ϟ PRO PATRIA MORI ϟ EVENT FINAL ϟ Groupe II - Page 5



 



ϟ PRO PATRIA MORI ϟ EVENT FINAL ϟ Groupe II
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Ailleurs
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
avatar
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 17 Jan 2013 - 16:59

Elle n’aurait jamais cru que quelqu’un veuille suivre le professeur dans cette espèce de mission suicide. Mais Peverus avait l’air décidé, et de savoir ce qu’il faisait. En même temps, si leur plan un peu dingue fonctionnait, ça allait laisser le temps aux autres héritiers de régler leur compte aux Phénix qui semblaient reprendre leurs esprits trop vite à son gout après la dernière attaque en piqué du dragon.

_Les yeux hein ? Il n’y a pas plus simple, et moins … Je ne sais pas, moi, proche du four plein de dents qui lui sert de gueule ?

C’est à Ian qu’elle posait la question, c’était lui le véritable spécialiste de toutes les créatures abominables ou non que la magie et la nature avaient pu créer. Il devait bien y avoir un moyen de venir à bout, ou au moins de repousser ces monstres volant ! En tous elle l’espérait, parce que ce n’était vraiment pas le seul problème qu’ils avaient sur les bras, même si c’était celui qui semblait le plus dangereux… Ses indications qu’il donna dans la seconde lui semblèrent en tous cas plus raisonnables à réaliser.

Ils s’étaient au moins éloignés un peu du début d’incendie, mais le feu repartait de plus belle maintenant que le dragon l’alimentait dès qu’il revenait vers eux. La fumée leur brulait les yeux et les poumons, leur empêchait de voir clairement selon la direction dans laquelle était poussé l’air surchauffé. Heather prit le temps de jeter un coup d’œil aux autres héritiers. Sales, décoiffés, blessés pour la plupart, la peur pour eux ou les autres marquant leurs traits. Mais décidés, au moins pour le moment, à ne pas fuir, à ne pas abandonner. Ou peut-être était-ce tout simplement ce qu’elle voulait y voir. Toute la motivation nécessaire à ne pas prendre les jambes à son cou, à ne pas fuir dans la nuit cette horreur, cette absurdité qui les poussait à affronter des monstres que la plupart d’entre eux n’auraient jamais voulu approcher, à se battre contre d’anciens amis parfois, contre des sorciers et des sorcières qui avant cette guerre fratricide ne leur avait jamais fait le moindre mal. Les yeux de la jeune chanteuses croisèrent un instant ceux de la médicomage, et le l’ombre de soulagement qu’elle y vit la rassura un instant. Elle y répondit par un petit signe de tête, et se redressa. Ian n’était pas trop gravement blessé, en tous cas pas assez pour que sa mère ne le traine pas manu militari hosr du champs de bataille ; ils étaient toujours en vie, et en état de se battre pour s’en sortir, pour gagner peut-être. Drew, Peverus, tout le monde se rassemblait petit à petit. Avec un sourire amer, elle constata que dans la panique ils gardaient une logique certaine. Le groupe s’était rassemblé, mais ses membres s’écartaient déjà suffisamment pour ne pas offrir de belle cible groupée au prochain souffle du dragon, et pour pouvoir faire barrière rapidement à la fuite de l’Ordre.

Pour cela, ils devaient tous être unis, personne ne devait flancher. Ce qui la ramenait à un petit problème qu’il allait bien falloir résoudre… Une main ferme s’abattit sur l’épaule d’Ashley, forçant son attention à se focaliser un instant sur les yeux verts et décidés de son ainée qui la fixait sans ciller. Du coin de l’œil elle voyait déjà les Phénix se mettre en mouvement, les farfadets créer leurs énormes blocs d’or.

_Ecoute bien Ashley… C’est bien Ashley, non ? Je ne sais pas ce qui t’a pris il y a un instant. Je ne pense pas que tu puisses être assez idiote pour trahir ton camps, en plus on t’as tous vu attaquer Eireann en premier, et de sang-froid. Je veux bien croire qu’un impero se soit perdu dans la bataille et t’ai forcé à agir de façon aussi dangereuse. Soit ça, soit tu n’as pas pu supporter de l’autre gamine, peut-être une ancienne amie, soit blessée sans que tu puisses rien faire. Mais c’est la guerre là. Il n’y a pas d’amis qui tiennent, et en face ils n’hésiteront pas. Et tu dois agir.

Elle la poussa hors du point d’impact du premier rocher doré. Elles ne perdaient vraiment pas leur temps, ces petites pestes vertes ! Ian s’en occupait pour l’instant, ou au moins tentait de les occuper. Les Phénix avaient fait leur choix, et pour sortir du brasier commençaient à courir presque droit sur eux, sans doute dans l’espoir un peu fou que leurs alliés volants repoussent assez bien leurs adversaires. Mais Heather n’était pas décidée à les laisser faire !
_Deprimo !

Elle visait le sol sous leurs pas, ciblant les pieds d’Eireann en priorité. Elle semblait mener le groupe, et une fois hors d’état de nuire le reste devrait être bien plus simple… Peut-être que ça ne les blesserai pas, mais ils seraient déséquilibrés, avec de la chance même à tomber au sol. Des cibles de choix pour les héritiers qui n’auraient qu’à les ficeler tous et les cueillir.


[lancé de dés]

OUI OUI : Le sol s’affaisse brutalement sous les pas du groupe, les Phénix sont déséquilibrés. Ils peuvent tomber, ou garder l’équilibre difficilement, et sont vulnérables un instant.
OUI NON : Eireann et Noah sont dans la zone d’effet du sort, et en subissent les conséquences.

NON OUI : Eireann et Jo sont dans la zone d’effet du sort, et en subissent les conséquences, mais pas autant que Heather l’aurait voulu, elles ne se retrouvent pas au sol mais sont déséquilibrées un moment, donc plus vulnérables.
NON NON : Les Phénix ont avancé bien plus vite qu’Heather le prévoyait, et elle est gênée par une nouvelle attaque en piqué du dragon, même si le souffle passe loin d’elle. Elle vise mal, le sol tremble bien devant les Phénix, mais c’est elle qui trébuche un moment et manque de lâcher sa baguette. Elle fait une cible de choix, directement en première ligne.



Heather jura entre ses dents. Elle aurait voulu faire bien plus, mais déjà elle devait se pousser devant un nouveau souffle draconique qui n'épargna pas son fiancé. Avec un peu de chance il allait bouffer un Phénix ou deux avant de revenir, ce sac à main géant!


Dernière édition par Heather Lannister le Jeu 17 Jan 2013 - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 17 Jan 2013 - 16:59

Le membre 'Heather Lannister' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 17 Jan 2013 - 17:44

Bêtises. Sottises. Ridicule. Idiote. Ashley était absolument rageuse. Elle avait le cul entre deux chaises et au lieu de choisir l’une d’entre elle, une bonne fois pour toute, elle se contentait d’attendre de tomber. La chute serait douloureuse, le choix aussi, mais plus elle attendait, plus le résultat serait désastreux. Pourquoi avait-elle quitté l’Ordre ? Et pire, pourquoi avait-elle rejoint les Héritiers ? Des mots. Des mots et des doutes. La magie n’était pas la pire des armes, n’infligeait pas les plus grandes blessures. Plus les jours passaient, plus elle s’en rendait compte et elle se stupéfiait par sa propre connerie. Tous les choix qu’elle avait fait depuis l’attaque du train lui revenaient en mémoire et à chaque fois, elle devait se retenir de se gifler. Ce n’était ni l’endroit, ni le moment. Elle ne pouvait que laisser sa colère l’envahir. C’était mieux que les regrets. Elle avait assez donné. Et pourtant elle se retrouvait toujours en train de regretter. Une parole, une action, un sort … quand arriverait-elle enfin à se décider ? Quand arrêterait-elle de tourner en rond ? Quand parviendrait-elle enfin à regarder ses parents dans les yeux pour leur dire qu’elle ne leur en avait jamais vraiment voulu ? Quand arriverait-elle à regarder Johanna sans ressentir cette douleur aiguë qui s’emparait d’elle à chaque fois qu’elle repensait à sa fuite ? Et quand réussirait-elle à assumer ses choix ? Jamais. Son poing rebondit sur le sol et elle se releva. Son mal de tête commençait à disparaître, mais le bordel qui régnait à l’intérieur ne faisait qu’empirer. Elle plongea sa main dans sa poche pour en sortir la potion qu’elle avait prise tout à l’heure. Au hasard. Et le hasard fait bien les choses.

Le philtre avalé elle rangea la fiole et se coupa le doigt au passage, sur le parchemin qu’elle n’avait pas eu le temps de donner à Cléia-Nora. Cléia. Comment allait-elle ? La question s’évapora lorsqu’elle sentit une main sur son épaule. Son regard sombre se posa sur la femme au fouet, de tout à l’heure. Maintenant qu’elles étaient si proches, Ashley s’apercevait que cette femme ne lui était pas inconnue, mais d’où la connaissait-elle ? Elles ne s’étaient jamais rencontrées auparavant, de ça, elle était sûre. La Gryffondor hocha la tête en signe approbatif lorsqu’elle lui demanda confirmation sur son nom, mais garda le silence. Après ce qu’elle avait fait, elle n’avait certainement pas le droit de l’ouvrir. Elle se contenta d’acquiescer à ses paroles, tandis que du coin de l’œil, elle observait les farfadets commencer à s’afférer avec leur or. Elle ne pourrait pas les attaquer, mais la panique qui d’ordinaire l’aurait envahi était aux abonnés absents. Le philtre faisait effet. Le regard déterminé elle allait parler lorsqu’elle se fit poussée. Un bloc d’or tomba à l’endroit même où elle s’était tenue quelques secondes plus tôt. Elle leva les yeux vers eux, et aperçut la silhouette du dragon dans le ciel. Avec les Phénix qui revenaient à l’assaut, les choses deviendraient vite chaotiques. Espérant que Drew arriverait enfin à quelque chose avec le serpent géant, Ashley se tourna vers Eireann et Johanna, déstabilisées par le sort de son interlocutrice. C’était sa porte de sortie. « Incarcerem »

Dé:
 

Son regard se posa quelques secondes sur la blonde, étouffant les regrets sous une fausse fierté. C'était la guerre et elle avait choisi le mauvais camp, mais ce n'était vraiment pas le moment de réparer ses erreurs. Johanna et elle s'engueuleraient plus tard. Elle se ferait botter le cul par Eireann après. Pour le moment, elles devaient rester ennemies. Elle prit le coude de la femme. « Ca n'arrivera plus. » Au même instant, le dragon rugit à nouveau et si le philtre n'était pas en train d'agir, elle se serait à nouveau trahie. Il fallait qu'Eireann libère Johanna au plus vite. Il fallait qu'elles restent en vie.


Dernière édition par Ashley M. Lakefield le Jeu 17 Jan 2013 - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 17 Jan 2013 - 17:44

Le membre 'Ashley M. Lakefield' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Jeu 17 Jan 2013 - 20:31


    La fumée devenait de plus en plus épaisse, formant une barrière opaque entre les Phénix et les Héritiers, faisant bruler les gorges et pleurer les yeux. Quant aux poumons, ils n’appréciaient visiblement pas de se retrouver engorgé d’une fumée grise et chaude, vu les toux qui s’élevaient un peu partout. Joe put voir du coin des yeux qu’Eireann avait réussi à éviter toutes brûlures mais Noah avait été touché et étouffait les flammes qui embrasaient sa veste grâce à la neige qui se trouvait sur le sol. Joe se leva et avança vers lui, l’aidant à se relever comme elle le pouvait. Il fallait qu’ils bougent, vite. Comme en écho à ses pensées, Thomas réapparu et proposa à tout le monde de filer le plus vite possible, malgré la beauté de la forêt. Un sourire tira rapidement les lèvres de la blonde et, après avoir vérifié que les poumons de Noah n’étaient pas trop perturbés, fonça derrière Eire en direction de Poudlard. Ou pas… Elle n’en avait aucune idée, en fait. Sa connaissance en géographie avec option fumée opaque n’était que limitée, malheureusement.

    Malgré sa détermination, elle sentait son cœur s’emballer, ses poumons bloqué de plus en plus et maudit intérieurement les flammes du dragon, tombées beaucoup trop près d’elle, provoquant une inflammation très désagréable dans sa poitrine. Ralentissant légèrement, elle tentait de happer le plus d’air frais possible mais il se faisait rare et les quelques bribes d’air encore peu contaminés par la fumée toxique ne suffirent pas à alléger le poids dans sa poitrine. Elle se sentait ralentir de plus en plus, le paysage passait au ralenti autour d’elle et le dragon revenait. Il était encore à quelques battements d’ailes mais d’ici une vingtaine de secondes, tout au plus, il serait sur eux. Et ils étaient complètement exposés, entre les feux des Héritiers et ceux du dragon. Soudain, la terre se déroba sous ses pieds. Elle ne sut dire immédiatement s’il ne s’agissait que d’un effet secondaire du manque d’air ou s’il y avait réellement eut un enfoncement de terrain mais quand elle se releva sur ses coudes pour observer autour d’elle et que ses mains s’enfoncèrent dans de la terre fraichement délogée de sa place originelle, elle se demanda qui avait eu l’idée de lancer un Deprimo sur eux plutôt que de viser le dragon, qui était clairement la cible principale pour le moment.

    Incarcerem

    Joe se figea un instant avant que les cordes ne s’enroulent fermement autour d’elle, l’immobilisant complètement. Ashley… D’abord elle venait la sauver d’une mort par crémation instantanée puis elle l’empêchait de fuir quand le dragon rappliquait… Certes, elle devait sauver sa vie et la blonde le comprenait parfaitement. Mais de là à la jeter en pâture à un lézard volant affublé d’ailes gigantesque et d’une gueule spécial « lance-flamme express ». Qui a envie d’une Joe grillée à point ? D’ici quelques secondes, c’était probablement ce qui allait se passer. Puis, à ses côtés, elle sentit une masse bouger et, tandis que Joe se débattait avec ses liens, la rejoindre pour l’aider. Avec un regard en direction des Héritiers, puis un vers le ciel, la blonde n’arrivait pas à faire lâcher du lest à ses liens et le lézard géant se rapprochait de secondes en secondes. En plus de cela, sa baguette était tombée lorsqu’elle avait chuté dans le trou. Incapable de jeter le moindre sort alors qu’un barbecue géant vient droit sur vous. Ironique non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Jeu 17 Jan 2013 - 23:19

Les secondes passèrent, et Drew se demanda si son sortilège d’attraction n’avait pas tout simplement foiré… En temps normal, il aurait trouvé cela très banal, il n’avait jamais été le premier de sa classe en matière de duel… Mais ce soir, si on écartait son état physique et son caleçon détrempé qui lui moulait le zboub, on ne pouvait pas lui reprocher de tout rater ! Le bilan qu’il affichait était très correct, Il s’était débarrassé de plusieurs araignées tout de même ! Et comparé aux autres Héritiers, il était très largement dans la moyenne ! Autant dire qu’un lamentable foirage maintenant ferait tâche…
Alors, les yeux fixés sur la brèche de la barrière qu’il avait traversée plus tôt. Après tout, la tour de Serdaigle se trouvait de l’autre côté du château… Ce temps de latence fut accompagné de l’éloignement de la monstrueuse créature volante, qui avait visiblement décidé de brûler les quatre coins du parc… Un dragon pyroman… bah voyons… super le cliché… ils pourraient au moins essayer d’innover quoi. Du genre un dragon qui lance des fleurs, de la neige, ou même une pluie de bouse, comme s’il faisait caca en spray… on était dans un monde magique, par Merlin ! Tout était possible !

Ses songes scatophilement profonds furent néanmoins interrompus par des flots de paroles dans toutes les directions… Dans son dos, la folle adepte des brochettes au fouet se permit de le complimenter sur sa proposition de tactique à adopter… Hein ?! Ah non en fait. Non elle préféra le descendre plus bas que terre… au niveau moins dix milles… à deux ou trois étages près… Mais elle s’écoutait celle-là ? Non ce n’était pas de la folie de vouloir occuper le dragon ! Ça s’appelait un « plan »… une des choses que les personnes sensées aimaient mettre au point. C’est vrai qu’ils pouvaient tout aussi bien attaquer tous ensemble la bestiole verdâtre… MAIS tourner le dos aux pourritures de Phénix qui auraient le champ absolument libre pour les mitrailler de sortilèges en tous genres ou simplement pour se faire la malle. Ou ils auraient pu, à l’inverse, tous s’attaquer à ces ordures et laisser une masse de muscle et de cuir volante les carboniser… Quelle pimbèche ! Il allait pas la rater !

« WORSCRUMCHHHEOSKRIN… »

Toutefois, c’est cet instant que ses vêtements choisirent de montrer le bout de leur nez. Super… Complètement pris par surprise, son attention diminuée par l’énervement, il n’avait rien pu faire lorsque son pantalon s’enroula autour de sa tête et lui fit littéralement manger ses mots. Le maitre des potions étaient néanmoins beaucoup trop heureux de pouvoir enfin s’emmitoufler dans une tenue digne de ce nom pour être accablé par la situation. Alors, sans se faire prier, il enfila jean, chemise, ceinture et soutien-go… oula c’était quoi ça ? Il avait ça dans sa chambre lui ? Ah oui ! Natacha… Alala… grande histoire… belle histoire… courte histoire. Bref. Il replia soigneusement le trophée de la nuit passée et le fourra dans sa poche en compagnie de sa brosse à dent.

La cougarouquine finit elle aussi par les rejoindre, les yeux exorbités par la blessure de l’homme qui venait de sauver la vie de Drew avec sa cape. Ouai ! J’ai une cape et je suis un sorcier ! Je suis, je suis… Super-sorcier ! Wouhou ! Et j’ai un super égo parce que, derrière, j’accepte pas qu’on m’aide pour soigner ma blessure ! Je suis Super-sorcier-borné ! Yeaaaah ! Par contre, quand c’est ma mère – ou ma grand-mère, Drew hésitait encore… – là je veux bien. Je suis, Super-sorcier-borné-fils-à-sa-moman !
Le jeune professeur était fatigué. Fatigué par les gens qui l’accompagnaient ce soir. Ils ne comprenaient pas… ils n’essayaient pas… ils étaient là parce qu’on le leur avait demandé voilà tout… Il voulait hurler, leur faire prendre conscience de leur bêtise. Leur faire réaliser. La colère montait en lui. Il ne pourrait pas la contenir longtemps. D’ailleurs, il ne pouvait déjà même plus la contenir… Il se releva en s’appuyant de tout son poids sur son bras encore valide, sa main enfoncée dans la neige à l’endroit où Super-crétin avait lâché la fiole de potion. Puis Pevrus arriva, et Drew constata que lui aussi était bien amoché. Le marchand de baguettes fut le seul à accepter de l’aider contre l’usine à flammes qui les menaçaient. Ouf ! Enfin ! Viser les yeux ? Effectivement c’était une excellente idée… mais il y avait mieux… Peu de gens connaissait le REEL point faible des dragons : leur rectum… bon, par contre, fallait réussir à super bien viser, quoi… cependant, c’était le One Shot assuré ! Sinon, ils pouvaient aussi appeler un Pokémon de type glace… Attendez… C’était quoi un Pokémon au fait ? Aucune idée… Il pensait vraiment des trucs bizarres des fois… qu’importe.

Malgré la gentillesse de Pevrus et ses deux petites blagounettes – oui le coup du litre d’eau qui sort de la baguette pour éteindre un incendie, ça ne pouvait être que de l’humour… – la rage du O’Ryan atteignit le pont de non retour au retour tandis que son élève les rejoignait et se faisait passer un savon par miss-monde. Sur le contenu, Drew n’avait rien à redire. Il était entièrement d’accord. Par contre, la tension ambiante, palpable n’allait pas les mener loin.
La Gryffondor répondit aux critiques en ligotant superbement celle qu’elle avait sauvée il y a quelques minutes, alors que Superman foirait sa capture de farfadet… et se faisait cramer une nouvelle fois par une gerbe de flammes venues de nul part. Le dragon était d’une rapidité époustouflante par rapport à sa masse. Une petite mise au point était de rigueur…

« Pev, je te laisse deux secondes. Miss Lakefield, allez aider monsieur Hunter avec le dragon une petite minute. Au moins c’est un adversaire que nous avons en commun avec nos ennemis, donc si vous avez toujours le cul entre deux sièges, vous protégerez tout le monde ! Vous en êtes capable, je suis bien placé pour savoir ce que vous valez ! »

Si l’idée ressemblait à une punition, c’était néanmoins tout le contraire. Par ce biais, tout le monde était gagnant. Elle avait beau avoir réussi sa dernière attaque contre la Springstone, cela pouvait très bien rester un leurre… Trahis-moi une fois, honte sur toi, trahis-moi deux fois, honte sur moi ! Comme disait le proverbe… Puis, après avoir fait volte-face en s’efforçant de garder un œil sur la créature au dessus d’eux, Drew s’adressa à son sauveur de tout à l’heure… sur un ton bien moins cordial que pour Ashley… pourtant, l’expression sur son visage montrait que ça n’avait rien d’agressif ou de malpoli… plutôt de la détermination et de l’assurance !

« Et toi, écoute-moi bien l’playboy ! Tu vas m’faire le plaisir de prendre cette fiole et de t’étaler l’contenu sur tes foutues brûlures ! J’me fiche pas mal de ta fierté ! Tu veux pas qu’on t’aide ? La belle affaire ! J’avais pas envie qu’tu m’aides tout à l’heure, non plus ! Pourtant, tu m’as pas d’mandé mon avis ! Et j’en suis pas mort, non ? On n’est pas là pour passer pour des héros, j’en ai rien à faire moi ! On est là pour défendre Poudlard ! POUDLARD ! Voilà la fiole ! Tu la veux, tant mieux, tu la veux pas, tu la jettes et basta ! Et si Poudlard tu t’en fous comme de ta première dragée surprise, pense à l’état dans l’quel tu s’ras s’il arrive quelque chose à ta p’tite copine ou à ta mère parce que t’étais pas au meilleur de ta forme ! Maintenant on essaye de coopérer ! »

Son intervention avait été longue, certes, mais utile selon lui. Car Poudlard était son foyer. Il y avait grandi, et y était resté pour enseigner. Ses plus belles années, il les avait vécues ici, et il était persuadé qu’il n’était pas le seul. Donc autant mettre toutes les chances de leur côté ! Au cas où personne ne l’aurait remarqué, les Héritiers n’avaient pas été foutu de prendre radicalement le contrôle alors qu’ils étaient plus nombreux, et que par-dessus tout, ils combattaient des ados prépubères !
Plein de conviction, il se retourna pour rechercher le Vert Galois des yeux, se pencha pour esquiver le torrent de flammes s’échappant de sa bouche, et le visa avant de s’écrier :

« Wirbelsturm »

Dé :
OUI OUI : Le sortilège touche une aile du dragon, ce qui le stoppe net dans les airs et le force à faire du surplace durant… aller 5 secondes
OUI NON : Le sortilège rencontre une gerbe de flammes et les deux attaques s’annulent. Le dragon refait un tour avant de revenir à la charge
NON OUI : Le dragon exécute une pirouette et esquive l’attaque visiblement trop faiblarde… souple le dragon !
NON NON : Le dragon transpercent le typhon et se dirige vers Drew… impact au prochain tour… XD

(je vise du bras gauche donc même mon « oui oui » est pas un super truc non plus…)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 17 Jan 2013 - 23:19

Le membre 'Drew J. O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noah Zahid Maxwell
Mervyn y en a marre, on veut William au pouvoir! ♫
Messages : 1196 Crédits : (c) ptikiwi
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Photographe / Photojournaliste
Faction : Ordre du Phoenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Goéland
Epouvantard : Le cadavre de Léo.
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 18 Jan 2013 - 15:16

Ils se mirent à courir pour sortir complètement de la Forêt Interdite, tout le monde ayant acquiescé à sa réflexion. Ils ne pouvaient pas rester à l’intérieur, tout était en train de brûler, et le danger numéro un n’était pas la chute d’arbre, mais bel et bien la chaleur et surtout la fumée, qui commençait à leur donner de la peine à respirer convenablement. Zahid fut prise d’une quinte toux, et s’empressa d’avancer plus vite encore. Il n'avait pas le temps de s'enquérir de l'état de chacun, ou de se soigner sommairement avec les pâtes et potions qu'ils avaient emporté. Dans la précipitation, et la douleur, il avait du mal à réfléchir : il fuyait l’incendie, mais le dragon était toujours là et les héritiers juste derrière eux ? Même avec les farfadets, qui leur étaient d’une aide précieuse, allaient-ils pouvoir mener à bien leur mission, voire seulement s’en sortir ? Grâce aux farfadets, ils parvinrent sans trop d’encombres à la hauteur de leurs adversaires, mais, malheureusement, il était ensuite pour le moment impossible de se diriger vers Pré-au-lard sans éviter la confrontation.

Les sorts fusaient. Certains héritiers préféraient s’attaquer à eux plutôt qu’au dragon, qui était clairement le problème principal, et pour tout le monde. Mais apparemment leurs ennemis n’avaient aucune logique. Une de ces derniers venaient de lancer un déprimo en direction de Eireann et Johanna, qui perdirent l’équilibre. Aussi vite, l’adolescente qui avait aidé Johanna retourna une nouvelle fois sa veste en lançant un incarcerem en direction de la blonde. « Johanna !! » Au même moment, un autre sorcier venait de tenter une attaque sur le dragon, qui s’était essuyé par un échec presque total – mais au moins, lui, il essayait de stopper la bête. Angoissé par l’immobilité de la jeune fille et la créature juste à leurs côtés, Zahid brandit sa baguette vers sa coéquipière. « Finite Incantatem ! »

Malheureusement, son sort n'a pas l'effet escompté, sous l'angoisse il est passé à côté de l'adolescente. Et il n'y a maintenant plus le temps de se lamenter sur sa médiocrité ou de retenter une quelconque libération : le dragon revient à la charge, il faut faire quelque chose. Alors, imitant son ennemi - il n'a pas d'autre sort en tête qui pourrait ralentir la bête, et il n'a pas le temps de chercher - il dirige sa baguette dans les airs, en direction du dragon qui s'apprête à attaquer une nouvelle fois, et crie : "Wirbelsturm!!"

Dé 1 : Johanna est-elle libérée?

Dé 2 : Wirbelsturm
OUI - OUI : Le dragon est stoppé pendant quelques instants à cause du typhon
OUI - NON: Cela ne fait que le ralentir l'espace de 5 secondes
NON - OUI : C'est à peine s'il ressent une secousse, et ça le met en colère
NON - NON : le typhon est trop faible pour le gêner en quoique ce soit, et en plus, il est trop loin du dragon


Dernière édition par Noah Zahid Maxwell le Ven 18 Jan 2013 - 15:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 18 Jan 2013 - 15:16

Le membre 'Noah Zahid Maxwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 19 Jan 2013 - 15:04

Courir, encore, pour espérer pouvoir sauver sa vie. Changer de plan, toujours, alors que tout avait été si bien calculé. Eireann avait l'impression de fuir. Ce n'était pas le cas mais elle n'y pouvait rien, elle avait le sentiment de reculer là où elle aurait avancer, écraser cette barrière magique, ces mangemorts qui faisaient de sa vie un véritable cauchemar, prendre Poudlard et offrir aux générations futures cette liberté qu'elles méritaient tant. Elle avait eu l'impression d'être libre durant sa jeunesse, d'avoir la chance de pouvoir étudier, de pouvoir vivre, de pouvoir rire. Apprendre, aimer, tomber, se relever, se fixer des objectifs... Tout n'avait été que leurre. Elle n'avait pu apprendre que ce qu'on avait bien voulu lui laisser connaître. Elle n'avait pu aimer que pour mieux s'écraser au sol et se souvenir de sa condition de basique. Elle ne s'était fixée des objectifs que pour mieux les voir s'éloigner chaque jour un peu plus d'elle. Et courir, encore, toujours, lui donner une nouvelle fois la sensation d'échouer lamentablement.

Eireann allait transformer sa course en attaque. Elle ne laisserait pas cette liberté qu'elle avait tant attendue lui filer une nouvelle fois entre les doigts. Elle ne pouvait s'y résoudre, un nouvel échec serait terrible. Elle ne s'en relèverait pas, elle en était certaine. Johanna à ses côtés, Zahid tout près, elle continuait à courir, avec détermination, pour foncer dans le tas, écraser quelques mangemorts au passage. Pas besoin de tuer pour les abattre. Mais non, Eireann ne pouvait plus courir, elle put seulement tomber, déséquilibrée, rejoignant Johanna au sol, mordant la poussière une nouvelle fois, ou plutôt un mélange de boue et de neige. Et le temps de se relever, de voir que tout allait bien, que cela aurait pu être pire, Johanna se fit ligotée... Par Ashley. Eireann retint une insanité. Elle ne comprenait pas pourquoi la jeune Lakefield avait mis Johanna en danger, pourquoi elle ne s'était pas contentée d'une attaque ratée. UN DRAGON BORDEL ! Un putain de dragon survolait la zone et... Zahid ne réussit à rien. Enfin si, à stopper quelques instants le dragon dans sa progression. Il fallait aussi stopper ces saloperies de mangemorts pour passer à travers le cordon défensif qu'ils formaient. Eireann sortie une fiole de sa poche, retira le bouchon et lança le contenu sur la gentille demoiselle qui avait essayé de les atteindre. Sauf que l'irlandaise oubliait plusieurs choses : la distance, et le fait que la potion ne voulait pas faire exactement ce qu'elle voulait. Très peu de liquide réussit à atteindre la cible.

    Dés Eireann lance sa potion de Langue de Glace
    Oui & Oui - Heather est touchée, sa température chute et elle frôle l'hypothermie. (Pas aussi efficace cependant qu'une injection directe dans le sang)
    Oui & Non - Heather n'est touchée que par la moitié de la potion, elle a très froid, tremble mais ce n'est pas très grave.

    Non & Oui - Heather est touchée par quelques résidus, juste de quoi frissonner.
    Non & Non - Echec, l'intégralité de la potion tombe par terre.


Profitant de l'attention détournée, elle leva sa baguette vers Johanna et lança un finite incantatem efficace. il fallait continuer à avancer, il fallait finir ce qui avait été commencé désormais. « On continue ! Et surtout, on ne s'encombre pas de scrupules : ils n'en ont aucun. » Eireann voyait bien que Zahid avait été brûlé. Dès qu'ils auraient un moment de calme, elle l'aiderait. Là, elle ne pouvait rien faire si ce n'était poursuivre le combat.

    Finite incantatem
    Oui - Joe est libérée
    Non - Eireann se rate en allant trop vite



♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh


Dernière édition par Eireann N. Callaghan le Sam 19 Jan 2013 - 15:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 19 Jan 2013 - 15:04

Le membre 'Eireann N. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 19 Jan 2013 - 21:11

Les farfadets, petites créatures qui échouaient dans leur boulot alors que tout ce qu'ils avaient à faire était d'occuper les ennemis. Même lui aurait pu le faire ! Pierce se souvenait pourquoi il trouvait que des bestioles ne pouvaient pas être à la hauteur des sorciers. Mais il se garda bien de faire la remarque, il avait bien compris - pour une fois - qu'il valait mieux être conciliant pour éviter que ça n'aille encore plus mal. « Hey bande de rats incapables d'évoluer ! Le dragon vous menace aussi ! Il va vous faire flamber comme nous, et votre école avec ! » Bah oui, après tout, c'était plus intelligent de se liguer en groupe contre le monstre volant, non ? Laisser les mangemorts se concentrer sur la bête pour mieux les écraser après, non ? Il ne lui restait pas assez de tours rigolos dans sa petite poche malheureusement pour espérer les écraser après : ce serait à ses copains les sorciers de se débrouiller. Lui, il n'avait qu'une hâte, retourner devant cette fichue barrière pour l'exploser une bonne fois pour toute : il était là pour ça sacrebleu !

Suivant le mouvement de la course, il fut stoppé dans son élan par un bruit insupportable. Plaçant ses deux mains sur ses oreilles, il se mit à jurer - nouveau hobby qu'il trouvait drôle et relaxant parfois. Le dragon se mit à hurler, tourner en rond et filer loin loin loin. Une bonne chose de faite. Sauf que les farfadets se mirent à tomber comme de petites mouches avant de trembler de la tête aux pieds. Ce ne fut que lorsque le bruit s'arrêta que leurs petits corps se calmèrent. « La... perle de... son... » Ah beh oui, un jouet magique ! Thomas grimaça avant de se rendre au chevet de deux farfadets tombés à côté de lui. Son crâne lui faisait mal. Les mots qu'il allait dire aussi d'ailleurs. « Ça va aller ? Vous voulez que je... euh... vous porte ? » Ils diraient non, n'est-ce pas ? Oui, il dirait non, Pierce n'allait pas être pris dans son propre piège tout de même. Sauf qu'il s'agissait des deux plus jeunes farfadets et qu'ils n'allaient pas bien. A leurs gémissements, le jeune sorcier compris qu'il allait devoir... Les porter. Il les attrapa comme on attrape quelque chose de sale et les jeta sur ses épaules. Le poids le fit ployer légèrement mais ça irait. « Remettez-vous vite, hein ? » C'était plus une supplication qu'autre chose.

*****
« Par les couilles de Merlin ! Bordel de goule ! » Éructait Caïus sans discontinuer, balançant des coups de pieds rageurs dans la moindre caisse de bois ayant eu le malheur de se trouver sur son chemin. Le chasseur de dragons était en fureur, mais plus terrifiant encore que son regard plissé qui jetait des éclairs assassins à la ronde, le sang qui maculait ses vêtements et son visage lui donnait l’apparence d’un rescapé échappé de justesse à un massacre sans nom. Et c’était bien d’un massacre dont il s’agissait. Les américains avaient débarqué de nul part, comme une vague déferlante détruisant tout sur son passage. Lui et une misérable poignée de sorciers, dont la loyale Grognard, voilà tout ce qu’il restait du fier QG des Héritiers à cette heure. Ils avaient réussi à se replier dans la dernière pièce qui n’était pas encore tombé aux mains de l’envahisseur, mais les coups sourds retentissant contre les portes de métal ne trompaient pas. L’entrepôt était perdu. Il aurait fallu un miracle pour se persuader du contraire et Caïus n’était pas homme à croire aux contes de fée. Écrasé sous le poids de l’évidence, il se tourna alors vers ceux qui essayaient encore de jeter des sortilèges de protection. « C’est fini, arrêtez ! Nous nous replions vers Poudlard ! Le château ne peut pas tomber, nous allons prêter main forte à nos camarades ! » Le temps de se répartir en quatre groupes distincts et ils partaient sans un regard en arrière.

*****

Une silhouette féminine débarqua de nulle part, au milieu du champ de bataille, essoufflée, le visage en sang, accompagnée de deux autres sorciers. « La milice américaine a détruit le QG. Il faut qu'on les empêche de prendre le château. » Les trois héritiers semblaient mal en point mais prêts à se battre. Thomas Pierce, lui, sentit un sourire tout à fait inquiétant se dessiner sur son visage. Le poids des farfadets sur ses épaules ne semblait plus être un problème. « Eireann ! Ils ont réussi ! Ils l'ont fait ! » Et tandis qu'il sautillait partout, une dizaine de miliciens américains apparurent en une symphonie de plops sonores. La valse macabre pouvait réellement débuter. Un des Héritiers fraichement débarqués fut frappé d'un éclair vert en pleine poitrine. La visée était parfaite. La mort, tout sauf spectaculaire. Des poignées d'éclairs se mirent alors à fuser en tous sens.

Dé - Expulso
Oui - Eileen
Non - Peverus


Informations Rp
ϟ Les dragons fuient lorsque le bruit se déclenche. Il s'agit d'un artefact que Wilhelmina Salamander (Groupe I) a récupéré dans le musée et activé. Le son strident peut tuer les dragons. Les sorciers eux n'ont qu'une grosse migraine suite à ça.

ϟ Les farfadets ont été bien sonnés par le bruit produit. Ils sont en position de faiblesse. Vous n'avez même pas besoin de vous en occuper, ils sont hors combat pour le moment. Vous ne pouvez plus les tuer.

ϟ Le QG des Héritiers est tombé. La milice américaine s’en est emparée. Quelques hommes arrivent donc en renfort, mais ils sont aussitôt rattrapés par ceux qu’ils venaient de fuir.

ϟ Une dizaine d'américains vous font face. Seuls trois Héritiers sont revenus du QG dans votre groupe, dont un mort.

ϟ Pour réussir une attaque contre un américain, il ne vous faut qu'un seul dé. Pour tuer un américain cependant, un double oui est nécessaire. N'oubliez pas que les américains aussi lancent des sorts.

ϟ Attention, Eileen a déjà manqué deux tours.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 19 Jan 2013 - 21:11

Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ian Blackburn
Léchouilleur en puissance
Messages : 1146 Crédits : Bazzart
Age du personnage : 27
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Grade-chasse à Poudlard
Faction : Héritier
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère Longibande
Epouvantard : Allister, mort.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 20 Jan 2013 - 15:06


Bon. Résumons la situation, c'était le bordel. Mais le GROS bordel hein. Problème n°1, c'était sans doute le dragon. Oui parce que même un spécialiste des bébètes magiques totalement fan des dites bébètes magiques savait reconnaitre qu'il était dans la mouise quand un gros crocodile volant magique lui tournait au-dessus en crachant du feu. Coup de bol, il avait pensé à amener sa cape en cuir de dragon. Une idée de génie, en fait, vu le panache de fumée qui s'échappait maintenant de son épaule. La cape était en parfait état, évidemment. Bon, tout aussi évidemment, Ian n'était pas un grand spécialiste de la physique. Si ç'avait été le cas, il aurait su que les propriétés ignifuges du cuir de dragon ne protègent pas contre le choc thermique. Pour faire simple, si les flammes ne l'avaient pas rôti comme un gigot, la chaleur même du souffle de feu avait laissé une sérieuse brûlure sur son épaule, sous la cape et les vêtements. Ouch.

Problème n°1 et demie, découlant du premier, c'était l'incendie. Bon, ça ça allait, il en était assez loin pour ne pas brûler tout de suite, mais si ça s'étendait, c'était tout la forêt interdite qui allait partir en flammes. Et tous ses habitants qui leur fonceraient dessus pour s'en échapper.

Problème n°2, c'était les Phénix qui les canardaient pour essayer de s'échapper des flammes, de la forêt, et retourner à pré-au-lard, aidés de ces saloperies de farfadets. Et pour ajouter, problème n°2 bis, Eireann, et à moindre mesure Maxwell, qui étaient en face.

Résumé du résumé, c'était le bordel. Mais le GROS bordel hein.

Et lui, dans tout ça, à tenter de jauger l'étendu des dégats sur son épaule sans faire un strip-tease dans la neige (ils avaient assez eu de ça), il se faisait engueuler. Mais bien, hein, comme un gamin se fait engueuler par un vieillard dont il vient de piétiner les fleurs. L'écossais ouvrit de grands yeux ronds devant Monsieur Tounu (qui était rhabillé, d'ailleurs) qui l'invectivait à grand renfort de gestes. Ian était stupéfait. Lui? Jouer les héros? La belle affaire. Il lui avait sauvé la peau des bijoux parce qu'ils n'étaient clairement pas assez nombreux ni bien équipés pour défendre correctement leur bastion, et il avait refusé sa potion parce qu'il ne savait pas combien ils en avaient. De le neige et un sort d'anesthésie avaient été parfaitement suffisants pour le rendre opérationnel, c'était tout ce qui comptait, surtout qu'ils avaient un dragon en face, la pâte contre les brûlures était une denrée rare et précieuse, il aurait le temps de se soigner quand ils se seraient sortis de cette tourbière. Il était beau, à parler de coopération, lui dont l'activité principale semblait prendre le temps d'engueuler à leur tour chacun des membres de son groupe. Monsieur qui fait des grands discours pour sauver Poudlard la brosse à dents à la main.

Ian attrapa la potion, il n'avait pas le choix de toute façon, l'autre lui fourrait dans les mains. Il hésita un quart de seconde. Il était sans doute le plus efficace de leur groupe pour ce qui était des sorts de combat, ça il le savait (si on oubliait le type dont il ne connaissait pas le nom, Pev-quelque chose, qu'il ne connaissait pas mais qui semblait relativement efficace), mais il était aussi le plus apte à être dangereux sous pression, ou blessé. Après tout, risquer sa vie entre les griffes d'animaux sauvages potentiellement mortels était dans la description de son boulot. Ou de son ANCIEN boulot en tout cas, merci Karkus. Mais son épaule lui faisait un mal de chien et menaçait de l'empêcher de viser correctement. Il ouvrit la fiole et s'étala son contenu sur l'épaule en vitesse.

Il manqua lâcher le flacon quand le bruit lui fit lever les mains à ses oreilles. Un bruit horrible, strident, qui lui transperçait les tympans mais qui eut le mérite de faire décamper le dragon et de faire tomber au sol les farfadets. Bien fait tiens.

Un crac lui fit tourner la tête, et ce qu'il entendit manqua de lui faire tourner de l'œil. Le QG, tombé? Impossible… mais pas le temps de se lamenter, d'autres sorciers venaient de transplaner, et déjà un des leurs tombait face contre terre, dans la neige, anonyme. Les éclairs fusaient en tous sens, ils étaient dans la merde. Pas le temps de réfléchir, un Everte Statum contre l'américain le plus proche, il n'y avait pas une minute à perdre.

Dé #1

  • OUI et OUI : L'américain est envoyé en arrière et percute un autre, ils s'écroulent contre un arbre
  • OUI et NON : L'américain vole à plusieurs mètres et s'écroule dans la neige
  • NON et OUI : L'américain encaisse, recule de plusieurs pas mais est toujours debout… sous protego, sans doute
  • NON et NON : L'américain pare le sort qui s'écrase contre un arbre, qui s'en fout

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 20 Jan 2013 - 15:06

Le membre 'Ian Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 20 Jan 2013 - 21:23

Il avait beau ne plus avoir le Blackburn dans son champ de vision, Drew ne pouvait s’empêcher de serrer les dents et surtout les fesses. Il s’attendait à une réaction virulente, peut-être même des coups, une bousculade, une surenchère verbale, des insultes camouflées dans un accent écossais tout simplement incompréhensible… un Avada Kedavra n’aurait même pas été surprenant d’ailleurs… ou pire… la honte suprême… le supplice absolu… une fessée ! Mais rien. Le calme plat. Les secondes passèrent alors. Une… deux… cinq… dix… toujours aucun coup de couteau… Hmmm… il pouvait se détendre maintenant. Il poussa un ouf de soulagement, et dans la foulée, un bruit timide de bouteille débouchonnée lui indiqua que son nouveau jamais-meilleur-ami venait d’ouvrir la fiole de potion… Pourtant aucun sourire n’apparut aux coins des lèvres du jeune homme. Par même une minuscule expression de victoire ou une jubilation intérieure. Oh ce n’était pas qu’il n’en avait pas envie, loin de là ! Au contraire même ! Non, c’était surtout qu’un battement d’aile violent venait de le sortir brusquement de ses pensées.

Le coup de vent qu’il se prit dans la face sonna comme un rappelle à l’ordre pour avoir négligé la bête ne serait-ce qu’une demie-minute. Il recula d’un bon mètre sous la pression de l’air et manqua de lâcher sa baguette avant de la rattraper au dernier moment. Ce mouvement soudain lui valut une douleur dans son bras meurtri et lui arracha une grimace. Il s’était sûrement surestimé en proposant de s’occuper du gros lézard… Miss-Monde avait eu raison finalement… bien que le fait de le reconnaitre était aussi dérangeant pour lui que de se faire couper une jambe ! D’un autre côté, si personne ne s’en était chargé, ils seraient sans doute tous carbonisés… Oui voilà, il préférait penser des choses comme celles-là ! Au moins, son amour propre n’en souffrait pas ! Et Dieu sait qu’il en avait… bien caché… au plus profond de lui… sous terre… à l’abri dans une boite… fermée à quadruple tour… avec de la glue perpétuelle… Raaaah, mais si ! Il en avait ! Promis ! Un peu comme la Wilhelmachine… elle avait un cœur ! Enfoui sous sa peau… derrière une couche de plusieurs centimètres de pierre… enrobé dans du ciment… emprisonné dans un acier trempé impénétrable…

Sans beaucoup de réussite, le maitre des potions lança plusieurs sortilèges de conjonctivites, comme l’avait suggéré Pevrus, mais son habileté du bras gauche avoisinait le zéro parfait, ce qui ne facilitait pas le travail… Aussi, tous les traits de lumière rouge qui filaient de sa baguette ricochèrent sur les épaisses écailles de l’animal. Il crut à un moment être parvenu à toucher ses pupilles, cependant il comprit qu’il ne s’agissait en fait que d’un effet d’optique lorsqu’une bouffée de flamme fut projetée pilepoil dans sa direction. D’un réflexe qui l’étonna lui-même, il était parvenu à dévier l’attaque vers le ciel par un sortilège informulé… ce n’était pas passé près ! Et puis…
Et puis tout s’enchaina à une vitesse hallucinante. Des cris de puceau effarouché émanèrent dans le camp des Phénix, un bruit abominablement déplaisant s’éleva d’il ne savait où, les farfadets tombèrent, le dragon s’agita, plus nerveux que jamais… Enfin, quand une accalmie – aussi éphémère soit-elle – pointa le bout de son nez, Drew retira sa main gauche de son oreille et se massa le crâne pour faire passer la migraine qui y avait pris naissance. Un rapide point sur les alentours et il fut heureux de constater que le dragon s’était éloigné. Parfait, une préoccupation en moins ! Ils pourraient reporter leur attention uniquement sur leurs adversaires et profiter de leur supériorité numérique pour les accabler et contre-attaquer…


Hélas, c’était sans compter sur la suite des évènements qui allaient tout changer. Si son cerveau avait faillit griller tout à l’heure, là, il avait finit par complètement planter. Il était sorcier, il n’avait pas de cape, mais il était Concombre-man ! Ne manquait plus que le filet de bave coulant sur le menton et n’importe qui prenant les choses en cours l’aurait pris pour un légume. La bouche entrouverte, le regard vide, il s’efforça de remettre ses idées en place. Tous ces « pop ! » sonores, le QG détruit, les cris de victoire du gamin, une lumière verte couchant ce qui devait être un de ses alliés… puis le temps que tout le monde comprenne… et une marée de nouveaux sortilèges suivirent. Le marchand de baguette fut lui aussi touché, projeté dans les airs par un expulso bien placé. Ils étaient encerclés. Pris de court par l’effet de surprise. Le playboy fut un des premiers à riposter avec plus ou moins de réussite. Il était têtu mais sa réactivité était exemplaire ! Drew, lui, était loin d’avoir autant de réaction, et il dut se jeter sur le côté pour éviter de se faire stupéfixer. Une roulade de l’autre côté et un sort frôla sa chemise qui brûla à l’endroit de l’impact.
Il ne se fit pas prier pour se relever et attaquer à son tour. Il tenta plusieurs doloris en direction de ses assaillants bien décidé à venger Pevrus. Sur sa gauche, Ashley était quant à elle plus exposée que lui. Mais qu’était-elle décidément venue faire ici ce soir ?! Dans leur dos, d’autres sortilèges plurent. Malgré le brouahaha général, il entendit des « Vitrum Ossis ! », « Necrosis » et tout le tralala. Pas de sortilèges impardonnables, mais aux effets tout de même dévastateurs… Un seul protego n’aurait jamais suffit à tous les éviter… Et il ne tolérerait pas qu’un de ses élèves soit blessé ce soir… Alors de la même manière que Ian l’avait sauvé plus tôt, le jeune homme agrippa la Gryffondor et la tira dans sa direction…

« ATTENTION ASHLEY ! »

S’en suivit une douleur qu’il n’aurait jamais pensée possible. Le coude de son bras déjà amoché fut effleuré par un premier sort, et tous ses os allant des premières phalanges jusqu’à son humérus le brûlèrent, le démangèrent, le piquèrent, … puis, une fraction de seconde plus tard, un stupéfix le frappa de plein fouet au même bras. Ce fut comme si tout ses os se brisèrent en de milliers de morceaux. Il s’égosilla, tombant à genou sur le sol gelé. Il criait comme jamais… on allait encore le traiter de chochotte, mais qu’importe… impossible de s’en empêcher. S’il s’arrêtait maintenant, il tournerait de l’œil et s’évanouirait. C’était certain. Il ramena son membre meurtri contre son ventre… il s’en voulut aussitôt. Ce simple geste aggrava encore plus les choses… Tout lui apparaissait flou. Les sorts n’étaient plus que des tâches colorées de lumière vive. Les personnes ne s’apparentaient plus qu’à des silhouettes aux contours incertains… il pointa en dernier recours sa baguette sur sa peau… mais aucun son ne daigna sortir de sa bouche. Il n’était de toute façon plus en état de réfléchir…

Dé 1 :
Sur les Doloris lancés au hasard :
OUI OUI : L’américain qui a attaqué Pev est touché. Tu donneras de mes nouvelles à Obama ! Mouahahaha !
OUI NON : L’américain est touché mais avec la précipitation le doloris est moins puissant. A moins que ça ne soit dû aux MacDo qu’il a bouffé juste avant, et qu’une couche de gras le protège ! Qui sait !
NON OUI : L’américain est touché mais rien de bien méchant. Aussi puissant que le premier Doloris que HP lance à Bellatrix Lestranges au Ministère dans le tome… 5 je crois.
NON NON : Personne n’est touché. Foutus Ricains !

[N.B. : C'était dit un dé pour toucher un ricains, mais mauvais bras + sortilège impardonnable, j'en ai lancé deux]

Dé 2 :
OUI : Drew vomit à cause de la douleur… Beurk !
NON : Non vous ne saurez pas ce qu’il a mangé avant de venir !

[N.B. : Vu avec Ash par MP pour le sauvetage]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 20 Jan 2013 - 21:23

Le membre 'Drew J. O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 20 Jan 2013 - 22:09

    Le dragon était tenu à distance par Peverus et Drew, mais un son étrange sembla avoir plus d’effets que leurs efforts combinés. Tant mieux, en un sens. Mais d’un autre côté, il avait vu d’un bon œil la fuite des Phénix vers la foret, et il s’était retrouvé face à des accromentules. Il avait vu d’un bon œil la fuite des araignées, pour se retrouver face à un dragon. Voir d’un bon œil la fuite du dragon ne laissait en fait rien présager de bon, Peverus avait comme un mauvais pressentiment. Ce pressentiment se confirma, lorsque trois sorciers transplanèrent. Des héritiers, ils semblaient très amochés. La nouvelle que la femme qui menait le groupe les saisit tous d’un froid glacial. Le quartier général des héritiers venait de sombrer. Le jeune Phénix qui utilisait ses drôles de runes sembla exploser de joie, et presque instantanément, ils furent submergés par le nombre de miliciens américains qui transplanèrent sur le champ de bataille et qui lancèrent instantanément, le premier sortilège de mort. Il vint cueillir l’un des héritiers qui venait de les rejoindre. Puis ce fut une bérézina difficile à décrire. Peverus fut à son tour saisit par une puissante explosion, qui l’envoya voler. Le choc fut rude.

    « Fils de Goule ! »

    Cela lui échappa, mais sa voix était à peine audible dans la pagaille qui régnait, il n’avait pas vu d’où venait le sortilège, mais ce qu’il savait c’était qu’il était encore plus amoché. Son bras droit ouvert, puis brulé en partie par le dragon, et maintenant s’état son flanc gauche qui était légèrement brulé. Cela avait pour effet de le ralentir, ce n’était pas ce qu’il pouvait souhaiter de mieux, mais il devrait s’en accommoder. Le fabricant avait rarement été aussi mal en point. Il lui faudrait des soins, le plus rapidement possible, et ce, dès que les combats auraient cessés. Mais qu’en serait-il de l’après ? Si le quartier général était tombé, si ils étaient en position dominante, en nombre du moins, à Poudlard, qu’en serait-il des autres institutions du pays ? Le Ministère de la Magie ? Gringotts ? Sainte Mangouste ? Azkaban ? … L’Ordre du Phénix était-il en train de réussir son coup de force ? Allaient-ils purger le pays de tous ceux qui leur avaient déplus durant les deux dernières décennies ? Ce fut rarement le cas dans sa vie, mais à cet instant, Peverus Hunter, ressentit une crainte profonde pour son propre avenir, sa propre situation. Et il réagit aussi vite que cette évidence était venue à lui.

    - Expulso -

    Une explosion retentit au loin, mais ne toucha personne, elle contribua cependant à rajouter à la cacophonie générale, et surtout de le couvrir le temps qu’il se relève pour voir Drew, viser l’enfoiré qui l’avait envoyé voler un instant plus tôt d’un Doloris bien envoyé. Autour d’eux, tout était atroce, sanglant. Il y avait des morts, il fallait qu’ils s’en rendent compte, tous !


Spoiler:
 


Dernière édition par Peverus Hunter le Dim 20 Jan 2013 - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 20 Jan 2013 - 22:09

Le membre 'Peverus Hunter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 21 Jan 2013 - 11:27

La potion lui fit l’effet d’une douche froide, et il y a peu de choses plus désagréables quand on est déjà obligé de se battre dans la neige en pleine nuit de décembre. Mais l’effet n’en dura que quelques secondes, juste assez pour mettre Heather encore plus en rogne qu’elle ne l’était déjà. Eireann allait bien voir ce que c’était de la pousser à bout. Elle n’avait pas autant de scrupule qu’Ian à attaquer la sorcière. Elle la connaissait, bien sûr, elles avaient été ensemble à Poudlard. Mais l’ancienne Pouffsoufle ( ?) était de celle dont le physique avait plutôt valut de la part des garçons des regards admiratifs que moqueur. Elle est Heather n’avaient jamais lié plus de liens que ça. La chanteuse n’avait absolument rien de personnel contre elle, mais ce n’était pas pour autant qu’elle allait la laisser agir à sa guise dans cette guerre…
Mais le sort de glace qu’elle s’apprêtait à lui jeter mourut sur ses lèvres, alors qu’un mal de tête lui vrillait le crane, et que le cri du dragon résonnait au-dessus de leurs têtes, avant de disparaitre au loin. Que… Mais c’était parfait ! Un danger en moins, et ils allaient pouvoir enfin venir à bout de ces misérables Phénix, surtout que les Farfadets venaient de tomber à leurs pieds comme des mouches ! La victoire était à portée de main.

Un instant seulement. Ils n’avaient eu droit qu’à quelques secondes de jubilation, une poignée de gloire totalement éphémère.

Des craquements dans la nuit, des sorciers blessés, hagards, ensanglantés qui les préviennent. Le QG est tombé. Poudlard est la dernière place forte. Et c’est un univers qui s’écroule. L’incompréhension totale, qui la fige. Les Héritiers sont puissants. Ils sont ceux qui portent les valeurs du Lord, de la société d’ordre et de paix, de justice qu’il a fondée. Tout ce qu’il a apporté au monde des sorciers. Comment tout ça pourrait partir en fumée ainsi ?! Le choc la cloue sur place une poignée de secondes, qui semblent une éternité. Et les américains débarquent, sous les cris de joie des membres de l’ordre. L’éclair vert fend la nuit comme une ultime preuve de leur échec, et de toute part les baguettes se tournent vers eux, les sorts commencent à fuser. Peverus est touché. Et un instant la volonté de la chanteuse vacille. Ils ont perdu. Tout est perdu. Ils vont mourir s’ils se défendent, s’ils fuient. Il faut survivre. Même s’ils sont fait prisonnier, peut-être auront-ils la chance encore de se relever, de reprendre le pays à ces traitres, ces envahisseurs… Sa patrie d’origine venait d’attaquer sa patrie d’adoption, mais le cœur d’Heather appartenait tout entier à l’Angleterre, depuis le premier jour où elle avait posé le pied sur cette île, et pour toutes les années passées à Londres depuis. Tout ça semble bel et bien fichu…

Ses yeux parcourent leurs ennemis, les héritiers pris au piège, et sa baguette commence tout doucement à se baisser. Ils doivent… Se rendre. Survivre, et…

Mais Ian attaque, le premier. Drew enchaine, même quand la douleur le fait presque tomber au sol, et Peverus se relève déjà. Ils n’ont pas encore abandonné, et maintenant que la première contre-attaque a été lancée, il n’y a plus le choix.

Tout se remet en route à toute vitesse dans son esprit, et elle cri, pointant sa baguette sur leurs assaillants, dans la direction du château.

_On doit absolument faire une percée ! A la barrière, ils n’auront pas le château !!

S’il fallait qu’elle les mène, elle les mènerait. Le professeur et le marchand de baguettes étaient trop gravement blessés, elle ne connaissait ni l’était exact des deux pauvres héritiers qui luttaient déjà pour leur vie, ni leurs compétences. Ashley était trop jeune, même si elle avait fait preuve d’un sacré courage jusqu’ici. Eileen était médicomage, et même si elle était sans doute prête à se battre comme chacun d’eux, il fallait qu’elle survive, qu’elle soit protégée, parce que c’était sans doute celle qui pourrait leur sauver la vie en dernier recours. Ian était touché aussi, mais elle priait encore pour qu’il ait la force de l’aider un peu plus.

Le raisonnement était froidement logique, plus que courageux, mais l’aidait à chasser ses peurs. A part une petite brulure et une lèvre fendue, elle n’avait rien, et savait comment foutre un sacré bordel dans les rangs adverses, si elle ne prenait pas un mauvais coup avant.

_Flugmen ingnite !!

[premier lancé de dé]

OUI OUI : le sort fonctionne à merveille, poussé par la puissance de la colère et de la peur d’Heather. Le sorcier qu’elle a touché de plein fouet est brulé, sa cape et ses vêtements prennent feu, et si personne ne l’aide au plus vite il va sans doute y rester , alors que les autres autour sont obligés de reculer de quelques pas et de se protéger le visage des flammes déchainées. Il n’y a pas d’arbres sur le passage, pas de nouvel incendie en vue heureusement. La voie est dégagée, les Héritiers peuvent tenter une percée.

OUI NON : le sorcier touché de plein fouet est gravement brulé, et tombe au sol en hurlant, mais le sort n’est pas assez pour gêner suffisamment les autres, à part les faire reculer d’un ou deux pas pour éviter les flammes. Si les héritiers veulent tenter de passer, il va falloir forcer un peu plus la sortie, tout en couvrant leurs arrières.


NON OUI : l’américain s’est protéger au dernier moment, mais son sort n’est pas assez puissant. Il est touché tout de même, blessé, et le reste du sort gène un peu ses alliés.

NON NON : la puissance du sort dépasse le contrôle d’Heather, les américains doivent un peu s’écarter pour l’éviter, mais aucun n’est touché. Par contre elle prend un retour de flamme, et se fait bruler. Sa main droite est sévèrement touchée.

D'un regard horrifié, elle vit son sort rater ses cibles principales, alors que les américains s'écartaient juste de quelques pas. Ce ne serait pas suffisant! Et les sorts qui fusaient toujours dans leur direction l'empêchèrent de tenter sa chance à nouveau, de littéralement recommencer à faire feu sur leurs ennemis. D'un revers de baguette, elle dévia un de ceux qui lui étaient destiné, et se mit à crier à nouveau.

_Ashley, Madame Blackburn, vous devez attendre la barrière! Professeur, monsieur Hunter, avec elles! On doit pouvoir vous couvrir!


Elle ne devait pas se laisser abattre, et il fallait couvrir leur fuite. Lançant sort sur sort, elle tentait de contrer les attaques qui fusaient, sur elle ou les autres. Elle aurait peur plus tard…

[second lancé de dé]

OUI : elle parvient à éviter les premiers sorts qui lui sont lancés, et à en détourner un ou deux de ceux qui fusent sur ses alliés.

NON : elle s’est trop mise en avant, et ne peut pas éviter un Doloris qui la touche de plein fouet.


_Il faut absolument qu'on arrive à passer, cou....

La fin de sa phrase se perdit dans un cri, un hurlement alors qu'elle tombait à genoux, touchée en pleine poitrine par un doloris qu'elle n'avait pas pu contrer.


Dernière édition par Heather Lannister le Lun 21 Jan 2013 - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 21 Jan 2013 - 11:27

Le membre 'Heather Lannister' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 21 Jan 2013 - 14:56

L’esprit d’Ashley était comme un labyrinthe, sans aucune sortie. Tous les chemins qu’elle empruntait se finissaient sur un cul de sac et faire demi-tour lui coûtait cher, voir lui était impossible. Erreurs après erreurs après erreurs elle continuait à s’enfoncer et l’espoir de s’en sortir s’envolait avec l’espoir de voir cette guerre cessée. Elle avait bien compris que se battre était la seule solution, mais comment pouvait-elle se battre si elle n’en avait pas la possibilité ? L’Ordre était sa famille, celle pour qui elle avait accepté et accepterait à nouveau de risquer sa vie, celle qu’elle avait trahie pour des broutilles. Et cette trahison, elle la payait continuellement. Les Héritiers n’étaient riens que des abrutis. Le Lord était mort et son régime ne survivrait jamais sans lui. La preuve était cette guerre qui détruisait et scindait le peuple sorcier. Elle regrettait le temps de paix, mais c’était la seule chose agréable à propos de sa vie d’avant. Vivre cachée à cause de sa sexualité, être considérée comme une moins que rien à cause de son sang, ce n’était pas ce qu’elle voulait. Poudlard lui avait lavé le cerveau pendant cinq ans, lui avait fait croire que ce n’était que justice, naturel, qu’un sang-pur soit récompensé et qu’un sang-de-bourbe soit traîné dans la boue, qu’un sang-mêlé soit exterminé, que les homosexuels soient enfermés, tués. Elle ne pouvait que remercier ses parents, pour l’éducation qu’ils lui avaient donnée, pour lui avoir ouvert les yeux, pour l’avoir acceptée telle qu’elle était. Un battement douloureux contre sa poitrine la ramena sur terre. Après tout ce qu’ils avaient fait pour elle … elle les avait remerciés de la pire manière qui soit. Apaisée par le philtre de paix, elle ne paniquait pas à l’idée de les savoir, peut-être, sur le champ-de-bataille, ne paniquait pas de voir Johanna en danger de mort à cause d’elle et du dragon. Elle aurait voulu s’excuser, malgré tout, mais de quoi ? Rater son attaque aurait pu paraître suspicieux auprès des autres Héritiers. Ça n’empêchait pas le fait qu’une salve de flammes aurait pu tuer la blonde devant elle et cela aurait été de sa faute. Y penser lui donnait presque la nausée et elle aurait sûrement pleuré, si la potion n’avait pas calmé ses nerfs.

La voix de Drew vint la tiré de son introspection, mais elle ne répondit pas. Que pouvait-elle répondre ? Son professeur lui demandait d'aller s'occuper d'un dragon, un dragon ! Est-ce qu'il l'avait bien regardé ? Être une Gryffondor ne voulait pas dire être suicidaire. Elle aurait depuis longtemps définitivement retourné une énième fois sa veste pour retrouver Johanna et Eireann. O'Ryan méritait de recevoir le prix du pire professeur, après Scarlett Fuller. Ridicule, irresponsable et immature au possible. Qu'est-ce qu'il voulait qu'elle fasse contre un dragon enragé ? Ne pouvait-il pas s'en occuper lui-même, au lieu d'engueuler l'autre homme ? Un son strident raviva sa migraine qui venait pourtant de s'arrêter, la faisant gémir de douleur. Elle entendait les rugissements des dragons qui s'éloignaient et bientôt le calme revint pendant quelques fractions de secondes. Le bruit les avait fait fuir, tant mieux. Mais maintenant, les Phénix reviendraient à la charge, le combat reprendrait de plus belle et l'espace entre les deux chaises se faisait de plus en plus grand. Ashley se casserait la gueule d'ici la fin de la bataille, elle en était persuadée. Trois plops retentissants attirèrent son attention. Le QG était tombé. Pour la première fois depuis sa renaissance, l'Ordre du Phénix arrivait enfin à quelque chose. Même si c'était uniquement grâce aux américains. Des Américains qui ne tardèrent pas à arriver. Une bonne dizaine se tenait face à eux et le choc n'eût pas le temps de s'estomper que les sorts commençaient déjà à fuser. L'un des héritiers qui venait d'arriver fut frappé de plein fouet et Ashley ne put que le regarder s'effondrer au sol. Philtre ou non, elle pouvait honnêtement dire qu'elle avait peur.

Baguette en main, elle fit appel aux meilleurs de ses réflexes pour éviter quelques sortilèges, mais même dans ses rêves les plus fous, elle ne pouvait pas espérer sortir indemne de cette vague interminable de sortilèges. Elle avait beau répliquer, ce n’était pas suffisant pour les blesser. Un sortilège mourrut sur ses lèvres tandis que Drew lui criait dessus avant de la tirer en arrière. La violence du geste lui arracha un cri, mais elle n’était pas blessée. Grâce à lui. Partagée entre colère et reconnaissance, elle s’agenouilla à ses côtés, évitant par chance un nouveau sortilège qui siffla à son oreille. Le souffle coupé elle jeta rapidement un regard en arrière et se protégea de justesse avant qu’un everte statum ne la frappe. La protection était trop faible et elle tomba sur les fesses sous le choc. Il n’était à présent plus questions de doutes et de camps. Drew avait empiré ses blessures à cause d’elle, les américains étaient en surnombre et si les Héritiers ne faisaient rien, ils reprendraient le château. Au fond, elle s’en foutait, mais au milieu de tout ça, il fallait qu'elle survive. Elle subirait les conséquences de ses actes plus tard. Son professeur était en train d’agoniser à ses pieds et elle ne pouvait rien faire. La voix de la femme parvint à ses oreilles et elle ne pouvait qu’acquiescer à ses ordres, mais comment faire courir Drew ? Un nouveau sortilège la frôla, interrompant son cheminement de pensées. « Tarantallegra ! »

Dé 1:
 

Son sort fit mouche, mais elle n’avait pas le temps de se féliciter, il fallait courir vers la barrière et bouger Drew sans le blesser encore plus. Un mobilicorpus serait le meilleur moyen, mais cela voudrait dire avoir une baguette en moins pour empêcher la bannière étoilée de les exterminer.

Dé 2 : Coup de filet:
 

Un sifflement attira son attention et elle se jeta sur le côté sans même essayer de voir ce qui allait lui tomber dessus. La neige la fit glisser sur quelques mètres, l’éloignant de son professeur et la rapprochant de la femme victime du doloris. Femme dont le nom lui revenait enfin. Heather Lannister, chanteuse, célébrité et surtout … Lannister. Elle courut jusqu’à elle et l’allongea sur le sol pour la protéger des sorts qui fusaient dans tous les sens, le temps que l’effet du doloris s’estompe. Courir était une idée. Encore fallait-il en avoir l’occasion et la capacité.


Dernière édition par Ashley M. Lakefield le Lun 21 Jan 2013 - 15:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 21 Jan 2013 - 14:56

Le membre 'Ashley M. Lakefield' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noah Zahid Maxwell
Mervyn y en a marre, on veut William au pouvoir! ♫
Messages : 1196 Crédits : (c) ptikiwi
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Photographe / Photojournaliste
Faction : Ordre du Phoenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Goéland
Epouvantard : Le cadavre de Léo.
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 21 Jan 2013 - 16:07

    Ilavait froid, et en même temps il faisait trop chaud, ils étaient encore trop près de l’incendie. Et le dragon tournait autour d’eux, encore et encore. Son dos le brûlait. Il savait que Eireann avait une pâte contre les brûlures, mais il ne voulait pas l’utiliser si quelqu’un se retrouver dans un état pire après. Il ne fallait pas gaspiller. Et de toute manière, il n’avait pas le temps de se soigner. Le combat continuait, et plus les secondes passaient, plus il perdait espoir, tout en s’y agrippant tout de même farouchement : il n’avait pas le choix, abandonner n’avait jamais été dans son vocabulaire jusqu’ici, et il refusait que cela commence ce soir. Soudain, un bruit strident et suraigüe lui perça les tympans, et s’en pouvoir s’en empêcher, Zahid porta ses mains à ses oreilles, fermant les yeux férocement sous l’inconfort.

    Puis, le bruit s’arrêta d’un coup. Le dragon avait disparu, Zahid redevint alerte. Si c’était une bonne chose de faite, maintenant, ils se retrouvaient face aux héritiers qui étaient sans nul doute plus que remontés contre eux… il allait falloir assurer, même s’il était en nombre restreint, même si cela allait être difficile.

    Mais bientôt des plops sonores se firent entendre, et la révélation tomba : le QG des héritiers était tombé. Pierce, non loin, laissa éclater sa joie. Zahid, lui, ne parvenait pas à assimiler l’information. Tombé ? Réellement ? Leurs alliés avaient réussi ? Il n’eut pas le temps de réfléchir davantage que déjà, une multitude de plops sonores suivirent l’arrivée des quelques héritiers : les américains. Aussi vite, les sorts fusèrent les uns après les autres, et Zahid réalisa ce que cela signifiait : Ils avaient réussi. Ils allaient gagner. Ce n’était que le QG des héritiers, mais c’était déjà un grand pas, et il pouvait espérer sans trop de naïveté qu’ils avaient également triomphé sur le quartier général de l’ombre de la rose noire, et sur le ministère. A cet instant, avec tous ses alliés à côté, il pensa à Joey et son optimisme exacerbé et un sourire vint fleurir sur ses lèvres. Ce soir, ils allaient anéantir l’oppression. Ce soir serait l’avènement d’une nouvelle ère. La soif de liberté avait coulé dans leurs veines pendant si longtemps, et les avait porté pendant des mois et des mois, elle les avait fait avancer, malgré toutes les embuches, malgré tous les coups durs, pour les mener jusqu’à cette bataille qui symbolisait la fin de la discrimination.

    Alors, au milieu de ses frères d’armes, la douleur passée au second plan, le cœur regonflé à bloc et ses yeux remplis de joie, il brandit sa baguette et visa l’un de ses ennemis.

    « Carbo Diphteria ! »


OUI : Les poumons de Peverus se remplissent d’une fumée noirâtre qui encombre un peu ses bronches et sa gorge. Le sortilège n’est cependant pas extrêmement bien exécuté – il est assez complexe – Pev n’est gêné que pendant moins de deux minutes et est pris d’une crise de toux assez conséquente, le temps qu’il se débarrasse de la poussière.
NON : Le sort est bien trop faible et Peverus ne sera que très légèrement gêné à la gorge pendant quelques secondes, comme s'il avait avalé de travers


Dernière édition par Noah Zahid Maxwell le Lun 21 Jan 2013 - 16:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 21 Jan 2013 - 16:07

Le membre 'Noah Zahid Maxwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

ϟ PRO PATRIA MORI ϟ EVENT FINAL ϟ Groupe II
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Ailleurs