|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez



 



|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Troisième et Quatrième étages
Anonymous
Invité
Invité

|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Mar 9 Oct 2012 - 22:31



« Mademoiselle McGann,

Vous connaissez déjà la localisation de la Réserve dans la bibliothèque de Poudlard. Nous avons besoin que vous réussissiez à y pénétrer afin de mettre la main sur un livre de potions introuvable ailleurs. Il s'agit de Puissance et Pouvoir de Jeremiah Valdez, un sorcier américain du 19e siècle ayant créer des potions qui seraient utiles dans la lutte.

Faites attention autour de vous,»



Dernière édition par Pandore I. McGann le Lun 29 Oct 2012 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Mar 9 Oct 2012 - 22:32



Pour la toute première fois de ma vie j’avais la véritable impression de faire partie de l’Ordre du Phénix. Non pas en adhérent simplement à leur cause, à leurs idées, ni même en me prétendant membre tout au fond de moi ou auprès de ceux partageant mes principes, mais bel et bien en tant qu’adulte responsable et active. On me faisait suffisamment confiance et on me pensait assez mature pour me donner une mission. J’étais assez fière de cela mais le doute persistait en moi. Etais-je vraiment prête ? Serais-je compétente ? Serait-on fier de moi ou au contraire provoquerais-je la déception de mon entourage ? et si j’échouais ? si on me démasquait ? que ferais-je alors ? Je ne devais pas songer à tout cela et me concentrer seulement sur ce qu’on m’avait demandé de faire : trouver un livre de potions introuvable ailleurs. L’ouvrage se nommait ‘Puissance et Pouvoir’ écrit par Jeremiah Valdez, un sorcier américain du 19e siècle ayant créer des potions qui pourraient être utiles dans la lutte pour ma faction. Je devais réussir, je n’avais pas d’autre choix.

Le livre que je devais récupérer devait probablement se trouver dans la réserve de la bibliothèque ; vu son contenu mais aussi le fait que je ne l’ai pas trouvé parmi les autres ouvrages, cela paraissait assez évident. Le problème était que même en étant en dernière année, les options que j’avais pris pour mes cours ne me donnaient pas l’accès à cet endroit, et avoir un mot écrit par un professeur me semblait difficile dans le sens où je ne pouvais pas réellement justifier de mon besoin de m’y rendre. Je devais donc me faufiler dans ce lieu m’étant interdit sans me faire prendre bien évidemment.

J’attendis le couvre feu ce soir là, ainsi que mes camarades se soient abandonnés aux bras de Morphée pour sortir discrètement de mon lit, tronquer sans bruit mon pyjama contre ma chemise de nuit puis quitter mon dortoir et enfin la Salle Commune. Je n’étais jamais sortie après le couvre feu, cela expliquait probablement pourquoi mon cœur tambourinait dans ma poitrine… ça et la perspective de la mission bien sûr. Je marchais lentement, sur la pointe des pieds de peur de réveiller les tableaux assoupis et qu’ils ne me posent des questions ou ne préviennent un membre du cops enseignant de ma désertion de mon dortoir. J’avais aussi peur de croiser un préfet faisant sa ronde, du coup j’espérais pouvoir l’entendre venir et avoir le temps de me cacher… peut-être que marcher vite, voir de courir aurait été mieux. J’aurai mis moins de temps et j’aurai donc eu moins de chance de me faire repérer. Je ne savais pas quelle était la meilleure conduite à suivre. On dit souvent qu’on apprend de nos erreurs, sauf que je ne pouvais pas me permettre d’en faire une dans ce cas précis.

J’eu plusieurs frayeurs. Les bruits auxquels j’étais pourtant habituée en temps normal me faisaient sursauter et m’obligeaient à me mettre sur mes gardes. J’étais légèrement à cran, et après un trajet qui ne m’avait jamais paru aussi long en sept années, j’arrivais enfin à la bibliothèque. Je m’apprêtais à tourner la poignet de la porte lorsqu’un bruit à l’intérieur me fit part de mon erreur. Il y avait quelqu’un à cette heure ? Je n’avais pas pensé à cette éventualité et j’avais failli me faire découvrir à cause d’une bêtise et d’un empressement trop présent. Je débloquais ma respiration qui s’était d’elle-même arrêtée et je regardais dans la trou de la serrure afin de voir qui se trouvait à l’intérieur et me bloquait par la même occasion le passage.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Mar 9 Oct 2012 - 22:32

Le membre 'Pandore I. McGann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Mer 24 Oct 2012 - 17:23




Un elfe de maison gigotait dans tous les sens, dépoussiérant, rangeant – ce qui était probablement déjà rangé avant son arrivée), nettoyant la pièce de fond en comble comme si le Ministre de la Magie lui-même allait débarquer pour inspecter son travail. J’ai horreur de ces créatures, outre leur physique disgracieux à côté duquel je peux passer, je ne supporte pas leur soumission si encrée en eux. Etre sous les ordres d’autres ‘créatures’, je peux le comprendre, malgré mes convictions j’ai une certaine conscience qu’une hiérarchie existe dans le monde sorcier, cela est ainsi depuis des siècles. Qu’ils l’acceptent, je le conçois cependant le fait qu’il soit ‘content’ de leur condition m’exaspère. On dirait qu’ils aiment être traités comme des esclaves, qu’ils ne vivent que pour ça au point d’avoir peur d’être libéré par leurs maîtres. Ils sont tellement loyaux envers leurs propres bourreaux que je me suis toujours demandé si ce n’était pas maladif. Peut-être y a-t-il quelque chose qui ne tourne pas rond dans leur tête. Mais pour leur ce n’est pas leur santé mentale qui me préoccupe, mais plutôt ma mission et cet Elfe de Maison est en travers de ma route, risquant de la compromettre. Si jamais j’entre dans la bibliothèque à cette heure tardive, n’ira-t-il pas prévenir un professeur qu’une élève n’est plus dans son lit ? et si je reste là, dans ce couloir à attendre je ne sais pas combien de temps, je m’expose complètement. Un préfet, un professeur pourrait passer par là ou bien un tableau pourrait aussi se réveiller et signaler ma présence. Je suis dans une sacrée panade et je n’ai fait que rejoindre la porte de la bibliothèque pour le moment, je commence à douter fortement de mon potentiel et de mes chances de réussite. Je vais finir dans le bureau du Directeur en moins de temps qu’il n’en faut pour dire Quidditch ! Je m’y vois déjà… j’aurai le droit à un interrogatoire ou à … de la torture ? Du calme, il n’y a pas de raison que les choses aillent jusque là n’est-ce pas ? Personne ne sait que je fais partie de l’Ordre et encore moins que je suis en mission pour eux. Je m’en tirerais avec un blâme, des heures de retenues et puis c’est tout ? Je tente de me rassurer et bizarrement, même pour moi, ça sonne faux.

Soudain j’entends un bruit que je connais à l’intérieur de la pièce. Mon cœur s’affole… de joie. Si c’est bien ce que je pense, alors je suis vraiment chanceuse ! Je regarde à nouveau par la serrure et cela ne fait que me conforter dans l’espoir qui vient de naître en moi : l’Elfe est parti, il a fini son œuvre et est probablement allé continué ailleurs. Je soupire de soulagement, cet obstacle ne me parait plus qu’une broutille et je me moquerais presque de moi-même de m’être fait autant de souci. Ce n’était qu’un Elfe après tout. Facile à dire une fois parti… mais je n’ai pas le temps de me perdre dans ce genre de pensée : ma mission reprend à cet instant précis. Je pose ma main sur la poignet, la tourne doucement doucement et miracle, la porte n’est pas fermée à clé. Je ne m’attarde pas sur ce coup de chance – d’ailleurs en est-ce vraiment un ? la bibliothèque est-elle seulement fermée à clé la nuit puisque personne n’est sensé y aller ? – et j’entre dans le lieu consacré aux ouvrages. Je referme derrière moi avec la plus grande précaution et je me faufile dans les allées avec autant de prudence : il y a des tableaux aussi dans cet endroit, ils somnolent pour le moment mais je ne veux pas prendre le risque de les réveiller.

Arrivée devant la réserve, je réitère le même geste qu’avec la porte d’entrée sauf que cette fois, elle est fermée. J’aurai dû m’en douter, elle n’est pas ouverte en journée non plus, le bibliothécaire l’ouvre sur demande seulement. Je sors ma baguette et utilise un Alohomora qui… ne donne rien. C’est fou, ce sortilège m’a toujours donné du mal, pourtant c’est accessible à une première année, c’est assez vexant. J’essaie une seconde fois, nouvel échec. Un troisième, même résultat. Je m’énerve sur ma baguette jusqu’à ce que je finisse par me raisonner. M’énerver ne sert à rien, ce n’est pas comme ça que je vais réussir quoi que se soit. Je prends une profonde respiration et je me concentre, cette fois je fais des gestes lents et précis et ça marche enfin. Je ne sais pas pourquoi je suis aussi nulle avec des sortilèges aussi simples. J’ouvre la porte qui m’a donné tellement de mal et entre dans la pièce qui m’était jusqu’à lors totalement inconnue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Mer 24 Oct 2012 - 17:23

Le membre 'Pandore I. McGann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Ven 26 Oct 2012 - 21:26




Alors que je m’apprête à mettre un pied dans la réserve, un chat blanc tacheté de noir bondi hors de la pièce, ce qui ressemble à un rat dans la gueule. Un cri effrayé et surpris m’échappe alors et j’arrive à m’emmêler mes propres ensemble, ce qui a pour résultat de me faire tomber en arrière avec un grâce qui n’appartient qu’à moi – c'est-à-dire aucune. Mais que faisait cet animal enfermé là dedans ? et j’espère que le rat qu’il vient d’attraper n’appartient à un élève… mais je n’ai pas le temps de m’apitoyer sur le sort d’une des deux bêtes et de me questionner sur la présence de l’autre : le cri que je viens de pousser était suffisamment fort pour alerter quelqu’un !

« Qui est là ?! »

J’entends la voix provenant de ma droite. Cela ne peut être qu’un tableau, et avant qu’il ne se faufile dans les autres portraits pour voir ce qu’il se passe, je rampe à quatre pattes jusque dans la pièce avant de refermer la porte derrière moi en me mettant seulement à genoux, juste pour ne pas faire de bruit avec la lourde porte.
Il fait noir, carrément sombre, c’est limite les ténèbres dans cette pièce. Un lumos et je peux me mettre à la recherche du livre convoité. Je n’avais jamais imaginé que la réserve puisse être aussi grande, que tant de livres ne soient pas accessibles à tous. Je croyais qu’ils y en avait une petite partie seulement, mais là… c’est carrément une montagne ! Je me demande comment je vais faire pour trouver l’ouvrage qui m’intéresse, puis la solution me frappe en plein visage : Accio ! Je ne tarde pas avant de lancer le sortilège mais… rien ne vient. L’aurais-je raté ? Non. Contrairement à Alohomora qui est pourtant un sort de débutant, je maîtrise le sortilège d’attraction plutôt bien, suffisamment pour que le livre tombe au moins de son étagère quitte à ne pas complètement venir jusqu’à moi. Il y a un problème… mais si je ne peux pas compter sur la magie alors je me débrouillerais seule ! J’entreprends de chercher le livre par mes propres moyens, tant pis si cela me prends un temps fou, le tout étant de ne pas me faire prendre, mais je suis en sécurité enfermée dans cette pièce, non ? Personne n’aurait l’idée de venir ici en pleine nuit, du moins je l’espère ! Enfin le risque est bien moins grand qu’en journée où n’importe qui pourrait avoir besoin d’un livre dans cette réserve.

Je me mets à chercher normalement et je constate que les ouvrages sont mieux rangés que je ne le pensais. En même temps, connaissant le bibliothécaire, cela n’est pas vraiment étonnant. Je ne sais pas pourquoi j’avais imaginé un bazar monstre dans lequel seul celui qui avait entreposé les livres pouvait les retrouver. Après tout c’est une sorte de bibliothèque aussi sauf qu’elle est… privée dirons-nous. D’abord classés par genre, ils sont ensuite rangés par ordre alphabétique, non pas par rapport au nom de l’auteur mais vis-à-vis du titre. Comment c’est déjà ? Puissance et Pouvoir. Je me le suis répétée suffisamment de fois pour ne pas l’oublier ! Mais alors que mon indexe parcours la rangée de livres où il devrait se trouver, je fronce les sourcils. Je passe d’un titre à un autre et il y a un vide. Avant de sauter aux conclusion, je continu à le chercher des yeux sur l’étagère, puis sur celle du dessous, sur celle du dessus… rien. Il n’est pas là. Mais alors où est-il ? Se pourrait-il qu’on l’ait emprunté ? Je n’ai qu’une façon de le savoir et aussi une seule manière de découvrir l’identité de la personne l’ayant en sa possession si il a bien été sorti de la réserve : je dois feuilleter le registre du bibliothécaire. Cela veut dire, sortir de la réserve et me mettre à fouiller à son bureau dans cette grande pièce où tant de tableau sont susceptibles se réveiller, de me voir, de signaler ma présence, de m’apporter des ennuies en somme. Cependant je n’ai pas vraiment le choix, je vais devoir être prudente et surtout particulièrement discrète, ce qui n’est pas mon fort en règle générale avec ma maladresse presque légendaire.

J’ouvre doucement la porte de la réserve et la referme avec autant de précaution. Une fois sortie, je me faufile sur la pointe des pieds jusqu’au bureau du bibliothécaire. Son registre n’est pas difficile à trouver, il est posé bien en évidence sur le meuble, tout prêt à être consulté. En même temps ce n’est pas comme s’il s’agissait d’un truc secret ou autre chose dans le même genre, il n’y a donc rien d’anormal à ce qu’il l’ait laissé là, bien en vu. Il ne détient pas d’information compromettante ou dangereuse pour qui que ce soit, mais il en contient une qui m’est indispensable. J’ouvre l’énorme livre et je vais directement à la fin, aux dernières lignes notées. Je ne trouve pas tout de suite le titre du livre que je cherche, je dois remonter trois jours en arrière pour le voir enfin apparaître sous mes yeux et là c’est une catastrophe pour moi. La personne ayant emprunté l’ouvrage n’est pas un élève qui aurait pu en avoir besoin pour quelques jours seulement, pour un devoir par exemple, mais un professeur… celui de potions. Que dois-je faire ? aller le lui subtiliser ? Je ne suis pas une voleuse – et je suis loin d’avoir les talents pour – mais il me le faut ! Je pense que je vais essayer d’aller voir dans sa réserve s’il ne l’a pas mis là bas. J’ignore totalement où il a bien pu le mettre, mais quitte à chercher autant commencer par là. Cela ne me réjouit pas, loin de là. Déjà qu’expliquer ma présence dans la bibliothèque si je me faisais prendre me paraissait délicat, alors là, dans la réserve du professeur de potions… Cependant je n’ai pas vraiment le choix et je veux à tout prix réussir cette mission qui m’a été confié. Je quitte donc la bibliothèque, le cœur battant de nouveau à tout rompre de peur de tomber sur un responsable au détour d’un couloir.

Spoiler:
 


Dernière édition par Pandore I. McGann le Ven 26 Oct 2012 - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Ven 26 Oct 2012 - 21:26

Le membre 'Pandore I. McGann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté Lun 29 Oct 2012 - 11:47




Ce n’est pas sur quelqu’un de haut placé que je tombe dans le couloir me menant à la réserve de potion non loin de ma Salle Commune, mais Emy une peste de Gryffondor qui semble avoir une dent contre moi. Lorsque l’on dit qu’une majorité des rouges et or ont un grand cœur et sont sympathiques, il faut bien retenir le mot ‘majorité’ et ne pas confondre avec ‘intégralité’. Cette fille est la preuve vivante qu’être un lion ne fait pas de soit quelqu’un de bien !

« Tiens, tiens, tiens… la petite McGann si gentille, si parfaite qui se promène hors de son dortoir après le couvre feu, j’aurai tout vu ! »

C’est vrai que je respecte toujours le règlement. Depuis le début de ma scolarité, je n’ai jamais enfreint les règles, non pas par peur de représailles, mais parce qu’elles sont simples à respecter et que je n’avais pas le besoin de les transgresser, sauf que là j’ai une bonne raison… raison que je vais bien évidemment lui cacher. Je n’aurai rien dit si elle était une amie, alors là encore moins. Je ne sais pas trop pourquoi mais Emy ne m’a jamais aimé. On ne peut pas non plus être apprécié de tous, mais elle c’est depuis toujours. Je crois qu’elle ne supporte pas mon côté trop compatissant, ni même mon humour, du coup je l’horripile. En même temps je ne l’apprécie pas non plus. Trop prétentieuse, trop hautaine, trop vipère pour me plaire.
Je n’ai pas envie de lui répondre, ni même de savoir pourquoi elle, elle n’est pas dans son dortoir. Elle va probablement rejoindre un petit ami éventuel ou rejoindre une petite fête secrète entre amis. Quoi que ce soit je m’en moque, ce ne sont pas mes affaires et j’ai bien d’autre chose à faire, bien plus important. Je pense passer simplement mon chemin en silence mais elle ne compte pas me laisser partir aussi facilement.

« N’empêche… Je suis étonnée de te voir encore ici. »

Elle a éveillé ma curiosité. Je devrais pourtant savoir que rien d’agréable ne sort de sa bouche où sa langue de vipère s’amuse, mais je ne peux m’empêcher de répondre, comme si je tendais le bâton pour me faire battre.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » Je demande avec un brin de suspicion dans la voix.

Elle lève les épaules puis un sourire carnassier étire ses lèvres me démontrant que j’aurai mieux fait de m’en tenir à mon idée première : c'est-à-dire l’ignorer.

« Et bien je pensais que tu serais enfermée à Sainte Mangouste depuis quelques temps déjà. Ta famille a une prédisposition à la folie après tout. »

Plus question de l’ignorer. Mon sang ne fait qu’un tour et je me jette littéralement sur cette peste qui mérite une bonne leçon. Mon élan ainsi que l’effet de surprise nous fait tomber par terre et rapidement ça dégénère en bagarre – bagarre de filles. On s’insulte, se gifle, se tire les cheveux. Cette garce a été trop loin. Je refuse qu’elle parle de mon frère, encore moins qu’elle s’en serve de cette manière juste pour être méchante envers moi. Si elle veut s’en prendre à quelqu’un, je suis là ! Mais dans notre colère à toutes les deux, nous oublions que nous sommes dans un couloir en pleine nuit et notre altercation finie par alerter un professeur qui nous surprend en pleine faute. Nous nous retrouvons toutes les deux dans son bureau, devant expliquer les raisons de nos présences. J’ai peur. Si je suis découverte, j’aurai de gros ennuies, si on peu dire ça, je serais dans la bouse de dragon jusqu’au cou ! Je tente alors une excuse faible mais passable. J’étais là parce que je voulais me rendre aux cuisines. J’avais faim mais je savais que ce n’était pas une excuse et je comprenais qu’il faudrait me punir. Emy semble rager. Comme je n’ai jamais enfreint les règles, mon excuse tient la route et ma bonne volonté – du moins celle que j’affiche – pourrait me valoir de passer aux travers les mailles du filets. Le professeur st indulgent, enfin presque. Je me retrouve avec plusieurs heures de colles, un devoir supplémentaire et une rédaction à faire sur le pourquoi je ne dois pas quitter ma Salle Commune en dehors des heures même si mon estomac me le réclame.

Je suis finalement sauve, je ne sais pas de quoi écope Emy car il me renvoi dans mon dortoir avant de s’occuper d’elle, et d’un sens je m’en fiche. Ce qui m’ennuie vraiment c’est que j’ai échoué. Je n’ai pas accomplie ma mission et je ne peux pas espérer la reprendre ce soir ni même plus tard, ça serait du suicide après tout, si jamais je me faisais de nouveau prendre, que dirais-je cette fois ? Je m'en veux terriblement. Si je n'avais pas répondu à Emy. Si je n'avais pas perdu mon sang froid, j'aurai pu espérer y arriver.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

|Terminé| Mission ~~ Pandore McGann et l'ouvrage de J. Valdez
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Troisième et Quatrième étages