La Charité recouvre de nombreux péchés. - Page 2



 



La Charité recouvre de nombreux péchés.
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
Aller à la page : Précédent  1, 2
Corvus O. Hunter
Corvus O. Hunter
Générateur de Chaos
Messages : 861 Crédits : Lord Ena
Age du personnage : 31
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Emissaire Ombre ¤ Ancien Avocat en Droit international
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Rouge-Gorge
Epouvantard : Se voir lui-même, enchainé, vidé de toute énergie et sans volonté. Avec le corps de son frère sur le sol.
Baguette magique:
La Charité recouvre de nombreux péchés. - Page 2 Empty
Ce message a été posté Sam 13 Avr 2013 - 19:51





Novembre 2020



«La Charité recouvre de nombreux péchés. »










Aquila avait refusé le verre de la sang-pur d'un air mi-agacé mi-désolé, prétextant vaguement qu'il avait déja suffisamment bu pour la soirée, avant de détourner le regard de la rouquine pour me foudroyer moi du sien. Je ricanais, sachant pertinemment comment il se sentait en cet instant. Je le connaissais par coeur, mon petit Aquila.... Mais je riais jaune malgré tout. Car si j'obtenais clairement ce que j'avais désiré, une leçon pour mon cher frère et cette petite putain de Zabini en même temps, mon propre sang me brûlait bien trop alors que j'essayais de composer avec la rage et la rancœur qui me parcouraient afin de continuer ma petite mascarade. Étais je vraiment capable de dissimuler tout ces sentiments juste en m'empêchant de poser mes yeux sur sa carcasse pitoyable? Le regard d'Aquila m'apprenait clairement que non.. Mais c'était Aquila, il me connaissait presque mieux que moi-même...

Et elle s'adressa à nouveau à moi. Si j'avais réussit à me me ficher d'elle plus tôt dans la soirée sans mot dire et la tenir éloignée de mes aspirations mauvaises ensuite, sa proximité actuelle brisait toutes mes bonnes intentions.

Soupirant de façon exagérée, j'arquais un sourcil feintant la fausse surprise et posait enfin mes yeux sur la Zabini. J'aurais juré sentir Aquila arrêter de respirer, peut-être même eut-il un mouvement pour m’arrêter. Mais pour arrêter quoi? Je ne faisais que lui donner ce qu'elle voulait , non? De l'attention.
Un sourire mauvais et méprisant sur les lèvres, je me contentais une poignée de seconde de l'observer de haut en bas comme si je la voyais vraiment pour la première fois avant d'accrocher enfin son regard.

"Ne crois-tu pas, Violet, que si Aquila refuse ton verre c'est qu'il n'en veut pas? Comme il ne voudrait absolument rien qui puisse venir de ta pitoyable personne? Est-ce quelque chose de si difficile à appréhender pour une sotte telle que toi? Il me semble pourtant qu'il s'agit là d'une chose forte simple à comprendre...."

Mon ton était cynique et mordant, en plus d'une pointe de railleries méprisante qui accompagnait le tout. Je prenais tout de même le verre qu'elle avançait, un sourire mauvais retroussant mes lèvres.

"Un plaisir de t'avoir comme subalterne Zabini. Mais maintenant que tu sais clairement que tu n'es pas désirée ici, pourquoi ne pas voir ailleurs si nous y sommes? Où t'occuper de récolter quelques piécettes inutiles à côté de ces soi-disant bonnes âmes de la soirée? Je suis sur que tu trouvera bien quelque imbécile pouvant apprécier ta présence ou au moins faire semblant à défaut de te lécher les bottes au lieu du reste devant tant de sorciers de la bonne société..."

Je ricanais, et rajoutais sur un ton de confidence:

"Je ne saurais que te conseiller d'embarquer n'importe quel serveur pour te fourrager dans un placard quelconque, cela te déridera, tu devrais voir la mine que tu tires, ma chère... Tout bonnement horrible."

Avant de lever mon verre vers elle et de le porter a mes lèvres, satisfait. Aquila s'était crispé tout du long de ma réponse, observant tour à tour ses pieds, Violet et moi. Il avait même tenté un moment d'ouvrir la bouche pour parler mais je l'avais coupé avant qu'il n'aille plus loin, sans lui accorder moi-même un regard. Le haut des joues rougies tant par la situation que mon comportement, je le vis soupirer, nous fusiller tous deux du regard et observer un infime instant le verre de la sang-pur avant d'opter pour le passage d'un serveur et lui en dérober un..Qu'il vida à moitié.

"Je ne voulais pas boire, maintenant si. J'arrive même à le faire tout seul, comme un grand..."

Ajouta t-il, amère, a titre d'explication autant pour moi que pour la rousse. Je roulais des yeux en soupirant. Imbécile.
Quelques autres échanges plus ou moins houleux plus tard, j'accédais enfin à la demande muette d'Aquila, laissant la sang-pure à son triste sort. La Soirée avait bien d'autres intérêts, heureusement.



La Charité recouvre de nombreux péchés. - Page 2 130111022702206242

CODE BY AMIANTE - LORD ENA


Dernière édition par Corvus O. Hunter le Jeu 17 Oct 2013 - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

La Charité recouvre de nombreux péchés. - Page 2 Empty
Ce message a été posté Dim 21 Avr 2013 - 15:39

    Violet haussa un sourcil à chaque fois que Corvus prenait la parole et se retint de sourire malgré les paroles blessantes qu'il lui envoyait au visage. Elle avait su qu'il finirait par lui sauter dessus, la retenue n'avait absolument jamais été son genre quoi qu'il en dise ou pense. Le retrouver comme elle imaginait la soulagea presque, se sentant supérieure dans le fait qu'elle savait exactement comment le titiller. Ce genre de pensées n'était pas commun mais les paroles d'Aquila dansait dans son esprit et la vision de son regard la parcourant un peu plus tôt s'y mêlait. Corvus n'était même pas subtil, comment pensait-il la faire trembler en lui sortant ce genre de paroles ? C'était Aquila qui lui faisait de la peine, le pauvre cadet coincé entre eux deux qui baissait les yeux et avait du mal à savoir sur quel pied danser. Se taire ? Il avait tenté alors il jouait la carte suivante et ce n'était guère mieux. En tout cas il ne méritait absolument pas ca.

      « Tes insultes me vont droit au cœur Corvus... »

    Ses deux coupes à la main n'étaient pas franchement ce qu'il y avait de plus idéal pour avoir un air un brin hautain, la sang pure maudit Aquila un instant de ne pas la délester d'un des verres étincelants de propreté. Qu'est-ce qu'elle était censée faire ? En boire un cul sec et se laisser enivrer si bien que ses barrières tomberaient afin que Corvus ait un nouveau moyen de s'infiltrer pour mieux faire mal ? Parce qu'il en était capable même si son frère était présent, frère qui ne lèverait surement pas le petit doigt si son ancien fiancé se décidait à se laisser aller.

    Ce qu'Aquila vivait était le retour de flammes de la découverte de sa conversation avec la sang pure que Corvus semblait détester plus que tout. Ou alors pas véritablement si l'horloger avait vu tout juste. Ses propres pensées commençaient d'ailleurs à tourner et s'embrouiller pour ne former qu'un amas chaotique dans sa cervelle bientôt en surchauffe. Pourquoi avait-il fallu qu'elle vienne le voir au lieu de continuer à vivre sa vie tranquillement, conversant avec tout le monde sans vraies raisons. C'était une erreur tout simplement car elle n'avait rien à dire de plus. C'était pitoyable.

    Un serveur repassa vers eux et la rousse se débarrassa se sa deuxième flute sans un regret. S'imaginer boire un peu plus d'alcool la rendit soudainement malade. Un nouveau regard sur cet homme qu'elle avait tant aimé à une époque (ou avait cru tant aimer) raviva la douleur lancinante dans son doigt. Violet baissa ses yeux clairs sur le sang s'infiltrant doucement entre les interstices de son ongle. Les épines de rose faisaient un mal de chien mais cette douleur tait bizarrement bienvenue alors elle porta son doigt à ses lèvres peintes en rouge pour en aspirer l'hémoglobine. Le gout typiquement métallique emplit sa bouche quelques secondes avant qu'elle cesse ce geste et se reconcentre sur les deux frères.

      « Mais tu as raison, je ne vois pas pourquoi je suis venue ici. Cela me semble tout bonnement dépourvu d'intérêt puisque ton plaisir réside dans le fait de me mettre mal à l'aise en m'observant de loin. Très courageux et très subtil. Sur ce bonne soirée et à très bientôt Aquila. »

    La sang pure passa entre eux deux et déposa son autre verre intouché sur le meuble tout proche. Il fallait qu'elle s'en aille, plus rien de bon n'arriverait ici.


4.La Charité recouvre de nombreux péchés. - Page 2 De_1
Code:
http://mathiasfranck.free.fr/images/de_1.jpg
A Poudlard, l'oiseau casse du blaireau sans attendre.
[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

La Charité recouvre de nombreux péchés. - Page 2 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Mai 2013 - 13:03

Alexianne l'avait su mais son cœur tressaillit de froid quand Corvus l'empêcha de s'échapper. Elle n'avait pas placer beaucoup d'espoir dans cette fuite éperdue mais elle n'était pas moins désespérée de se voir prise au piège entre les serres de son cousin. Elle avait attaqué, à présent elle devait souffrir la riposte, et Corvus, comme il l'avait souligné, était bien meilleure qu'elle à ce jeu de roses et d'épines qu'était la conversation mondaine.
Il se paya même le luxe de lui offrir une leçon bien humiliante. Alexianne, qui après avoir renoncé à se soustraire à l'orage qui s'abattait à présent sur elle, s'était efforcée de garder le sourire mais à présent rien n'y faisait. Son visage se décomposait un peu plus à chaque mot qui s'échappait des lèvres de Corvus, comme un essaim de lames qui venait lui entailler son courage toujours un peu plus, en milles et une pièce, si bien qu'à la fin de la leçon, Alexianne se retrouva presque les bras le long du corps, les larmes aux yeux et sa fierté en miette. Elle avait pour une fois voulu s'imposer face à ce cousin tortionnaire, mais on ne l'y prendrai plus... Autant le supporter sans broncher plutôt que d'essuyer les retours d'une rébellion étouffée dans l'œuf. Et les larmes qui s'apprêtaient à s'échapper de ses yeux, elle les devait plus à sa tension qui s'effondrait. Car s'il n'en paraissait rien, affronter Corvus relevait d'un effort qui coutait énormément à la jeune fille.

Il interrompit sa leçon d'éloquence, manifestement et miraculeusement trop interpelé par autre chose, une nouvelle victime plus alléchante se dit Alexianne, Corvus revêtait en effet le rôle d'un carnivore dans son esprit. Elle s'efforçât d'adresser une esquisse de sourire à son cousin tout en l'écoutant parader pour s'assurer la récolte de son petit jeu avec Brooke. Et si Alexianne n'avait pas perdu le panache qu'elle affichait péniblement l'instant d'avant, elle se serait empressée de rassurer Corvus sur la disponibilité incroyable de sa tante.

Brooke et Alexianne demeurèrent ainsi seules en tête à tête mais pour une seconde seulement. Loin de vouloir affronter la colère de sa tante qui n'aurait su être que plus virulente dans l'expression, elle adressa un léger signe de tête à cette dernière, juste ce qu'il fallait pour l'avertir qu'elle prenait congé elle aussi.
« Je vais voir Grand mère... » Ajouta t-elle pour la forme d'une voix mal assurée.
Elle avait bien besoin de Gemma maintenant. Alexianne avait bien repéré Violet dans l'assemblée, avec Aquila qui plus est, mais c'est vers eux que Corvus avait jeté son dévolu. Seule au milieu de cette immense salle de réception, elle balayait du regard le reste des convives pour y trouver sa grand mère. Elle la repéra dans sa robe pourpre éclatant en pleine conversation et s'empressa de la rejoindre quand elle entendit craquer. Elle s'arrêta sur le champ et porta sa pain à sa cheville croyant que celle ci se voyait mal en point mais quand elle s'abaissa, le bruit inquiétant retentit de nouveau. Cette fois ci, Alexianne se redressa en vitesse et identifia l'origine du problème. Sous son bras droit, la couture de sa robe se dérobait comme du sable entre les doigts.
Alexianne soutint comme elle pu les deux pans de tissus qui la gardaient habillées comme elle pu et trottina en direction de Gemma.
« Grand mère ! Grand Mère !!! »
« Alexianne ce n'est pas le bon moment ma chérie. » Dans un sourire, Gemma retourna à sa conversation mais Alexianne, toujours dans son dos, insista une nouvelle fois.
« Grand mère ma robe se découd de façon inquiétante ! » Supplia t-elle. Gemma s'excusa auprès de la vieille femme qui lui faisait face et se retourna vers sa petite fille sans cacher à la fois son embarras et son agacement.
« Que se passe t-il, montre moi. » Alexianne se tourna de façon à lui montrer la couture défaillante, qui en effet défaillait jusqu'aux hanches. Gemma fit une moue qui attestait l'urgence, relative, de la situation. Elle sortit sa baguette, l'agita légèrement en murmurant en direction de la couture. Les deux pans de tissus se raccordèrent l'un à l'autre sous la pression du fil mais celui ci se brisa de nouveau la seconde suivante. Gemma, stupéfaite, qui commençait à comprendre qu'un sort était derrière les caprices de cette robe interrogea Alexianne du regard.
« Qu'as tu as avec cette robe ?! »
« Mais rien, je... Rien je te le... » Alexianne s'interrompit totalement quand elle sentit le tissu glisser sur elle.
La couture venait de se défaire sur toute la longueur de la robe, qui, sans attache, pouvait se mouvoir jusqu'au sol en toute liberté. Alexianne laissa échapper un cri de stupeur en rattrapant ce qu'elle pu de tissu pour cacher ce qui pouvait encore l'être avant que Gemma ne lui vienne à nouveau en aide et ne l'entraîne vers la sortie de la pièce.
« Viens ma chérie, viens. »
« Mais grand mère répare là, répare là ! » Commandait Alexianne, désespérée.
« Il y a un sort là dessous, Alexianne, il va falloir sortir ! »
Un sort. Alexianne se tourna instinctivement vers Brooke, puis vers Corvus. Ils avaient tous deux les yeux posés sur cette honteuse petite chose qu'était Alexianne, les joues rougies de feu par l'embarras, mais quand elle regarda un peu plus alentour, elle vit l'ensemble des regards se poser sur elle, au moins l'espace d'une seconde. Les larmes une nouvelle fois aux bard du cœur, Alexianne sortit au bras de sa grand mère, envahie par la honte la plus absolue.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

La Charité recouvre de nombreux péchés. - Page 2 Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2

La Charité recouvre de nombreux péchés.
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs