♣ Rencontre impromptue.



 



♣ Rencontre impromptue.
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 10 Sep 2012 - 14:49



Cela faisait maintenant quelques jours, peut-être même semaines que l'attaque de Gringott's avait eu lieue et qu'il n'avait pas eu de nouvelles concernant les éventuels vol qu'il y avait eu. C'est tout simplement dans cette optique que Carter alla jusqu'au bureau de son père, il préférait l'appeler de cette façon car Siège Général de l'Industrie Musicale Lannister était fort pompeuse comme dénomination et dire qu'on allait au SGIML ne ressemblait à rien, si ce n'est en avoir plein la bouche. Il n'y avait pas grand chose à faire en dehors de ça, les journées étaient atrocement longue et Carter n'avait même plus le gout de flâner dans le chemin de traverse. Tout ce qu'il voulait, il l'avait déjà.

Le bâtiment, bien que sa fonction soit un des piliers de l'empire familial, ne laissait pas présager qu'il était un haut lieu de culture musicale. Entre ses murs étaient signés des contrats, fait et défait des artiste, naissait des carrières aussi facilement que le bon vouloir de Hugh Lannister. Certaines personnes seulement connaissaient cet homme, les mécènes qu'étaient ces sorciers là évoluaient dans l'ombre. Seuls les élites connaissaient ce nom, les Kark, les Macnair, les Pritchard bref les grandes familles de sangs purs et les quelques collaborateurs qui avaient la chance de pouvoir rencontrer le magnat des affaires culturelles.

Carter n'eut même pas besoin de dire un mot aux gardiens qui se trouvaient aux portes du bâtiment, on le connaissait ici, logique me direz-vous qu'on connaisse le fils du patron. Si seulement tout le monde pouvait faire preuve d'autant de respect lorsqu'il marchait dans la rue, ici les gens longeaient les murs quand il était dans la pièce. Les courbettes et les attentions étaient monnaie courante entre ses murs, pourquoi n'en était-il pas pareil avec les sorciers ordinaires ? Oui ordinaire. L'ancien serpentard raffolait de ce genre d'attitude, le cirage de pompe il aimait ça, quel dommage qu'il n'y en ait que lors des soirées mondaines, des galas et autres grands évènements. Bien que toujours considérés comme des parvenus, certaines familles avaient plus d'intelligence que d'autre, il n'était pas bon être un ennemi des Lannister.

Lorsqu'il arriva dans les bureaux de son père, Carter eut aussitôt affaire à sa secrétaire, et pour ne rien caché s'était un laidron. Hugh avait décidé de prendre les femmes les plus moches possible, pour éviter que son trublion de frère n'essaye de les sauter. La pauvre Ana avait subit les honneurs d'Eric en pleine journée de travail, alors que Hugh était occupé avec un nouvel artiste, Ana n'étant pas à son poste, le principal rival de cet artiste entra dans la pièce et fit capoter l'affaire. Un contrat juteux venait de s'envoler, et la perte d'argent qui en découlait même minime fut impardonnable pour le père de Carter qui renvoya Ana d'où elle venait.

- Monsieur vôtre père est occupé, monsieur. Puis-je vous demander de patienter dans la salle d'attente ?

Carter n'eut d'autre choix que de se rendre dans la pièce annexe, ou il ne manquait de rien. Magasines, musique des artistes du label, boisons fraîches ou chaudes, quelques douceurs pour rendre l'attente des plus douce. En hiver il n'était pas rare de voir un feu chaleureux bruler dans la cheminée, il faisait encore trop chaud pour ça. Carter attendit un temps qui lui semblait interminable, il se décida à prendre un magasine et à le feuilleter plus pour passer le temps que pour ce qu'il contenait. Une voix féminine arrivait à passer les portes du bureau de Hugh, surement des négociations des plus âpres. Il ressortit de la pièce et fit signe à la secrétaire qu'il s'en allait, tournant les talons et retournant chez lui les pieds lourds. La lourde porte qui menait au bureau de Hugh fit ce bruit si familier et pourtant Carter ne tourna même pas la tête, son père avait du avoir une journée difficile, il lui parlerait de ça quand il serait rentré à la maison.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 11 Sep 2012 - 11:13

Les nuits d’Heather n’étaient pas encore tout à fait sereines. Quand on est une chanteuse qui a toujours vécu dans le luxe, l’opulence même, traitée dès son jeune âge comme une petite princesse, on a un peu de mal à imaginer ce que c’est que de vraiment risquer sa vie.

Heather l’avait vécu, au cœur des galeries de la banque, à se battre contre des sorciers parfois très expérimentés, et contre des membres de sa propre famille… Elle n’était pas encore certaine de vouloir recommencer… Même s’ils avaient gagné. Si pas une fois elle n’avait démérité. Ou peut-être un ou deux sorts pas exactement maitrisés, mais ça elle préférait ne surtout pas y penser. L’un dans l’autre, la victoire avait été totale, dans leur équipe, et ils avaient même eu la gloire de ramener eux même la dame Salamender parmi les siens. Et petit à petit, les cauchemars d’Heather se remplaçaient par des rêves de fête, de victoire. Lui donnaient envie de s’impliquer un peu plus, car elle le savait, les idéaux des Héritiers étaient ce qu’il convenait au monde des sorciers. Ils suivaient les enseignements du Lord, et maintenaient une paix durable avec les sorciers inférieurs, et les moldus, tout en les gardant à leur juste place. Que demander de plus ? Nul besoin de tuer tout le monde pour avoir ce qui leur était dû…

Seulement, sa famille entière ne partageait pas cette vision des choses. Lors des repas de famille, Heather avait toujours fuit les discutions politiques, feignant très habilement de ne pas s’y intéresser, tout en restant bien entendu du côté de ses aînés. Elle passait pour fidèle à sa famille, bien que terriblement superficielle sur ce genre de sujet. Elle était une artiste, loin du pouvoir et des affaires, elle laissait à d’autres, en apparence, le soin même de gérer sa carrière. Pourquoi se serait-elle mêlée de ces missions secrètes et dangereuses ? Qu’irait-elle faire sur le terrain, au milieu de combats cruels, si loin de sa vision dorée des choses et de la vie… ?
Ça, elle avait toujours su donner le change. Et quand son père lui avait parlé du vol dans leur coffre, elle s’était offusquée. Pas réellement du fait que le vol ait été mené par des héritiers –et pourquoi pas des phénix quand on y est ? Les minables voleurs !- mais parce qu’on avait touché à l’argent des Lannister, chose sacrée par-dessus tout. A leur trésor, à leur richesse. Elle avait tempêté, pesté contre la protection si minable de la banque. Ces gobelins étaient décidément des incapables ! Une chose était certaine, pour elle ce genre de crime ne devait pas rester impuni. Et ça en était resté là. Son père lui avait de se calmer, surtout que sa mère était encore malade. Sa sœur l’avait amené jusqu’à la chambre qu’elles partageaient quand elles allaient rendre visite à leurs parents, lui avait parlé longuement, et elles avaient fini par rire de leurs souvenirs de Poudlard, comme souvent. Elle se pensait hors de tout soupçon sur ce coup-là.

C’est pour ça que la convocation au siège du Siège Général de l’Industrie Musicale Lannister l’avait surprise, voir inquiétée. Elle ne voyait que rarement son oncle, même si elle travaillait techniquement pour lui, vu que son agent se chargeait de régler tous les détails de ses contrats, dates de concerts ou sorties de disques. Ça devait être plus… Personnel, même si elle ne comprenait pas pourquoi Hugh Lannister ne lui avait pas donné rendez-vous dans ce cas dans un cadre plus discret.

Il était possible qu’il se doute de quelque chose. Possible qu’il veuille la confronter sur un lieu qui lui était familier, où il aurait le pouvoir, et ne serait pas d’égal à égal avec sa nièce. Après tout, il était le père de Carter, qu’elle avait combattu directement sur le terrain. Et si, malgré son déguisement, son cousin ou son autre oncle Eric avaient des doutes sur son implication dans l’attaque ? Elle allait devoir se sortir de cette situation, et la jouer vraiment fine sur ce coup là…

Mais une fois dans le bureau du si respecté monsieur Hugh Lannister, point de doutes, point d’accusations. Hugh avait révélé en personne à sa nièce que seul le coffre de leur famille avait vraiment été pillé. Et que parmi les objets de valeur qui se trouvaient à l’intérieur et avaient été dérobés, on lui avait pris à elle, entre autres, le scellé de sa grand-mère. Ce n’était pas l’objet le plus cher de sa collection, ni le plus précieux qu’on lui ait volé, d’après la liste qu’il avait. Mais celui-là avait une valeur particulière aux yeux de la sorcière.

Le plus beau, dans l’histoire, c’est qu’elle le savait parfaitement. Elle l’avait elle-même tendu à Murphy pour qu’il parte avec, mais voilà, Heather, avant même d’être une chanteuse de talent, était une excellente comédienne. Des années chez les serpentard, à jouer des tours à ceux qui s’en prenaient à elle, puis à séduire ceux qui l’avaient avant rejetée, avaient développé ses dons presque à un rang d’art. Quand Hugh avait parlé du vol en lui-même, elle s’était tendu, ses yeux verts montrant seuls la colère qu’elle ressentait envers les pilleurs. A la lecture de la liste, ses poings s’étaient serrés de rage, et elle commentait de façon acerbe le côté amateur des braqueurs qui avaient volé des objets de moindre valeur en en laissant d’autres bien plus précieux. Mais quand il lui avait dit pour le scellé, elle avait explosé. Bougeant les bras alors qu’elle faisait les cent pas dans le bureau, criant et vouant aux milles diables ces crottes de Scrout qui avaient osé faire ça, sommant presque son oncle de faire en sorte que ces immondices soient retrouvés et aient le sort qu’ils méritent. Douloureux, si possible.

Une fois encore, ça avait marché. Si jamais le directeur de la SGIML –c’est vrai que ce nom était vilain à entendre décidément- avait eu un doute sur la sincérité de la crise de nerf de sa nièce, il n’en avait montré aucun signe. Après avoir tenté de la faire se calmer gentiment, autant qu’il en était capable, il avait fini par hausser un peu la voix, de ce ton autoritaire qu’on craignait entre les murs de cet immeuble, et ça avait marché. Heather avait toujours l’air hors d’elle, alors qu’elle sortit du grand bureau après avoir pris congé de son oncle, mais cette colère était contenue, silencieuse. Les quelques personnes qu’elle croisa s’écartèrent de son chemin après avoir vu son regard vert si intense, furieux. S’ils savaient à quel point la chanteuse était en réalité fière d’elle ! Elle ne laisserait voir à personne à quel point elle jubilait intérieurement de sa petite victoire supplémentaire, il fallait avant cela qu’elle soit au minimum à l’abri de son cher appartement.

C’était sans compter sur une silhouette familière, qu’elle croisa quelques secondes à peine après sa sortie. Carter. Son si cher cousin, avec qui elle avait échangé des sorts si dangereux, parfois potentiellement mortels, alors qu’ils se coursaient dans les couloirs obscurs, à des lieux sous terre. Mais ici, hors des factions, ils étaient du même côté. Celui de la famille. Et sans devoir donner l’impression qu’elle l’appréciait, vu qu’ils s’entendaient à peu près comme chien et chat lors des repas au manoir Lannister, elle devait le montrer. Même si, si elle en croyait l’ambiance actuelle de la famille, il ne l’avait absolument pas reconnue lors de l’attaque de Gringotts.

_Carter ? Tu venais voir oncle Hugh ?

Sa voix hésitait savamment entre le politiquement correct et la colère contenue. Mais ce que ça la démangeait de lui faire un pied de nez, en cet instant !



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 12 Sep 2012 - 10:44

Les pas de Carter étaient étouffés par l'épais tapis qui couvrait le sol, quand il était plus jeune et qu'il attendait que son père termine sa journée de boulot, il n'était pas rare de voir le fils de Hugh étendu sur ce même tapis. Jamais cela n'aurait été permis par un autre enfant, ou parfois des enfants parcouraient ces couloirs, tout le monde n'avait pas la chance d'appartenir à la famille. Alors qu'il continuait sa route, une voix familière s'éleva. Cette voix n'était autre que celle de sa garce de cousine, elle lui demanda s'il venait voir son père. Non bougre d'andouille je viens jouer au Quidditch, mais avant en bon délinquant que je suis, je viens foutre le feu à l'entreprise. Il leva les yeux au ciel avant de se retourner.

- En effet je viens voir père, je devais lui poser quelques questions mais étant donné les haussements de voix que j'ai pu entendre j'ai préféré faire demi tour. Tu sais comment il peut-être quand il n'est pas dans ses bonnes dispositions. Et toi Heather que viens-tu faire ici ?

La question qu'il avait posé ne l'avait pas été faite sans malice, il voulait savoir pourquoi son père et sa cousine avaient tous les deux élevé la voix. Il fourra ses mains dans les poches, attendant une réponse de cette dernière. Depuis cette attaque de Gringotts Carter soupçonnait son "adorable" cousine d'avoir fait partie des assaillants et il avait bien décidé de mener une enquête en quelque sorte et pour ce faire il devait avoir le coeur velu. Ce ne serait pas facile pour lui, Heather et lui n'étaient pas les personnes qui s'estimaient le plus dans la famille. Pourtant il faisaient preuve d'entente lors des réunions de famille, car on ne pouvait avoir confiance qu'en une seule chose ici bas, la famille. C'était ce que disait son grand père George en tout cas, pourtant le jeune homme avait un sérieux doute concernant sa cousine. Mais faute de preuve il ne pouvait pas avancer de graves accusations à son encontre, Heather était trop fine pour cela.

C'était une serpentard après tout, jamais elle ne se laisserait berner par le jeune premier qu'il était. Bien que sa question était anodine, elle ne laissait pas place au doute quand à l'envie de Carter. Il voulait savoir ce qui s'était passé derrière ces portes en chêne massif, si la chanteuse ne lui donnait pas satisfaction avec sa réponse, il se rabattrait le soir même sur son père pour avoir l'information. Sans s'en rendre compte, Carter en ayant les mains dans les poches rencontra un rouleau, qu'était-ce ?! Il sortit un rouleau de papier collant, fait étrange car un simple reparo était bien plus efficace qu'un vulgaire pour de cet adhésif. Il lança le rouleau en direction du poubelle non loin, rata son coup, un elfe de maison passerait derrière lui donc il ne prit même pas la peine de le ramasser.

La matinée devait-être bien avancé maintenant, il sentait son ventre le tirailler gentiment, d'un rapide coup d'oeil à sa montre à gousset il constata que midi était bientôt là. Etant donné qu'il était à Londres, il ferait un détour par le Chaudron Baveur pour manger rapidement quelque chose qui le tiendrait au corps jusqu'au soir.

- Dis Heather je te pose cette question, mais je ne voudrais pas occuper ton précieux temps d'artiste. Je ne voudrais pas m'attirer les foudres de tes nombreux fans, ces gens là son pires que nos ennemis quand ils sont en colère.

Rien que cette tirade était lourde de sous entendus, il la soupçonnait d'avoir une couverture au sein des Ombres de la Rose Noire. Peut-être aurait-il un indice avec ce qu'il venait de dire, on ne pouvait pas simuler indéfiniment, en plus la colère qu'elle avait piquée dans les bureau de Hugh Lannister lui ferait sans doute perdre constance. Il voulait la piquer verbalement, la réaction en période de faiblesse trahissait bien plus souvent que des paroles. Si seulement le pauvre homme savait que la bonne femme qui se tenait devant lui avait simulé tout ça...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 14 Sep 2012 - 10:45

Carter, Carter, Carter… Son côté arrogant doublé de quelque chose de profondément sournois l’avait toujours profondément agacé. Son cousin était plus jeune qu’elle, mais il avait déjà la répartie acerbe, ça elle voulait bien le lui accorder. Elle avait toujours aimé lui rabattre son caquet, ça avait presque était un jeu certaines fois, alors qu’adolescente elle se cherchait encore, et passait il faut avouer sa colère sur lui. Mais ils avaient grandi, tous les deux. Ils ne s’appréciaient toujours pas, et vu la situation actuelle, il y avait de bonnes chances pour que ça ne change pas. Pourtant, s’il n’avait pas été membre des ombres, si prompt à assassiner tout ce qu’il considérait inférieur, elle ne lui aurait sans doute souhaité aucun mal. C’était un Lannister après tout, et sa famille comptait pour elle, malgré ses choix politiques divergents. Heather se serait contentée de l’ignorer superbement, comme elle le faisait avec bien des personnes qui ne l’intéressaient pas.

Mais il y a avait la guerre, et dans cette guerre, elle n’était pas « du bon côté ». Ni pour Carter, ni pour aucun Lannister. Autant faire avec, et faire une des choses où elle s’en sortait le mieux : sortir son épingle du jeu. Le tromper, lui aussi, lui faire croire qu’elle était de son côté. Elle ne soutiendrait pas les Ombres de la Rose noire ouvertement, ce serait vraiment décalé par rapport à sa fuite habituelle des sujets politiques, mais le vol était quelque chose de bien plus personnel.
Elle balaya d’un geste de la main dédaigneux sa remarque, sans faire mine de s’attarder sur ce que Carter voulait dire par « nos ennemis ».

_Mes fans attendront. C’est ton père qui m’a convoqué parce qu’on m’a volé un… Objet auquel je tenais beaucoup, lors du cambriolage. J’étais déjà outrée avant, mais là…

Il était rare qu’elle refuse de parler de son public, ou le traite avec une telle indifférence. D’habitude elle pouvait s’extasier pendant de longs moments sur le nombre de ses admirateurs, la façon dont ils la gâtaient de petits présents et combien ils étaient adorables. Mais ce qui comptait, actuellement, était la famille, et le vol odieux dont celle-ci avait été victime, non ? D’un geste qui se voulait désinvolte, mais qui au fond était assez nerveux, elle dégagea une mèche de cheveux de son visage, puis fixa un moment son cousin.

_Je sais que tu y étais. Que toi et Oncle Eric vous êtes allés à la banque pour les arrêter.

Il y avait peut-être une once de reproche dans sa voix, et cette fois elle n’avait pas besoin de la jouer entièrement. Elle se souviendrait longtemps de la nuée d’araignées et du tempestas, aucun doute là-dessus. Son cousin, bien que malchanceux par moments, s’était révélé un adversaire coriace dont elle aurait préféré se passer. Mais ici, ça pouvait très bien passer pour de la rancœur face à leur échec. Ils avaient échoué, Eric et lui, et n’étaient pas parvenu à protéger le coffre ! à empêcher ces ……… de les piller en bonne et dûe forme. Même si le préjudice était risible face à leur fortune, l’affront, lui, était considérable.

_Raconte-moi. Comment ont-ils pu parvenir à nous voler ?!

Elle avait l’air assez offusquée pour en parler au milieu du couloir, assez dépassée par sa colère à peine contenue pour ne pas prendre garde aux oreilles indélicates qui pourraient y trainer. Le vol de Gringotts n’était pas un secret d’état, c’était bien trop gros à cacher, mais les Lannister n’étaient pas du genre pourtant à étaler leurs histoires en public, surtout lorsqu’il était question d’argent. Il fallait vraiment qu’elle soit hors d’elle. Ou décidée à se moquer de son petit cousin, voir à lui tirer les verres du nez, qui sait…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 17 Sep 2012 - 9:29

Carter avait l'impression une fois encore l'impression de rendre sa tendre cousine complètement folle, ils ne s'aimaient décidément pas beaucoup. Les moindres paroles qui étaient échangées entre ces deux Lannister avaient le dons de les crisper tous les deux, l'ancien Serpentard ne put se rappeler d'où remontait cette sorte d'aversion mutuelle. Ils étaient de la même famille, même éducation, même environnement et pourtant ça ne collait pas. Il n'écouta qu'à moitié ce que dit sa cousine star du mouvement pop rock actuel, il s'en fichait comme d'un guigne de ses fans, tant qu'elle faisait rentrer de l'argent dans la maison de disque... Quand bien même elle serait idolâtrée par des moldus, elle n'aurait que le public qu'elle méritait et l'argent n'a pas d'odeur.

Carter tiqua quand Heather lui parla de sa présent à Eric et lui dans la banque le soir du vol, elle touchait une corde sensible. Pas concernant les idées politiques de Carter ça non, il les affichait sans problème, après tout il était du côté des puissants. Mais la défaite que les Ombres avaient du avaler ce jour là était encore amère en bouche, il se souvenait encore du discours de Mervyn qui se voulait apaisant et pourtant un échec était un échec au final.

- Heather c'est une affirmation ou une question ? Parce que je ne t'ai pas vu au QG lorsque nous avons été appelés chez le ministre...

Il y avait beau y avoir une pointe de reproche lorsqu'elle parla de son parrain et de lui-même, mais ça ne suffirait pas à déstabiliser Carter. Pas ici, non pas ici... Et puis si elle tenait vraiment à ce qu'il y avait de contenu dans le coffre, elle aurait pu bouger son cul celle-là, facile de critiquer mais il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne risquent rien.

- Une sorcière avec ton talent n'aurait pas été de refus pour arrêter ses infâmes traîtres, alors passe moi le paragraphes des reproches. Peut-être que si tu t'étais bougée la donne aurait été différente.

Il avait dit ça avec colère, sa voix avait pris un ton dans les graves. Au loin on vit la secrétaire stoppé un instant son travail, Carter la fusilla du regard. Si les yeux du jeune homme avaient pu lancer des Avada Kedavra, cette dernière aurait été étendue derrière son bureau. Heureusement que Hugh avait annoté une clause dans son contrat, ce qui était dit entre les murs de la SGIML devait resté entre ses murs. Carter songea à un autre moyen plus efficace encore, la prochaine, s'il y en avait une prochaine aurait droit à son serment inviolable. Et Heather posa une question très compromettante, on pouvait parler des opinions politiques de sa famille, mais parler argent en dehors du privé était plus que tabou.

La jeune Lannister dégaina sa baguette avec rapidité, non il n'allait pas attaquer sa cousine, même si cela le démangeait après les faibles reproches qu'elle avait pu lui faire. Non il se contenta juste de lancer un Assurdiato informulé autour d'eux. La mesure pouvait sembler étrange car l'attaque de Grigott's n'était un secret pour personne, pourtant ce qui entourait les avoirs familiaux devaient rester secret. Même si il n'y avait pas spécialement d'oreilles indiscrète autour d'eux il n'était pas question de faire étalages de leurs querelles familiales.

- Ce n'est pas le moment, ni l'endroit pour parler de ça. Aurais-tu oublié nos valeurs ?! Je me demande parfois si tu es vraiment digne de cette famille, prête à critiquer à faire des reproches sur nos défaillances... Mais qui es-tu bon sang pour oser dire de telles choses, d'aussi loin que je me souvienne on ne te voit jamais risquer ta tête pour protéger notre famille. Ce n'est pas parce que tu es considérée comme une icône et un célébrité que tu n'as pas de devoir envers nous.

Heureusement qu'il avait eut la bonne idée de les isoler dans une bulle, les autres n'entendraient pas la querelles et les reproches qu'ils allaient se faire. Pour le moment Carter arrivait encore à prendre sur lui et à ne pas dire un mot plus haut que l'autre, mais combien de temps encore parviendrait-il à garder son sang froid ? Il n'oubliait pas son intention première pour autant, était-ce bien Heather qu'il avait cru reconnaître dans les couloirs de Grigott's ?!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 18 Sep 2012 - 16:17

Pas mal, pas mal du tout. Carter perdait son calme, et le ton d’Heather lui mettait visiblement les nerfs en pelote. C’est un peu ce qu’elle avait cherché, déjà parce qu’il est plus facile de manipuler quelqu’un qui perd son calme, et ensuite parce qu’énerver son cher cousin avait une saveur toute particulière, et lui faisait oublier un peu plus les images qui la hantaient de temps en temps depuis cette fichue mission au cœur de Gringotts.

_Le QG ? Mais de quoi tu parles, tu sais très bien que je ne participe pas à ce genre de petites réunions.

Elle ne devait pas montrer sa jubilation face à ses réactions, et c’était assez difficile au final, quand le sujet était aussi délicat. Carter n’était pas le premier à lui reprocher de ne pas s’investir auprès des Ombres, mais jusqu’à maintenant personne ne savait exactement pourquoi elle se tenait à distance de ces histoires. Ou plutôt, beaucoup pensaient le savoir, et étaient certains qu’elle s’en moquait juste tant que sa petite vie roulait bien… Parler de tout ça avec son cousin qui l’appréciait si peu aujourd’hui pouvait se révéler très dangereux, et la moindre erreur pouvait éveiller des doutes qu’elle pensait qu’il n’avait pas encore. Elle n’avait pas besoin de jouer son malaise quand elle lui répondit, se mordillant la lèvre, et butant légèrement sur ses mots. Si elle avait su qu’il l’avait à moitié reconnue dans ces couloirs obscurs, elle n’aurait peut-être pas tenté le diable. Mais se jouer de lui l’amusait tellement, comment y résister ?

_Ecoute, je n’ai pas voulu… Je sais que je n’ai pas le droit de te faire de reproches, ok ? Je voulais juste savoir comment c’était possible. Tout de même, c’est Gringotts !

Mais elle n’était même pas certaine qu’il ait entendu sa phrase, et elle recula d’un pas avant d’avoir pu s’en empêcher quand il sortit sa baguette. Il n’allait quand même pas l’attaquer, là, au milieu du couloir de l’entreprise familiale ?! Pendant une fraction de seconde, les yeux d’Heather s’agrandirent de peur. Il savait. Il savait, et c’était lui qui la menait en bateau, pour qu’elle baisse sa garde, et il allait juste lui tirer dessus ! Il lui fallut toute sa maitrise d’elle-même pour éviter de saisir sa propre baguette, mais elle ne put retenir un petit cri de surprise. Qui de toute façon ne porta pas bien loin. Une zone de silence. C’était juste pour éviter d’étaler cette histoire sur la voie publique qu’il avait fait ça, pas pour s’en prendre à sa cousine « adorée »…

La chanteuse se reprit un peu, et lui lança un regard noir, en l’écoutant lui balancer ses quatre vérités. Il n’y allait pas de main morte, et elle se redressa, piquée dans son orgueil pour des raisons qu’elle ne pouvait même pas lui balancer à la figure. Mais il n’allait quand même pas perdre le voyage.

_Moi , pas digne de la famille ?! Tu n’écoutes pas un mot ! Ok, je n’aurais pas dû sous-entendre que tu n’en as pas fait assez, là…

Elle pinça les lèvres, et laissa s’échapper ses mots comme s’ils lui brulaient les lèvres, comme si elle mangeait un suçacide.

_Je m’excuse. Si ça peut te faire plaisir. Tu es allé défendre le coffre, et je suis… Certaine… Que tu as fait de ton mieux.

C’était une torture de le faire, même en jouant la comédie. Il n’allait plus se sentir après un truc pareil….

_On ne parle pas de réunion des Ombres, là. Je te signale que tout le monde ne va pas passer ses week end dans ton petit QG chez nous, je n’étais même pas au courant qu’il y avait une attaque ! Tu crois que Haldan, ou Shayera ne l’ont pas appris comme moi que le lendemain ? C’est incroyable que tu puisses sous-entendre, non même me dire carrément que je moque de nos intérêts ! Ce n’est pas parce que je ne m’affiche pas avec un drapeau sur scène que je ne soutiens pas les valeurs des Lannister !

La sorcière toisa Carter de son air le plus pincé, celui qui l’horripilait le plus, elle le savait. Plus il serait furieux, plus il se mettrait en colère, moins il serait apte à trouver ses failles. Elle tentait de jouer avec lui et ses humeurs comme avec les cordes d’un instrument de musique. Pourvu que pas une ne casse et lui reparte en pleine tête…

_Et pour ta gouverne, je suis entièrement fidèle à notre famille. Mais qu’est-ce que tu crois qu’il se passerait si mon public me voyait défendre avec ardeur notre partit, hein ? J’ai des fans chez les Héritiers. Peut-être même chez les Phénix, et j’en ai énormément chez des gens qui se contentent de se cacher de tout ça et essayent juste de vivre leur vie sans se faire remarquer. Tu voudrais quoi, que je perde ce public ? Ils nous rapportent de l’argent. Beaucoup d’argent, même si je sais que pour toi ce que je fais n’est pas indispensable. Mon métier, c’est mon image. Et pour le moment, je dois préserver mon image.

Comment passer pour une artiste désinvolte à l’égo démesuré, qui ne voit les choses qu’à travers sa propre célébrité. C’était une bonne couverture, jusqu’à présent, et en plus… autant être honnête, c’était en partit vrai. Et c’était une des raisons pour lesquelles elle ne s’affichait pas chez les Héritiers non plus, d’ailleurs. Son métier, sa carrière, l’adulation des fans… C’était de la première importance, pour elle, et elle n’était vraiment pas prête à tout abandonner, ça et son petit conforts, idéaux politiques ou pas. Une fois la petite leçon donnée, elle soupira d’un air un peu stressé.

Allez, du léchage de botte, puis quelques coups assénés, et pour finir, on recule un rien, on fait semblant de laisser une ouverture. Heather avait eu de très bonnes notes en sortilèges de combats. Et ce n’était pas seulement parce qu’elle savait comment manier sa baguette. Une bonne stratégie qui prend de court son adversaire est presque aussi importante que le choix du sort lancé. Recule, Heather, laisse le croire qu’il a une petite chance de t’avoir…

_En plus bon… T’arrête pas de dire que j’aurais dû aller sur le terrain. Me battre avec oncle Eric et toi. Comme si c’était un truc facile à faire.

Elle détourna un instant le regard, comme pour cacher une honte, une faiblesse qu’elle ne voudrait pas vraiment dévoiler.

_Tu me vois aller affronter ces rats, franchement ? J’ai pas lancé un sortilège d’attaque depuis Poudlard, ça m’intéresse pas, je suis devenue chanteuse, pas… Tireuse d’élite, ou flic, ou je sais pas quoi. Pourquoi pas chasseuse de dragon pendant qu’on y est ?

Un frisson, assez bien imité, et un coup d’œil très discret du coin de l’œil pour voir s’il gobait son histoire. Le fait qu’elle ait quelque part, en plus de ne pas trouver de motivation particulière à porter haut les idéaux des ombres, assez peur de se retrouver mêlée à un combat. Il avait déjà une assez piètre opinion d’elle, et si elle avait réussi suffisamment à le tromper, il pouvait croire qu’elle avait peur de se faire cabosser, la belle Heather Lannister…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 28 Sep 2012 - 14:11

Carter fulmina encore plus lorsque le visage de sa chère et tendre cousine affichait un début de mine réjouie, ou était son plaisir à pousser Carter dans des sentiments de colère ? Peut-être essayait-elle d'une certaine façon de lui apprendre le laxisme, et le jeune Lannister n'aimait vraiment pas ça. Et il en avais marre qu'elle lui rabâche sans cesse la même rengaine, qu'elle ne prenne pas part aux preuve de force pouvait être acceptable, mais qu'elle sache au moins ce qui se disait. Carter ne pouvait la considérer que comme un troll, comment peut-on suivre une idéologie sans savoir quelles sont ses positions concernant les évènements récents ?

Retournement de situation inattendu, mordillement de lèvre et presque une sensation de malaise semblait prendre le dessus chez Heather. Mais que se passait-il donc dans la tête de cette dernière ?! Carter aurait donné beaucoup pour avoir un flacon de Veritaserum ou encore le don de legilimentie, mais ce n'était pas le cas, sa curiosité ne serait donc pas assouvie cette fois-ci. Et maintenant elle lui servait des explications.

- Ne fait pas semblant Heather, t'en a rien à foutre, tu me feras des reproches que tu en ais le droit ou non. On le sait tout les deux, alors n'essaye pas de noyer le strangulot !! Gringott's ou un autre endroit, rien n'est sur à présent, au cas ou tu ne l'aurais pas encore remarqué c'est la forêt interdite dehors. Le danger peut venir de n'importe ou.

Heather ressentait de la peur à cet instant, Carter avait sa baguette en main, il imaginait déjà la scène dans sa tête.

" Heather se tenant devant lui, lui excédé par cette dernière hurlant un Defenestro en plein dans sa face de pop star. Pas question de chance ici, on était dans son imagination et le sort serait bien plus qu'efficace, envoyant sa tendre et aimante cousine traverser tous les murs de l'entreprise familiale. Elle ne serait rien d'autre qu'une vulgaire poupée de chiffon cette femme qui ne méritait pas le nom Lannister."

Et voilà qu'elle reprenait son charabia, pauvre petite chose, tes vérités ne font pas de bien a entendre. Et la jouissance de Carter arriva à son paroxysme lorsqu'il entendit les excuses de Heather, jamais au grand jamais il n'aurait imaginé un tel revirement de situation. Depuis qu'ils se haissaient à qui mieux mieux, jamais une excuse l'un envers l'autre avait été faite et ce jour était enfin arrivé. Il se trompait lourdement en pensant qu'une victoire venait d'être remportée, trop jeune et trop vaniteux qu'il était le pauvre Carter. Il n'entendit même pas les propos qu'elle tenait concernant Haldan et Shayera ou encore sa petite histoire de drapeau, même lorsqu'elle le toisa il ne réagit même pas. Pourtant combien la façon dont elle pinçait se lèvre l'exaspérait, rien ne le ferait descendre de son petit nuage. Et Heather continuait sa défense tant bien que mal, oui il pouvait comprendre et Carter lança sa réplique, cinglante.

- Heather sache que le Ministre est la loi !! La LOI, celui qui ne la suit pas mérite à mon sens la mort. Et dans quel camp se trouve le ministre je te prie ?! N'oublie pas ce genre de détails. Mais que tu parles d'argent on dirait presque que tu es en train de me dire que tu les appauvris pour que nous puissions profiter de leur précarité et ainsi les plonger dans la misère, si c'est le cas Heather, tu es bien plus fine que je ne le pensais.

Carter mine de rien venait de glisser une idée, ferait-elle son chemin ?! Rien n'était moins sur avec Heather, même s'il ne l'aimait pas, il l'estimait plus qu'elle ne pouvait le croire. S'était une grande sorcière à sa façon. Son égocentrique de cousine était pernicieuse et douée d'une intelligence et d'un sens de la stratégie peu commun, on avait tendance à la sous estimé pour ses nombreux défaut et son côté je suis bien dans mon rôle de godiche. Et voilà qu'elle reprenait sur le fait qu'il n'était pas aisé de travailler avec Eric et lui.

- Dis moi ce qui aurait été difficile à travailler main dans la main ?! Nous aurions été en famille, nous ne nous aimons pas, mais nous nous connaissons. Cette connaissance aurait pu inverser la tendance, c'est comme au Quidditch une équipe qui se connait depuis longtemps est souvent plus efficace qu'une team avec des joueurs doués qui ne se connaissent pas. Cela aurait peut-être pu nous permettre de nous entendre au moins une fois.

Carter avait dit ça comme ça, emporté par son élan, et contrairement à ce qu'on aurait pu penser, il avait été sincère en disant cela. Il avait fait un pas de travers, le numéro de funambule qu'il jouait depuis le début de la conversation venait de prendre une tournure dramatique. Comment avait-il pu laisser échapper cela, sa mine devint déconfite, pourquoi s'était-il laissé emporté par ses émotions comme cela. Il la fusilla du regard comme pour signifier qu'il ne le pensa pas, il venait de faire une bourde et Heather ne la laisserait pas passer celle-là. Il ne répondit même pas à sa dernière tirade, ce n'est pas en restant sur scène qu'elle lancerait des sorts, que ferait-elle si elle se faisait attaquer ?! Sa défense serait bien maigre en disant, les gars désolé je n'ai plus lancé de sort depuis mes études, soyez gentils avec moi. Non mais quelle idiote !! Mais l'attitude de Carter avait changé, il était comme vaincu d'avance dans cette joute verbale...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Heather Lannister
La Castafiore
Messages : 678 Crédits : moi même ^^ pour l'avatar, Roarik pour la signature
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Chanteuse de pop/folk sorcière
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : un Paon mâle
Epouvantard : un Kelpy
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 16 Oct 2012 - 17:54

Carter s’emportait. Il prenait de travers des choses qui n’étaient pas vraiment des attaques, refusait la moindre des excuses de sa cousine, bonnes ou mauvaises, tellement elle l’avait poussé à bout. Mine de rien, c’était un succès pour la sorcière. Même si elle n’avait pas pensé parvenir à le toucher autant. Quand il fini sa dernière tirade sur une mine presque contrite, vite cachée par un regard mauvais, elle eu un instant un air étonné. Non, elle ne s’y attendais pas, et quelque part, son but n’était pas non plus de le blesser, de le démolir. En combat direct, elle n’avait pas hésiter à lui lancer des sorts dangereux, parce qu’elle savait parfaitement qu’il n’aurait pas une seconde à faire de même, et il l’avait prouvé.

Mais contrairement à ce qu’il pensait sans doute, elle ne le haïssait pas non plus. Elle ne l’aimait pas beaucoup, c’est certain. Ni lui, ni ses manières de petit tyran, et ses convictions politiques extrêmes et douteuses. Enfin, de là à lui vouloir vraiment du mal, ce n’était pas son genre…

Plus d’une de leurs disputes avait fini en grands cris, les deux partant chacun de leur côté en claquant les portes, quand leur famille ne leur avait signalé qu’ils dépassaient les bornes avant, et fait taire de quelques reproches parfois acerbes. Aujourd’hui, ce ne serait pas le cas. Le sujet était grave, leur famille même avait été attaquée. Et au moins en apparence, il fallait enterrer la hache de guerre. Bien entendu, ça arrangeait Heather si Carter ne restait pas juste furieux contre elle, et ne lui cherchais pas des noises après cette entrevue imprévue, ou ne venait pas fouiller de trop près ses emplois du temps. Elle faisait d’une pierre deux coups, si elle parvenait à le calmer à présent…

La jeune sorcière secoua la tête, et leva les mains devant elle en signe de paix. Elle devait se montrer la plus responsable, elle était l’ainée après tout…

_ Attend, écoute… Il faut qu’on se calme. Je n’ai jamais voulu dire que c’était travailler avec oncle Eric et toi qui aurait été difficile. Vous… Vous avez peut-être un courage que je n’ai pas.
Enfin, elle ne pouvait pas trop se rabaisser non plus, même pour le mener par le bout du nez.

_Enfin je veux dire, pas le même genre de courage. Comme un politicien qui n’irait pas sur le terrain, mais qui ferait quand même beaucoup pour son camps tu vois ? Tu me parles du ministre… Mais je ne suis pas contre le ministre, ou la lois. Ce serait… Fou, et presque suicidaire. Et puis c’est lui qui nous mène.

Mais la fierté qui pointait dans sa voix, en cet instant, et semblait toute entière dévouée à Mervin Kark, n’était pas que feinte. Si Carter avait pu deviner que c’était celle d’une femme qui avait osé menacer, droit dans les yeux, le puissant ministre de la magie ! Et y avait survécu…

_Je sais que tu aurais préféré me voir me… Bouger le cul comme tu dis. Si j’avais su que notre famille même était attaquée, je serai venue. Je ne veux pas m’afficher, et je n’ai jamais trop suivit les histoires politiques, ça me fiche la migraine. Mais je suis une Lannister.

C’était dangereux, parce que la prochaine fois, il pourrait l’appeler pour vérifier si c’était vrai. Mais il fallait vraiment qu’elle calme les choses.

_Carter… On n’ est pas toujours d’accord. Presque jamais. Mais on pourrait en rester là pour cette fois. Et… Je suis contente que tu ais rien eu de grave.

Il pouvait la croire ou pas, mais pour cette fois et bien… La sincérité de sa voix n’était pas feinte. Elle pouvait bien lui accorder ça…


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 15 Déc 2012 - 11:11

Le temps qui s'était écoulé depuis le début de la conversation avait semblé duré des mois, mais les choses semblaient se terminer en douceur. Certes quelques mots avaient été plus haut que l'autre, mais ils n'en étaient pas arrivés à leurs violentes disputes du passé. Carter avait pris soin d'entendre et surtout d'écouter tout ce que sa cousine avait eu à lui dire, et il pensa juste faire partie d'une de ses émissions sorcières à la con du genre, confessions intimes de sorcière... Cela donne une idée du niveau d'importance que Carter donnait au propos de la chanteuse, elle n'agissait pas sur le terrain et d'aussi loin que le jeune héritier ne se souvienne il ne l'avait jamais vue. Cette dernière avait toujours une bonne raison d'être absente aux petites sauteries des Ombres, enfin il ne pouvait pas vraiment en être certain, il évitait de la chercher dans la foule des adorateurs de Mervyn.

Il évita comme à son accoutumée d'analyser tout ce que sa chère et tendre cousine venait de lui dire, il s'en fichait comme de son premier galion. Et les galions les Lannister ne s'en accommodait pas, sauf s'ils devaient se compter par dizaines de milliers...

- Carter… On n’ est pas toujours d’accord. Presque jamais. Mais on pourrait en rester là pour cette fois. Et… Je suis contente que tu ais rien eu de grave.

Pouvait-il réellement croire ce que venait de lui dire cette proche, plus éloignée que proche à vrai dire ? Que ferait-il ?!

Citation :

Lancé de Dé :

OUI : Carter fait un effort et reste aimable avec sa cousine.
NON : Carter l'envoie promener sans ménagement.

- Merci de t'être soucié de moi, malgré tous nos différents...

Et Carter la planta dans le couloir, direction la sortie !


Dernière édition par Carter A. Lannister le Sam 15 Déc 2012 - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 15 Déc 2012 - 11:11

Le membre 'Carter A. Lannister' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

♣ Rencontre impromptue.
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs