ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3



 



ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Hors des murs
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 13:16

Le membre 'Hudson K. Higgs' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Lilith B. Rosier
Lilith B. Rosier
Bisounours qui s'ignore
Messages : 1098 Crédits : Morphine
Age du personnage : Dix-neuf ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Stagiaire chez les émissaires du service de renseignement
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Ancienne Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Chat
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 16:07

    Si les lianes n’avaient pas été une partie de plaisir, la suite des évènements n’annonçait rien de bon non plus. Lilith soupira. Pourquoi avait-il fallu que toutes leurs missions ne soient un brin suicidaire ? Les alentours de Poudlard n’étaient-ils pas censés être sécurisés pour la sureté des élèves ? Certes, ils étaient un peu loin du lac mais tout semblait communiquer dans les bas-fonds sous-marins. Une main derrière la nuque, la jeune fille profita de la halte pour fermer les yeux en tentant de contrôler les bourdonnements dus à la colère de Ga’derel. Ce dernier n’avait pas apprécié de se sentir prisonnier à la fois dans son corps mais à travers les bras noueux et tortionnaires des foutues plantes. Souffrant à la fois mentalement et physiquement, elle n’osait pas jeter un coup d’œil à ses camarades. Non pas parce qu’elle s’en fichait mais seulement parce que durant les prochaines secondes, elle n’aurait pas été capable de cacher son regard trouble où son conflit intérieur était plus que visible. Elle refusait qu’on ne s’occupe d’elle, consciente que cette attaque n’était rien comparée à ce qui pouvait les attendre. Pourtant, elle fut surprise de voir Hudson se poster à ses côtés pour guérir les plaies les plus importantes. La blondinette sentit une remarque piquant poindre sur le bout de sa langue mais elle se retient de lancer à la médicomage que les brûlures des démonistes étaient plus douloureuses que çà. Se serait très mal venu de sa part. Ainsi, elle se contenta de se forcer à étirer ses lèvres dans un sourire et de la remercier.

    Tout n’était pas fini. Non, bien loin. Lorsque Carmella leurs intima le silence, Lilith fronça les sourcils. Un coup d’œil sur le reste du chemin visible à parcourir annonça à chacun le reste des évènements. Damned ! Pas les strangulots. Aussi tenaces que de véritables emmerdeurs, elles semblaient dormir ce qui laissa une pensée amère à la blondinette lorsqu’elle se rappela que l’an dernier aussi, les strangulots dormaient avant de se rendre compte de leur présence. Pourtant, ils ne pouvaient pas faire demi-tour. Afin d’éviter les remous, Lilith tentait de ne pas trop bouger ses jambes, comptant sur la force de ses bras, ce qui lui permettait en somme de préserver la douleur latente de sa cheville, mise à mal pour les noyeuses. « ATTENTION ! » Le cri de Hansen retentit alors entre les bulles d’eau, provoquant un remue-ménage incroyable. Si certaines bestioles n’étaient pas encore réveillées, ce n’était plus le cas à présent. De nombreux Strangulots commençaient déjà à avancer rapidement vers eux en tendant leurs doigts aussi minuscules qu’acérés. Lilith en frissonna. Maudites créatures. Sortant sa baguette, elle imita les autres mais lorsqu’une de ses bestioles était touchée, trois autres apparaissaient. C’est alors qu’à travers les petits corps aquatiques, elle le vit. Devenant livide, Lilith n’entendait plus rien. Ni le sifflement des sortilèges, ni même les hurlements du démon en elle. Devant ses yeux, son frère était complétement encerclé par une bande de strangulots tout aussi hargneux qu’une troupe d’hippogriffe en colère. Il était hors de question pour elle qu’une seule de ces créatures ne posent leurs vilaines griffes sur lui pourtant… elle ne pût intervenir. Visant la horde de strangulots qui entourait Baël afin de lancer l’incantation, Lilith eut la douce surprise d’être fortement tirée en arrière, ce qui dévia son sortilège sur la gauche. Damned ! Trois maudites créatures s’étaient accrochées à sa pauvre cheville qu’elle n’avait pas laissé voir à Hudson afin de l’amener dans les profondeurs du couloir. Si jamais son dos touchait le mur, elle serait complétement encerclée et incapable de s’en sortir sans réussir à poutrer la totalité de ses maudites bestioles. Hum… peu reluisant comme avenir. Même si la colère était présente, c’était bien insuffisant pour réussir à tous les avoir. Il y en avait trop. Tentant de se dégager avec son autre pied, Lilith jura à haute voix lorsque sa droite se fit elle aussi prendre en otage par de petits doigts crochus qui lui lacérait les jambes là où les noyeuses avaient laissé des marques. Lilith n’aimait pas les stangulots. Elle en avait trop vu dans sa vie depuis deux ans pour n’avoir qu’une once de sympathie pour ses bestioles. Pourtant, elle devait se rendre compte d’une évidence : les livres étaient erronées. Le Lashlabask était certes efficace mais contre une horde de strangulots, on pouvait se demander si cela servait véritablement à quelque chose. Ils étaient trop nombreux. Réfléchissant rapidement, une seule solution vient à la sorcière : le même que la dernière fois lorsqu’elle avait plongé dans le lac de Poudlard avec Calliope.
    « Immobilus ! »

    Dé n°1 :
    Oui & Oui : Woooo, la preuve qu’il ne faut pas mettre un Rosier en colère car la moitié des Strangulots présents dans le couloir sont figés, seuls leurs petits yeux clignotant pour témoigner qu’ils sont encore en vie.
    Oui & Non : Les Strangulots attaquant Lilith et Nathanaël sont hors course.
    Non & Oui : Fight ! Au moins, les Strangulots attaquant Carmella et Tyzoon sont hors course mais les coquinous qui tiennent en otage les jambes de la blondinette continuent de tirer dessus pour grimper jusqu’à son visage. Tsss, sâles bêtes !
    Non & Non : L’Immobilus touche seulement les Strangulots qui jouent avec Lilith, lui laissant seulement la chance de s’extirper et de faire deux brasses avant de revenir à la normal. Échec !

Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 16:07

Le membre 'Lilith B. Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 17:55

Une fois encore, son sort n'avait pas marché. Nathaniel voulait en crier de frustration, mais ce n'était décidément pas le moment. Son Lashlabask n'avait eu que peu d'effet, et les strangulots continuaient leurs attaques. L'un des démons des eaux enroula ses longs doigts autour de la jambe du médicomage, à l'exact endroit ou la liane l'avait saisi un instant plus tôt. Il serra les dents. L'os n'avait pas été cassé, mais Nathaniel pouvait sentir les restes de la douleur qui l'avait saisi un peu plus tôt. D'un autre coup de pied rageur, il força la bête à lâcher prise en l’assommant. Il n'eut malheureusement pas le plaisir de voir la petite bestiole sonnée flotter dans l'eau qu'un autre strangulot s'en prenait au bras qui tenait sa baguette, l'empêchant ainsi de lancer d'utiliser sa baguette contre lui. Et lui qui pensait que ces bestioles étaient stupides...

L'ancien infirmier de Poudlard regarda autour de lui. A sa grande surprise, il n'y avait pas autant de bestioles qu'il ne le pensait. Ou bien étaient-elles toutes ailleurs ? Deux des strangulots qui l'attaquaient jusqu'alors avaient disparu, et les deux derniers avaient beau être énervants, ils n'étaient pas réellement dangereux, du moins, pas en elles-même. Malgré tout, ces démons pouvaient faire des dégats, ce qui leur présence indésirable. Un instant, le médicomage se demanda pourquoi elles avaient fini par atterrir ici, dans le lax de Poudlard. Ce n'était pas réellement un joli endroit : sombre, et la présence du calamar géant n'était pas non plus forcément très facile à vivre pour eux... Mais cela n'empêchait pas qu'il fallait bien qu'il fasse quelque chose contre ces bestioles. Le lashlabask n'avait pas marché, donc sans doute quelque chose d'autre serait plus à même de les repousser ? « Confundus. »

Le sortilège n'est pas non plus très concluant. Encore un de loupé, encore un pauvre sort de première année de loupé. Le regard du médicomage s'agrandit légèrement d'effroi. Une impression de nullité s'empare de lui alors que les strangulots lâchent prise pendant un instant, déconcentrés. Mais Nathaniel se rend bien compte que, malgré tout, son sort n'est pas satisfaisant. Il s'éloigne de ses assaillants en quelques brasses, les lèvres serrées. Les autres tentent de libérer Baël, qui s'est fait attaquer par une grande partie des bestioles. Il les aimaient de moins en moins. Le sort de Lilith venait de faire effet, et c'est avec satisfaction que Nathaniel jeta un regard en arrière pour constater que ses anciens assaillants étaient immobilisés. Néanmoins l'image de ses multiples sorts plus ou moins ratés pesaient encore sur son esprit. Il fallait qu'il se rattrape. Il savait lancer ces sorts, en temps normal, et même en situation d'urgence. C'était des sorts de base...

Même si les bestioles les plus proches étaient immobilisées, le couloir n'était pas sécurisé. Heureusement, les sorciers s'étaient tous plus ou moins libérés de leurs agresseurs, mais il fallait quand même avancer. Nathaniel observa sa baguette un instant, puis la pointa en direction des strangulots qui flottaient dans l'eau, petites bêtes comiques qui ne pouvaient bouger que leurs yeux. Cela faisait un spectacle assez singulier à regarder, mais là n'était pas la question. D'une voix mal assurée, il murmura un « Aegio. » peu convaincu, en tentant de chasser l'image des derniers sorts de sa tête. Peine perdue.

    DÉ – CONFUNDUS.
    OUI : Le sortilège de confusion marche parfaitement, et les deux bestioles lâchent prise en faisant des ronds dans l'eau.
    NON : Cela les déconcentre et elles lâchent prises, mais pas pour longtemps. Nathy a intérêt à s'éloigner d'elles avant qu'elles ne reviennent...


    DÉ – AEGIO.
    OUI : Les efforts de Nathy, mêlés aux sorts des autres pour repousser l'invasion des Strangulots payent : le bouclier fait effet et les sorciers sont tranquilles pour un moment.
    NON : L'aegio c'est difficile à maintenir, surtout lorsqu'il est aussi large. Le bouclier tiendra quoi, 20 secondes?


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Lun 20 Fév 2012 - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 17:55

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

--------------------------------

#2 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 20:33


Carmella agacée, fatiguée de se débattre contre la vermine finit par lever sa baguette, et dans un éclat de rage lança un ultime « Lashlabask ! ». Le courant d’eau brûlante ravagea les derniers strangulots survivants. Ne se dressait à côté d’eux que des cadavres ébouillantés. Une chance que le murlatex protège aussi bien du froid que de la chaleur. Excédée, la Higgs ne s’attarda pas longtemps sur cette vision mortelle, et ouvrit la marche ou plutôt la nage s’en prendre le temps de savoir si oui ou non le gros empoté Rosier avait été blessé par l’invasion de strangulots sur sa petite personne. Les Rosier pouvaient bien supporter un peu la douleur non ?

Les sorcières s’engouffrèrent alors dans un long tunnel, plutôt large leur permettant de nager à trois sur une même rangée. Un léger courant facilitait leur mouvement, les portants presque. Une chance ses muscles commençaient à être endoloris. Tyran de la mode ou pas, Carmella ne pouvait nier un fait, que tous les anti-rides ne l’aideraient pas à camoufler, elle vieillissait. Son pauvre corps fatigué lui faisait bien sentir. Alors qu’elle était partie en tête, elle avait été rapidement reléguée au dernier plan. Même la fragile Kark semblait plus aguerri qu’elle. A cette vision la rousse se mordit furieusement la lèvre, en se promettant de ne pas être un boulet. L’entêtement restait encore le meilleur moyen contre l’épuisement physique, et tant qu’elle aurait une baguette elle restait encore dans le jeu. Carmella se focalisa sur le visage de Liam, un l’espace d’un instant son corps lui parut un peu moins lourd. La sorcière ne se battait pas ici que pour Mervyn, c’était bien la chair de sa chair qu’elle avait l’intention de récupérer.

Lorsqu’enfin le paysage changea et que la voie s’élargit légèrement, la journalise eut bon espoir que le tunnel touche à sa fin, et qu’enfin tous déboucheraient dans le lac. La vision qui s’offrit à elle la désenchanta immédiatement. Ce n’était pas tant les squales menaçant qui se dressaient devant elle qui l’effarèrent, non mais la porte qui laissait entrevoir les dômes d’une colonie d’être des eaux. Son cœur s’enflamma, alors qu’elle sentait l’espoir s’échapper en même temps que l’air dans son corps. Et si ils n’étaient pas dans le bon tunnel ? Ces questionnements furent coupés car les trois petits requins s’approchaient dangereusement.

Qui se fait croquer ?
Oui-Oui : Hudson
Oui-non : Calliope
Non –oui : Lilith
Non – Non : Nathaniel
Où le pauvre petiot se fait-il mordre ?
Oui- oui : A la jambe
Oui-non : Buste
Non –non Bras.



Informations rp

ϟ Après avoir affronté les gentils strangulots, vous avez traversés un long couloir, sinueux sur plusieurs kilomètres, ce n’est qu’une fois bien épuisé que vous êtes tombé sur ceci . Les deux blocs en noir représentent l’arche formant la porte pour pénétrer dans le village des êtres des eaux. Les croix représentent elles un grillage. Les trucs étranges en vert ce sont les vilaines bêtes qu’il convient de poutrer pour continuer ! ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 66508

ϟ Squalus Flumenis On ne retrouve cette espèce de squale d’eau douce que dans les galeries sombres du lac de Poudlard, en tout cas il n’y a qu’ici qu’ils ont été recensé. En apparence ils ont tout d’un requin blanc tout à fait non magique. Mais ces squales admettent des différences autant morphologiques, que magiques. Tout d’abord ils sont beaucoup plus petits et fin que leurs homologues non magiques. En effet, de la tête au nez il ne mesure environ deux mètre en longueur. En largeur ils ont un tour de taille d’environ 80m. Cette taille fluette pour cette espèce de requin leur permet une plus grande mobilité dans les tunnels. Il possède un museau conique assez long. Ses dents, tranchantes comme des lames de rasoir, sont plates, triangulaires, dentelées et peuvent mesurer 26 mm de long en maximum (20 mm dépassant des « gencives »). S'il advient qu'une dent tombe, une autre de la rangée arrière (ses mâchoires sont pourvues de quatre à six rangées), qui est inclinée vers l'intérieur, s'avance vers l'avant de la mâchoire pour prendre sa place.

Une gemme rouge orne leurs fronts entre leurs deux yeux, ce n’est pas naturel, mais un artefact magique ajouté par les êtres des eaux. Cette pierre les rend plus agressif contre les hommes. A la base ces requins comme les autres ne sont pas friand de chair une humaine, pas assez de graisse à leur goût. La gemme fait passer les sorciers pour de délicieux phoque ou tortue. Miam !

Leur point faible c’est la vue. Ils sont myopes comme tous les requins, et ont du mal à discerner les formes de loin. C’est son ouïe qui compense. Ils sont naturellement comme tout bon prédateur rapide.

ϟ Ce sont des bêtes bien plus vilaines que les strangulots ou les noyeuses. Il y en a trois, et pour les blesser grièvement il faut deux lancés de dés heureux.

ϟ Attention les morsures de ces squales ne sont pas aussi dévastatrice qu'un grand blanc, leur mâchoire est moins large, et surtout moins puissante. Si il vous mord ça ne vous arrache pas le bras, ni ne vous le déchiquette complètement.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 20:33

Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

--------------------------------

#2 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Calliope Kark
Calliope Kark
"Unbowed, Unbent, Unbroken"
Messages : 7781 Crédits : Moi
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elfe de maison de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire.
Maison : Poufsouffle.


Rapeltout
Patronus : Incapable de réaliser un patronus à nouveau.
Epouvantard : Son père baignant dans une marre de sang au ministère. Pas de chance c'est bien arrivé.
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 22:25

    Baël libre, la main glacée qui lui enserrait l’estomac relâcha sa prise, et les flammes de l’inquiétude qui brillaient dans les deux âtres sombres de ses yeux, furent soufflées aussi facilement que s’il eut agi que de vulgaires bougies. Le brasero implacable une minute avant était mort. Les strangulots n’avaient beau pas être les créatures les plus dangereuses du monde des eaux, la Kark était pourtant bien heureuse de les savoir morts et loin d’elle, plutôt qu’accrocher à son bras, ou alors complètement ventousé à son fiancé. C’était avec une prudence exacerbée que Calliope veillait désormais à inspecter chaque irrégularité de parois avec son regard sombre, à la recherche d’une nouvelle bête mortelle. De ces bracelets améthyste la sorcière comptait bien déceler chaque infime parcelle de danger. Hors de question de se laisser se laisser bêtement surprendre. La Kark avait pris place dans le cortège près de Baël, surtout parce qu’il avait le bon goût d’être aux antipodes de Tyzonn. Calliope n’arriverait à pas à affronter un nouveau long silence gêné avec le Higgs. Quant à Lilith…

    Et puis ainsi la Poufsouffle eut l’occasion de demander discrètement comment allait le démoniste. Ces quelques mois passés chez les Rosier lui avaient appris bien des choses, des éléments de vérités dont elle serait bien passée pour la plus part, et d’autres plus utiles. A savoir que Baël pouvait se montrer dés plus inconscient lorsqu’il s’agissait de son corps, et pas que quand son horrible démon prenait le dessus. « Ça va ? Tu n’as rien ? Tu sais il faut le dire si tu as été blessé. Personne ne te le reprochera, il ne faudrait pas que ton orgueil… » Calliope stoppa sa phrase se rappelant soudainement de la réplique que lui avait asséné le Rosier, lorsque la jeune langue-de-plomb avait parlé de ses problèmes de fierté au chasseur de vampire. S’imposa également à elle la suite des évènements, de ses doigts se perdant sur les boutons de sa chemises, aux bandages, à la préparation des crêpes et… Elle se sentit rougir, et surtout honteuse sans vraiment savoir pourquoi. Ne pouvant même pas se cacher son visage dans ses mains, elle se contenta de détourner le regard, pour observer le fond rocheux du tunnel. Elle se contenta d’ajouter : « Ne fais pas l’idiot, d'accord ? Va voir Hudson si tu as mal, ou Mr Hansen, ils sauront quoi faire. ».

    Accélérant le mouvement, la Kark finit par dépasser Baël, dont elle entendit à peine la réponse. Elle fatiguait un peu, mais ce n’avait pour le moment rien d’intolérable. Calliope avait toujours été une excellente nageuse, et si elle n’avait pas le profil d’une athlète, ses entrainements avec Miss Travers avait eu le mérite de la rendre plus endurante autant face la douleur qu’à la fatigue. Alors qu’elle remerciait mentalement celle qu’elle considérait comme son mentor, la poufssouffle hasarda un regard sur la droite. En avançant la sorcière s’était mise à la hauteur de Tyzonn. Alors que le passage se resserrait légèrement, elle dut se rapprocher. Lors d’une brasse malheureuse son pied manqua de le frapper. Doucement Calliope se mordit la lèvre, avant d’accorder un regard désolé au Higgs. « Ça va ? Je ne t’ai pas fait mal ? »

    La réponse du Higgs se perdit dans le tumulte de l’action car déjà la Kark un instant sonnée par la vision qui s’offrait elle, découvrit avec horreur leurs nouveaux adversaires. Pire encore ils attaquaient dès maintenant. Etre immobile s’était être mort, avec prudence elle se remit en mouvement tout en dégainant sa baguette pas la même occasion. Hudson était attaquée, et même si les deux squales étaient menaçants, celui qui l’avait mordu restait sa priorité. « Fige mucronem » avait crié en visant la tête du requin.

    Est-ce que le sort marche
    Oui & Oui : Sans le savoir le sortilège de Callie transperce la gemme et la détruit ! Le squale est également légèrement blessé.
    Oui & Non : Il est légèrement blessé par le sort qui est dévié et transperce faiblement une partie de son corps.
    Non & Non :Qu’est-ce qu’on a dit Callie avec les sorts expérimentaux ? On les remballe et on attend qu’ils soient prêts ! C’est beau, ça fait de la lumière, mais autant caresser la bête ça sera tout aussi efficace.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Kjzs
Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Marcel Pagnol



Dernière édition par Calliope A. Kark le Lun 20 Fév 2012 - 22:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Lun 20 Fév 2012 - 22:25

Le membre 'Calliope A. Kark' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 15:36

Carmella avait pris les choses en main. Nathaniel baissa le regard sans rien dire. Les strangulots étaient hors d'état de nuire, mais déjà la petite trouve repartait. Il fallait avancer. Après un dernier regard derrière lui, observant sans rien dire les bestioles qui flottaient dans les eaux sombres à la lueur des bracelets des sorciers, le médicomage recommença à nager. Bien vite, il atteignit son rythme de croisière. Il n'avait jamais été concrètement entraîné physiquement, mais il aimait faire du sport. Cela le détendait, du moins en temps normal. Car ici ses pensées étaient bien sombres. Pourquoi avait-il loupé tous ses sorts ? Pourquoi était-il si nul, car oui, c'était ça le mot qui s'inscrivait en lettres d'or dans son esprit : nullité. Inutilité. Il avait voulu se rendre utile, et ça n'avait pas marché. C'était comme un coup dans l'estomac. Il pensait être un bon sorcier, capable de réagir promptement et efficacement en situation de danger. On l'avait éduqué de manière à ce qu'il corresponde à ces attentes. Et pourtant, ici, quelque part dans un tunnel à proximité de Poudlard, il ne servait à rien. Ses yeux parcouraient les quelques sorciers qui étaient devant lui. Baël, Tyzonn, Calliope. Ils étaient tous plus jeunes, mais pourtant réussissaient à s'en sortir. Pourquoi lui n'y arrivait-il pas ? Il avait plus d'expérience, et Merlin savait que cela comptait, l'expérience. Carmella était de loin la plus efficace, du moins quand elle ne faisait pas de conneries avec la lumière. Basique. Ce simple mot se profila à l'horizon de son esprit, ordonnant implicitement à ses lèvres de se pincer furtivement. Il était le seul non-sang-pur, ici. Le seul, et le seul inutile, aussi. Nathaniel ferma les yeux un instant. Ce n'était pas possible... Il inspira une grande gorgée d'air et accéléra la cadence.

Ce tunnel était long, que diable. Les muscles de ses bras commençaient à fatiguer, et le médicomage ne voyait toujours pas l'ombre d'un danger accroché aux parois du tunnel qu'ils empruntaient depuis quelques minutes. C'était étrange, bien trop calme à son goût. Il ne pouvait que pressentir un danger légèrement plus féroce que les précédents, après. Pour plus tard. Comme quelque chose destiné à les achever si jamais les lianes et les strangulots n'y avaient pas réussi. Quelque chose de pire, qui empêcherait toute âme de passer et de déboucher sur le lac. En admettant qu'ils soient dans le bon passage...

Finalement, le tunnel s'élargit de façon notable. Nathaniel scrutait les murs en plissant les yeux, tentant de débusquer les mauvaises surprises avant qu'elles ne s'en prennent à eux. Devant eux se dressait une porte. Une immense porte entre deux arches, qui ne prévoyait franchement rien du tout. Oh merde... Le médicomage tourna sa tête vers Hudson, cherchant à capter un regard rassurant, mais la vue des créatures derrière elle le glaça d'effroi. Ces petits requins avaient l'air un rien menaçants. Nathaniel n'aimait pas les requins. Il n'avait jamais aimé ces trucs-là, et les voir s'approcher d'eux ne le rassurait pas. « Hudson. » souffla-t-il en dégainant sa baguette, le regard fixé derrière elle. Ils s'approchaient trop. Et bien trop vite. Elle n'aurait pas le temps de bouger à temps, et il était trop loin d'elle pour l'aider. C'est comme figé qu'il vit l'un des requins l'attaquer avec mordant. Un peu trop. Il ne s'entendit pas crier le prénom de sa fiancée, les yeux écarquillés, ne pouvant s'empêcher de regarder le spectacle désastreux qui avait lieu devant ses yeux, que déjà elle hurlait suite à la morsure du squale. Pendant un instant le temps sembla se figer alors que l'expression qui figeait les traits de la jeune femme heurta l'esprit de Nathaniel. Il était figé, ne sachant que faire. Il était ridicule. Ce ne fut que lorsque Calliope lança son sort qu'il réagit. En ayant frappé la gemme rouge qui ornait le front, le requin lâcha prise sur la jambe d'Hudson et s'écarta. Il avait sûrement été blessé. Le jeune homme nagea vers elle. Son regard prit conscience de la proximité des trois squales. Celui qui avait été blessé par Calliope s'était éloigné, comme si soudainement moins intéressé par la jeune femme, mais les deux autres s'approchaient dangereusement. Sans faire attention à se protéger, le sorcier avisa le plus proche de la jeune femme et pointa sa baguette vers lui. Qu'il ne s'avise pas de la toucher. Qu'il n'y pense même pas. L'image de l'attaque de la jeune Kark remonte dans son esprit. La gemme qu'elle avait cassée... Elle devait avoir des propriétés magiques, il avait déjà vu ça quelque part. Il fallait sans doute la viser. « Diffindo. Diffindo ! »

Le sorcier se permit de souffler. Le requin avait été touché, et la gemme détruite. Le squale s'était éloigné pendant un instant, laissant à Nathaniel le temps de dire à l'attention des autres : « Le truc rouge. Il faut viser le truc rouge sur leur tête.» Il ne savait pas à quoi ça servait, mais il était évident que le comportement des requins changeait lorsqu'elle était brisée.
Outre la satisfaction de voir que son sort avait réussi, il était surtout soulagé de voir qu'Hudson était encore en un seul morceau. Son regard se dirigea vers elle, quelques mètres devant lui. Devait-il aller la voir directement ? Il le voulait. Il ne pouvait pas la quitter du regard. Mais les requins étaient dangereux. Mais ils risquaient de s'en prendre à elle directement. La tâche rouge au niveau de sa jambe acheva de le convaincre, et il nagea auprès d'elle pour la rejoindre en quelques brasses, prit sa tête entre ses mains, dégagea les quelques mèches qui lui barraient le visage. « Hudson. Aegio. Hudson... Merde. » Elle était pâle. Il fallait qu'il la soigne, maintenant. Elle perdait beaucoup trop de sang, et les requins qui n'étaient pas loin... Nathaniel regarda autour de lui. Il ne le sentait pas. Vraiment pas. Ils pouvaient attaquer d'un moment à un autre.


    DÉ – Compréhension de comment ça marche, un squale.
    OUI ; OUI: Hallelujah, tu te reprends mon petit ! Il faut croire que la peur te réussit, et en plus au fond de toi tu as compris que c'était la gemme qu'il fallait viser avec le Diffindo. That's a bingo, c'est comme ça qu'on dit?
    NON ; OUI : Boon, ça marche, deux profondes plaies barrent soudainement le squale le plus proche. Bon, il sera pas content après, mais comme tu es stupide sur ce coup-là, tu n'as pas tilté que la gemme était the place to be à viser.
    NON ; NON : Try again. Tu trembles trop, tu comprends rien, va te coucher ça ira mieux demain...


    DÉ – AEGIO.
    OUI ; OUI: Youhou, Hudson est protégée durant un tour, le temps qu'elle se remette sur pied!
    NON ; OUI : Le sort protégera Hudson pendant le premier assaut des squales, mais sautera à ce moment-là. Trois fois rien...
    NON ; NON : ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 561894


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mer 22 Fév 2012 - 15:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 15:36

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

--------------------------------

#2 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Cleona A. Ó'Broin
Cleona A. Ó'Broin
Lutin sautillant
Messages : 413 Crédits : Honeybones ; tumblr
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Etudiante en deuxiéme année de Médicomagie, Service de virulogie et bactériologie magique
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Demiguise : singe gracieux avec de grands yeux noirs mélancoliques cachés derrière de longs poils.
Epouvantard : Le spectre de la mort
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 16:20

Une fois les créatures achevées par sa mère, la sorcière partit à sa suite, et passant à côté de son fiancé, elle effleura sa main puis rejoignit la plantureuse rousse avant de la dépasser. Arrivée à hauteur de Baël, ses brasses se firent plus véloces et elle prit la tête du groupe. « Par Merlin, » souffla-t-elle en voyant les requins s’élancer sur eux. Elle en compta trois. Trois bêtes marines, bien plus rapides qu’ils ne l’étaient et dont les lèvres à peine étirées dévoilaient deux rangées de dents à l’apparence aussi pointues qu’acérées. Elle devait prévenir les autres. Tout de suite. Mais elle eut à peine le temps de se retourner que des lames percèrent sa chair au niveau de son genou. Son hurlement déchira le silence du couloir tandis que les deux comparses de l’animal s’en délectaient avec excitation : elle venait de leur donner à tous sa position exacte. La douleur de la morsure ne fut rien comparée au mouvement violent de la tête de la bête lorsqu’elle la relâcha élargissant la déchirure. Elle dut se mordre sauvagement la langue pour ne pas crier. Réfléchir, analyser pour oublier la douleur. Se forçant à ne pas regarder le sang qui s’écoulait abondamment de sa jambe, elle accrocha son regard à celui de Nathaniel. Il venait de blesser un requin. Elle devait en faire de même.

Les battements de son cœur cognaient trop fort dans ses oreilles et sa conscience comprit qu’elle était en arythmie cardiaque. Il fallait qu’elle se calme, mais sa tension grandissait avec l’afflux désorientant d’adrénaline dans ses veines. Elle devait en faire de même. De même que quoi ? Que qui ? Souffrir. Elle n’était plus très sûre de ressentir de la souffrance, une voix cependant entonnait dans un sifflement hypnotique qu’elle avait souffert et qu’elle devait faire souffrir pour survivre. Levant sa baguette, elle la pointa sur un requin pour lui infliger le maléfice de la souffrance. La bestiole parut s’agiter et un trait à demi satisfait peignit le visage de la jeune femme. D’une main, elle pressa sa jambe comprenant soudainement qu’une artère avait été percée tandis qu’une froid étrange s’immisçait à travers sa combinaison trouée. Elle devait arrêter l’hémorragie mais avant ça… elle devait les protéger. La force du désespoir donna forme à son sort quoi qu’elle n’était pas certaine de l’identité de la personne qu’il protégeait. Prise d’un soudain vertige, elle se concentra enfin sur son hémorragie. Le sang s’arrêta de couler, mais un nouvel étourdissement interrompit sa guérison et la plaie resta béante. Dans un dernier élan de lucidité, l’aiglonne s’écarta des bêtes pour reprendre ses esprits et achever ses soins en vain et finit par se laisser bercer dans l'étreinte du bouclier qu'elle sentait élever autour d'elle. Nathaniel.

    Maléfice de la souffrance : La Higgs, au bord de l’évanouissement, est bien décidé à faire souffrir les bestioles, quel sera l’effet de son sort :

    Oui.Oui : Le maléfice détraque l’appareil auditif du requin aussi bien droit que gauche. Il perd l’ouï et le sens de l’équilibre.
    Oui.Non : Seul le conduit auditif gauche est perturbé. La bête perd néanmoins quelque peu le sens de l’orientation.
    Non.Oui : C’est son olfaction qui est touché et il ne sent plus le délicieux goût du sang de la Higgs.
    Non.non : Ceux sont ses sens électromagnétiques qui sont altérés mais ça n’aidera probablement personne chouchou.


    Protego : Dans un dernier élan de conscience, la demoiselle se soucie tout de même de ses compagnons, mais elle ne voit plus vraiment très bien. Qui sera protégé par son protégo lors d’une prochaine attaque ?
    Oui.Oui : Nathaniel
    Oui.Non : Tyzonn
    Non. Oui : Calliope
    Non.Non : Lilith



Dernière édition par Cleona A. Ó'Broin le Mer 22 Fév 2012 - 18:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 16:20

Le membre 'Cleona A. Ó'Broin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

--------------------------------

#2 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 17:05

    " Ne regarde pas l'univers en entier. Regarde le monde courir autour de toi. Qu'espèrent-ils ? Qu'aiment-ils ? Regarde les respirer. Comment vivent-ils ? A quoi pensent-ils ? Pose-toi les bonnes questions Tyzonn. L'univers est vaste, le monde si petit. N'es-tu qu'une fourmi parmi tant d'autres ? Comptes-tu rester au même point toute ta vie ? N'aspires-tu pas à autre chose ? Où est passée ton ambition ? Ton envie de montrer ton vrai visage. Ton talent ? Regarde autour de toi, Tyzonn. Tu n'as pas à attendre que ton heure vienne. Prends la. Montre leur. Prouve leur. Tu n'es pas rien. Regarde Tyzonn. Regarde ! REGARDE ! "

    Hudson venait de se faire mordre. Il n'avait rien vu. Elle venait de se faire mordre et il n'avait rien vu. Il la détestait, mais bon sang ce qu'il était difficile de s'en tenir à la rancœur. Rancœur amer qui lui empoisonnait l'existence, mais dont il n'arrivait pas à se défaire. Rancœur qui l'empêchait de lui faire confiance, mais qui ne l'empêchait pas de l'aimer malgré tout. Elle venait de se faire mordre et pour la première fois depuis son enfance, pour la première fois il voulait la protéger. Petit frère, petit con arrogant retombé sur terre, il voulait qu'ils redeviennent ceux qu'ils avaient été si longtemps auparavant.

    « N'espère rien, Tyzonn. Sauve la si tu veux. Si tu peux. Mais n'espère rien. Elle te ment depuis si longtemps. Tu crois que la mort de Philippin et une mission en commun vont vous rapprocher ? Tu es naïf. Peut-être aurais-tu trouver ta place chez les jaunes ? Naïfs, ridicules, inutiles, imbéciles ... n'étaient-ce pas là les adjectifs que tu employais ? Laisse tomber Tyzonn. Tu échoueras. Tu as toujours échoué. »

    Il était fatigué. Tout simplement fatigué. Épuisé. Que penser ? Quoi faire ? Callie venait de blesser l'un des squales, celui responsable de la blessure d'Hudson. Baël interviendrait très certainement pour tuer les autres, Nathaniel irait jouer le chevalier servant, sa mère tuerait deux ou trois autres requins et lui ? Lui attendrait comme le petit pisseux qu'il était. " Ne pense pas, agit. " A quel voix devait-il obéir ? Quel ordre devait-il suivre ? Se battre ou abandonner ? " Penses à Liam. Oublie les autres. Sauve Liam." « Abandonne. Laisse Liam où il est. Laisse les autres les sauver. Barre toi. Tu ne sers à rien. Tu n'es qu'un poids mort. » Silence. Il ne voulait que le silence. Plus d'abandon, plus de bataille. Il voulait la paix. Il voulait Liam. Il voulait que Callie le laisse en paix. Qu'elle arrête de jouer. Qu'elle arrête d'oublier qu'il était là et qu'il la voyait et qu'il voyait que ces fiançailles ne la dérangeaient pas. Il voulait reprendre ces quelques semaines, quelques mois qu'il avait passé avec elle. Il voulait tout reprendre, tout oublier. Il voulait Liam et le silence et la paix. Que tout s'arrête et que les squales qui commençaient à l'entourer crèvent. « Abandonne Tyzonn. Laisse les te bouffer » Désespéré. Il était désespéré. Tout allait trop vite autour de lui. Nathaniel venait de percer le mystère, Hudson perdait trop de sang. Beaucoup trop de sang. Il ne pouvait rien faire. Il ne s'entendait plus penser. Le monde tournait. La panique s'installait. Il voulait que tout s'arrête. Que le silence revienne. « Assurdiato »

    Lancer de dé : Que se passe-t-il ?
    Oui – Oui : Les squales n'entendent plus que le bourdonnement constant. Leur ouïe est perturbée, sus à l'ennemi. Petit problème ? Tout le monde est touché par le sortilège. Squales comme sorciers. Qui connait la langue des signes ? Le morse ?
    Oui – Non ou Non – Oui : Les oreilles bourdonnent, mais rien de bien méchant. Squales comme sorciers entendent encore correctement. La folie et la magie ne font pas bon ménage. Reprend toi Ty !
    Non – Non : Seuls les sorciers sont atteints par le sortilège. Obéis à la méchante voix Tyzonn. Abandonne.


Dernière édition par Tyzonn V. Higgs le Mer 22 Fév 2012 - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 17:05

Le membre 'Tyzonn V. Higgs' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 18:29

    Il n’eut pas le temps de réagir qu’une horde de strangulots furieux se jetaient sur lui. L’attaque était si rapide, ils étaient si pleinement dans leur élément qu’il en repoussa un ou deux mais ils le submergeaient déjà. Il sentit leur petites dents mesquines s’enfoncer dans sa chair, percer des trous dans la murlapote géante qu’on lui avait fait enfiler. Le froid glissa comme un serpent sinueux sur sa peau et augmenta sa rage, il se débattit dans tous les sens, hurlant des insultes qu’on ne devait avoir entendues qu’en enfer. Puis l’emprise des bêtes se fit moins forte. Et enfin il fut libre. Clignant des yeux, il observa ses providentiels sauveurs, avec pour une fois une sorte de chaleur qui gonfla sa poitrine. Ils rivalisaient tant de malchance depuis le début qu’ils commençaient peut-être seulement à agir comme un groupe, une seule tête, un seul corps, un seul cœur.

    Reprenant sa nage, il laissa là le cadavre des bêtes et voulu se sentir plus confiant pour la suite. Ils allaient réussir. Quoi qu’il arrive il n’accepterait pas l’échec comme conclusion de cette mission. Et s’il devait y laisser jusqu’à son dernier souffle d’énergie il le ferait ! Il ! Il !... Son enthousiasme retomba comme une crêpe avec la brusque intervention de Calliope. Tournant son regard outremer vers la jeune femme, il voulut lui répondre d’aller se faire mettre par une bande de goules et de s’occuper de ses affaires. Il ne voulait rien entendre de sa part. IL ne voulait surtout pas qu’elle s’inquiète pour lui. Qu’elle joue à la petite femme. L’anneau qu’elle portait, ce n’était pas une promesse qu’il avait faite. Mais il ne put rien répondre, car rouge comme une tomate, elle avait filé au devant du groupe, le laissant mariner tout seul dans son ressentiment à bougonner quelque chose d’incompréhensible.


    Et comme un malheur n’arrive jamais seul, une sorte de requin fonça droit sur Hudson avant que le groupe n’ait eut le temps de s’organiser proprement pour la suite des événements. C’était sans doute ce qui leur manquait le plus, ordre, discipline, un chef… Les sorts volaient dans tous les sens, sans grande précision et cela les rendaient faibles. IL perçu à peine le conseil de Nathaniel, qui d’un coup de baguette adroit avait réussit à percevoir le point faible des bêtes. Bien. Cherchant du regard ses priorités, le jeune Baël croisa un Tyzonn qui semblait en proie aux pires des démons. Il avait trop souvent lui-même bataillé dans ce sens pour ne pas en reconnaître les signes. Il chercha Lilith du regard, car elle connaissait mieux le jeune homme que lui, mais avant qu’il ait pu dire quoi que ce soit, un bourdonnement le coupa dans son élan. Lâchant un chapelet de jurons qui se perdit dans le brouhaha ambiant, il décida, comme les actions de ses amis étaient relativement efficaces, que sa première priorité était de venir en aide à Hudson.

    « Aegio. »
    Censé renforcé le bouclier de Nathaniel, il espérait la chose suffisante.

    Puis il nagea en direction de Tyzonn dont il n’avait jamais été réellement un ami mais pour lequel, récemment, il se trouvait des points communs. Et s’il devait penser à Lilith et Calliope… Il agrippa l’épaule du sorcier pour la serrer dans sa paume, le ramenant à la réalité et espérant peut-être se montrer comme une source de réconfort. Le sort lancé rendait toute explication impossible, mais il le secoua un peu en espérant que cela lui ferait du bien. Peut-être même que sa présence aurait bon effet…

    « Diffindo ! »
    Il poussa Tyzonn sur le côté pour qu’il évite l’attaque du scale qui fonçait sur eux.



Hudson est-elle protégée ?
Oui & oui : Youpi. Un poil de sérieux et te voilà au top Rosier. Le bouclier fait par Nathaniel est renforcé et Hudson est tranquille pour panser sa blessure.
Oui & non : Le bouclier est renforcé mais il ne tiendra pas longtemps.
Non & non : encore un coup dans l'eau


Le scale est-il touché ?
Oui & oui : Bravo un de moins !
Oui & non : il est blessé, hagard et en oublie d'attaquer. Mais il se reprendra vite.
Non & non : vraiment ça craint. Tu as mis Tyzonn hors de danger mais la bestiole croque gentiment ta fesse droite. miam miam !
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 18:29

Le membre 'Baël Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1

--------------------------------

#2 'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Mer 22 Fév 2012 - 20:58

    Son cœur manqua un battement. Le cri de sa fille la fit frissonner de terreur, de colère. Sauver Liam oui, mais à quel prix ? Devait-elle sacrifier un enfant pour en sauver un autre ? C'était un prix trop élevé pour elle. Sauver Liam. La grille qui prenait place derrière les squales la terrifiait. Étaient-ils au bon endroit ? Elena avait-elle hérité du bon passage ? Serait-elle l'héroïne de la soirée ? Ses enfants avaient-ils risqués leurs vies pour rien ? Hudson était blessée, le sang se mélangeait à l'eau et la Higgs voyait rouge. Son réflexe fut de jeter un œil à son fils, son héritier qui semblait perturbé. Que se passait-il ? Était-ce la vue de sa sœur blessée qui le mettait dans cet état ? L'élan de tendresse qui lui vint fut interrompu par la voix de Tyzonn. Mais que faisait-il ? Pourquoi ne suivait-il pas les indications d'Hansen ? Il fallait attaquer, venger sa sœur ! Sombre idiot. Si Rosier ne l'avait pas aider, il se serait fait mordre et ce n'était pas un, mais deux enfants qu'elle risquait de perdre. Elle ne l'avait pas élevé ainsi. S'il ne s'était pas émancipé, s'il n'était pas déjà adulte aux yeux de la loi sorcière, elle lui aurait réservé la même punition qu'à chaque fois. Le doloris lui remettait les idées en place. Elle ne le pouvait pas, elle ne le pouvait plus, mais l'envie restait. Elle l'avait éduquée, il valait mieux que ça, elle le savait. Le bourdonnement incessant dans ses oreilles l'énervait. Quel idiot. Tant pis. Pas le temps de s'inquiéter pour lui, il fallait sauver Hudson. Un Avada Kedavra frappa net le squale responsable de la blessure, puis d'un diffindo brisa la gemme qui reposait entre les yeux du squale blessé par le fils Rosier. Elle n'allait pas risquer que Tyzonn se fasse blesser lui aussi.

    Un autre cri retentit à l'arrière. Lilith Rosier venait de se faire attaquer. La blessure n'était pas aussi grave que celle d'Hudson, mais sa tête cogna brutalement la roche derrière elle et elle tomba, inconsciente. D'un sortilège, Carmella la renvoya à l'entrée de la fosse. Pas besoin d'un poids mort. Si Baël voulait aller la rejoindre, qu'il le fasse. Elle se tourna à nouveau vers sa fille et Nathaniel, toujours entourés de deux squales. « Diffindo ! » une deuxième gemme éclata.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Nathaniel Hansen
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Ven 24 Fév 2012 - 17:33

Il devait la soigner, le plus vite possible... Elle avait les yeux clos. Elle souffrait, visiblement. Ses lèvres tremblantes tentaient de murmurer quelques sortilèges de guérison. Elle s'appuyait contre lui, les yeux clos. Le médicomage déplaça la main qui ne l'enserrait pas contre lui, déposa ses doigts sur ses lèvres. « Arrête Hudson. Je m'en occupe... » Il tentait de faire abstraction de toute l'inquiétude qu'il ressentait pour elle. Elle pouvait facilement être soignée. Là n'était pas le problème. Il pouvait le faire.
Nathaniel s'était déplacé de manière à pouvoir observer la blessure de plus près, quand un bourdonnement sifflant l'empêcha net de lancer le Vulnera Samento qu'il s'apprêtait à jeter. Un grognement frustré s'échappa de ses lèvres alors qu'il se retournait vers Tyzonn qui était visiblement l'auteur du sort. A travers les eaux sombres du lac, le sorcier ne pouvait pas voir clairement ce qu'il faisait ; il reconnaissait juste la couleur des bracelets de Baël à ses côtés. Le Rosier venait d'ailleurs de repousser un squale. Ces requins étaient dangereux. Le médicomage ne pouvait qu'espérer que l'Aegio serait efficace le temps qu'il s'occupe d'Hudson. Il tenta de faire abstraction de ce qui l'entourait pour se concentrer sur les sorts qu'il devait lancer. Le Vulnera Samento était le plus efficace dans ces cas-là, mais également le plus difficile à lancer : il risquait de devoir s'y prendre à plusieurs reprises pour soigner la jambe de sa fiancée. Nathaniel ferma ses yeux un instant, puis pointa sa baguette sur Hudson, qu'il soutenait toujours de l'autre bras. La lumière de ses poignets l'aidait à voir ce qu'il faisait, mais ce n'était pas aussi efficace que de travailler à la lumière du jour. Après avoir passé sa baguette plusieurs fois sur la blessure pour refermer la plaie, il observa le visage de la jeune femme, et croisa son regard. Elle l'avait sans doute observé pendant qu'il jouait le médicomage. Il lui sourit doucement, voulu dire quelque mots mais l'Assurdiato faisait toujours effet.

A peine quelques secondes plus tard, un autre cri retentit. Il s'agissait de Lilith, cette fois, qui venait de se faire attaquer. Nathaniel tourna la tête et vit sa tête heurter un rocher. Elle était trop loin de lui pour qu'il puisse intervenir auprès de la jeune Rosier, et l'attaque d'un squale sur Hudson et lui le fit frémir d'effroi. Il resserra sa main sur sa baguette. Même si les squales étaient visiblement moins agressifs, ça restait des requins. Des requins qui croquaient les gens. Les mots de Mervyn lui revinrent une fois de plus en mémoire. Sécuriser le tunnel. « Avada Kedavra. »


    DÉ – Avada Kedavra
    OUI ; OUI: Et un squale en moins ! Nathy voulait vraiment sa mort...
    OUI ; NON: Un requin inconscient ! Si personne ne l'achève, ça va être rigolo au retour, si retour il y a. Il se réveille au prochain tour.
    NON ; OUI : Le sort part au loin. Ce n'était pas l'envie qui manquait... Mais un avada sur la roche, ça provoque des pierres qui tombent à l'autre bout du tunnel. Ca ne blesse personne, mais bon... Boulet, Nath...
    NON ; NON : Un peu de haine, mon petit !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Ven 24 Fév 2012 - 17:33

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Hudson K. Higgs
Hudson K. Higgs
Docteur mamours
Messages : 1240 Crédits : furiedheart., tumblr
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Médicomage au service des pathologies des sortilèges - fin de spécialisation
Faction : Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Occamy
Epouvantard : le vide - pas celui des grandes hauteurs, mais celui de la solitude, de l'abandon
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Ven 24 Fév 2012 - 18:56

Prise de vertige, elle ferma ses paupières, inspira, expira profondément laissant ses sens examiner sa douleur de l’intérieur. A chaque inspiration, elle se sentait un peu plus habiter son propre corps ; chaque inspiration la rendait plus attentive aux tumultes de ses organes dont le rythme s’emballait et perdait la cadence ; chaque inspiration agitait un peu plus ses angoisses. Rendre intelligible sa douleur, lui trouver un nom pour la rendre moins menaçante était aisé ; elle savait ce que les dents effilées avaient transpercé en estimant la quantité de sang qu’elle avait perdu et l’endroit de la morsure, mais le savoir, loin d’atténuer son inquiétude la nourrissait. Il était le venin lucide et pernicieux du serpent qui susurrait sa science pour mieux faire souffrir encore car, lui, connaissait dans le moindre détail ce que chaque protagoniste cellulaire allait déclencher petit à petit, un à un ou ensemble : un maelström chaotique qui, rapidement, sonnerait son glas. La partition se jouait, elle était à la fois le chef d’orchestre, le musicien et le spectateur ; elle dirigeait, elle jouait et elle observait sans être tout fait l’un, ni faire tout à fait l’autre. Dans la confusion de son esprit, un bourdonnement assourdissant agita sa torpeur, s’ajoutant comme un mouvement de cordes tirant dans les aigues pour mieux étrangler le souffle de son auditoire. Son souffle. Un instinct courait et il filait à travers sa baguette l’espoir d’un apaisement aussitôt rattrapé par un courant froid, cinglant, méprisant d’indifférence qui s’insinuait à travers sa combinaison trouée. L’eau. Le sort germait à peine qu’il mourrait déjà. Et du bout de ses lèvres bleues, les formules chantaient faiblement. En vain. Une caresse les effleura et frémissant, elles se turent comme si elles avaient pu entendre. Ses paupières closes donnaient à son visage translucide l’illusion d’un sommeil léger, piètre témoins de la bataille qu’elle menait en elle pour survivre seulement. Elles les auraient ouvertes si elle n’avait été consciente de l’étourdissement, peut-être fatal, d’une simple vision diffractée du monde extérieur sur son organisme. Si ses yeux se rouvraient, elle ne verrait que les vapeurs sur lesquelles elle les avait fermés, son esprit étendrait ses bras effilés vers les sentiers sinueux de la compréhension avant même qu’elle n’ait pu l’arrêter et n’ajouterait qu’un peu plus de noir aux bourgeons et fleurs obscures de ses idées. Et le serpent sifflait la mélodie maladive de la curiosité, du besoin vital de savoir ce qui se passait au-dehors, et plus encore avec perfidie poussait la déraison à vérifier la peur existentielle qui torturait ses entrailles : vivait-elle encore ? Rouvrirait-elle jamais ses paupières ? La crainte au froid mêlée réveilla un spasme qui la fit trembler de la racine de ses cheveux à la pointe de ses pieds, allumant un nouveau feu ou niveau de sa blessure. Elle ne pouvait pas la voir, mais elle la sentait, et à travers elle, elle sentait son sang couler à nouveau le long de sa jambe, la vidant un peu plus de l’élixir de vie. La langue du serpent frétillait ; elle vivait, elle en avait la certitude. La vipère darda : Oui, mais pour combien de temps encore ?

Son corps perdait de sa chaleur, sa température tombait tandis que la fièvre montait, entraînant avec elle ses pensées dans une tempête d’incohérence à la lisière de la folie. Et le cauchemar revint. Il faisait noir. Il fait toujours noir dans ses cauchemars, comme si quelqu’un avait éteint soudainement la lumière. Elle n’aimait pas ce sentiment, la sensation que tout s’était éteint autour d’elle, que le monde disparaissait ou pire encore qu’elle disparaissait. La lumière était éteinte et elle était seule. Seule dans le noir. Elle avait peur, mais elle avançait ; si elle ne bougeait pas, elle allait mourir. Si elle avançait, peut-être retrouverait-elle la lumière ? Son cœur s’emballa, là-bas, devant, loin devant elle, se découpait un silhouette. Grand, les épaules carrés, un port de tête haut et fier, des yeux bleu acier, les cheveux grisonnant : son père. Ce n’était pas possible. Elle savait que c’était impossible. Il était mort, pourtant il était là. Et elle se mit à courir, d’un trot trébuchant, puis pressé, à en perdre le souffle et quand elle crut arriver à sa hauteur, elle le trouva désartibulé à ses pieds. Un cri d’horreur s’échappa de sa gorge et des rivières insurmontables s’écoulèrent sur ses joues roses. Elle savait que c’était impossible. Elle était idiote. Idiote de croire que si elle avait été là, si elle avait été plus grande, plus forte, il serait encore là. Il serait encore là, sa mère ne serait pas devenue un monstre et son frère… peut-être, peut-être que si Lui avait été là, peut-être qu’il l’aimerait encore… mais il n’était plus là. Il était parti et il avait tout pris avec lui. Quelqu’un l’avait désarticulé comme une vulgaire marionnette et lui avait volé son père… il avait pris son papa et le reste avec lui. Pourquoi ne pleuraient-ils pas ? Pourquoi le petit garçon avait-il des yeux si froids ? Pourquoi pleurait-elle toute seule ? Elle était trop faible ? Etait-ce pour ça que Carmella l’oublia ? Elle était toute seule. Seule avec ses faiblesses. Je sens quelqu’un… tout près de moi. Pourquoi ? Elle se remit à courir, si elle courait encore, peut-être le trouverait-elle ? Mais elle était prisonnière, il n’y avait pas d’issu au bout du couloir. Où était-elle ? Il fallait qu’elle ouvre les yeux, mais ouvrir les yeux était dangereux… elle ne se souvenait plus pourquoi, mais c’était dangereux. Si ses paupières se soulevaient, elle aurait mal. Elle pourrait mourir et elle ne voulait pas mourir toute seule dans le noir. La peur du noir, du vide, de la solitude, de l’isolement, de ne plus être là-bas l’étrangla. Là-bas… Elle ne savait pas où c’était, mais elle le sentait, lui et sa voix, l’appeler. Elle aimait la musique de sa voix, elle était douce, apaisante, chaude et elle fredonnait cet air qu’elle aimait tant. Quand il la chantait, il avait un accent terriblement séduisant, son cœur s’emballait et elle avait l’impression de pouvoir aller n’importe où. Avec lui. Et elle ouvrit les yeux.

Nathaniel. Les lacs bleus de ses yeux semblaient troublés, comme si quelque chose de grave venait de se produire et c’était elle qu’il regardait avec tant d’inquiétude. Les notes enchantées de sa voix lui parvenaient à travers un brouillard épais de grésillements incessants, mais elle l’entendait résonner en elle. Chaque note unissait comme deux croches un tissu à l’autre, et dans leur magie, elle chuchotait toute un air doux au parfum sucré. Un sourire naquit sur ses lèvres encore opalescentes. Sans bouger, ni prononcer la moindre parole, elle le couva du regard, observa ses gestes tendres tout en sentant peu à peu le sang affluer dans ses veines. Elle en avait perdu beaucoup trop et aucun sort ne lui rendrait le sang perdu. Dans un souffle léger, elle laissa s’échapper ses doutes et ses craintes. Il n’y avait qu’une chose à faire. Et ce choix, elle l’avait fait avant même de venir. Elle était médicomage, elle savait les risques de l’idée qui prenait forme dans son esprit mais ça n’avait aucune importance. Elle irait jusqu’au bout. Et le regard du sorcier se leva sur son visage, une moue joliment tracé d’un trait affectueux à laquelle elle répondit par un sourire radieux. Il voulait lui dire quelque chose, mais elle avait déjà tout entendu. Elle n’avait pas besoin de mots. Sa présence, douce et chaleureuse lui suffisait.

Le cri de Lilith la ramena à la réalité, entière et brutale, éclatant la bulle dans laquelle ses yeux ne voyaient que son fiancé pour l’ouvrir au monde. La sorcière voulut lever sa baguette mais ses membres étaient encore trop faibles. Il était temps qu’elle entame sa cure fatidique. Son esprit entonna un chant, curatum volubis, revigor, curatum volubis, revigor, curatum volubis, revigor, et enfin elle sentit son corps revivre tandis que son ventre se nouait un peu plus. Le serpent siffla à nouveau : « Tu sais ce que tu risques… tu vas vivre au bout de tes limites, au-delà même… cette performance, tu sais ce qu’elle te coûtera… soins intensifs au mieux, le coma peut-être… ou la mort ! Et tu veux quand même jouer… » Elle balaya la mise en garde de l’animal d’un mouvement de tête. C’était « interdit » que d’accroitre ses aptitudes par la magie, surtout au degré auquel elle envisageait de le faire mais ça n’avait pas l’ombre d’une importance pour elle. Ils ne sauraient pas. Ils ne sauraient pas avant la fin du moins. Pour l’instant, seul Liam comptait. Agitant sa jambe, elle put constater qu’elle n’avait aucune séquelle motrice et c'était vrai pour tout le reste de son corps. Bien. L’avada de Nathaniel ne la choqua pas, aux portes de la mort, les yeux ouverts, on apprend ses priorités. Ils devaient retrouver les enfants et tout faire pour pouvoir rentrer avec le moins d’encombre. « Coup de filet, » fit-elle en pointant sa baguette sur le dernier requin. Le franc succès de son sort lui fit hocher la tête d'un mouvement appréciateur. Elle avait retrouver toutes ses forces, ou du moins, les sorts en donnaient l'impression. C'était l'essentiel.


    Coup de filet :
    OuiOui : Jackpot ! Il tombe sur le vilain requin qui reste ! Yay !
    Oui.Non : Il tombe sur la tête du requin et le gêne considérablement.
    Non.Oui : Pouf ! sur une nageoire ! Quelqu’un veut en profiter pour lui faire sa fête ?
    Non.Non : Oups. Mal visé… Il est tombé à côté… On va dire que t’as besoin de te remettre de tes émotions docteur…



Dernière édition par Hudson K. Higgs le Ven 24 Fév 2012 - 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Ven 24 Fév 2012 - 18:56

Le membre 'Hudson K. Higgs' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Sam 25 Fév 2012 - 12:07




    Cependant les moments de félicité n’étaient pas faits pour durer ce jour là. Alors que la gemme du squale volait en éclat, lui arrachant un soupir de victoire, il entendit un cri qui lui glaça le sang et une douleur indicible le vrilla. Ses membres se figèrent, et il fut spectateur impuissant de la chute de Lilith. Son cœur tambourinait à ses tempes. Une part de lui, une mauvaise, était rassurée de voir Carmilla l’envoyer en sécurité vers l’arrière. Il ne pouvait s’ôter de l’esprit que les mois à venir seraient compliqués pour elle. Et encore le mot était faible. Il voulait qu’elle préserve la moindre parcelle de son énergie pour le véritable combat qui l’attendait. Celui de sa vie. Alors si elle pouvait se préserver en aidant pas ces imbéciles d’adolescents coincés à Poudlard. Ainsi soit-il. Il ne s’inquiétait pas pour sa blessure, il la savait suffisamment forte pour que cela ne pèse pas plus qu’une égratignure pour elle. Ils étaient faits du même bois. L’autre partie de son être voulait être à ses côtés et la chouchouter. Il ne pouvait pas imaginer ce qu’il adviendrait de lui si elle venait à disparaître. Elle avait beau le détester présentement, elle était, l’un des phares de sa vie.

    « Pour toi. »
    grogna-t-il alors que le reste des squales était prit en chasse par le groupe.

    Raffermissant sa prise sur sa baguette, les jointures des doigts blanches à force de contraction, il se focalisa sur la barrière qui se dressait devant eux. Dernier obstacle ? Il devait bien penser que non. Cette journée était une succession de catastrophe et il y avait fort à parier que c’était loin d’être fini. Peut-être même aurait-il été déçu si les tunnels n’avaient dressés un ultime obstacle face à eux. Se concentrant, il chercha parmi la foule de sort qu’il pouvait maîtriser, celui qui ferait un maximum de dégâts. La liste était longue, en tant qu’adepte de la magie noire, ses connaissances ne se limitaient pas à de douces caresses. Et il avait perfectionné son art avec acharnement, faisant de la magie une discipline pointue. Toujours plus. Toujours plus loin. Pour autant il savait doser sa puissance, ménager ses effets. Il ignorait quel sort de protection pouvait bien l’englober, et il aurait été imprudent de se lancer dessus à toute puissance, si cette dernière leur renvoyait leur attaque.

    « Réfléchis… Réfléchis donc… » En même temps, comme ils se trouvaient dans l’eau, une explosion aurait un impact différent sur l’environnement. Ils risquaient d’être secoués, mais plus difficilement blessés par des éclats. L’eau freinerait leur course.

    « Bombarda Maxima ! »





Le sort fonctionne-t-il ?

Oui & oui : Purée de bordel ! On avance !
Oui & non : C’est en bonne voie mais il va falloir en remettre une couche.
Non & non : Quand vas-tu apprendre ? L’eau dévie tes sorts !
Revenir en haut Aller en bas

Filet du Diable
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Sam 25 Fév 2012 - 12:07

Le membre 'Baël Rosier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsnon1 ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Dsoui1

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Calliope Kark
Calliope Kark
"Unbowed, Unbent, Unbroken"
Messages : 7781 Crédits : Moi
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Elfe de maison de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire.
Maison : Poufsouffle.


Rapeltout
Patronus : Incapable de réaliser un patronus à nouveau.
Epouvantard : Son père baignant dans une marre de sang au ministère. Pas de chance c'est bien arrivé.
Baguette magique:
ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté Sam 25 Fév 2012 - 14:50

    Ces grands yeux noirs s’embrasèrent, et ça n’avait rien avoir l’explosion de satisfaction qui avait un instant éclairé l’anthracite de son regard. Non les flammes de l’inquiétude sévissaient encore, plus forte, plus grande. Le brasier sans fin, lui coupait presque le souffle. Hudson, Tyzonn et maintenant Lilith. Les dernières semaines n’avaient peut-être les meilleures, la rancœur qu’elle nourrissait désormais pour sa meilleure amie et ce qu’elle avait considéré comme une trahison, avait fait naitre ces derniers temps davantage de grimaces de mépris que de moues compatissantes. Mais toute l’amertume que la Kark nourrissait en son sein, alimentait de souvenirs aigres, ne parvenait pas à lui faire accepter de telles extrémités. La rancœur se fait bien maigre quand il est question de vie ou de mort. Et que dire de Tyzonn ? Lorsqu’elle n’accordait pas d’œillades inquiètes à sa meilleure amie c’était pour le couver du regard. Le qualitatif perturbé semblait un doux euphémisme pour évaluer l’agitation de son regard d’azur. Les doigts de la Kark se crispèrent sur sa baguette, alors qu’elle réprimait l’envie déchirante qu’elle avait de bercer le Higgs dans ses bras. Tenter de mettre un peu de baume sur cette âme à vif. Mais les squales empêchaient toutes réelles parenthèses tendres. . Encore que Mr Hansen, Carmella, mais aussi Hudson réussirent tout de même à neutraliser les trois requins. Et l’accolade que son fiancé venait de donner au joueur de quidditch l’avait trop perturbé, pour qu’elle s’approche de l’un ou de l’autre.

    A l’inquiétude se joint bientôt la colère, lorsque l’infâme goule rousse repoussa sa meilleure amie d’un simple sort, comme on se débarrasse d’un poids mort. La garce n’avait même pas cherché à ce qu’on lui administre les premiers soins. Aussi lorsque Baël se contentait d’exploser la grille, Calliope profita de ce moment de répit pour faire éclater sa colère. « Vous êtes complètement inconsciente et égoïste. Elle pourrait se faire attaquer par des strangulots survivants, on ne sait même pas si ces fichus algues sont toujours figée. Et quand même bien elle le serait, son sortilège de têtenbulle pourrait très bien se briser maintenant qu’elle est inconsciente. Elle risque de se noyer toute seule. Et vous n’avez même pas songé à ses blessures. Et si elle faisait une hémorragie toute seule ? Je suis certaine que ça ne vous a même pas traversé l’esprit. Vous ne pensez qu’à votre mission, et à votre petit avancement. Car oui vous ne nous nous ferez pas croire que vous faites tout ça pour Liam. Tout le monde c’est ici quelle abominable mère vous êtes. Et le pire c’est que vous faites tout ça pour rien, il ne vous respectera jamais, et n’espérer même pas une once d’amour. Même vos propres enfants en sont incapables, alors mon père…. » Une fois sa colère passablement évacuée, la Kark entreprit de faire demi-tour, mission ou pas Lilith était peut-être en danger. Les autres pouvaient bien continuer, elle, Calliope ne serait rassuré qu’une fois sûre que sa Rosier de meilleure amie serait en sécurité. Bien sûr c’était renoncer à être celle qui ramènerait Clio, mais les autres pouvaient bien s’en charger. Alors que Lilith personne ne semblait disposer à s’en occuper.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Kjzs
Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins. Marcel Pagnol

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV - Page 3 Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe IV
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Hors des murs