Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs



 



Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Sous-sol et rez-de-Chaussée
Anonymous
Invité
Invité

Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Dim 17 Juin 2012 - 3:52

J'étouffai un baillement, conscient que ce n'était ni très chic, ni très noble. Qu'à cela ne tienne, j'avais veillé jusqu'à tard dans la nuit pour finir un devoir et l'heure matinale du réveil ne m'avait pas enchanté. Si nous n'avions pas été si prêts des examens finaux, j'aurais probablement seulement décidé de rester dans le confortable lit, mais ce n'était malheureusement pas possible. Pas à ce temps-ci de l'année. Pour gagner quelques minutes précieuses, j'avais tout de même décidé de ne pas me rendre à la Grande Salle et de sauter le premier repas. Sur le coup, ça allait : j'étais trop occupé à essayer de faire un noeud de cravate potable pour penser à mon estomac. Néanmoins, après un double cours plus que passionnant, j'en étais au point où le grondement de mon ventre m'inquiétait. Certes, ce n'était pas une heure de repas, mais descendre aux cuisines était toujours possible. Mon prochain cours n'était que dans l'après-midi, j'avais tout mon temps pour aller quémander quelques croissants ou des muffins. Peut-être même pour piquer une petite sieste. Mon dortoir serait libre, au moins. Pas de première année pour crier et s'énerver, peut-être quelques finissants, mais ce devrait être plutôt calme. Oui, c'était une bonne option. J'attendis patiemment que mon compagnon finisse son histoire de chasse à l'hypogriffe, ou peu importe ce que c'était, avant de m'excuser et de filer vers les cuisines. Tant de politesse...mais après tout, il était Serpentard et sang-pur, il était au moins à respecter.

Le ventre enfin calmé, je quittai la cuisine, heureux de profiter de la solitude et du silence béni. Certains étudiants semblaient confondre école et zoo, et avec les mesures de la directrice, je me sentais parfois oppressé. Au moins, quand j'étais seul, il n'y avait pas d'idiots pour ruiner mon moral. Évidemment, avoir de telles pensées, c'était tenter le diable. Comme de fait, au détour du corridor, mon épaule percuta durement celle d'un autre étudiant. J'allais lui jeter un regard noir, exaspéré, et me retourner, dans toute la noblesse que je possédais. Jusqu'à ce que je réalise que c'était aussi un Ombre et que nous étions, après tout, plus ou moins dans le même bateau. Si seulement j'avais pu faire couler ce stupide navire.

« Higgs. »

La seule question qui me venait en tête était de fait très simple. Pourquoi ? Parmi tous les Ombres, pourquoi est-ce que ceux qui étaient restés au château - enfin, pas tous, certains méritaient le respect - devaient-ils être des imbéciles ? Ce pauvre Liam, un Poufsouffle, nom de dieu, contrôlé par des émotions qu'il n'aurait même pas dû ressentir. Je ne comprenais même pas comment il pouvait être de mon camps. Il était plutôt du genre à aller sauver les moldus à dos de licorne, selon moi. Je soupirai lourdement - mascarade, comme toujours. Nous étions peu nombreux et dans les conditions actuelles, il fallait au moins se serrer les coudes. Ma philosophie s'écroulait lâchement devant son air enfantin. Sang-pur...mais Poufsouffle. Quelle tare !

« Tu comptes t'excuser pour cette attaque, j'espère. »
Revenir en haut Aller en bas

Liam N. Higgs
Liam N. Higgs
Papuche Peluche Jaune
Messages : 508 Crédits : Avatar: myself Signature: Anaëlle & Puggy: We'll see
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Stagiaire à l'Union
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un raton laveur
Epouvantard : La mort de son frère
Baguette magique:
Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Dim 17 Juin 2012 - 10:36


    Petit déjeuner, cours de botanique, déjeuner, sieste, cours d’histoire de la magie, glande, dîner, dodo. Voilà le train-train quotidien de la vie que menait Liam à Poudlard de temps en temps. Rien de vraiment trépidant. Pourtant, les années précédentes, il s’était juré que jamais il ne trouverait le temps de s’ennuyer dans ce somptueux château. Aujourd’hui, c’était l’ennui le plus total. Des restrictions et encore des restrictions. Heureusement il n’était plus confiné dans les cachots et avait le droit de sortir dans le parc (quand il ne pleuvait pas, ce qui était, en soit, rare en Angleterre) pour s’aérer la tête et l’esprit.

    Il ne pouvait pas s’énerver, jurer que la vie était mal faite parce qu’entendons nous bien, si l’école avait été aux mains des Ombres, la situation aurait été mille fois pire pour les élèves présents. C’est pourquoi, et il n’en démordait pas, l’école devait, selon lui, être séparée distinctement de la politique. Chose qui n’avait jamais été le cas depuis la défaite du défunt héro de la résistance. Alors il passait son chemin, était là sans vraiment l’être et ne se souciais pas vraiment de la politique en soit même s’il savait très bien, qu’une fois dehors, il devrait s’y plier comme il l’avait toujours fait. Il savait sa famille complètement divisée au sujet de la politique mais il ne les avait pas vu depuis si longtemps qu’il ne savait plus si Hudson soutenait toujours les traitres. Quant à Tyzonn et sa mère, il n’y avait aucun doute possible. Tyzonn était l’aîné et avait suivit les traces de leur mère. Et, Liam qui se jurerait de le ressembler plus tard, suivrait les mêmes traces. Pour le moment, rien ne lui avait démontré qu’il se devait de changer de camps. C’était plutôt le contraire. S’il quittait l’Ombre qui perdait tout. Oh, il serait séparé de sa mère ce qui en soit était une bonne chose mais il perdrait également l’amour d’un frère qu’il vénérait par-dessus tout et qu’il ne voulait pas décevoir.

    Plongé dans ses pensées, il n’entendit pas les bruits de Wynter lorsqu’il déboula sans finesse. Liam grinça des dents lorsque ce dernier le bouscula sans ménagement. Veuillez vous retourner mesdames et messieurs, ci-git l’archétype basique du Serpentard moderne ! Liam aurait volontiers poursuivit son chemin comme si rien ne s’était passé si l’autre vert ne s’était pas retourné pour lui demander de s’excuser.

    Liam se retourna, le regarda de haut en bas comme pour voir s’il ne plaisantait pas. C’était le monde à l’envers. « J’espère que tu plaisantes ? Venant d’une famille même pas Sang-pure à la racine, je trouve ta remarque complètement déplacée. Je ne vais pas te retourner ta demande parce que je n’ai pas l’envie de m’abaisser à ton niveau. Et, en parlant de devoirs et de règles, sache qu’ils ont remarqué ton absence ce matin et qu’ils ne vont pas tarder à comprendre que tu es le chapardeur des cuisines. J’espère pour toi qu’ils ne t’enverront pas aux cachots. Tu n’étais pas au meilleur de ta forme en y ressortant. J’pensais que les Serpents étaient des durs à cuire… J’en connais qu’un seul qui avait toute sa place chez les Serpentard. Tu ne lui arrives pas à la cheville. »


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Lun 18 Juin 2012 - 2:58

Alors que le Poufsouffle semblait s'amuser à se retourner le plus lentement possible - allons donc, je savais son cerveau lent, cela affectait-il ses capacités motrices ? - je m'impatientais légèrement. Je réclamais des excuses, ce n'était pas la fin du monde ! Coinçant mon croissant sous mon bras, je réajustai ma cravate, d'un vert éclatant sur l'uniforme foncé. La classe incarnée, attendant qu'on vienne lui présenter des doléances. Je me permis même un nouveau bâillement alors qu'il commençait sa tirade, bien peu originale, entendue des milliers de fois, qui ne contenait nulles excuses mais quelques mots bien placés. Tiens donc. Chapardeur des cuisines ? Était-ce là la seule insulte qu'il était capable de sortir ? C'était bien peu, quand on y pensait. Déjà, les elfes faisaient des pieds et des mains pour vous fournir la moindre graine de toast que vous pouviez leur demander. Ce n'était pas du vol : ils l'offraient et ils étaient prêts à cirer vos chaussures pendant que vous mangiez. Je n'étais pas effrayé, pas vraiment - Higgs devait bien se servir dans les cuisines aussi, après tout. Ils ne pouvaient rien prouver, alors je n'avais rien à craindre.

« Allons, allons, Higgs. J'épouserai une sang-pure, je serai lavé de l'effroyable erreur d'un ancêtre et mes enfants auront un sang tout aussi honorable que les tiens. À ceci près qu'eux, ils seront de dignes Serpentards, alors que les tiens...Poufsouffle. »

Le dernier mot avait été dit avec un mépris palpable. Les Serpentards, en héritiers du Lord, étaient bien entendus les meilleurs. Je respectais les Serdaigles parce qu'ils étaient intelligents, beaucoup moins les Gryffondors, mais ils étaient au moins courageux. Les Poufsouffle ? De grands idiots, oui ! Ceux qui essayaient, mais dont on ne se souvenait jamais. Higgs n'avait de pur que le sang, son esprit, son être, sa philosophie : rien de tout cela ne faisait honneur aux Ombres, mon dieu. Pas dans mon coeur à moi. Même basique, je restais plus intéressant que ce...ce...minet. Oui, c'était un minet ; il ne me semblait pas apte à défendre les idéaux de notre camp, trop doux aussi. Je ne le connaissais pas beaucoup, mais il me donnait l'impression de passer plus de temps à se coiffer qu'à se battre.

« Comment dit-on, déjà ? Ah oui, patients. Évidemment, quand on est bon à rien, il faut de la patience pour arriver à quelque chose, n'est-ce pas Higgs ? »

Un sourire arrogant s'était dévellopé sur mon visage. Certes, certes, le petit blaireau apprenait à répondre et, peut-être que dans quelques années, son caractère serait enfin digne de la caste dirigeante. Il passait peut-être enfin de la fourmi au serpent. En attendant, il me faisait toujours pitié et même si personne n'avait assisté à la scène, je tenais à ce qu'il s'excuse. Pour mon honneur, pour le simple fait qu'il aurait pu me blesser et m'empêcher de faire quelques activités que ce soit. Limitées, avec la charmante directrice.

« Loyal, comme les chiens. Serviteur, inutile. Lorsqu'on sortira de cette école, peut-être que notre chef te nommera comme assistant, tu pourras alors m'aider lorsque je ferai des missions importantes. »

S'il survivait jusque là, évidemment. Ou peut-être qu'il changerait de camp - auquel cas, je pourrais répéter à tout le monde que je l'avais prédit, que je savais bien qu'un tel couard ne pouvait être d'un camp qui souhaitait le mal. Le mal pour le plus grand bien. Je portai délicatement à ma bouche le bout de croissant que je tenais toujours, comme pour bien montrer à l'autre qu'il était sans importance, que j'étais plus grand que lui. Même s'il m'exaspérait au plus haut point, faire comme si ce minable ne valait pas mon attention. Les apparences, c'était tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas

Liam N. Higgs
Liam N. Higgs
Papuche Peluche Jaune
Messages : 508 Crédits : Avatar: myself Signature: Anaëlle & Puggy: We'll see
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Stagiaire à l'Union
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un raton laveur
Epouvantard : La mort de son frère
Baguette magique:
Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Lun 18 Juin 2012 - 10:40



    Liam fulminait. Lui qui d’ordinaire était quelqu’un de calme était plus qu’agacé devant tant d’aplomb et manque de cervelle évident. Ce mec l’énervait prodigieusement. Non mais sérieusement, pour qui se prenait-il ? Un sang pur ? La bonne blague. Pourquoi est-ce que certains basiques faisaient-ils exprès de paraitre pour ce qu’ils n’étaient pas et ne le seraient jamais, des sangs purs. Liam n’avait rien contre les basiques, s’efforçait de ne pas agir comme un crétin fini devant les sang de bourbe ou autres êtres inférieurs mais là, là … que Keating fusse un sang-mêlé se faisant passer pour un sang pur que cela ne l’étonnerait pas. Il était crasse, il était vil, il était ignoble et plus que ça ressortait des non vérités qu’on lui avait gentiment apprise depuis des années.

    «Allons, allons, Higgs. J'épouserai une sang-pure, je serai lavé de l'effroyable erreur d'un ancêtre et mes enfants auront un sang tout aussi honorable que les tiens. À ceci près qu'eux, ils seront de dignes Serpentards, alors que les tiens...Poufsouffle. »

    Il ne pouvait s’en empêcher. Vivre pendant des années avec Carmella Higgs lui avait appris à manier l’art des mots pour qu’ils blessent le plus facilement possible. Les sorts n’étaient rien, les mots quand à eu restaient gravés dans l’esprit. Les mots de Wynter ne le touchaient pas. Ils étaient fades comme la personne qu’il avait devant lui. « C’est bien ce que je disais. Tes gosses … si et seulement si une sang pure s’abaisse à bien vouloir t’épouser … ne seront purs que parce qu’un crétin vous a octroyé des droits par pur intérêt. Toi et ta descendance ne serez jamais considérés comme purs. Vous n’êtes pur que sur papier. Au yeux de la moitié de l'élite sorcière, vous ne serez que de la vermine. » Certains basiques méritaient que le sang de leur descendance devienne pur. Keating ne figurait pas sur cette liste. Liam le méprisait profondément et rien de ce qu’il fasse ou dise ne fera changer son opinion sur le jeune homme. Tout en lui, ses jugements vite faits, ses idées qui n’étaient pas les siennes mais celles d’autres maniées à sa sauce pitoyable, lui donnait envie de lui cracher à la figure ses quatre vérités.

    «Comment dit-on, déjà ? Ah oui, patients. Évidemment, quand on est bon à rien, il faut de la patience pour arriver à quelque chose, n'est-ce pas Higgs ? Loyal, comme les chiens. Serviteur, inutile. Lorsqu'on sortira de cette école, peut-être que notre chef te nommera comme assistant, tu pourras alors m'aider lorsque je ferai des missions importantes. »

    « Qu’est-ce que tu vas me sortir encore Keating ? Que les Gryffondors sont des fonceurs qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez et que c’est pour cela qu’ils sont Phénix pour la plupart, que les Serdaigles sont dignes d’intérêt pour leur intelligence, que les Serpentards sont les plus fourbes et qu’ils arrivent toujours à leur fin parce que c’est ça être un serpent ? T’es vraiment pitoyable Wynter. Ton petit cerveau est limité par des aprioris et tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez. Ton arrogance et ta stupidité te perdront. Parce que si tu fonctionnes par stéréotypes, pourquoi n’en ferais-je pas autant ? Tu crois que Kark est arrivé au pouvoir uniquement par fourberie ? T’es bien qu’un crétin pour le croire. De grands sorciers viennent des quatre maisons de Poudlard. Si tu veux faire une sélection, fais-la dans le bon sens et restes sur le bas côté. Quand à notre avenir, n’oublies pas de quelle famille je viens. Insulter un Higgs n’est pas la meilleure idée que tu ais eue. Je suis peut-être le plus clément, le moins revanchard des deux mais je ne finirais pas dans un bar à me bourrer la gueule parce que ma vie n’est qu’un échec. »

    Ecoutes, digères ces paroles et réfléchis même si c’est difficile. Parce qu’avec cette façon de penser Keating n’avait pas dû beaucoup réfléchir dans sa putain de vie.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Mar 19 Juin 2012 - 3:00

Certes, certes. Ma faute. Parler à tort et à travers du sang des autres alors que moi-même je n'étais pas un sang-pur, c'était probablement très idiot. Je valais tellement plus, cependant ! Ce sale couard, qui tenait plus du rat que du lion, ne méritait aucunement le titre de sang-pur, alors que moi, oui. Je comprenais les idées du Seigneur des ténèbres mieux que lui, qui me donnait l'impression d'être un Ombre seulement parce que c'était la faction au pouvoir. Étonnant qu'il ne soit pas devenu un héritier pour être libre de ses mouvements à Poudlard.

Je m'estimais être de nature plutôt agréable, compréhensif peut-être. Cependant, je n'aimais absolument pas que quiconque contredise mes idées. Elles étaient toutes faites, probablement programées par quelqu'un d'autre, mais j'y tenais comme à la prunelle de mes yeux et même plus. Si bien qu'en l'entendant se moquer de moi, de ma famille qui avait tout sacrifié pour laver son sang une bonne fois pour toutes, je sentis la rage monter en crescendo. Elle était de lave dans mon ventre, acide dans ma bouche. Il s'en prenait à ce qu'il y avait de plus fondamental.

« Le crétin en question était du régime des Mangemorts ! Le Lord était encore vivant ! Crois-tu que le Seigneur des Ténèbres aurait laissé un crétin faire cette annonce ? »

Bien entendu que non ! Il l'aurait descendu illico presto et nous n'aurions plus jamais entendu parler. Le Lord avait été bon avec nous, sachant que des idiots de première classe -hmhmLiamHiggshmhm- pouvaient se glisser, même parmi les meilleurs sangs. Si j'avais un retourneur de temps assez puissant, je m'empresserais d'aller dans le passé pour tuer cette moldue et forcer Keating l'ancêtre à épouser une sang-pure. Une Malfoy, une Parkinson, même un Weasley s'il le fallait ! Ainsi au moins, l'honneur serait sauf. Et je ne serais pas obligé d'écouter Higgs se croire supérieur et refuser de faire des excuses. Il me contredisait sans cesse, véritable insolent.

« Eh bien quoi ? Tu dis que ce sont des préjugés, mais pourtant c'est la vérité ! Les Gryffondors sont bel et bien reconnus pour foncer sans réfléchir et qu'il y ait trois ou quatre exceptions dans le tas ne change rien ! Le fait est que les plus grands sorciers viennent tous de Serpentard et que les plus irritants sont ceux de Gryffondor. Quant à Poufsouffle...fais-moi rire ! Tes belles paroles n'y changeront rien, vous êtes la maison que j'oublie toujours de citer, celle des quatre qui réunit ceux qui ne sont ni intelligents, ni courageux, ni audacieux. C'est ainsi que je le vois. »

Je n'acceptais pas de me faire traiter de crétin alors que l'histoire prouvait bel et bien que j'étais en droite ligne. Il pouvait dire ce qu'il voulait, Kark était un Serpentard. Et il détenait le pouvoir. Cela prouvait mon point, mais il refusait d'entendre ; sot il l'était, mais je détestais son arrogance, cette façon de me prendre de haut. Mon poing se serra en même temps que ma machoire. Si jamais je lui lançais un sort, serais-je pris ? Que pouvaient-ils me faire de pire que m'empêcher de dégager d'ici et d'étudier avec les autres Ombres ? Rien. C'était ça, la torture. Un sort, un simple sort...Oui enfin, pas évident sans la baguette, qui était je ne savais trop où. Imprudent ? Sans doute. Inquiet, jamais.

« Écoute-moi bien Higgs, il n'y a même pas un siècle mon sang était aussi pur que le tien. Dans un siècle il sera meilleur que le tien, ton coeur tendre te perdra. Ris de cet imbécile qui a détruit ma famille, mais fais bien attention, parce que tu es tout à fait du genre à tomber amoureux d'une sale moldue. On verra alors lequel de nous deux aura le sang le plus pur. En attendant ce jour béni où je pourrai te faire avaler ta baguette, je réitère ma demande. Excuse-toi immédiatement et je promets que je ne te ferai pas trop souffrir d'ici la fin de l'année. Tu ne me fais pas peur, Higgs. Tu n'as pas la trempe de ceux qui partagent ton nom, il faut bien le dire. Serdaigle et Serpentard, non ? Comme tes parents ont dû être déçus..

Je me permis un petit rire - les rires étaient toujours sympathiques. Ils montraient que vous n'aviez rien à faire des insultes, que vous vous saviez supérieur. Et ils énervaient l'ennemi. Dans mes rêves, je voyais Higgs me frapper. Ainsi, je pourrais riposter, mais quand même arguer qu'il avait commencer et que je n'avais fait que me défendre. Fourbe petit serpent. Mes fantasmes étaient probablement trop beaux pour être vrais - Higgs devait être incapable de tuer une limace. À quoi pouvait-il bien servir ?

« Ma vie n'est pas un échec. J'aurai un beau mariage, j'étudie dans la meilleure des quatre maisons, dès que je sortirai d'ici, j'ai un poste juste à moi qui se libèrera. Je n'ai peut-être pas autant de particules magiques que toi, mais ma famille est tout de même efficace et on me remerciera pour ces années de service. Toi, que te restera-t-il ? Le malheur de ne pas être enfant unique, c'est qu'on est toujours comparés, et qu'on est forcément plus nul. Laisse-toi une chance, ne te mets pas un futur leader à dos. Excuse-toi. »
Revenir en haut Aller en bas

Liam N. Higgs
Liam N. Higgs
Papuche Peluche Jaune
Messages : 508 Crédits : Avatar: myself Signature: Anaëlle & Puggy: We'll see
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Stagiaire à l'Union
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un raton laveur
Epouvantard : La mort de son frère
Baguette magique:
Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Mar 19 Juin 2012 - 13:02

    Liam en avait assez de cette ‘conversation’ qui ne mènerait à rien. Il n’avait pas envie de se battre pourtant, il le savait, si Keating allait trop loin il n’hésiterait pas à lui coller une droite même s’il n’était pas bagarreur. Wynter se prenait pour quelqu’un de bien trop important alors qu’il n’était qu’un gamin qui n’avait pas encore fait ses preuves. Lui-même n’avait pas fait ses preuves, il se devait de l’admettre mais il avait survécu dans une famille telle que la sienne et ce n’était pas du tout cuit. S’il n’y avait pas eu Hudson et Tyzonn pour le tirer d’affaire lors des nombreuses colères de sa mère à son encontre, nul doute qu’il ne serait plus là aujourd’hui. Sûrement était-ce pour cette raison qu’il les admirait plus que nul autre et qu’il avait autant peur de sa mère. Carmella Higgs. Ce nom le faisait frissonner de peur alors qu’elle était sa mère. Mervyn Kark ne l’effrayait pas en comparaison. Il ne voulait pas avoir à faire avec lui mais cette femme était le diable incarné. Plus il serait éloigné d’elle, mieux cela serait. Son frère l’avait enlevé des griffes de ce démon et Poudlard le maintenait éloigné d’elle. Il était emprisonné, c’est sur. Il n’appréciait pas sa condition mais cet emprisonnement (même s’il était empli d’inconvénient) se rendait utile à cela.

    « Le crétin en question était du régime des Mangemorts ! Le Lord était encore vivant ! Crois-tu que le Seigneur des Ténèbres aurait laissé un crétin faire cette annonce ? »

    Cette remarque le fit sourire. A prôner les idées du Lord ainsi, il avait l’impression que Keating avait plus sa place chez les Héritiers. Après tout il n’était pas certain que Kark eusse voulu que de telles lois se mettent en place. Kark était omnibulé par la pureté du sang et lorsque l’on voyait le nombre de décrets, appliqués en ce jour, il n’était pas certain que cette pureté du sang retrouvée avec les générations se poursuive bien longtemps.
    « Cette purification du sang par les générations vient du Lord, pas de Mervyn Kark. », souligna Liam. « Y’a beaucoup de décrets qui tombent ces derniers temps tu ne trouves pas ? », ironisa Liam. « Mesure tes paroles avant d’être remis à ta place lorsque trop de basique l’auront déçu. Au fond j’m’en tape. J’suis pur, pas toi, j’ai pas choisi. La seule personne qui serait bien emmerdée que les décrets changent, c’est toi. Tu parles de m’avoir à tes bottes pour plus tard ? Un sang pur, un vrai, sera toujours mis plus en évidence qu’un basique devenu pur, qu’un basique tout court. Parce que, j’allais oublier. Ce sont tes gosses et non toi qui le deviendront… purs. »

    Et Keating continua dans son monologue sans intrérêt. Pourtant Liam tenait de lui prouver par A + B qu’il avait tord. Indéniablement. Il n’allait pas se laisser faire par un basique. Il était un Higgs tout de même. Et les Higgs n’étaient pas faits pour se laisser marcher sur les pieds par un impur. Pourtant, dieu qu’il s’en foutait d’être pur ou non. Cependant il était vrai qu’il n’agirait probablement pas de la même façon en public avec les personnes de rangs différents de lui mais ce qui l’importait était la nature profonde des gens pas leur appartenance à un rang haut placé dans la société. Réflexion qui lui avait valu de nombreuses punitions et allers-retours au cachot pendant des semaines avant qu’il n’emménage chez Tyzonn. Que ferait-il sans son frère ? Liam se le demandait souvent.

    « Eh bien quoi ? Tu dis que ce sont des préjugés, mais pourtant c'est la vérité ! Les Gryffondors sont bel et bien reconnus pour foncer sans réfléchir et qu'il y ait trois ou quatre exceptions dans le tas ne change rien ! Le fait est que les plus grands sorciers viennent tous de Serpentard et que les plus irritants sont ceux de Gryffondor. Quant à Poufsouffle...fais-moi rire ! Tes belles paroles n'y changeront rien, vous êtes la maison que j'oublie toujours de citer, celle des quatre qui réunit ceux qui ne sont ni intelligents, ni courageux, ni audacieux. C'est ainsi que je le vois. »

    « Parce qu’en plus d’être stupide t’es inculte ? Joli assemblement des qualités de Serpentards personnifié en une seule et même personne. Quel exemple pour ta maison. », lança t-il perfidement. Si la supériorité était l’adjectif représentante de la maison des verts, il ne fallait pas en faire une généralité. Il y avait des personnes qui se distinguaient, qui étaient différentes. Tous les sorciers n’étaient pas à mettre dans des catégories de personnes. Que le monde serait chiant alors ! Alors pour lui tout le monde restait coltiné aux caractères types de sa maison ? « Alors pour tout le monde se ressemble c’est ça ? Tu mets tous les serpentards dans un même sac ? Pourtant on est tous différents. Clio Kark a beau avoir été à Serpentard, elle n’en reste pas moins supérieure à toi et je ne parle pas de la nature du sang. Tu n’es qu’un piètre exemple pour les nouveaux élèves de ta maison Keating. J’espère qu’ils ne te ressembleront pas intégralement sinon Serpentards risque de devenir la maison la plus dénigrée de toutes les maisons de Poudlard. Et pour ton information personnelle, cette fameuse sorcière connue de tous s’appelle Helga Poufsouffle. Tous les Poufsouffle sont sans aucun intérêts ? J’espère seulement pour toi que tu ne le sortiras pas devant le Ministre ou l’un de ses trois enfants. Renseignes-toi avant de sortir des énormités pareilles. Calliope Kark, cela te dit quelque chose ou tu as passé tes dernières années enfermé dans ta salle commune ? »

    Liam avait envie de finir, vraiment. C’est pourquoi il commençait à se retourner quand Keating l’interpella à nouveau. Soit, il pouvait rire de l’imbécile qui avait ruiné sa famille. S’il le prenait comme cela, il le ferait … pourtant il n’en avait pas envie. Cet homme était mort et Liam n’était pas du style à rire des gens pour une raison aussi futile. Il était tolérant c’était peut-être là sa plus grande faiblesse si l’on en croyait aux dires de sa mère. Beaucoup trop tolérant donc non il ne voyait pas l’utilité de se moquer de quelqu’un qui était malheureusement (ou heureusement) tombé amoureux de la bonne personne. L’amour ne se contrôle pas sauf par mariage arrangé. Liam le savait très bien, il n’aurait pas la chance d’épouser la personne qu’il aimerait. Tout comme sa sœur, une femme, qu’il ne supporterait peut-être pas, lui serait imposée. Liam se tendit cependant lorsque Wynter osa inclure son frère et sa sœur dans leur petit débat. Il n’en avait aucun droit. Surtout qu’il ne savait rien, strictement rien.

    « Tu sais vraiment rien pas vrai Keating ? J’te l’accorde. Ma mère n’a pas été ravie de me savoir à Poufsouffle mais je suis fier d’appartenir à cette maison. Peut-importe ce que tu peux penser des sorciers appartenant à cette maison, vaut mieux être Poufsouffle que de côtoyer des Serpentards de ta trempe. J’imagine que d’être un tel cliché de Serpentard doit être une honte pour les gens de ta maison… c’est bon ? Tu tiens le coup ? T’arrives à te regarder dans la glace tous les matins ? », poursuivit-il en l’évaluant du regard. « Ne parle pas de ce que tu ne connais pas. Tu veux que tes enfants deviennent purs ? Laisse-moi rire. T’y connais rien. Un beau mariage ? Ta famille aura-t-elle simplement assez d’argent pour payer la dote de la malheureuse femme ? J’en doute vu l’état de l’économie. S’il t’arrive de réfléchir met toi en tête de ne pas essayer de te mettre à la place des autres parce que cela ne te sied vraiment pas. Ne t’avise jamais de parler de ma sœur et de mon frère à nouveau. », lança t-il avec haine. « Tu n’en as pas le droit. »

    A ce moment même sa baguette, il voulait l’avoir pour montrer a cet avorton l’erreur qu’il avait commise. Pour qui se prenait-il pour ne serait-ce que mentionner son frère et sa sœur ? Qu’y connaissait-il pour se croire assez supérieur et intellect pour savoir ce qu’il ressentait, ce qu’il vivait tous les jours depuis sa naissance. Hudson et Tyzonn était la meilleure chose qu’il lui soit arrivé dans sa vie.

    « Je ne m’excuserai pas. Ce n’est pas à moi de le faire. », termina t-il en s’éloignant. Qu’il le rattrape comme un petit merdeux offusqué il s’en fichait. Personnellement, il en avait fini avec lui.



Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Ven 22 Juin 2012 - 2:20

Ce qui était bien chiant avec Higgs, c'est qu'il n'avait pas tout à fait tort. Je ne l'aurais jamais avoué devant lui, mais je craignais effectivement qu'il ne vienne un jour où même la longue attente et les sacrifices que mes parents avaient faits pour refuser des êtres qu'ils auraient peut-être mieux aimés, mais qui auraient rabaissé le sang, ne servent plus à rien. Kark était du genre radical : en même temps, il était Ombre. Je le soutenais, parce que je partageais son avis sur les moldus. À mes yeux, ils auraient dû être tous éliminés. Ils pourrissaient nos racines depuis trop longtemps, nous avaient obligés à vivre dans l'ombre...quelle ironie ! Nous étions plus puissants, mais c'était nous qui se cachaient. Non, les moldus méritaient le pire sort qui était et ce n'était ni avec l'ordre ni avec les héritiers qu'ils l'auraient. Simple, facile. Et puis, ce n'était pas comme si je projetais d'inventer un sort permettant de retourner très loin dans le passé - c'était mignon un retourneur de temps, mais pour presque cent ans, il fallait le tourner longtemps - et faire en sorte que mon ancêtre épouse une sang-pure. Ça pouvait être intéressant...Enfin, quoi, je n'avais pas choisi d'avoir un idiot dans ma famille, bon sang.

« Tu peux bien te vanter de ton sang, mais ce n'est pas ton nom de famille qui te rendra intelligent. J'épouserai une sang-pure et si ce n'est pas moi qui te démontre ma supériorité, mes enfants se feront un plaisir de le montrer aux tiens. »

Après tout, des familles réellement sang-pur, il en restait très peu. Certaines branches continuaient, mais ce pouvait être un cousin, un frère, un arrière-grand-oncle, qui faisait en sorte que tout dérapait. La seule malchance de ma famille, après tout, c'était que le traître à notre nom était un enfant unique. Autrement, rien de tout cela ne serait arrivé. Et Higgs me parlerait sur un tout autre ton, j'en étais convaincu. Déjà qu'il ne valait rien face à moi, s'il fallait en plus que mes veines soient pleines de particules magiques et seulement cela...il n'aurait pas tenu deux minutes. Higgs était un caniche, pas un loup.

« Si la seule grande sorcière Poufsouffle que tu es capable de nommer, c'est la fondatrice de la maison, on est mal barrés, Higgs. »

Parce que très franchement, oui, elle avait eu un bon rôle, mais une sorcière en un millénaire, c'était médiocre comme statistique. Considérant le nombre étonnant de sorciers et sorcières qui passaient par l'école...disons que je n'aurais pas joué à la loterie avec une chance de 1 sur un truc incalculable.

« Quant à Calliope, elle n'est pas encore ministre, que je sache. Même les plus grandes familles ont des tares, il suffit de te regarder. Kark n'est pas Ombre. Que ce soit elle ou un autre...le résultat serait le même. »

Pourtant, il continuait à dire que toutes les maisons se valaient, qu'il valait mieux être un Poufsouffle qu'un idiot Serpentard comme moi. La bonne blague ! J'avais juste les priorités à la bonne place, je voulais juste une pureté sorcière, moi. Le meilleur des mondes, s'il ne pouvait pas comprendre cela, alors j'avais bien de la peine pour lui. Salazar Serpentard, au moins, avait su que les enfants de moldus n'avaient rien à faire à l'école ! Et pour son information, j'ajouterais que je me regardais fréquemment dans le miroir. Beau gosse, je ne pouvais pas me résister. Hmhm.

Toujours était-il que moi je jubilais, sourire aux lèvres, de le voir enfin s'énerver. Mon dieu, c'était magnifique. Le faible qui finissait par vouloir s'interposer un minimum. Malgré tout, il manquait toujours un petit quelque chose d'explosif, il gardait trop de sa belle dignité du je-suis-mieux-que-toi-je-ne-te-frapperai-pas. Dommage, j'aurais bien aimé. À la place, il tourna le dos, continuant son chemin comme si de rien était.

« Trouillard. »

Nouvelle définition de Higgs dans le dictionnaire.
Revenir en haut Aller en bas

Liam N. Higgs
Liam N. Higgs
Papuche Peluche Jaune
Messages : 508 Crédits : Avatar: myself Signature: Anaëlle & Puggy: We'll see
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Stagiaire à l'Union
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un raton laveur
Epouvantard : La mort de son frère
Baguette magique:
Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Jeu 28 Juin 2012 - 16:42



    « Trouillard. »

    Liam se tendit. Non pas parce qu’il l’avait traité de trouillard mais parce qu’il racontait n’importe quoi le vert. Trouillard, il l’était un peu… il était assez intelligent pour se l’admettre mais Keating n’admettrait jamais qu’il ne connaissait rien de la vie et des gens en général. Alors Kark n’est pas Ombre hein ? Non sérieusement … parfois valait mieux se taire que de rétorquer de conneries pareille.

    « Si tu veux… », lui rétorqua t-il en se retournant. « J’avais pas envie d’entrer dans un débat qui s’éternise mais comme apparemment tu ne sais pas de quoi tu parles. Je vais faire un effort et te le traduire en mots simples pour que tu comprennes. Dire que j’m’en suis pris plein la gueule pour ne serait-ce que penser que les basiques n’étaient pas aussi dénudés d’esprit qu’on voulait me le faire croire. Il aurait suffit de te montrer comme exemple pour gober bouche béate tout ce que Carmella Higgs m’affirmait. Pourtant tu sais que j’met pas les gens dans des cartons bien rangés … les clichés, je déteste ça … toi par contre tu les adore tellement que t’en es un grandeur nature. » Il n’allait pas lui foutre son poing dans la gueule premièrement parce qu’il n’était pas du genre violent et deuxièmement parce qu’il ne s’abaissait pas à ça quand le jeu n’en valait pas la peine. Et, sincèrement, Wynter Keating n’en valait pas la peine.

    «Ce n’est pas ton nom de famille qui te rendra intelligent », lui fit-il en l’imitant grossièrement. « Pendant tout un temps j’me suis maudit d’être un Higgs. Un nom ce n’est rien. Ce n’est que des lettres rassemblées sensé signifier quelque chose. Ce qui change c’est ce qu’en fait. J’espère que tes enfants honoreront leur nom plus que leur père ne l’a fait durant sa courte vie. T’es gentil et t’évites de lancer ce genre de connerie dans un lieu public. Tu sais … avec des personnalités connues … des proches des Kark… Par la barbe de Merlin à ce rythme là tu vas mourir jeune sans avoir épousé la femme Sang Pure de tes rêves. En vrai j’m’en fou hein ! j’te dresse juste un tableau. En plus d’être un crétin infini, t’es qu’un inconscient. Calliope n’est pas encore Ministre peut-être mais elle EST Kark et EST Ombre et n’est certainement pas une tare. » Liam soupira, agacé. Ce Keating était une plaie. Il n’allait pas devoir tout lui expliquer … il n’en aurait de toute façon pas le courage et n’en voyait pas l’intérêt.

    « Mettre les gens dans des boites te perdra Keating. Tu prétends être plus intelligent, plus doué, plus futé que le naïf Poufsouffle que je suis ? Très bien, à ta guise. Tu sais quoi ? J’vais te laisser à tes réflexions puériles. On se reverra dans dix ans pour voir ou tu en es … La peut-être réaliseras-tu toute ta connerie. »

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté Lun 16 Juil 2012 - 16:24

« Tu sais, les clichés, ils n’existeraient pas s’il n’y avait pas un fond de vérité. Pour qu’on affirme que tous les Serdaigle sont intelligents, il a bien fallu qu’une grande, très grande majorité d’entre eux le soient. Alors va pour les deux ou trois exceptions à la règle, qu’il soit possible que quelqu’un ait changé depuis la répartition. Va pour le petit canard noir et boiteux dans les grandes familles. Il reste que si une maison ne nous définissait pas, ne serait-ce qu’un peu, alors elles n’existeraient pas. Nous serions tous à Poudlard, sans plus. Et si les ascendances ne comptaient pas, je ne serais pas numéroté comme un hypoggriffe que l’on amène à l’abatage. Et tu n’aurais pas besoin de faire un malheureux effort pour me parler. Mais ça, c’était si ton point de vue comptait…»

D’accord, d’accord, Liam Higgs était un gentil petit élève qui laissait sa chance à tout le monde. C’était mignon et tellement sympathique de sa part. Sauf que justement, tout le monde ne méritait pas sa chance. Selena Lewis n’en méritait aucune. Tous les sorciers qui avaient jadis tari notre sang pour s’accoupler à des moldus n’en avaient pas mérité. C’était parce que les sorciers avaient été faibles que tout avait dégénéré : le Lord nous avait donné une chance de s’en sortir, il ne fallait pas retomber dans les mêmes patterns. Et pour moi, peu importe ce que ce jaune empli d’empathie dégoulinante et dégoûtante pouvait penser, la maison pouvait signifier beaucoup. La famille aussi – à bon nom, bon renom. Bon, visiblement, il fallait des exceptions à toute règle.

« Peu importe ce que tu diras, Higgs. Il viendra bien un temps où tout ce que j’affirme sera prouvé. »

Me faire entendre raison, ça revenait à chercher un vif d’or les yeux fermés. Pas impossible, mais franchement un peu compliqué. Il revenait que si Higgs croyait que tous étaient égaux, alors à mes yeux il n’était pas un vrai Ombre. Il parlait de notre philosophie comme d’un fardeau. La hiérarchie existait partout, même chez les sorciers, et si les sangs purs devaient dominer, il y avait une raison. Si les Serpentards avaient suivi majoritairement le Lord, il y avait une raison. Et il n’y avait absolument rien de glorieux à être un Poufsouffle. Si j’avais eu le nom de Higgs, je n’aurais pas perdu mon temps à faire des trucs inutiles. Liam était du genre à faire les emplettes avec sa maman au lieu de s’entraîner, de faire des recherches intéressantes, de s’élever socialement encore plus que ce que son nom promettait déjà. Bref, c’était un faible et il ne méritait pas de considération.

En le regardant s’éloigner, je ne voyais que quelqu’un qui n’avait pas le courage d’aller au bout de ses opinions. Il pensait que je ne valais rien ? Tant mieux pour lui. Pour ma part, j’étais convaincu qu’il viendrait un jour où je serais meilleur que lui. J’avais de très grands projets pour mon avenir…certes je ne savais pas grand-chose de ce que lui prévoyait. Pas intéressant. Mais bon, je ne serais pas très surpris s’il finissait par passer modéré. Après tout, quand on aimait les Poufsouffles, on finissait certainement par aimer les moldus. De médiocre à totalement nul, il n’y avait qu’un pas.

« T’inquiète mon grand. Quand toi tu auras compris ta connerie, j’accepterai peut-être tes excuses. En attendant…»

J’emboîtai le pas à Higgs – pas trop le choix il fallait bien que je sorte du couloir des cuisines, moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Snakes are stronger than puppies ft. Liam Higgs
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Sous-sol et rez-de-Chaussée