(F) Alice TORVALD - Héritiers - Policière // Katee Sackhoff



 



(F) Alice TORVALD - Héritiers - Policière // Katee Sackhoff
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Administration :: Avis de recherche :: Scenarii :: Scenarii pris
Anonymous
Invité
Invité

(F) Alice TORVALD - Héritiers - Policière // Katee Sackhoff Empty
Ce message a été posté Ven 13 Avr 2012 - 20:47

ALICE TORVALD
FREE ♦️ RESERVED ♦️ TAKEN

(F) Alice TORVALD - Héritiers - Policière // Katee Sackhoff Aliceit
ϟ FEAT : Katee Sackhoff
ϟ DATE DE NAISSANCE & ÂGE : Novembre 1993
ϟ ASCENDANCE : Sang-pur enregistrée par le Ministère de la Magie comme une sorcière basique de niveau 4. Née d’une union illégitime et non reconnue, le statut de son père ne fut jamais officiellement pris en compte et elle hérita uniquement de celui de sa mère
ϟ MÉTIER : Policière, rêve de devenir tireuse d’élite
ϟ MAISON : Gryffondor
ϟ FACTION : Héritiers
ϟ ETAT CIVIL : Célibataire
ϟ CARACTERE : véritable tête-brûlée, exigeante envers elle et les autres, bagarreuse, acharnée, impétueuse, brusque, directe, franche, fonceuse, instinctive, indisciplinée, courageuse, loyale, rieuse, charmeuse, frimeuse, malicieuse, rancunière, sarcastique, beaucoup plus sensible qu’elle ne le fait croire, a du mal à trouver sa place, peur de l’abandon donc de se lier aux autres, sait peindre et jouer de la musique


ϟ HISTOIRE ϟ
    - C’est qui mon papa à moi ?

Depuis qu’elle était en âge de comprendre qu’un couple se composait ordinairement d’un papa et d’une maman, Alice avait commencée à poser toutes sortes de questions. Elle se heurtait souvent à des réponses évasives. Jusqu’à ses 13 ans, tout ce qu’elle savait de sa naissance c’est que sa mère l’avait eu jeune et que son père s’était volatilisé dans la nature sans la reconnaître. La vérité elle la découvrit presque par hasard en feuilletant un vieux recueil de Poudlard. Sur une photo datée de l’été 1990, elle reconnut sa mère au bras d’un garçon séduisant dont les cheveux blonds et la frimousse rieuse la ramenèrent brutalement au reflet qu’elle croisait tous les matins dans le miroir. John Pritchard disait l’imprimé. Avant même que sa mère le confirme, elle sut qu’elle était l’enfant illégitime de cet homme, parti faire sa vie ailleurs pour honorer la tradition sang-pur et fonder une famille avec une épouse choisie par ses pairs.

Jusqu’à ses 5 ans Alice fut surtout élevée par son grand-père qui soulageait en partie sa fille de ses devoirs maternels, afin de lui permettre de ne pas freiner son début de carrière au Ministère. Lorsqu’il décéda avec sa seconde fille dans l’effondrement d’une boutique du Chemin de Traverse, Alice grandit entre un père inexistant et une mère effondrée qui passait plus d’heures au bureau pour s’occuper l’esprit qu’à la maison pour veiller sur elle. Après l’école elle était donc confiée à la garde de nounous qu’elle épuisait les unes après les autres. Enfant turbulente et farceuse, c’était sa façon à elle d’attirer l’attention et de récupérer sa mère au moins quelques heures, le temps qu’elle trouve une remplaçante qui voudrais bien s'occuper de son petit diablotin.

Entrer à Poudlard fut une révélation. Le Choixpeau avait à peine effleuré sa tignasse qu’il l’envoyait rejoindre la maison des hardis Gryffondor, un endroit où elle se sentit très vite chez elle. Elle se faisait facilement des amis et rejoignit l’équipe de Quidditch au poste de batteuse dès la troisième année. Poulard fut aussi le temps des révélations sur sa naissance et de la rébellion. Une période plutôt trouble qui fit grandir sa colère mais aussi sa ténacité. Quand elle quitta le Collège elle intégra la Brigade Magique où son énergie et ses capacités furent très vite remarquées malgré son insubordination naturelle. En seulement quelques années elle obtint d’ailleurs sûrement le record des mises à pied ! Cela ne l’empêche pas d’être d’une grande loyauté envers les siens, en étant venue à considérer la Brigade comme une seconde famille.

La mort de Voldemort ne l'a pas attristée personnellement, elle n'a pas versée une petite larme en sa mémoire, mais elle l'a perturbée comme tout le monde. Le système qu'il avait établi n'était peut-être pas parfait, aucun ne l'est, mais Alice n'avait connu que celui-là et dans sa sévérité elle était parvenue à lui trouver une efficacité hors du commun. Personne ne bronchait sous le règne du Lord, les choses filaient droit et la paix régnait. Rejoindre les rangs des Héritiers fut une évidence. Les moldus étaient des êtres stupides et inférieurs, elle n'avait aucune envie d'aller agiter des bannières en leur nom, mais pas plus qu'elle n'avait envie d'aller leur passer les chaînes aux poings et aux pieds pour s'en servir comme de moutons.


Nora Torvald ♦ Mère
(c) ...
Alice a souvent essayé de détester sa mère mais elle n’y est jamais parvenue. Elle l’aime beaucoup trop pour ça, malgré ce qu’elle voudrait faire croire. Elle a longtemps était en colère contre elle, pour lui avoir caché l’identité de son père, mais en grandissant elle comprit que cela n’avait pas dû être facile de son côté non plus. Elle avait été forcée de l’élever seule en refusant d’abandonner sa carrière et sans personne derrière elle pour ramasser les pots cassés en cas de pépin. Alice admire cette force de caractère qui la caractérise, et dont elle a hérité, mais cela doit être écrit dans le marbre que mère et fille n’auront jamais une relation facile. Si aujourd’hui elles se prennent tendrement dans les bras, demain elles pourraient bien se reprocher la Lune !
Faust Waltz ♦ Attrape-moi si tu peux
(c) silkstocking
Quand elle arrive à Poudlard la fougue d'Alice ne passe pas inaperçue mais Faust, un élève de sixième année, n'hésite pas à venir se frotter aux griffes du bébé tigre. Pendant deux ans il lui prouve qu'elle a encore beaucoup à apprendre avant de rentrer dans la cour des grands fauves, puis il quitte le Collège. Alice ne recroise sa route que lorsqu'elle gagne son indépendance à son tour et qu'elle est devenue une bien jolie jeune fille. Dommage pour Faust elle a la rancune facile et lui met un admirable râteau lorsqu'il essai de la séduire. Depuis ils jouent tous les deux les prolongations, testent leurs limites, se tournent autour, font un pas en avant puis deux en arrière. Qu'un fuit et l'autre le suit, qu'un suive et l'autre le fuit.
Elijah Rookwood ♦ Figure paternelle
(c) ...
« Le Vieux », comme on l’appelle avec respect dans la Brigade, en s’assurant que ses oreilles ne traînent pas à portée, est très vite devenu un modèle pour Alice. Les faits d’arme qu’il a accompli par le passé, et la poigne avec laquelle il dirige sa « maison », lui valent son plus grand respect et une loyauté sans faille. S'il n'avait pas su déceler son talent derrière son sale caractère, cela ferait longtemps qu'on l'aurait éjecté de la Brigade. Malgré toutes les heures qu’elle a passé au trou, il a toujours fini par l'en faire sortir pour la remettre sur le terrain. Il est ce qu'elle a de plus proche d'un père, ou du moins de l'idée qu'elle s'en fait. On dit même qu'elle est une des rares à pouvoir se permettre quelques familiarité avec le vieil homme.
Lawrence Rookwood ♦ Supérieur casse-bonbons
(c) crédits
Alice a grandie seule avec sa mère mais Lawrence a tout du grand-frère relou qui ne vous lâche jamais les basques. Il est son supérieur hiérarchique, par son rang de tireur d'élite, pourtant ça ne l'empêche pas de se confronter fréquemment à lui. Il adore venir lui chercher des noises sous n'importe quel prétexte, lui refiler le sale boulot sans donner d'explication, la faire tourner en bourrique. On dirait qu'il le fait exprès. Elle sait qu'il le fait exprès d'ailleurs, ça l'amuse sûrement, mais à chaque fois elle mord à l'hameçon. Une fois elle lui a même collé son poing dans la figure et ça lui a valu plusieurs jours de trou... Deux gosses se chamaillant pour l'attention du père ? Peut-être bien.
Cicéron Livingstone ♦ Gentil clown
(c) ...
Alice connaît sa mère pour être du genre à embrasser les causes perdues à bras le corps mais elle doit reconnaître que Cicéron est un cas tout à fait fascinant dans son genre. Elle n'a jamais rencontré de personnalité aussi faible et lâche, un véritable mystère de la nature. C'est une bonne patte au moins, elle reconnaît qu'elle ne le verrait pas faire de mal à une mouche, mais elle a du mal à comprendre comment sa mère a pu se faire un ami de cet homme. Trois ans que cela dure pourtant, et avec le temps elle a fini par l'adopter elle aussi. Dans le fond elle aime bien Cicéron, surtout parce qu'elle trouve ça terriblement facile de le mettre dans l'embarras avec très peu d'effort. Il la fait rire, à ses dépens peut-être, mais il la fait rire !
Jules et Caleb Pritchard ♦ Demi-sœur-frère
(c) LJ
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
Isaac Emerson ♦ Mentor psychopathe
(c) ...
Isaac est celui qui l’a pris sous son aile pour lui enseigner les ficelles du métier. Il avait déjà une sacrée réputation à l’époque, ce fut un honneur de pouvoir apprendre à ses côtés. C’était une sorte d’icône, un exemple à suivre. Peu à peu l’instructeur devint un mentor, un ami presque. Elle pouvait se confier à lui, exprimer ses craintes tant sur le plan professionnel que personnel, sachant qu’une oreille attentive l’écoutait. Lorsqu’Isaac fut arrêté puis reconnu coupable pour les crimes atroces de neuf jeunes femmes, en 2015, ce fut une bien mauvaise surprise. Alice se sentit trahie, choquée, et à la fois déçue. Malgré tout elle n’est jamais parvenue à étouffer complètement les sentiments de respect et d’amitié qu’elle éprouvait pour son mentor. Depuis l’annonce de son évasion elle est prête à tout pour le retrouver cependant. Elle en fait une affaire personnelle, surtout que sa mère qui l’a envoyé en prison à vie risquerait bien de subir les foudres du serial killer.
Nom et Prénom(s) ♦ Lien
(c) crédits
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla


♦ A Savoir ♦

  • Si le prénom est modifiable, l'avatar l'est beaucoup moins ou alors il faudra vraiment parvenir à m'en convaincre. Katee Sackhoff a cette expression malicieuse et à la fois adorable qui convient parfaitement à l'image que je me fais d'Alice. J'en ai un peu marre aussi de toujours voir les mêmes têtes sur un RPG... Mais comme Sackhoff n'est pas non plus une célébrité très connue des sites d'avatars, j'en mets quelques uns à votre disposition : et de 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, et 9 !
  • Je ne demande pas à ce que vous soyez le dieu du rp ni un sprinteur de fond. Moi-même je ne vous cache pas que j'ai mes limites ou que mes études passent avant un forum, mais ce n'est pas la peine de vous engager avec ce personnage si vous devez déserter au bout d'un mois. Alice est importante pour plusieurs d'entre nous.
  • Si vous êtes motivé, plein d'idées farfelues, prêt à vous livrer à tout un tas d'aventures folles, alors n'hésitez pas à vous lancer. Vous aurez le droit à une avalanche de câlins et notre reconnaissance éternelle ! Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

(F) Alice TORVALD - Héritiers - Policière // Katee Sackhoff
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Administration :: Avis de recherche :: Scenarii :: Scenarii pris