Tu parles, tu meurs et tu parles plus [Mission TERMINEE]



 



Tu parles, tu meurs et tu parles plus [Mission TERMINEE]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 24 Jan 2012 - 19:41






    Tu parles, tu meurs et tu parles plus


    Spoiler:
     

    Ne me décevez pas une seconde fois.

    Le message était clair. Elie serra des dents en brulant le parchemin, tant cette fin missive l’énervait. Trouver une brèche dans l’enceinte du château on ne peut plus surveillé ? Maudissant leur Premier Ministre, le Medicomage ouvrit la fenêtre pour laisser s’évader les restes du message. À deux ou à quatre, cette première mission était statistiquement peu faisable et, sauf chance de dingue, ils n’auraient jamais trouvé de faille les menant joyeusement au château. Les modérés n’étaient pas aussi cons qu’en avaient l’air leur chef de seconde zone. Il parlait bien entendu là de Caïus Salamander qui n’était qu’un gros rustre plein de muscle mais sans cervelle. L’attaque du Manoir des Kark en avait été l’ultime preuve. Avait-il pensé, sérieusement, que sa femme puisse être dans les cachots de la maison de son frère ? Ayez un peu de jugeote. Remarque, les Phénix n’avaient pas plus de cervelle puisqu’ils avaient cru, eux aussi, que cette maison était le QG des Ombres alors que, non, Elie n’avait jamais mis les pieds dans cette bâtisse alors qu’il venait régulièrement dans leur base.

    Cette mission s’annonçait belle car faisable et revancharde. Il ne connaissait pas particulièrement les Nott mais savait que Miranda avait un lien de parenté avec cette famille de Sang-Pur. Il avait, bien évidement, entendu parler de ce Jason Nott. Cet homme s’était mis toutes les Ombres à dos d’une facilité déconcertante. Un pseudo journal, même pas lu par grand monde, et c’était fait. Pas de détournement de fond ? Moui, Kark pouvait faire croire cela à qui il voulait mais il lui demandait, avec Caleb, de dépouiller Sainte-Mangouste de sa réserve de potions et de remèdes … alors nier le détournement de fond lui paraissait un peu gros. Enfin, il n’avait pas envie de foirer une mission de plus et sûrement en était-il de même pour Miranda. Cette mission allait faire être un jeu d’enfant. Le tout serait d’appâter ce Jason Nott . Il devait surement se terrer quelque part pour écrire ses accusations sans fondement (même si plus que probablement véridiques). Le tout était de trouver sa planque et de le coincer quelque part pour un interrogatoire bien spécial. Et, croyez-le ou non, Elie ne pensait pas que ce Nott sortirait vivant, ni-même entier de cet interrogatoire. Être la cible de deux Ombres frustrées d’avoir échoué une mission n’était enviable pour personne. Elie était le premier à l’approuver. Cependant ce Nott faisait partie de la famille de la bonde et Elie ne savait pas comment la jeune femme avait réagit face à cette mission.

    Il devait retrouver Miranda le weekend prochain pour en parler et pourquoi pas en finir aussi rapidement que possible. Plus vite ils se seraient débarrassés du corps, mieux cela serait. Pas d’empreinte, pas de traces. Il n’avait pas envie d’être inculpé pour meurtre et Mervyn Kark ne laissait pas place à d’autre alternative. En somme, faites-le parler puis faites-le taire.

    Certains pensent parler pour avoir la vie sauve. Pour Nott, cela serait le contraire.



Dernière édition par Elie Brights le Ven 3 Aoû 2012 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 4 Mar 2012 - 8:00


Ne me décevez pas une seconde fois.

Miranda leva un sourcil sur deux, en signe d'impatience. Elle avait beau faire tout ce qu'elle pouvait pour cette foutue faction, par moment, elle en avait marre. « Ne me décevez pas une seconde fois. Sérieux ? », ne pouvait s'empêcher de pester la louve dans sa chambre. Elle se rappelait les missions qu'elle avait reçues... La dernière était bien impossible, aussi impossible que celle avec Jon à Azkaban, alors qu'ils n'étaient même pas encore sortis de l'école... D'ailleurs, elle n'avait plus beaucoup de nouvelles de ce Jon, et par moment, malgré leur mauvaise relation, elle se surprenait en train de se dire qu'elle aimait sa présence. Simple, la simplicité. C'était un élément qui manquait souvent à la vie de Miranda.

Bref, revenons à la mission. Miranda prit le temps de bien lire deux fois le parchemin qu'elle avait reçu... Jason Nott. Elle avala sa salive. Bien sûr qu'elle le connaissait, ils s'étaient croisés de nombreuses fois dans les réunions familiales. Ils s'étaient même déjà adressé la parole à plusieurs reprises. Pas qu'elle l'aimait particulièrement... Mais ôter la vie à quelqu'un que l'on connaît « bien »... C'est une autre paire de manches. Bien que Miranda fut complètement dévouée à sa faction, tuer n'était pas... un moyen envisager très souvent. Il y avait un truc qui la retenait souvent... la pitié. Elle ne pouvait jamais passer à travers sans avoir ce moment d'hésitation à cause de la... cette pitié insupportable qui la rendit si faible. Par moment, ce côté sentimental lui tapait sur les nerfs. En plus, c'était un membre de sa famille... Par chance, il y aurait Elie avec elle. Martyriser le prisonnier n'était pas vraiment un problème pour Miranda, mais elle demanderait peut-être à Elie de donner le coup de grâce au moment venu... en espérant que ce dernier comprenne la situation. Ils n'avaient pas le choix de réussir cette mission, ils n'avaient simplement pas le choix. Après l'échec évident cuisant des deux Ombres, ils devaient montrer de quels bois ils se chauffent.

Miranda passa sa main dans son visage, un peu décourager, mais surtout fatiguée. Elie et elle se verraient le weekend prochain pour pouvoir au moins mettre au point un plan d'action.

...

Quatre jours s'étaient écoulés depuis la réception de la mission par hibou. Miranda se préparait dans sa chambre pour aller ensuite rejoindre Elie dans un petit quartier miteux de Londres, à l'intérieur d'un café perdu et surtout peu fréquenté par autres choses que des sorciers, si vous voyez ce que je veux dire. Elle attacha ses longs cheveux blonds afin de ne pas être dérangée par eux lors de l'opération. Se dévisageant dans le miroir, on aurait dit qu'elle ne pouvait se lasser de chialer contre ses éternels cernes. « Non, elles ne partiront pas Miranda. Oui, il faudrait que tu commences à en revenir... », était ce que se disait la jeune sorcière alors qu'elle tentait d'appliquer un maquillage par-dessus ces dernières. Maquillage qui, soit dit en passant, ne marchait pas si bien que cela. Elle finit d'enfiler une jupe jaune poussin ainsi que son pull noir (de la saison dernière... on tente de bien faire passer la mode d'hier avec un morceau à la mode d'aujourd'hui...), elle prit sa baguette et transplana dans le café en question.

Arrivée sur place, elle était la première dans deux à être là... comme toujours. Miranda avait la manie d'arriver à l'avance pour ce genre « d'activité ». Elle prit place à une table un peu plus isolée, et se mie à regarder le menu distraitement... Elle n’en avait rien à faire des breuvages, elle avait hâte de voir son compagnon de mission arriver, afin de se préparer... et afin de se retrouver aussi. Elie demeurait aussi un ami pour Miranda, et sa présence la rendait un peu plus heureuse. Elle pourrait ainsi lui demander de s'occuper de mettre fin aux jours de Jason à sa place lorsque le moment sera venu. Pour le moment, la jeune blonde était assise à la table, et fixait un peu le vide en attendant que son ami se présente.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 8 Mar 2012 - 9:10



    Elie était en retard, comme souvent. Pourtant on était en weekend et non en semaine mais un cas grave avait été amené à Sainte-Mangouste et la maladie avait gagné du terrain bien trop vite avant que le patient n'arrive à l'hôpital sorcier. Le jeune sorcier était mort sans qu'ils ne puissent rien faire. La famille était constituée de sorciers basiques qui s'étaient évertué à ne vouloir traiter leur enfant qu'avec les méthodes louches de l'infirmier qui l'avait suivit. Les hôpitaux les répuniaient et, soit-disant, l'enfant avant une peur panique des hôpitaux. Soit il ne pouvait le contester par preuve mais leur imbécilité monstre avait eu comme conséquence l'impossibilté de soigner l'enfant à temps. Le coeur de l'enfant était malade et, pour qu'il guérisse, il aurait fallut une transplantation une semaine auparavant et non cinq minutes avant la date et heure fatidique de son décès. L'irresponsabilité des parents mettait Elie dans une rage sourde. Ce n'était pas à lui de condamner l'irresponsabilité des parents et tout ce qu'il pouvait faire était de leur assener un regard plus ou moins compatissant. Ils avaient perdu un être cher mais c'était dur de compatir quand il savait pourquoi l'enfant, Ameryc, était mort aussi tôt.

    Ce n'était pas évident de perdre un patint. Jamais. On se dit que c'est de sa faute, qu'on a fait quelque chose de mal et, même quand on sait pertinement que ce n'est pas de notre faute, la culpabilité reste présente. Il aurait du faire quelque chose. N'importe quoi mais quelque chose. Venir un samedi pour une urgence oui mais uniquement si cela voulait dire qu'il allait pouvoir sauver, guérir quelqu'un, pas le laisser mourir sans pouvoir rien faire. Ce n'était pas juste, rien était juste. Les parents auraient du crever à la place de leur enfant. La non plus ce n'était pas juste pour le gosse mais rien était juste alors évidemment...

    C'est d'une allure plus ou moins présentable, gardant la colère qu'il ressentait toujours au creux de son ventre, qu'il transplana avec un quart d'heure de retard pas loin du bar miteux. La mission qu'ils avaient reçue quelques jours auparavant était propice à des moments comme celui-là. La colère qu'il avait ressentie pour les parents, il la lui ressortirait en plein dans la gueule à ce Nott de traitre. Qu'il soit traitre ou non ne le chagrinait pas plus que cela. C'était un traitre, ce n'était pas toléré. Pour lui il n'était qu'un objet de mission rin de plus. Arrivé dans le bar miteux, Elie jeta un rapide coup d'oeil circulaire avant de reconnaitre la tête petite tête blonde de Miranda. Elle n'avait pas l'air bien, elle non plus. Mais c'était différent. Traitre ou non, ce Nott faisait partie de sa famille. Etaient-ils cousins, Elie n'en était pas certain. Elle l'avait surement croisé aux réunions familiales et aujourd'hui, cela serait une toute autre réunion qu'ils allaient lui réserver et cela ne devait pas être évident pour la jeune femme. Que faisait-il, où se planquait-il ? Il avait entendu parler de ce journal pirate. Des bruits circulaient, rumeurs mais peu d'info ne circulaient quand à l'endroit où il pouvait bien se trouver. Dans un endroit reculé, dans la campagne ou en pleine ville au coeur de Londres.

    Non, Londres était bien trop risque pour un journal clandestin. Rapidement, il s'installa devant la jeune femme qui avait choisi une table dans un coin, loin des regards et des autres tables pour parler tranquillement. Bien choisi, pensa t-il avec un sourire lorsqu'il avisa les deux Bierraubeure installées sur la table. "Hey Miranda.", lui fit-il doucemnt en la regardant. "J'espère que je ne t'ai pas trop fait attendre. J'ai été appelé en dernière minute.", lui expliqua t-il. "Cela se passe bien là-bas ? Il ne vous surcharge pas trop ?", lui demanda t-il d'entrain en remarquant les cernes qu'elle portait toujours malgré le maquillage. Elie fouilla dans sa poche. Il n'avait pas besoin de dire qui était ce il, elle le savait pertinemment et s'ils étaient venu ici, c'était pour ne pas se faire repérer. "Tiens.". Il lui donna une petite fiole contre les cernes. Les avancées médicales allaient fortement dans ce sens. Après événements de novembre, les sorciers étaient fatigués, stressés. Les progrès avaient été grand en peu de temps. Ce n'était pas une avancée qui sauverait des vies mais elle améliorerait la vie de certains. Il n'avait pas envie de parler directement mission. Il était peut-être pas doué avec les gens mais il allait la laisser parler en premier. Ce n'était pas lui qui allait lui annoncer comme s'ils allaient faire une promenade 'Allons tuer ton cousin, d'ailleurs, tu sais où il se planque?'.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 12 Mar 2012 - 6:57



Comment allait-elle être capable de tuer ce Jason Nott de sang-froid ? C'était la question qui lui tournait dans la tête depuis qu'elle s'était levée ce matin-là. Soit elle demandait à Elie, soit elle... demanderait à Elie. Elle savait que l'idéal était qu'elle ramasse son courage à deux mains, qu'elle cesse de faire l’enfant sensible et qu'elle y arrive elle-même. Probablement que la situation se reproduirait en plus, il faudrait le faire un jour ou l'autre, mais bon, et puis...

— Hey Miranda.

Elle ne l'avait pas vu arriver. Malgré que sa voix ait été délicate et douce, Miranda sursauta légèrement. Elle se rendit compte que cela devait faire 15 minutes qu'elle lisait la même première ligne du menu tant elle ne pouvait se concentrer.

— J'espère que je ne t'ai pas trop fait attendre. J'ai été appelée en dernière minute. Cela se passe bien là-bas ? Il ne vous surcharge pas trop ?

— Bah, surcharger est un grand mot... Disons simplement qu'ils ne nous donnent pas de moments de répit. Mais c'est à moi à m'habituer, je dois arrêter de faire ma princesse... Oh merci !

Il lui tendit gentiment une fiole pour combattre les cernes. Miranda ne se pouvait plus tellement elle était contente. Le genre de détail qui met du soleil dans le reste de votre journée... malgré le meurtre à prévoir. Bref, sur ce petit moment d'émerveillement, elle prit un petit moment pour emballer la fiole dans un petit tissu et la déposer dans son sans fond. Elle déposa d'ailleurs ce dernier sur le coin de la table : ce sac contenait sa vie entière et elle ne pouvait pas se permettre de ne pas avoir un oeil dessus.

— Sur ces gentillesses très appréciées, je crois que nous devrions nous pencher sur notre mission envoyée plutôt cette semaine.

Elle prit discrètement une gorgée de sa Bierraubeure et tenta de ne pas trop avoir troublée par ce qu'elle allait dire... Garder son sang-froid était la clé. Il le fallait, elle n'avait pas le choix. Plus le but approchait, plus la mission lui pesait sur les épaules.

— Donc, comme dit sur le parchemin, il je connais Jason Nott. Je... Je lui ai même déjà adressé quelques mots. Je sais où il vit, je sais qu'il n'y est plus depuis un bon moment... Si tu savais le nombre de fois qu'on a entendu sa mère chialer sur le fait que son fils a disparue de la carte... Bref.

C'était définitivement pénible. Elle avala sa salive. Pour vrai, comment allait-elle s'en sortir sans heurter un membre de sa propre famille ? Elle est directement liée aux Nott. Sa grand-mère est une Nott. Elle se passa une main dans le visage tout en dégageant quelques mèches qui semblaient agaçantes.

— Je sais pas si je vais être capable de toute faire comme il faut, Elie. J'avoue, mon attachement à ces gens peut me poser problème. Même si sa mère me tape sur les nerfs... D'apprendre sa mort va la démolir. Je connais aussi un de ses frères, et ils sont plutôt proches. Je... Je suis liée par le sang à Jason, bon sang ! Pourquoi il a décidé de faire ça, hein ? Pour quoi m'envoyer moi, c'est un test ?

Malgré que l'on sente l'émotion montée dans la voix de Miranda, amis elle demeurait discrète. C'était plus des questions à l'intention d'Elie, savoir s'il était avec elle sur le coup, ou s'il était complètement avec l'Ombre et qu'il trouvait qu'elle exagère, que ça devrait être facile. Mais Miranda ne voyait pas comment ça pouvait être facile. Le simple fait de tuer est un acte difficile à faire pour elle, alors tuer un membre de sa famille...

—... je ne pourrai sûrement pas jeter le sort qui aura raison de lui. Tu pourras le faire pour moi ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 12 Mar 2012 - 13:39



    Ils devaient s’adapter. C’était surtout ça. Beaucoup de boulot, pas beaucoup de boulot. Cela dépendait de la situation politique, des événements, des décisions du Ministre. Tout n’était qu’une question d’adaptation et cette adaptation se passait plus ou moins bien selon le caractère et la force des personnes. Elie la supportait plutôt bien. Enfin … cela dépendait des jours. Parfois, comme aujourd’hui, il avait besoin d’action pour se défouler et cette mission se révélait parfaite. Dans d’autres moments, il n’avait qu’une envie : ne rien faire et qu’on le laisse tranquille dans son appartement. Elie eut un mince sourire en la voyant s’illuminer à son petit sachet. Ah, le miracle de l’évolution médicale ! Elie hocha la tête et repris son sérieux lorsqu’elle le ramena à l’objectif de leur entrevue.

    La mission.

    La Mission. Nott. Le faire parler, glaner des infirmations et l’assassiner. Aussi simple que cela. Simple. Simple. Tout était relatif. Elie n’avait pas été capable de Doloriser un insignifiant membre de l’Ordre lors de l’attaque du Manoir de Kark. Son incapacité à bien maîtriser la magie dans les moments cruciaux l’énervait prodigieusement et ce gamin mort trop tôt par la faute de ses parents n’arrangeait rien à son énervement profond. Sa frustration allait peut-être le servir dans ces prochains jours voir même ce soir.

    « Que le fils se planque, c’est plutôt naturel. Avec son foutu journal, il a Kark aux fesses et n’importe quel sorcier futé aurait peur et se planquerait. Il n’est pas chez lui mais peut-être a-t-il laissé des traces dans sa fuite. Peut-être aura-t-il été imprudent. »

    L’expression du visage de la jeune femme changea. Pourquoi il a décidé de faire ça, hein ? Pour quoi m'envoyer moi, c'est un test ? Elie soupira en déposant sa Bierraubeurre. Il le sentait venir. Il avait épluché les registres des familles pour situer plus ou moins qui ils pourraient ‘interroger’ pour savoir où il se planque. Miranda était directement reliée à ce Jason Nott. Ils étaient de la même famille. C’était délicat. Ce qu’elle allait lui demander était délicat même si il comprenait. Appartenir corps et âme à sa faction … allait-il falloir que tous soient prêt à tuer frère, sœur, père, mère, pour prouver leur allégeance sans faille à Mervyn Kark. Il comprenait. Elle n’aurait même pas dû le lui demander. C’était évident. Du moins, pour lui. L’attirer dans un piège, le coincer, l’interroger, ils le feraient à deux. Mais tuer Jason Nott… il s’en chargerait tout seul.

    « Je comprends Miranda. », lui murmura-t-il avec une douceur qu’il ne montrait pas d’habitude. « Je vais avoir besoin de ton aide pour le trouver et l’interroger. Mais tu n’auras pas à le faire. », termina-t-il en regardant la salle. « Tu n’avais même pas à me le demander. », continua-t-il en se retournant vers elle. « Mais il faut le faire. Si c’est un test ? Je n’en sais rien mais si nous continuons à échouer les missions, tôt ou tard nous nous retrouverons à sa place. », supposa-t-il, la tête ailleurs. « Il faut qu’on le trouve, qu’on l’interroge. Je ne sais pas réellement par où commencer… Aller fouiller chez sa mère ? Est-elle là toute la journée ? Peut-être a-t-elle reçu des lettres d’avant ou a-t-il laissé des indices de l’endroit où il allait aller ? Ce ne sont que des hypothèses, rien de certain. Tout ce que nous avons sous la main c’est un journal. Et j’imagine que l’adresse d’impression de ce journal ne sera pas inscrite au dos de celui-ci. Cela serait bien trop facile. »

    Tuer Nott ne le dérangeait pas mais c’était beau d’accepter de vouloir le tuer, s’il n’arrivaient pas jusqu’à lui.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Mar 2012 - 4:07



Elie fut très attentionné d'une gentillesse que l'on avait rarement la chance de voir. Miranda lui en fut très reconnaissante. Les mots qui sortirent de sa bouche furent un genre de libération, elle se sentit un peu plus légère... Bien sûr, il ne s'en sortirait pas, mais elle n'aurait pas a le faire avec sa propre baguette, sa propre formule, sa propre magie...

—... Mais il faut le faire. Si c’est un test ? Je n’en sais rien mais si nous continuons à échouer les missions, tôt ou tard nous nous retrouverons à sa place.

Il avait raison, et Miranda le savait. Ils n'avaient pas l'habitude de rater leur mission, mais la dernière fut un véritable fiasco. Un autre échec cuisant dans le genre, et s'en était fini pour notre duo. Miranda avala sa salive. Elle comprenait. C'était énervant, inquiétant, mais elle comprenait. Elle s'était engagée à être efficace face à sa faction, et elle devait rencontrer ses obligations. C'était primordial, si elle voulait continuer à monter dans les échelons de l'échelle sociale et de sa faction. Elle savait qu'elle ne pouvait pas se rendre aussi loin que certains membres tel qu'Hayley, voire Elie, mais elle faisait son possible. La place qu'elle occupait déjà était inespérée pour Miranda, mais elle ne s'en contenait pas. Elle aurait plus, mais pour cela, il fallait qu'elle garde son sang-froid et qu'elle fasse un travail impeccable. Raisonnement très égoïste. Bref, Elie enchaîna sur « comment trouver l'homme ». Miranda avait son idée là-dessus.

— Je ne crois pas que sa mère soit la meilleure des idées. Bien qu'elle traîne toute la journée dans son appartement à la recherche d'indice, elle ne sait rien. Probablement que Jason avait prévu sa réaction et ne lui a donné aucune information. De toute façon, même si on essaie quoi que ce soit sur elle, elle ne tiendra pas le coup, elle est faible.

Cette femme était en faite un désastre depuis le départ de son fils. Elle pouvait arriver n'importe quand pour aller voir sa grand-mère et passer la journée à lui pleurer dans les bras en demandant pourquoi la vie lui a enlevé son Jason adoré... C'était insupportable. Lors de ses crises de larmes, Miranda quittait la maison, ou bien elle s'amusait à descendre dans la cuisine et lâcher des phrases à double sens rappelant Jason à la pauvre femme pleurant. Fallait bien trouver son plaisir dans ce calvaire !

—... Je crois plutôt que nous devrions aller voir son frère. Il se fait discret depuis la disparition de Jason, et les deux sont presque des jumeaux tellement ils sont proches. Ils n'ont qu'un an et demi de différence, et ils se ressemblent comme deux goûte d'eau. Je sais où il habite, et je sais que le soir il reste chez lui habituellement. Il est un peu... antisocial. Les Notts sont forts en potion, et ils passent ses soirées à s'amuser avec des ingrédients... Il en sait assurément sur son Jason.

Elle regarda le garçon au bar, et lui fit signe qu'elle voulait des refiles pour leur bierraubeures. Elle vit le regard un peu troublé d'Elie à ce geste. Elle s'expliqua :

— Il faut attendre de toute façon vers 21h, alors on peut bien en profiter et boire un peu je crois. Mais en attendant, je propose que l'on arrive chez lui, on le prend et on transplane dans une forêt quelconque, on l'interroge, on lui fait oublier notre visite, on le ramène dans son appartement, et on va voir pour Jason. Ça marche ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 1 Avr 2012 - 17:35



    Méthodique. Il fallait être méthodique. Ne pas s'affoler, garder son sang froid. Ils n'avaient pas droit à l'erreur. C'était quitte ou double. Ils devraient d'abord trouver ou se terrait Jason Nott, récolter un maximum d'information pour décimer à la racine ce journal innobable et se débarrasser du chef, de l'investigateur de cette idée saugrenue. Tuer donnait du pouvoir sur les autres, montrait qu'ici, c'était les Ombres qui commendaient et pas les autres. Kark utilisait la mort comme moteur de campagne pour gagner, soumettre, rester le seul chef à bord du navire. Metelli avait été le premier exemple flagrant. Mort le jour même de son 'élection' qui avait certainement du être truquée. C'était une évidence. Metelli n'avait pas l poigne de Kark. Pour régner il fallait une carrure, un charisme, une poigne de fer. Metelli n'était qu'un débutant bon à se faire tuer le soir de son élection. Pathétique. Kark, malgré les maigres tentatives de l'Ordre du Phénix pour le mettre en danger face à son électorat restait seul, chef de l'état. Quiconque désertait, avait des idées contraires et les laissaient entendre publiquement, n'avait pas beaucoup de chance de survie. A ce rythme, ils tueraient tous les opposants au pouvoir et gagner le pouvoir aussi facilement était ennuyant. Néanmoins, ce n'était pas pour autant qu'Elie désirait être à la place de l'homme qu'il allait tuer. Aucune faction ne lui avait parrut être meilleure qu'une autre. Il avait vécu presque toute sa vie avec la vision de l'Ombre et c'était très bien comme cela. Se remettre en question était un travail trop lourd et épuissant et Elie n'en n'avait pas envie. Tant que l'Ombre resterait au pouvoir, serait la faction la plus menaçante pour quiconque y résisterait, il resterait. L'avenir restait incertain et pour tout dire, sauf trois semaines en avant, Elie ne s'était jamais posé de questions futuresques. Que deviendrait-il dans trois ans ? Travaillerait-il toujours à Sainte-Mangouste ? Aurait-il toujours les mêmes idées qu'aujourd'hui ? Il n'en savait rien. Ce qui était important était aujourd'hui pas le lendemain. Demain ... il y réfléchirait demain.

    Elie hocha la tête à la réaction de Miranda. Les mères ... Toutes pareilles à s'inquiéter pour un rejeton qui n'en vaut pas la peine. Madame Nott mourait probablement de chagrin. Faible. C'était ça de s'attacher aux gens, de se montrer sociables et plus ou moins gentil avec certaines personnes. Le Medicomage grogna. Bon. La mère, on la laisse tranquille. Ensuite ? Que leur restaient-ils comme options ? De la famille, ailleurs ? A ce rythme la la famille Nott se verrait rapidement décimée. Bah tiens, le frère ! Le lien fraternel ? Pouvait-on dire qu'il était extrêment fort d'une famille à l'autre ? Ils sont proches ? Vraiment ?

    "Va t-il ne rien dire pour sauver la peau de son frère ?", demanda Elie en voyant Miranda commander d'autres boissons. Il n'était pas contre la boisson d'habitude mais ne tenait pas très bien à tout ce qui était trop alcolisé mais qui sait, peut-être qu'un grain d'alcool dans le sang le rendrait plus apte à tuer... surtout qu'il s'agirait de son premier meutre. Enfin ... ce n'était pas comme s'il tuait des gens tous les jours même s'il avait un objectif bien ancré qui allait dans ce sens.

    "Theodore Nott, c'est ça ?", lui demanda Elie après un moment. Mettre un nom sur la personne l'aidait à mieux le situer. Serait-il chez lui ? A 21h ? Vivait-il en banlieue, dans un appartement ? Dans une maison de fond sans voisins à qui appeler à l'aide ? Il l'espérait. "J'espère que sa vie est plus importante que celle de son frère autrement on est de retour à la case départ." Elie disait le tout d'un détachement affolant mais c'était mieux de rester détaché comme étant au dessus de la réalité que de se dire, oui il allait interroger quelqu'un, le torturer pour qu'ils lui donnent son frère et continuer avec Jason Nott jusqu'à ce que mort s'en suive. Mettre un prénom sur ses têtes le mettait mal à l'aise. Nott. Ce sont des Nott traitres à leur faction. Nott. C'était plus facile ainsi. Elie vérifia un moment les affaires dans son sac. Il aurait besoin de quelques potions pour remettre Théodore sur pied. Ce denier il ne fallait pas qu'il les voie, qu'il reconnaissent leur visage. L'Oubliette fonctionnerait mais pour combien de temps. Combien de temps le sort tiendrait-il contre l'esprit humain complexe et fort malgré tout ce que l'on pouvait leur dire. Le sortilège ne réglerait pas tout. Il fallait que le regard soit bandé, les yeux gênés pour qu'ils ne les reconnaissent pas à l'avenir. L'épaisseur du tissus gênerait également le Nott quant à la reconnaissance de la voix.

    Elie et Miranda discutèrent tranquillement même si Miranda ne cessait de regarder l'heure avec impatience et stress. Il fallait que la mission se termine, vite. "On y va ?", lui demanda t-il en se levant pour payer le serveur avant de suivre la jeune femme à l'extérieur. Ils transplanèrent et se retrouvèrent devant la porte du frère de leur cible. A peine eu t-il eu le temps d'ouvrir la porte qu'Elie lui lança un Conjunctivia entre les deux yeux. Le Silencio lancé par Miranda couvrir son cri qui commençait à sortir de sa bouche. Ni une ni deux, Elie lui recouvrit la tête d'un sac épais. Parfait. Ils pouvaient l'emmener. Qu'est-ce qu'il avait la bougeootte.

    "Impero. Tais toi et ne bouge pas." La voix d'Elie était implacable et froide. Un hyperactif. Il ne leur manquait plus que cela. Elie se plaça à gauche du jeune homme et Miranda à sa droite. "La New Forest"., prononça t-il avant de transplaner. Parfait. Un endroit calme, à l'ouest de Londres. Une forêt assez grande qui ne manquerait pas d'étouffer les cris de leur 'invité'. Ils étaient prêts.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 7 Avr 2012 - 14:44


La discussion son agréable, on tentait de pas trop y penser puisqu'il fallait attendre, mais Miranda ne pouvait s'empêcher de regarder l'horloge du petit bar miteux. Elle était trop intimement liée à tout à tous ces gens, cela la troublait, elle était nerveuse. Elle se disait qu'Elie était là aussi, qu'elle n'était pas seule. Mais tout de même...

L'heure sonna. C'était le moment. Elie paya les consommations, et les deux sorciers sortirent de l'endroit. Ils transplanèrent et arrivèrent chez Théodore Nott, le frère du problématique Jason. Ce fut bref, rapide et efficace. Silencio, Conjunctiva, sac sur la tête. On le tient et on ne bouge plus... Quoiqu'il se défend, par surprenant. Impero, on transplane. La New Forest, le coeur qui débat, la voix froide, ils pouvaient commencer l'interrogatoire.
Miranda avait déjà vécu une situation semblable, dans une autre mission, avec Nathaniel. Sauf que ce n'était pas un interrogatoire, c'est de punir un membre de l'Ordre et de le tuer... Un frisson passa dans le dos de la jeune blonde, mauvais souvenir. Mauvais souvenir, oui, mais presque une prise deux aujourd'hui.

Miranda décida de prendre sur elle. Elle enleva le sac de sur la tête de Théodore, et elle plaqua sa main contre la gorge du prisonnier, pour étamper sa tête sur le sol. Elle était en situation de pouvoir ainsi. Elle plaça également sa baguette contre la tempe de l'homme. Elle ne pouvait toutefois pas le regarder dans les yeux, c'en était trop pour la jeune fille. Agenouillée à côté de Théodore, elle prit une voix autoritaire. Elie n'était pas trop loin, probablement toujours en train de le contrôler à l'aide de son Impero puisque leur proie n'était plus trop combative.

— M. Nott. Vous feriez de nous dire tout ce que l'on veut savoir et rapidement. Je ferai simple : vote vie en dépend. On se comprend bien, Nott ?

— Mais... mais vous êtes qui ? Je...

— J'ai dit : on se comprend bien ?

Il ne répondit pas. Parfait. Miranda avala sa salive, il fallait le faire, et vite. Elie s'approcha d'eux, cela rassura un peu Miranda. Elle enchaîna :

— Je crois pertinemment que vous avez des informations d'ordre capitales à propos de votre frère, Jason Nott, qui, comme vous le savez, a disparu de la carte.

Spoiler:
 

— Attendez...

— Oui vous avez compris, nous...

— Miranda ?

Bouche bée. Sur le coup, elle ne réagit pas, elle était bien trop sur le choc qu'il la reconnaisse. Que faire ? Elle ne le savait pas. Il avait bien trop mie le doigt dessus. Elle ne pensait pas que le père de son cousin William Nott se souviendrait d'elle à ce point, jusqu'à sa voix. Elle se prit d'un certain tremblement.

— Est-ce que c'est toi ?

— NON.

Miranda, on se calme.

— Vous n'avez pas à savoir qui nous sommes, ni combien. Nous avons...

— Miranda, je sais que c'est toi.

Miranda se leva et lâcha l'homme. Elle se retourna et tenta de se concentrer pour ne pas se mettre à pleurer. Se contenir. Pourquoi avait-il fallu que cet enfoiré se souvienne d'elle ainsi ? Et puis, elle s'en voulait d'être aussi sensible aux gens qu'elle connaît. Elle aurait aimé être de pierre, comme Elie. Elle aurait aimé être forte comme lui, être capable de s'en sortir sans problème... Elle s'en voulait d'être aussi faible.

Elle se retourna et jeta un doloris au prisonnier.


Dernière édition par Miranda Carrow le Sam 7 Avr 2012 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 7 Avr 2012 - 14:44

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Leo Elensar
Petit Serpent
Messages : 4454 Crédits : Avatar: lemontart, Signa: Tumblr, Lumos Maxima, Daft Punk: instant crush
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Serveur dans le Londres sorcier
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Le Renard Roux
Epouvantard : La mort de Noah
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 10 Avr 2012 - 21:50

Spoiler:
 

    Bouse de dragon ! Il ne manquait plus que cela. Elie n'avait pas beaucoup de cousins et ne les avaient pas souvent vus depuis qu'il était petit. Il était un gamin à problèmes qu'on forçait un peu à aller aux réunions familiales. Si ces deux cousins étaient là, Elie n'était pas sur de les reconnaitre et inversément. Sauf la blonde peut-être. Le Medicomage grogna. Quelle merde. En plus l'autre Nott déstabilisait Miranda .. quoique, non un Doloris bien placé fut salvateur mais il ne savait pas combien de temps elle tiendrait. Ce n'était pas gagné d'avance et il la comprenait. Pourrait-il s'en prendre à quelqu'un de sa famille ? Probablement... après tout ce n'était pas comme si il s'entendait bien avec eux ni les croisait tous les jours.
    Le Nott ne cria pas. Peut-être lui faudrait-il un deuxième Doloris pour lui chauffer les cordes vocales. Elie s'approcha, laissant Miranda le temps de récupérer. Ce n'était pas grave, il comprennait mais il leur fallait ces informations. Sans ménagement, il attacha l'homme à un arbre. Au moins il ne tenterait pas de s'enfuir. Un bruit sourd se fit entendre lorsque Nott fut propulsé à l'arbre et le cliqueti des chaînes lui montra que, de temps en temps, Merlin ou qui que ce soit d'autre était avec lui.

    "Qu'est-ce que tu captes pas dans ce qu'elle vient de te dire. Ton frangin tu sais ou il se trouve. Tu vas nous dire où il est et tout se passera bien.", lança t-il d'une voix froide.

    "Miranda ?"

    Agacé, Elie observa les alentour. Parfait. Une branche de bois pas trop épaisse mais dure et pointue pouvant se loger aisément dans les côtes de l'individu sans le blesser mortellement. Une ou deux côtes cassées. Un mal de chien, c'est vrai mais cela ne tuait pas. Son regard brilla lorsqu'il trouvit mieux. Une barre de fer rouillée et tordue à l'un des deux bouts.

    "Wadiwazi ! ", lança t-il sèchement. Etait-elle ressortie de l'autre côté ? Peut-être. Un cri. Ah, c'était déjà mieux. Ce Nott n'était pas insensible à la douleur finalement. Qui était assez arrogant pour prétendre qu'il l'était ? Personne qu'il connaisse en tout cas. L'anglais s'approcha du Nott. "Alors votre frère. Il se terre où ? Pas malin de s'attaquer à Kark ou de protéger des hors la lois. Te crois-tu assez téméraire pour te taire ?", lui fit-il en faisant tourner la barre de trois quart. Un gémissement s'échappa mais rien sur son frère. "Soit, comme tu veux. Mais la prochaine fois que je viendrais, cela sera ta femme, ta mère, ta fille ou ton fils que j'amènerais à tes côtés. J'hésiterais pas un instant."

    "J'sais pas ou il est."

    "Mensonge.", lui répliqua t-il avec dédain. "Ta mère nous as dis que tu le voyais."

    Quitte ou double.


    Spoiler:
     


Dernière édition par Leo Elensar le Mar 10 Avr 2012 - 22:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 10 Avr 2012 - 21:50

Le membre 'Leo Elensar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 13 Avr 2012 - 0:38


L'entendre dire son nom la troublait au plus haut point. Sa voix, répétant son nom, avec cette subtile supplication, lui donnait l'impression d'avoir des chocs électriques dans le corps. Chaque syllabe était une décharge. C'est d'ailleurs pour ces décharges que Miranda se retourna et lui envoya un Doloris bien mérité. Cet enfoiré n'allait pas lui faire rater sa mission. Elle se le refusait profondément. Une fois que son sort fut terminé, elle recula un peu, laissant Elie prendre le relai.

Il le menaça, lui enfonça une barre de métal dedans. Il lui dit que s'il ne parlait pas, qu'on allait lui ramener quelqu'un qu'il connaît pour lui faire pression. Miranda se mit à réfléchir à quelle personne serait facile à ramener dans la forêt, et qui pourrait aussi lui mettre la pression. Elle ne savait pas où était sa mère, mais de toute façon, elle ferait bien une crise cardiaque avant la fin de l'interrogatoire, et là, on ne pourrait pas rattraper l'erreur. On ne pouvait pas non plus aller chercher son fils, William, son cousin. Miranda et lui s'entendaient quand même bien... mais pas trop, mais elle trouvait qu'aller toucher aux enfants, c'était trop. William n'avait pas à être mêlé à tout ça. Finalement, Théodore avait une femme. Une femme stupide, mais une femme qui tiendrait le coup avec un Oubliette bien jetée. Parfait. Elle serait assurément à leur maison.

— Mensonge. Ta mère nous a dit que tu le voyais.

— Tien le un moment. Je reviens avec quelque chose qui devrait le faire parler. Ou quelqu'un.

Miranda transplana. Elle retourna devant la porte du logement de Théodore. Il était 21h45. Le craquement sonore du transplanage devait être fort, parce que Miranda entendit sa femme crier à travers la porte.

— Ah ! Chérie c'est toi ?! Je commençais à m'inquiéter, je cro... Oh, Miranda, qu'est-ce...

La porte ouvrit pour laisser Hélèna dans le cadre se poser des questions. Pas longtemps toutefois, puise que Miranda lui jeta un conjunctiva à elle aussi. La femme recula en criant et en demandant ce qui prenait à Miranda tout à coup. Elle plaqua ses mains sur ses yeux, en les frottant, probablement un réflexe dû au sort jeté. Mirande eut juste le temps d'entendre un elfe de maison en demandant si tout allait bien, que Miranda se jeta sur la femme et transplana à nouveau vers la New Forest.

Arriver sur place, la femme continuait de se débattre et de crier, ce qui amena Théodore à crier lui aussi. Hélèna cessa de bouger au son de la vois de son mari, et Miranda pu la plaquer contre un arbre, la baguette au coup. Elle était visiblement sous le choc.

— Hélèna.

Miranda avala sa salive, et par le fait même ses larmes qui étaient sur le point de se mettre a coulé sur ses joues, tant c'était pénible et dur pour elle.

—... Je crois que pour votre bien, à toi et Théodore, tu ferais bien de lui demander de nous dire où se trouve Jason.

Un silence tomba alors. Hélèna, qui ne voyait toujours pas ce qui se passait, sembla comprendre toutefois, à l'expression de son visage. Miranda la sentit se détendre sous son bras qui le retenait contre l'arbre. Hélèna se mit à pleurer. Miranda jeta un coup d'oeil à Elie qui semblait toujours avoir le contrôle sur Théodore. Ce dernier non plus ne bougeait plus.

Spoiler:
 

— Je... Je vais parler. Ne touchez pas à ma femme.

Miranda soupira de soulagement lorsque Théodore ouvrit la bouche. La torture ne serait plus très longue. Il parlerait, et ils pourraient passer à la prochaine étape, Elie et elle. Miranda écouta donc ce qu'il avait à dire, tout en tenant Hélèna qui s'était raidie à l'écoute de la voix de son mari.

— On n’y touchera pas à votre femme. Mais dites-nous l'endroit où se cache Jason, et vite.

— En Thaïlande.

« Euh, quoi ? »

— En Thaïlande, il se trouve dans un hôtel miteux. J'vais vous donner l'adresse, mais pas plus.

Miranda trouvait Jason motivé de se cacher aussi loin pour son journal miteux. Mais en même temps, il ne voulait pas prendre de chances. Quoiqu'il en avait trop pris avec son frère... Miranda jeta sur le champ un Oubliette à Hélèna, enchaînée d'un Petrificus Totalus. Elle tomba raide sur le sol. Manquait plus qu'à aller la reporter chez elle, et Théodore aussi.


Dernière édition par Miranda Carrow le Dim 15 Avr 2012 - 20:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 15 Avr 2012 - 20:14

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 15 Avr 2012 - 22:43

    Miranda était partie le laissant avec son cousin. Par la barbe de Merlin ses supplications étaient d’un lamentable. Elie ne pouvait pas l’abîmer d’avantage. Il avait perdu déjà pas mal de sang et devait être capable de leur révéler ou se trouvait son frère lorsque Miranda reviendrait avec … il ne savait trop qui. Deux micros secondes à peine après que la jeune femme soit partie, l’ancien Serdaigle lança un Silencio au Nott avant de lui délier la langue dès le retour de l’Ombre qui était revenue avec … une jeune femme.

    Jeune femme qui était visiblement en pleine crise de nerf vu les larmes qui coulaient à peine Miranda l’eut-elle planquée contre un tronc d’arbre. Le Medicomage laissa l’employée du Ministère parler. Après tout elle les connaissait mieux que lui. Si cela ne le dérangeait pas d’effectuer le sale boulot, niveau interrogatoire, la jeune femme savait mieux que lui ce qui reliait ces deux personnes, saurait utiliser les bons mots, ceux qui font mal. Aussi mal qu’une barre de fer plantée dans les côtes.

    — Je... Je vais parler. Ne touchez pas à ma femme.

    Ainsi donc c’était sa femme, sourit Elie en jouant avec sa baguette en se déplaçant entre les deux prisonniers qui devaient se demander ce qu’ils allaient faire d’eux. Tuer ne pas les tuer, les saigner à blanc jusqu’à ce qu’ils avouent ? Saigner la femme pour que leur prisonnier craque ? Elie secoua la tête avant d’écouter la réponse de Théodore Nott.

    La Thaïlande. Pays isolé de la pression politique de leur faction. Loin de la Grande Bretagne. L’idée n’était pas mauvaise. Seulement tout le monde n’avait pas un frère préférant la vie à la mort, la douceur à la torture. Tout le monde n’était pas insensible comme le souhaiterait peut-être Jason Nott s’il était présent. Tout cela n’est que politique, meurtres calculés, informations balancées pour sauver sa peau. Tous. On est tous lâche dans ces moments-là. Sa vie ou celle d’un autre. Sa vie. On choisit tous de sauver sa peau.

    Deux oubliettes. Ils transplanent. La Thailande c’est pas la porte à côté alors bien sûr qu’ils se plantent. Mais ce n’est pas grave. Cela ne fait qu’agrandir leur envie d’arriver au but, de réussir cette mission. D’en réussir enfin une. Au bout du troisième transplanage, ils arrivent à la bonne adresse. Elie rattrape Miranda de justesse. Cinq centimètres plus loin, c'était le vide, la chute assurée. Quelle idée de 'construire' une maison au-dessus d’une montagne. Sur un pic. C’est bien sorcier ça de croire qu’on est à l’abri même dans le trou du cul du monde. On dirait qu’une dizaine de Scrout à Pétard viennent de larguer leur dose. Ils observent le coin. Cela lui permet de reprendre contenance. L'arrivée s'est faite par étapes mais ils sont là, c'est le principal. « Dis donc, on ne lésine pas sur les moyens. », fait-il sarcastique. Poussière, toile d’araignées, plancher troué. Hôtel miteux ? Le frangin s’est trompé ou il leur a menti et ils tombent droit sur un piège. La maison ne comporte pas d’étage. Ce n’est pas un hôtel. Visiblement. Un craquement se fait entendre. Le couinement d’une souris ensuite. D’un coup sec, le pied du Medicomage s’abat sur la souris qui meurt sur le coup. Cette missions ils allaient la réussir. Jason ou peut importe son prénom savait qu’ils allaient venir.

    « Hominium Revelio », lance t-il au milieu de la pièce.

    Spoiler:
     



Dernière édition par Elie Brights le Dim 22 Juil 2012 - 20:22, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 15 Avr 2012 - 22:43

Le membre 'Elie Brights' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 21 Avr 2012 - 22:52



Suite à plusieurs essaie pour arriver à la destination, ils y arrivèrent enfin. Miranda y laissa presque sa vie, mais bon, ils étaient arrivés, c'est l'important. Effectivement, Miranda avait atterri sur le bord de la falaise, et elle avait perdu l'équilibre, penchant vers le vide. Heureusement, Elie était là, et il l'a ramena sur terre bien assez rapidement, lui évitant ainsi la chut libre. Miranda, réalisant ce qui venait de se produire, laissa échapper un rire nerveux, pour ensuite se retourner vers... pas un hôtel. Miranda se demanda alors s'ils étaient au bon endroit, ou s'ils s'étaient encore une fois trompés. Elle commençait à avoir mal au coeur tellement les transplanages étaient intenses, puisqu'ils ne connaissaient pas la destination exacte.

Ils s'approchèrent de la cabane en question. Cette dernière portait la bonne adresse. Ils entrèrent dans la maison sans étage. L'odeur agressait chaque nerf pouvant se trouver dans le nez de Miranda, elle plaqua sa main dans son visage tellement c'était insupportable. Elle ne put retenir son spasme de dégoût lorsque Elie écrabouilla violemment une petite sourie. L'endroit était dégoûtant. Le partenaire de mission de Miranda jeta alors un Hominium Revelio, qui révéla qu'il n'y avait personne dans la pièce.

Miranda ne savait pas trop quoi faire. Elle alluma un Lumos au bout de sa baguette et regarda dans les coins plus sombres. Il n'y avait pas grand-chose dans cette baraque qui sentait la mort.

— Si c'est bien ici, Jason doit déjà savoir que nous sommes présents. Il ne peut s'être aussi bien caché sans avoir jeté des sorts de protection... Il ne peut avoir été aussi stupide.

Spoiler:
 

Miranda avait vu juste. La porte derrière eux claqua et en sortit un homme avec une barbe de plusieurs jours et il était bien cerné. Il brandissait sa baguette vers le duo de l'Ombre. Ces derniers avaient eu le même réflexe. Toutefois, le Lumos de Miranda avait bien éclairé le visage de leur adversaire : Jason Nott se tenait là, devant eux, sans trop avoir l'air solide. Le coeur de Miranda se serra. Cela devait faire un moment qu'il n'avait pas mangé, la peur devait avoir eu raison de lui. Il était bien bas, portant des vêtements de moldus pour passer inaperçus. Il était sale, tout comme cette maison.

Miranda avala sa salive, et d'une voix tremblante, elle dit :

— Jason, si tu parles, tout ira bien.

Mensonge.

— Miranda, qu'est-ce que... C'est qui lui ?

— Jason... J'ten pris, sois coopératif.

Silence. Jason devait savoir exactement pourquoi ils étaient là. Miranda n'osait pas lancer un sort tout de suite, et Jason semblait du même avis. Il fallait être extrêmement alerte, le moindre mouvement provoquerait un échange de sort intense. L'atmosphère était tendue, on se serait crue dans un James Bond, au moment où il fallait couper un fils. Le rouge ou le bleu ?

— Miranda, tu sais que tu as le choix...

— Tu sais tout autant que moi que non. Tu ne serais pas ici si tu avais eu le choix. Et je ne serais pas là à te menacer avec ma baguette non plus.

Silence à nouveau. Malaise. Miranda jeta un regard à Elie. Elle commençait sérieusement à angoisser sur l'issu de cet échange qui ne menait nulle part. Elle priait à l'intérieur d'elle qu'Elie lancerait un Imperium bien rapidement, que l'on en finisse au plus vite.


Dernière édition par Miranda Carrow le Sam 21 Avr 2012 - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 21 Avr 2012 - 22:52

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 26 Avr 2012 - 12:28

    L’atmosphère était tendue et le fut encore plus lorsque Jason débarqua. Baguette contre baguette, deux contre un. Duel injuste et tout le monde savait ce qui allait se passer … ou du moins comment cela allait se terminer. Miranda n’osait pas lancer le premier sort et Nott avait l’air de penser la même chose. Tout deux n'osaient pas faire le premier geste. Après tout ils étaient de la même famille. Ce détail n'émouvait pas Elie qui se contentait de regarder la pièce pour flairer le piège mais ne perçut rien. Rien de visible en tout cas. Pourtant Elie flairait le piège.Ca puait le piège à plein nez. Ils étaient au fond de la pièce, le ‘journaliste’, près de la porte et Elie détestait cette mise en scène.

    — Tu sais tout autant que moi que non. Tu ne serais pas ici si tu avais eu le choix. Et je ne serais pas là à te menacer avec ma baguette non plus.

    Essayaient-ils de se convaincre ? C’était inutile. Le Lumos de Miranda éblouissait leur adversaire et Elie pointa sa baguette sur le plafond au dessus du traitre à son sang. « Deprimo ! », lança t-il en regardant la forme du cousin de Miranda chanceler légèrement sans pour autant s’écrouler au sol en même temps que les débris du plafond. « Il fallait réfléchir avant de parler de choix. T’as fais le tiens Nott. Mucus ad Nauseam. », poursuivit Elie sur sa lancée. Le temps des Doloris viendrait pour le faire parler. Là il fallait avant tout le mettre hors d’état de nuire, le rendre incapable de lancer un sort qui fonctionne. Le sort de la mort serait une délivrance pour cet homme qui ne recevrait pas les soins nécessaires avant une mort lente.

    Spoiler:
     


    « Tes sources Nott. », lui ordonna Elie d’une voix calme. « Tes sources et j’abrège tes souffrances à venir. » Elie vit Jason blêmir. Il connaissait les effets de ce sort. Il se savait foutu et Elie sourit. Rien de bon ne reflétait dans ce sourire. Tout était calculé. D'une façon où d'une autre, Jason crèverait. Ce soir, dans quelques jours. Peu lui importait. « T'es déjà mort Nott. », continua Elie d'une voix glaciale. Cette réplique eut le don de faire réagir la raclure qui se trouvait devant eux. Mauvaise réponse, pas celle qu'ils attendaient. Elie se retrouva projeté au travers du mur de la maison déjà bancale.

    Spoiler:
     

    Il allait payer. Elie aurait pu le guérir, le laisser partir même. Il pouvait s'exiler n'importe ou dans un endroit ou personne n'entendrait plus jamais entendre parler de lui. Mais il en avait décidé autrement. Ce geste avait scellé sa fin funeste. Il allait mourir, souffrir et Elie serait là pour regarder sans esquisser un geste pour l'aider. Elie se releva et se dépoussiéra comme si rien ne s'était passé puis leva la tête. Le regard noir du Medicomage se braqua sur Nott.

    « Doloris ! »

    Spoiler:
     


Dernière édition par Elie Brights le Ven 3 Aoû 2012 - 20:21, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 26 Avr 2012 - 12:28

Le membre 'Elie Brights' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :


--------------------------------

#3 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 4 Mai 2012 - 20:30



Miranda s'en voulait. Elle s'en voulait tellement de ne pas être capable de faire la part des choses. Elle aurait voulu être capable de faire abstraction de ses sentiments, faire ce qu'elle a à faire, qu'on passe à autre chose et voilà. Mais non. Elle était faible. Elle se laissait avoir par sa nature humaine si facilement.... moins qu'avant, il fallait le reconnaître, mais quand même. Si elle avait été toute seule sur le coup, probablement que la mission aurait été un nouvel échec... Bien sûr, elle avait déjà enlevé la vie, une fois, il y a quelque mois de cela. Mais Miranda restait froide face à cet événement, comme-ci elle ne l'avait pas encore réellement vécu. Là, c'était différent, trop différent... Elle regarda les sorts d'Elie s'enchaîner avec habileté et contrôle. Il savait ce qu'il avait à faire, et il ne passerait pas par quatre chemins pour l'avoir. Miranda avait de l'admiration pour son compagnon de mission, elle l'enviait même. Jason n'avait aucune chance, c'est sur qu'ils réussiraient à avoir ce qu'ils veulent, Miranda n'avait un doute. Elie avait la situation bien en main, et elle n'était qu'un boulet, encore...

Miranda lâcha un cri de surprise lorsqu'Elie passa à travers le mur. La baguette toujours levée, Miranda fut surprise par le sort de Jason. Il était prêt à se défendre, et peut-être même a attaqué Miranda aussi si jamais il n'avait pas le choix. La jeune blonde commençait à se raisonner. Si elle était là, et Elie aussi, c'est que ce Jason avait commis un crime. C'était lui le problème, pas Miranda. Il fallait le regarder, Jason était à présent un animal prêt à tout pour se défendre. « Il n'y a pas de différence entre lui et Carthew... », se répétait Miranda... « Un animal... rien de plus... »

Elie se releva alors et lui jeta un Doloris bien mérité. Sous les cris de l'homme qui se tortillait de douleur sur le sol, Miranda ne put s'empêcher de tourner la tête tout en mordant sa lèvre supérieure. Cela dura un bon moment, puis on entendit plus qu'un souffle fatigué. Jason tentait tout de même de se relever pour continuer de combat, mais c'était assez, il fallait le mettre hors combat, afin de lui soutirer des informations... Sinon il ne survivrait pas, et au revoir les informations dont ils ont besoin...

— Pondus eris Plumbeus

Spoiler:
 

Il devait trouver un moyen de se nourrir comme il faut, ou bien c'était un homme d'une constitution assez surprenante. Bien qu'il tomba lorsque son poids fut décuplé, il réussit à se relever. Il bougeait mal toutefois, et lentement. Il ne pouvait pas se permettre de se sauver ainsi, et s'il lançait un sort, les deux sorciers pourraient facilement le parer. « Ce n'est qu'un animal... »

Miranda leva à nouveau la baguette, mais elle n'avait pas l'intention de lancer de sort en particulier, sauf si nécessaire... Là où ils en étaient rendus, on pouvait s'attendre à n'importe quoi venant de Jason. Elle allait essayer de lui parler, peut-être le prendre par les sentiments. La force ne semblait pas marcher, alors essayons d'y aller hypocritement...

— Jason, cesse d'essayer de te sauver, regarde-toi. Tu n'as plus aucune chance. Tu le sais très bien. Cela me désole, sache-le.

Sa voix brisa malgré elle, elle continua quand même.

— Je n'ai pas envie de te faire mal, Jason. Et je ne crois pas que tu aies envie de me causer des traumatismes en m'obligeant à te torturer. Hein ? Nous ne sommes que des victimes dans toute cette histoire, je suis dans le même bateau que toi, et je ne suis là que pour t'aider.

C'était du grand n'importe quoi. Un discours avec de beaux mots qui ne veulent rien dire. Allait-il réellement mordre à l'hameçon ?

— Jason, disons que nous pourrions finir ça rapidement au nom du lien qui nous unit. Je ne crois pas que tu sois réellement heureux enfermé ici, non ? Ça serait tellement plus facile si tout se terminait maintenant, n'es-tu pas d'accord avec moi, Jason ?

Il semblait hésiter, il ne manquait qu'un petit truc, n'importe quoi, pour faire pencher la balance...

— Où préfères-tu que l'on te lave de tes crimes ? Si tu parles, tu auras assurément une excellente chance de t'en sortir, tu es de la famille... On te soignera si tu le désires... Mais parle-nous... J'ten supplie... Jason...

Spoiler:
 

Il hésita un nouveau moment, puis il finit par parler.


Dernière édition par Miranda Carrow le Ven 4 Mai 2012 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 4 Mai 2012 - 20:30

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elie Brights
Schtroumpf Grognon
Messages : 1100 Crédits : Me
Age du personnage : 29 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Medicomage à la clinique de Pré-au-Lard
Faction : L'Ombre de La Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Alligator
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 8 Mai 2012 - 9:28



    Les cris de Nott ramenèrent Elie à la réalité, le ramenant à la mission qu’ils devaient exécuter. A l’homme qu’ils devaient abattre. Ce n’était pas personnel, cette mission n’avait rien de personnelle mais la riposte de l’homme avait fait qu’elle le devenait : personnelle. Le Medicomage grinça des dents en captant les mots de la discussion des deux cousins. Blablablablabla. Tout n’était que mensonge pour retarder ce qui devait être fait. Elie avait des cousins mais ils ne se voyaient que très peu souvent et, même s’il doutait qu’ils soient du même camp que lui, il savait qu’ils ne feraient jamais la même sottise que Nott. Créer un journal clandestin. Il en fallait du culot pour croire que Mervyn Kark n’en saurait rien.

    — Je n'ai pas envie de te faire mal, Jason. Et je ne crois pas que tu aies envie de me causer des traumatismes en m'obligeant à te torturer. Hein ? Nous ne sommes que des victimes dans toute cette histoire, je suis dans le même bateau que toi, et je ne suis là que pour t'aider.

    Elie fronça les sourcils. C’était très … égoïste de penser de cette façon. Mais égoïste ne l’étaient-ils pas tous au final ? Miranda ne rêvait que de grimper les échelons. Il avait vu sa fierté lorsqu’elle avait été promue au Ministère. Elle voulait grimper les échelons sans se heurter psychologiquement à des problèmes plus graves, plus personnels, plus … il y avait quelque chose qui ne collait pas. Même si Elie était à l’Ombre de la Rose Noire pour des raisons purement personnelle, il y était. Les missions n’étaient pas toujours faciles, parfois même il fallait combattre des proches, des personnes à qui l’on tenait. C’était cela aussi, intégrer une faction, vouloir grimper les échelons. Pensait-elle vraiment pouvoir arriver aussi haut placé dans la hiérarchie sans heurts ? Etait-elle naïve à ce point ? Elie savait que non. La jeune femme ne lui avait jamais semblé naïve mais là. Croire que son cousin se laisserait tuer sans réagir ne serait-ce qu’un petit peu était d’une stupidité crasse. Il était un Phénix. Un Phénix tout comme Zak. Têtus, trop fiers pour admettre une défaite et trop bornés pour rester allonger sur le sol histoire d’attendre que mort se passe.

    — Où préfères-tu que l'on te lave de tes crimes ? Si tu parles, tu auras assurément une excellente chance de t'en sortir, tu es de la famille... On te soignera si tu le désires... Mais parle-nous... J'ten supplie... Jason...

    Elie restait impassible même si l’envie de rire était présente. Ce bluff sonnait faux, aussi faux que de dire que son appartenance à cette faction était fait en toute mesure de ces choix politique. Ce bluff ne valait rien et n’en était peut-être pas un. Non sérieusement, pensait-elle vraiment ce qu’elle disait ? Elie s’approcha de quelques pas. Les mots lui manquaient. Il n’avait jamais été doué pour parler et encore moins pour des situations de ce genre. Miranda, à l’évidence était déjà complètement dépassée par la mission. Elle n’y arriverait pas. Ce Jason était trop proche d’elle pour qu’elle fasse la part des choses et termine la mission sans séquelles ni doutes. Ces sorts étaient faibles et manquaient de conviction.

    « Nott. A quoi pensiez vous en reniant les convictions de votre famille ? Que tout se terminerait ‘bien’ ? Si ce n’est pas nous, cela sera quelqu’un d’autre. » Qu’essayait-il de faire, de le raisonner. C’était stupide. « La fin peut être lente et douloureuse ou rapide. Vous avez encore le choix. J’peux vous décrire avec précision les effets du sort que vous avez reçu. Le diagnostic c’est mon truc, vous voyez. » Le Medicomage s’agenouilla en pointant sa baguette sous la gorge du traitre. « Avec qui travaillez-vous ? Qui sont vos sources ? », lui murmura t-il d’une voix froide. Pas de réponse. S’il appuyait juste la, peut-être sentirait-il les côtes se briser. Les os se craqueler, un à un. « Je déteste me répéter. Les noms de vos collaborateurs Nott. » La voix était calme sous les cris de douleur du pseudo journaliste. Il allait du mal à garder la tête froide, à penser correctement sans que la douleur ne le tiraille. Cela allait devenir insupportable. La douleur des côtes brisées se rajoutant aux nausées qui n’allaient pas tarder à venir. En ajoutant le fait qu’il ne pourrait pas bouger pour vomir vu son incapacité à bouger pour le moment. La torture allait êtr e lente, la fin agonisante.

    Spoiler:
     



Dernière édition par Elie Brights le Mar 8 Mai 2012 - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 8 Mai 2012 - 9:28

Le membre 'Elie Brights' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 24 Mai 2012 - 22:53




Elie avait raison sur un point : elle était complètement dépassée par les événements. Elle ne savait plus vraiment quoi faire. Elle regardait les deux hommes avec angoisse et anxiété... Son coeur avait envie de lui sortir de la poitrine tellement ce dernier battait fort. Le cauchemar pour Miranda, rien de moins. L'horreur. Elle voulait sortir de ce rêve au plus vite, mais elle ne savait pas comment. elle était sur le bord de la crise de nerfs. Voir Jason ainsi piégé l'horrifiait, mais ne pas aider Elie la dégoûtait tout autant. Il fallait faire la part des choses. Il fallait se dire qu'elle ne connaissait pas cet homme. Il fallait se dire que la faction était plus importante. Ce n'était pas le moment de flancher, et Miranda tentait de se convaincre le plus possible.

Soudain, à travers la tempête d'angoisse dans laquelle se trouvait la tête de Miranda, un chuchotement se fit entendre, interrompant ainsi le tout. Miranda regarda, pour ne pas dire implora du regard, son cousin éloigné Jason qui avait ouvert la bouche. Il ne dit que trois noms, et bien que Miranda avait envie que ça se termine, elle savait pertinemment que c'était insuffisant. C'est qu'il avait la couenne dure ce Jason ! Et ceci n'est pas positif ! Miranda se mordait la lèvre, tout en réfléchissant à quoi faire. QUOI FAIRE ? Miranda respira profondément. Il fallait garder son calme, s'énerver ne ferait que nuire à la mission et à Elie. Si elle n'est pas capable de faire quoi que ce soit, autant se retirer pour laisser faire Elie...

« MAIS NON », Miranda se refusait de rester la sans rien faire et rien dire. Il le fallait, Miranda devait mettre de côté ses sentiments de pacotille et foncer ! Pas question d'être faible, pas encore. Elle devait faire ses preuves, et c'était le moment ou jamais.

— Jason, tu sais que ce n'est pas assez. Dis-nous tout, MAINTENANT.

Il eut un bref silence. Miranda vit qu'il ne parlerait pas plus si elle ne faisait rien. La méthode douce n'avait pas fonctionné, il fallait y aller avec la force.

— DOLORIS

Spoiler:
 

Il eut un nouveau silence, un silence lourd. Tout ce que l'on pouvait entendre, c'était la respiration haletante du Nott étendu sur le sol. Il avait chaud, il suait, il grouillait au pied de Miranda. Situation qu'elle trouvait soudainement plaisante, et surtout familière. Carthew, cette jeune femme de l'Ordre du Phoenix, s’était déjà retrouvé ainsi, aux pieds de Miranda. Le fait de se retrouver dans la même situation lui redonna le même sentiment de puissance, de pouvoir. Elle avait réussi à faire abstraction du fait qu'elle connaissait cet homme. Il méritait d'y rester, mais avant il fallait qu'il parle.

Justement, ce dernier ouvrit la bouche, heureusement. Un léger sourire apparut sur la bouche de Miranda. Il déballerait le tout, un moment ou à un autre. Peut-être qu'ils auraient encore à travailler, mais ils y arriveraient. Jason dit toutefois cinq autres noms, ce qui en faisait en tout huit.


Dernière édition par Miranda Carrow le Jeu 24 Mai 2012 - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 24 Mai 2012 - 22:53

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu parles, tu meurs et tu parles plus [Mission TERMINEE]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Ailleurs