So let your tongue hang out if you got lips like Mike Jagger [MISSION] - Page 2



 



So let your tongue hang out if you got lips like Mike Jagger [MISSION]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Royaume-Uni :: Bourgs sorciers
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Sam 13 Oct 2012 - 21:19

    L’attente l’exaspérait et se balader ainsi sans sa baguette lui donnait le cruel sentiment d’être nu sous la pluie. Le plan que mijotait Allen et son stupide fantôme avait tout intérêt à être efficient car si c’était lui qui devait prendre les choses en main, il prévoyait une méthode bien plus expéditive. En le voyant revenir vers lui muni de son rondin de bois, Nicodem se mit tout de même à craindre le pire. Et le pire ne lui fut malheureusement pas épargné… Le jeune homme laissa son aîné déballer son histoire jusqu’au bout, un sourcil arqué et les mains jointes dans le dos tandis que sur son épaule s’agitait son corbeau.

    « Je pensais plutôt à enfermer la cabane dans une boucle temporelle, le temps que Salamander décide ce qu'il veut faire de la créature. Il voudra peut-être la faire disséquer ?... Le feu, c'est pas la meilleure idée qui soit pour le moment. »

    Le jeune homme laissa encore passer quelques secondes dubitatives avant de lentement cligner des yeux.

    « Donc… si je te suis bien tu souhaite entrer à l’intérieur de cette trappe, assommer ce géant à coup de rondin pendant que je récupère nos affaires et puis enfermer Dorian dans une bulle temporelle en laissant Salamander s’occuper de son cas… »

    Simple constatation. Un coup de rondin.

    « Crois-tu réellement que Caïus Salamander, cet espèce de sauvageons des bois, aura quoi que ce soit à fiche du sort de ce mutant ignoble ?! Ce qu’il veut savoir lui, c’est si Kark se mijote une petite armée d’inferii, et ce n’est pas le cas ! Je continue de penser que nous devrions nous débarrasser de tout ce petit monde, mais cela ne sera possible que lorsque nous auront récupérés nos baguettes quoi qu’il en soit. Allons, nous avons déjà perdu bien assez de temps comme cela. Allons-y » en se tournant vers le petit fantôme qui acquiesça.

    Maureen leur montra donc le chemin vers cette fameuse trappe à quelques petites minutes de marche de leur position. Ils slalomèrent entre les troncs et avisèrent enfin l’entrée du souterrain. Le jeune homme n’avait strictement aucune envie de se jeter dans la gueule du loup sans baguette mais quel autre choix avaient-ils ? La vision du rondin entre les mains d’Allen lui donnait tout de même envie de rire jaune. De quoi avaient-ils l’air, eux deux, sages petits serdaigles, en route pour assommer à mains nues cette force de la nature qui n’avait même pas flanché après un stupefix ? …

    Bref, en essayant vainement de chasser cette impression récurrente de ridicule, Nicodem prit position d’un côté de la trappe et Allen de l’autre. De quelques petits battements d’ailes, Télémaque se posa sur la trappe et y abattit son bec à plusieurs reprises.

    *Toc-toctoctoc-toc*

    Cœur battant, ils patientèrent quelques instants, Nicodem se faisant violence pour retenir un éternuement qui lui tira un regard noir vers Maureen, cachée plus loin. Au bout de quelques instants d’un silence relatif de lourds pas se firent tout de même entendre, puis d’un geste brusque la trappe s’ouvrit sur une tête butée et disgracieuse dépassant du trou. Le grand Max faisait désormais face à l’œil stupide du corbeau, juste devant son nez, tranquillement posé sur quelques feuilles mortes.

    « Beh ! Kwa ? » lui lança l’oiseau tandis que dans le dos du géant se dressait une buche…

    Dé#1 = le coup de buche d’Allen assomme-t-il le grand Max ?

    Oui oui : Le coup tombe en plein sur la tempe, les yeux se révulsent et son grand corps s’affaissent au fond de la trappe, 4 mètres plus bas.
    Oui non : Le coup l’atteint à l’arrière du crane, sa tête vol en avant, rebondit contre le rebord en bois de la trappe avant qu’il ne chute en arrière pour s’étaler de tout son long en bas. Il est encore conscient mais sonné. Attention tout de même.
    Non oui : Le coup de buche l’atteint au niveau de la mâchoire, on entend un os craquer mais ça ne l’assomme pas du tout. Il secoue la tête pour reprendre ses esprits puis se tourne vers Allen et le saisi à la gorge.
    Non non : Le coup de buche l’atteint au crâne mais ça sonne creux… Max n’a même pas l’air d’avoir mal en fait. D’un grognement bestial il s’extirpe du trou pour foncer vers Allen et le soulever du sol.


    « Plutôt bien visé Melmoth » consentit Nicodem d’un sourire avant de s’engager prestement à l’intérieur de la trappe.

    Il descendit les quelques échelons, contourna précautionneusement l’immense corps affalé du dégénéré, puis se précipita en avant. Une sorte de petite pièce creusée a même la terre s’éclairait de la lueur chaleureuse d’une lanterne. Quelques cartes s’étalaient effectivement sur une caisse de bois retournée, d’autres étaient entreposées un peu plus loin.

    Dé#2 = Où sont les baguettes ?

    Oui : Sur la caisse retournée à côté des cartes. Nicodem s’en saisit, mais derrière lui déjà, Max s’agite et tente de se relever. Nicodem transplane rapidement à l’extérieur aux côtés d’Allen.
    Non : Max pas si bête, il a eut le réflexe de les mettre dans sa poche avant de venir ouvrir la trappe…


    « Rah scroutt ! » pesta le jeune homme en réalisant que les deux baguettes ne se trouvaient pas sur la petite caisse.

    Se retournant vers le mastodonte, il avisa ses poches et fini par les voir poindre de l’une d’elle, sur la poitrine. Certain que les choses allaient forcément mal tourner pour lui, il se rapprocha tout de même, une main tendue pour récupérer leurs biens. Comme Nicodem avait toujours raison, c’est ce moment que choisi Max pour rouvrir les yeux afin de lui lancer un regard mauvais. L’instant d’après, Nicodem rejoignait Allen à l’extérieur d’un joli vol plané, aussitôt suivi par Max qui tanguait encore et poussait tout un tas de râle coléreux, du sang maculant son visage bouffi.




Dernière édition par Nicodem J. Bishop le Sam 13 Oct 2012 - 21:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 13 Oct 2012 - 21:19

Le membre 'Nicodem J. Bishop' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Ven 9 Nov 2012 - 17:09


    Décidément, Nicodem ne facilitait en rien la tâche. Je notais dans un coin de mon esprit que « râler » c'était son truc. Il avait ses idées, c'était les meilleures. Les autres, il s'en fichait. Il n'avait qu'à proposer mieux si mon plan ne lui convenait pas. Mais peut-être avait-il compris que le temps n'était plus aux discussions depuis longtemps et qu'il valait mieux agir au plus vite et se tirer de là tout aussi rapidement. Encore fallait-il que le plan fonctionne, et rien n'était moins sûr. Ce n'était pas avec mes muscles ni même ceux de Nicodem que nous allions faire le poids à moins nues contre l'autre dingo, notre seul avantage était la surprise et sans doute aussi la ruse.

    Le corbeau de mon co-équipier frappa à la porte tandis que nous étions postés de chaque côté de l'ouverture. Le silence nous répondit. Je serrais les dents, le regard fixé sur le porte et au moment où je levais la main pour frapper à nouveau, des pas lourds se firent entendre un peu plus bas. Concentré comme je l'étais, j'avais du arrêté de respirer lorsque la porte s'ouvrit vivement et qu'une tête hirsute apparue face au corbeau. Sans plus attendre, je levais le gourdin haut avant de l'abattre avec toute la force que je pu sur la tête du géant. Pas si mal ! Le bonhomme s'assomma contre le bord de la trappe et retomba en arrière comme une masse. Il n'était pas inconscient mais il semblait voir un sacré paquet d'étoiles au dessus de sa tête. L'expression de son visage en témoignait. Il fallait néanmoins rester prudent.

    Je ne répondis pas à la remarque de Nicodem, pas le temps pour les louanges de toute façon et je le suivis à l'intérieur de la trappe. L'agencement était spartiate. A vrai dire, ça ne m'étonnait qu'à peine, les baguettes devraient être facilement repérable. Manque de bol, elles n'étaient visibles nulle part et quand je tournais les yeux vers Max je retins un juron en voyant les baguettes dépasser de sa poche de veste.

    « Il aurait pas pu nous faciliter la tâche. Non. »

    Nicodem tenta de s'approcher pour les attraper mais le géant était vraiment trop coriace pour nous. Il avait déjà retrouvé ses esprits et il avisa le bras de Nicodem avec un œil mauvais. Il l'attrapa pour le jeter hors de la cave et j'eus beau reculer et essayer de fuir, il m'attrapa à mon tour et me fit rejoindre la surface terrestre, le nez dedans. Je relevais la tête et passais un bras sur mon visage pour m'essuyer, le molosse était déjà derrière nous et je voyais franchement rouge. Je bondis sur mes pieds et me mis à crier.

    « TU VAS NOUS RENDRE NOS SATANEES BAGUETTES GRAND MACHIN INUTILE!! »

    Et comme la colère donne des ailes (si si), je me ruais sur lui au moment où Maureen jetait un sac sur la tête de Max. J'en profitais pour me ruer sur une de ses jambes et je poussais de tout mon poids pour le déséquilibrer et le faire tomber. Well done Allen. Il ne suffit pas d'avoir des muscles, il faut de l'équilibre aussi. Et sans l'un, l'autre ne sert à rien. Le temps que Max se rende compte de ce qu'il s'était passé, je m'étais déjà emparé des baguettes, et je jetais un nouveau stupéfix avec fureur. Ce géant m'avait suffisamment ennuyé. Il se pétrifia instantanément et le regard sombre je continuais à grogner dans mon coin en lançant sa baguette à Nicodem.

    « Quel nul celui là. Pas un seul neurone qui fonctionne. Puis quelle idée de mettre nos baguettes sur lui. Il aurait pu les casser. Ce débile aurait pu les casser !! Bouse de dragon fermentée, il était bête. Trop bête. Et ….mph. »

    D'un pas décidé, je m'éloignais de la petite maison de bois. Si Nicodem voulait la brûler, libre il était. Maureen me suivit en trottinant et je finis par la remercier une fois calmé. Je lui expliquais ensuite calmement que je ne devais partir mais que je pourrais lui rendre visite si elle le souhaitait. Finalement, elle allait certainement venir hanter Londres pour que l'on se croise plus souvent et je lui souris en acceptant avec plaisir. Je lançais un coup d'oeil vers la forêt, finalement Salamander c'était bien trompé, pas de complot cette fois. C'était sûrement un mieux. Et je finis par transplaner chez moi après avoir dit au revoir à Nicodem.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Ven 16 Nov 2012 - 19:07

    Sous ses airs de gentil garçon un peu niais, il y avait tout de même quelques relents de caractère chez Allen. Difficile de le rater lorsqu’il se mettait à s’époumoner comme un loup-garou un soir de pleine lune ! Après son rugissement son collègue s’était en effet rué sur le grand Max, agrippant l’une de ses jambes pour le faire tanguer puis tomber à la renverse. Sa grosse masse s’étala sur le sol de tout son long, soulevant au passage un nuage de poussière. Quelques instants plus tard, le grand brun réussissait à mettre la main sur leurs baguettes et une vague de soulagement lui chatouilla agréablement les entrailles.

    Après un stupefix bien mérité, le corps de Max s’affaissa jusqu’à l’immobilité la plus totale, le calme revenant ainsi dans la forêt qui bordait Lakeshire. Allen lui lança sa baguette, qu’il rata et qui termina sa couse dans la poussière à côté d’une racine. Après un regard noir en direction de son coéquipier, Nicodem se pencha pour la ramasser et savoura le contacte rassurant et grisant de son bois entre ses doigts. Il n’avait jamais perdu sa baguette dans ce genre de conditions avant, c’était une première et il priait très sérieusement pour ne jamais réitérer cette affreuse expérience.

    Entre temps, Allen s’était éloigné, sans doute à la recherche de son calme perdu, son précieux petit fantôme sur les talons. Faire équipe avec lui n’avait pas été des plus simples ! Tatillons et bien, bien trop empathique. Si ce garçon là voulait s’illustrer parmi les Héritiers il avait bien du chemin à faire le bougre ! S’attacher émotionnellement et aussi rapidement à une insignifiante petite gamine, morte et enterrée bien avant leur naissance et celles de leurs parents, quelle étrange idée ! Et être prit de pitié pour l’espèce de monstre hideux qu’était devenu ce Dorian, quelle faiblesse ! Ce genre d’abomination ne méritait pas de rester en vie, et ce n’était pas un acte de charité, c’était de la pure et simple logique. Les branches malades de l’humanité se devaient d’être tronquées pour préserver les racines pures, et les gens de ce fichu patelin étaient pourris ! De la vermine et rien d’autre, qui profanaient leurs morts sans scrupules. Il notait également qu’il choisissait le stupefix pour Max et non pas quelque chose de plus définitif, et qu’on pouvait essayer de le tuer et de donner sa carcasse morte en pâture à un monstre sans qu’il ne tente même de se venger !

    Allen n’avait pas l’air d’être du genre à prendre des risques ou à se salir les mains pour une cause. Trop tendre, qui se laissait émouvoir par le premier rebu qui passe. Eh bien ce n’était pas son genre, à lui. Est-ce que le Lord s’était laissé émouvoir par le mignon petit minois de poupon d’Harry Potter, sans défense, à gazouiller et buller du nez dans son immonde petit berceau ? Non ! Il avait tué son père ! Puis il avait tué sa mère ! Puis il avait tué ce fichu danger publique en devenir ! Enfin non. Le bébé avait survécu, comme le racontait l’histoire, mais il avait tout de même fini par rendre l’âme au final ce crétin de gamin ! Quoi qu’il en soit, le geste, il l’avait fait et le sort avait été prononcé.
    Nicodem imaginait bien mal Allen tuer le moindre bébé, même si c’était pour préserver l’identité et la noblesse de leur société… Les enjeux n’étaient bien entendu pas aussi drastiques dans ce cas de figure, mais il fallait être prêt, toujours !

    Quoi qu’il en soit, Allen avait raison sur un point, mieux valait ne pas se précipiter à supprimer tout l’monde de leur propre chef. Mieux valait consulter Caïus Salamander avant. Si leur leader décrétait qu’il valait mieux ne rien faire, Nicodem ne manquerait pas de dénoncer anonymement les agissements du Maire de ce village aux autorités soi-disant compétentes. C’était Azkaban qui attendait toute cette joyeuse bande, et Nicodem y veillerait. Il veillerait également à glisser une note à leur leader concernant la mollesse flagrante d’Allen. Leur faction avait toute légitimité sur le Ministère, pourtant ils croupissaient en bons derniers, à la traine, ridiculisé par les uns et les autres. Ils n’avaient pas besoin d’élément indécis pour les retarder plus encore, et lorsque Wilhelmina serait de retour à leur tête il priait pour qu’elle épure leurs rangs des faux fidèles. Il ne connaissait pas assez Allen pour affirmer qu’il en faisait partie, peut-être se méprenait-il ? Il l’espérait au fond.

    Sa baguette récupérée et Allen parti, Nicodem rappela son corbeau et transplana à son tour vers le QG pour faire un rapport détaillé des évènements.

FIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2

So let your tongue hang out if you got lips like Mike Jagger [MISSION]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Royaume-Uni :: Bourgs sorciers