Cicéron C. Livingstone



 



avatar
Vivienne Lestrange
Messages : 639 Crédits : myself
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Mangemort
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : aucun
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 11:45



Cicéron Cornélius Livingstone
Le courage est l’apanage des héros mais c’est bien connu qu’ils ne font pas de vieux os !

♦ Je suis né le 25 août 1972 à Ste-Mangouste. Mon père est un sorcier basique de niveau 2 et ma mère est une sorcière basique de niveau 3, ce qui fait tout logiquement de moi un(e) sorcier basique de niveau 3. ♦
♦ J'appartiens aux Poufsouffle et ce sera ainsi pour la vie. Côté opinion politique, je penche plus vers les Héritiers, leur cause m'est toute acquise ! ♦
♦ En dehors de tout cela, je suis célibataire. Je suis professeur de sortilèges et directeur de Poufsouffle. ♦

PRÉSENTEZ-VOUS !
Cicéron Livingstone est un homme angoissant de banalité. Avec lui pas la peine de vous attendre à monts et merveilles ; ce n’est ni un aventurier ni un amateur d’imprévisibilité. Sa vie entière repose sur une partition sans fausse note, qu’en musicien scrupuleux il s’accorde à interpréter avec la constance d’un métronome. Il se lève tous les jours à 6h12, prend son café avec deux sucres, s’oblige à lire au moins deux chapitres de son livre de chevet avant de s’endormir, etc. Ces habitudes viennent rythmer son quotidien bien rangé, lui laissant croire qu’il pourrait en avoir le contrôle. Absurde diriez-vous, et ce n’est pas impossible que l’esprit fiévreux s’abritant derrière ces petites manies en soit conscient, mais c’est ainsi, en compartimentant sa vie, que Cicéron s’accommode d’un monde qui le terrifie à bien des aspects. Il a beau être honnête, loyal, travailleur, il n’est pas de ceux qui se révèlent dans l’adversité. C’est un pleutre. Cela ne le rend pas spécialement fier, mais l’effort qu’il devrait fournir pour combattre sa nature lui paraît bien plus insurmontable encore que de s’en accommoder. Alors à la place de tendre lui-même la main pour récolter les lauriers de la gloire, il préfère s’attirer la sympathie de ceux qui les possèdent déjà. C’est tout aussi satisfaisant et beaucoup moins dangereux comme ça ! En vérité, Cicéron tient trop à son petit confort pour oser le remettre en question. On pourrait le croire égoïste, pourtant le Poufsouffle a bon cœur. Malgré une conversation de trottoir souvent aussi intéressante que la compagnie d’un Véracrasse, c’est un homme avenant et courtois qui fait preuve d’une extrême patience. Cela fait de lui un bon professeur, mais ses élèves aiment profiter de ses faiblesses. Pas envie d’obtenir un devoir supplémentaire pour le weekend ? Il leur suffit de se plaindre que les autres professeurs les ont déjà surchargés de travail pour que Cicéron capitule. Envie de rire un coup ? Qu’ils éternuent assez bruyamment dans son dos en sortant d’un coin d’ombre et ils auront sûrement la chance d’entendre le pauvre bougre bégayer pendant au moins cinq minutes. En définitif, voilà un personnage médiocre comme on en croise au quotidien. Loin de laisser un souvenir impérissable, son manque d’audace et de volonté le font aisément passer pour monsieur tout-le-monde : un quidam sans intérêt, votre voisin de pallier, l’homme auquel vous vous excusez machinalement après avoir heurté son épaule au milieu d’une rue bondée.

Son caractère médiocre, Cicéron le doit en partie à une existence médiocre. Déjà quand il vint au monde il était le bébé le plus chétif et le plus pleurnichard de la crèche de Ste-Mangouste. Il ne laissait aucun répit à ses parents, qui devaient le bercer des heures durant avant de l’endormir et se lever plusieurs fois par nuit pour faire taire ses geignements. C’était comme si cet enfant avait déjà décrété que la vie serait trop difficile pour lui. En comparaison de son grand frère, il faisait pâle figure. Edward était un garçon vaillant et bien bâti qui faisait chaque jour la fierté de son père. Cicéron enviait sa force de caractère et lui jalousait férocement l’affection d’un géniteur qui ne voyait en lui qu’une suite perpétuelle de déceptions. Tout ce dont il avait besoin était d’un minimum de reconnaissance, mais tandis qu’il faisait des efforts incommensurables pour plaire et gagner la considération de ses pairs, un simple fait de son frère suffisait à réduire son labeur à néant. Cicéron en vint à penser qu’il était un incompris et un martyr. C’était plus facile que de reconnaître qu’il était peut-être trop fade et indolent. Il était de ces natures faibles qui se complaisent facilement dans leurs malheurs et qui souhaitent pourtant par-dessus tout que rien ne change. L’injustice était son lot quotidien et sa mère était son unique réconfort. Il en avait pleuré des larmes impuissantes et envieuses entre ses bras ! Elle était la seule à lui passer ses nombreux caprices. Lorsqu’elle lui contait les histoires des plus grands sorciers de ce monde, Cicéron se persuadait facilement qu’à lui aussi l’avenir lui réservait une destinée hors du commun. Il n’avait qu’à attendre sagement et cela lui tomberait dessus à un moment ou à un autre. Il lui tardait ce jour où il rayonnerait de gloire sous le regard déconfit de son frère vaincu et le visage ému de son père qui reviendrait sur son jugement. Il l’appellerait enfin « fils », sans cet éternel ton d’ennui qui caractérisait tellement le son de sa voix lorsqu’il s’adressait à lui.

Les rêves de revanche que Cicéron nourrissait secrètement dans son cœur furent cependant une perte de temps et d’énergie supplémentaire dans sa vie. En 1981, le Seigneur des Ténèbres était au sommet de sa puissance et rien ne semblait pouvoir entraver sa course vers le pouvoir. Parmi ses nombreux alliés figuraient notamment les trolls des montagnes : des créatures aussi violentes que stupides qui sillonnaient les campagnes anglaises en semant la destruction dans leur sillage. Le jour où Cicéron fit leur rencontre, il lui semblait pourtant que c’était un soir de juillet comme un autre qui venait de commencer. Sa mère avait dressé la table dans le jardin pour profiter de la nuit étoilée. Des papillons de nuit voletaient autour des chandelles éclairant les plats vides, tandis que Mr Livingston discourait sur la politique. Cicéron avait le ventre plein de gâteau à la crème et somnolait à moitié en se laissant bercer par le ronronnement de la conversation. Il n’était même pas en train de trépigner pour faire comprendre qu’il trouvait le temps long, et pour une fois il parvenait même à savourer l’instant paisiblement. Il se sentait presque heureux, ce qui était assez rare pour qu’il ne se soit jamais douté de ce qui s’apprêtait à arriver.

Lorsque la brise de vent qui soufflait entre les feuilles des arbres apporta une odeur pestilentielle avec elle, Edward se mit à ricaner en accusant son frère de s’être un peu trop détendu. Une nouvelle joute verbale entre les deux garçons se préparait, mais la réplique que le plus jeune s’apprêtait à rétorquer resta bloquée au fond de sa gorge. Il manqua de s’étouffer avec en voyant apparaître quatre silhouettes trapues et massives dans la pénombre. Quatre trolls armés de massues énormes les dévisageaient de leurs petits yeux stupides et méchants. À partir de cet instant tout devint confus dans son esprit. Son père avait sorti sa baguette tandis qu’il hurlait à sa femme de les emmener à l’intérieur. Les mains tremblantes de sa mère s’étaient alors refermées autour de son bras et elle l’avait traîné dans la maison avec son frère. Ils étaient terrifiés, Cicéron pleurait et reniflait bruyamment alors que des détonations magiques ne cessaient d’exploser dans le jardin. Mr Livingstone livrait un combat acharné pour protéger sa famille, mais ses sortilèges rebondissaient sur ses assaillants et à un contre quatre il fut rapidement dominé. Un hurlement recouvrit bientôt les grognements des trolls et Cicéron sut ce que cela voulait dire. Le visage de sa mère était livide. C’était la première fois qu’il la voyait dans un tel état et cela suffit à le réduire au silence. Il était au-delà des larmes, au-delà de la peur. Lorsque sa mère le poussa dans le placard sous l’évier de la cuisine, il ne protesta même pas et se pelotonna en boule en fermant les yeux et en plaquant ses mains sur ses oreilles.

La nuit il arrive encore que Cicéron se réveille en sursaut, les draps et le front couverts de sueur, tandis que les hurlements de sa famille résonnent à ses oreilles. C’est un petit garçon tétanisé par la peur que les aurors avaient tirés des décombres le lendemain du carnage. Au milieu des débris, le seul meuble qui n’avait pas été réduit à l’état de copeaux était le placard dans lequel l’avait caché sa mère. Dans son malheur l’enfant avait eu de la chance. Devenu orphelin et n’ayant pas de famille proche pour s’occuper de lui, Cicéron fut placé dans un orphelinat sorcier alors qu’il allait bientôt fêter son neuvième anniversaire. Après cette épreuve on le trouva profondément éteint. Son quotidien était monotone, tout lui semblait terne et sans intérêt. Lui-même était d'une fadeur à faire pleurer les araignées. Il était indemne, bien que semblable à une coquille vidée de sa quintessence. Les autres enfants se détournèrent bien vite de ce garçon pour qui la vie semblait une affaire sérieuse ou tout du moins une cause perdue d’avance. Cicéron n’eut jamais beaucoup plus de succès auprès de ses pairs, même en rejoignant Poudlard. Il fut envoyé dans la maison de Poufsouffle où il retrouva le simulacre d’un foyer rassurant, mais il était plus souvent l’objet des brimades que des franches camaraderies. Certains étaient tout de même gentils avec lui, peut-être parce qu’ils avaient compris que sa compagnie silencieuse, sa modestie, ainsi que sa dignité tragique étaient celles qui caractérisaient les êtres blessés.

Cicéron fit sa vie de son côté, préférant ne jamais faire preuve d’audace particulière. Son père était un homme fort et il était mort, son frère avait toujours eu plus de courage que lui et il était mort, sa mère était d’une dévotion sans égale et elle était morte, Harry Potter avait porté le rêve de toute une génération sur ses épaules et il était mort. Non, décidemment, les héros ne faisaient pas de vieux os, et aussi vide de sens qu’était la vie elle était encore préférable à la mort. Son deuil achevé, Cicéron parvint même à trouver un certain réconfort dans son existence. À l’école il avait découvert qu’il était plutôt adroit pour les sortilèges, quant à la vie elle réservait des petits plaisirs qu’il apprit à apprécier. Il ne fut jamais très doué avec les femmes, mais il se damne volontiers pour un bon bourbon accompagné de chocolats à la liqueur ! La paix et la sécurité : après tout c’est tout ce qu’il demande. Chevronné à ses principes et abhorrant toute forme de désordre, cela parut évident pour lui de se ranger derrière les Héritiers à la mort du Seigneur des Ténèbres. Il était trop lâche pour militer pour l’Ordre et trop impressionnable pour rejoindre les rangs de Mervyn Kark. De plus cela faisait 14 ans qu’il travaillait sous les ordres de Lewis, à Poudlard, et il lui parut plus sage de rester dans ses bonnes grâces. La vie au château est tout pour lui, il ne s’est jamais senti aussi en sécurité que là-bas alors hors de question de le quitter. Le monde en-dehors de ces murs est fou.

DÉCRET MINISTÉRIEL.
Vous devez répondre sans faille à nos questions.
Que pensez-vous du ministre de la magie ?
Qu’il fait peur. Pour un être aussi lâche et impressionnable que Cicéron, Mervyn Kark représente le mâle alpha par excellence, celui devant lequel il vaut mieux courber l’échine et couiner que résister. L’autorité naturelle qui est le sienne, couplée au charisme avec lequel il parvient à galvaniser les foules, est une véritable source de mystères pour lui. Il en éprouve même une certaine fascination qui le fait aussitôt culpabiliser dès qu’elle lui a effleuré l’esprit. Accorder du crédit à l’homme censé représenter son ennemi numéro 1 fait en effet partie de ces choses pas forcément pertinentes… C’est plus fort que lui malgré tout : Mervyn est de ces tyrans sanguinaires qui inspirent une terreur magnétique à un être aussi pathétiquement faible que lui. Tout ce qu'il espère c'est qu'il ne se retrouvera jamais face à lui.

Comment avez-vous vécu les évènements de Septembre ?
Après être allé glisser son bulletin de vote dans les urnes, Cicéron est immédiatement rentré chez lui pour suivre le cours des événements loin de toute effervescence. Comprenez : loin de tout danger. Toute cette mascarade ne pouvait que mal tourner, lui qui avait tellement l’habitude du malheur il pouvait le sentir jusque dans l’air oppressant pesant sur la capitale. Les trois jours qui suivirent les élections il crut ainsi mourir d’angoisse à plusieurs reprises. La victoire de Metelli fut le premier coup de choc. Même au nom d’une cause aussi belle – et naïve – que l’égalité entre les sangs, il ne pouvait pas s’empêcher de penser que cette révolution s’accompagnerait forcément de bouleversements majeurs qui perturberaient son petit quotidien bien rangé. Le meurtre, le coup d’état, la trahison des Ombres : tout ça n’était que la suite logique des choses après tout. Et les voilà tous embarquer dans une guerre civile qui fait amèrement regretter à Cicéron le temps du Lord.

Que pense votre personnage de l'attaque et de l'explosion du Manoir Kark ?
Cicéron a été profondément choqué par cette nouvelle. Même s’il est vrai que les Kark n’ont pas fait grand-chose pour s’attirer la sympathie d’une bonne partie de la population sorcière, aller jusqu’à détruire leur foyer relève à ses yeux plus de la folie que de l’esprit de vengeance. Un jeune garçon y a même laissé la vie ! Cicéron connaissait le jeune Rosier, il l’avait eu en classe et avait été le directeur de sa maison, sa mort l’avait donc touché. L’attaque sur le manoir Kark était une erreur, il en est persuadé. Tout ce que ses promoteurs y ont gagné sont de nouveaux décrets ministériels plus sécuritaire encore que ceux d’hier. Pas de quoi se réjouir ou se féliciter.


A VOUS PETIT POULPE !
Dites-nous tout sur vous.

♦ Je me nomme Cicé, j'ai 21 ans. J'utilise Colin Firth comme avatar. Mon personnages est un inventé. Je suis arrivé(e) ici en suivant le chant d'un petit oiseau bleu. Ma première impressions est ainsi : C'est magiiique ! Je pense passer environs souvent et RP a peu près une fois par semaine. Et enfin, une réponse simple. Avez-vous lu le règlement ? Ouais, et [Code bon, Zaky]. ♦


Dernière édition par Cicéron Livingstone le Sam 5 Oct 2013 - 12:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
François Loiseau
Jeanne d'Arc
Messages : 905 Crédits : deadpool
Age du personnage : Quarante et un ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Détective
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Raton-laveur
Epouvantard : Un loup-garou, un loup-Grendel, recouvert de boue noire et sirupeuse, aux yeux bleus, de glace
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 11:48

Ce perso va être cool, je le sens, j,ai hâte de le croiser en RP *w*
Re bienvenue ♥

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦



mécaniques générales Ma bouche est orpheline, ta peau de mescaline. Reste-là encore quelques minutes, pour me dire : ho mon bel ami, ho mon ange gris, pourquoi les jours sont si courts ? Je disais, ho ma belle amie, ho mon ange gris, pourquoi les jours sont si courts avec toi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zakary Cooper
Fécondator
Messages : 3502 Crédits : tumblr + the xx : intro
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Août 2011 à Juin 2017 : Attrapeur de l'équipe de Quidditch de Flaquemare ; Décembre 2011 à Juin 2017 - Septembre 2019 à Décembre 2020 : Attrapeur de l'équipe de Quidditch d'Angleterre ; De septembre 2017 à décembre 2020 : Professeur de vol à Poudlard. Depuis mars 2021 : Employé dans le Département des jeux et sports magiques, spécialisé dans la corruption.
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Pygargue à tête blanche.
Epouvantard : Coincé entre quatre murs, il est soudainement incapable de se transformer/de s'envoler tandis que la pièce se remplit peu à peu d'eau ; le tout dans le silence le plus total.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 11:49

Je sens que je vais adorer ce perso !!
Re-bienvenue ♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 11:52

Bienvenue !!!!

J'espère que tu te plaira ici ♥️ Et si tu as des questions, n'hésite absolument pas à mpopoter le staff, aller sur la CB (j'ai vu que tu y étais xD) ou demander aux petits membres Wink

Au plaisir de te lire en tout cas ♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 12:25

J'aime beaucoup cet acteur ! La grande classe anglaise.
Très intéressant perso en tout cas. Dommage que Poudlard soit si fermé, dur dur pour les rencontres. Mais qui sait, via mon épouse peut-être Very Happy
Bonne continuation babyyy \o/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Callista E. Malefoy
Nelly Olson avec une batte de Quidditch
Messages : 4962 Crédits : avatar : shiya ; signature : love.disaster & tumblr
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Troisième année de médicomagie
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Mamba Noir
Epouvantard : Jules l'abandonnant à son tour.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 12:26

Rebienvenue parmi nous ! ♥️
Je suis contente de le voir enfin sorti ce petit Cicéron.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

BELIEVE IN YOURSELF &DON'T TRUST OTHERS.
mais si je m'en sors, sans bleu au corps. être normal pour être bien, effacer quelques lignes de ma main. et si je m'en sors, je veux encore sentir la chaleur de ce beau matin, ensemble, alliés contre un drôle de destin.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 14:10

Bienvenue!! Very Happy
(J'peux me permettre comme tu t'es inscrit après moi!)
Bon courage pour la fin de la fiche!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noah Zahid Maxwell
Mervyn y en a marre, on veut William au pouvoir! ♫
Messages : 1196 Crédits : (c) ptikiwi
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Photographe / Photojournaliste
Faction : Ordre du Phoenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Goéland
Epouvantard : Le cadavre de Léo.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 14:56

UN POUFFFYYYYYYYYYYYYY


(Et un Riri, Misha est content \o/)

Bienvenue <3

Edit : AAAAAH ISIS! XD
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 15:25

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 18:54

Aahaaaha futur copain redresseur de pouffies *.*

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vivienne Lestrange
Messages : 639 Crédits : myself
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Mangemort
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : aucun
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 19:19

Et voilà, ma fiche est officiellement terminée ! Very Happy
Eireann je compte vivement sur toi pour aider Cicéron à raffermir son autorité XD

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ailionora Ó'Broin
Messages : 1043 Crédits : Billie
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Directrice des Serpentards - Professeur de soins aux créatures magiques
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Chauve souris
Epouvantard : Les Détraqueurs
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 19 Mar 2012 - 8:04

Bienvenue collègue directeur des Pouffys ! J'imagine qu'on se croisera en bien vite à Poudlard d'une manière ou d'une autre !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hudson K. Higgs
Docteur mamours
Messages : 1240 Crédits : furiedheart., tumblr
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Médicomage au service des pathologies des sortilèges - fin de spécialisation
Faction : Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Occamy
Epouvantard : le vide - pas celui des grandes hauteurs, mais celui de la solitude, de l'abandon
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 21 Mar 2012 - 14:10

Bienvenue parmi nous Cicéron ♥♥♥ !!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vivienne Lestrange
Messages : 639 Crédits : myself
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Mangemort
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : aucun
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 21 Mar 2012 - 14:17

Merci merci mesdemoiselles : vous êtes toutes très charmantes Embarassed

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 21 Mar 2012 - 16:03

Félicitations, te voici validé.


Tu rejoins Poudlard. Je t’invite à créer ta fiche de liens pour que nos petits membres puissent nouer des relations, ainsi qu’à ouvrir tes chroniques où tu pourras regrouper tous tes RP et écrire des informations annexes sur ton personnage.

Si tu te sens perdu sur Filet du Diable, que tu ressens un besoin d’aide, n’hésites alors pas à faire un tour sur SOS société où l’on pourra t’attribuer un parrain qui pourra te guider dans l’immensité de Filet du Diable.
Pas besoin

Penses à bien remplir tous les champs de ton profil !

Bon jeu & bon RP sur FDD ! ♥️

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Cicéron C. Livingstone
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Administration :: Les dossiers noirs ministériels :: Présentation