aller en bas

Darrin A. Hansen
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Dim 10 Fév 2013 - 23:29

Spoiler:
 
« Vous savez ma chère, il ne faut pas surestimer les Phénix, ce ne sont après tout, que des rebuts humains. »
Sa main se tendit pour attraper la fiole que lui présenta Lizbeth. Il l’avala d’une traite, grimaçant au contact du liquide avec ses papilles. Cela coula le long de sa gorge, l’empêchant de respirer, le temps qu’il déglutissait. Une piètre expérience qu’il était en train de subir. Il se sentit réduire en taille, prenant des formes aussi. Oh non, il ne voulait pas devenir un petit gros, un stagiaire qui ne valait rien. Son regard se perdit à la place où s’était trouvé Lizbeth quelques secondes auparavant. Il n’avait jamais pris de polynectar, mais il en connaissait les effets. Quand il sentit que son corps avait fini de changer, il consentit à baisser les yeux sur ce qui allait lui appartenir pendant quelques temps. Quand sa vision fut bouchée par une extension de son corps, il se posa des questions sur l’appartenance originale de la personne. Il mit ses mains dessus, passant à travers ses épaisseurs de vêtements. C’était chaud, c’était imposant. Il posa une main rapide sur son entrejambe, pris d’un doute. Oh non, non. NON. Il se repalpa ses excroissances. NON. Il appuya plus fortement dessus. Ah non ! Ça fait mal quand on appuie dessus ! Lizbeth s’était trompée de potion. Et maintenant, maintenant, il se retrouvait dans le corps d’un femme. UNE FEMME. Il fit apparaître un miroir et regarda son reflet. BORDEL DE TROLL, il avait justement une tronche de gnome de jardin ! Il ramassa ses cheveux qui lui chatouillait la joue, et les ajusta à l’arrière de son crâne. Comment faisait les filles pour s’attacher ces trucs longs déjà ? Tant pis, il les laisserait flotter dans le vent, tel une vélane. Sa chemise était trop grande, il fallait qu’il trouve autre chose en pantalon aussi. Il eut une intuition en la déboutonnant. S’il se mettait nu devant tout le QG, il n’en n’avait cure, après tout, ce n’était pas son corps. Il se retourna quand même faisant déguerpir les quelques sorciers de passage devant la vitre. Il passa sa chemise autour de la taille, l’accrochant avec quelques boutons et croisant les bras du vêtement autour de sa taille. Voilà, il avait une allure à peu près présentable. Il défit par la suite son pantalon de velours et s’en tailla un short d’un diffindo. Oh non, il n’avait pas peur de se montrer. Il savait par expérience, que les femmes arrivaient à faire ce qu’elles voulaient aux hommes en montrant un peu de corps. Il se déchaussa et entreprit de transformer ses chaussures d’homme d’affaires en ballerines légères. Il était certes un homme qui n’avait pas touché une femme depuis quelques années, mais il connaissait deux trois choses sur l’art du vêtement féminin.
Satisfait de son apparence, il partit à la rencontre de Lizbeth, pour lui expliquer comment on ruinait une mission simplement en échangeant deux potions. Il ne la reconnut pas sous ses airs de garçons, bien qu’il eut un doute sur les deux personnes qui étaient tendues, de dos en face de lui. Quand il s’approcha d’eux, Darrin entendit qu’on lui adressait la parole. Il saisit le sens latent et sut que ça lui était adressé.
« Made … Monsieur, veuillez vous rendre compte de votre erreur et échangeons nos badges. Vous me ferez le plaisir d’ajuster les visages réels aux badges. » Il y avait de la colère dans sa voix, même si son visage paraissait toujours aussi aimable et aussi moche. Il avait l’air d’une pucelle de 14 ans, et pourtant il était sûr que la personne à qui appartenait réellement ce corps, lui avait fait subir le passage de nombreux garçons. Il fallait qu’il retrouve de la souplesse dans ses gestes, il n’y avait pas de place pour la rigidité dans cette personne. Il fallait qu’il exorcise la personne de 45 années qu’il était au profit de sa jeunesse perdue. Il n’allait pas faire un scandale à Lizbeth, il n’en était pas question. Il se tourna vers le technicien qui les accompagnait. Et il reluquait Darrin ce pervers ! Il se pencha vers lui, et discrètement, posa une phrase dans son oreille. « Un geste déplacé, et je m’assure que vous ne soyez plus qu’un tas de cendres fumantes après cette mission. »
Reprenant un sourire, il se plaça en tête de file. En avant ! L’action allait enfin commencer.
En s’approchant de l’entrée, il aperçut les gardes. Son nez se fronça. Ils étaient effectivement de gros gorilles, les duper ne serait pas compliqué, mais si leur plan échouait, il ne voulait pas se confronter à eux.
Darrin commença à s’approcher de l’entrée, tout en laissant paraître la confiance qu’il voulait montrer. Il poussa le vice jusqu’à donner un mouvement de cheveux devant le vigile qui le regardait. User de ses charmes, il fallait. Il voulut passer directement, éviter l’arrêt badge. Mais le vigile l’arrêta d’une main.
« Personne ne passe sans montrer son badge. » Darrin prit une moue peinée et essaya de faire prévaloir qu’il connaissait la personne dont il avait pris le corps. Le vigile lui répondit d’une phrase brève, lui expliquant que depuis les récents événements, les consignes reçues avaient été claires. Darrin sortit à contre cœur son badge de sa poitrine, théâtralement. Oui, il l’avait rangé ici, parce qu’il avait coupé les poches de son pantalon en même temps que les jambes. Il avait d’ailleurs coincé sa baguette dans son tout nouveau short. Avec un petit sourire d’excuse, il passa le badge au gorille, maudissant intérieurement tous les phénix, les américains et toutes les personnes qui avaient enfanté cette vermine. Le vigile regarda son badge un court instant, et le lui tendit pour le lui rendre. Mais dans un sursaut, il le reprit et reporta son regard dessus. Oh non, tout se gâtait, il fallait que Darrin trouve une solution et un moyen de passer l’entrée. Vite ! Il avait la magie, mais un sort au milieu de toute cette foule n’allait pas passer inaperçu. Il allait découvrir le stratagème dans quelques secondes. Vite ! Il fallait employer les grands moyens ! Il tira discrètement et rapidement sur sa chemise, laissant apparaître sa poitrine en pleine rue. « OH NON ! C’est ce connard qui part là-bas qui me l’a défaite ! Aidez moi ! » Il décocha un regard à Lizbeth, pour qu’il l’aide à remettre sa chemise. Le vigile se tourna dans la direction que Darrin indiquait, il lui rendit son badge avant de faire quelques pas pour arrêter le malpropre innocent. Mais quand il se retourna vers Darrin, c’est un visage baignant de larmes qu’il fut accueilli. Darrin n’avait pas hésité à se mettre le doigt dans l’œil pour stimuler ses glandes lacrymales. « S’il vous plait ! Je me sens tellement humiliée ! » Il essayait de faire vibrer sa voix pour qu’elle paraisse aussi réelle que possible.

Dé 1 Les papiers de Liz marchent-ils ? :
 

Dé 2 L'astuce de Darrin réussit-elle en cas d'échec de Liz ? :
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.


Dernière édition par Darrin A. Hansen le Dim 10 Fév 2013 - 23:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Dim 10 Fév 2013 - 23:29

Le membre 'Darrin A. Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1

--------------------------------

#2 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 12 Fév 2013 - 16:17


Concentrée. Tel était le maître mot de Liz alors qu’elle transplanait non loin de la tour des médias. Tellement concentrée qu’elle n’avait même pas avisé l’erreur de potions. Certes, ses vêtements étaient un peu serrés, surtout son pantalon, mais elle avait simplement mis ça sur le fait que la nana dont elle avait pris l’apparence était plus étoffée qu’elle pouvait l’être. Pourtant, cette gêne au niveau de l’entrejambe, était vraiment étrange. Made … Monsieur, veuillez vous rendre compte de votre erreur et échangeons nos badges. Vous me ferez le plaisir d’ajuster les visages réels aux badges. Etonnée d’entendre une voix féminine, alors qu’elle était avec deux hommes, elle se retourna vers la voix et… Oh ! Voilà quelque chose qui n’allait pas. Si cette personne était Darrin, alors qui était-elle ? Enfin, pour la première fois depuis qu’elle avait ingurgité la potion, la jeune Nott baissa les yeux, pour regarder ses mains, qui n’avaient rien de féminines. Et cette gêne au niveau de son pantalon c’était… Non.. Pas… Possible ! Elle mit sa main devant sa bouche pour ne pas laisser échapper un cri. Elle s’était transformée en homme, c’était… Heureusement qu’elle portait une ample chemise presque masculine et que son pantalon ne faisait pas vraiment femme. Mais elle n’était pas à l’aise, pas du tout. De plus avec tout ça, sa concentration s’était fait la malle, pour ne laisser que le stress. Par la barbe de Merlin… Je ne peux pas le croire. Un homme. Comment aurait elle pu imaginer que la potion de couleur rose, était celle d’un homme ? C’était tout simplement inconcevable… En tout cas, elle vérifia très rapidement les badges, tentant de se reconnecter difficilement. Un geste déplacé, et je m’assure que vous ne soyez plus qu’un tas de cendres fumantes après cette mission. Messieurs ! Ca suffit ! Une erreur a été faite, maintenant ça suffit, on avance ! Sa voix grave, grondante, la surprit une seconde et elle manqua d’étouffer de rire en s’entendant. Néanmoins elle réussit à conserver son sérieux et suivit finalement Darrin qui s’avançait vers les vigiles.

Moment de vérité. Personne ne passe sans montrer son badge. La jeune femme venait d’entamer une prière envers tous les grands sorciers du monde, pour que ses badges fonctionnent. Elle faillit pousser un long soupir de soulagement lorsque l’homme commença à rendre son badge à Darrin, avant de sentir son cœur se serrer de nouveau à l’hésitation. Mais bordel, pourquoi était il aussi consciencieux ? Tout allait foirer, elle allait se faire arrêter. Dans sa tête, un feu d’artifice de panique explosa, jusqu’au moment où son compagnon ouvrit grand sa chemise. Non… Il n’avait pas… Elle manqua de rire encore une fois, cet homme était complètement fou. Mais elle n’hésita pas longtemps avant de se ruer vers lui, pour refermer sa chemise le plus rapidement possible. Ils fallaient qu’il profite de la diversion offerte. S’il vous plait ! Je me sens tellement humiliée ! Encore une fois, le gorille se détourna et Lizbeth en profita pour tirer le technicien vers l’entrée, pendant que personne ne regardait vers eux. Faites la choquée, invoquez un retard et rejoignez nous à l’intérieur rapidement. On vous attend ! Elle entra finalement, heureuse d’avoir franchi la première étape sans trop de bobos. Personne n’allait faire gaffe à eux maintenant qu’ils étaient entrés.

Cependant ils devraient aller vite. En perdant autant de temps à l’entrée, ça réduisait la durée d’effet du polynectar et ils ne devaient pas se faire prendre ici sous leurs réelles identités. Enfin, Darrin les rejoignit à l’intérieur et elle sourit à son encontre. Etre une femme vous réussi vous savez ? Elle le taquinait, certes, mais il était vrai qu’il semblait très bien s’habituer à sa condition de femme, alors qu’elle marchait en canard, tant elle se sentait serrée dans son pantalon. Elle ferma les yeux, pour se concentrer de nouveau. Ne pas penser à cet appareil génital masculin et simplement se concentrer. Peine perdue, elle n’arrivait pas à oublier. Bon sang ! Comment vous faites avec votre machin entre les jambes ? Elle secoua la tête, ils ne pouvaient pas foirer la mission à cause de sa masculinité éphémère. Elle poussa ensuite un long soupir, avant de s’engager dans un couloir, après un signe de main à leur encontre pour qu’ils la suivent. Ascenceur ! Droite ! Gauche. Droite ! Bureaux de Sorcière Hebdo… Elle se stoppa d’un coup, avant de poser la main sur la vitre, complètement sous le choc. Pourquoi était elle passée par là ? C’est mon bureau… Là bas… Au fond… Ses épaules tremblèrent doucement… Elle n’était pas à l’aise d’être ici. D’autant plus qu’une de ses anciennes collègues vint vers eux. Vous êtes les nouveaux stagiaires ? On a besoin de vous maintenant. Oh ! Oh… Tout ça n’était pas bon du tout. Ils devaient monter encore pour aller à la TVM, vite, trouver une excuse, quelque chose… A vrai dire, on est attendue à la télé !

Les dés:
 
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 12 Fév 2013 - 16:17

Le membre 'Lizbeth Nott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

--------------------------------

#2 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1
Revenir en haut Aller en bas

Darrin A. Hansen
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mer 13 Fév 2013 - 20:45

Darrin sentit Lizbeth et son parfum masculin passer derrière lui. Elle était suivie directement par le technicien. Et il était sûr qu’il ne manquerait pas de le reluquer en passant. Il regarda le gardien dans les yeux. « S’il vous plait, j’ai vraiment honte. En plus je vais être en retard à mon rendez-vous ! » Le ton montait, il y avait autant de supplication dans sa voix que de colère montante. Il regarda ses pieds en reniflant. Heureusement qu’il était bon acteur. Il devrait réussir à se défaire de la situation rapidement. Il poussa un gémissement de supplication et dans le même temps, il prit la décision de châtier Lizbeth une fois qu’il serait à l’intérieur. S’il parvenait à finalement rentrer. Son bras droit fit semblant de trembler légèrement pour laisser couler un peu de son vêtement. Un bout de son sein apparu au gardien. « OH ! Mais ne soyez pas un goujat voyons ! » Darrin s’efforça de remonter le peu de vêtement qui lui restait sur le corps pour pouvoir libérer son bras et frapper le gardien par la suite. « LAISSEZ MOI PASSER MAINTENANT SALE PORC ! Miss Lang en entendra parler ! » Il ne sut pas vraiment si c’était son insulte ou ce qu’il avait dit sur la-dite Lang, mais le portier décida de le laisser passer. Il n’avait pas vraiment su déchiffrer les sentiments dans son visage, sa propre face était pleine de cheveux qui dans sa diatribe s’étaient retrouvés collés à son visage.
Il repéra Lizbeth, s’approchant d’elle dans la ferme intention de la remettre en place quand elle lui sortit sa stupide remarque. Il faillit décocher sa baguette, mais non. Ce n’était pas le moment. Il ne fallait qu’il parte dans les extrêmes tout de suite. Ce n’était qu’une partenaire de mission, elle ne valait rien. Il n’écouta pas ce qu’elle disait, cherchant plutôt un moyen de réattribuer ses affaires à un endroit convenable sur son corps. Quand il eut fini de retrouver une convenable décence, il suivit Lizbeth sans décrocher une parole. N’allait-elle donc jamais se taire ?! Que c’était agaçant d’avoir quelqu’un qui avait toujours la bouche ouverte autour de soi. Et voilà qu’elle s’arrêtait, complètement abasourdie. Darrin la regarda, poussé dans ses retranchements. Il allait finir par simplement lui retirer l’information et la laisser ici. Il faillit par la tirer par l’épaule quand leur groupe fut alpagué par une grande dame. Elle avait de grosses lunettes, la faisant ressembler à une vieille chouette, prenant aussi des airs de folles tant ses cheveux se battaient avec des breloques à ses oreilles, à son cou, à ses poignets, à ses doigts. Darrin pensa que Lizbeth avait trouvé la parade, mais ce ne fut pas le cas quand la grande Harpie décida de les tirer tous les trois derrière elle. Bon, ils n’avaient pas le choix. Il fallait faire quelque chose pour la mettre hors de nuire dès qu’ils se retrouveraient complètement seuls avec elle. Elle envoya Lizbeth faire des photocopies, Winger allait chercher les maquettes à l’étage au dessus. Finalement, Darrin fut quémandé de la suivre dans son bureau. Il adressa un petit mot aux autres avant qu’ils ne se séparent. « [color=#6d0ca6]Rejoignez moi dans le couloir dans 5 minutes maximum, si je n’y suis pas. Continuez sans moi.[:color] »
Une fois la porte fermée derrière eux, la sorcière s’assit sur son bureau. « C’est moi qui m’occupent des petits nouveaux envoyés par les Ressources Humaines dans ce service. On m’avait prévenu des personnes qui pouvaient venir, mais je ne savais pas qu’il y aurait de si bonne recrue. » Singulier, il était sûr qu’elle parlait de lui au singulier. Il était sûr de ce qu’elle voulait. « Cependant, je voudrais savoir si vous vous adapterez facilement à notre hum .. environnement. » PARDON?! Darrin avait compris les avances, mais là, c’était encore plu clair. Non, il n’allait pas faire promotion canapé. Et puis de toute façon, il n’avait pas le temps. Pas du tout.
« Désolé, mais je ne joue pas ce petit jeu. » Il sortit sa baguette et lança un stupéfix. Elle s’écroula sur sa moquette mauve sans faire un bruit. Il la fit rouler sous le bureau, et suivit le tout d’un sortilège de désillusion. Oh, ta maman ne t’as jamais dit de te méfier des inconnus ? C’est dommage. Il sortit du bureau comme s’il ne s’était rien passé. Il espérait seulement que l’alerte ne serait pas donnée avant longtemps. Il espérait que les deux autres avaient réussi à s’en sortir. Il ne supporterait pas de voguer tout seul comme cela au milieu de la tour des Médias.

Dédééééééé:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mer 13 Fév 2013 - 20:45

Le membre 'Darrin A. Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

--------------------------------

#2 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1 V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Jeu 14 Fév 2013 - 20:53


C’était un véritable cauchemar pour la demoiselle Nott. Pour la première fois depuis qu’ils avaient quitté Pré-au-Lard, elle se demanda ce qu’elle venait faire ici. Bien sûr que les souvenirs allaient refaire surface, alors pourquoi… avait elle accepté de revenir ici. Maintenant, elle était comme pétrifiée face à cette ancienne collègue, cette traîtresse, qui était encore là, à parader dans les bureaux. Distraite par ses battements de cœur incessant, ainsi que par ses mains, qui ne cessaient de trembler, Lizbeth n’écouta que d’une oreille ce que disait son compagnon désormais féminin. Couloir, 5 minutes ! Ca elle l’avait entendu et elle en déduisit immédiatement qu’elle devait le retrouver 5 minutes plus tard dans le couloir dans lequel ils étaient quelques minutes plus tôt. Cependant, ça allait être difficile pour elle. Pas parce qu’elle était de corvée de photocopie, mais parce qu’aucun de ses muscles ne comptait réagir comme elle le décidait. Au lieu de déposer les feuilles sur un bureau pour se diriger vers la sortie discrètement, elle se rendit dans la salle des photocopieuses magiques. Comme si elle était… réellement stagiaire ici. Comme si elle était… encore en train de travailler pour Sorcière Hebdo. Comme si ces stupides et imbéciles de Phénix ne s’étaient jamais alliés aux américains afin de remporter une place qui n’était pas la leur. La jeune demoiselle eut soudain les larmes aux yeux, alors qu’une sourde colère s’empara d’elle. Elle était à deux doigts de prendre sa baguette, pour lancer des sorts à tous ces traitres travaillant encore ici. La vision du technicien, non loin, qui lui faisait des gestes discrets pour qu’elle se dépêche, la ramena sur terre finalement et elle lâcha tous les parchemins qu’elle avait entre les mains. La vengeance viendrait plus tard. Pour l’instant, elle devait juste finir cette mission, et la réussir. Elle s’en faisait la promesse. Ceci serait la première pierre à l’édifice du retour mangemort. Tous ces idiots alors se mordre les doigts de s’être attaqué à eux.

La tête dans les nuages, elle se dirigea enfin vers le couloir, sans même attirer l’attention de quelqu’un. Après tout en tant que stagiaire, elle avait à peu près autant d’importance qu’une déjection de chien, alors personne ne faisait vraiment attention à elle. Finalement, Darrin arriva vers eux et elle laissa échapper un petit sourire. Comment vous avez-vous pour vous sortir de là ? Elle se mordit la lèvre finalement, avant de se souvenir qu’étant un homme, elle ne devait probablement plus le faire, tant qu’elle était là. Elle reprit la route ensuite, bien décidée à arriver au bout. Ils n’avaient plus que deux étages à monter avant d’arriver à la TVM. Les escaliers étaient presque vides, personne ne les remarquerait. Enfin, ils arrivèrent dans l’antre et il y avait beaucoup de monde. Beaucoup trop de monde. On y arrivera pas ! On doit traverser les plateaux pour se rendre à la régie. Et même là y’aura du monde. On aurait peut être du attendre la pause déjeuner pour venir là. Elle secoua la tête, elle douta soudain de pouvoir réussir la mission qui lui avait été donnée. Pourtant elle voulait absolument réussir cette fois. Elle voulait prouver à dame Kark qu’elle n’était pas une idiote sans cervelle et inutile. Vous avez une idée ? Un de vous ? Elle avait beau se creuser les méninges, elle n’arrivait pas à avoir un éclair de génie.

Heureusement, l’univers semblait être avec elle, puisqu’un homme se dirigea vers eux. Elle fit un sourire, alors qu’il regardait en direction de Darrin la fille. Toi ! Ramène toi au maquillage, t’es la nouvelle miss météo hein ? Allez dépêche toi, t’es à l’antenne dans 10 minutes ! Quand à vous deux, vous êtes pas censé apporter ces cafés à la prod’ ? Il désigna deux plateaux avec des cafés dessus et Lizbeth en attrapa un, immédiatement imité par Winger. Brillez ! On essaye de faire au plus vite avec Winger. Elle se dirigea ensuite vers la salle de production, là où était tous les moniteurs de diffusion. Maintenant, il faudrait jouer serré. Elle fit un clin d’œil à Winger, avant de trébucher finalement. Tous les cafés qu’elle portait se répandirent sur les régisseurs.
(Lancé de dé)
L'avantage de la pause café, c'est qu'ils étaient tous en train de discuter autour d'une table ronde. Aucune des personnes présentes n'échappa au désastre, diversion parfaite. Tous ceux qui avaient été touché se relevèrent en criant et l'insultant. Winger profita de ce petit intervalle de temps pour s'occuper du spot, qu'il lança ensuite. Il devait être diablement efficace s'il voulait réussir à finir ça. Les techniciens étaient tant occupés à vociférer qu'ils ne remarquèrent pas le pirate. Maintenant il fallait partir. Et vite, parce que l'homme, qui était censé être Lizbeth, était en train de redevenir femme.

Les dés:
 


Dernière édition par Lizbeth Nott le Jeu 21 Fév 2013 - 18:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Jeu 14 Fév 2013 - 20:53

Le membre 'Lizbeth Nott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1

--------------------------------

#2 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Darrin A. Hansen
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Sam 16 Fév 2013 - 21:30

Brillez !
Alors, on allait remettre les pendules à l’heure pour commencer. Il n’était pas une stupide greluche qui présentait la météo. Deuxièmement, il avait autre chose que de se pavaner et de se faire pouponner au maquillage. Il éternua d’ailleurs sur le miroir en face de lui quand une des maquilleuse lui mit de la poudre avec sa baguette dans la figure. Il lui glissa un regard en coin, en se recommandant silencieusement de ne pas tuer tout le monde maintenant. Troisièmement, il n’était pas un PUTAIN DE DIAMANT !

Il rongeait son frein pendant qu’il attendait sur le côté de la scène. Il attendait pour donner le show et faire comme s’il était plein d’entrain, avec des seins qui débordent de partout, une paire de fesses assez jolie. Alors que le jingle pour la météo se diffusait, il se plaça sur la scène, regardant droit dans le prompteur. Il commença à débiter les âneries que diffusaient ce ramassis de connerie de TVM. « Et des nuages sur l’Ouest, de la pluie partout ailleurs. Et particulièrement en Écosse, où il faisait toujours moche. » PROPAGANDE. Il y avait eu un beau soleil quand il était parti ce matin. Darrin réprima difficilement un air de consternation sur son visage. Il avait presque finit de débiter toutes ces bêtises quand il se rendit compte que son corps changeait. Voilà qui devenait intéressant, le polynectar prenait fin. Et en plus, il aurait eu son moment de gloire. De toute façon, il devait déjà être recherché. Il n’eut pas le temps de réajuster ses vêtements qu’une voix lui enjoint de se baisser. Qu’importe sa provenance, il fallait toujours suivre les conseils avisés. Il se baissa au moment où quelques sorts s’écrasaient à l’endroit où il avait été une seconde auparavant. Il sortit un bouclier quand il vit que Lizbeth lui faisait signe de le rejoindre dans la régie. D’accord, il allait falloir la jouer fine. Ou pas.
« BOMBARDA MAXIMA ! » Le trou dans le plafond fit descendre quelques collègues qui se demandaient ce qu’il se passait en écrabouilla d’autres. L’instant de surprise fut assez pour que Darrin se faufile jusqu’à la salle de production. Il n’exécuta pas de roulades impressionnantes dans dans son parcours, il ne sauta pas au dessus des corps et n’évita pas les sorts en se tordant comme s’il avait été fait de plastique. Il courut, juste. Et très vite, à mesure qu’il s’enfonçait des gravats dans les pieds devenus trop grands pour ses ballerines. Quand il rejoint la salle, presque à bout de souffle. Il barricada la pièce avec un sort, et se tourna vers le technicien.
« Si on vous laisse un peu de temps, vous pouvez peaufiner tout ça ? Leur faire manger la poussière télévisuelle ? » Il attendit l’assentiment du technicien pendant qu’il aida Lizbeth à mieux protéger la porte.
« Vous savez s’il y a une autre entrée, sortie que celle-ci ? » Le mur prit un coup à sa droite. Il trembla sur ses bases. D’accord, ce n’étaient que des frivoles de l’audiovisuel, mais ils avaient quand même de la capacité magique. Il fallait qu’ils trouvent un moyen de sortir prestement d’ici.
Non, Lizbeth lui confirma qu’il n’y avait pas de porte de sortie. D’accord, Darrin réfléchit rapidement, estimant les portes de sorties potables. La ventilation, ou descendre à l’étage d’en dessous.
Les coups continuèrent dans la porte et sur le mur. Il se tourna un instant pour aviser une grille de ventilation. Il lança un sort pour la retirer et regarda les deux autres personnes. « Okay, on va faire une sortie. Winger, vous arrêtez ce que vous êtes en train de faire. Non, pas de jérémiades. Et vous grimpez dans ce conduit. Tout va se lancer automatiquement ? Bien. Miss Nott, vous suivez. Et je m’occupe de finir tout ça. »
Il laissa les deux grimper d’abord et pendant qu’il considérait la porte, celle-ci céda. Dans un regain d’énergie, il lança un fumos sur la salle. Juste à temps pour prendre la fuite.


Oui : Il y a une autre porte derrière eux.
Non : Autre solution !


Oui : Le technicien a le temps de finir de saboter les spots.
Non : Trop tard, si on veut pas mourir ici, vaut mieux se barrer.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.


Dernière édition par Darrin A. Hansen le Sam 16 Fév 2013 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Sam 16 Fév 2013 - 21:30

Le membre 'Darrin A. Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1

--------------------------------

#2 'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 26 Fév 2013 - 19:41


Bon très bien… Ils commençaient vraiment à être dans la merde à cet instant. Enfermés dans la régie, il semblait impossible de pouvoir s’échapper de cette tour, à la fois tant aimée et tant détestée. Un vilain pressentiment était en train de prendre la petite blonde, alors qu’elle se remémorait sa vie ici. Elle avait réellement aimé travailler entre ses murs et pour l’instant, elle avait la désagréable impression que ces mêmes murs seraient son tombeau, leur tombeau en vérité, parce qu’elle n’était pas seule dans cette galère. Et heureusement d’ailleurs, parce qu’elle serait probablement déjà morte dans le cas contraire. Ce besoin de ramener tout le monde a bon port la maintenait active, lui permettait d’empiler du matériel inutile devant la porte, en une bien mince barricade. Vous savez s’il y a une autre entrée, sortie que celle-ci ? Pendant une seconde, la demoiselle le regarda avec un air ahuri, avant d’éclater de rire. Regardez autour de vous Hansen. Vous croyez vraiment qu’il y a une autre sortie dans cette pièce close ? C’était une évidence même, d’où son rire… mais elle dissimulait surtout un malaise, de plus en plus présent. Elle avait peur de mourir. Ca n’avait pas été le cas lors de l’attaque du ministère, mais là, elle était complètement morte de trouille à l’idée de trépasser. Pourtant, ça serait une douce délivrance de tous ses tourments mais non, elle ne pouvait pas partir maintenant, pas sans avoir vécu le vrai grand amour. Okay, on va faire une sortie. Winger, vous arrêtez ce que vous êtes en train de faire. Non, pas de jérémiades. Et vous grimpez dans ce conduit. Tout va se lancer automatiquement ? Bien. Miss Nott, vous suivez. Et je m’occupe de finir tout ça. Hein ? Elle sursauta finalement, sans s’être rendue compte d’avoir perdu le fil. Elle avait probablement eu les bras ballants pendant quelques secondes, sans s’en être rendu compte.

Elle devait se reconcentrer, et sur le champ si elle ne voulait pas mettre tout le monde en danger. Ainsi sous l’injonction de son partenaire, elle grimpa habilement dans le conduit d’aération et suivi finalement Winger, les yeux rivés sur son popotin. C’est à cet instant qu’elle se rendit compte qu’elle-même devait offrir une parfaite vision à Darrin, aussi lança t’elle à voix basse : Ne vous avisez même pas de mater Hansen. Certes, dans le contexte, ça pouvait paraître ridicule, mais elle trouvait important de maintenir une humeur légère, afin de ne pas se morfondre dans l’horreur de leur situation. Maintenant que l’alarme était donnée, ils ne pourraient probablement pas sortir et vu ce que les phénix avaient fait à Mervyn, il semblait évident qu’ils n’en sortiraient pas indemne.

Progressant doucement dans les conduits, elle se sentit commencer à suffoquer doucement, alors que son cœur battait beaucoup trop vite. Hansen ! Faut qu’on sorte de là. Je vais pas… bien… Elle commençait d’ailleurs à s’agiter, un peu trop, puisque la grille sur laquelle elle était céda soudain, la faisant tomber en plein milieu d’une salle de réunion, heureusement vide. Après s’être relevée avec difficultés, elle regarda autour d’elle pour se rendre compte que l’étage avait été vidé, probablement à cause de leur "attaque". Venez tous les deux ! L’étage est vide, il faut en profiter. Elle sourit aux deux hommes lorsqu’ils l’eurent rejoint et finalement, elle prit la tête de leur petit groupe pour les mener, non pas vers l’entrée principale, mais vers le réfectoire. Les cuisines avaient une sortie, qu’ils pourraient probablement utiliser. Le tout étant d’y parvenir en un seul morceau. Baguette en main, Liz s’aventura prudemment dans les couloirs, puis dans les escaliers. Deux hommes arrivaient vers eux lorsqu'ils furent au rez de chaussé. Une patrouille probablement. Le mieux maintenant était de faire demi tour, de se mettre à courir, mais Winger semblait en savoir décidé autrement. Il vint devant les deux hommes, baguette en main, prêt à leur faire face. Filez tous les deux ! Rentrez à Pré au Lard ! Le spot devrait commencer juste avant les infos du soir. Lizbeth le regarda pendant plusieurs secondes, avant d’avancer vers lui pour l’empêcher de faire ça.


dés:
 


Dernière édition par Lizbeth Nott le Mar 26 Fév 2013 - 21:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 26 Fév 2013 - 19:41

Le membre 'Lizbeth Nott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Darrin A. Hansen
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 5 Mar 2013 - 13:35

Winger passa devant la baguette tendue de Darrin. Leur laisser de l’avance, leur éviter de se faire prendre. C’était une initiative que Darrin approuvait. Il aurait voulu passer pour un brave devant la jeune femme, mais la remarque lancée dans le conduit d’aération avait eu un piètre effet sur lui. Il ne se permettrait pas une chose de la sorte avec une femme. Et surtout, il avait autre chose de plus intéressant à faire que de regarder dans la culotte de quelqu’un. Il n’avait déjà pas utilisé son précédent changement de personnalité pour se reluquer lui même. La vue que Lizbeth lui avait offert n’avait définitivement aucun intérêt pour lui. Que faire d’un vagin ? Pouvoir s’amouracher du premier venu et lui donner des preuves d’amour ? S’offrir à lui avec passion et sans retenue ?
En somme, c’était devenir inutile. Une femme se devait d’être belle et faite de l’éther même. Rien que par sa présence, elle doit faire palpiter le cœur du plus froid des hommes. Qu’elle ne doit-elle pas proposer ses charmes, devenir une putain aux attraits développés pour séduire l’homme de passage, faire de son corps une ode à l’amortentia.

Si la parole de Lizbeth avait heurté ses oreilles avec la force d’un train à pleine vitesse, la moue que Darrin arbora et son geste de la baguette s’évanouirent tel le souffle d’un enfant dans l’hiver monotone. Il s’était retenu de répondre, arguant en lui-même qu’être la proie de ce dénigrement de sa respectabilité ne devait pas atteindre les buts fixés par Elena.

Courage, en faire preuve obstinément n’était pas vraiment la meilleure façon de vivre sa vie. Winger l’apprendrait sûrement à ses dépends. En attendant, Darrin tourna les talons. Ils ne pouvaient pas définitivement passer par le chemin qu’avait prévu Lizbeth. Ses pas le menèrent à un coude. Qu’il se débrouille le technicien, dans sa vision des choses, Darrin ne tenait pas particulièrement à savoir comment la nouvelle brigade des traîtres phénix et des envahisseurs américains s’occupent des leurs captures. Un sort s’écrasa sur le mur qu’il longeait, illuminant sur son passage la moquette caroube du hall dans lequel il venait d’entrer. Bien, les ascenseurs devant les deux mangemorts exsudaient les miliciens comme s’ils faisaient partie des murs et avaient attendu que l’Ombre vienne réchauffer le bâtiment pour se répandre et tâcher le sol de leurs odeurs infectes de mort et de honte à la patrie.

Comme un silence se répand vite quand la parole vient à manquer pour exprimer les mots. Comme la braise s’éteint rapidement quand le manque d’oxygène agresse. Comme le vent s’éteint dans les grandes forêts un soir d’été. Quand Darrin attrapa Lizbeth par le bras, il comprit ce que cela voulait dire. Il comprit que la mort était à chaque palier de l’ascension sur le chemin de vieillesse. Et un seul élément, un rien pouvait tout faire voler en éclat. Le vase de la vie, au ralentit, renversé sur son piédestal. Plongeant dans sa course folle, pellucide comme au premier jour ou tacheté de l’horreur du monde, il vibre de l’action. Le fracas, qui sera là pour l’entendre ? Qui sera présent pour ramasser les morceaux de la vie, éparpillés aux quatre coins de la pièce ?

Enserrant le bras de Liz dans sa main, il maintint le lien physique qui les tenait. Et les voilà à faire demi-tour, espérant que le technicien ait réussi à s’en sortir. Les pas s’allongèrent, guidant leurs propriétaires jusqu’à l’expression même de ce ressentit qui vous surprend dans le sommeil. La sensation de tomber sans fin.
Le cadavre de Winger reposait, désarticulé contre le pan de mur qui s’affichait devant leurs yeux. Scène improbable du mangemort qui touchait du bout des doigts la moquette et regardait vers eux d’un air vide. Scène macabre, resplendissant de la mort que pouvait insuffler n’importe quel américain, n’importe quel phénix. Le frisson du grand marcheur noir, emportant l’âme du technicien lui parcourut les épaules. Resserrant ses mains sur sa baguette et Lizbeth, il aboutit devant les rangées de sorciers qui se tenaient face à lui. D’un sortilège, il arbora le couloir d’un bouclier. Plus de temps pour les jérémiade, plus de temps pour les épanchements.
« A quel étage nous estimez-vous ? »
La voix de Lizbeth s’éleva pour donner l’information à Darrin. Bien, il avait une idée, mais il fallait qu’il trouve un moyen de faire diversion. Des bruits vinrent faire leur apparition. Coincés qu’ils étaient. Une porte de sortie, il fallait une porte. Mais il leur fallait surtout une diversion.
Darrin lança deux assurdiatio dans les deux directions des couloirs. Maintenant, la diversion allait pouvoir se faire. « Lizbeth, vous connaissez le dimateriallisos ? Bien, je vais tenir un sortilège de protection autour de nous et vous allez me le lancer, puis vous le lancer. Dans la seconde suivante, nous descendrons. Convexio ! Lancez un fumos aussi. Nous seront invisible pour eux, mais faites attention à ne pas être irritée par la fumée. » Darrin se concentra sur le sort qui se déployait au dessus d’eux. Il espérait qu’il tiendrait assez longtemps pour que Lizbeth puisse lancer ses sorts. La fumée s’empara de son nez, il la sentait essayer de traverser ses paupières closes. Tant pis, cela ne lui serait que plus profitable s’il fermait les yeux et se concentrait uniquement sur leur défense. Quand il sentit quelque chose le parcourir pendant que la baguette de Lizbeth s’enclenchait dans ses côtes. Il faillit laisser tomber son sortilège mais tint bon pendant les quelques secondes qu’ils avaient besoin. Le feu vert de Liz se fit entendre dans les bruits sourds des sortilèges qui les atteignaient autour d’eux. « A trois, on descend. Un, deux, trois. » Darrin interrompit son sort pendant qu’il se laissait glisser dans le sol. C’était une très étrange sensation qu’il avait. Quand ses pieds atterrirent sur le sol, il consentit à ouvrir les yeux. Bien étrangement, il n’y avait personne dans le couloir. Les forces avaient dû toutes être déployées à l’étage d’au dessus. Malheureusement, ils n’avaient pas le temps de faire mieux. Il fallait qu’ils s’en aillent. Qu’ils trouvent la cave et s’enfuient par les égouts pour pouvoir transplaner.

Spoiler:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 5 Mar 2013 - 13:35

Le membre 'Darrin A. Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1 V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mer 20 Mar 2013 - 11:14


Les souvenirs s’intercalent avec le présent et la demoiselle sait très bien que si elle tourne encore une fois les talons, elle ne pourra jamais se le pardonner. Lors de l’abandon de Mervyn un mois plus tôt, elle n’avait pas vraiment eu le choix étant donné qu’il s’agissait là d’un ordre de son ministre, le dernier qu’il avait lancé avant de mourir. Mais là, maintenant, elle ne pouvait pas le laisser se sacrifier pour qu’ils survivent. Elle voulu avancer d’un pas, mais une poigne de fer la retenait. Elle voulu lancer un regard noir à son propriétaire, mais ne put finalement que le suivre lorsqu’il fit demi tour. Ce n’était pas qu’elle manquait de force, mais simplement, son esprit était parti ailleurs. Bien loin. Le visage de Mervyn s’imposait de nouveau à elle et en fait, elle était à deux doigts d’éclater en sanglots. Ce n’était pas la mort probable de Winger qui la mettait dans cet état mais simplement les souvenirs que ça faisait remonter à la surface. Sans même savoir où ils allaient, sa baguette tremblante dans sa main, Lizbeth essayait de retrouver pied, mais elle était bien incapable de se remettre de ses émotions. Jusqu’à ce cri, qu’elle poussa finalement en voyant le cadavre de leur technicien. Aussitôt elle plaqua sa main, celle contenant la baguette, sur sa bouche, pour s’empêcher de faire trop de bruits, mais les larmes commençaient à couler le long de son visage. Sans dire un mot, elle suivit Darrin lorsqu’il se remit à marcher, appréciant le contact entre eux. Si elle avait été seule, elle se serait probablement écroulée de douleur sur le sol, en ne bougeant plus. Assurément, s’ils survivaient, ça serait grâce à cet homme, qu’elle connaissait pourtant si mal avant.

A quel étage nous estimez-vous ? Qu…Quoi ? Elle releva les yeux vers lui et remarqua finalement qu’ils avaient cessés de marcher. Ah on euh… Le premier je pense. Elle releva ses yeux vers lui, avant de les sécher d’un geste rude. Elle ne pouvait pas pleurer et le laisser lui aussi dans la merde. Non. Elle allait l’aider maintenant et tout faire pour ramener ce type à la maison. Plus question de laisser mourir quelqu’un. Lizbeth, vous connaissez le dimateriallisos ? Elle hocha la tête, resserrant sa prise sur sa baguette. Elle ne savait pas vraiment ce qu’il voulait faire, mais elle était contente qu’il ait tout pris en main. La brunette ne savait pas vraiment quoi faire pour se sortir de là et elle préférait largement s’en remettre à lui. C’était peut être un plan foireux pour ce qu’elle en savait, mais elle n’en avait pas de meilleur. Bien, je vais tenir un sortilège de protection autour de nous et vous allez me le lancer, puis vous le lancer. Dans la seconde suivante, nous descendrons. Convexio ! Lancez un fumos aussi. Nous seront invisible pour eux, mais faites attention à ne pas être irritée par la fumée. D’accord… Tout cela lui semblait terriblement fou. Elle était persuadée de ne jamais réussir à tout enchaîner comme il le fallait. Juste douze secondes pour descendre, une erreur et ils seraient coincés pour l’éternité dans ce sol. Un sort peu enviable, mais ils n’avaient pas franchement le choix. Alors à son décompte, elle hocha la tête et lança finalement un fumos, pour être invisibles. Aussitôt, la fumée lui irrita les narines et les yeux, mais elle se força à les garder ouverts, pour lancer le sort sur Darrin. Elle souffla en remarquant que ça fonctionnait et se le lança ensuite sur elle-même, en croisant les doigts de nouveau. Dimateriallisos ! A son tour, elle se laissa glisser sur le sol et une fois en bas, elle poussa un long soupir…

J’aurais pas parier sur nous mais… Bravo Hansen ! Elle ne pouvait pas parler plus maintenant, elle était bien trop sous le choc de ce qu’il venait de se passer. Les sorts au dessus d’eux devaient être en train de se dissiper et elle aurait pu sourire de leurs réactions, si la douleur ne venait pas enserrer son cœur doucement. Winger était mort et elle se laissa tomber au sol en s’en souvenant soudain. La douleur dans ses genoux la ramena à la réalité et elle releva les yeux. On doit atteindre les archives, dans la cave. Y’aura forcément un accès vers les égouts. Suivez moi ! La demoiselle se releva tant bien que mal, et se mit à courir dans les couloirs, sans même se préoccuper de son accolyte. Elle ne savait pas s’il suivait, mais elle ne ralentirait pas. C’était ses dernières forces que la Nott venait de lancer dans la bataille et si elle s’arrêtait, jamais elle ne repartirait. Ils arrivèrent enfin devant la porte des archives, mais elle était verrouillée, forcément. Alohomora ! Un déclic se fit entendre et elle ouvrit la porte doucement… Elle se précipita à l’intérieur et tenta de lancer un bombarda, qui se solda par un échec, bien sûr…Je… Vous pouvez faire un trou ou je ne sais quoi ? Je ne sais pas du tout comment faire pour qu’on descende. Je ne peux pas relancer un Dimateriallisos, c’est dangereux je pense. Il fallait qu’il ait une idée. Sinon, ils étaient toujours autant dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas

Darrin A. Hansen
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Ven 12 Avr 2013 - 19:35

Darrin condamna la porte de la salle qui venait de les accueillir. Les lumières s’étaient allumées dès qu’ils avaient pénétrés dans les lieux, des rangées d’étagères pleines s’enfilaient les unes devant les autres dans un nombre infini. Ainsi, ils étaient dans les archives de la tour des médias. Cela le faisait un peu rire de se retrouver dans la mémoire de tous les événements recensés. Il entendit Lizbeth dans son dos qui recommençait à courir, mais il commençait à être un peu fatigué, et s’il n’avait pas de l’adrénaline qui courait dans ses veines, il ne lui aurait pas été possible de se retourner et de la suivre dans ses pérégrinations. Apparemment, elle savait où elle allait quand elle s’arrêta devant un mur et s’essaya au sortilège de bombardement, sans succès. Darrin réfléchit quelques secondes, il ne fallait pas qu’ils trainent ici, même s’ils semblaient s’être perdus dans le fond de la tour des Médias, il y avait toujours moyen que des systèmes de détection les ai repérés. Il ne fallait pas non plus que s’ils empruntent un passage, les ricains puissent les suivre allègrement. Il passa en revue les sorts qu’il avait en tête, mais il ne voyait pas d’autre solution que d’y aller comme si sa vie en dépendait, et sa vie en dépendait sûrement. Il poussa Liz hors de son chemin et s’avança devant le mur. « Je vous jure qu’une fois que nous sortirons d’ici, j’irais savourer le spot à la TVM. »
Sa baguette s’éleva et s’abattit dans le geste de percée, il n’y avait pas d’autre choix que de jouer au tout pour le tout. Tant pis si une partie du bâtiment s’écroulait sur eux, tant pis si seules les archives contempleraient leur mort.
« BOMBARDA MAXIMA »

Suivant l’explosion qui fit surtout de la fumée, Darrin se rendit compte qu’il n’avait réussi qu’à faire un minuscule trou dans le mur, tant mieux, c’était toujours ça de pris. Il faillit être content de lui, quand il remarqua que personne ne pourrait passer dans ce trou. Il regarda Lizbeth et faillit ouvrir la bouche quand une autre explosion retentit de l’autre de la salle. Il se retourna, assez rapidement pour voir que les personnes se déployaient autour de la salle, comme le véritable commando qu’ils étaient. Darrin eut une moue contrarié mais ne dit rien, ils étaient juste repartis dans la bataille, et se concentrait. Les tireurs d’élite allaient facilement pouvoir les encercler s’ils ne voyaient pas d’où il pouvaient venir. Il donna quelques coups de baguettes et les étagère commencèrent à s’incliner dangereusement pour au fur et à mesure des oscillations qu’il leur imprimait. Quand le vacarme de leur chute commença à faire vraiment du bruit, il se permit de se retourner et de s’occuper d’agrandir le trou dans le mur, il fallait qu’ils sortent de là rapidement.

Le souffle court de Lizbeth attira son attention et elle la vit lutter avec plusieurs personnes qui s’étaient glissées entre les bibliothèques à terre. Elle le protégeait en même temps qu’elle essayait de les tenir à distance. Darrin reprit le combat, les forçant à reculer en core plus, maintenant qu’ils étaient deux. Mais les bruits du combat attiraient de plus en plus de miliciens. Il fallait qu’ils trouvent un moyen de ce sortir de ce conflit indemnes, ou sinon, rien n’aurait plus d’importance. Il n’avait même pas pensé à prendre une potion de suicide. Et qui trierait les livres à Poudlard ? Qui préviendrait Lennart de sa mort ? Cela l’attristerait au plus haut point. Du moins, il pourrait rejoindre … Non, il ne le pouvait pas, c’était pour elle qu’il faisait ça, pour sa mémoire, pour leur passé commun, pour leur futur commun qu’ils n’auraient jamais.
« WIRBELSTURM »
Dommage pour les conséquences, mais c’était le seul moyen pour qu’ils puissent tenir à distance les miliciens assez longtemps. Malheureusement, dans la création de la tempête, il reçut un sort perdu qui lui coupa la jambe. Maintenant il saignait, alors que ses autres blessures venaient presque de s’arrêter de s’épandre autour de lui. Le flot glissait chaudement sur sa jambe, mais il n’avait pas de temps à perdre avec de la pacotille. La violente bourrasque traversa la salle, emportant des papiers avec elle, tout déchirant sur son passage. Il se retourna vers le mur et entreprit d’agrandir à coups de petits bombarda faibles le trou dans le mur. Sortir, sortir de là. Ne pas rester.

Un sort s’écrasa au dessus de sa tête, et il comprit que le sort avait terminé son œuvre, la brèche dans le mur s’ouvrait de plus en plus, mais ce n’était toujours pas assez pour que quelqu’un y passe. Il se retourna près à se défendre, quand il découvrit que des milliards de feuilles volaient en tout sens dans la salle. Ce qui ressemblait à un spectacle de neige, la noël devant eux, dans les profondeurs de la tour des médias. N’est-ce pas magnifique ? Une ligne de sorciers recommençait à se former. Les sorts pleuvaient sur leurs protections. Darrin lança un flagellum ignis qui alla traverser la salle pour les obliger à reculer, mais sa force magique commençait à faiblir. Le sort faiblit et se dispersa en flammèches au dessus des feuilles qui prirent immédiatement feu. Oh, dommage, ils n’allaient pas mourir de la main des Américains mais complètement brûlés, en voilà une bonne nouvelle. En attendant, ils avaient toujours un mur à abattre. Darrin rassembla ses dernières énergies et amena une bibliothèque entre eux et les tireurs d’élite, il se retourna et lança un dernier bombarda qui acheva d’ouvrir l’ouverture, assez pour le passage d’une personne. Il prit le bras de Lizbeth et la força à passer à travers. « Allez » réussit-il à éructer, le souffle court. Juste au moment où la bibliothèque explosait, découvrant la salle qui commençait à être rongée de flammes. Au moins, l’un d’entre eux serait sauf.
Dés, je vous aime:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.


Dernière édition par Darrin A. Hansen le Ven 12 Avr 2013 - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Ven 12 Avr 2013 - 19:35

Le membre 'Darrin A. Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1 V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mer 12 Juin 2013 - 15:48

La demoiselle poussa un soupir de soulagement lorsqu’elle se rendit compte que oui, il semblait avoir une idée. Elle ne savait vraiment pas quoi faire pour sortir maintenant et elle s’en remettait totalement à lui. Ce n’était pas franchement son genre, néanmoins elle n’avait pas d’autres choix maintenant. C’était une question de vie ou de mort. S’ils se faisaient attraper maintenant, c’en était fini d’eux, c’était presque certain. Avec le gouvernement que se tapait le monde magique anglais maintenant, ils n’auraient aucune chance. Docile, elle le laissa la pousser sur le côté, afin de lui donner plus de champ. La jeune blonde faillit pousser un cri lorsque le bruit d’une détonation se fit entendre, mais se mit la main sur la bouche pour s’empêcher de faire trop de bruit. La fumée lui piqua les yeux et elle faillit se mettre à pleurer. L’adrénaline retombait doucement et elle sentait ses nerfs se relâcher doucement, lui donnant envie de s’épancher rapidement. Se faisant violence, elle réussit néanmoins à conserver un masque d’impassibilité, avant de sursauter violemment. Derrière eux, la porte venait de voler en éclats et elle se retourna soudain, la baguette au poing. Elle était prête à lancer des sorts, mais sa tête semblait s’être vidée de tous sorts. Elle avait été tellement persuadée qu’ils étaient sortis d’affaire qu’elle s’était complètement déconcentrée.

D’un coup d’œil, elle se rendit compte que le trou que son acolyte venait de former était bien trop petit, même pour elle. Elle secoua la tête, dépitée, avant de se forcer à se reconcentrer. Il lui fallut bien quelques minutes, ainsi qu’un sort lui frôlant l’oreille, pour réussir à assembler tous ses souvenirs sur les sorts d’attaque et de défense. Le fracas des étagères devant elle réussi à détourner l’attention des ennemis, ce qui lui permit finalement de lancer deux petits sorts d’immobilisation à deux membres du commando. Dont un qui échoua lamentablement. Elle grimaça de son demi-échec, avant de se forcer à être plus utile. Un, deux, trois sorts dans leurs faces, rien de bien méchant. La fatigue se faisait cruellement ressentir et toutes ses attaques manquaient de consistance, ainsi que d’imagination. La magie noire était reléguée à simple théorie et elle n’arrivait pas à lancer quoi que ce soit de plus dangereux qu’un stupéfix. Se maudissant d’être aussi inutile, elle tourna le regard vers Darrin, qui essayait de dégager le minuscule trou qu’il avait commencé à la baguette. Non, elle ne pouvait pas lâcher maintenant. De nouveau motivée, surtout par la protection de son camarade de mission, elle lança un sort de protection sur eux, avant d’essayer d’éloigner les types, qui s’approchaient dangereusement d’eux. La diversion créée par Hansen Sr les avait certes ralentis, lui donnant le temps à elle de se reprendre, mais il était maintenant grand temps de retrouver toutes ses facultés.

Levant de nouveau sa baguette, elle chercha dans sa mémoire afin de trouver le sort parfait. Après un coup d’œil aux bibliothèques, elle laissa échapper un sourire satisfait, l’idée était là. Carbo Supplicium ! Son sourire fondit comme neige au soleil lorsqu’elle se rendit compte que sa baguette ne lançait aucun sort. Seule une fumée noire odorante s’échappa, si bien qu’elle lâcha la baguette avec un petit cri. Heureusement, Darrin était là… Elle entendit le sort et se pencha rapidement pour récupérer sa baguette et éviter qu’elle ne s’envole. L’ancienne Serdaigle se tourna vers l’homme et lâcha. Heureusement que vous êtes là. Elle avait la désagréable impression de ne plus servir à rien. Sa force magique semblait épuisée et elle se sentait elle aussi très fatiguée. Sa tête lui tourna soudain et elle ne vit plus rien pendant quelques secondes, jusqu’au moment où Darrin l’apostropha. Allez Elle se laissa tirer sans dire un mot et se glissa dans le trou. Venez ! Elle prit sa main et tira le plus violemment possible dessus, afin de le faire venir lui aussi dans le trou. Vous n’avez plus le temps Hansen. Venez avec moi. Elle se glissa vite de l’autre côté, sans lâcher sa main, quitte à se faire mal à l’épaule. HANSEN !


A vous les dés:
 


Dernière édition par Lizbeth Nott le Mer 12 Juin 2013 - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mer 12 Juin 2013 - 15:48

Le membre 'Lizbeth Nott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1 V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Darrin A. Hansen
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 18 Juin 2013 - 20:52

l avait un bras dans le trou, mais il ne pouvait pas complètement passer. Seule la fumée lui crevait les yeux. Elle jouait avec sa vision, réduisant tout à des ombres. Et quelle drôle de sensation d’être entouré d’ombres pendant que la milice s’étalait autour de lui comme une chape de poix. C’était comme être en mer en plein tempête. La brume qui vous assaillait, le ressac qui vous collait à la coque. Les tranchées de vagues qui s’ouvraient pour se refermer sur vous. Le rugissement du vent qui s’engouffrait dans les tympans comme les rumeurs des miliciens qui les mettaient en joue. Là-bas, dans une distance qu’il lui paraissait infinie, dans les tréfonds pélagiques, une rumeur l’appelait. Il s’arracha au larmes qui lui roulaient sur les joues, dévalant ses pommettes comme elles  entrainaient les vagues loin de lui.

Aux portes de la mort, détourne toi et pars.

Sur ces paroles, il se retourna. Oui, il allait suivre ce conseil, et de ce pas, il allait passer le trou. Enfin, s’il le pouvait. Si Lizbeth avait pu se frayer un chemin, grâce à son corps menu. Il n’en était pas de même pour Darrin avec sa forme longiligne. Il sentit les sorts le couvrirent, mais il réussit à se mouvoir assez rapidement pour passer la tête dans le trou. Malheureusement, il n’avait pas assuré ses arrières. Et grand mal lui en avait fait. Des sorts atterrirent sur son séant exposé. Un doloris qui le fit se tordre entre les parois, lui arrachant les vêtements, lui découpant la peau pendant qu’il hurlait. Il fut interrompu et il relâcha ses muscles. Son royal derrière fut cible d’un deuxième sortilège qui lui raidit les jambes. Elles restaient tendues derrière lui, sans aucune possibilité pour les manier. Il fallait, un jour, employer les grands moyens.
« TIRE, PRENDS MES MAINS ET TIRE, J’AI PAS ENVIE DES RESTER LA. J’AI ENCORE DES SANG-MELES A TUER ! »
Cela venait du cœur, il attrapa les mains de Lizbeth et les serra de toutes ses forces. Ça y est, il avait vraiment peur. Peur de mourir, peur de rester entre les mains des Phénix. Lui qui se tenait comme un roc au milieu de tout ça, lui qui avait l’habitude de perdre son calme. Il avait flanché. Et tout s’était joué dans un trou de rat. Il flippait sa race de basique 3. Il implorait une sang-pure comme son rang le lui réclamait. De lui sauver la mise, de le laisser vivre. Et elle pourrait partir sans le laisser là. Elle aurait raison, il ne pourrait pas lui en vouloir. C’était sa place, de combler les trous, de remplir les interstices et de servir de chair à canon.
Il s’en voulait de n’avoir pas été simplement un petit être. Avoir cru qu’il pouvait faire des choses de sa vie.
Un nouveau sort l’atteignit. Ils devaient s’être rapprochés. Ils devaient être sur ses talons. Il sentait presque leurs mains visqueuses l’attraper. Il eut froid, très froid. Il avait les jambes raides et était gelé. Il visa avec sa baguette en dessous son ventre et lança un dernier bombarda. Tant pis, avec les sang, ça glissera plus facilement.
Avant de se prendre un autre sort qui le mettrait complètement K.O., il réussit à s’extraire. Il ne pouvait pas marcher, il se fit trainer par Lizbeth, priant pour que l’enceinte anti-transplanage ne se termine pas dans des centaines de mètres. Il perdait son sang, et il avait froid. Il n’était même pas sûr de pouvoir transplaner. S’aidant d’un lumos, ils continuèrent d’avancer. La sang-pure trainant le pauvre basique derrière elle. Il était un poids pour elle, et elle l’aidait généreusement. Un belle âme, une réelle belle âme.
Ils entendirent des explosions. Oh non, ils se rapprochaient. Vite, il fallait tester la structure pour voir s’ils pouvaient passer. Non. Ils devaient rester dans ce qui serait leur tombeau. Le tombeau d’une magnifique sang-pure et d’un basique de rang trois atteint de Rabougrithe.
Encore quelques pas, un autre sort, avec sa baguette pleine de sang.
Ça y est ! Ils peuvent passer !

Darrin arrive-t-il à transplaner ?:
 

Transplanage d’escorte ou non. Il n’arrivait pas vraiment à faire la différence. Il était à la limite de l’évanouissement. Un arrêt en forêt pour commencer, ils étaient trop loin de Pré-Au-Lard pour qu’ils puissent tout faire d’une seule traite dans leur état. Il s’écrasa au sol comme un bloc de roc. Impossible de le traîner. Non, il passerait la nuit ici. Il finirait sa nuit ici. Il finirait sa vie ici.

Il se rendit compte qu’une douleur sourde lui vrillait le corps. C’était faux, c’était impossible qu’il puisse mourir ici, il avait trop mal pour mourir. Il fallait qu’il renvoie Lizbeth à Pré-Au-Lard en sécurité et qu’il fasse son rapport à Elena.


MISSION TERMINÉE.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.


Dernière édition par Darrin A. Hansen le Mar 18 Juin 2013 - 21:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté Mar 18 Juin 2013 - 20:52

Le membre 'Darrin A. Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
V pour Vendetta (mission: Darrin) Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

V pour Vendetta (mission: Darrin) Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

V pour Vendetta (mission: Darrin)
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Batiments officiels magiques :: Tour des Médias