The Lion's Legacy [ MISSION ] - Page 2



 



The Lion's Legacy [ MISSION ]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Ailleurs
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 22 Juin 2011 - 12:58

    Eireann n'avait pas la témérité des rouges, c'était clair. Elle avait sa dose de courage et de hardiesse, mais rien de comparable à celle des lions. Elle avait de l'ambition, mais c'était uniquement parce qu'elle savait qu'elle pouvait faire plus au niveau de son boulot, pas par envie d'un autre statut ou de plus de pouvoir. Elle était maligne mais elle ne pensait pas forcément à réfléchir avant d'agir... Cependant, elle était bien une Pousfouffle : elle était compatissante et surtout, elle était prête à tout par amitié. Elle n'était pas amie avec Ashley Lakefield mais elle l'appréciait, encore peu, certes, mais c'était suffisant.
    La fille de Lakefield n'allait pas bien du tout et Eireann ne pouvait en supporter d'avantage. Comment aurait-elle pu savoir qu'elle avait une telle peur des gobelins ? Parce que ça ne pouvait être que ça. Elle était en larme alors que l'irlandaise était persuadée que cette fille était pleine de courage : c'était une peur incontrôlable de la créature, pas une simple peur de mourir ou autre. C'était ce gobelin qui lui faisait peur... Et il n'était pas content le gobelin : pas d'épée. Pas d'épée, pas de trésor. Pas de trésor : pas de cadeaux pour les filles. Il s'était dangereusement rapproché d'Ashley avec sa dague, son sourire ayant disparu pour laisser place à un rictus chargé de colère. Eireann se posta sans réfléchir entre la jeune étudiante et le gobelin qui avait besoin de deux à trois heures de récurage.

    « Il n'y a pas d'épée, vous le voyez tout comme nous.
    - Rien ne dit qu'elle n'est pas cachée et que cette Gryffondor n'est pas capable de la trouver.
    - Si vous attendez de nous qu'on la cherche, je vous conseille de changer de tactique. » dit Eireann, la voix tremblante.

    Les menaces, ça n'était pas son truc. En même temps, elle n'avait pas besoin de baguette pour essayer de mettre une raclée à ce gobelin. Après tout, Poudlard enseignait aux élèves comment se battre sans baguette et elle avait été assez douée dans cette matière... Bon d'accord, elle avait toujours réussi à mettre à terre ses adversaires à cause de maladresses chanceuses : le nez qu'elle avait cassé à sa camarade en étant un exemple flagrant. Le gobelin agita sa dague en direction d'Ashley, signifiant qu'elle allait devoir chercher un petit quelque chose.
    Eireann, elle, ne voulait pas quitter leur assaillant des yeux. Elle ne le sentait pas, enfin, de façon figurée bien sûr, parce que son odeur corporelle... Elle aurait très bien pu réveiller ce bon vieux Abelforth. D'ailleurs, Eireann en profitant pour jeter un coup d'oeil rapide autour d'elle : la crypte était magnifique. Les murs étaient blancs, une odeur d'encens planait dans l'air, malheureusement masquée par la puanteur du gobelin, et Abelforth reposait dans une tombe en verre, parfaitement conservé. S'il était là depuis effectivement une vingtaine d'année, ça ne se voyait absolument pas. Il y avait aussi une superbe couronne végétale pendue sur l'un des murs. De longues branches de lierre s'entremêlaient en retombant sur le sol, elles étaient jonchaient de chèvre-feuille et d'autres plantes. Eireann regarda le gobelin avec insistance avant de se tourner vers Ashley.

    « On va faire ce qu'il dit, on va se débrouiller. »

    Et, tandis qu'Eireann gardait un oeil sur le gobelin, Ashley alla voir ce que cachait cette couronne. Gripsec, lui, n'en ratait pas une miette. Il se sentait près du but, il sentait que la victoire était proche mais il savait aussi qu'il était possible qu'il n'y ait rien et que tout s’effondre. Il gardait les yeux rivés sur la gamine rouge et un sourire malsain s'afficha soudain sur son visage. Ce qu'il voyait lui laissait bien penser que la suite des événements lui était favorable. Eireann se tourna alors et vit qu'Ashley venait de mettre la main sur un tableau représentant Abelforth lui-même. C'était leur chance. Le tableau se mit à parler de lui-même.

    « Bienvenue, chère élève de Gryffondor. Je suppose que tu recherches l'épée du grand Godric toi aussi, n'est-ce pas ? Ma chèvre en est la clé, elle détient le secret. Sais-tu quel est son nom ? »

    ***

    Oui : Lorsqu'Ashley dit le nom de la chèvre, une épée apparait dans ses mains mais il s'agit d'une copie, chose que personne ne pourra voir.
    Non : Lorsqu'Ashley dit le nom de la chèvre, une sorte de dalle du sol se déplace et laisse l'accès à une pièce secrète.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 22 Juin 2011 - 12:58

Le membre 'Eireann N. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 23 Juin 2011 - 19:37

    La Gryffondor d'ordinaire courageuse et prête à tout était à deux doigts de supplier pour que sa mère vienne la chercher. Eireann avait beau se mettre devant elle pour éviter que le gobelin ne s'approche trop près, Ashley ne pouvait retenir ses sanglots. Elle n'avait qu'une envie : retourner au château, plonger sous la couette et pleurer à chaudes larmes. Avec Johanna près d'elle si possible. Malheureusement, le menu choisi n'était pas à la carte et elle devait continuer d'être dans la même pièce que cette vile créature. Il agitait sa dague dans sa direction et son coeur manqua un battement. Qu'allait-il lui faire ? Qu'avait-elle fait pour qu'elle mérite tel traitement de la part du gobelin ? Elle se sentait faible et n'avait même pas la force de lutter contre la peur. Elle voulait tout simplement qu'il parte, disparaisse à jamais de sa vue et de sa vie.

    «On va faire ce qu'il dit, on va se débrouiller. »

    Tremblante et en larmes, la jeune fille s'éloigna de la créature sans pour autant le lâcher du regard; Elle ne voulait pas manquer le moindre de ses mouvements, de peur qu'il ne s'en prenne à elle et qu'elle ne puisse se défendre. Ou tout du moins, partir en courant et en appelant à l'aide. Plus elle s'éloignait, plus elle semblait retrouver un semblant de contrôler sur ses tremblements. La crypte n'était pas grande cependant, elle devait donc se contenter de quelques mètres de distance. Elle croisa le regard d'Eireann quelques secondes puis leur tourna le dos dans l'espoir que l'adulte surveille Gripseck pour elle.

    La couronne végétale n'avait rien de très attrayant pour la jeune préfète. Les fleurs, ce n'était pas sa tasse de thé. Elle ne pouvait cependant nier la beauté de l'objet. Elle la décrocha du mur avec une étrange facilité. Une telle chose ne devait-elle pas être collée avec de la glue permanente ? De ses mains tremblantes, elle tourna la couronne avec le plus de délicatesse possible. Ce n'était qu'une simple couronne végétale, présente pour décorée l'endroit. En relevant les yeux vers le mur cependant, elle vit un tableau. Comment était-il arrivé ici elle ne saurait le dire. Tout ce qu'elle savait c'est qu'il était là et représentait Abelforth. Surprise, elle jeta un regard furtif vers le corps inanimé prenant place dans le cercueil puis de nouveau vers le tableau qui se mit soudainement à parlé. Cette journée était tout sauf normale.

    « Bienvenue, chère élève de Gryffondor. Je suppose que tu recherches l'épée du grand Godric toi aussi, n'est-ce pas ? Ma chèvre en est la clé, elle détient le secret. Sais-tu quel est son nom ? »

    Le nom de l'animal s'échappa de ses lèvres. Abelforth lui-même lui avait donné son nom alors qu'elle était devant la fresque du musée quelques minutes auparavant. Elle ne fut pas prête à tenir l'épée de Gryffondor dans les mains, mais c'est ce qu'elle était en train de faire à présent. L'objet était apparu du nul part et avait prit place dans ses mains sans qu'elle ne sache comment. Si la peur semblait s'être évanouie sous la surprise, elle revint en grande force lorsqu'elle sentit un poids soudain sur son dos. Eireann n'aurait pu faire ça. De plus, le cri que venait de pousser le Gobelin lui résonnait encore dans les oreilles. Elle cria à son tour. De terreur. Cette créature tentait à tout prix de lui prendre l'épée des mains. Hystérique, Ashley lâcha l'épée et s’élança jusqu'à la sortie de la crypte, où l'attendait la chèvre qui refusait de bouger pour la laisser passer. Sachant qu'elle ne pouvait affronter l'animal la Gryffondor s'assit sur le sol et pressa ses jambes contre son torse. Les sanglots qui secouaient son corps la paralysaient. Respirer devenait un problème mais elle s'en fichait. Le gobelin l'avait touché. Lui avait sauté dessus et elle n'avait rien vu venir. Elle ferma les yeux tandis que ses larmes dégoulinaient les unes après les autres sans qu'elle ne puisse, ni ne veuille, les arrêter. Cette mission était la pire des choses qui auraient pu lui arriver. La pire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 23 Juin 2011 - 22:38

    « Ne tentez pas quoi que ce soit mesdemoiselles, vous le regretteriez. » dit-il avait de sortir de la crypte en passant devant Ashley, recroquevillée sur elle-même : elle eut un nouveau sanglot à cet instant.

    Eireann courut immédiatement vers la jeune Lakefield. Elle avait à peine comprit ce qu'il s'était passé : Ashley s'était d'un coup retrouvée avec l'épée dans les mains puis le gobelin lui avait littéralement sauté dessus et elle s'était effondrée près de l'entrée de la crypte alors que la chèvre s'était entêtée à ne pas vouloir laisser l'adolescente sortir.
    L'irlandaise prit place à côté d'Ashley et commença à lui tapoter l'épaule en lui disant que ça allait, que l'autre gnome était parti mais ça n'aidait. Alors, Eireann prit Ashley dans ses bras et elle la serra. Elle avait lu quelque part que serrer le système nerveux d'une personne avait le pouvoir de la calmer nerveusement. Elle pouvait sentir tous les soubresauts de la jeune fille à mesure que les larmes sortaient de ses yeux pour rouler sur ses joues et finir leur course un peu partout sur leurs vêtements. Eireann avait complètement oublié que la jeune rouge lui avait tapé sur le système un peu plus tôt : elle la voyait mal et elle voulait l'aider. Tant pis pour leur mission ratée, tant pis pour cette épée ! Qu'il se pique avec ce débile de gobelin ! Qu'il s'y empale même !

    « Il est parti. Il est parti Ashley. Il ne reviendra pas, il a eu ce qu'il voulait. Calme-toi. On s'en fout de tout ça, on est en un seul morceau, c'est tout ce qui compte. »

    Elles restèrent ainsi de longues minutes. Eireann ne trouvait pas ça trop long ou dérangeant : elle avait une cousine presque soeur et un petit frère alors les crises du genre, elle connaissait, et elle savait presque gérer surtout ! Elle voyait en Ashley une jeune fille à protéger, pas une fille faible ou chétive, non, une fille qui avait besoin qu'on l'épaule quand elle perdait pied, quand elle était bien trop dépassée par certaines choses, comme cette peur des gobelins. Elle l'aida à se relever. La jeune fille sécha ses dernières larmes tandis qu'Eireann jetait un dernier coup d'oeil à la crypte.
    Elles s'avancèrent alors vers la sortie mais elles furent bloquées immédiatement par la jolie Berte. La chèvre bloquait l'accès et semblait ne pas vouloir que les deux sorcières sortent. Eireann tenta de pousser doucement la chèvre : elle reçut un coup suffisamment puissant pour finir les fesses par terre. Le bruit de son postérieur atterrissant sur le sol avait raisonné dans toute la pièce. Abelforth, enfin... son tableau n'avait rien raté de la scène. S'il avait été du genre à sourire, il l'aurait fait, c'était certain ! Ashley tenta elle aussi de passer mais elle réussit heureusement à esquiver un coup de tête. Eireann se releva et regarda fixement la chèvre. Elle fronça les sourcils et réfléchit... Il fallait comprendre...

    « Non mais qu'est-ce qu'elle a cette chèvre ? Je suis l'amie des bêtes m'enfin là, j'ai du mal. Tu vois quoi Berte ? Va manger la couronne de fleurs si t'as faim ! »

    Elle avait légèrement perdu son sang-froid... Chose qui ne lui arrivait que très rarement avec les bêtes ! Elle regarda Ashley, se tourna vers la couronne, puis regarda le tableau... Elle regarda une nouvelle fois la chèvre et ouvrit grand les yeux : « Elle détient le secret... Ash ! » Elle secoua brusquement la jeune fille avec un grand sourire sur le visage ! « C'est la clé ! C'est elle qui détient le secret ! C'est elle qui a l'épée ! C'était trop facile ! » Elle se tourna vers la chèvre encore une fois et demanda avec une voix sincère : « Berte, c'est toi qui sais où est l'épée, n'est-ce pas ? » La chèvre la regarda sans ciller mais Eireann comprit...

    L'irlandaise se mit à paniquer d'un coup, elle eut très chaud, elle commença à trembler, à s'inquiéter... Non, elle ne pouvait pas faire ça, elle ne pouvait pas. Personne ne savait, personne ne devait savoir. Surtout pas une gamine de l'Ordre, pas une jeune fille. Elle ne pouvait pas. Et surtout, elle ne contrôlait pas encore sa transformation, pas à chaque fois. Ça lui demandait une énergie considérable et elle n'était pas certaine de pouvoir le faire. Elle paniquait, c'était bien ça, et Lakfield s'en rendait compte. Elle regarda longuement sa coéquipière et prit sa décision : « Ne panique pas. »
    Elle commença alors le processus. Pendant qu'elle se concentrait sur ses émotions et ses muscles, elle retirait ses vêtements, un par un, gardant le strict minimum par pudeur. Ashley ne comprenait pas et c'était normal. Elle sentit sa peau se tendre puis tirer. Elle sentait ses os changer, se réduire, se déformer. Elle sentait ses muscles se contracter. On disait que les premières transformations étaient toujours longues et douloureuses...



    Oui : Eireann se transforme en Harpie Féroce assez vite sans trop souffrir.
    Non : La transformation dure plusieurs minutes arrachant des cris de douleur à la sorcière.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh


Dernière édition par Eireann N. Callaghan le Jeu 23 Juin 2011 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 23 Juin 2011 - 22:38

Le membre 'Eireann N. Callaghan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 13 Aoû 2011 - 19:03

    Son sang battait dans ses tempes, sa tête était sur le point d'exploser et ses yeux la brûlaient tellement qu'elle ne pouvait que les garder à demi-ouvert. Elle n'éprouvait à présent que du dégoût. Voir un gobelin l'effrayait, être en compagnie d'une créature pareil la terrifiait, mais que l'un d'eux la touche ? Cela la rendait malade. Elle réprimait ses hauts le cœur du mieux qu'elle le pouvait mais elle ne pouvait cacher les frissons qui parcouraient son corps.

    Elle ne sentait et n'entendait plus rien autour d'elle. Complètement submergée par le souvenir du contact qu'elle avait eu avec ce... ce monstre, Ashley ne pouvait se concentrer sur autre chose que le fait qu'il l'avait touchée. Un flux de salive lui indiquait qu'elle était sur le point de vomir mais elle se retint à la dernière seconde. Si elle ne réagissait pas au monde autour d'elle, elle avait tout de même conscience qu'Eireann la tenait et s'il y avait quelque chose qu'elle détestait c'était qu'on vomisse sur elle, ainsi, elle fait tout en son pouvoir afin que cela n'arrive pas à sa pauvre coéquipière qui n'avait vraiment pas demander à être ici. A s'occuper d'elle.

    Inspirant une grande bouffée d'air, la Gryffondor calma tant bien que mal son pauvre cœur effrayé et arrêta enfin de pleurer. Se relever tenait d'un effort surhumain mais avec l'aide d'Eireann, elle y arriva. Tenir sur ses jambes était difficile mais elle ne montrait rien. Se servant de ses manches pour sécher ses larmes, Ashley laissa passer l'ancienne Poufsouffle la première. La chèvre ne semblait pas avoir changer d'avis cependant et la force du coup de tête de l'animal surprit la préfète. Si la situation était comique, elle n'était pas prête à en rire. Elle avait besoin de sortir d'ici et de respirer de l'air frais. Le souvenir de la présence du Gobelin l'affolait plus qu'elle ne voulait l'admettre. Elle s'approche donc et tenta une deuxième fois de sortir. Ce n'est que grâce à ses réflexes de joueuse de Quidditch et grâce à la mésaventure d'Eireann qu'Ashley échappa au coup de la chèvre. Madame était donc capricieuse.

    Pendant que sa coéquipière s'énervait, la jeune fille faisait tout ce qui était en son pouvoir afin de ne pas craquer à nouveau. Elle avait réellement besoin de sortir de là. Le regard que lui lança la jeune femme n'aidait pas. C'était un 50/50 entre la réalisation et la panique. Pas un très bon mélange après ce qu'il venait de se passer. Posant une main sur le mur afin de ne pas s'effondrer au sol, Ashley faisait de son mieux pour garder un rythme cardiaque normal.

    « Elle détient le secret... Ash ! » C'est cool mais je suis pas un prunier, pensa l'adolescente, tandis qu'Eireann la secouait. « C'est la clé ! C'est elle qui détient le secret ! C'est elle qui a l'épée ! C'était trop facile ! » Ah ouais alors là, trop facile quoi, se disait-elle en se retenant de lever les yeux au ciel. Ce n'était pas le moment de provoquer une nouvelle dispute. « Berte, c'est toi qui sais où est l'épée, n'est-ce pas ? » Et voilà que les chèvres parlent ? Elle voulait bien croire que les sorciers pouvaient se transformer en animal... bon croire était un grand mot... elle le savait de par son cours de métamorphose et pour l'avoir vu de ses propres yeux, mais de là à ce que les animaux parlent ? Non, il y avait des limites.

    C'est hyper cool qu'Eireann ait compris que Berte était la clef, ça les rapprochait un chouia en plus de la sortie, mais comment allaient-elles pouvoir exploiter la piste ? A moins qu'un dictionnaire anglais-chèvre existe c'était impossible.

    Alors qu'Ashley commençait petit à petit à reprendre contrôle de son corps et de sa personnalité habituelle, elle vit que c'était au tour de l'adulte de paniquer. Apparemment c'était chacun son tour. Ses yeux qui s'étaient à présent ouverts entièrement se plissèrent devant l'attitude de la Poufsouffle.

    « Ne panique pas. » A moins que tu rappelles le gobelin je crois que j'ai pas vraiment besoin de paniquer... encore.

    Les yeux plissés devinrent de vrais soucoupes en voyant Eireann se déshabiller. Ok je suis lesbienne mais pas à ce point-là, pensait-elle en se mettant une main devant les yeux. Il y avait peut-être encore les sous-vêtements, mais c'était déjà bien trop de nudité pour la pauvre adolescente dont la libido faisait son apparition à la moindre occasion. Et jusque là, ce n'était qu'en présence d'une certaine amie blonde.

    Si son cœur accélérait ses battements, ce n'était plus par peur mais par nervosité. Sa coéquipière était à moitié nue devant elle et commençait à changer de forme. Si la première partie de cette phrase pouvait être quelque chose de... bien, la deuxième était suffisamment tue l'amour pour calmer ladite libido. Et au vu des cris que poussaient Eireann, ça n'avait pas l'air agréable. De quoi dégoûter une adolescente et calmer l'envie de devenir animagus.

    A présent que la jeune femme était transformée en... en quoi exactement, cela Ashley n'en avait pas la moindre idée, elle était censée faire quoi ? La jeune Gryffondor se gratta l'oreille, les sourcils levés en direction d'Eireann. C'était à son tour de faire des exploits...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 20 Aoû 2011 - 14:01

    Eireann hurlait de douleur... Mais sous forme de hululement : elle se transformait en harpie féroce. Elle n'avait pas assez expérimenté sa forme animale et parfois, la métamorphose pouvait être cruellement douloureuse, voire insupportable. Là, c'était un supplice. Pourquoi ? Le stress, la magie des lieux, son état actuel... Bref, elle crevait littéralement sur place. Elle tremblait, souffrait, voulait mettre fin à son supplice. Elle avait déjà ressenti ça mais à chaque fois, c'était aussi dur, dur de supporter tout ça, dur de surmonter cette épreuve. il était impératif qu'elle travaille sa transformation afin de la maîtriser parfaitement et de ne plus en pâtir.
    Eireann étendit ses ailes douloureuses, faisant craquer ses os ainsi que le cartilage en contact avec eux. Elle avait une subite envie de voler, de partir d'ici et d'aller flirter avec l'air, son élément par excellence. Elle avait envie de liberté, de nature... De chasse aussi : elle pouvait voir les mulots et autres rongeurs qu'elle appréciait sous sa forme animale gambader tranquillement tout autour d'elle. Ça aussi, elle allait devoir le gérer : son instinct de rapace. Elle ne contrôlait pas sa forme animale, elle ne contrôlait vraiment pas tout ça. Elle réussissait à garder sa conscience humaine mais ses instincts se faisaient forts, bien trop forts pour qu'elle y résiste bien longtemps. Elle devait faire vite pour ne pas déraper.

    Berte la regardait, comme si elle savait. Non, elle savait. Cette chèvre était magique après tout, elle était pleinement intelligente, elle savait. Elle possédait elle aussi une sorte de conscience, quelque chose qui faisait d'elle un être exceptionnel. La communication était-elle réellement possible ? Oui, oui parce que Berte était spéciale. Eireann vola jusqu'à la chèvre, sentant l'air s'insinuer délicieusement entre chacune de ses plumes. Elle était en extase à chacun de ses vols ce qui rajoutait de la difficulté dans le contrôle de son côté animal. Elle se posa tout près de Berte, sans rompre le contact visuel. La scène était atypique, les sons audibles incompréhensibles... Sauf pour les deux bêtes.

    « Mon maître aurait été fier. Il aurait été fier de constater que les sorcières capables d'arriver jusqu'au but soient nobles et bonnes. Je peux le sentir, là, sous ta forme animale.
    - Euh... Merci... »


    C'était tout ce qu'avait trouvé à répondre Eireann. Elle ne s'était pas attendue à un tel discours. En général, lorsqu'elle communiquait avec les animaux, ça n'avait rien à voir avec une réelle conversation. Là, c'était surprenant, épatant. Cette chèvre avait quelque chose, ça se sentait, ça se manifestait. Eireann en perdait presque le but de tout ça, elle en oubliait pourquoi elle était là mais elle devait se recentrer et mener à bien sa mission, leur mission.

    « Est-ce que vous... tu sais comment on peut faire ? Pour trouver l'épée ?
    - Oui. L'épée est là où elle aurait du être depuis bien longtemps. toi et ton amie êtes dignes d'elle, c'est certain. Vous êtes capables de la récupérer.
    - Elle est là où Godric Gryffondor l'a laissée ?
    - Non. Elle est là où le mage noir pensait la trouver la toute première fois, là où il a trouvé la relique...
    - Le tombeau... Merci Berte ! Merci !
    - Faites vite, le gobelin ne va pas tarder à comprendre... »


    Eireann s'inclina devant la chèvre et recula suffisant pour reprendre sa forme humaine. Là aussi, ce fut extrêmement douloureux mais elle réussit à se contrôler : le but, elle pensait au but, à la réussite de la mission qui était à la portée de leurs mains. Il lui fallut cinq bonnes minutes pour retrouver son apparence complète. Elle pouvait lire pleins de choses sur le visage de la jeune Lakefield sans vraiment réussir à la comprendre mais c'était peu important : elle avait froid et se rappela soudain qu'elle était quasi nue alors que le temps n'était pas à la bronzette. Elle se rhabilla très vite, tant qu'elle le put du moins : elle était épuisée. Sa transformation l'avait vidée mais elle devait faire un dernier effort, elle devait se rendre auprès de la tombe d'Albus Dumbledore...

    « La véritable épée est dans la tombe de Dumbledore, là où elle aurait du être dès le départ. Il faut y aller mais je ne pourrai pas entrer dans le parc de suite : tu vas devoir y aller seule pendant que je négocierai avec le gardien pour te rejoindre. »

    Être au Ministère pouvait s'avérer très utile parfois, Eireann espérait que ça lui serve aujourd'hui.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 24 Aoû 2011 - 13:18

    La scène aurait pu être comique si Ashley n'avait pas su que cet horrible oiseau était en fait Eireann. La définition d'horrible en cet instant présent était : d'une mocheté surprenante. En tant que fana de quidditch et d'amoureuse de vol, la rouge et or avait une certaine obsession envers les animaux volants, mais elle devait avouer qu'une harpie c'était moche. Elle avait beau être fan des Harpies de Hollyhead, il lui serait à présent difficile de ne pas imaginer cet animal à la place des joueuses. Beurk.

    Non en fait, la situation était comique. De voir une harpie et une chèvre converser comme ça ? C'était à en mourir de rire. A tel point qu'il était impossible pour Ashley de rire. La tête penchée sur le côté, elle tentait de comprendre ce qui était en train d'être dit. C'était ridicule elle le savait, mais qui n'a jamais essayé de comprendre ce que disait un étranger lorsqu'on l'entendait parler dans sa langue natale ? Le cerveau avait une étrange manière de vouloir se cultiver. Apprendre à parler Harpie et Chèvre était loin d'être sur sa liste, mais elle ne pouvait pas nier qu'elle était curieuse.

    Elle n'eût pas vraiment le temps d'y réfléchir bien longtemps parce qu'à peine quelques cris et bruits plus tard, Eireann redevenait humaine. Ce coup-ci, Ashley lui tourna le dos, histoire de s'éviter les images mentales qui allaient la suivre pendant un certain temps.

    « La véritable épée est dans la tombe de Dumbledore, là où elle aurait du être dès le départ. Il faut y aller mais je ne pourrai pas entrer dans le parc de suite : tu vas devoir y aller seule pendant que je négocierai avec le gardien pour te rejoindre. »

    Pardon ? Elles avaient fait autant de chemin pour au final retourner à Poudlard ? Et elle devait y retourner toute seule ? La bouche ouverte de stupéfaction, Ashley regardait Eireann comme si elle avait deux têtes. Si l'ancienne Poufsouffle était vidée de sa transformation, ce que la rouge et or pouvait concevoir, elle était particulièrement fatiguée de par sa rencontre émotionnelle et physique avec ce foutu gobelin. De plus, elle n'était pas dépourvue de cerveau au point de s'imaginer qu'il avait disparu. Le subterfuge serait bientôt découvert. Les gobelins avaient un don pour reconnaître le vrai du faux, puisqu'apparemment l'épée était une fausse. Yay.

    - Gardien ? Quel gardien ? On s'en fou du gardien, j'y vais pas toute seule !!!

    Elle avait conscience d'agir comme une gamine capricieuse, mais il n'était pas question qu'elle s'aventure toute seule jusqu'à Poudlard et dans l'enceinte même sans elle. Le gobelin la boufferait toute crue elle le savait. C'était quoi ce délire ? « foutons la trouille à pauvre Ashley qui a peur des gobelins ? ». Elle savait que sa peur était ridicule par rapport à d'autres qui eux, avaient des peurs bien plus rationnelles, tel la peur des serpents par exemple. Tout à fait commun. L'originalité n'avait jamais fait de mal à quiconque pourtant, si ?

    Ses pensées s'éparpillaient dans tous les sens, mais elle devait se rendre à l'évidence. Elle devrait retourner à Poudlard, accompagnée d'Eireann, puis aller jusqu'au cimetière, seule, au risque de retrouver cette fichue créature ridiculement hideuse sans que personne ne puisse y faire quoique ce soit. En plus d'être moches, ils étaient malins. Genre des serpentard, mais en plus vicieux.

    Le regard que lui lançait sa coéquipière la fit tout de même avancer. La chèvre fit un pas sur le côté, sérieusement comme si elle avait deux jambes au lieu de quatre pattes, pour la laisser passer, et la normalement courageuse Gryffondor dut s'empêcher de partir en courant, dans l'espoir d'échapper au gobelin. Il n'était pas encore là, il n'avait donc pas encore compris que l'épée était une fausse. Un soupir de soulagement ne fut pas suffisant pour lui faire oublier la pression qui régnait sur ses épaules à présent.

    En silence, elles sortirent de la forêt bien plus vite qu'elles ne l'avaient traversées et prirent la direction de Poudlard. Le silence pesait. Toutes deux épuisées par les évènements, elles n'avaient aucune envie de parler. Ashley ne pouvait s'empêcher de regarder autour d'elle en permanence, dans la peur que le gobelin revienne. Elle n'avait plus qu'une envie : retourner dans son lit douillet, tout oublier.

    L'entrée de Poudlard n'était plus très loin à présent. L'anxiété commençait à monter. Les mains moites, elle les essuyait du mieux qu'elle pouvait sur sa cape sans que cela n'arrange les choses. Elle n'avait aucune raison de paniquer n'est-ce pas ? L'entrée à Poudlard était réglementée. Même un gobelin ne pouvait pas entrer sans l'autorisation du Gardien. Elle devait y croire.

    A présent arrivées à destination, elles durent se séparer. Ashley inspira puis disparut dans la foule d'élèves qui revenaient tout juste de Pré-au-Lard, certains hyper excité, d'autres qui semblaient s'être ennuyés secs. Elle ne prit pas le temps d'analyser tous les visages mais il lui semblait avoir vu celui de Johanna. Une boule se forma dans sa gorge et elle serra les poings. Ses mains étaient devenues sèches d'un coup. Se frayer un chemin n'était pas facile, mais elle arriva à s'éloigner d'eux, dans la direction qu'il fallait. Ne restait plus qu'à s'assurer que personne ne lui suivait. Elle jetai des regards en arrière régulièrement pour en être sûre mais certains arbres étaient suffisamment larges pour que des élèves, ou des horreurs de gobelins puissent s'y cacher. En gros, la parfait cachette pour une attaque surprise.

    Elle prit sa baguette dans la main, qu'elle ne sortit pas de sa poche, et continua d'avancer jusqu'au cimetière. Elle n'avait jamais été à la tombe de Dumbledore. C'était morbide. Elle allait donc voir, en vrai de vrai, le corps inerte du célèbre directeur et mentor d'Harry Potter. D'un côté, c'était très excitant. De l'autre, c'était particulièrement intimidant. La tombe en elle-même ne devait pas être difficile à identifier. Du moins elle l'espérait. Si le Lord avait changer quoi que ce soit, l'épée aurait été découverte plus tôt. C'était donc que personne n'était venue depuis perpet'.

    La tombe était un peu comme celle d'Abelforth. Les deux frères étaient dans la même position à vrai dire. Tombe en verre, mains croisées avec leurs baguettes entre les doigts. C'était perturbant.

    Il ne lui restait plus qu'à ouvrir la tombe. Sa propre réflexion lui fit lever les yeux au ciel.

    - Et maintenant je fais comment ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 27 Aoû 2011 - 18:33

    Eireann avait réussi à négocier avec Deirdre Grognard pour pouvoir pénétrer dans le parc : elle était déjà venue une fois sur invitation de Nora pour une histoire de bébête, d'intervention du Ministère et blablabla... Elle joua là-dessus pour obtenir son droit d'accès : « Le professeur O'Broin a sûrement oublié de vous prévenir, vous savez comment elle est... » Et à force de blabla et de tournures bien choisies, elle réussit à faire flancher la terrible concierge de Poudlard. Elle sourit en passant le portail, se rappelant tout ce qu'elle avait fait du temps de ses études et ce que son frère lui racontait sur ses propres péripéties... Les Callaghan ne devaient pas être dans son coeur, c'était certain.

    Elle alla bien vite vers la tombe d'Albus Dumbledore. Comme chaque élève de Poudlard, elle s'y était rendue une fois. C'était un lien à voir, quelle que soit l'orientation politique face à la réalité. Dumbledore restait une figure emblématique de cette école et Eireann avait toujours regrettée de ne pas avoir pu connaître l'école à son époque. Elle l'aurait admiré cet homme, elle le savait. Elle aurait aimé l'écouter, elle l'aurait suivi, supporté. Lorsqu'elle arriva devant le monument, elle ne pu retenir un frisson : maintenant qu'elle était à l'Ordre, tout prenait une nouvelle dimension. Elle savait qu'elle faisait elle aussi revivre les idéaux que cet homme avait défendus en perpétuant son travail sous les ordres de Wallas. Elle savait qu'elle avait fait le bon choix, elle le sentait en se tenant là, face à la dépouille de Dumbledore. C'était un moment intense, comme un arrêt dans le temps, une pause dans tout ça, quelque chose de puissant et de beau. Elle en avait presque envie de pleurer mais elle se retint, reprenant en main ses émotions : elle avait une mission.

    Comment ouvrir la tombe sans avoir l'impression de la souiller, de la profaner ? C'était là tout le problème des deux jeunes femmes. Elles ne pouvaient se résoudre à abîmer le moindre centimètre carré de cette tombe, c'était tout bonnement impensable. Il fallait trouver comment faire...
    Un détail attira alors l'oeil d'Eireann. Elle remarqua un arbuste majestueux aux fleurs odorantes et blanches : elle l'avait déjà vu quelque part. Elle fronça les sourcils puis une immense sourire s'afficha sur son visage. Elle l'avait vu devant le monument d'Abelforth. Ce pouvait-il que l'épée soit là ? Sous cette plante ? Eireann le croyait : Abelforth n'aurait peut-être pas douvert la tombe de son frère. Pourquoi pensait-elle ça ? Tout simplement parce qu'elle, elle ne pourrait pas profaner la tombe de Ciaran. C'était une chose que le sang ne pouvait faire, elle le savait, c'était le lien familial, un lien fraternel était bien trop fort.

    « Je suis certaine qu'elle est là !. » dit-elle en pointant l'arbuste du doigt. « Il y avait le même à côté de la tombe d'Abelforth, ce n'est pas une coïncidence.... » Elle leva sa baguette aussitôt : « Defodio !. » La terre s'écarta alors d'elle-même, juste au pied de l'arbuste, pour laisser place à une cage de verre somptueuse dans laquelle se trouvait l'épée. La cage de verre n'était pas verrouillée mais les deux filles savaient que seul un gryffondor pouvait l'ouvrir...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 5 Sep 2011 - 14:14

    C'était une légende. L'homme qu'elle avait en face d'elle, allongé mort dans sa tombe. C'était une légende. Un homme vieux et fou selon certains, mais un homme légendaire. C'était un Gryffondor aussi. Comme elle. Il avait beau être mort, elle le respectait. Pour tout ce qu'il a fait en son temps. Pour son combat contre Lord Voldemort au temps d'Harry Potter et même avant. Profaner la tombe était donc une idée qu'elle n'appréciait guère. Surtout qu'elle ne voyait aucune épée. La tombe était en verre et l'intérieur était particulièrement bien visible. L'arme de Godric Gryffondor n'y était pas.

    La jeune préfète serait sûrement rester ainsi à se torturer l'esprit pendant longtemps si Eireann n'était pas arrivée, comme la super héroïne qu'elle était. Et n'y voyez là aucun sentiment sarcastique. A cet instant précis, l'ancienne Poufsouffle était bel et bien une super héroïne. Son oeil était l'arme parfaite. Jamais Ashley n'aurait remarqué l'arbuste. Les fleurs, c'est des fleurs. Un arbre c'est un arbre, tout se ressemble... Mais lorsque l'épée leur apparut, enfermée dans sa cage de verre, la Gryffondor ne put s'empêcher d'admirer la nature. Elle était bonne élève et s'en sortait en botanique, mais elle préférait les plantes magiques, les arbustes, elle s'en fichait royalement.

    D'un pas lent, la rouge et or s'approcha de la cage, comme si elle avait peur que l'épée ne se découvre des pattes et s'enfuie en courant. Elle avait tant appris sur cette épée, que s'en était intimidant. Se retrouver devant une arme d'une telle valeur, c'était énorme pour une simple élève comme elle. Seulement, elle n'était pas là pour observer l'épée, mais pour la prendre et l'envoyer à Wallas. La cage ne semblait pas avoir de verrou, ni rien qui permettait de penser qu'elle était fermée. Ashley leva les yeux vers Eireann et elle sut qu'encore une fois, c'était à elle de passer à l'action. Comment l'ouvrir cependant ? Comment est-ce que la cage saurait qu'elle était une Gryffondor ? Y avait-il un mot de passe ?

    A force de se pencher en avant afin de mieux voir la cage, Ashley manqua de se vautrer au sol. Elle posa une main sur la cage dans l'espoir de se rattraper. Sans espoir, son pied vint se caler contre une racine qui n'était pas là, cinq minutes auparavant, et ses fesses atterrirent violemment sur l'herbe. A présent assise et le coccyx douloureux, elle regarda la cage s'ouvrir doucement. C'était aussi simple que ça. Un simple contact peau/verre et l'épée venait à elles. Et dire qu'elle avait du se casser la figure pour le découvrir. Elle reprit position sur ses jambes, empoigna l'épée et la sortit de la cage qui l'eût abriter pendant si longtemps.

    Son coeur fit un bond dans sa poitrine. L'arme était d'une beauté suprême, mais il fallait qu'elle la rende. L'ordre du Phénix en avait besoin. Elle la tendit à Eireann. Sa coéquipière était la seule à pouvoir contacter William Wallas et l'Ordre le plus vite possible. Ashley devait retourner au château et cacher l'épée serait impossible. Il fallait donc que la poufsouffle la prenne et l'emmène au QG. La jeune femme l'accepta et s'éloigna en direction de Pré-au-Lard, d'où elle transplannerait. Pas besoin de se dire au revoir, elles se reverraient rapidement.


MISSION TERMINEE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2

The Lion's Legacy [ MISSION ]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Pré-au-Lard :: Ailleurs