Tu parles, tu meurs et tu parles plus [Mission TERMINEE] - Page 2



 



Tu parles, tu meurs et tu parles plus [Mission TERMINEE]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 27 Mai 2012 - 12:32

    Nott l’énervait, Miranda l’énervait. Eux et leur semi politesse commençaient à l’énerver prodigieusement. Ils n’allaient pas rester ici jusqu’à ce que l’un des deux ne baisse les armes. Parce que, de toute façon, c’était hors de question qu’ils le fassent. Et si Miranda abandonnait, il l’enverrait dehors sans aucune hésitation. Ce n’était pas le moment de s’apitoyer sur son sort. Les discours d’accusation, de reproche ne fonctionnaient pas lorsque la faute était commise. Pour Nott il était trop tard, bien trop tard.

    — Jason, cesse d'essayer de te sauver, regarde-toi. Tu n'as plus aucune chance. Tu le sais très bien. Cela me désole, sache-le. Je n'ai pas envie de te faire mal, Jason. Et je ne crois pas que tu aies envie de me causer des traumatismes en m'obligeant à te torturer. Hein ? Nous ne sommes que des victimes dans toute cette histoire, je suis dans le même bateau que toi, et je ne suis là que pour t'aider.

    Elie l’écouta sans broncher même si, soyons clairs, c’était du grand n’importe quoi. ‘ Et je ne crois pas que tu aies envie de me causer des traumatismes en m'obligeant à te torturer. Hein ?’ Jouer la carte de la sensibilité n’était pas mauvaise en soit mais Miranda n’était pas convaincante ni convaincue par ses propres mots. Elle était là pour l’aider. Allait-elle abréger ses souffrances, l’empêcher de mourir ? Elie garda son calme même si l’envie de lui balancer un Impero pour la foutre dehors et l’obliger à rentrer le démangeait. Elle pouvait toujours tenter même si Elie doutait du succès de sa démarche.

    — Jason, disons que nous pourrions finir ça rapidement au nom du lien qui nous unit. Je ne crois pas que tu sois réellement heureux enfermé ici, non ? Ça serait tellement plus facile si tout se terminait maintenant, n'es-tu pas d'accord avec moi, Jason ? Où préfères-tu que l'on te lave de tes crimes ? Si tu parles, tu auras assurément une excellente chance de t'en sortir, tu es de la famille... On te soignera si tu le désires... Mais parle-nous... J'ten supplie... Jason…

    Ses tremblements se faisaient plus puissants lorsque Miranda lui lança un sort. Le Doloris et le sort mortel auraient raison de lui dans quelques heures. Mais, tout de même, il avait la force de se relever, de leur faire face. Phénix. Il les reconnaissait bien là. Les défier jusqu’au bout même s’ils ne leur restaient que quelques heures à vivre. Parce qu'après tout, ils n’avaient plus rien à perdre. La douleur ils pouvaient l’encaisser.

    « On aurait du emmener son frère avec nous. », grogna Elie. Il avait envie de transplaner, d’embarquer le frère, sa femme. Les tuer jusqu’à ce que l’homme se brise intérieurement. Il fallait qu’ils arrêtent cette stupide mascarade qui n’aboutirait à rien. S’ils continuaient ainsi, ils n’allaient pas obtenir les informations désirées et Nott finirait par s’échapper. Il le voyait gros comme le Manoir de Kark

    « Je reviens. » Et il transplana. Il n’avait rien dit à Miranda, elle ne savait pas à quoi s’attendre ou plutôt si devait s’en douter avec la phrase qu’il avait sortie plutôt. La peur de voir son frère mourir à ses côtés le ferait sans doute parler. Cela fonctionnerait d’autant plus que Miranda n’était pas au courant et qu’un semblant de stupeur se lisait peut-être sur son visage à cet instant précis. Il avait l’impression d’agir en solo plutôt qu’en duo mais cette scène surréaliste qui se jouait devant lui entre les deux cousins le faisait sortir de ses gonds.

    Il arriva dans la foret, derrière l’épouse qui tentait de libérer son mari… C’est vrai. Aucun d’entre eux n’avait de baguette. Trop occupée à tenter de libérer son époux, la jeune femme ne fit pas attention à lui et ne fut avertie que trop tard. Son corps alla frapper lourdement l’arbre voisin. Un oubliette plus tard, Elie s’approcha de Théodore et le Stupéfixia. Elie espérait vraiment ne pas avoir à le ramener démembré. La distance qui le séparait de la Taïlande était longue et il n’avait aucune envie de se retrouver en sang sur les lieux. D’accord ce n’était pas le sien mais imaginer une dispute sanglante (ayant entrainé la mort d’un des deux frangins) entre les deux cousins de Miranda lui semblait beaucoup moins plausible. Même en nettoyant les traces, cela semblerait louche et leur tentatives pour brouiller les pistes seraient fichues. Dans la tête d’Elie, le plan était simple : Ramener Théodore Nott dans le but de faire parler Jason. Abîmer un peu Théodore avant de lui lancer un Oubliette.

    En sang, encerclé par la puanteur de la mort, le jeune homme perdrait surement la tête et se désignerait comme seul meurtrier de son frère. Deux Nott pour le prix d’un. La femme, quand a elle pleurerait tout le restant de sa vie son mari perdu et mourait de chagrin. Dans un sens, cela lui convenait parfaitement.
    Restait à savoir ce qu’en pensait Miranda.

    « Puisque vous nêtes pas capable de vous décider, j’ai un paquet pour vous. Qu’est-ce que t’en penses Nott ? Ce qu’il te reste d’âme tu la voudrais en paix ou tourmentée par la mort de ton frère par ta faute. »

    Le tutoiement était venu tout seul, plus fort, plus accusateur. Soit il parlait, soit il payait. C’était aussi simple que cela. Elie pointa sa baguette sur l’abdomen de Théodore, le défigea et lança son sort. C’est bon, il pouvait crier maintenant. La plaie n’était pas très profonde, le sang s’écoulait petit à petit mais c’était un message. Un message pour lui dire qu’il pouvait l’agrandir à tout moment et provoquer sa mort.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 19 Juil 2012 - 18:04



Miranda sentait qu'elle énervait tout le monde. En fait, c'était son défaut de toujours. Son manque de confiance en elle revenait toujours au galop au moment le plus inopportun possible. Là, en plus, avec son cousin en face, Élie qui était sur le point de péter les plombs en arrière d'elle... Bien qu'elle venait de lancer un sort pour montrer qu'elle était encore solide, Miranda savait que c'était peine perdue pour elle. Elle entendit Élie parler, puis il transplana. Miranda eut un frisson dans le dos. Elle espérait qu'il revienne... C'était impensable qu'il ne revienne pas, mais dans la situation dans lequel elle était, elle pensa immédiatement au pire. Elle garda sa baguette sur Jason en avant d'elle, toujours aussi tremblante. Elle le fixait, haletant, ne sachant plus trop quoi faire. Elle non plus elle ne savait plus quoi faire. Puis soudain, il revint, mais pas seul.

Elle se retourna pour voir Théodore dégoulinant de sang. Elle ne dit rien. Se contenir. Se fermer. Elle retourna sur Jason. Son visage était décomposé d'horreur. Il ne pensait pas que l'on se rendrait jusque-là, ça non. La stupeur et la haine déformaient son visage. Il n'osait plus rien dire. Miranda ferma les yeux un moment, le temps que Théodore finisse son cri de douleur. Elle avala sa salive, les rouvrit, et continua de menacer Jason du bout de sa baguette.

— Puisque vous n’êtes pas capable de vous décider, j’ai un paquet pour vous. Qu’est-ce que t’en penses Nott ? Ce qu’il te reste d’âme tu la voudrais en paix ou tourmentée par la mort de ton frère par ta faute.

Élie, tu l'énerves, mais elle ne dira rien. Fallait qu'il fasse quelque chose Jason, parce qu'il ne restait pas grand temps à son frère, et c'était vrai. Miranda retient ses sanglots, et une voix basse, presque chuchotée sortit de sa bouche.

— Tu vois Jason ? Tu vois tout ce qui arrive?... Tout ça, c'est uniquement de ta faute.

Elle recula un peu, pour regarder Théodore qui souffrait. Il fallait que ça finisse au plus vite. Mranda ne tiendrait pas le coup longtemps encore. Elle prit sa baguette, et tâtonna la blessure de son cousin.

— Regarde, il ne va pas bien ton frère. C'est une blessure qui va clairement le mener à la mort... Sauf si tu parles. Mais ça... C'est encore incertain non ?

Elle retourna sur Jason. PARLE, JE VAIS PERDRE CONNAISSANCE.

— T'es qu'un égoïste Jason, un sale égoïste. Tu trahis la famille pour tes propres intérêts... Et tu vas même tuer ton frère ? POUR CE STUPIDE JOURNAL CLANDESTIN ? T'es écoeurant, tu le sais ça ? DOLORIS.

Jason hurla de douleur une dernière fois.

Spoiler:
 

Il resta muet encore une fois. Miranda ne savait plus quoi faire, elle en avait plus que marre.


Dernière édition par Miranda Carrow le Jeu 19 Juil 2012 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 19 Juil 2012 - 18:04

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 22 Juil 2012 - 21:06

    Elie tentait de reprendre ses esprits et laissait Miranda prendre la direction de ce ‘petit’ interrogatoire. Il avait du assommer le Théodore pour pouvoir transplaner sans le perdre entre les escales. Cela lui avait pris un peu de temps mais au moins il savait ou il devait se diriger cette fois. Cependant, cette pause ne lui était pas de refus puisqu’il lui faudrait bien faire le job. Tuer le Nott et alterner la mémoire du frère. Cela, cependant, il ne se sentait pas capable de le faire. La, pour le moment, il avait besoin de se reposer mais ne pouvait pas s’octroyer ce privilège. Théodore Nott était devant eux, le visage en sang et complètement déboussolé. Cette idée était de pure folie. Il n'aurait jamais du refaire le trajet deux fois de plus avec un fardeau supplémentaire. C’était de l’inconscience. Mais devant le silence de Jason il leur avait bien fallut faire un choix et Elie l’avait fait sans se soucier de Miranda qui torturait son cousin.

    Tentant de rester impassible malgré la bile qui lui montait à la gorge, Elie se redressa. Se tenir droit, fier, les surplomber de toute sa hauteur, leur montrer qui était supérieur. L’Ombre de la Rose Noire leur était supérieur. Jamais l’Ordre du Phénix n’arriverait à ses fins. Fallait-il donner de la crédibilité à ces traitres qui publiaient un journal dans le délit le plus complet ? Ce journal n’avait pas de valeur tout comme ses créateurs. Le Medicomage les toisa d’un mépris non contenu.

    « Inutile de t’égosiller. Ils ne parleront pas. », tonna Elie d’une voix dénudée d’émotion. Il regrettait la fraicheur de l’Angleterre. Il se sentait tout poisseux et ce n’était pas le sang qui coulait le long de sa tempe qui lui donnait cette impression. Il y avait cette chaleur, cette insoutenable chaleur. Il voulait de la pluie, une pluie rafraichissante qui effacerait un peu leurs traces. Mais ce pays n’avait pas la notion de la pluie, apparemment. Il ne leur restait qu’à feindre. Feindre ou tuer, quelle était la méthode la plus efficace pour obtenir des informations ? Feindre, assurément.

    Elie leva sa baguette vers Théodore Nott. Le frère de l’investigateur de cette mascarade. « Ceux qui se dressent contre l’Ombre disparaissent. Nous allons décimer votre groupe clandestin … il se détruira de l’intérieur en apprenant votre disparition. La belle affaire. D’un côté comme de l’autre, vous connaissez votre funeste destin de traîtres. », commença Elie d’une voix calme. Il devait s’économiser. C’était crucial. La baguette s’abaissa, leur laissant un moment de répit. Allait-il les tuer ou non, tout de suite ou dans une heure. Deux, trois ? Ils avaient tout le temps. Seulement il fallait qu’ils restent sans défense. Un regard avec sa coéquipière et elle lança deux Incarcerem. Voilà qui était mieux. Le prochain qui avait la stupide idée de l’envoyer valser de l’autre côté de cette maison en bois mourait sur le champ. Ils étaient dans une impasse que seul une menace exécutée ferait bouger les choses. « Avada Keda… »

    Spoiler:
     

    D’un geste, il fait signe à Miranda de continuer. Quelques minutes de torture supplémentaires ne leur feront pas de mal. L’endroit est assez éloigné pour que personne n’entende leurs cris qui se terminent en gémissements misérables. Ils ne parleront pas, Elie le sait. C’est dommage, vraiment. Mais il le sait. Les membres de cette organisation clandestine ne tiendront pas unis longtemps. Ce n’est pas de sitôt qu’un journal de ce genre se créera. La hantise de finir comme les frères Nott restera bien ancrée dans leur esprit avant de mener un projet pareil. Un projet irréalisable. Le Medicomage se lança un sort de soin qui l'aiderait à mener cette mission jusqu'au bout sans vomir le reste de son dernier repas. Vomir devant ses prochaines victimes, cela manquait cruellement de crédibilité.



Dernière édition par Elie Brights le Dim 22 Juil 2012 - 21:23, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 22 Juil 2012 - 21:06

Le membre 'Elie Brights' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 31 Juil 2012 - 19:54


— Inutile de t’égosiller. Ils ne parleront pas.

Miranda garda sa baguette parée tout de même. Elle soupira, mais pas d'impatience ou d'ennuie, c'est simplement comme-ci elle expulsait une partie de son stress par ce simple souffle. Ça n'avait aucun sens tout ça. D'un côté, il y avait Jason qui faisait son possible pour ne pas mourir, garder son frère en vie, et ne pas nous donner de nom, tout cela accompagné d'un visage complètement déconstruit, ainsi qu'un sort qui le grugeait tranquillement pas vite. De l'autre, il y avait son frère, Théodore, qui simplement agonisait sur le sol. En plus, il y avait Elie qui semblait avoir de plus en plus de difficulté (il venait tout de même de transplaner plusieurs fois de suite, et pas seul), et Miranda sur le bord de la crise de nerfs. Bref, la joie.

— Ceux qui se dressent contre l’Ombre disparaissent. Nous allons décimer votre groupe clandestin… il se détruira de l’intérieur en apprenant votre disparition. La belle affaire. D’un côté comme de l’autre, vous connaissez votre funeste destin de traîtres. Avada Keda…

Il esquissa un geste, pour ensuite l'arrêter. Il jouait avec leur nerf. Miranda croyait vraiment que ça y était. Elle comprit qu'il fallait qu'elle continue à les tenir un moment, Elie étant trop faible. Moment de silence, baguettes toujours parées, Miranda respira profondément. Il fallait sortir de l'impasse, ça ne se pouvait plus. C'était ridicule, ça n'avançait plus. Ouis, soudain, elle se trouva plus que retardée. Comment avaient-ils pu oublier ce sort? Ce qu'ils pouvaient être stupides... Il y a plus qu'un sort impardonnable! Il est bien amusant le Doloris, il ne faut pas pensé le contraire, mais le Impero avait complètement disparu de l'esprit de Miranda, pour n'y revenir que maintenant. Elle se tapa le front de sa main inoccupée, pour, redressée celle qui tenait sa baguette.

— OK, on est profondément stupide... Impero.

Spoiler:
 

Miranda n'était clairement plus au top de sa forme, et contrôlait mal ses pouvoirs. Elle regardait Jason, et essayait de le faire parler, mais rien n'y faisait. Elle se concentrait le mieux qu'elle le pouvait, mais rien. Elle ne comprenait pas, puis elle se retourna. Le sort qu'elle venait de lancer préféra aller s'échoir sur Théodore l'agonisant que sur Jason, celui qui devait parler. Miranda eut envie de se mettre à courir et de cirer sa rage face à ce nouvel échec. Elle s'en voulait d'avoir raté... quoi que, cela n'est peut-être pas complètement mauvais. Elle resta concentrée. Bien sûr, Théodore n'avait rien dit lorsqu'elle demandait les informations, il ne les connaît pas. Mais elle demanda à Théodore d'aller supplier Jason qu'il parle... peut-être que ce est-ce qu'il le fera flancher.


Dernière édition par Miranda Carrow le Mar 31 Juil 2012 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 31 Juil 2012 - 19:54

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 31 Juil 2012 - 20:08

(HRP : Je sais, double-post... mais je voulais un autre DÉ, et ça m'énervait de juste faire un autre dé, alors j'ai divisé le post en deux...)

Spoiler:
 

Miranda regardait Théodore traîner son pauvre corps meurtri jusqu'à Jason, qui ne semblait pas apprécier. Miranda contrôlait bien Théodore, faut dire aussi qu'il n'offrait pas vraiment de résistance. Une belle et grande coulisse de sang traçait le chemin de Théodore jusqu'à son frère. Ce dernier avait les larmes qui coulaient, et regardait le restant de son frère sans bouger. Il ne se défendait pas, mais il ne s'offrait pas non plus. Miranda fit parler Théodore, on pouvait voir les lèvres de la jeune femme bouger au même rythme de celles de Théodore.

— Mon frère, je sais ce que tu fais, et pourquoi tu le fais... Mais je n'ai pas envie d'y laisser ma vie. Je t'en supplie... Je perds du sang, regarde moi... Puis regarde-toi... argh... Ce journal vaut moins que nos vies, et tu le sais. Mon fils à besoin d'un père, William... tu sais...

Il s'effondra sur le sol, ayant perdu connaissance. Miranda rompit le lien qu'elle entretenait avec le... cadavre... sur le sol. Elle regardait fixement Jason, voire ce qu'il ferait... mais rien. Il préféra rester de marbre. Il finit par regarder Miranda avec des yeux de dégoût. Elle détourna les siens.


Dernière édition par Miranda Carrow le Mar 31 Juil 2012 - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 31 Juil 2012 - 20:08

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 3 Aoû 2012 - 20:06


I was caught
In the middle of a railroad track (Thunder)
I looked 'round,
And I knew there was no turning back (Thunder)
My mind raced
And I thought what could I do? (Thunder)
And I knew
There was no help, no help from you (Thunder)

Thunderstruck - AC/DC


La tension était à son comble. Ils avaient obtenu quelques noms. Celui d’un photographe, d’un journaliste et l’imprimeur mais ce n’était pas suffisant. Ce n’était pas suffisant et, pourtant, Elie sentait qu’ils ne diraient rien. Utiliser les sorts de soin était, de loin, la meilleur idée qu’il eut jusque là. Chercher le frère pour faire parler l’autre était la pire. Maintenant, il leur faudrait s’occuper des deux. Il était impensable de les laisser tous les deux se tirer d’affaire. Avec un peu de chance, la femme ne se souviendrait de rien. L’Oubliette avait été lancé dans ce sens. Et puis de toute façon même si elle cherchait à les accuser elle n’aurait pas de preuve et personne ne la croirait. Elie était toujours discret question politique et n’avait jamais montré un tempérament violent. Jamais … enfin presque. Sauf chez les Kark, bien entendu mais il y avait des circonstances atténuantes et il n’avait surtout pas besoin de se justifier pour ses actes.

Miranda était sur le point de craquer et cette crise de nerf palpable n’était pas la bienvenue. Elle tenta un Impero qui foira complètement vu son manque de contrôle total sur elle-même. Cette mission n’aurait pas du lui être confiée. Peu de personne pouvaient se montrer aussi froide et inébranlable lorsqu’on leur demandait d’assassiner un membre de leur famille. Sauf que là, ils étaient deux, des cousins, des personnes qu’elle connaissait plus ou moins bien. Elie se demandait sincèrement comment la jeune femme allait se comporter envers sa famille par la suite. Une chose était sure, cela ne serait pas évident. Lui qui avait déjà du mal avec son statut d’Ombre alors que ses parents étaient Phénix. C’était simple, il ne les voyait pas, sauf lorsque son père lui envoyait un hibou urgent. S’il pouvait éviter de les croiser, il les évitait.

Le sort percuta Théodore, le frère, pas celui qui avait manigancé cette histoire de journal depuis le début. Que savait se Théodore au final ? Peut-être rien. Jason Carrow avait peut-être voulu protéger son frère on ne lui révélant rien au sujet de cette stupide idée de journal clandestin. Résultat, Jason avait tout faux. Il devait se douter que les Ombres interviendraient, ne laisseraient pas un torchon tenter de salir la réputation du Ministre en fonction. Pourquoi n’avait-il pas mis son frère en sécurité ? Elie fronça les sourcils. Décidément, parfois, il avait bien du mal a cerner les gens et leurs agissements surtout lorsque ces derniers étaient d’une stupidité crasse. Rien ne semblait marcher comme prévu. Les suppliques de Théodore esquintaient les tympans du Medicomage sans qu’un résultat ne soit donné. Rien. Miranda ne semblait pas au meilleur de sa forme, c’était compréhensible. L’ancien Poufsouffle attendit quelques instants encore avant de sortir sa baguette. Après tout il avait promis. Cela ne le perturbait pas tant que cela de devoir les éliminer. C’était un ordre qu’il pouvait contester mais n’était pas assez dingue pour le faire et, de plus, s’il les laissait s’échapper il risquait sa tête alors calculs faits, il avait tout décidé.

Le sort de soin avait fonctionné et il s’était construit un petit barrage sentimental pour ne pas être chagriné par ce qu’il allait devoir effectuer. Il ne se laisserait pas aussi facilement atteindre que la blonde. D’accord il allait tuer mais il l’avait déjà fait et cela ne l’avait pas tant perturbé même s’il ne s’agissait que d’une stupide vengeance inutile puisque … enfin, ce n’était pas le moment de parler réflexion et état d’âme. La tout de suite, il fallait agir pour achever cette mission pour ensuite se reposer. Parce que le contrôle de l’esprit était une chose qu’il était capable de faire mais cela restait épuisant si la connexion entre les deux esprits était longue. De plus, il leur faudrait rentrer et Elie se demanda un moment s’il n’allait pas rester un jour à se reposer tandis que Miranda ferait son rapport … leur rapport.

Les traits de Théodore étaient facilement lisibles. Ils marquaient cette même expression faciale depuis le début du contrôle qu’exerçait Miranda. Il arrivait, malgré la puissance et la longueur du sort à faire comprendre à son frère cette dernière supplication : celle de ne rien dire malgré tout ce qu’on lui ferait subir. Ils étaient loyaux envers l’autre jusqu’à la fin. C’était cette même expression qu’il avait aperçue sur Jason lorsqu’il avait vu son frère, une fois la frayeur passée. Parce qu’il avait eu peur. La mort faisait peur jusqu’à la fin, peut importe s’il l’on se persuade du contraire. Les Hommes ont peur de la mort, c’est ainsi.

« Endoloris. », lança Elie lorsque Miranda montra qu’elle ne contrôlait plus l’esprit de son cousin. Le sort ne dura pas longtemps mais additionné à l’Impreo, cela restait trop pour la personne visée. L’ancien Poufsouffle ne parla pas. Il savait que c’était inutile. Il l’avait compris depuis un petit moment, en analysant les traits de leurs visages lorsqu’il avait laissé Miranda diriger les opérations avant l’acte finial. Les cris raisonnèrent dans la pièce et le visage de Jason se crispa. Il avait mal pour ce frère qui souffrait par sa faute mais ses lèvres ne se délièrent pas. Il était fermé à toute divulgation d’information. D’autres Ombres devraient démanteler le groupe par eux-mêmes. Elie et Miranda en avaient terminé avec les principaux membres de cette organisation. Encore que … Théodore Carrow n’aurait jamais du se trouver la. Il ne savait rien des plans de son frère. Elie avisa les dégâts causé par Jason lorsqu’il avait fait un joyeux vol plané pour aller s’écraser contre le mur. Ce qui ressemblait de près ou de loin à une cuisine s’y trouvait à côté. Le jeune homme fit léviter un couteau de boucher à la hauteur de sa tête. Elie secoua la tête. Il ne voulait pas faire de cet endroit une boucherie. Il tuerait ces hommes mais aucun carnage serait fait. Ils auraient bien du mal à effacer les traces. Et puis, il y avait toujours cette femme dans la forêt… l’Oubliette serait suffisant, songea t-il lorsque le couteau alla se planter à la vitesse d’un attrapeur tentant de faire la plus belle figure du monde, dans le cœur de Théodore. Un de moins. Le jeune homme n’avait rien pu faire pour l’éviter ni même pour s’abaisser avant que le coup fatal n’arrive. Il était bien trop épuisé mentalement et physiquement. Le medicomage baissa les yeux en arrivant à la hauteur de Jason. « Tu vois … une seul mort aurait été suffisante pour ce soir. Mais non. Ta fidélité sans borne pour l’Ordre du Phénix vous aura tué tous les deux. » Elie s’arrêta en sentant Jason trembler. Un sourire sans joie s’étira sur ses lèvres. Il n’avait pas réellement envie de le tuer. Ils avaient des ordres qu’ils se devaient de respecter. Il ne ressentait aucune haine, cet homme ne lui avait rien fait pour qu’il n’arrive à lancer le sort de la mort correctement. Jason était déjà entrain de mourir. S’ile ne recevait pas de soin directement, il s’éteindrait dans les heures qui vienne et Elie ne lui ferait qu’une fleur en l’achevant tout de suite. Mais Miranda et lui avaient d’autres choses à faire. Tout d’abord, effacer les traces de leur présences, retourner dans la forêt (mais la femme ne serait déjà plus présente, il en était certain) et retourner au Quartier Général pour donner au Ministre les maigres informations que les jeunes Carrow leur avait donné. Plus vite ils auraient terminé, mieux cela serait … pour toutes les personnes présentes dans cette pièce.

Un éclair vert illumina la pièce.

Jason Nott était mort.

Ils avaient fini … enfin presque.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2

Tu parles, tu meurs et tu parles plus [Mission TERMINEE]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs