ϟ PRO PATRIA MORI ϟ EVENT FINAL ϟ Groupe III - Page 3



 



ϟ PRO PATRIA MORI ϟ EVENT FINAL ϟ Groupe III
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Ailleurs
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 12 Jan 2013 - 0:24

Le membre 'Jane E. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Sam 12 Jan 2013 - 9:02

Ne pas répondre à cet appel et rester à la maison aurait été la plus intelligente des choses à faire. Violet aurait trouvé une raison quelconque et se serait dépéchée de transplaner dans un pays voisin. Cela n'aura probablement pas marché mais cette pensée restait tout de même réconfortante car elle n'avait rien à foutre ici. La sang pure n'était pas une guerrière, la sang pure ne pronait pas la dictature du sang ou l'amour des moldus, elle se sentait juste... loin de tout. Une véritable touriste.

Oui, elle avait grandit avec les idées du Lord et avait toujours tout respecté et même cru ce qu'on lui disait mais c'était bien tout. Les buts de sa vie étaient de tomber amoureuse pour de vrai, de se marier et de pourquoi pas faire des enfants tout en découvrant tout un tas de nouvelles plantes inconnues. Elle jurait rarement par autre chose que Flora, la déesse fertile des fleurs et du printemps des romains parce qu'elle la trouvait bien plus remarquable que Merlin et autre Morgane.

Elle s'était définitivement plantée en venant ici, il suffisait d'écouter les uns et les autres parler et régler leurs comptes tout en se jetant des sorts. Etait-ce vraiment ce dont ils avaient envie ? Se faire mal tout en discutant pour faire passer le message ? Cela devenait ridicule et ce n'était pas de cette manière qu'elle se serait comportée si Andreas s'était retrouvé face à elle. La rouquine aurait probablement jeté quelques sorts inutiles avant d'attendre le vrai sort qui la mettrait KO pour la suite. Jamais elle ne se battrait contre son meilleur ami parce que les factions ne comptaient pas quand ils étaient ensemble.

Et là, Oliver et Erin auraient éclaté de rire avant de la traiter une nouvelle fois de demoiselle au coeur tendre. Et comme elle détestait quand ils faisaient ca...

Un doloris la frola de près et toute son attention revint sur le combat. Le combat, oui, c'était le mot et qu'elle le veuille ou pas elle devait se défendre et donc attaquer en retour comme un petit soldat au crâne trop martelé par des idéaux.

“Finite mobilis”

Oui oui : sort parfaitement jeté sur Jane, son corps s'engourdit et elle est incapable de marcher pendant quelques instants.
Oui non : le corps de Jane est juste engourdi un instant, rien de trop handicapant.
Non oui : Violet la voit se ramollir mais læeffet s'estompe presque immédiatement.
Non non : en effet... rien à faire ici.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 12 Jan 2013 - 9:02

Le membre 'Violet Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ciaràn O. Callaghan
Messages : 334 Crédits : Moua
Age du personnage : 21 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 2ème année à Sainte-Mangouste - Pathologie des Sortilèges
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Une moufette
Epouvantard : Ses deux soeurs mortes et transformées en Inferi
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 12 Jan 2013 - 17:38

Ciaràn était perdu. Non, pas spatialement. Mais bien mentalement. Tout s’enchainait trop vite autour de lui. Il avait joué, il avait cru qu’il avait gagné. Puis tout était revenu à la normale. Non, il n’a pas besoin de se prendre pour le maître du monde, il ne le vaut pas. Des sorts volèrent autour de lui. Des cris, du sang. Et il était là. Dans son coin, pauvre chose inutile. Bien sûr qu’il se battait pour la liberté. Mais à quoi bon tuer les personnes avec qui il voulait la partager. Il voulut se retourner, lancer un pardon à Naïma. Lui faire comprendre qu’il avait eu tort, lui faire comprendre qu’il ne leur voulait pas de mal. À quoi bon s’entretuer ? Ils ne pourraient plus se voir, ils ne pourraient plus se parler. Et Cleo, comment pouvait-il souhaiter sa mort ? Comment osait-il souhaiter qu’elle souffre ? Molly. Il l’avait embarquée dans ce capharnaüm, dans ces remous de la vie, dans cette tempête de rage.
Quand il regarda Jane saigner, tenter de contre-attaquer pour frapper Molly à la place. Il ne ressentit rien, de la lassitude. Si, quand même, une pointe d’agacement, parce qu’il faudrait encore se battre, vivre. Toujours trouver des solutions, toujours trouver le remède. Ah, et il ressent sa côte cassée, seule symbole de ce qui le retient ici. Ciaràn a perdu confiance en lui. Ciaràn a perdu la flamme, il ne pouvait tout simplement pas attaquer, il ne pouvait que se défendre. Il ne pouvait pas non plus laisser des gens mourir ce soir. Il devait être au milieu, empêcher les pertes. En même temps, c’est son boulot de médicomage non ? Empêcher que les gens meurent stupidement. Stupide complexe du héros. Stupide justesse dans les actions. Stupide volonté de contenter toutes les personnes qu’il aime. Stupide Poufsouffle. Là, il a la preuve maintenant que le Choixpeau ne s’était pas planté. De toute façon, statue de Voldemort ou pas, il devait être entre les deux camps. Peut-être faire passer la paix entre les rangs. Peut-être calmer le jeu. Et pourquoi étaient-ils ici ? Pourquoi Pré-au-lard ?
Il secoua la tête. Emplit de questions sans réponses. Oserait-il les poser à Harlem ?
En tout cas, il fallait qu’il calme le jeu. Il fallait qu’il calme les plus vaillants de tous. Il se demanda un instant s’il fallait qu’il détende Harlem au sujet de Cleo. Il n’attendit pas son cerveau pour lever sa baguette et viser Keenan. On se détend.
« Pyla Gyrabitur. »


Dés, où êtes-vous ?:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Black & White, Shadows & Lights
My heart is bleeding, will you use your hands to heal me ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Ciaràn O. Callaghan le Sam 12 Jan 2013 - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 12 Jan 2013 - 17:38

Le membre 'Ciaràn O. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Sam 12 Jan 2013 - 18:23

    Sonnée. Molly s'ecrasa dans la neige lamentablement, lourdement... pitoyablement. Face contre terre, la jeune fille poussa un soupir, une douleur lancinante attaquait son épaule droite, sur laquelle elle venait de tomber. Que faisait elle ii, s'il vous plait ? Quelqu'un pouvait il bien lui répondre ? Elle se sentait ridicule. Cléona était douée, elle était forte. En tout les cas, elle n'était pas de taille. A cet instant précis, le corps s'enfoncant dans la neige, glacée de la tête au pied, Molly ne trouvait pas la force de se relever. Elle savait qu'elle le devait. Mais bordel, que faisait elle ici ! Elle était faible, jeune, trop jeune, incapable du moindre sort, ne sachant que trop peu pourquoi elle était là. Elle se battait pour le bien. Voilà, c'était tout ce qu'elle savait. Ses parents auraient été du côté des ombres, elle se serait battue de leur côté avec la même putain de conviction que c'était le bien.

    Ses oreilles bourdonnaient. Elle ne voyait rien, ne prenait pas la peine de voir. Elle voulait partir loin, se blottir devant une cheminée et laisser les grands faire le travail. Elle n'était pas le membre téméraire que demandait l'ordre du phénix, pas la future combattante que projetait d'en faire Alec avec ses cours. Toutes ces pensées s'écoulèrent en elle durant une fraction de secondes seulement, tandis qu'elle sentait la neige rentrer dans son nez, ses oreilles, son cerveau, l'embrumer de minute en minute. Allez Molly, relève toi bordel, allez, soit forte, arrête de faire ta chochotte. Ses os de répondaient pas, elle avait froid. Au dessus d'elle, les sorts fusaient.

    Elle commenca a lentement se relever, abattue, la baguette baissé. Elle pourrait se barrer en douce que personne n'y ferait la moindre attention, tant elle était invisible, tant elle ne faisait pas de mal a une mouche. Elle se retourna lentement, prête a observer ce qui se passait, comme une force invisible la frappa de plein fouet, la clouant de nouveau au sol. Elle s'effondra. Mais cette fois, la douleur la plus vive qu'elle n'est jamais connu crispa son visage, sa bouche en un cri inaudible, ses poings se serrèrent, ses jointures blanchirent, elle etouffa un cri de douleur, ses entrailles se tordaient dans son estomac, une brûlure indescriptible grimpait le long de son echine, durant qu'une multitude de lame venait transpercer sa peau, elle brûlait, elle brûlait littéralement, de l'intérieur, elle voulait mourir, était elle en train de mourir ? Elle le voulait, maintenant, MAINTENANT.

    Une seconde. Et plus rien. Plus de douleur. Rien. Molly rouvrit lentement les yeux, bougea ses doigts. Elle était vivante, mais la peur s'insinuait en elle tel un venin, la paralysant. Elle ne savait pas qui avait lancer le sort, mais jamais elle ne voulait le revivre, et ici, maintenant, sur cette place, n'importe qui serait capable d'infliger douleur bien pire. Molly se releva. Elle se rememora ses cours avec Alec. Personne ne devait subir pareille douleur, c'était inhumain, abominable. Elle fixa l'ennemi, desemparée, elle devait agir, mais quand ? comment ??! Alors elle lanca le premier sort qui lui vint en mémoire, perdue, déboussolée, tentant de se concentrer le mieux possible.

    "Rete Fulgurator"

    Spoiler:
     

    Rien. Découragement. Effondrement. Out Molly. Out. Ramenez moi chez moi.


Dernière édition par Molly J. Austen le Sam 12 Jan 2013 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 12 Jan 2013 - 18:23

Le membre 'Molly J. Austen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Naïma Zabini
Bitchslap Barbie
Messages : 367 Crédits : © puzzles.
Age du personnage : 21 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Glandeuse professionnelle
Faction : Héritiers
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a, pour l'instant, jamais réussi à matérialiser un patronus corporel. Juste une brume argentée.
Epouvantard : Elmo de 1, rue Sésame. On leur a montré un épisode de la série pour enfant en cours d'étude des moldus pour leur montrer quelles horreurs regardaient les enfants moldus. Depuis, la petite chose rouge hante ses cauchemars...
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 13 Jan 2013 - 20:06

Depuis quand Ciaràn me haïssait-il à ce point ? Il n’agissait pas par simple désir de servir à sa faction de traitres ni pour voir primer ses idéaux rétrogrades, il agissait par pure envie de me faire mal, de me détruire, et le pire c’était probablement qu’il n’y arrivait pas. Ses attaques verbales glissaient sur moi comme le passage du temps sur le corps de ma grand-mère tout simplement parce qu’elles étaient totalement infondées, et c’était probablement ça qui me blessait le plus : Ciaràn ne savait pas comment me faire mal. Après tout, ne disait-on pas qu’il n’y avait que la vérité qui blessait ? Mais toutes ses piques ne me correspondaient pas, je n’étais pas cette image superficielle et ridicule qu’il décrivait, il ne me connaissait pas, il n’était pas mon ami et ne l’avait probablement jamais été. Un vrai ami devrait avoir toutes les cartes en mains pour vous détruire psychologiquement parce qu’il est censé vous connaitre, toutes vos failles et vos faiblesses, et que l’ancien Poufsouffle ne soit pas capable de frapper les points sensibles me blasaient infiniment plus que toutes ses pathétiques petites piques. Un sourire naquit sur mes lèvres pour masquer le tremblement significatif de mon menton, signe annonciateur de l’arrivée de larmes de crocodile, tandis que je me relevais sur les coudes avant de m’épousseter. Je refusais de pleurer à cause de cet enfoiré, le sang de Callaghan était un million de fois trop souillé pour avoir le droit de ne serait-ce qu’assister à une crise de larmes d’une Zabini, alors en être la cause… Ma seule échappatoire était de jouer à la meuf qui n’en a rien à battre et qui se fout ouvertement de sa gueule, mais aussi longtemps que je j’aurais la comédie, je savais parfaitement que ça ne changerait rien au fait que j’avais envie de chialer tellement je me sentais conne d’avoir considéré pendant près de dix ans un type qui n’en avait rien à foutre de moi comme un ami.

Baguette pointée sur Ciaràn, je m’apprêtais à lancer le premier sortilège pas mignon-mignon qui me passait pas la tête quand une flopée de racines dégueulasses et terreuses s’échappèrent du sol pour se mettre à gigoter dans tous les sens comme des vers de terre avant de me plaquer au sol POUR LA TROISIEME FOIS et de me saucissonner. Hurlant de surprise et de rage, je me tordais le cou dans tous les sens à la recherche du connard responsable de ce sort, ce qui se démontra assez inutile puisque le connard en question, ou plutôt la connasse, se mit à gueuler de contentement. « Putain mais MEUF ! Tu te rends compte que tu sais plein de trucs sur moi alors que je sais MÊME PAS QUI T’ES ?! Sérieux, je te vois partout et pourtant j’arrive jamais à me rappeler qui t’es, ça te déprime pas d’être aussi invisible ? Pis franchement, sérieux, tu viens de maitriser une petite fille à peine sortie de Poudlard et le PIRE c’est que tu trouves ça digne d’en jubiler. Sérieux, c’est pathétique, même pour une terroriste, tu dois avoir une vie bien triste ! » Alors que je m’apprêtais à lui balancer une tirade sur à quel point elle devait être mal baisée et sur son torse de petit garçon de 7 ans et son gros cul flasque, Keekee d’amour me délivra d’un Diffindo. Je m’époussetais le postérieur en jetant le REGARD DE LA MUERTE à la conne qui m’avait foutue à terre, mais l’éclair qui avait raté de peu Cleona fit disparaitre mes envies de meurtre. Du haut de mes talons de 12cm, je bondissais au dessus des tas de neige pour rejoindre ma colloc qui s’était fait mettre à terre par un vieux schnok à la voix de velours. Après avoir forcé un sourire, je l’aidais à se relever/l’époussetais/la recoiffais rapidement puis ajoutais d’un air moqueur « Je crois que tu lui as tapé dans l’œil à Papy Pervers, ça doit être sa façon de te draguer. » Reconcentrant mon attention sur la bataille alors qu’une idée venait de germer dans mon esprit, j’apostrophais bruyament Ciaràn. « HEY CIA-CIA CHOU ! T’es un p’tit con, tu le sais ça ? Quand t’as une grosse statue comme ça en face de toi c’est pas la détruire qu’il faut faire, c’est ça : PIERTOTUM LOCOMOTOR ! »
La statue s’ébroua en sortant de son long sommeil de pierre, faisant voler de la poussière autour d’elle, puis posa un pied à terre, faisant trembler le sol, puis un second. Je ne pus m’empêcher de sautiller sur place en tapant dans mes mains, extatique ; honnêtement, je m’en foutais de cette statue mais il fallait avouer que niveau symbolique c’était franchement chiadé ! Un vestige de Lord Voldemort qui se lève pour punir les impies qui tentent de souiller sa mémoire, je suis désolée mais c’était quand même la classe. « T’en penses quoi Cia-Cia ? Assez symbolique pour toi ? "Voldy-cute-face " ne détruisait pas ce que les gens aimaient, il a instauré l’ordre, récompensé ses fidèles et créé une société stable et fonctionnelle, sauf pour ceux qui se sont opposés à lui et à son régime bien sûr, dans quel cas il les a décimés, eux et leurs familles mais ils n’ont qu’eux à blâmer pour ça dans ce cas n’est-ce pas ? N’essaye pas de faire porter le Choixpeau aux autres pour tes erreurs Ciaràn, tu as fait ton choix, maintenant il va falloir en assumer les conséquences. Go Pépé, attaque éclair pète-leur la gueule ! » L’immense statue se mit en marche, faisant voler la neige à chaque pas et trembler le sol. « Tu veux toujours détruire mes idoles Ciaràn ? Essaye de détruire ça ! MORSMORDRE ! » Baguette pointée vers le ciel, je vis la trainée de fumée verdâtre s’échapper du morceau de sycomore tel un serpentin fantomatique, et quelques secondes plus tard elle était là, flottant au dessus du champ de bataille, la marque des Ténèbres servirait de témoin à cette nuit où la Justice décimerait sans états d’âme tous les traitres et les impies. « Essaye juste de la détruire et j’en ferais une autre, encore et encore et encore. »

Les dés ! :
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

« Behind her starry-eyed love of herself there is a mind struggling to work. She does think about things. When her mind is really working, she could, if led, think on you - even, I suspect, somewhat fondly. I suspect. I don't know. But when she slides back into herself, I mean into the girl who spends two hours a day curling that beautiful hair, it's as if the thinking Galinda walks into some internal closet and shuts the door. Or as if she's in hysterical retreat from things that are too big for her. »


Gregory Maguire - Wicked


Dernière édition par Naïma Zabini le Dim 13 Jan 2013 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 13 Jan 2013 - 20:06

Le membre 'Naïma Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 13 Jan 2013 - 22:36

Les choses se corsaient pour eux. Pendant un court moment de perdition, Harlem lança un regard circulaire sur la place. L’un de ses hommes était toujours encastré dans un mur, la rouquine et le jeune Callaghan se battaient encore comme les enfants à peine sortis de l’école qu’ils étaient, l’irlandaise saignait dans la neige, et les cris, le mépris et les menaces de la grande échasse noire résonnaient à ses oreilles tandis qu’elle insufflait la vie dans la haute statue de métal trônant au milieu d’eux tous. Lord Voldemort semblait presque de retour, plus puissant et terrifiant que jamais, sa marque projetant sa lumière verdâtre dans le ciel. « Infamie ! » Rugit alors l’américain que cette vision avait suffi à horripiler. D’un coup, toute sa hargne lui revint, surmontée d’un élan de rage qu’il était pourtant rare de le voir éprouver. Ce symbole était porteur de tant de haine et de malheurs qu’il ne pouvait laisser passer ça. Ainsi, alors que la statue du Lord chargeait Callaghan, Harlem pointa sa baguette vers la marque des Ténèbres, mais alors qu’un sortilège s’apprêtait à passer ses lèvres pour dissiper cette horreur, une ombre ailée s’en chargea à sa place…

*****

« Il faut qu'on fasse quelque chose Drufus. On ne peut pas rester là sans rien faire. Mokky est d'accord avec moi. » Les deux petits elfes de maison regardaient leur compagnon d'un air grave. « Je sais bien, je sais bien. Mais il y a encore la vaisselle à faire et puis on ne peut pas. » Flubby secoua vivement la tête en signe de désapprobation. « On doit les aider Drufus. On le peut. Il le faut. Quelque chose ne tourne pas rond au château. Ces petits sorciers avaient raison, je le sais. » Tout en continuant leur besogne, ils débattirent longuement sur la question. Notamment sur le moyen de transgresser les ordres de la direction. « Personne ne nous a dit de ne pas toucher aux bêtes... » Les deux autres acquiescèrent, conscients de ce que cela signifiait.

Il ne fallut aux trois elfes que quelques minutes pour se rendre devant la barrière magique, en toute discrétion, et libérer deux dragons. « Flubby, Mokky, ce fut un plaisir de travailler à vos côtés. » Les trois elfes se laissèrent avaler par les flammes des trois autres dragons, punition largement méritée pour leur traitrise.

*****

Harlem en resta béat pendant une fraction de seconde. Il n’avait pas rêvé, un dragon venait de survoler la place, non ? Mais déjà l’ombre menaçante qui s’était éloignée faisait demi-tour pour revenir dans leur direction. « À couvert ! À couvert ! » Hurla le sexagénaire qui se précipitait déjà sous un porche. Les mangemorts étaient-ils devenus complètement fous ?! Personne ne pouvait jamais vraiment maîtriser un dragon ! Personne !

    Qui est touché par le premier jet de flammes ?
    Oui & oui : Deux Phénix anonymes sont carbonisés vivant tandis que le souffle du dragon brûle légèrement Violet et Keenan
    Oui & non : Deux Phénix anonymes sont carbonisés vivant tandis que le souffle du dragon brûle légèrement Molly et Ciaran
    Non & oui : Deux Phénix anonymes sont carbonisés vivant
    Non & non : Le souffle du dragon brûlent légèrement Naïma, Cleona et Erwin


Informations Rp

ϟ Deux dragons sont lâchés sur la zone. Un est du côté de Poudlard, l'autre du côté de Pré-au-Lard. Vous ne pouvez tuer le dragon qui survole votre groupe, vous ne pouvez que vous protéger au maximum. Durant ce tour, les sorts d'attaque ne lui feront rien.

ϟ Le Dragon lance des flammes tout au long du tour. Si vous avez été touchés par le premier lancer de dé, vous êtes épargnés pour le reste du tour. Dans l'autre cas, un lancer double est obligatoire pour savoir si vous êtes blessé. Un Oui/Oui vous épargne complètement, un Non/Non vous brûle légèrement (handicapant mais n'empêchant pas de poursuivre le combat). Les deux autres options vous touchent mais très peu (vêtements, cheveux en moins, petit morceau de peau en moins sur le doigt...)

ϟ Le dragon étant partagé avec un autre groupe (le n°1), vous devez le considérer comme faisant de grands tours entre les deux endroits (place principale, sortie du village côté Poudlard).

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦




Dernière édition par Filet du Diable le Dim 13 Jan 2013 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 13 Jan 2013 - 22:36

Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Lun 14 Jan 2013 - 19:23

Parfois sa cousine avait le don de lui faire lever les yeux au ciel pour ne pas hurler son agacement pur et simple. C'est ce que Violet fit alors que les sorts fusaient et qu'elle avait d'autres choses à faire que de se concentrer sur le langage parfois étrange de Naïma. Les sorts par exemple dont la plupart était censé l'affaiblir pour mieux la tuer après coup. L'exemple type était le doloris que la phénix avait tenté de lui lancer. Cette femme qu'elle ne connaissait même pas tentait de la faire souffrir pour ses idées... comment en étaient-ils arrivés à ce point ?

Et pour ajouter un peu de piment, comme si quelqu'un s'évertuait à démontrer encore et encore qu'ils n'étaient que de misérables larves sur cette terre, ce fut maintenant les dragons qui se joignirent à la partie. Vraiment tordant. Vraiment.

“Nana !”

Elle pensa à se jeter un protego mais son instinct la poussa à courir vers un des murs en pierre le plus proche afin de s'y accroupir et d'espérer ne pas finir en croquettes Zabini. Le dragon cracha son souffle brulant sur la place qui sembla bouillir un court instant.

A choisir, un avada kedavra était une bien plus jolie mort que des multiples brulures suintantes et douloureuses. A moins que les nerfs n'aient été trop atteints et que la sensation douloureuse ne soit tout simplement plus transmise au cerveau.

Violet retint son souffle un court instant comme si cela allait l'aider à ne pas être découverte. Son coeur battait la chamade, elle avait peur, elle allait surement y rester et ne reverrait pas ses proches. Elle ne verrait pas ses neveux et nièces grandir, elle ne verrait pas l'avenir de son meilleur ami si possible avec Vesperion et ne confronterait pas Corvus une nouvelle fois pour savoir si ce que Aquila lui avait dit était véridique.

Si sa vie s'arrêtait là, elle aurait un splendide gout d'inachevé. Et rien que pour ca, crever ici en se planquant la mettait en rogne.


Oui oui : Protection oui oui
Oui non : Le bout de la robe !
Non oui : Un morceau de dentelle d'une de ses manches prend feu et lui brûle légèrement le poignet
Non non : Elle hurle, sa main gauche se met à irradier, il fallait mieux ne pas toucher le muret.


Dernière édition par Violet Zabini le Lun 14 Jan 2013 - 19:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 14 Jan 2013 - 19:23

Le membre 'Violet Zabini' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mar 15 Jan 2013 - 5:55

Ce sort formulé lui était inconnu, et l'effet produit, encore plus. Il n'y avait qu'un Callaghan pour penser un sortilège fait d'une grappe de ballon de baudruche. Plus amusant que les couleurs chatoyantes mais aveuglantes des ballons, la résolution probable des deux poufsouffle à limiter leur obéissance. Leur chef devait déchanter, s'imagina-t-il en fouillant ses poches à la recherche d'une aiguille. Son champ de vision, limité à des couleurs chamarrées se libérait peu à peu lorsqu'un ballon daignait d'éclater ou allait se perdre dans le ciel nocturne. Keenan assena des coups de baguette dans ce voile sournois mais avec pour résultat qu'il reflue vers lui, de-ci de là. Un sort farfelue, voilà tout. Un sort stérile comme cette confrontation.

Point d'aiguille mais des stalactites régleraient leur compte à ces ballons loufoques. Comme ils éclataient seuls il abandonna l'idée d'approcher du rebord des toits couturés de piques glacées et saillantes. Le dernier des ballon s'envola. Keenan consulta la place des yeux, la statue du Lord avait déserté son piédestal. Elle ne s'était pas écrasé, elle était animé, découvrit-il. Ciaran manqua de faire les frais de sa profanation sur l'effigie de pierre. Cette dernière attaquait le jeune Callaghan sans plus de formalité.

Dans un moment de stupeur, il s'inquiéta de l'abnégation de la statue, un poing de pierre pouvait assommer le jeune homme plus facilement qu'un poing d'homme. Nana ne semblait pas y voir de danger. Elle lui donnait une leçon, il était immature et désinvolte, il avait certainement tout à apprendre de la libératrice de Wilhelmina, pensa-t-il. Keenan était certain d'avoir entendu des mots exhalés en langue germanique lorsqu'il se débattait avec sa cécité de ballon colorés. Des cris aussi. Il vit Jane à terre, tailladée par Schimdt, un frisson lui parcourut l'échine. Il s'était défendu d'en arriver là dans de pareilles circonstances, mais Schimdt, lui, avait fait ce qui était le plus logique de son point de vue. Mais que signifiait cet échange en allemand avec Erwin ? D’où tenait-elle ces notions ? Keenan leva un sourcil tout en observant son ancienne amie. Il jeta un coup d'œil sur son futur beau-frère, qui devait avoir saisi la causerie.

Quelque chose bâtit l'air, Keenan ressentit une chaleur dangereuse pendant un instant, et puis une voix invectiva toute la place à grands cris. Il leva les yeux vers le ciel, y batifolait un dragon. Celui-ci s'était éloigné, giflant l'air en volant au dessus du musée. Mais personne ne prétendit qu'il ne s'appesantirait pas derechef sur la place, et chacun courut pour s'abriter. Qui avait eu l'audace écervelée de libérer les dragons de Poudlard ? L''ordre n'avait pu être prescris par Wilhelmina, elle se trouvait dans le village, celui-ci était habité; Ni même par Lewis sans en avertir les Héritiers. Le doute l'assaillit concernant les assiégeant de l'école. Les phénix étaient devenus inconscient et présomptueux, et plus encore avec leurs alliés.

Keenan retrouva Cleo du regard avant de penser à se précipiter en deçà d'un porche. Le dragon effectua un demi-tour dans le ciel, déchirant le ciel par ses crachats vermeils. Il déferla si prestement qu'il fallut redoubler d'effort pour parvenir sous le couvert de pierre. Des battements d'ailes puissants décrivaient la menace au dessus d'eux. Même dans le froid saisonnier qui s'était installé sur Pré-au-Lard, il se serait passé mille fois de la chaleur prodiguée par le reptile ailée. Ces créatures n'avait pas moins d'allure que les Feudeymon, les grimoires sorciers ne dissociaient pas même ces deux variétés d'incendiaires. Celle qui batifolait dans le ciel piquait en descente sur la Place de la Révolution, elle ne pouvait faire qu'un morceau de chair brûlé de chacun des sorciers, et elle descendait encore, trop rapidement…

Le dragon, il fait quoi ?:
 





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 15 Jan 2013 - 5:55

Le membre 'Keenan Ó'Broin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Erwin M. Schmidt
Messages : 138 Crédits : Moua
Age du personnage : 26 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Assistant d'édition
Faction : Héritiers
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Lynx Boréal
Epouvantard : L'immobilité due à sa maladie dans une situation extrêmement critique
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 15 Jan 2013 - 14:25

    Un sourire satisfait se logea sur mes lèvres, les dents toujours serrées sous la douleur, lorsque je vis la terroriste à terre. Je ne me sentais pas bien. Il fallait que je m’appuie à quelque chose, où la fatigue allait avoir raison de moi, et une crise surviendrait. Il en était cependant hors de question, je ne pouvais pas me le permettre. Alors je respirais le plus calmement possible, le plus profondément possible, mettant en pratique des années d’expérience de détente rapide et de méthode de relaxation. Mais c’était loin d’être simple, surtout dans une situation comme celle-ci.


    Soudain, les paroles de la terroriste résonnèrent d’une façon implacable dans le vent, dans le froid et dans la précipitation ambiante. Cette phénix parlait allemand. Mais ça, ce n’était pas le plus terrible. Mes poings se serrèrent avec violence, mon regard s’obscurcit davantage. J’étais ivre de rage. Cette phénix osait mentionner ma famille. Elle osait mentionner mon frère. Elle connaissait mon frère. Qui était-elle ? Quel tour lui avait-elle joué ? Toute détente s’envola de mon corps, et mon angoisse revint. Plus forte et plus impitoyable. J’oubliais tout. Les autres phénix, mes autres coéquipiers, la raison pour laquelle je me trouvais ici. J’oubliai presque ma douleur qui pourtant était loin d’être facile à supporter.



    Je ne voyais plus que cette femme qui en parlant de ma famille, et de mon frère. J’étais presque certain qu’il s’agissait de Sebastian, je n’en savais pas vraiment la raison, mais je le sentais. Et ça me mettait hors de moi. J’étais ivre de rage. Je ne faisais même plus attention aux autres, aux sorts qu’ils se lançaient, aux cris de douleur de certains, trop enveloppé de ma colère. Je ne vis même pas la marque de ténèbres, gracieuse et imposant le respect dans le ciel. Je la voyais juste elle. J’allais la détruire. J’allais lui faire comprendre qu’on ne touche pas à mon sang. "DOLORIS!" clamai-je disinctement en brandissant ma baguette, mais je fus interrompu par le cri du leader des terroristes, et l'arrivé du Dragon : mon sort se perdit au loin. Je poussai un juron dans ma langue natale et me dirigeai le plus rapidement possible vers un porche, aussi vite que mes jambes endolories le permettaient, suivant mes coéquipiers. Le dragon revint, et je sentis son haleine fétide même s'il se trouvait quelques mètres derrière nous, et, souhaitant éviter les flammes, je sautais en avant pour atteindre le porche.

    Retombant brutalement sur le sol, je grimaçai de douleur mais fus soulagé de voir que les flammes du dragon ne m'avait pas touché, même si cela ne devait pas être bien loin et que, comme un compromis, cela n'arrangeait pas le moins du monde l'état de mes jambes. Le souffle court, précipité, allongé au sol, je me redressai légèrement, me tournai et tentai d'apercevoir la terroriste contre laquelle était dirigée toute ma colère. Et je hurlai:

    "Wie wagst du, über meine Familie sprechen, blöde Gesindel?!!? WIE ERLAUBST DU SICH ÜBER MEIN BRUDER ZU SPRECHEN? WIE? Sprich nicht über was du weißt nichts!"

    Je n'arrivais pas à me calmer.



OUI - OUI : Wiwin n'est pas touché par les flammes du dragon
OUI - NON : Un bout de sa cape sent le roussi et il a un peu trop chaud, mais rien de grave
NON - OUI : Sa cape se met à brûler, il est obligé de s'en débarrasser avant que cela traverse ses vêtements.
NON - NON : il sent une flamme lêcher légèrement son bras, c'est une brûlure sommaire mais loin d'être agréable


Dernière édition par Erwin M. Schmidt le Mar 15 Jan 2013 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 15 Jan 2013 - 14:25

Le membre 'Erwin M. Schmidt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 17:37

Pendant une seconde, Jane eut envie de se jeter sur l'Allemand & lui faire regretter son sort, mais malheureusement, ces saletés d'Héritiers étaient soudés. A peine avait-elle envoyé quelques petites piques à ce qui semblait être le frère de Sebastien que déjà, la rouquine répliqua et la priva de ses moyens pendant un long moment. Rien n'était pire que de sentir la vie sortir de son corps par tous les pores de sa peau, & de s'écrouler sur le sol sans pouvoir y faire quoi que ce soit.
Allongée dans la neige, Jane observa la statue de Voldemort s'animer, pour enfin s'en prendre à son petit frère. Si seulement elle pouvait se lever, bouger, marcher, courir, appeler. Mais elle restait, allongée dans la neige fraiche, son visage déjà parsemé de centaines de flocons. Elle aurait pu être vexée par les propos de Naïma, mais curieusement, elle était plutôt satisfaite du fait qu'une gamine ridicule accro aux vêtements ne la connaisse pas. & non, sa vie n'était pas triste. Elle avait Eireann, Ciaràn avant qu'il ne finisse en p'tits morceaux, des amis nombreux comme Keenàn avant qu'il n'essaye de la faire rotir, des parents aimants, Jake. Alexander. Une faction pour qui elle donnerait tout. Il n'y avait rien de triste dans tout cela. L'avantage d'être clouée au sol, c'est que Jane ne fut pas touchée par les fragments du mur qui explosa sous la joug de Voldy. Chouette, marmonna Jane. Avec surprise, elle constata qu'elle pouvait à nouveau parler. Dans quelques minutes, elle pourrait à nouveau bouger, et marcher. Au moins, les Héritiers avaient l'air trop occupés pour s'amuser avec elle pour le moment.

Jane poussa sur ses bras aussi fort qu'elle le put. Juste au moment où Harlem se mit à hurler, & que deux des leurs moururent calcinés comme une tarte à la citrouille restée trop longtemps au four.
«Allé Jane bordel, c'est pas le moment du tout de rester à faire joujou dans la neige.»supplia la jeune femme à mi-mots tandis que le dragon effectuait de larges cercles dans le ciel.

What happened avec le Dragon ?:
 

Même en poussant de toutes ses forces, Jane n'eut pas le temps de revenir à couvert avant que le dragon ne réapparaisse. Elle sentit la chaleur atteindre son pantalon, mais déjà le monstre était loin. Ce fut donc avec stupéfaction que Jane vit les flammèches qui vivaient sur son pantalon.
« Bordel de Goule» jura la jeune femme avant de se rouler dans la neige. Très classe. So 2020 en matière de séduction Jane. Mais déjà, elle ressentait la vie dans ses jambes. Ni une ni deux, Jane traversa la place & vint se mettre à couvert aux côtés d'Harlem.
Malheureusement, le frère de Sebastien avait lui aussi survécu à l'attaque du Dragon, et la prenait à partie, de l'autre côté de la place. Jane eut un sourire amusé & pointa sa baguette sur lui.

« Silencio.»

& si Erwin se taisait ? Very Happy :
 

« Wie du sagst: sprich nicht über was du nicht weißt Liebe. Ich bin eine Freunde von Sebastian. Wenn du nicht das Maul zumachst, hast du gleich keinen Kopf mehr! Aber, ich denke dass das gut ist.» répliqua Jane en s'inclinant moqueusement tandis que le Silencio frappait Erwin de plein fouet.



Dernière édition par Jane E. Callaghan le Mer 16 Jan 2013 - 18:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 17:37

Le membre 'Jane E. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ciaràn O. Callaghan
Messages : 334 Crédits : Moua
Age du personnage : 21 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 2ème année à Sainte-Mangouste - Pathologie des Sortilèges
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Une moufette
Epouvantard : Ses deux soeurs mortes et transformées en Inferi
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 17:53

Il vit les ballons s’envoler à travers la place, juste bien dans le visage de Keenan. Bien, il reprenait espoir, petit à petit. Molly essayant de lancer un filet juste après son doloris lui redonna la rage. Comment cela se faisait-il que sa petite amie ait besoin de se battre ? Quel était ce monde impossible où il était maintenant ?
Il ne sut pas quoi répondre lui-même à ses questions quand il entendit un craquement et que quelque chose s’éffondra à côté de lui. Le bras droit du Lord. Il vit aussi une lumière verte faire apparaître le symbole du Lord dans le ciel. Bien, de toute façon, il n’y avait qu’une seule personne assez folle pour faire ça. Il fit face à la gigantesque posture de Voldy-chou, prenant son courage à deux mains. Il était ainsi, il allait bien voir de quel bois un phénix pouvait se chauffer. Il retroussa ses manche et ne s’aperçut pas que le Lord avait mis son poing pas loin de son oreille. Ça allait être drôle, si le vieux ne faisait aucun bruit. Pourtant, il fut obligé de se mettre à couvert, quand il reçut les débris que le vieux sénile lui avait envoyé. Il reçut un éclat dans la jambe. Et il vit le sang qui se mit à couler. D’accord, les choses devenaient sérieuses.
Il retira l’éclat de matériau dont il ne savait la provenance puis lança un episkey rapide sur sa blessure. Il ne vit pas le résultat, mais envoya un sort dans le géant à un seul bras qui se tenait devant lui.

Dé du soin:
 

« Alors, Papy, on veut jouer avec le feu ? »
Ciaràn décocha un bombarda maxima dans la tête du vieux Schnock. Avant qu’il puisse voir ce qui arrivait, une lumière iridescente transperça la nuit.

Dé du Bombarda:
 
Il entendit un rugissement. Il ne pouvait s’agir que d’une chose, pendant qu’il plaquait une main sur ses blessures, Cia s’en vint à trouver la solution. Un dragon, il n’y avait pas d’autres solutions possibles. Mais que faisait un foutu dragon dans les parages ? Au moins celui-ci avait fait demi-tour, tel une poupée mécanique bien réglée.
Le feu, voilà un inconvénient majeur. Il rouvrit les yeux et vit deux personnes courir en hurlant dans la neige. Pour tente d’en finir avec les flammes qui leurs brûlaient les os. Se rouler dans la neige n’était pas une solution, attisant les flammes avec plus d’ardeur. Néanmoins, ils ne pouvaient rien pour eux, aucun sort ne pouvait les sauver.

Il fit un rapide état des lieux, remarquant que des sorts continuaient toujours à fuser. Il vit que Molly se tenait, sans doute avait-elle été prise dans la flamme.
« Applique de la neige dessus pour calmer la douleur ! Et renouvèle autant qu’il y a besoin ! » Ciaràn suivit ses propres réflexions, en s’appliquant un cataplasme de neige. Le Lord n’avait pas l’air de revenir à l’attaque, il en profita pour se mettre à couvert. Ne voulant pas finir dans les robes du sorcier le plus maléfique de Grande-Bretagne.




♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Black & White, Shadows & Lights
My heart is bleeding, will you use your hands to heal me ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Ciaràn O. Callaghan le Mer 16 Jan 2013 - 18:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 17:53

Le membre 'Ciaràn O. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 21:06

Harlem se cramponnait de toutes ses forces à sa baguette, les yeux clos, ses mâchoires si serrées l’une contre l’autre qu’il se faisait souffrir lui-même. Ce n’était pas la peur qui le faisait agir ainsi. Dans sa vie il avait affronté bien des périples et des dangers, au moins aussi dangereux voire plus féroces encore que des dragons, mais la chose à laquelle il n’avait jamais pu s’habituer tout au long de sa carrière était de voir mourir ses frères d’armes. Ses hommes mouraient, là, à quelques mètres à peine d’où il se trouvait, il entendait leurs hurlements déchirants alors qu’ils brûlaient vif, et il ne pouvait rien faire. Son impuissance à cet instant le consumait de l’intérieur. Heureusement, la jeune Callaghan le tira de son tourment quand elle vint prendre couvert à ses côtés. Elle venait de lancer un sortilège inoffensif à un de leur ennemi avant de l’invectiver dans une langue qu’il ne connaissait pas mais cela suffit pour le remettre sur pieds. « Ne perdez pas votre salive avec ces mangemorts, ils n’en valent pas la peine. Et si vous voulez gagner ce combat je vous suggère de faire mieux que de leur ôter l’usage de la parole. » Il n’y avait pas d’agressivité ou de reproche dans le ton de sa voix, toutefois il espérait avoir fait passer le message. Il n’avait pas traversé un océan et quitté sa chère patrie indépendante pour assister à une querelle d’enfants à l’heure de la récréation. Ils étaient en guerre. En guerre ! Il était temps que tous ici en prennent conscience et agissent en conséquence. Ne s’attardant pas pour écouter une possible réponse, Harlem se tira de sa cachette et brandit sa baguette droit sur la statue du Lord, profitant que le dragon était occupé à faire un détour pour se débarrasser d’au moins un de leur problème. « Expulso ! »

    La statue vole en éclat, blessant :
    Oui : Cleona.
    Non : Naïma.


Informations Rp

ϟ Pour ce tour, vous pouvez attaquer le dragon afin de le distraire. Toutefois, ce sont des créatures rapides et puissantes, vous ne pouvez le tuer ou le blesser puisqu’il est partagé avec un autre groupe. En revanche vous pouvez créer des obstacles à sa progression, comme un mur de pierre, un mur d'eau, un typhon.

ϟ Le dragon vous menace toujours de ses flammes mais cette fois, comme vous l'occupez, les dégâts sont moindres et vous n'êtes pas obligés de lancer les dés.

ϟ Cleona, Molly et Naïma ont déjà raté deux tours. Faites attention pour vous organiser jusqu’à la fin de l’event sinon vous risquez de faire perdre des points à votre faction !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 21:06

Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ciaràn O. Callaghan
Messages : 334 Crédits : Moua
Age du personnage : 21 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 2ème année à Sainte-Mangouste - Pathologie des Sortilèges
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Une moufette
Epouvantard : Ses deux soeurs mortes et transformées en Inferi
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 22:30

Remplaçant la neige sur sa blessure. Il ne vit pas le sort toucher la statue, mais vit les rochers rouler à ses pieds. Enfin quelque chose d’heureux, cette horrible chose de pierre noire était enfin tombée. Dommage que ce ne soit pas Ciaràn qui l’avait fait. Il aurait aimé le faire, mettre à terre le symbole du Lord. Oh oui, ça aurait été une action d’éclat pour tous les phénix. Il ne voulait pas que l’action revienne à un Américain qui certes les aidait, mais qui n’avait pas vraiment son mot à dire dans toute l’histoire. Ciaràn se demanda s’il avait seulement foulé le sol Britannique avant aujourd’hui. Okay, il en était ainsi. Ils allaient lui montrer, lui, sa côte, ses brûlures et sa blessure à la jambe qu’ils pouvaient faire bien mieux que ça. Ciaràn ne se mettait pas en colère pour une fois, il ne se mettrait pas à faire des choses bizarres. Il n’avait qu’un seul objectif ce soir, c’était de tuer des Héritiers. Ils venaient pour protéger la place, n’est-ce pas ?

Est-ce que ça ne lui rappelait pas quelque chose ? L’attaque de Poulard, la nuit, des sorts volant en tous sens ? Bien sûr que si. Et il sourit devant la chose. Il n’était même pas né que des morts s’étaient amoncelés, les uns sur les autres au fil d’une nuit terrifiante. Au fil d’une nuit qui avait vu monter la chose la plus horrible de tous les temps. Et tout recommençait ce soir, sauf qu’on partait de la fin, et en récrivant les évènements. Ce soir, Voldemort avait été tué le premier. Ses fidèles n’ont qu’à bien se tenir pour ne pas subir le même sort. Et il se chargera lui-même d’ôter la vie de certains. La mort faisait partie de la vie, non ? Il allait être simple de voir comment la vie allait triompher ce soir, comment on allait revivre de ses cendres. Les Phénix vaincront, aussi simplement qu’ils ont vaincus auparavant. Mais ce soir, il l’avait compris maintenant, ça ne servait à rien d’invectiver les gens. Ça ne servait à rien de chercher le bon dans le fond d’eux. C’était trop tard. Quel idiot avait-il été de faire ça. Personne ne pourrait en sortir vivant. Autant que ce soit les autres et pas lui Autant que ce soit sa famille et pas ses amis. Voilà, il l’avait dit, il préférait sa famille à ses amis. Elle, l’avait toujours soutenu, au plus profond de lui-même, il savait que c’était la seule place possible et imaginable.

Il leva sa baguette, utilisant les rochers qui jonchaient le sol. « Waddiwasi ! »
Spoiler:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Black & White, Shadows & Lights
My heart is bleeding, will you use your hands to heal me ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 16 Jan 2013 - 22:30

Le membre 'Ciaràn O. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

ϟ PRO PATRIA MORI ϟ EVENT FINAL ϟ Groupe III
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Ailleurs