ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe VII - Page 4



 



ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe VII
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mar 12 Juin 2012 - 8:35



    Tirer avec l’arme moldu ne servit à rien. Il était agacé alors qu’il ne servait rien incapable de faire fonctionner ce maudit objet. Dans un autre sens, il était presque soulagé de ne pas savoir l’utiliser. Vraiment, il n’avait aucun lien avec le monde des moldus jusqu’aux bouts des ongles. Il baissa l’arme, la gardant à la main malgré tout à défaut d’avoir sa baguette. Peut-être qu’elle pouvait servir au moins pour assommer quelqu’un avec la crosse qui semblait douloureuse. Tout s’utilise, rien ne se perd.

    Autour de lui, c’était légèrement le chaos. Depuis que le moldu était apparut, ils avaient passés leur temps à se quereller avec lui plus que d’avancer. Dire qu’ils devaient trouver le portoloin et qu’il ne lui semblait pas qu’ils avaient beaucoup avancé depuis le début. Ce que Jugson avait tenté de prouver, que tous pouvaient se serrer les coudes, tombait un peu à l’eau pour Billy alors que leur petit groupe d’infortune était le parfait exemple qu’on ne pouvait s’acoquiner avec un moldu. En attendant, père et fils Hansen étaient blessé ainsi que Rookwood. Princesse était efficace, elle avait su l’aider plus tôt mais elle était aussi jeune et il se demandait si elle avait souvent été dans de telles situations. Restait Miranda et lui qui étaient en plutôt bon état hormis pour lui son nez un peu abimé plus tôt. Mais vraiment, il y avait pire. Il pouvait féliciter son groupe de voir que personne n’avait cédé à la panique plus qu’il ne fallait. Trainer un poids lourd aurait été une autre charge de plus et des plus inutiles. Devoir subir le moldu était déjà bien suffisant. Celui-ci tua le dernier Roin dans un mépris total et affiché avant de commencer à se disputer avec Nathaniel. Billy aurait sans aucun doute aimé prendre le parti de son meilleur ami mais il ne se sentait pas de courage d’argumenter et il allait finir une nouvelle fois par se battre avec les poings avec l’insupportable inconnu. Or Jugson l’avait dit : Collaboration les enfants. On ne lui fait pas de mal les enfants. Billy s’était donc pleinement écarté un instant pour reprendre ses esprits.

    Il faillit avoir un rire amer quand Nathaniel invoqua Jugson pour la magie : Comme si ce drogué allait exécuter leur prière. Mais la suite lui fit avoir tort alors que la voix du ministre retentit et qu’il sentit la magie lui revenir. Il ne lui fallut pas plus d’une seconde pour plonger sa main dans sa cape et aller récupérer sa baguette qu’il pointa sur le moldu alors qu’il s’apprêtait à tirer sur son meilleur ami et son boss. (Et accessoirement le père de son meilleur ami mais passons) Il y a un moment où il fallait arrêter, ce n’était pas la première fois qu’il s’attaquer aux siens et ça finissait par lui courir sur le haricot. Il jeta le premier sort qui lui vint à la tête : « Imperio ». Il utilisait les sortilèges impardonnables relativement peu souvent. Ce n’était pas des sorts qu’on utilisait dès la première occasion mais ce n’était pas la première fois et il savait utiliser celui-là. Le moldu s’immobilisa. Bien, très bien !

    « Il me fatiguait… » Déclara-t-il à l’assemblée comme pour s’expliquer avant de tourner son regard vers le moldu. On lui retira son arme. Une bonne chose de faite. Ils n’avaient plus forcément besoin de l’arme moldu qui de toute manière Billy ne savait pas utiliser mais on ne savait jamais alors que Jugson semblait bien avoir impliqué que leur retour de la magie n’était que temporaire. Billy demanda d’un ton qui ne voulait aucune réplique malgré que sous le charme le moldu ne pourrait qu’obéir où se trouvait un endroit plus stratégique. Après leur avoir répondu le métro, le groupe se mit à suivre le moldu à travers les rues Londoniennes. Les sens en alerte alors que ça semblait bien trop simple et qu’ils se doutaient qu’ils ne pourraient pas fuir d’ici sans quelconque rencontres malheureuses. C’est en descendant les premiers escaliers menant aux métros qu’ils virent les grosses araignées noires. Billy soupira. Il n’était pas spécialement phobique des insectes et autres bestioles à plusieurs pattes. Malgré tout, les Acromentulas, c’était particulièrement méchant et moche.

    Il ordonna à Brad de s’écarter. Il le détestait et il aurait été si simple qu’il se fasse croquer par l’une de ces méchantes bestioles mais il devait le garder en vie. Il l’avait bien compris. Or, lui ne pouvait pas attaquer sans rompre son sortilège d’imperio sur le moldu. Il se sentait perdu sur quoi faire alors qu’il détestait devoir rester en arrière. Il vit les quatre bestioles se jeter sur la petite princesse rousse. Franchement, il devait arrêter de donner des surnoms, c’est pour ça qu’il ne se rappelait jamais le nom de personne et il attrapa le flingue qu’il avait gardé et caché dans une poche de sa cape de manière plus ou moins maladroite avant de le lancer au moldu et de lui ordonner de tirer et de viser juste. Ces bestioles étaient coriaces et ils avaient besoin de toutes leurs forces de frappe. Ainsi le moldu pouvait être utile et Billy pouvait se concentrer pour garder son emprise sur lui.

    « Mais dès que tu as tiré, tu me la rends. » lui fit il remarquer tant bien même il ne pouvait lui répondre.

    Brad vise :

    Oui-Oui : On a beau dire, le moldu sait viser et l’a déjà montré plusieurs fois. Une des quatre acromentulas s’effondre au sol.
    Oui-Non : Il touche la patte d’une des acromentulas qui vacille mais est toujours en vie.
    Non-Non : le moldu se rebiffe et tente de s’échapper de l’emprise magique de Billy. Il est encore sous son contrôle mais il rate et la balle n’atteint rien sauf le vide.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 12 Juin 2012 - 8:35

Le membre 'Billy C. Archer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mar 12 Juin 2012 - 11:59

Ce moldu était… Il n’y avait pas de mot, pas d’expression assez puissante pour couvrir l’ampleur du dégoût qu’il m’inspirait. Quand le coup de feu partit en direction des Roins, qu’il avait pourtant fallut calmer en usant de maints efforts, je crus pendant une fraction de seconde que le barrage avait fini par céder. Mes poings se serrèrent une fois de plus et je fis un pas en avant, mais c’est à cet instant que Blondie me bouscula pour harponner le dernier cheval. L’animal s’écroula lorsque la flèche de fer lui transperça le flanc. Sa crinière tissait une toile de feu sur l’asphalte, tandis qu’il respirait lourdement et hennissait de douleur en essayant de se remettre sur ses pattes. C’était peine perdue. Deux bangs retentirent à nouveau et le Roin resta immobile. Il y avait quelque-chose d’étrange à regarder la vie s’échapper des yeux de cette créature. Ce n’est pas moi qu’on aurait surpris à verser une larme sur sa dépouille, et pourtant j’avais ce sentiment intime qu’elle n’avait pas mérité d’être achevée de la sorte, par l’être le plus impur qui soit, un vulgaire moldu qui n’avait rien à voir avec leur monde de magie.

En parlant de moldu, celui que Jugson nous avait collé entre les pattes commençait de nouveau à faire une scène. Cet individu était incroyable de vulgarité et d’absurdité. Après le petit échange qu’il avait eu avec Nathaniel Hansen, il se mit à débiter des propos sans queue ni tête que je ne cherchais même pas à interpréter. Roudoudou ? Ce débile profond n’était pas la priorité. J’avais laissé ma haine aveugler mon jugement, mais la priorité du moment était de trouver le portoloin qui nous permettrait à tous de partir d’ici vivant. Il était temps de se remettre en route, nous n’avions que trop traînasser jusque-là. Évidemment cela serait plus compliqué avec le père Hansen… Si l’on devait l’aider à avancer, ou pire le porter, il allait devenir un poids encombrant. Je n’étais pas contre l’idée de l’abandonner ici, à situation exceptionnelle mesure exceptionnelle, mais son fils ne semblait pas prêt à faire le même sacrifice. Dans un geste désespéré il s’adressa à Harvey Jugson en lui demandant de leur rendre la magie. Je n’y croyais pas, jusqu’à ce que la voix du despote nous accorde ce "cadeau". Il appelait ça comme ça lui ? Sérieusement ?!

Comme je n’étais pas encore prêt à faire confiance à un schizophrène sous opium, et à prendre toutes ses paroles pour une vérité absolue, je sortis ma baguette et marmonnais une formule. Un sourire carnassier éclaira mon visage lorsqu’une marque des ténèbres en modèle miniature flotta devant mes yeux. La magie était bel et bien de retour. Un fait qui rendait notre moldu agité. À peine avait-il été témoin de mon petit tour et de celui du médicomage qu’il pointait son vilain pistolet sur le père et son fils. Je levais ma baguette pour l’empêcher de nuire mais je me fis doubler par le jeune brun du ministère qui le soumit au sortilège de l’Imperium. Je haussais un sourcil. C’était une idée brillante en vérité ! « Parfait, au moins il ne nous rabâchera plus les oreilles avec son vocabulaire de trottoir. »

Grâce à Merlin et Morgan, on se remit en route dès que les blessés furent rafistolés. Selon Brad, qui était beaucoup plus poli et serviable depuis qu’il était sous l’emprise de Billy, l’endroit le plus sûr que nous trouverions dans les parages était ce qu’il appelait le métro. Des sortes de tuyaux souterrains que les moldus utilisaient pour se déplacer d’un point à un autre. J’imaginais cela comme notre système de cheminée, en moins sophistiqué évidemment. Bref il fut décidé que nous prendrions cette direction et c’est ce que l’on fit. Nous avancions prudemment mais rapidement, jusqu’à ce que Brad désigne du doigt une bouche de béton qui s’enfonçait dans la terre. Peut-être que nous serions plus à l’abris qu’à découvert, ce n’était pas complètement stupide. Que nenni. Notre petit groupe avait à peine descendu un escalier que quatre Acromentula adultes apparaissaient à l’angle du mur. Remuant leurs huit pattes à toute vitesse, elles se précipitaient sur nous. Il n’y avait plus qu’à espérer que Jugson n’ait pas profité de notre petite balade à travers les rues londoniennes pour nous retirer nos pouvoirs. J’armais ma baguette au-dessus de mon épaule et articulais clairement en visant une araignée : « Avada Kedavra ! »


Oui & oui : pouf, une en moins c’est toujours ça de pris.
Oui & non : le sortilège frappe mais dans la précipitation il manque de puissance et arrache simplement deux pattes à l’araignée.
Non & non : l’araignée est rapide et esquive le trait vert.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 12 Juin 2012 - 11:59

Le membre 'Lawrence Rookwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 12 Juin 2012 - 13:00


La réponse de Jugson ne se fit pas tarder. Nathaniel n'y croyait pas, mais lorsqu'il se rendit compte que la magie pouvait fonctionner, il s'agenouilla à nouveau auprès de son père pour sortir sa baguette d'une main tremblante. Vulnera Samento. Curatum Volubis. Vulnera Samento. Peu à peu, les blessures se réparaient, les brûlures disparaissaient. Son père allait mieux. Celui-ci le regardait sans doute attentivement alors que la valse des sortilèges de soin battait son plein, mais Nathaniel n'en tenait pas compte, sous peine de se voir jugé. C'était déstabilisant. Il allait se relever lorsque deux détonations le stoppèrent net. Il releva la tête pour admirer deux trous dans le mur, à quelques centimètres de sa tête. Après être resté interdit pendant quelques secondes, il comprit. Ça ne pouvait être que le moldu. Encore cet imbécile de moldu. Cela le mit dans une rage folle, et il se releva, baguette à la main, avant se retourner, prêt à lancer un sortilège d'attaque. Lequel, il ne savait pas encore. Quelque chose qui fasse mal, qui le mette hors d'état de nuire, pour que ce salaud arrête de tenter de le tuer alors que les ennemis étaient encore viv... Son regard se posa sur une tâche sombre et imposante, par terre. Le second Roin était mort. Trop concentré, le médicomage tout occupé à soigner son père n'avait pas réagi aux précédents coups de feu. Néanmoins, cela ne changeait rien au résultat : les deux Roins, créatures magiques de pure beauté, avaient été tuées par un stupide moldu qui ne comprenait pas le sens du mot respect. S'il avaient été seuls, ils auraient pu éviter ça. Ce massacre. Nathaniel croisa à nouveau le regard furibond du moldu, et s'apprêtait à réagir lorsqu'un Impero vint le frapper. Il cligna les yeux, comme retrouvant sa conscience, et entendit son ami dire une phrase résumant toute la situation. Le médicomage sourit. « Fatiguer n'est pas le mot qui convient, Billy, mais oui. Usant. Énervant. »

Sous le sortilège de l'Imperium, ce moldu était beaucoup plus coopératif. Et alors que les sorciers envisageaient l'idée de partir dans l'endroit le plus stratégique du quartier pour retrouver le Portoloin, Miranda s'approcha de lui et lui proposa de soigner l'épaule qui recommençait à le faire souffrir, maintenant que l'adrénaline et la colère avaient quitté son sang. Il acquiesça avec un sourire et la laissa s'occuper de son épaule, en prenant soin d'enlever les balles qui s'étaient logées dans ses blessures. Il serra les dents et ses poings à se briser les os, pour ne pas laisser apparaître la moindre grimace de douleur. Peine perdue. Il préférait être celui qui soigne plutôt que celui qui était soigné.

Ils se mirent en route, et arrivèrent, d'après les indications du moldu, devant une bouche de métro qui descendait sous terre. L'épaule plus ou moins soignée, Nathaniel observa les escaliers qui descendaient dans les profondeurs de la ville. Ces Moldus avaient des idées totalement farfelues et stupides. Ne craignaient-ils pas l'effondrement ? Ils n'avaient pas la magie pour soutenir les tunnels, comment pouvaient-ils oser creuser la terre en risquant l'effondrement de la ville entière ? Ce furent les pensées qui occupaient l'esprit du jeune médicomage pendant qu'ils descendaient les marches. Une ombre apparut devant deux et chassa toutes ces préoccupations futiles : une grosse ombre, méchante, poilue et à pattes. Le sorcier resserra sa poigne sur la baguette qu'il tenait à la main, et vit arriver les bébêtes droit sur eux. Billy en blessa une, Lawrence voulut en tuer une autre. Celle-ci évita le rayon de couleur verte et continuait à arriver droit sur eux. Pris par l'urgence, Nathaniel pointa sa baguette sur elle et hurla le premier sort qui lui vint à l'esprit. « Diffindo ! »

    Dé #1 – Diffindo.
    OUI, OUI ; le sort atteint le ventre de la créature, une profonde coupure s'ouvre et elle tombe sur le sol, inerte.
    OUI, NON ; le sort atteint les pattes du côté gauche de l'Acromentula. Une araignée géante à 4 pattes, c'est tout de suite un peu moins effrayant. Mais celle-ci, bien que blessée, reste furieuse. Attention au dard !
    NON, NON ; le sort part dans le vide, l'araignée est vraiment trop rapide.


L'Acromentula évita l'attaque avec une souplesse insoupçonnée pour une araignée géante. Nathaniel recula d'un pas. Il fallait se protéger. Il lança un Aegio, mais le dôme chatoyant qui s'éleva entre eux et les bestioles ne paraissait pas très solide. Le jeune homme observa les quatre créatures arriver. Il n'aimait pas les araignées... Ca n'avait jamais été son dada, et visiblement, cette petite aventure dans le métro n'allait pas changer son opinion de ces bestioles.

    Dé #2 – Aegio.
    OUI ; Il fonctionne pour deux attaques, pas plus. Si les trois attaquent en même temps au prochain tour, les loulous sont dans la miarde. Mettez-le moldu devant !
    NON ; Nathaniel est fatigué, le dôme est faible, il cédera à la prochaine attaque.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 12 Juin 2012 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 12 Juin 2012 - 13:00

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 13 Juin 2012 - 14:12

Darrin se réveilla alors que Nathaniel lançait des charmes sur lui. Il ne bougea pas. Il ne valait mieux pas entraver les sorts de soins qui lui était prodigués. Apparemment Jugson leur avait rendu la magie. En même temps, son but premier n’était pas vraiment de faire mourir les participants de son jeu. Ce n’était pas drôle, s’il ne pouvait pas les voir agoniser jusqu’à la fin. Savoir s’ils allaient réussir à s’en sortir ou pas. Les regarder se débattre.

Il regardait Nathaniel lancer ses sorts les uns après les autres. Son fils avait bien changé. Il était presque devenu mature. De plus, il lui avait sauvé la vie. C’est, pour Darrin, un motif d’entente cordiale. Même avec son fils. Il le fixa attentivement, la concentration était de mise sur le visage de son fils. Quand il eut finit, il se redressa lentement, pour être sûr que tout fonctionnait bien dans son corps. Que tous ses os étaient en place.
Des projectiles se fichèrent au dessus de lui, l’autre Roin était à terre. Ce moldu avait fini par attirer la mort sur les deux. Quand la bêtise touche la beauté, celle ci s’évanouit en haine totale qui se dissout dans l’air.
Billy, mon cher Billy, s’occupa de lancer le sortilège de l’imperium sur le moldu. La magie étant revenue, nous reprenons notre statut ce que nous avons toujours été, des demi-dieux parmi les moldus.
J’eus du mal à me relever, prenant appuis sur le mur jusqu’au quel j’avais rampé dans ma détresse. Un fois dans la position verticale, j’adressai un sourire à Billy. « C’est bien que tu aies pris cette initiative, j’avais personnellement le doloris qui me chatouillait la baguette. » Il nous sauvait de la bêtise incarnée. Malgré tout ce qu’il avait pu prendre dans la tronche, le moldu avait toujours assez de répartie pour nous agonir de sottises.
Il brandit sa baguette et lança un lumos maxima. Au moins, ça empêcherait un autre vampire de s’approcher et de venir s’en prendre à eux. À cela s’ajoutait le plaisir de retrouver la magie. Cette puissance qu’il pouvait faire apparaître dans la creux de sa main. Sa baguette, sa fidèle alliée. Pour le plaisir, et histoire de se remettre en forme, il se lança un tergeo, pour donner à ses habits une forme décente.

Billy demanda au moldu où nous pourrions aller. Nous le suivîmes, il avançait tranquillement, docilement, quel silence reposant, seulement nos respirations pour nous. Aucun bruit qui ne mériterait qu’on y prête attention, aucune source d’ennui probable qui nous chatoierait l’oreille. Il nous dirigea clairement vers un trou, une bouche. Une entrée béante, noire, qui ne présageait rien de bon.
Soudain, sortirent des Acromentules. Quand Darrin parlait de Jugson sous son dôme avec ses elfes qui lui paraissaient comme des araignées en train de s’occuper de quelque monstrueux festin, il n’avait pas tort, pas tort du tout.
Elles se dirigeaient vers la jeune fille rousse. Que diable, les créatures en avaient vraiment après les jolies jeunes filles en ce moment. Darrin s’empressa d’enlever sa veste et de la lancer au loin. « J’ai fini de m’embarrasser avec ça, on va maintenant jouer aux chose sérieuses. »
Il brandit sa baguette, ce eut pour effet d’envoyer la lumière se projeter partout autour d’eux quand elle éclata contre un mur de la bouche béante.
Il visa une araignée dans le lot et ...
« Avada Kedrava ! »

    Lancer de dé !
    #Oui, Oui L’araignée se renverse sur elle-même, sans vie. Darrin n’utilises pas beaucoup ce sort, le trouvant trop expéditif mais tient le bon bout.
    #Oui, Non L’Acromentule reçoit le jet vert mais Darrin a perdu de sa puissance, même avec la guérison de Nathaniel, elle se fait étourdir.
    #Non, Non Darrin ne maîtrise vraiment pas ce sort, il ne l’affectionne pas vraiment plus que ça.


Bien, en voilà au moins une qui se fait retenir quelques secondes le temps qu'elle reprenne ses esprits de créature venimeuse et hideuse.
Dans un deuxième temps, il lança un protego sur la petite rousse, il ne s'agissait pas de perdre un membre précieux de notre équipée.

    Lancer de dé !
    #Oui, Un protego utile contre lequel vient cogner l'araignée la plus proche
    #Non, (Tu viens de lancer un avada mon vieux, comment veux-tu qu'il te reste assez de force pour un protego, tu te fais vieux.) Le protego echoue laentablement. Trop faible.


En voilà une bonne chose, au moins, s'il ne pouvait complétement attaquer les assaillants, il pouvait protéger les assiégés. Mais l'Acromentule était d'une taille conséquente, pas sûr que son bouclier tienne assez longtemps.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.


Dernière édition par Darrin Aloysius Hansen le Mer 13 Juin 2012 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 13 Juin 2012 - 14:12

Le membre 'Darrin Aloysius Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 13 Juin 2012 - 20:40

Des araignées noires. D’énormes araignées noires. Brad n’avait jamais aimé les araignées. Alors des araignées mutantes ? Sans façon. Sauf qu’il n’était pas dans son état normal. Il ne décidait pas de ce qu’il aimait ou pas, de ce qu’il faisait ou pas. Pour tout dire, il n’avait conscience de rien. De rien à part le fait qu’il devait obéir à cette voix d’homme dans sa tête. Alors il obéissait. Pourquoi ne le ferait-il pas ? C’était juste comme ça et pas autrement. On lui ordonnait, il agissait. Point final, il n’y avait rien d’autre. C’est pourquoi lorsque l’homme lui tendit son arme pour tirer, il le fit. Il se loupa quelque peu, mais il y avait une douleur dans sa tête qui l’empêchait de se concentrer. Et puis, il devait rendre l’arme. Alors il la lui rendit.

Alors qu’il restait trois araignées, la voix de Jugson s’éleva soudainement dans les airs. « Ding, dong, terminus tout le monde descend ! Souriez, le portoloin n’est pas loin. Mais ! … Je ne suis pas content. Oh, vous vous entraidez ! Mais qu’est-ce que j’avais dit, hein ? Hein ? ‘On prend soin du moldu.’ Monsieur, lui lancer un Impero ne compte pas dans la catégorie ‘prendre soin de quelqu’un’, même si moi aussi j’aurais eu un titillement de baguette devant ce caractère. Mais tout de même ! Nous sommes ici pour surpasser nos différences ! Alors, je ne suis pas content. C’est pourquoi je ne peux que vous conseiller d’en profiter un maximum : la magie va et vient… Elle est toujours capricieuse ! Et faites attention aux Acromentulas, leur morsure n’est pas agréable du tout, je peux vous le confirmer ! Bon courage ~ »

Informations rp


ϟ La magie est encore là, mais pour combien de temps ?

ϟ Votre portoloin est un bouton stop d'un escalator qui n'est pas comme les autres puisqu'il clignote alors que tous sont à l'arrêt. Seulement il vous faut trois dés positifs pour que votre personnage comprenne la différence et en déduise que c'est le portoloin.

ϟ Les Acromentulas en ont encore après vous !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Jeu 14 Juin 2012 - 7:58



    Que ce soit lui-même ou par l’intermédiaire du moldu, Billy ne semblait pas fait pour ces armes. Certes, ce coup-ci il avait touché l’araignée mais cela n’aurait pas été le cas, l’effet aurait été le même. A peine l’avait-il ralentit. Bon ses camarades d’infortunes ne faisaient pas terriblement mieux et si la situation n’avait pas été si catastrophique il en aurait ressentit un certain soulagement. Il lâcha un juron et reprit l’arme que lui tendait le moldu en faisant la grimace. Il était tellement vexé de ne pas arriver à l’utiliser correctement qu’il aurait préféré ne pas à avoir à y toucher de nouveau. Susceptible? Pas qu’un peu. Il trépignait à présent, ne sachant quoi faire. Il ne pouvait pas garder le moldu sous imperium s’il voulait aussi attaquer les araignées. Et il n’avait toujours aucune idée où pouvait se trouver le fichu portoloin. En gros, il ramait.

    La voix de Jugson s’élevant dans les airs n’aida pas à calmer son anxiété. Surtout alors qu’il l’apostrophait personnellement. Billy aurait tout fait à ce moment-là pour pouvoir lui arracher la langue à main nue. Cela aurait pu le calmer l’espace d’un moment. Il ne put s’empêcher de protester contre toute attente : « J’évite qu’il se fasse bouffer par une acromentulas et je le fait participer…Vous ne voulez pas que je lui envois des messages d'amour et d'encouragement tant qu'on y est ? » Certes, il lui donnait des ordres mais il les donnait pour le protéger. N’était-ce pas là le plus important ? Après tous les moyens, on s’en fichait bien. Le moldu avait même intérêt à le remercier. Est-ce que Jugson l’entendrait, il n’en était pas sûr malgré qu’il semblait avoir entendu Nathaniel plus tôt. Mais à vrai dire, il s’en fichait à présent qu’ils avaient d’autres chats à fouetter. Ce qu’il gardait à l’esprit était que Jugson les avait bien menacés sur la magie. Ça venait et repartait. Si en effet, il perdait la magie dans peu de temps, il ne pourrait plus contrôler ce fichu moldu. Sans aucun doute que ce dernier apprécierait peu d’avoir été sous l’emprise d’un sortilège. Si ça ne tenait qu’à lui, Billy l’assommerait une bonne fois pour toute qu’on en parle plus mais ça non plus n’était pas à l’ordre du jour. L’autre information utile : le portoloin ne devait pas être loin. Il jeta un coup d’œil aux alentours mais en vérité pour lui rien ne semblait se démarquer du reste des environs. Trouver l’artefact n’allait pas être une partie de rigolade. Surtout que Billy n’avait jamais été doué aux puzzles : pas assez de patience pour se concentrer à retrouver les petites pièces, ça l’ennuyait grandement.

    Le problème étant qu’ils avaient encore ces acromentulas sur les bras. S’en débarrasser était une priorité. Il avait toujours le moldu sous sortilège. Il aurait pu demander à quelqu’un d’autre de prendre la relève mais entre le portoloin à rechercher et les quatre sales bestioles, il avait besoin de toutes forces de frappe possible. Prendre une décision sembla lui prendre plusieurs siècles mais finalement il se rapprocha du moldu d’un pas ou deux sans pour autant le toucher et sa baguette toujours bien en vue. Billy n’était pas un fin stratège qui analyse et prend les meilleures décisions en arrière. Son truc, c’était de foncer dans le tas et de voir ce qu’il pouvait faire sous le coup du stress et de l’imprévisibilité. Il était loin de penser qu’il prenait la bonne décision mais tant pis. Sûrement qu’il s’en prendrait une plus tard pour être si inconscient. « Bon écoute moldu. » Il pensa deux secondes à l’appeler autrement mais de toute manière il ne connaissait pas son nom. Il compensa en n'essayant de ne pas sonner trop méprisant. « Je te rends ton arme pour que tu tires sur ces bestioles. Je n’ai pas envie de me faire bouffer par un de ces trucs et toi non plus je pense donc collabore. Nous on se barre et on te laisse tranquille après…deal ? » Bon évidemment, toujours sous le sortilège il ne risquait de pouvoir répondre mais il savait qu’il pouvait au moins entendre. Il laissa ses mots imprégner l’homme avant de rajouter en haussant les épaules. « Oh et si tu nous attaques, je te jure y’en aura au moins un de nous qui t’avada kaverise et crois moi, ça fait pas du bien….Quoiqu’en général, on en sait rien vu que les gens ne se relève pas pour en témoigner. » Il lui rendit son arme. Il ne restait que peu de munitions malgré qu’il ne le sache pas mais il pourrait tirer sur les araignées.

    Billy jouait un peu au feu pour le coup et il espérait avoir raison de le faire mais il rompit le lien entre lui et le moldu et s’écarta, ses yeux toujours rivés sur lui prêt à attaquer cette fois-ci et pas forcément avec un imperium mais un sortilège un peu plus douloureux si le moldu faisait un quelconque geste hostile envers lui ou quiconque n’ayant que deux pattes.

    Il visa de sa baguette l’araignée qu’il avait touché plutôt. Elle avait une patte qui boitait et avait donc ralentit un peu mais hormis cela elle ne semblait pas prête d’abandonner. Sale teigne, pensa-t-il, je vais te griller.

    « Lacornum Inflamare ! » lança-t-il en se concentrant.

    Oui-Oui : Billy semble avoir été boosté d’avoir retrouver sa magie et le sort touche l’acromentula en plein dans le mille. Elle prend feu comme un joyeux barbecue.
    Oui-Non : Encore une fois, il se rate un peu, il lui brule sa jambe déjà touchée, c’est donc un peu inutile puisqu’elle est en vie même si ça la fait se stopper au moins pour l'instant. Elle sera déjà un peu moins embétante.
    Non-Non : Billy se loupe pitoyablement et met le feu à une poubelle derrière le groupe d’acromentula. Au moins s’ils avaient froids, ce n’est plus le cas ?



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 14 Juin 2012 - 7:58

Le membre 'Billy C. Archer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Jeu 14 Juin 2012 - 13:52

Agiles étaient les huit pattes d’une araignée. Je serrais les dents sur le juron qui s’apprêtait à sortir de ma bouche, lorsque je vis l’araignée faire un bond sur le côté et éviter le trait fatal qui lui était destiné. Hansen fils n’eut pas plus de chance. À ce rythme, la bête velue et ses copines seraient sur nous en quelques secondes. Venir ici avait été une terrible idée. Même soumis à l’influence d’un Imperium on ne pouvait pas faire confiance à un moldu ! Il fallait sortir de là. Dans ces couloirs étroits nous étions des proies faciles, il n’y avait pas moyen de s’abriter ou de se replier stratégiquement. Et Merlin seul savait quand Jugson déciderait que nous avions profité de sa clémence trop longtemps et retirerait à nouveau la possibilité d’exercer la magie. Sans perdre un instant, j’attrapais le poignet de Lexy qui se tenait à mes côtés et la poussais vers les escalators avec lesquels nous étions descendus dans ce traquenard.

« Repliez-vous vers les escaliers, elles ne pourront pas nous encercl… » Je fus interrompu par la voix amplifiée de Jugson. Ce satané renifleur de sucre de lune avait un toupet que j’avais rarement eu l’occasion de voir dans la vie. Il nous imposait la pire des humiliations en nous forçant à nous acoquiner avec un moldu, et maintenant il se permettait encore de rajouter son grain de sel. Aurait-il vraiment préféré que son précieux moldu finisse avec les dents explosées contre le trottoir ? En le réduisant à l’état de légume, Billy Archer lui avait fait une fleur. Au diable les divagations d’un lunatique, la seule information qu’il y avait à retenir de ses paroles était la confirmation que nous touchions au but. Si ce n’était pas une autre de ses mauvaises farces, le portoloin était tout proche. Et avec lui notre délivrance.

J’envoyais un coup de pied dans la tête de l’araignée qui en avait profité pour se rapprocher, faisant dangereusement claquer ses mandibules près de mes jambes. Il fallait se débarrasser de ces Acromentulas au plus vite. Elles ne cesseraient pas de venir à la charge, dans l’espoir de croquer un petit bout de chair fraîche, si on ne les neutralisait pas. Et avec elles sur le dos, cela allait être compliqué de rechercher un portoloin dont on ignorait la nature. Rien ne m’était familier dans notre entourage. Rien ne me semblait hors de place. Tout ce qu’il y avait à savoir des moldus c’est qu’ils étaient insignifiants, et donc par extension ce qu’ils accomplissaient ou construisaient l’était aussi. C’était inutile, je n’arrivais pas à me concentrer comme il l’aurait fallu de toute façon. Les araignées géantes qui voulaient faire de moi leur dégustation du jour avaient tendance à me faire cet effet. « Carbo supplicium ! » M’exclamais-je en visant par-dessus mon épaule tandis que je sautais sur la première marche des escalators.

Rien ne se produisit. Quatre Acromentulas adultes se ruaient sur nous et rien ne se produisait. Si j'en avais eu le temps j'aurais pu énumérer tous les noms d'oiseaux qui me passaient par l'esprit pour qualifier Jugson, mais les araignées n'auraient pas pu retenir leur appétit pendant autant d'années. La magie me faisait faux-bond une nouvelle fois, et le sentiment n'avait jamais été aussi cuisant. Les mains appuyées sur les rambardes des escalators, j'usais alors de mes pieds pour faire reculer la bête qui m'avait pris en chasse. C'était si désespéré que c'en devenait ridicule. Inefficace aussi, car lorsqu'une des mandibules de la créature glissa le long de mon mollet, le sang qui s'en échappa était bel et bien réel.


Dé 1 :
Oui & oui : bien visé ! L’araignée se recroqueville sur elle-même alors qu’elle est consumée par les charbons.
Oui & non : les charbons manquent leur cible mais tracent une barrière entre les araignées et le groupe. Le temps qu’ils disparaissent vous avez un moment de répit.
Non & non : rien ne se passe. Problème de baguette ? Plus de magie ?


Dernière édition par Lawrence Rookwood le Jeu 14 Juin 2012 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 14 Juin 2012 - 13:52

Le membre 'Lawrence Rookwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lexy Kark
Future Mrs Dolohov
Messages : 812 Crédits : me, myself & Kingofwall
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Infirmière étudiante
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère des neiges
Epouvantard : Le cadavre de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 14 Juin 2012 - 17:40

Elle avait réussit à exprimer une volonté d'alliance avec un moldu, une alliance qui lui déchirait la gorge. Mais Jugson était tordu et tant que sa volonté ne serait pas suivie, ils n'étaient pas sûrs de s'en sortir vivants. Lawrence lui était passé devant, avait empoigné son col avant de lui cracher tout son venin. Seulement le moldu n'était pas un petit nain tout maigre. Il ne tarda pas à lui empoigner le col puis à viser de son arme son professeur et l'inconnu. Une scène qui lui glaça le sang. Allait-il réellement faire feu sur eux ? Elle qui avait fait le premier pas voyait ses maigres efforts réduits à néant.

Elle resta figée, ne pouvant que fixer le Roins qui se ruait de nouveau sur eux. Elle n'eut pas la force de tressaillir sous les coups qu'elle n'avait jamais entendus dans le monde sorcier. Ils résonnaient dans la rue, plus encore qu'un peu plus tôt. Sous ses yeux la bête s'effondra. Et un peu plus loin, elle réalisa que l'inconnu était étendu à terre... un spectacle horrifiant de plus. Lexy était restée dans l'ombre de la rue, elle avait reculé progressivement, cédant à la panique. Ses sens se verrouillaient, elle était incapable de prononcer un mot, les bruits autour d'elle s'assourdissaient, et ses yeux ne se détachaient pas du corps étendu.

La magie était revenue, elle aurait pu montrer sa joie, mais seul son visage figé demeurait. A quoi bon se débattre ... ils ne trouveraient jamais ce fichu Portoloin. Londres était trop vaste, les possibilités trop importantes, le lieu trop inconnu... Il allait gagner.

L'éclair de l'Imperio de Billy lui flasha les yeux, comme déshabitués à la magie. Elle clignota des paupières, essayant de se réapproprier la situation. Rien n'y faisait, comme si elle même était victime de ce sort, elle se contentait d'écouter et de suivre la petite équipe, guidée par le pantin. La demoiselle laissait ses pieds esquisser les pas, le vent balayer son visage en lui collant des frissons le long de sa colonne vertébrale. Où allaient-ils ? Elle n'en avait aucune idée, on parlait de métro... de bouche... Il faisait de plus en plus froid, surtout maintenant que le calme était venu leur alourdir les épaules. Après tant d'action, elle se serait certainement sentie oppressée par tant d’inaction... mais comme amorphe, elle ne faisait que regarder devant elle, les épaules de ses compagnons.

Grave erreur, elle aurait mieux fait de prêter plus grande attention autour d'elle car une ombre vient lui gâcher la vue. Une ombre puante, poilue avec tout pleins de nyeux qui vous regardent tout humides. Une araignée géante... comment son prof appelait ça déjà ? Vite Lexy, vite... réveille toi, reste pas figée dans la peur comme ça. Sors ta baguette allez ! Elle tiqua quand les mandibules s'agitèrent en claquant. Enfin, elle porta la main à sa poche pour brandir sa baguette. Elle reculait, les deux bras en l'air, comme pour essayer d'être la plus clame possible. Les yeux écarquillés, la main tremblante, il lui était impossible de crier. Darrin sembla avoir remarqué sa détresse car il lui lança un protego, contre lequel son agresseur se heurta.

Les autres hurlaient leurs sorts, visiblement il y en avait d'autres. Elle serra la mâchoire avant de hurler à son tour.

"Confringo !"

Spoiler:
 

Mais elle ne réussissait pas à se calmer, non sa main tremblait trop, tellement qu'elle manqua l'énormissime truc qui lui bouchait la vue ! C'était comme louper une goule dans un grenier ! PIRE ! Manquer Grognard dans un couloir !

Lexy sombrait dans la panique, fixant les mandibules qui claquaient, comme pour réclamer à manger.

Spoiler:
 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Everybody's got a dark side, do you love me ? Can you love mine ?
Nobody's a picture perfect but we're worth it, you know that we're worth it
Will you love me ? Even with my dark side?



Dernière édition par Lexy C. Kark le Jeu 14 Juin 2012 - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 14 Juin 2012 - 17:40

Le membre 'Lexy C. Kark' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 15 Juin 2012 - 2:08



La magie revenue ? HOURRA ! Par chance, puisque là, ils étaient réellement dans la merde. Fallait simplement regarder les araignées, et pas des petites, des ÉNORMES araignées se diriger vers eux. C'était assez impressionnant. Miranda en eut des frissons dans le dos ! C'est écoeurant ! Dégoûtant ! HEURK ! Miranda pris ses jambes à son cou et se mie à courir, comment jamais elle n'avait couru. Bien que son corps avait froid, elle ne sentait rien, l'adrénaline prenait le dessus.

Ils étaient proches d'un trou avec des escaliers qui descendaient vers le bas. Les araignées étaient sur Lexy, puis il eut une série d'attaques... plus ou moins convaincante. Miranda voyait le spectacle, et figea un instant sous la panique. C'est que c'était intense ce qui se passait. Elle avait soudainement de la difficulté à respirer comme ci tout d'un coup, elle réalisait ce qui se passait. Comme-ci tout c'était passé avant n'avait été qu'un rêve et qu'elle réalisait que non, c'était la vraie vie. Mais dans quel cauchemar avaient-ils mie les pieds ? Le moldu tira avec son arme, puis une araignée tomba raide morte, ce qui réveilla Miranda de sa torpeur. Elle se retourna et vit l'une des bêtes se diriger vers elle. Elle leva sa baguette et lança un sort.

— AVADA KEVADRA!


DÉ #1 : Miranda est-elle une déesse de la magie ? Va-t-elle encore tuer avec deux oui ?
OUI-OUI : Miranda, décidément, t'es la femme de la situation. ET VLAN DANS LES DENTS L'ARAIGNÉE.
OUI-NON : Bah au moins toi, tu y touches ! Tu arraches une patte à celle qui est plus près de toi. Elle est ralentie.
NON-NON : C'est une malédiction, toi non plus t'arrives à rien.



L'adrénaline était décidément au rendez-vous. L'acromentula tomba sur le sol, complètement inanimé. Miranda était en feu ! La flèche dans le Roins, l'avada dans la gueule de l'acromentula... Décidément, elle se surprenait, elle en avait plus dans le ventre qu'elle ne le pensait. Malgré sa panique et l’ait quelle tremblait, elle était la seule à avoir réussi à en tuer une, et d'un seul coup ! Elle regarda à nouveau autour d'elle pour observer une autre proie à abattre. Elle vit un bouton qui clignotait, avec écrit « stop »...


DÉ #2 : Miranda, vas-tu comprendre pourquoi le bouton clignote ?
OUI-OUI-OUI : Miranda, si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer. Tu comprends que ça doit avoir un rapport avec le portoloin.
OUI-NON (ou autre combinaison) : Tu trouves ça louche, mais on y reviendra plus tard, T'AS UNE ARAIGNÉE DANS LA FACE.
NON-NON-NON : Miranda, on se souvient tous que tu n'as pas la logique dans le sang.



Sur le coup, elle se dit que c'était bizarre, puisque c'était le seul, mais l'idée changea rapidement : il restait encore plusieurs acromentulas à tuer, et avec l'état général des sorciers, elle savait que la tâche lui revenait. Par chance, elle était l'une de celle qui tait le moins blessé jusqu'à maintenant, pour ne pas dire la plus sauve. À cette pensée, elle se dit qu'elle s'en sortait bien et qu'il fallait qu'elle continue de garder son sang-froid.


Dernière édition par Miranda Carrow le Ven 15 Juin 2012 - 2:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 15 Juin 2012 - 2:08

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Darrin A. Hansen
Messages : 1851 Crédits : MOUA
Age du personnage : 46 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Bibliothécaire à Poudlard
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : L'équivalent Serpentard de l'école de Magie suédoise


Rapeltout
Patronus : Un Hibou des marais
Epouvantard : La noyade
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 15 Juin 2012 - 11:40

La bouche béante n’était pas si noire que ça, il apparaissait qu’elle était carrelée de blanc tout à l’intérieur. Décor sommaire en sorte. Sur le côté s’étendaient des rangées d’ascenseur.
Darrin s’arracha à la contemplation de la décoration moldue qui, dans leurs vies, ne méritaient vraiment un statut d’êtres humains.

Les acromentules sont sur eux. Mais il n’en reste que deux. Pour une équipe de six sorciers, avec des connaissances en sorcellerie assez étendues. Cela ne devrait pas poser de véritable problème. Darrin sourit. La baguette toujours brandie, formant le protego qui était devant la petite rousse, il sentit que son sort s’estompait. De plus, ses coéquipiers n’avaient pas réussi à atteindre les araignées qui restaient. God. Il fallait vraiment faire quelque chose pour cela s’arrête.
Jugson s’en mêla. Quoi le moldu ? Il était très bien sous impero, il ne faisait de mal à personne. Mais dans le respect des règles, quelles satanées règles ?, Billy relâcha le moldu et lui proposa même un marché. Voilà, Harvey devait se lécher les babines que nous soyons descendu jusqu’à cet extrême. Il avait aussi annoncé que la magie allait prendre fin. Mauvaise nouvelle. Il fallait vraiment mettre un terme à ce carnage une bonne fois pour toutes. Darrin regarda la petite rousse et lâcha son emprise sur le protego. Il sentait qu’il faiblissait malgré les soins. Il se tourna vers l’araignée la plus proche, en contre-jour avec le feu allumé.

"- ARAGNA EXIME !"

    Lancer de dé !
    #Oui, Oui L’araignée vole dans le brasier. Darrin se lisse la moustache invisible et dit d’un ton solennel : « Ce soir mes amis, de la patte d’acromentule accompagnée de son jus de poubelle. »
    #Oui, Non D’une puisssance moindre, le sort la fait rebondir comme un ballon de baudruche et elle glisse sur le carrelage environnant.
    #Non, Non Le sort la loupe mais touche la poubelle derrière qui se renverse, avec les flammes qui volètent un peu partout.


Et on fait tourner les araignées ! Palapala. L'araignée glisse avec son corps velu. On dirait une attraction moldue. Darrin imaginait Brad, étant enfant, se mettre dessus et tourner avec elle. Se servant de ses pattes comme levier pour diriger le corps. Mais voilà qui s'éloigne avec de l'énorme chance elle pourra se faire mal en tombant dans les escaliers. En attendant, c'était une chose velue en moins pour eux. Il n'en restait qu'une.
Après avoir relâché la tension accumulée par le sort, Darrin voit quelque chose dans sa vision périphérique qui attire son attention.

    Lancer de dé !
    #Oui, Oui, Oui Un bouton joli bouton qui clignote tout près des ascenceurs. Que cela est étrange. Cela ressemblerait à un portoloin que ça ne m’étonnerait pas.
    #Oui, Non (et tous les dérivés) Une lampe a grillé dans l’affrontement, génial, on va se la jouer à l’aveugle !
    #Non, Non, Non C’est bien, tu peux voir qu’une autre araignée est en train de s’attaquer à quelqu’un d’autre.


Tiens, une lampe explose. De la lumière en moins, c'est ce qui nous manquait pour se faire dévorer complètement. Darrin n'était pas nyctalope. Darrin n'était pas une salope non plus. Mais Darrin avait bien envie de s'enfuir présentement. Trouver ce foutu portoloin pour dégager et rentrer chez lui. ENFIN !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My name is Hansen, bitch.


Dernière édition par Darrin Aloysius Hansen le Ven 15 Juin 2012 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 15 Juin 2012 - 11:40

Le membre 'Darrin Aloysius Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 15 Juin 2012 - 17:52


La voix de Jugson retentit dans les airs, et Nathaniel resserra sa main sur sa baguette. Il ne fallait pas s'énerver contre ce bouffeur de sucre de lune totalement déjanté. Aider le moldu, sérieusement ? Il fallait être complètement frappé pour ne pas comprendre que s'ils étaient autant dans la merde, face à ces quatre Acromentulas, c'était justement à cause du Moldu.. Et de Jugson. Surtout à cause de Jugson. Le moldu n'avait fait que tuer les Roins alors qu'ils auraient pu les calmer, tout simplement. Et le vampire. Il avait également tué le vampire... Les dernières paroles du maître du jeu lui arrachèrent un frisson. La magie pouvait repartir, comme ça, d'un coup ? Nathaniel regarda le Moldu à ses côtés, Billy qui lui rendait son arme en tentant de lui expliquer la situation, même s'il ne pouvait pas réagir. Il ferma les yeux. S'ils voulaient se sortir de là vivant, il fallait qu'ils fassent des efforts. Mais une fois en sécurité, Nathaniel n'aurait qu'une envie : celle de faire payer à ce stupide Moldu sa blessure. Les sorciers leur étaient supérieurs, et il fallait bien qu'il le comprenne un jour... Seul le secret magique était la cause de cette ignorance.

Les araignées progressaient, se déplaçaient beaucoup trop vite. L'intervention de Jugson n'avait pas provoqué de pause dans l'action de ces bestioles, et elles se rapprochaient de plus en plus. L'Aegio que le Médicomage avait lancé n'allait pas tenir. Son père lança un second protego sur Lexy pour la protéger un peu plus, mais Lawrence se fit attaquer. Les sorts fusaient, mais aucun n'aboutirent, ni les siens, ni ceux des autres. Une poubelle flamba. Et ces araignées monstrueuses qui avançaient toujours plus vite... Miranda réussit à en toucher une, et Nathaniel la regarda s’effondrer sur le sol avant de relever les yeux. Il en restait encore trois, plus ou moins indemnes.

Une lampe explosa au moment ou il allait à son tour lancer un Avada contre l'une des araignées.. Le médicomage sursauta et releva les yeux. La bouche de métro était devenue plus sombre, et les araignées noires devenaient plus difficiles à viser. « Avada Kedavra !! » hurla le fils Hansen à son tour. Il fallait qu'il en tue une, une au moins...

    Dé - Avada Kedavra.
    OUI ; OUI. L'araignée la plus proche s'écroule, morte.
    OUI ; NON. Nathaniel vise mal, et le sort heurte le plafond. Attention petits insectes, le plâtre peut encore vous tomber dessus!
    NON ; NON. Le sort part au loin - again-, et l'araignée qu'il a voulu tuer attaque, gare au coup de patte.


Sa main tremblait sans doute un peu trop, ou bien la pénombre l'avait trompé. Il avait sans doute mal visé, en tous cas, l'éclair de couleur verte loupa l'Acromentula de peu, et éclaira un instant la scène avant de heurter le plafond juste derrière elle.

    Dé - La pénombre suffit-elle à faire en sorte que Nathaniel remarque le bouton clignotant?
    OUI ; OUI ; OUI. Tiens, un bouton..?
    NON ; OUI... Tu as d'autres choses à penser...
    NON ; NON ; NON. Occupe-toi de l'araignée, mon petit... Son dard est plutôt proche...


Il fronça les sourcils en apercevant un bouton clignotant derrière les araignées. Juste derrière elles. Entre ces trois bestioles restantes et eux cinq, en fait. Comment n'avait-il pas pu le remarquer avant ? La pénombre l'avait mis en valeur. Nathaniel plissa les yeux pour mieux voir : des trois boutons près des escalators, deux étaient éteints. Seul celui-ci fonctionnait. Etrange, pour une bouche de métro inutilisée par les Moldus. Le Médicomage ouvrit la bouche : il fallait avertir les autres. « Là-bas, il y a un bouton, c'est peut-être le portoloin... Juste derrière les gentilles bébêtes... »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Ven 15 Juin 2012 - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 15 Juin 2012 - 17:52

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 15 Juin 2012 - 21:15

Yo, il récupérait son caractère de merde. Enfin il pouvait être lui, à nouveau lui. Ces bestioles étaient comme les pires racailles de la rue et il en faisait partie. Ils avaient besoin de lui pour s’en sortir mais l’utilisaient à mauvais escient. Quels connards. « Alors papa va vous punir parce que vous ne prenez pas soin de moi ? Me donne pas d’ordre. Le premier qui me touche encore je l’envoie pourrir en enfer. ». , vociféra Brad qui était bien énervé par ses incapables qui, même avec leur magie, n’étaient bons à rien. Il aurait pu en rire s’il en avait eu le temps mais une des araignées l’attaqua et il s’abaissa laissant la bestiole terminer sa courses dans les poubelles. Plus que trois.

Il connaissait la sortie, pas eux. Quelques instants plus tôt il ne contrôlait rien et avait détesté cette sensation. Le frère ou la sœur de la première le fit basculer en avant avec sa patte pour le faire glisser à elle. « Bordel de merde non salope, tu ne m’auras pas, pas plus qu’eux ! » On ne l’appelle pas THE BIG BOSS pour rien. Qu’est-ce que vous dites de ça bandes de fillettes. Sauf la blonde … il roula les yeux. Enfin c’était une garce.

Rapidement, il s’avança près du truc (qui le ramènerait sans doute chez lui) avant qu’on ne lui barre la route. L’autre blessé l’avait trouvé et il n’avait pas envie de rester en arrière. Que les faiblards restent en arrière, il s’en foutait pas mal mais lui ne resterait pas. Hors de question. Il avait son arme, ils ne pouvaient pas l’attaquer ou se feraient engueuler par Dieu qu’il s’en branlait qui. Il lui restait deux balles pour deux araignées. Ils allaient le laisser ici s’il n'en gardait pas une pour lui. La dernière, ils ne la leur donnerait pas. Bon sang fallait-il qu'il fasse tout lui même ? Une balle en moins. Ne restait plus que l'araignée des poubelles. « La dernière je la garde pour vous au cas où vous décideriez de me faire un coup de pute. Votre magie ne vaut rien contre une balle dans la cervelle. » Il terminait sa petite tirade pleine de menace, quand une foutue voix retenti déclarant qu'un bidule allait partir dans trente secondes. Brad continuait de menacer les monstres, quand ils s'agitèrent, le coup parti, mais ne toucha que le vide. Ils avaient tous disparu.

Informations rp



ϟ Et voilà les poulpes ! C'est fini ! Vous avez survécu au jeu tordu de Jugson ! Le portoloin est parti et vous a emmené dans le Chemin de Traverse. La suite de l'event se déroule là-bas.



♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe VII
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs