ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe VII - Page 5



 



ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe VII
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Royaume-Uni :: Plus loin :: Azkaban
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 28 Fév 2012 - 21:36

Le membre 'Ian Blackburn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Murphy O'Ryan
Messages : 599 Crédits : deadpool
Age du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Professeur de potion
Faction : Héritier infiltré Ombre
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 28 Fév 2012 - 21:56

Murphy se tend en entendant Caïus les insulter de nouveau. Il se redresse, et s'efforce de rester calme. Le plus calme possible, hormis les poings crispés, les muscles tendus. Cet homme est fou et, en cet instant, Murphy le fait. Profondément. Qu'est-ce qu'il croit, qu'ils sont tous des ours brutaux comme lui? Non. Ils ont des faiblesses, même s'ils s'efforcent de les laisser le moins possible prendre le dessus. Mais ce qu'ils vivent ce soir est au delà de la résistance de n'importe quel être humain normalement constitué -et ceux qui le sont moins aussi d'ailleurs, comme le démontre l'état de Ian-. Il faut croire qu'à force de chasser les dragons, leur leader par interim ne voit plus que par eux. Et semble leur ressembler, aussi. Même caractère de...

Mais Murphy ne dit rien. Une fois de plus, Murphy ne proteste pas. Comme toujours. Mieux vaut s'écraser dans une telle situation que de se faire remarquer. Aussi enfourche-t-il son balais à la suite de leur leader, se contentant d'éviter de le dévisager d'un regard trop noir. Faire profil bas. Tout ce qu'il voulait, c'était sortir d'ici. SI possible avec Wihelmina, qu'ils n'aient pas à supporter plus longtemps son mari. Si après ils ne la trouvaient pas, qu'elles n'étaient pas ici, contrairement à toute attente... Tant pis. Vraiment. Il voulait juste que cette nuit de cauchemar prenne fin, qu'ils rentrent. Panser ses blessures, se reposer. Dormir deux ou trois jours, tiens... Pas seul. Se remettre. Le réconforter...?

Murphy secoue la tête, chasse ces idées. Il agit mécaniquement, un peu trop. Il faut qu'il se reprenne. Qu'ils soient sur ses gardes. Le septième étage lui a semblait pire que le premier, que va-t-il en être du sous-sol? Il va le savoir très vite, car déjà la fine équipe pose pied au sol et, comme leur chef et Loiseau, il lance un Lumos avant toute chose, pour observer les lieux. Le silence, une fois de plus. C'est ce qui le marque en premier. Les traces laissées sur es murs. L'atmosphère lourde, si lourde. Et l'odeur... Murphy aurait volontiers fermé les yeux, redécollé, mais il n'abandonnera certainement pas maintenant. C'est juste un nouvel endroit à fouiller, après tout. Il doit juste faire abstraction du reste. Et avec un peu de chance, cette fois, ils seront seuls.

Murphy a beau le penser, il n'y croit pas un instant lui-même. Il reste sur ses gardes. Et pourtant il se trouve de nouveau surprit, alors qu'ils subissent une nouvelle attaque. Et il ne semble pas le seul. Mais déjà, le restaurateur tombe, les ordres fusent, de Caïus bien sûr. Les balais, protéger les balais. La prise de Murphy se resserre instinctivement sur le sien alors qu'il analyse la situation le plus rapidement possible. Mais il sait d'ors et déjà qu'il préfèrera la laisser le prendre si elle prend le dessus sur eux. Elle semble juste vouloir s'enfuir : grand bien lui fasse, elle ne s'en prendra plus à lui. Mais pour ça, encore faut-il qu'elle arrive à maîtriser sept personnes encore en possessions de leurs moyens.... Enfin, six, et d'ailleurs :

"Finite Incantatum!"

Dé 1 :

Spoiler:
 

Il y était arrivé, et bientôt, Clark allait de nouveau s'animer. Concentré, Murphy revient immédiatement au combat qui s'annonçait. Nul doute pour lui qu'il serait des plus efficace dans ce qui s'annonçait. Après tout, il semblait savoir ce qu'il faisait, bien plus que lui... Restant près de Ian, Murphy s’apprêtait à se défendre, prêt à garder leurs balais en sécurité. Mais il ne comptait pas vraiment laisser la situation qu'ils venaient de connaître se reproduire s'il pouvait l'en empêcher. Même si les illusions, ce n'était plus son fort depuis de nombreuses années...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 


Dernière édition par Murphy O'Ryan le Mar 28 Fév 2012 - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 28 Fév 2012 - 21:56

Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mer 29 Fév 2012 - 7:49

Spoiler:
 

Okay, alors c’était ça ? On tuait quiconque était sur notre chemin et puis on s’en allait. Génial, franchement génial. Il aurait deux mots à dire à Caïus à la fin de toutes ces conneries. Quoi il risquait de se prendre un doloris et puis de se faire frapper ? Rien à faire là tout de suite. Il finirait par lui dire sa façon de penser dans pis si ça ne plaisait pas à Môssieur Caïus et/ou sa femme. Si leur leader se trouvait effectivement à Azkaban bien sûr. Mais dans le cas contraire, Clark se ferait un plaisir de bien retourner le couteau dans la plaie. Juste par pur esprit de vengeance et résultat d’un sadisme vengeur. En attendant ce moment où il pourrait enfin lui cracher ses quatre vérités, le gallois récupéra son balai que Caïus Brutus lui avait envoyé dans les côtes, descendant avec François et Misha à ses côtés au sous-sol.

Là, le silence était étouffant, trop présent. Si Clark ne pouvait pas voir les étages au-dessus, il était sûr qu’une crise de claustrophobie ne tarderait pas à arriver. Un coup d’œil vers le haut pour se rassurer et il avança avec les autres, un lumos sur le bout de sa baguette afin de pouvoir y voir quelque chose. Cependant ce calme et ce silence furent très vite perturbés par une autre folle rentrant avec force dans Caïus, l’envoyant contre un mur. Tout se passa très vite, il leva sa baguette mais n’eut pas le temps de faire plus, la folle le pétrifiant dès qu’elle eut la baguette à la main. Super ! Juste super ! Maintenant, quoi qu’il se passe, si personne ne le dé-pétrifiait, il aurait droit à la première place pour voir ses camarades d’armes se prendre il ne savait trop quels sorts dans la tête. Mais de ce qu’il pouvait voir, la jeune femme qui les attaquait cherchait uniquement à s’enfuir. C’est bien beau, mais ils ne pouvaient pas se permettre de la laisser partir ; si elle était là c’était pur une raison. S’il avait encore son balai dans la main, il ne pouvait pas garantir de le garder dans la dite main si elle tentait de le lui prendre. Il fallait qu’on le sorte de là, sérieusement.

Aussitôt pensé, aussitôt pensé, merci Murphy ! de nouveau apte à bouger, Clark visa la jeune femme et cria, clairement en colère contre elle.

"Accio Baguette de Caïus !"

Il s’accrocha un peu plus à son balai, prêt à le transformer en arme si besoin était. Au moins elle était désarmée. Si elle voualti un balais il faudrait qu'elle y aille à la manière brute et là, elle pouvait se faire mal. Il devrait pourtant se méfier, il avait eu la preuve qu'une femme désarmée n'est pas forcément sans défense...Son poignet s'en souvient très bien.

Spoiler:
 


Dernière édition par Ethan McGann le Mer 29 Fév 2012 - 7:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 29 Fév 2012 - 7:49

Le membre 'Ethan McGann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Isis Lestrange
Dark Pipou
Messages : 2305 Crédits : Home made
Age du personnage : 24 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Archéomage et ethnologue attitrée des Héritiers
Faction : Les Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Une loutre, mais elle ne peut plus l'invoquer depuis quelques temps
Epouvantard : Un bain de sang, trauma de son enfance au manoir Malefoy pendant la guerre
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 29 Fév 2012 - 19:03

D’un geste leste Isis attrapa le balai que Caïus envoyait dans sa direction puis elle l’enfourcha sans demander son reste ni décocher de regard assassin. Contrairement au reste de son équipe qui semblait avoir de sérieux problèmes avec la façon de diriger du chasseur de dragons, elle se fichait comme d’une guigne de ses méthodes expéditives. Elles ne différaient guère des siennes. Dans un éclair elle se souvint de l’homme qu’elle avait livré aux crochets envenimés d’un serpent en furie, lors de l’attaque du ministère. Son corps mutilé gisant au milieu d’une mare de sang était une image bien plus choquante en soit que celle d’un stupide cadavre aux yeux vitreux, pourtant l’une comme l’autre la laissait parfaitement indifférente. Son cœur ne battait pas la chamade devant la mort de ses pairs. Elle ne ressentait rien de plus qu’un sentiment de vacuité insignifiant, à peine dérangeant, qui succédait trop vite aux picotements de l’adrénaline lorsque le coup fatal provenait de ses propres mains. Mais cette fois un autre s’en était chargé. Cette fois-ci il n’y avait pas l’once d’une excitation, seulement de l’ennui. C’était la chose la plus aberrante qui lui avait été donné de penser depuis longtemps et pourtant le fait était là, aussi limpide que l’eau d’un ruisseau dévalant le flanc d’une montagne : Azkaban l’ennuyait profondément. Sans ses détraqueurs la célèbre prison n’était qu’un vulgaire bout de rocher sur lequel on avait exilé tous les rebus de la société. Drôle de tableau pour une sang-pur de son rang.

Isis laissait traîner la pulpe de ses doigts le long d’une traînée rougeâtre maculant le mur du sous-sol dans lequel ils avaient atterris. L’endroit était encore plus glauque que le reste de la prison, si cela était possible. L’odeur de mort et de chair brûlée qui émanait des pierres n’était guère accueillante en tout cas. Elle donnait l’impression d’avoir plongé au cœur d’une crypte fraîchement ouverte. Isis avançait prudemment derrière ses camarades malgré l’état de flottement dans lequel elle se trouvait depuis un moment. Elle essayait désespérément de se raccrocher à l’instant présent qui ne cessait pourtant de lui filer entre les doigts comme un gamin désobéissant. Ce n’était pas bon. Elle perdait toute réactivité. Lorsqu’une nouvelle démente déboula devant eux en renversant Caïus, l’héritière battit des paupières en regardant Clark Blackburn se faire pétrifier sur place. Encore. Encore une… Un soupire blasé franchit ses lèvres. Ils ne retrouveraient jamais Wilhelmina dans ce tombeau. Tout cela n’était encore qu’une perte de temps…

_ Serpensortia, articula-t-elle alors mollement en pointant sa baguette devant elle.

    Dé 1 :
    OUI OUI : Le serpent attaque la folle et la mord profondément à l’épaule puis au cou.
    OUI NON : Désarmée ne signifie pas sans défense, la femme bondit sur le côté avec une étonnante rapidité et parvient à échapper à l’attaque du serpent qui reste tout de même en jeu aux côtés d’Isis.
    NON NON : La femme bondit, parvient à se saisir d’une pierre et à l’écraser sur la tête du serpent qui disparaît.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


They're going to bitch about me anyway,
so I might as well give them something to bitch about.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 29 Fév 2012 - 19:03

Le membre 'Isis Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 29 Fév 2012 - 23:12

    Tout ça commençait sérieusement à le faire chier. Azkaban n'était pas une prison, mais un asile. Rempli de dingues plus tarés les uns que les autres. Sa tête lui faisait un mal de chien, mais ce n'était rien comparé à ce qu'il avait pu subir en s'occupant de ses dragons. En quelques secondes il était de nouveau sur pied, enragé, près à tout faire exploser autour de lui. Cette grognasse complètement barrée utilisait SA baguette pour blesser SES sbires. Qu'on le cogne, OK, il avait la tête dure, mais qu'on lui vole sa baguette ? La tarée du ciboulot allait pas comprendre ce qui allait lui arriver. Lorsque Clark prit possession de sa baguette, Caïus se précipita sur lui pour la lui reprendre de force au même moment où Lestrange lâchait un serpent dans la nature pour aller faire de l'autre son quatre heure. Pas un regard, pas un merci à Clark, il profita du moment de faiblesse de la dingue pour attaquer. « Everte Statum » La voltige de madame était à applaudir. La chute, spectaculaire. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle revienne à la charge cependant.

    **

    Un serpent. C'est beau un serpent. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé pour ses enfants ? Beau, gracieux, obéissant, sauvage. Superbe spécimen qui aurait rendu un enfant parfait. Il fallait qu'elle sorte. Il fallait qu'elle le fasse. « C'est pas moi ! J'ai rien fait ! » hurla-t-elle lorsque les crocs du serpent s'enfoncèrent dans sa chair. L'épaule en sang, l'animal remonta dans son cou, pour mordre à nouveau et elle hurla à nouveau. Le serpent s'envola violemment en même temps qu'elle cognait un mur, arrachant un bout de peau au passage. « Je suis innocente ! » Elle avait mal, mais elle voulait sortir. Elle voulait simplement leurs balais. Pourquoi ne la laissaient-elle pas sortir ? Elle était innocente. Elle n'avait rien fait. Elle voulait partir. Elle se remit debout et chargea en direction d'Isis, qu'elle plaqua au sol. Ses mains autour du cou de l'autre femme, elle hurlait. S'ils ne la laissaient pas sortir, elle les tuerait.


Informations rp


ϟ Vous avez carte blanche pour tuer la madame. Faites-en ce que vous voulez !

ϟ C'est toujours 2 dés pour la blesser ou la tuer.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Murphy O'Ryan
Messages : 599 Crédits : deadpool
Age du personnage : 28 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Professeur de potion
Faction : Héritier infiltré Ombre
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Mar 2012 - 7:06

Et c'était reparti. Nouvelle attaque surprise sur eux, nouvelle folle. Où étaient les gens entrés à peu près saint d'esprit et qui avaient plus ou moins réussit à le rester? Pas à leurs étages, visiblement. En tout cas, pas dans les spécimens qui s'en prenait seuls à eux, à tout un groupe armé et prêt à se défendre. Les premiers avaient attaqués en masse, ils auraient pu avoir une chance. Les trois derniers par contre semblaient juste avoir une idée fixe et ne pas vouloir en démordre. Et qu'est-ce qu'ils étaient résistant! La seule donnée qui changeait, du moins selon l'impression de Murphy, était l'état de fatigue, voir de délabrement des assaillants d'Azkaban. Les sorts fusaient peut être un peu moins bien, avec un peu plus de ratés. Mais peu importe. Ils ne se laisseraient certainement pas avoir par une folle qui tentait à tout prix de s'évader, quitte à devoir leur passer sur le corps.

Un serpent qui l'attaque, Caïus qui se relève, furieux, et que Murphy peut apercevoir du coin de l’œil. Et l’adrénaline qui remonte, une fois de plus, boostée par la tension qui peut se faire sentir dans la pièce. La folle se fait jeter contre le mur, mais aussitôt, se relève et agresse Lestrange. Le coeur de Murphy bat de plus en plus vite à ses tempes alors qu'il lève sa baguette pour lancer un sort, la repousser. Un nouveau Everte Statum ? Ce serait prendre le risque de blesser la jeune femme. En soit, ça ne le dérangerait pas plus que ça, il n'a aucun attachement particulier avec elle, bien au contraire. Mais il ne désire pas pour autant s'en faire une ennemie : il déteste avoir des ennemis, et elle reste une Lestrange, avec son influence et sa puissance... Et elle reste une alliée de taille sans qui sortir de là serait compliqué. Pour preuve, la blessure qu'elle vient d'infliger à la femme qui lui enserre la gorge!

Plissant les yeux alors que les pensées défilent, qu'en un clin d'oeil il élimine tout sort de zone, Murphy lâche d'une voix forte :

"Lashlabask!"

Dé 1 :

Spoiler:
 

Murphy ne put retenir une grimace de frustration en voyant la prise se désserrer mais les mains entourant toujours la gorge blanche de Lestrange. Décidément, cette femme était bien plus tenace que ce qu'il n'y paraissait de premier abord ! Qu'à cela ne tienne, elle ne pourrait résister à tous leurs sorts conjugués et elle ne saurait tarder à céder. Et à mourir, sans doute, si elle n'abandonnait pas ses objectifs. L'idée le répugnait toujours, mais au moins avait-il comprit le raisonnement que leur petit groupe se trouvait contraint de suivre désormais.



Dé 2 : (seulement si Oui et Oui au Dé 1)

Spoiler:
 
[i]

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 


Dernière édition par Murphy O'Ryan le Jeu 1 Mar 2012 - 7:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Mar 2012 - 7:06

Le membre 'Murphy O'Ryan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
François Loiseau
Jeanne d'Arc
Messages : 905 Crédits : deadpool
Age du personnage : Quarante et un ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Détective
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Raton-laveur
Epouvantard : Un loup-garou, un loup-Grendel, recouvert de boue noire et sirupeuse, aux yeux bleus, de glace
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Mar 2012 - 7:30

    Les cris de la femme vont te rendre fou. Plus que ce que tu es déjà, disons. Tu as envie de la prendre toi-même et de la cogner contre le mur jusqu'à ce que sa tête éclate, jusqu'à ce qu'une mare de sang se répandre autour d'elle, jusqu'à ce que sa voix se taise dans les dédales d'Azkaban et dans ta tête. Ton esprit s'égare, se perd, se trouble dans les images de la tête éclatée de la jeune femme contre les pierres du sol. Tuer. Tu ne tues pas. Tu as déjà essayé de le faire, cependant, le souvenir est encore vif, tu le ferais, là, tu tuerais, tu la tuerais, tu l'exploserais.
    Tu lèvres la main et tu te fous une gifle sur ta propre joue, pour que tu cesses de te fondre dans ces pensées morbides. Arrête, Loiseau, ce n'est pas le temps. Il faut que tu maîtrises la folle. Surtout qu'elle vient de se jeter sur mademoiselle Lestrange. Un sort de Murphy arrive pour tenter de la faire lâcher prise, mais son idée est trop fixe : elle semble bien décidée à tuer votre Isis... Tant pis si tu risques de la faire déchirer un peu la blanche gorge de la jeune femme, ce n'est pas le temps de penser à tout cela.

    « Foutre d'hippogriffe... Expulso !

    Dé #1:
     

    Tu souffles. Ça a marché.
    Merde.
    Tu abaisses lentement ta baguette en regardant la femme tomber au sol, poupée de chiffon inanimée, le cou brisé aussi facilement que celui d'un oiseau. La peau brûlée, les cheveux cramés, le cou tordu, un oeil fou encore vissé sur toi. Tu regardes Isis, puis tu tournes le dos à tes camarades et marche vers les tableaux qui sont sûrement les portes d'entrée des différentes salles d'Azkaban. Enfin. Tu le sais. Tu te rappelles de la salle d'interrogatoire. Du Psychomage. Tu te rappelles. Tu veux oublier. Vous devez pénétrer dans le bureau de Wilburn, cette grognasse de Wilburn, ou encore dans la salle d'interrogatoire. Salle de torture. Ou alors dans... Un frisson court sur ta nuque. Tu ne veux pas avoir à chercher là. Pas toi. Tu conseilles, à voix basse :

    « On a le choix entre le bureau de Wilburn ou la salle d'interrogatoire, mais on peut pas y entrer avec une baguette, y'a un dispositif de fouille. À moins de défoncer le mur. On peut même pas entrer avec des objets de métal sur soi, si c'est encore la même chose que... que quand j'ai été incarcéré. Tu dis le mot sans trembler, les yeux fuyants. Il y a une... une salle mortuaire adjacente à celle d'interrogatoire. Faudrait qu'on y entre. Pour cacher un corps, vivant ou mort, c'est le meilleur endroit. »

    Et tu te tais.
    Tu n'es pas le chef. Tu as seulement besoin de parler. Et d'arrêter de penser.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦



mécaniques générales Ma bouche est orpheline, ta peau de mescaline. Reste-là encore quelques minutes, pour me dire : ho mon bel ami, ho mon ange gris, pourquoi les jours sont si courts ? Je disais, ho ma belle amie, ho mon ange gris, pourquoi les jours sont si courts avec toi ?

Spoiler:
 


Dernière édition par François Loiseau le Jeu 1 Mar 2012 - 22:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Mar 2012 - 7:30

Le membre 'François Loiseau' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Jeu 1 Mar 2012 - 11:14

Il allait se répéter, mais Caïus l’énervait. Qu’il ne dise ni merci ni merde, ça encore, il s’y attendait. Mais qu’il ne demande même pas, qu’il se jette sur lui comme ça, l’horripilait. Clark a bien cru pendant deux secondes à un autre fou et allait le frapper pour l’éloigner, jusqu’à ce qu’il le reconnaisse. Même un « Passes ça Capucine » aurait suffi. Non, rien. Tout ça pour lancer un everte statum, qui certes a très bien fonctionné, mais tout de même. Grogne, grogne…Clark était de mauvaise humeur et il allait falloir évacuer cette mauvaise humeur d’une manière ou d’une autre, parce que sinon Jonathan et/ou Bruce allaient s’en prendre la tête quand il allait les croiser après cela. Cependant maintenant n’était pas le bon moment pour exploser. Il attendrait qu’ils reviennent au QG, avec ou sans Wilhelmina. Ca, c’était l’autre impression qui ne lui plaisait pas : Plus ils avançaient dans la prison, plus l’espoir de retrouver leur leader dans cet asile de fous s’amenuisait. Ce qui allait en énerver plus d’un, il le sentait d’ici. Ca n’empêcherait pas Clark de dire sa façon de penser à Caïus dès qu’il en aurait l’occasion.

La folle se releva et chargea Isis, commençant à l’étouffer. Là encore il se fit coiffer au poteau par Murphy et, finalement, François. Le crac lugubre qui se fit entendre après le sort de François lui tira une grimace. Il reconnaissait le bruit d’un os qui craque, notamment le cou. Il n’avait pas son mot à dire, il venait de tuer un homme désarmé et inconscient de sang-froid quelques minutes plus tôt à peine. Il se rapprocha de son ancien ami, pour finalement se mettre un peu en avant, comme pour le protéger. Il voyait bien le regard meurtrier que la Lestrange envoyait à son ami et il ne la laisserait pas s’approcher de lui. Il venait de lui sauver la vie, une pauvre balafre ne validait pas une telle réaction, après elle n’avait certainement pas le même mode de penser que lui et ce n’était pas plus mal. Clark entend François parler et il se tourne vers lui, une main sur son épaule pour le rassurer. Quand il entend qu’il a été incarcéré, le gallois n’en croit pas ses oreilles. Pourquoi ? Comment ? Même à l’époque du ministère François n’a jamais eu de raison de s’inquiéter…Clark avait bien plus de raison de se retrouver à Azkaban que son ami. C’était une des choses qui l’ennuyait dans cette société, mais il était lâche et tenait à sa vie et à celle de son fils, il n’allait rien dire de plus, ni n’allait poser de questions. C’était dans leur accord tacite : ils se retrouvent, mais pas de questions sur le passé. Un légère pression sur l’épaule de son ami et Clark observe le reste de l’équipe.

Pour l’instant, ils s’en sortaient plutôt bien niveau bobos. Hormis des gros maux de crâne la nouvelle décoration de visage d’Isis et son poignet, ça allait pas trop mal. Psychologiquement ça allait être un peu plus compliqué…Maintenant, ils allaient attendre les ordres de leur chef, vu qu’il semblait siiiiiii bien savoir ce qu’ils devaient faire…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ian Blackburn
Léchouilleur en puissance
Messages : 1146 Crédits : Bazzart
Age du personnage : 27
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Grade-chasse à Poudlard
Faction : Héritier
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère Longibande
Epouvantard : Allister, mort.
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Mar 2012 - 20:19

Ian ne savait pas vraiment si c'était toujours le contrecoup du doloris ou juste l'endroit, mais il se sentait juste mal. Outre la peur de se prendre un nouveau coup quelque part, peur pour lui tout d'abord, mais aussi pour Murphy, un peu pour Misha, il sentait juste la déprime et le désespoir couler doucement dans ses veines comme un poison insidieux. Si au début il avait été très motivé à retrouver Willie, puis juste énervé et prêt à tout casser, capable même de balancer un peut-être-innocent dans le vide, capable de balancer des impardonnables comme s'il ne s'agissait que d'un Expelliarmus, maintenant il n'aspirait plus qu'à une chose, rentrer chez lui, dormir, si possible dans les bras de quelqu'un, que ce soit en tout bien tout honneur, Murph', son frangin, ou moins… il jeta un coup d'œil de biais vers Misha. Peut-être lui voudrait lui remonter le moral après ça, si Murph' voulait rentrer chez lui tout de suite après leur mission.

Toujours était-il qu'il se foutait maintenant de retrouver Wilehlmina ou non, il voulait juste rentrer, et se sentait à peine en état de balancer un sort. Son protego avait été un des plus miteux qu'il ait jamais balancé, couvrant à peine lui et Murph', et il n'aurait sans doute pas résisté à plus d'un petit sort. Et de toute façon, la demoiselle s'était faite désarmer et était revenue à l'attaque, à la moldue.

Le cerveau de Ian marchait au ralenti, il regardait la nana en train d'étrangler Isis, du moins essayer, et en temps normal la miss aurait volé à quelques mètres en moins de temps qu'il n'en faut pour dire foutre d'hyppogriffe, mais là il ne fit rien que laisser son protego tout pourri levé et regarda Murphy tenter quelque chose, il devait d'ailleurs être aussi à l'ouest que lui, vu l'efficacité, et enfin François faire ce que lui aurait fait s'il était plus éveillé et plus présent. Il se mordit l'intérieur de la joue pour tenter de reprendre ses esprits alors que la folle s'écrasait au sol, à moitié brûlée, morte.

Bon, bah au moins ça c'était fait, il n'aurait pas à se foutre des claques pour le faire lui-même. Le balafré commençait à déblatérer sur la disposition des lieux comme s'il vivait là. Il haussa un sourcil en se repassant la fin de sa phrase. Comment ça incarcéré?! Ici?! Cette espèce de doudou un rien à l'ouest avait été enfermé ici? Ian comprenait maintenant pourquoi il avait l'air d'être à deux doigts de s'évanouir depuis qu'ils étaient arrivés. Enfin, au moins ils avaient quelqu'un qui connaissait un peu la topographie des lieux, à moins que Caïus le fracasse contre un mur pour avoir osé parler sans y avoir été invité.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Isis Lestrange
Dark Pipou
Messages : 2305 Crédits : Home made
Age du personnage : 24 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Archéomage et ethnologue attitrée des Héritiers
Faction : Les Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Une loutre, mais elle ne peut plus l'invoquer depuis quelques temps
Epouvantard : Un bain de sang, trauma de son enfance au manoir Malefoy pendant la guerre
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 2 Mar 2012 - 16:58

Isis n’eut même pas le temps d’échapper une exclamation de surprise. Elle avait manqué de prudence. Jamais elle n’aurait pensé qu’après avoir subi l’attaque foudroyante de son serpent la prisonnière aurait encore la force de se jeter sur elle. L’énergie du désespoir. Isis ne la connaissait que trop mal, elle avait déjà mis sa vie en jeu pour défendre les idéaux qu’elle croyait justes mais elle restait la fille d’une bonne famille qui n’avait jamais eu à manquer de grand-chose si ce n’est d’amour. La force du choc la renversa en arrière tandis que le corps de la démente tombait par-dessus le sien, et l’arrière de son crâne heurta violement la pierre froide du sol d’Azkaban. Sa tête résonna comme si une centaine de fines aiguilles venaient de se loger dans son cerveau. La douleur était si vive qu’elle sentit ses yeux se gorger d’eau salée, mais cela devint rapidement le cadet de ses soucis. Elle ne pouvait plus respirer. Les doigts décharnés de la prisonnière enserraient sa gorge avec la force d’un rapace, elle avait beau lui saisir les poignets et lui griffer les mains elle n’arrivait pas à lui faire lâcher prise. L’oxygène commençait à lui manquer. Il lui sembla entendre quelqu’un crier la formule d’un sortilège mais tout était si lointain qu’elle ne pouvait en être sûre. Elle sentit simplement un jet brûlant lui effleurer le visage tandis que sa main droite tâtonnait sa robe au niveau de la ceinture. Elle cherchait frénétiquement la garde du poignard duquel elle ne se séparait jamais, celui que lui avait offert son grand-père dès qu’elle avait été en âge de porter la tradition de sa famille à savoir manier une lame. Cet art se transmettait de génération en génération chez les Lestrange et Isis se faisait un honneur de ne pas y avoir dérogé. La panique qui la saisissait à l’idée de perdre lentement connaissance rendait malheureusement ses gestes désordonnés et saccadés. Elle étouffait et perdait ses forces à une vitesse alarmante. Le sol se dérobait sous elle, sa vision se voilait. Elle perdait pied.

Un souffle puissant arracha de l’héritière le poids qui l’écrasait contre le sol. L’air retrouva alors brusquement le chemin de ses poumons et elle roula sur le côté pour se mettre à tousser avec force. Elle était comme prise de spasmes qui agitaient ses épaules en saccade. Être capable de respirer à nouveau était à la fois un soulagement et une torture pour les muscles crispés de son cou qui hurlaient au martyr. Pourtant Isis ne resta pas longtemps de la sorte. En sentant la chaleur de son propre sang couler sur sa joue, elle se redressa comme un ressort et pointa sa baguette dans la direction d’où avait fusé le sortilège dès qu’elle eut remis la main dessus. Loiseau. Ami ou ennemi, son esprit embrouillé ne parvenait plus à faire la différence après ce qu’elle venait de vivre. L’homme qui l’avait traité avec respect une dizaine de minutes auparavant n’était plus qu’un danger de plus dans cette prison de fous furieux. Les yeux flamboyant de colère, la respiration sifflante, elle resta ainsi figée dans cette position menaçante encore quelques secondes avant de reprendre possession de ses moyens et de reconnaître le visage de son coéquipier. Son bras retomba alors lentement contre son flanc. Elle ignora le regard plein de reproche du Blackburn – tant pis s’il était trop stupide pour comprendre l’état de stress dans lequel elle s’était retrouvée – en se retournant vers la prisonnière qui gisait au pied d’un mur. Morte. Isis s’approcha d’elle et cracha sur son cadavre avec tout le ressentiment dont elle était capable. Cette ordure avait osé poser ses mains sales sur elle ! L’intervention de Loiseau sur la disposition du sous-sol attira cependant à nouveau son attention et elle renâcla avec mépris en apprenant qu’il avait lui aussi été un pensionnaire de ce charmant endroit.

_ Ça explique bien des choses !

C’était les premiers mots qu’Isis prononçaient depuis un long moment et elle se détesta pour leur avoir permis de franchir ses lèvres. Que cela lui plaise ou non, cet homme l’avait tiré d’un bien mauvais pas et tout ce dont elle était capable était de lui cracher son venin à la figure en guise de récompense. Cela ne la rendait pas particulièrement fière mais son orgueil l’empêchait de s’en excuser. De toute façon parler lui faisait un mal de chien. Sa gorge était en feu et une belle ecchymose commençait déjà à apparaître là où les serres de la sorcière s’étaient refermées. Pour une fois Caïus aurait bien fait de donner rapidement ses ordres. Il aurait au moins eu le mérite de dissiper le malaise.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


They're going to bitch about me anyway,
so I might as well give them something to bitch about.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Misha V. Moskovski
Nanouchka Machinski à son Caïus
Messages : 533 Crédits : Shiya
Age du personnage : 26 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Spécialiste de la sécurité magique à Pré-Au-Lard
Faction : Héritiers
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Tigre de Sibérie
Epouvantard : Billy emporté par la démence.
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 2 Mar 2012 - 18:31

    Lorsqu’ils étaient arrivés au sous-sol, le silence assourdissant l’avait rendu plus que fébrile, alerte. Ce genre de silence n’augure bien souvent rien de bon. Ils étaient en train d’avancer lentement, sur leurs gardes, quand elle était arrivée. Une folle. Encore. Elle avait subtilisé la baguette de Caïus, immobilisé Clark, avait failli prendre le balai de leur leader mais les réflexes de François l’en empêchèrent. Murphy libéra Clark de l’emprise du sort de la vielle tarée, et Clark parvint à récupérer la baguette de Caïus. Au beau milieu de tout cela, Misha lança un ou deux sorts, qui échouèrent à chaque fois, le rendant encore plus agacé contre lui-même. Mais plus le temps passait, plus une frustration terrible l’envahissait. Non seulement il ne réussissait pas ses sorts, mais en plus, il avait l’impression que cela faisait une éternité qu’ils se battaient contre des fous furieux alors qu’à l’origine ils étaient là pour retrouver Wilhelmina. Le découragement l’envahissait peu à peu, il y avait cette désagréable sensation d’échec qui lui serrait la gorge. Quelle belle crédibilité ils allaient offrir au peuple sorcier si leur attaque à Azkaban n’avait fait que libérer les sorciers les plus dangereux de l’époque ?
    Devant lui, Lestrange réussit un Serpensortia remarquable, mais le spectacle qu’il offrit était des plus macabres. La folle, qui venait de se faire expulser par Caïus, se fit mordre violemment par le serpent de sa coéquipière, et le sang qui gicla abondamment de la morsure lui donna la nausée. Pas qu’il avait énormément de pitié pour cette prisonnière, mais ce genre de souffrance était difficile à regarder.
    Mais elle se jeta sur Lestrange, et commença à l’étouffer. Reprenant ses esprits, Misha brandit sa baguette dans le but de la faire lâcher prise, mais à peine avait-il entrouvert les lèvres que Murphy tentait un Lashlabask. Et juste après, François lança un expulso. Coup fatal : la folle percuta le mur, un douloureux craquement se fit entendre, suivi d’un bruit mat quand le corps inanimé tomba au sol, puis plus rien. Le silence, de nouveau. Terrible. Lestrange s’avança vers la morte, et lui cracha au visage. C’était bas, comme genre de réaction. Pourquoi l’humilier alors qu’elle n’était déjà plus de ce monde ? Misha ferma les yeux un instant avant de les ouvrir de nouveau. Pas de commentaires, ça ne servirait de toute façon pas à grand-chose à part se mettre Lestrange à dos.

    Les yeux fixés sur le corps inerte, il écouta distraitement les propos de François, jusqu’à ce qu’il parle de son incarcération : il s’obligea à reprendre contenance et à reporter son attention sur ses coéquipiers. Dans le regard de Ian qu’il croisa, de la lassitude.

    Mais Lestrange se permit une remarque, et la colère l’envahit. Mais pour qui se prenait-elle, à lui parler de cette façon ? Elle n’avait pas du endurer le quart de ce qu’il avait pu subir, et elle s’autorisait ce genre de réflexion ? D’autant plus que François l’avait libéré de l’emprise de cette folle à lier ?

    « Quelle reconnaissance » rétorqua-t-il, sarcastique et amer.

    Sans un mot de plus, retenant les insultes de sa langue natale qui lui brûlait les lèvres, il se contenta de lui tourner le dos, de donner une tape amicale à François et de faire quelque pas en avant de s’immobiliser, de se retourner, croiser les bras sur son torse et regarder son leader impatiemment :

    « Bon, qu’est ce qu’on fait maintenant ? On attend un nouveau taré? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 2 Mar 2012 - 22:26

    S'il était fier de ses sbires, il ne le montrait pas. Tout ce qu'il savait, c'était qu'ils s'étaient enfin débarrassés de la folle. C'était un poids en moins et ils pouvaient enfin se concentrer sur leur mission principale. Trouver Whilelmina. Elle n'était pas au huitième étage, ni au septième, mais il était sûr qu'elle était là. Elle devait être là. Il lui fallait simplement attendre que les autres le contactent. En attendant, il fouillerait ce sous-sol qui avait bien besoin d'un système d'aération, vu l'odeur. L'information que venait de lui donner Loiseau était d'une importance capitale. S'il était du genre à dire ce qu'il pensait, Caïus l'aurait félicité pour avoir été incarcéré. Ciel ce qu'il était content de savoir se contrôler. Il demanda à François de lui dire où était cette salle d'interrogatoire puis s'y dirigea d'un pas pressé. « Ok O'Ryan, Capucine, Nanouchka, avec moi. Les autres vous fouillez le bureau. »

    Le sas d'entrée était plutôt petit. Suffisamment grand pour pouvoir être scanné, mais suffisamment petit pour pouvoir être détruit rapidement et efficacement. D'un bombarda maxima il détruisit le mur, permettant une entrée facile dans le sas, où le système de sécurité semblait toujours actif. D'un autre bombarda, il détruisit le deuxième mur, permettant l'entrée à la salle d'interrogatoire et d'un expulso il fit exploser l'oeil qui voit tout. Mervyn se ferait bien chier à tout reconstruire, mais lui n'était plus embêté et pouvait entrer simplement et rapidement. Il escalada quelques débris, puis entra dans la salle d'interrogatoire où régnait une atmosphère morbide. La porte qu'il vit au fond de la salle était sans aucun doute la pièce dont parlait François. Lorsqu'il l'ouvrit, l'odeur nauséabonde emplit ses narines et il dut se retenir de vomir sur les chaussures de Capucine. Il avait vu et senti beaucoup de choses dans sa vie et dans sa carrière, mais cette pièce battait tous les records. Il referma la porte immédiatement et se tourna vers ses trois hommes. « Misha avec moi, les deux autres, sortez. » Pas besoin de tous les rendre malades et Moskovsky était celui en qui il avait le plus confiance. « On ne s'éternise pas. Un seul tour. Dès que tu n'as plus de souffle, tu ressors. » Il n'y avait aucune chance que Whilelmina ne soit planqué là-dedans, il en avait conscience, mais il se devait de chercher quand même.

    Rien. Nada. Zilch. Si elle n'était pas là, elle était forcément à l'un des étages. Elle ne pouvait pas être ailleurs qu'ici. Mais l'espoir l'abandonna lorsqu'il mit les pieds dans le couloir. Neuf patronus venaient d'arriver devant lui et chacun à leur tour, de la voix de leurs propriétaires, annonça qu'elle n'était nulle part. L'espoir l'abandonnait. Retrouverait-il jamais sa femme ?

    Rageur, il alla chercher son balai. Mervyn allait payer, fois de Salamander. Sans jeter un seul regard à ses alliés, il donna son dernier ordre. « On rentre au QG » Et il disparut dans un crac sonore.


Informations rp

ϟ Sortez les mouchoirs, faites péter le champagne, le groupe VII c'est fini les poulpes !

ϟ L'event continue ici.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe VII
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Royaume-Uni :: Plus loin :: Azkaban