Isaac Emerson



 


Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 15:58


Emerson, Isaac
Plus vous vous débattrez et plus votre fin sera proche.

♦ Je suis né le 2 mai 1984 à Manchester. Mon père est un basique de rang 3 et ma mère est une basique de rang 4, ce qui fait tout logiquement de moi un basique de rang 4. ♦
♦ J'appartiens aux Serdaigle et ce sera ainsi pour la vie. Côté opinion politique, je penche plus vers l’Ombre de la rose noire, leur cause m'est toute acquise ! ♦
♦ En dehors de tout cela, je suis célibataire (une intéressée?). Je suis adulte et exerce le métier de mercenaire pour le compte du Ministre (officieusement) mais suis officiellement un dangereux criminel en fuite. ♦

Présentez-vous !
Physique, histoire, caractère, on veut tout savoir !
Au cœur de l'ombre d'une nuit épaisse, trois silhouettes se faufilent entre les doigts crochus des arbres nus. Minuit sonne à la tour de Londres et plus un bruit n'éveille la ruelle en forme de croissant, laissant endormies les maisons accolées à la peinture blanche défraichie : Crescent Street. Dans l'une d'elle, au portillon de fer grinçant, se trouve Charles Davis, brillant journaliste libéral. A la lueur d'une petite lampe halogène, il reste penché sur son manuscrit que sa vieille machine à écrire magique tape sans qu'il ait à en enfoncer les touches. C'est un homme d'une quarantaine d'année, cheveux blonds déjà blanchissant sur les tempes. Il porte une barbe de quelques jours déjà et sans doute serait-il un bel homme s'il prenait un tant soit peu soin de lui-même. La tension qui règne sur son visage lui donne une mine préoccupée tandis qu'il mâchouille son crayon l'air pensif.
Pas un bruit ne perturbe la douce litanie impavide du silence, lorsque soudain il entend un grincement au rez-de-chaussée. Le cœur battant, sa respiration se coupe, la machine se mure immédiatement dans un silence tranchant et ses yeux gris pâles se figent sur la porte ouverte qui donne sur l'escalier en colimaçon. Le temps semble avoir suspendu sa course lorsqu'une lumière vive perce alors la nuit pour traverser le couloir et le percuter de plein fouet, si rapidement qu'il n'eut pas le temps d'expirer. Charles Davis fut projeté de sa chaise et vint s'écraser contre le mur derrière lui avant de retomber au sol dans un bruit sourd, inanimé.






Chroniques d'Isaac Emerson
par Charles Davis

-------------------------------------------------------------------------------------------------------



Certains diront que je suis fou, certains diront que j’ai un orgueil démesuré et que rien ne m’obligeait à mener une telle investigation. Mes pérégrinations m’ont mené à de nombreux endroits, vers de nombreuses personnes, sorcières ou moldus, qui m’ont aidé, par leur témoignage, à cerner ce personnage si tristement célèbre. Je ne prétends à aucun titre, à aucun mérite car ma seule motivation est la poursuite de la vérité. Enfin, quoi qu’on en dise, si vous, cher lecteur, lisez ceci, c’est que ma quête ne fut pas veine et souvenez-vous, ce n’est uniquement qu’en connaissant une maladie qu’il est possible de l’éradiquer.




¤¤¤¤¤¤¤¤



Une enfance qui ne laissait rien présager
D'après ce que l'on sait, Isaac Emerson est né à Manchester le 2 mai 1984. Ses parents, Ariane McFarlann (basique niveau 4) et Mark Emerson (basique niveau 3) éduquèrent leur fils dans la tradition sorcière tout en lui inculquant les valeurs essentielles à une bonne intégration dans la société. Il semble que son enfance fut tristement banale –je dis « tristement » pour ceux qui s’attendaient à lire l’allégorie d’une enfance morbide. Aucun fait ne témoigne d’une quelconque animosité pour les moldus, on peut même dire que les Emerson s’intégraient sans problème dans ce monde. Lors de mes déplacements, je me suis rendu dans son quartier natal en espérant trouver des gens qui auraient pu garder un souvenir de cette famille et si ma recherche ne fut pas complètement dérisoire, je pu tout-de-même en tirer quelques détails. Les quelques personnes que j’ai pu retrouver dans son quartier natal de Manchester qui se souvenaient de la famille Emerson m’ont tous tenu le même langage. Ils étaient secrets et jamais personne n’était entré chez eux et malgré tout ils peignent cette famille comme étant sympathique, polie en toute circonstance.

Étant donné qu’il semble avoir eu une enfance plus ordinaire que la plupart des gens ordinaires, j’en déduis que ses premiers troubles psychiatriques sont apparus plus tard pendant son adolescence. Ma discussion avec un éminent médecin m’a conduit à penser que l’esprit d’Isaac Emerson devait posséder certaines défaillances malgré son jeune âge, comme par exemple des difficultés à communiquer avec les autres, s’intégrer dans un groupe, un attrait plus ou moins prononcé pour la torture de petits animaux… Ce n’est qu’une théorie, rien n’appuie cette hypothèse. Néanmoins, on ne devient pas un violeur tueur psychopathe juste après une petite frayeur ou bien parce qu’on a mangé une dragée surprise goût « crotte de nez » de Bertie crochue.


L'origine d'une ascension fulgurante
Isaac Emerson fut accueilli dans la Maison Serdaigle et se révéla rapidement comme un élève possédant de grandes capacités, notamment en sortilèges de combat (Défense contre les Force du mal et Sortilèges puis magie noire). Comme vous l'imaginez, mes investigations n'ont pas été forcément bien accueillies partout où j'allais. Les témoignages ont fondu comme neige au soleil à la simple évocation du nom « Emerson ». J'ai tout de même réussi à convaincre une personne de m’accorder sa confiance. Pour des questions de sécurité, je la nommerai « M ».

C. Davis : Que pouvez-vous me dire de vos souvenirs sur Isaac Emerson ?

M : Il faut que vous sachiez qu'Isaac était un bon camarade et un bon élève. On pouvait lui faire confiance, on pouvait lui demander un service... C'était aussi un beau jeune homme. Les premières années, il était plutôt chétif et renfermé sur lui-même. Il avait une poignée d'amis et même quelques admiratrices. Pour autant, il n'aimait pas se faire remarquer et ne parlait jamais de lui. On ne pouvait jamais réellement savoir ce qu'il pensait.

C.Davis : Avez-vous noté une évolution dans son comportement au fil des années ?

M : Oui... une nette évolution. Les jours qui ont suivi la victoire de Lord Voldemort, le 2 mai à Poudlard, il n'était déjà plus le même. Tout ce que je sais, c'est qu'il n'avait pas été évacué avec les autres et qu'il était resté caché pendant la bataille... Il n'a jamais voulu répondre à aucune question. Cela dit... Lors de la reprise des cours, il avait soudain perdu de cette réserve qui l'éloignait des autres, il était bien plus volontaire et expressif, il avait la rage de vaincre et de devenir quelqu'un et très vite, la poignée d'ami qu'il avait se changea en petit groupe d'admirateurs. Il devint alors une sorte d'icône à Poudlard car il était devenu le meilleur duelliste.

Isaac Emerson est donc passé de petit garçon timide à star de l’école. Si je croyais en la sorcellerie je vous dirais qu'il a dû être échangé par une autre personne mais je pense que l'explication est plus simple. Le petit garçon est mort ce jour-là à Poudlard et un homme s'est extirpé de ses cendres, peut-être dans le but de ne plus jamais être spectateur d'un massacre mais plutôt acteur -bien que je doute qu’il ait pu vraiment devenir aussi mauvais si brutalement. Peut-être refusait-il de demeurer à ce point impuissant qu’il dut se dissimuler honteusement pour survivre…


L’immersion dans la vie adulte : l'ascension précédent le déclin
Très tôt remarqué par ses dons de duelliste hors pair, il intégra les équipes de duels et devint très rapidement le meilleur, pulvérisant tous les records du nombre d’adversaires vaincus, puis ses propres records. Sa réussite suscita l’admiration de tout le corps sorcier, sans distinction de castes. Je ne vous citerai pas tous les articles dans lesquels il paraissait, brandissant victorieusement une coupe à la main, saluant un public subjugué, croulant sous les acclamations. Quelle victoire pour un basique, même pour un rang 4 ! Je doute que le sang fut un jour pour lui d’une quelconque importance. Cela dit, mes recherches m’ont conduit à penser qu’après l’ascension du Lord, cela le devint brusquement pour ses parents qui voyaient dès lors en lui un moyen de s’élever socialement et de faire de leur nom, une descendance de sang-pur. A cette période, la seule ombre au tableau enchanteur de son existence fut le décès soudain de son père, fauché par une attaque. La cérémonie fut couverte par les journaux, et si Isaac ne fit aucune déclaration, le deuil fut rapidement oublié par les victoires qui suivirent.

Rien ne lui résistait. En plus d’être un génie du duel, il était aussi bourré de charme –sans doute grâce à ses yeux sombres que des cheveux noirs en accentuaient le mystère- et possédait une forme physique d’athlète. Il enchainait les relations et toutes les femmes qu’il souhaitait avoir, il les obtenait. Il apparaitra plus tard que c’est à cette période qu’il violera et tuera Adriana Mulciber, la première d’une longue liste de victimes. On ignore exactement la cause de ce geste plus qu’inattendu. Peut-être que son désir de contrôle est devenu si fort qu’il souhaitait étendre sa domination sur les femmes à son paroxysme. Malgré le fait que l’on retrouva le corps sans vie de la jeune Mulciber, personne ne soupçonna Emerson, et ce dernier continua son inévitable escalade vers la gloire sans être inquiété. Cela dura plusieurs années où 8 autres jeunes femmes de bonne famille durent subir le même sort. Même si plusieurs suspects furent arrêtés, les autorités, il fallait le dire, pataugeaient.

« Le monde du duel fut très important pour moi, mais je souhaite maintenant mettre ma modeste contribution à la poursuite de la justice. Je voudrais être utile aux sorciers et faire honneur à mon rang. Je tiens à tous vous remercier pour votre indéfectible soutien qui m’a permis d’accéder à ce que peu de gens peuvent connaître et m’épanouir entièrement, dans toutes mes entreprises. Merci encore d’avoir toujours cru en moi. » -quand j’imagine aujourd’hui à quoi il devait penser en prononçant ces mots, j’en ai froid dans le dos.

Son petit discours eut l’effet d’une bombe et secoua le monde médiatique. Il quitta le monde du sport pour introduire celui du Ministère, au Département de la Justice Magique, en tant qu’apprenti tireur d’élite. Au début, les critiques allaient bon train. Après tout, cet homme était une sorte de célébrité et sa crédibilité en tant qu’agent, il dut la gagner. Il s’est conformé aux contraintes d’une vie de discrétion, ne donnant jamais plus le moindre témoignage, agissant alors comme un soldat à part entière, s’effaçant peu à peu de la scène médiatique. Il devint le meilleur de sa catégorie, menant ses missions avec succès, tant qu’on lui confiait même la formation de jeunes sorciers et donc le statut d’instructeur –on retiendra notamment le nom d’Alice Torvald, qui refusa d’ailleurs de répondre à mes questions. Tout cela ce fut avant que l’on ne découvre le pot-aux-roses. Devenant sans doute trop confiant, il commit une erreur qui lui sera fatale : il baissa sa garde en tentant de violer et tuer sa dixième victime dans une maison surveillée par la Brigade Magique. Il fut arrêté sur le champ et la nouvelle coupa le souffle du monde magique pendant de longues semaines. L’enfant prodigue ne pourrait jamais plus être accepté dans la société.

Lors de son procès, en parfait maniaque du contrôle, il ne donnera aucune explication à ses actes, gardant un mutisme cruel face aux familles, effondrées. Ce comportement témoigne de la profondeur de sa pathologie mentale. Il a savouré chacune des larmes versées par les parents des victimes, et, alors qu’il rechignait à répondre à cette question terrible du « pourquoi ?! » de son acte –dont la réponse aurait pu libérer les cœurs lourds- il articulait en revanche chaque détail du viol puis du meurtre, se délectant de chaque syllabe, laissant l’assemblée glacée d’effroi devant tant de noirceur et de mépris.
Lorsqu’à la barre fut interrogé un psychanalyste de renom, il indiqua aux différentes parties qu’Emerson possédait tous les symptômes de la psychopathie. Entendons par là –ce sont les mots du médecin- « un manque de conscience et d’empathie, une grande impulsivité, une incapacité à respecter les normes sociales ainsi que de ressentir de la culpabilité ou des remords. Les psychopathes, dont fait partie Emerson, utilisent leur charme, la manipulation, l’intimidation et les relations sexuelles pour contrôler les autres et obtenir ce qu’ils souhaitent. De même que ce genre d’individu ne ressent pas la peur comme un humain lambda, et ne manifeste aucune réponse physique face à la menace. Enfin, il est probable qu’un tel comportement déviant peut s’apparenter à une homosexualité refoulée. »


Un passage en Enfer marqué par une évasion non programmée
Comme vous l’imaginez certainement, il n’y a que très très peu de détail sur son incarcération à Azkaban. Selon certains témoins, Emerson serait devenu complètement fou, marquant de profondes obsessions, notamment sur le nombre de ses victimes. Il fut libéré après cinq années de détention après l’intervention inopinée de l’Ordre du Phénix pour disparaître dans la nature.

Plus personne ne sait ce qu’il devenu aujourd’hui mais ce qui est certain c’est qu’un homme à l’esprit aussi malade et autocentré sur lui-même ne pourra pas en rester là. Il perpétuera ses crimes jusqu’à sa mort parce que c’est sa nature et qu’il est lui-même incapable de combattre ça. Mes investigations m’ont conduit vers une piste inattendue et je sais ce que je risque en la divulguant. Certains crimes odieux furent perpétrer il y a peu de temps. Je pense qu’ils ne peuvent qu’être d’Emerson. Le caractère sexuel du crime n’a peut-être pas été marqué mais cette forme de meurtre perpétré après d’interminables tortures sont semblables à ce qu’il faisait subir aux jeunes femmes. Bien que la Brigade Magique n’ait trouvé aucun lien les réunissant, certains détails attirèrent mon attention. En effet, il apparaitrait que chacune avaient un lien plus ou moins direct avec le Premier Ministre actuel, Monsieur Mervyn H. Kark. Par exemple //texte manquant//




¤¤¤¤¤¤¤¤



Davis revint peu à peu à lui. Il était assis et il sentait que ses mains étaient solidement nouées dans son dos. Il fronça ses sourcils… un mal de crâne terrible l’assaillit soudain. Réveil douloureux. Lentement, il ouvrit ses paupières et si sa vision était trouble, elle devint rapidement plus claire. Il était toujours chez lui, il en reconnu immédiatement l’ameublement sommaire, mais il ne s’attendait pas à voir se tenir une forme humaine dans son canapé, en face de lui, à trois mètres environ. Il écarquilla un peu plus ses yeux grisâtres et ses lèvres se laissèrent parcourir d’un frémissement de terreur en reconnaissant l’être qui lui faisait face.

Se tenant affalé dans le canapé, les jambes écartées dans une position détendue, des mèches noires tombant sur son front et le côté de son visage dur, Isaac Emerson tenait le script que Charles venait de composer et semblait totalement absorbé dans sa lecture, ignorant l’éveil du journaliste. Son cœur fit un bond hors de sa poitrine, son souffle devint saccadé, ses yeux, dans une danse frénétiques, balayèrent la pièce avec l’espoir fou de trouver une échappatoire. Rien. Il referma ses yeux et tenta de réfléchir. Personne ne savait qu’il était ici et c’était un vrai « miracle » qu’il eut été retrouvé dans cette maison. Non, il avait beau chercher, personne ne pourrait lui venir en aide. Il n’avait plus qu’à compter sur la chance, le hasard, et lui-même.

Emerson souleva ses sourcils d’encre en balançant légèrement sa tête de haut en bas. Ses mains refermèrent le tapuscrit et le posèrent à ses côtés. Il était tout nippé de noir : pantalon, chaussures, t-shirt avec un col en V et veste en cuir. Il avait une allure qui le rendait certainement très attirant pour la gente féminine, surtout que son visage ne portait pas les scares d’une quelconque incarcération. C’était Emerson dans toute sa splendeur.

_ Et bien Charles, c’est un sacré… travail ce que tu as fait là. J’admire ton courage et ta ténacité.

Davis, vu sa position délicate, n’avait plus rien à perdre, et décida de jouer la carte de l’humour.

_ Merci, venant de toi c’est un sacré compliment. J’espère que ça te plait.

_ Beaucoup ! Enfin, tu es parfois dur avec moi, tu me traites de –il reprend le texte en main et le feuillette vivement- maniaque du contrôle, profond psychopathe, de danger public et d’homosexuel refoulé mais bon… je ne vais pas chipoter non plus. Ça n’a pas dû être facile de mener une telle enquête.

Chacun resta silencieux un moment avant qu’Emerson n’ajoute, d’une voix plus sombre, un air las, voire triste, se gravant sur son visage.

_ Sincèrement Charles… Tu n’avais aucun autre sujet ? Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? Tu pensais sincèrement pouvoir publier ça et que moi, je te laisserais faire comme si de rien n’était ?

_ Je voulais juste faire savoir aux gens qui tu es vraiment et que tu es un humain avant t…

_ Te fous pas de ma gueule Davis ! Isaac s’était levé du sofa pour se planter devant le journaliste, hurlant ces mots à bout portant vers son visage. Le duelliste avait perdu en une seconde ce côté sympathique et joueur, laissant apparaitre un être violent, rempli d’une colère sourde, ses yeux bruns expirant alors toute la folie destructrice qu’ils abritaient.

_ J’ai lu ce que tu as écris tu me prends pour le dernier des cons ou quoi ? Ça me fait passer pour un être sensible cette connerie ?

Lui qui tenait toujours l’article de Charles, lui frappa la tête avec sa propre œuvre, juste par mépris et pas réellement pour le blesser, bien que le coup fut loin d’être doux.

_ Neuf, putain… Neuf ! J’y étais presque ! J’étais à deux doigts d’y arriver Charly. Et tout a été foutu à cause de connards comme toi !

Davis resta silencieux, les yeux pers demeurant dans le vide avant de se hisser à la rencontre de ceux de son hôte forcé. Cette fois c’était cuit. Il n’y avait plus d’espoir pour lui, il allait mourir là, dans cette maison miteuse et il aurait de la chance si on retrouvait son corps avant plusieurs mois. Emerson sembla se calmer et pinça ses lèvres en se redressant. Là, il n’avait plus rien de beau. Il était le Mal, juste le Mal.

_ Je vais te donner une chance de vivre Charles. Une seule. Pas une, ni deux... trois, quatre, cinq, six, sept, huit… Pas neuf Charly, une seule. Saisit là. –Le tueur s’accroupit alors devant lui, posant ses mains sur les accoudoirs de la chaise où Davis était assis et planta son regard brillant dans le sien. Dis-moi où se trouve la copie de ton article. Avant que tu me dises que tu ne sais pas de quoi je parle, je vais t’éviter de subir mon agacement précoce.

Emerson siffla un coup et là, Charles Davis vit un autre homme -un ancien Mangemort avéré et recherché aujourd’hui pour meurtre- tirer une silhouette. C’était celle d’une jeune fille. Elle était habillée comme une moldu, et portait un jean, un débardeur bleu ciel et de longs cheveux blonds dépassaient du sac où on avait plongé sa tête tandis que ses mains étaient, à l’instar des siennes, attachées dans son dos. Isaac tira une autre chaise qui se trouvait plus loin et la plaça juste devant le plumitif qui reconnut immédiatement la demoiselle, l’autre homme disparaissant à nouveau dans le couloir. Le tortionnaire fit s’asseoir la bambine qui sanglotait déjà puis il tira le sac pour dévoiler son visage. Là, Davis fut pris de panique. Il essaya de dégager ses mains et jeta des regards frénétiques à Emerson.

_ Non pas ça… je t’en supplie ! Emerson, ne fais pas ça…

Le fugitif caressa le visage humide de la petite blonde qui ne devait pas avoir plus de 16 ans, collant sa joue contre sa hanche.

_ C’est un très beau pays la France… Les femmes y sont exquises. Tu sais, j’ai dû chercher très très longtemps pour retrouver quelqu’un qui te soit affilié. Par chance, tu as une cousine éloignée, une moldu qui vit en France et bien sûr, elle a une fille. Je ne te présente pas, vous vous connaissez bien.

Davis avait maintenant passé le stade de la terreur. Il savait qu’il ne les laisserait jamais partir tous les deux. Son seul espoir était de gagner du temps… mais du temps pour quoi ? Pour qui ? Il était perdu, désespéré, en souffrance…

_ Relâche- là espèce de malade ! Tu sauras rien si tu la gardes ici ! Relâche-là !!

Emerson souleva la donzelle par les cheveux, lui extirpant le cri d’une violente douleur, puis d’un coup de pied rageur, fit valser sa chaise, celle-ci se brisant violemment contre le mur. La tenant toujours par les cheveux, il jeta la gamine sur le canapé, qui atterri sur le ventre puis il s’installa sur elle, elle qui se débattait vainement. Il bloqua ses jambes, ses mains puissantes lacérant son top comme on déchire du papier mâché, puis fit subir le même sort à son pantalon.

_ Gringotts !!! Coffre 8155 !!! Arrête !!! Je t’en supplie… je t’en supplie…

Puis le quadragénaire fondit en larme, vaincu, vidé, désarmé…
Le mercenaire, lui, se figea. La jeune fille était presque nue devant lui, il sembla perdu dans ses rêves et de façon presque machinale, il passa sa main chaude sur le dos de sa victime, descendant doucement jusque vers ses reins où il dessina des formes quelconque de son index, puis sur sa croupe pour finir sur ses cuisses, avec une douceur insoupçonnée. Son autre main continuait de la plaquer, sans le moindre effort, contre les coussins au tissu épais et éventé. Là, Davis en était certain, Emerson regrettait certainement que le journaliste eut avoué si tôt.

Finalement, il délaissa l’adolescente, à contre cœur sans doute, la laissant en larme, tremblante, si vulnérable... Aussi monstrueux qu’il puisse être, Emerson s’avérait tout de même un homme de parole : il ne la violerait pas. Lentement, il approcha de Davis et posa sa main contre sa nuque dans un geste qui avait tout de la bonne camaraderie, presque de l’amour. Il se pencha à sa hauteur pour le regarder droit dans les yeux. Maintenant, il était calme, maintenant, il était redevenu l’ami sympathique.

_ Ne t’inquiète pas. Elle ne sera pas la dixième… Non, ce titre je le réserve à une sang-pure, une créature sublime, un être unique. Oui c’est ça… la dixième sera unique. Après le neuf c’est ce qui se fera de mieux…

Les yeux embués par les larmes, les lèvres tendues et crispés par le chagrin, Davis parvint finalement à articuler quelques mots.

_ Libère-là… laisse la vivre. Elle n’y est pour rien, elle ne sait rien, elle ne connait pas même l’existence de la magie. C’est ma seule famille… Prend ma vie. Je le mérite, j’ai joué au con. Prend ma vie… -Puis il s’étouffa dans un sanglot et Emerson ferma les yeux en posant son front contre le sien, répondant dans un murmure.

_ Je peux pas Charly. Tu parles du Ministre alors ça ne dépend plus de moi. Il te faut un châtiment à la hauteur de ton forfait.

Puis il se redressa, observa le misérable encore quelques seconde puis se détourna de lui et sorti sa baguette de sa ceinture.

_ Emerson ! Pourquoi t’as dérapé… T’avais tout ce qu’on peut rêver d’avoir… Pourquoi t’as tout foutu en l’air !

Isaac Emerson leur tourna le dos à tous deux, baguette en main, ignorant les suppliques de ses victimes, puis, lorsqu’il atteignit l’encadrement de la porte, se retourna. Son regard était si dur et froid qu’il semblait inatteignable. Il ne souffrait d’aucun doute, aucun questionnement.

_ Pourquoi pas…

Lentement, il tendit son bras et par un mouvement gracieux et prompt, remua son poignet tandis qu’une flamme immense jailli du bout de sa baguette, sa silhouette disparaissant derrière la gueule immense d’un dragon de feu, qui avala sur sa route les deux âmes, l’une, terrifiée et désorientée, l’autre finalement résolue.

Emerson, en compagnie de l’homme de main, quittèrent le quartier alors que des cris d’horreur résonnaient dans Crescent Street, là où le toit d’une des maisons était avalé par un feu immense aux allures de cauchemar. Désinvolte, il tira une cigarette du paquet qui se trouvait dans la poche intérieure de sa veste, l’alluma par la pointe de sa baguette encore fumante, tira une bouffée avant d’en expirer les âpres effluves, puis lança à son acolyte…

_ J’ai un creux. Ça te dit un passage par le pub?

Décrets ministériels.
Vous devez répondre sans faille à nos questions.
Que pensez-vous du ministre de la magie ? Cette question nous permet de savoir ce que votre personnage pense de tout ça, mais aussi son positionnement et de vérifier votre choix de faction. (~ 100 mots)
C’est une question absolument inintéressante mais soit. Je ne m’intéresse pas beaucoup à la politique mais les choses ont changé récemment. Kark est, un homme que je qualifierais de charismatique, intelligent, manipulateur et immoral. Un type bien. J’ai fait sa connaissance lorsque je suis sorti de prison. Je ne m’y attendais pas, mais il m’a pris sous son aile et m’a proposé sa protection en échange de mes services, ou plutôt, mon allégeance. J’ai trouvé cela plutôt étrange. Sa femme ne cache pas la haine qu’elle me porte -les femmes et leur côté sensible et leur rancune légendaire- et par conséquent, lorsque j’ai croisé Kark, je pensais qu’il était là pour m’achever. Bref. Je ne vais pas me plaindre. Il m’offre une situation plutôt confortable. Même si je dois me cacher et faire attention aux conséquences de mes actes –je ne dois pas tuer n’importe qui ou violer n’importe quoi- je dois avouer que j’ai une grande liberté et surtout, une promesse de livrer d’incessants duels. Je sais ce que vous pensez. Emerson serait-il devenu un bon toutou obéissant ? Je dirais à ceux-là que dans notre vie, nous pouvons être deux sortes d’êtres : un survivant ou un mort en devenir. Je suis dès lors à votre porte, car sachez-le, le chiffre dix n’a pas encore été atteint.
Comment avez-vous vécu les évènements de Septembre ?Ceci afin de savoir où vous en êtes et ce que vous avez subit et votre vision des choses.(~ 100 mots)
Disons plutôt calmement, étant donné que j’étais en train de me taper la tête contre les murs à Azkaban. Cela dit, le coup d’Etat des Mangemorts était une bonne chose. Grâce à cela, je suis un homme semi-libre. Il parait que le Poudlard Express a subit une attaque en règle des Ombres en trahissant les Héritiers et que ceux-là l’ont eu mauvaise. Je dirais que ce sont des choses qui arrivent. Quand on joue, on perd. Je n’ai rien à ajouter.
Que pense votre personnage du drame du triathlon de Londres ?Il faut que vous nous disiez sa vision des choses et s'il a participer, comment il en est ressortit etc. (~ 100 mots)
Non, là je dis non. Il y a un temps pour tout : le massacre et le jeu mais pas les deux en même temps –enfin, il y a des exceptions. Je n’y ai pas assisté personnellement car les sorties en publique me sont limitées et j’avoue qu’à cette époque, la période Azkaban était encore trop frais dans mon esprit et je me serai jeté sur n’importe quoi. Rassurez-vous, je vais mieux aujourd’hui. Pour en revenir à cet évènement, je trouve que l’idée de base est une bonne initiative et je compte bien assister au prochain quoi qu’il m’en coute – savourons cette indicible liberté- et j’espère que cette fois tout se déroulera calmement. Il n’y a rien de telle qu’une fête pour se mettre en jambe et faire de nouvelles et délicieuses rencontres.

A vous petit poulpe !
Dites-nous tout sur vous.

♦ Je me nomme Jo, j'ai 28 ans. J'utilise Milo Ventimiglia comme avatar. Mon personnage est un PV. Je suis arrivée ici grâce à Kim. Ma première impression est ainsi : Très bonne. J'aime beaucoup le design, même si j'ai eu beaucoup de mal au début avec les avatars de célébrités. Le scénar est original et facile à lire. Je pense passer environ tous les jours et RP a peu près une fois par semaine (vie de couple oblige, moins de temps pour jouer xD). Et enfin, une réponse simple. Avez-vous lu le règlement ? vive le Ministre !. ♦
Gif de Tumblr © Bloody hell Hermione !, itsweasley, Dumbledorknits, accioginevra


Dernière édition par Isaac Emerson le Ven 12 Avr 2013 - 9:09, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 16:16

Bienvenue sur FDD Isaac Emerson 91845
Revenir en haut Aller en bas

Marion J. Vaisey
Marion J. Vaisey
Messages : 2504 Crédits : moi-même (avatar), broadsword (code) & tumblr (gifs)
Age du personnage : 21 ans.
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Assistante au Magenmagot Mangemort
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Panda roux
Epouvantard : Coincée dans un miroir et voir les murs se rapprocher sans réussir à s'en sortir. (Assapor style)
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 16:20

Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Isaac Emerson 66508

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

i don't believe in no-win scenarios
« we've all got a past that can hurt us, don't let yours hurt you. »
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 17:35

Merci pour votre accueil : x

Alors, présentation terminée. J'espère que ça ira, ça fait plusieurs années que je n'ai pas touché à du HP (Harry Potter hein et pas Hôpital Psychiatrique) donc je ne maîtrise plus trop l'univers.
Pardon pour les réponses courtes, j'avoue que j'étais en manque d'inspiration. Si quioi que ce soit bloque je modifie !

Merci à tous (je sais que l'histoire est un peu longue éè)

Revenir en haut Aller en bas

Calliope Kark
Calliope Kark
"Unbowed, Unbent, Unbroken"
Messages : 7781 Crédits : Moi
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elfe de maison de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire.
Maison : Poufsouffle.


Rapeltout
Patronus : Incapable de réaliser un patronus à nouveau.
Epouvantard : Son père baignant dans une marre de sang au ministère. Pas de chance c'est bien arrivé.
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 18:07

Bienvenuuuue Isaac Emerson 280879

Ah bah c'est du propre on fait sa présentation plutôt que de réviser l'anglais ! Surprised

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Isaac Emerson Kjzs
Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Marcel Pagnol

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 20:41

Je veux être numéro 10 *pan*
*se sort et s'enfuit d'être aussi maso!*

Bienvenue à toi Isaac Emerson 262125
Revenir en haut Aller en bas

Leo Elensar
Leo Elensar
Petit Serpent
Messages : 4454 Crédits : Avatar: lemontart, Signa: Tumblr, Lumos Maxima, Daft Punk: instant crush
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Serveur dans le Londres sorcier
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Le Renard Roux
Epouvantard : La mort de Noah
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 20:50

Bienvenue criminel de mon coeur *PAN* Et en plus à Serdaigle, qui a dit que les Serdaigles n'étaient pas des pros !! Isaac Emerson 858797 Tout plein de courage pour ta validation Isaac Emerson 587672
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 21:26

Bienvenue Isaac le tordu ! Très bon choix de PV Isaac Emerson 858797
Revenir en haut Aller en bas

Eireann Callaghan
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 21:36

Bienvenue Isaac Emerson 559297

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 22:01

Alors Kim, l'anglais... j'ai même pas relu oô -est quelqu'un de très sérieux- je m'attends donc avoir une super bonne note !!

Lizbeth : si tu es très sage... Isaac Emerson 530749

Leo : hey wai on est les meilleurs, c'est la nature xD

Merci à tous pour vos bienvenues et encouragements
Revenir en haut Aller en bas

Calliope Kark
Calliope Kark
"Unbowed, Unbent, Unbroken"
Messages : 7781 Crédits : Moi
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elfe de maison de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire.
Maison : Poufsouffle.


Rapeltout
Patronus : Incapable de réaliser un patronus à nouveau.
Epouvantard : Son père baignant dans une marre de sang au ministère. Pas de chance c'est bien arrivé.
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mar 6 Nov 2012 - 22:35

Si ça peut te rassurer j'ai pas relu non plus ! Isaac Emerson 66508

C'est pas grave Isaac Emerson 737805

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Isaac Emerson Kjzs
Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Marcel Pagnol

Revenir en haut Aller en bas

Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mer 7 Nov 2012 - 6:07

C'est aussi ce que je me dis oô

(Je me rends compte que j'ai merdé avec les codes au début de ma fiche... diantre TT)
Revenir en haut Aller en bas

Calliope Kark
Calliope Kark
"Unbowed, Unbent, Unbroken"
Messages : 7781 Crédits : Moi
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elfe de maison de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire.
Maison : Poufsouffle.


Rapeltout
Patronus : Incapable de réaliser un patronus à nouveau.
Epouvantard : Son père baignant dans une marre de sang au ministère. Pas de chance c'est bien arrivé.
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mer 7 Nov 2012 - 6:09

* pat pat Isaac *

Après l'anglais je t'aide à les remettre ! Isaac Emerson 280879

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Isaac Emerson Kjzs
Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Marcel Pagnol

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mer 7 Nov 2012 - 7:48

Bienvenue !
J'ai lu cette fiche et ... Bon, eh bien je crois que je vais venir te demander un lien, le choix de personnage et la fiche sont chouettes, ce serait dommage de passer à côté ! (enfin, ça vaut mieux pour une partie des personnages de ce forum, mais je crois pas que le mien risque grand-chose. Isaac Emerson 66508 )
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mer 7 Nov 2012 - 10:31

Aucun problème Evan !
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mer 7 Nov 2012 - 15:27

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mer 7 Nov 2012 - 16:53

Merci Miss Zabini
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Mer 7 Nov 2012 - 20:22

Oh ! Very Happy Un Isaac ! Bonne nouvelle Very Happy bienvenue sur FDD !
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Jeu 8 Nov 2012 - 11:04

Félicitations, te voici validé.


Une fiche très agréable à lire, on sent que tu t'es bien imprégnée du personnage ! ♥

Tu rejoins les Autres. Je t’invite à créer ta fiche de liens pour que nos petits membres puissent nouer des relations, ainsi qu’à ouvrir tes chroniques où tu pourras regrouper tous tes RP et écrire des informations annexes sur ton personnage.

Si tu te sens perdu sur Filet du Diable, que tu ressens un besoin d’aide, n’hésites alors pas à faire un tour sur SOS société où l’on pourra t’attribuer un parrain qui pourra te guider dans l’immensité de Filet du Diable.
Tu peux dès à présent rejoindre une animation rp festive, concernant toutes les factions et sorciers sans distinction, il s’agit du Jubilé de Merlin.


Penses à bien remplir tous les champs de ton profil !

Bon jeu & bon RP sur FDD ! ♥

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Jeu 8 Nov 2012 - 11:29

Merci Nico !

J'ai du boulot donc, c'est cool. Merci pour ma validation !

Revenir en haut Aller en bas

Leo Elensar
Leo Elensar
Petit Serpent
Messages : 4454 Crédits : Avatar: lemontart, Signa: Tumblr, Lumos Maxima, Daft Punk: instant crush
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Serveur dans le Londres sorcier
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Le Renard Roux
Epouvantard : La mort de Noah
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Jeu 8 Nov 2012 - 11:46

J'te déplace. J'aime Isaac Isaac Emerson 587672 Si Isaac pense à la dixième comme étant Hudson, mes trois perso vont vouloir te tuer Isaac Emerson 66508 D'ailleurs j'ai déjà une idée de lien. Enfin Isaac Emerson 66508 j'te fiche dans les archives psychopathe de mon coeur Isaac Emerson 587672
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Emerson
Isaac Emerson
Quand on parle du loup
Messages : 702 Crédits : Signa' par Silver Lungs sur Bazzart
Age du personnage : 37
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Tueur psychopathe en cavale
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Un épaulard
Epouvantard : Se retrouver de nouveau enfermé à Azkaban
Baguette magique:
Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté Jeu 8 Nov 2012 - 15:07

C'est tellement adorable que je ne peux qu'être touché, et ce pour la phrase en entier xD
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Isaac Emerson Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Isaac Emerson
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Administration :: Les dossiers noirs ministériels :: Présentation :: Archives du ministère :: Dossiers des adultes