Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix.



 



Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix.
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs :: Habitations
Heather Lannister
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix. Empty
Ce message a été posté Dim 30 Sep 2012 - 19:53

L’appartement luxueux, habituellement inondé de lumière, était presque plongé dans le noir. Les rideaux étaient tirés devant les immenses fenêtres du salon et de la chambre. Si la luminosité manquait, le silence, lui n’avait pas réussi à s’installer. Une douce musique, à peine perceptible par moment, s’élevait dans la pièce. Le seul bruit cependant que l’on pouvait entendre, à l’exception d’un tintement d’une cuillère contre la porcelaine d’une petite tasse.

Ça faisait déjà quatre jours que cette ambiance étrange s’était imposée ici, seulement entrecoupée de crises de larmes, ou d’une ou deux colères assez mémorables de la propriétaire des lieux. Mais Billy, la petite elfe de maison en avait efficacement, et très discrètement, effacé toutes les traces.

Quatre jours depuis la descente à Gringotts. Quatre jours, quatre nuit surtout, et Heather ne dormait toujours pas. Pourtant ils avaient gagné, ils avaient délivré Wilhelmina. Ils n’étaient même pas gravement blessés, ni elle, ni Ian, ni Murphy. Ni même Lyanna. Et c’est sans doute ce qui était le plus frustrant. Heather aurait eu toutes les raisons du monde pour se réjouir de leur victoire, mais elle ne parvenait pas à sortir de cet espèce de cocon morose dans lequel elle s’était si bien emmitouflée.

Ce n’était pas de la fête qu’elle rêvait chaque nuit. Pas de la liesse, des sourires fiers ou soulagés des Héritiers, du discours de leur leader. Pas non plus du manège qu’elle avait fait à sa famille, quand ses parents l’avaient invitée dès le lendemain à les rejoindre, pour lui apprendre avant les journaux la nouvelle, elle qu’ils croyaient ignorante. Elle n’avait pas eu de mal à les convaincre de sa colère, de son indignation : quoi, on les avait cambriolés, quoi, des misérables avaient osés… Elle s’en était bien sortie. Comme avec son agent, comme avec son assistant, qui n’y avaient vu que du feu. Elle était très bien capable encore de jouer la comédie.

Et dès qu’elle avait pu quitter soit l’univers familial, soit ses obligations professionnelles, elle était immanquablement retournée se réfugier dans son appartement. Son chez elle, son cocon, où on ne risquait pas de lui faire tomber dessus des tonnes de roches, où personne ne lui balancerait des nuées d’araignées, où elle ne prendrait aucune explosion dans la tête, aucun jet de flammes mortel au visage. Elle qui d’habitude adorait sortir et faire la fête, tout ce qu’elle voulait en ce moment, c’est se dire qu’il y avait au moins un endroit où elle ne risquait rien. Enfin, à part quand elle tentait de fermer l’œil, bien entendu.
Soupirant doucement, la sorcière avala quelques gorgées de thé brûlant. Elle savait très bien que tôt ou tard, elle devrait reprendre des activités complètement normales. Déjà parce que ses proches, amis et autres, finiraient par se demander ce qui lui arrivait, vu qu’elle n’avait pas répondu aux quelques hiboux qui avaient pu venir lui apporter un message, et ensuite parce qu’elle détestait se morfondre ainsi. Mais pour le moment, elle resserra juste un peu plus son plaid bien chaud autour d’elle. Il devait pleuvoir dehors, pour qu’elle ait aussi froid. Mais elle n’irait certainement pas ouvrir la fenêtre pour le vérifier ce soir…
Revenir en haut Aller en bas

Murphy O'Ryan
Murphy O'Ryan
Messages : 599 Crédits : deadpool
Age du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Professeur de potion
Faction : Héritier infiltré Ombre
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix. Empty
Ce message a été posté Mar 9 Oct 2012 - 8:11

Les heures qui s'écoulent au Ministère. Longues et sans intérêt. Comme toujours. Et la liberté pour Murphy O'Ryan de laisser son esprit vagabonder. Bien sûr, il continue à faire son travail, à la perfection d'ailleurs. Il n'y a rien de très compliqué là dedans. Mais ce rôle, cette chaise, ce bureau... Autant de choses qui depuis deux jours le font se sentir totalement à l'étroit. Et puis rester assit avec les côtés encore douloureuse n'est pas forcément ce qu'il apprécie le plus. Pas un signe pourtant de cela pour ses collègues. Il a même réussit à jouer les choqués en arrivant le lundi matin. Une attaque de la banque ! Impensable. Ces terroristes qui ont réussit à pénétrer un endroit parfaitement inviolable. Fallait-ils qu'ils soient entraînés... Des années à se dissimuler entièrement à la vue de tous rendent un tel exercice presque trop facile. Et cela lui laisse tout le temps de s'évader mentalement. Et ses pensée reviennent régulièrement sur quelques sujets bien posés. L'attaque. La banque. Les combats. Leurs adversaires. Ian dont le nom de famille a été crié par Lyanna. Heather qu'il a découvert sous un nouveau jour. Heather...

Qui aurait cru que la petite starlette au succès qui n'était certes plus à démontrer montrerait autant d'ardeur à la tâche ? Une combativité que Murphy ne lui aurait certainement pas prêté sans l'avoir vu de ses yeux. Et un certain talent, pour ne pas dire un talent certain, dans le domaine des sortilèges. Après dix ans sans la voir, à en entendre simplement parler par les Médias les plus légers, Murphy a presque faillit oublier qu'elle pouvait être extrêmement douée pour se défendre, et même pour attaquer. Il est hors de question pour lui de minimiser le rôle qu'elle a pu jouer dans cette affaire. Elle fait partie intégrante de leur succès. Et c'est sans doute ce qui l'amène, une fois de plus, à penser à elle.

Pourtant, en récupérant ses affaires ce soir là, les pensées qui lui passent en tête ne sont pas celles de la victoire. Non. Il ne peut s'empêcher de ressentir comme... Une certaine inquiétude ? Pour elle. Parce qu'il se sont battus côtes à côtes. Parce qu'elle a fait preuve d'une témérité absolument hallucinante pour quelqu'un qui est habitué au luxe, aux strass et aux paillettes. Et que depuis, il n'a plus aucune nouvelle. Pas qu'ils soient proches en temps normal. S'il la voit plus de trois ou quatre fois par mois depuis l'annonce des fiançailles de son meilleur ami avec la chanteuse, c'est bien la fin du monde. En dehors des entraînements qu'ils ont subit en vue de l'attaque, bien sûr. Mais là... Passer d'une telle osmose au combat à juste rien lui fait assez bizarre. Et il est encore en train d'y penser quand il dépose veste et sacoche sur le canapé de son salon. Et il y pense encore quand il va vérifier l'état des pattes de salamandre qu'il a mise à sécher la veille. Et toujours quand il se dirige vers sa cuisine pour se faire un thé. Et puis il finit par se décider.

Il n'allume pas la petite bouilloire magique qu'il vient pourtant de remplir d'eau. Il dépose le tout sur le plan de travail, repart récupérer sa veste, sort. Et dès qu'il le peut en toute sécurité, transplane. Pour se retrouver devant la porte de Heather Lannister. A taper trois coups chez elle. Armé de son plus beau sourire. Il n'a pas encore d'excuse toute prête pour elle, mais il sait que le moment venu elle lui viendra naturellement. La force de l'habitude. Et puis, qui sait, si ça se trouve, il n'en aura même pas besoin !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Heather Lannister
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix. Empty
Ce message a été posté Lun 22 Oct 2012 - 16:34

Pendant quelques secondes, il n’y a aucun bruit qui réponde à Murphy, de l’autre côté de la porte. Puis de petits pas, bien légers, et une voix nasillarde qui s’élève.

_Oui ? Qui est là ?

La porte ne s’ouvre pas, pas plus d’ailleurs quand Murphy donne son nom. Mais Heather l’entend très bien, et elle soupire doucement. Elle ne sait pas bien ce qu’il fait ici, ce qu’il veut. Mais au moins, pour lui, elle n’aura pas à inventer d’excuse bancale pour expliquer ce qu’elle fait à cette heure-ci, dans des vêtements d’intérieurs qui ont eu de meilleurs jours, à boire du thé dans le noir. Le temps qu’elle se décide, et commence à se lever doucement, et son Elfe de maison poursuit déjà.

_Mademoiselle ne veut pas de visite monsieur O’ryan, je suis navrée. Vous devrez revenir.

La petite voix stridente ne lui fait plus grincer des dents depuis longtemps, alors qu’elle s’approche à son tour de l’entrée, sans avoir lâché son plaid couleur lie-de-vin.

_C’est bon Billy, tu peux lui ouvrir. Ne t’en fais pas, je vais m’en occuper.

Sa voix est fatiguée, même à travers la lourde porte qu’elle ouvre doucement. Elle doit paraitre plus petite, dans ses ballerines confortables, elle qui d’habitude est toujours perchée sur de jolies chaussures à talon. Et bien loin de la Heather qui brille sur scène, avec ses cheveux défaits, ses traits tirés, sans aucun maquillage. Elle ne se montre comme ça à presque personne. Mais après avoir frôlé la mort ensemble, on n’est plus « presque personne », non ? Le sourire qu’elle offre à son ami n’est pas aussi radieux que le sien, mais elle essaye quand même.

_Salut Murphy. Qu’est ce qui t’amène ? Tu veux rentrer un peu ?

Elle ne sera pas de la plus charmante compagnie, mais elle ne va quand même pas le laisser sur le pas de la porte, quoiqu’il ai besoin de lui dire de si important pour se déplacer en personne.
Revenir en haut Aller en bas

Murphy O'Ryan
Murphy O'Ryan
Messages : 599 Crédits : deadpool
Age du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Professeur de potion
Faction : Héritier infiltré Ombre
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix. Empty
Ce message a été posté Jeu 24 Oct 2013 - 17:12

Murphy ne cille pas quand la voix criarde de l'Elfe lui refuse l'accès à l'appartement. Et son sourire s'intensifie bien au contraire quand Heather en personne démenti son ordre précédent pour l'inviter à entrer. Elle ne veut voir personne. Mais lui, c'est différend. Ça ne peut que l'être désormais. l'Irlandais s'avance dans l'appartement, jetant un rapide coup d’œil au décors qui l'entoure. Beau, sans être trop chargé, ostensiblement luxueux sans tomber dans le vulgaire... Heather. Un appartement où même Murphy pourrait se sentir à son aise et où rien ne semble dénoter. Jusqu'à ce que Murphy entre dans le salon et ne voit l'ancienne Serpentard. Dans quel état ?! Mais il ne perd pas son sourire pour autant, ne cille même pas, de nouveau, comme si tout ceci était juste parfaitement normal. "Oh, je passais juste dans le coin..."

Il ne lui adresse pas de clin d’œil, mais il est certain qu'elle peut tout de même le voir dans toute son attitude. Du coin de son sourire à son regard pétillant en passant par l'amusement dans sa voix. Au fond, pourquoi se fatiguer, finalement, à trouver une excuse quand on peut s'en sortir avec une aussi classique pirouette ? Juste ce qu'il faut pour laisser sous-entendre un certain intérêt pour son état sans le dire clairement. Et une Heather qui a l'air en assez mauvaise forme pour ne pas creuser la question plus en avant. "Puis, tu as été dépouillée de tes biens, ce n'est pas rien... Je sais me montrer assez opportuniste pour profiter de ta faiblesse actuelle." Murphy ignore le couinement étranglé de l'Elfe qui vient de récupérer sa cape et s'installe suite à l'invitation de son hôte. Une façon presque détournée, à défaut d'être élégante de carrément mettre les pieds dans le plat. Mais Heather a vraiment l'air en sale état et s'il ne le soulignera pas directement, ça ne l'empêche en rien de le remarquer - voire même de ne voir que ça -. Et il n'a aucun mal à en connaître la cause. Le baptême du feu qu'elle a subit a sans doute était plus éprouvant que le sien. Et elle reste plus fragile. Et il sait qu'elle ne peut raisonnablement n'en parler à personne : sa famille la tuerait sur place et Ian... Est Ian. Cela se passe de commentaires. Alors c'est peut-être un peu maladroit parce qu'il ne sait pas faire cela, rassurer quelqu'un. Mais il veut lui proposer d'être une oreille pour écouter. Une épaule pour s'appuyer une seconde - pas plus - le temps de se reposer un instant avant de reprendre son envol. Et elle se demande si elle peut même avoir conscience qu'il ne ferait cela pour personne d'autre. Mais il s'est passé quelque chose, là-bas. Quelque chose sur laquelle il ne saurait mettre de mots. Sensations et impressions. Se comprendre sans avoir besoin de se parler. N’avoir besoin que d'un regard. Ce qu'il vit depuis des années avec Ian presque transposé à Heather. Un trio détonnant.

Et c'est aussi pour cela qu'il est venu aujourd'hui. Raison plus égoïste qu'il n'évoquera pas de vive voix. Tenter de comprendre ce qui a pu se passer. Et force est de constater que le picotement n'a pas disparu. Celui qui s'est mêlé parfois à l'agacement quand, dans le feu de l'action, Heather prenait des risques qu'il ne pouvait que juger comme étant inconsidérés. Et pourtant dès qu'il y penses, il la revoit. Fière, froide. Dangereuse. Et cela lui donne presque envie de sourire encore. Mais ce n'est pas qu'un souvenirs derrière lequel il court. Il en a la confirmation, ce soir. Dans la point d'inquiétude qui s'enfonce entre deux battements de cœur. Pas douloureuse, pas même handicapante, mais tout de même assez désagréable. Dans cette pulsion retenue de la prendre quelques instants dans ses bras, juste pour la rassurer... Il ne le fait pas, bien sûr. Se contente de lui sourire, peut être un peu plus sincère que d'habitude. Et d'attendre de voir si elle compte bien réellement se confier.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Heather Lannister
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix. Empty
Ce message a été posté Ven 7 Fév 2014 - 20:28

La chanteuse le regarde s’installer, d’un air las, et reprend place dans le canapé en face de lui. La couverture est une nouvelle fois resserrée sur ses épaules, avec la sensation désagréable que le froid ne vient pas de la température de la pièce, vu à quel point Murphy a l’air à l’aise. L’impression qu’elle a ces derniers jours se confirme. C’est à l’intérieur qu’elle a froid. Et c’est d’autant plus ridicule.

_Billy, prépare un thé pour mon ami, je te prie.

Sans regarder si l’elfe s’empresse d’obéir à sa demande, elle revient vers le sorcier en face de lui. Comme il a l’air de bien prendre l’aventure qu’ils ont vécu ensemble il y a moins de 72h seulement…

_Profites, Murphy, je t’en prie… Ma famille est horrifiée de ce scandale. J’en suis toute retournée moi-même.

Même son humour ne fait que feindre la note pétillante qui l’habite habituellement. Mais Heather ne veut pas se laisser totalement abattre devant lui. Même mal, même si elle sait très bien qu’il voit clairement à travers, elle a la décence de faire un peu semblant.

_Tu as l’air en forme. Pas trop de remue-ménage au ministère ?

Elle n’a pas pris la peine de se renseigner là-dessus. Gérer son propre entourage lui a demandé toute l’énergie dont elle pouvait disposer pour le moment. On dirait qu’elle revient d’une immense tournée de plusieurs mois. Les bons souvenirs en moins, les cauchemars en plus. Et elle est très consciente d’avoir une sale tête, vraiment. Les questions arriveront bien assez vite de la part de Murphy. Elle pourrait les éluder facilement. Il n’est pas du genre à forcer le dialogue, et de ce qu’elle en sait, il pourrait respecter son silence.

Mais c’est un homme discret. En lequel, à raison ou pas, elle a envie de continuer à placer sa confiance, comme lorsqu’ils courraient dans les couloirs de la banque, baguette à la main, les sorts ennemis fusant au-dessus de leurs têtes. Peut-être qu’elle pourrait lui parler un peu. Savoir si ça lui arrive aussi, en revenant d’une mission, d’un affrontement, d’avoir du mal à dormir la nuit. De vouloir repousser le monde extérieur encore un peu, avant de retourner vivre. En silence, elle le détaille une fois de plus, alors que Billy ramène une tasse de thé parfaitement infusé à Murphy.

C’est un homme tellement énigmatique. Intelligent, charmeur, prévenant. Et qui ne laisse que très rarement filtrer ce qu’il pense, et ressent. Elle l’a vu plus d’une fois jouer la comédie, feindre du respect ou de la politesse pour des personnes qu’il méprisait sans doute en secret. Ça amusait Heather sans fin. Et même maintenant, alors qu’elle ramène sous elle ses jambes après s’être débarrassée de ses ballerines sur le sol, elle se demande ce qu’il peut réellement penser d’elle.

La fiancée de son meilleur ami, vieille connaissance de Poudlard perdue de vue. La star richissime, adulée Heather Lannister. Qu’est-ce qu’il voit de tout cela ? Après le passage dans les cavernes souterraines, où ils se sont découverts, Ian, Murphy et elle, une nouvelle complicité, un échange et une efficacité rare. En la voyant à présent, seule et fragilisé, il est sans doute un peu déçu.

Le regard vert d’eau de la chanteuse se détourne, pour ne pas qu’il puisse repérer un instant de tristesse qui lui fait monter un gout amer dans la gorge. Elle n’aime pas l’idée qu’il la trouve faible, pas après avoir partagé ça avec lui. Mais elle a besoin d’un ami qui comprenne. Ça aurait pu, ou dû, être le rôle d’Ian, s’ils avaient été fiancés pour autre chose qu’un accord commun. Il reste son ami, mais visiblement lui n’a pas pris la peine de venir aux nouvelles. Tant pis pour lui, Murphy s’était montré plus rapide. Plus attentif peut-être. Elle veut le croire, même si ça se révèle être naïf et vain. Une oreille assez attentive pour qu’elle puisse partager ce qui la trouble. Ce soir, elle ne demande rien d’autre…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix. Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Soupe aux légumes, bol de thé, et qu’on me foute la paix.
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs :: Habitations