ϟ PRE-EVENT ϟ We wish you a merry Christmas



 



avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Déc 2011 - 17:00

« Otes tes mains tout de suite de là. » trancha la jeune Serdaigle sans pour autant détourner son regard des rangées de livres qu’elle observait forte de toute son expertise de Serdaigle aguerrie. Donald que cette remarque n’avait pas refroidi maintenant ses mains doucement sur les hanches de sa compagne pour les faire remonter doucement sur sa taille. Ses lèvres quant à elles, se frayaient le plus naturellement du monde un chemin dans le cou de Marion.

« Allez…on a encore un peu de temps… » Pour toute réponse à ses propositions scabreuses il écopa d’un coup de livre millénaire sur le sommet de son crâne. Visiblement pour Marion, c’était plus offensant de songer un instant s’envoyer en l’air dans la sacrosainte bibliothèque mythique de Rowena Serdaigle, que de risquer d’abimer un livre cinq cents fois plus âgé qu’elle. Gardant le livre en main, elle se libéra avec aisance de l’étreinte du Rowle qui marmonnait dans sa barbe inexistante quelques « Et joyeux noël Donald » sarcastiques, pour mieux gagner une des chaises qui peuplaient la bibliothèque. « Tu as bien fait passer discrètement le mot à tout le monde chez les Gryffondor ? Même à Keating ? » questionna-t-elle tout en ouvrant silencieusement le livre qui lui avait servi d’arme.

« J’ai réussi à lui parler pendant que Snow n’était pas ventousé à elle. Pas sure qu’elle nous rejoigne pas pour autant…Je suis sure en revanche que Snow, il a le droit à des cadeaux pour noël… » Un soupire accueillie la nouvelle allusion du Gryffondor, la Serdaigle prit même la peine de quitter des yeux son livre pour lancer un regard réprobateur au Rowle. Ce ne fut qu’à cet instant qu’elle remarqua les bouteilles de bieraubeurre amoncelée sur la table accompagnée de divers gâteaux. « Par merlin mais t’as de la bouse de dragon à la place du cerveau Donald ? Où est-ce que tu as trouvé tout ça ?
- Dans les cuisines, j’ai demandé aux elfes.
- Tu as quoi ? Donald ! On se donne suffisamment de mal pour pas que tout ça tombe à l’eau ! Pour ne pas que Grognard nous tombe dessus ou que Lewis comprenne ce que l’on fait sans que tu sabotes tout ! Tu comprends au moins que tout ce qu’on fait est sérieux ? » Un nouveau soupir accueillit les reproches.
« C’est noël Marion. Tout le monde a déjà le moral à zero, j’ai pensé que ça serait sympa de donner une dimension un peu festive à tout ça. Et j’ai effacé un pan de mémoire des elfes de maison présent…
- Et tu crois sincèrement qu’ils ne remarqueront pas la disparition de tout ça ? Franchement Donald ne prend pas d’initiative, si tu n’es capable de penser qu’avec ton ventre…ou avec ce qui se trouve en dessous !
- C’est noël Marion. » Se contenta-t-il de répéter comme si à elle seule cette affirmation pourrait contrer tous les arguments de sa dulcinée.
« T’as conscience que tout ceci est sérieux, au moins ? Qu’on ne fait pas ça pour prendre une cuite dans le dos de Grognard ? Si on découvre tout ça ce n’est pas deux heures de colles que nous aurons Donald. Je crois qu’on s’estimerait heureux en ne s’en sortant qu’avec de simples séances de tortures.
- Je sais Marion. Mais c’est noël. Noël. On a tous le moral à zero. Crois-moi, ma puce, ils ont tous besoin d’un peu de ça. On ne peut pas demander aux gens de prendre des risques d’aller se faire saigner, juste pour des idées. » S’avançant pour chasser une des mèches de cheveux rebelle qui dissimulait le regard froid de sa douce, il fut bien vite chassé par une main habile.
« Ma puce ? » lâcha Marion visiblement écœurée par ces quatre malheureuses lettres. « Tu m’appelles comme ça devant les autres, et je t’émascule. » Les menaces ne firent qu’apparaitre un sourire sur les lèvres du Rowle, qui se garda bien de dire ce qu’il pensait très fort , à savoir qu’elle serait certainement la plus embêtée dans l’histoire. L’adolescent se contenta de déposer un tendre baiser sur la joue de sa petite-amie. Comme une promesse, celle que tout irait bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clio L. Kark
Mini-Kark la mini-Teigne
Messages : 1382 Crédits : (c) pigfarts is real. / (c) Tumblr
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Ne travaille pas, mais prend des cours approfondis de Runes avec le Professeur d'Etude des Runes de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Renard
Epouvantard : Perdre Callie. Définitivement.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 18 Déc 2011 - 23:06

Noël. Période de fête, de neige, de joie, de cadeaux, de retrouvailles familiales... Pas cette année, pas pour Clio. Cette année, elle ne verra pas l’immense sourire de Calliope au matin du 25, venue dans sa chambre pour lui offrir son cadeau avant tous les autres. Cette année, elle ne recevra pas son habituel baiser de la part d’Arutha alors qu’elle descend les escaliers pour en venir déjeuner en bonne dernière. Cette année, elle ne sentira pas le regard inquisiteur de son père alors qu’elle ouvre ses cadeaux et se réjouit encore une fois de telle ou telle chose. Non, cette année, elle ne verra rien de tout ça. Car elle se trouve désormais prisonnière de Poudlard. L’école qui l’enchantait tant avant est désormais devenue une prison de laquelle elle voudrait s’échapper à tous prix. Sa famille lui manque. Même sa grande sœur avec qui elle se dispute tous les trois jours. Mais surtout, il lui manque. Philippin… Son confident, son ami, sa peluche. Son amoureux secret. Sentant les larmes couler sur ses joues, la benjamine Kark les essuie rageusement et se relève vivement, sortant de sa contemplation du parc Poudlard, recouvert de neige depuis déjà un bon mois. Elle se trouve au sommet de la Tour d’Astronomie, ayant souhaité un peu de solitude. Pas qu’elle n’apprécie plus Harmonie, mais il y a des moments où elle a juste besoin d’être seule et de se retrouver elle-même. Elle refuse que son amie la voie faible. Alors elle sourit, se montre forte, froide, mais en son for intérieur, elle est terrifiée. Elle n’a que 15 ans et pourtant beaucoup attendent quelque chose d’elle parce qu’elle est une enfant Kark. Qu’a-t-elle de plus que les autres à part le fait que son père soit le nouveau Ministre de la Magie ? Secouant la tête afin d’évacuer ces pensées négatives, elle récupère son sac et se dirige vers la sortie. Elle a un rendez-vous des plus importants.

Elle parcoure les escaliers d’un pas rapide et débouche sur le septième étage. Connaissant le chemin par cœur, elle bifurque à droite et continue sur sa lancée. Si on la regarde, on verra une jeune fille décontractée, la main sur la bandoulière de son sac, le pas léger, un sourire aux coins en lèvre. Pourtant, si on s’approche de plus près, on remarquera alors que sa main est quelque peu crispée ; que son regard de jade vire de droite à gauche dans l’intention de vérifier la présence ; ou plutôt l’absence d’élève dans le coin, qu’elle se mort la lèvre inférieure d’une de ses canines. Clio est stressée. Elle a bien conscience que si elle se fait prendre, ce qu’elle subira sera pire que tout ce qu’elle a pu imaginer durant ses nuits de cauchemars. Alors elle se montre extrêmement prudente. Il est hors de question qu’on la surprenne. S’il le faut, elle change de chemin, pour rattraper celui qu’elle veut un peu plus loin, afin que personne ne comprenne quoique ce soit. Une fois arrivée devant l’un des tableaux de Danarya, celui elle est une vieille femme sèche et franchement pas très belle, elle se permet un léger soupir de soulagement. Elle prononce le mot de passe, ignore la remarque acerbe à laquelle elle est habituée à force, et entre dans l’immense bibliothèque légendaire de Rowena Serdaigle. Clio a du se l’avouer : elle a été réellement impressionnée quand elle l’a découverte. Même si elle n’est pas une accro des livres, elle apprécie de toujours avoir ce qu’il faut sous la main. Et cet endroit est une vraie mine d’or.

Marion et Donald sont déjà là, logique quand on sait que c’est eux qui ont créé le Mouvement de Résistance des Ombres. Marion, Donald. Elle les salue d’un mouvement de tête et se permet même un sourire. Ici, elle est en sécurité, elle n’a plus à avoir peur. Elle regarde le couple qui ne semble pas en être un et vient se poser à leurs côtés, accoudée à une table. Au fil des derniers mois, elle a appris à les apprécier et à les estimer. Avant, ce n’était que de vagues connaissances, rencontrées au cours d’une des réceptions Kark ou Higgs. Désormais, elle ne dirait pas qu’ils sont des amis, mais elle sait qu’elle peut avoir confiance en eux. Ils sont Ombres et cela les lie plus qu’aucune autre chose. Tout le monde doit nous rejoindre ou vous savez s’il y aura des désistements ? Elle tire une chaise en arrière et s’assoit tranquillement, avant d’amener à elle un des immenses volumes posés sur cette table. Elle l’ouvre, respectueusement, et parcoure les pages du bout des doigts. De vrais trésors.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Keep smiling...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Jeu 22 Déc 2011 - 4:52

    Ça y est, c’est le temps de Noël. Vous savez, ces jours où tout semble si bien aller pour tout le monde, où il y a des semblants de générosité, des décorations partout et des cadeaux à n’en plus finir ? Ouais, c’est Noël aujourd’hui. Qu’est-ce qu’on fait à Noël habituellement ? On s’amuse avec notre famille, on rigole, on s’aime et tout va pour le mieux, ou presque. Mais moi qu’est-ce que je fais à Noël cette année ? Je suis seul dans mon dortoir et je gratte ma guitare sans vraiment y mettre du coeur. Je n'avais rien à faire, j'étais seul et le temps était très long sans mon frère. En effet, je suis prisonnier de ce maudit château qui, autrefois, me servait d’échappatoire. Avant, j'éprouvais un tel soulagement quand j'arrivais, je me voyais passer plusieurs mois loin de ma mère, avec ma soeur et mon frère au même endroit que moi. C'était les plus belles années ! Non, ce n’est pas que je m’ennuie de ma mère, au contraire j’aime bien l’idée de la savoir loin de moi et de savoir qu’en ce moment elle ne peut pas me faire subir un de ces nombreux sortilèges de Doloris qu’elle aime tant me lancer. Mais j’aurai adoré passé ce temps de l’année avec mon frère et ma sœur. Ça fait énormément longtemps que je ne les ai pas vus puisqu’ils ne sont plus à Poudlard. Mais à cause de tout ce qui se passe, tous les membres de l’ombre de la rose noire sommes obligés de rester ici. Nous n’avons aucunement le droit de sortir de l’enceinte de cette école. Le pire, c’est que ce n’est que nous, parce que tous les autres sont partis voir leur famille, eux. J’en ai assez d’être gardé captif ici, comme si j’étais en prison alors que c’est censé être une école ! Et je ne suis pas le seul, tous les membres de l’ombre sommes ainsi. C’est donc pourquoi nous voulons nous rebeller. Marion et Donald, deux élèves, ont pris l’initiative de nous rassembler afin d’organiser quelque chose en ce jour qui aurait dû se passer autrement, c’est-à-dire ailleurs dans nos familles respectives.

    Ainsi, je devais trouver le moyen de me rendre à la bibliothèque des Serdaigles, et ce sans que les autres le remarquent. Si je me faisais prendre, je souffrirais bien plus que quand ma mère s’amuse à se défouler sur moi. Je sortis de la salle commune presque vide des Poufsouffles, je fis mine de me promener tristement dans le château. Habituellement, personne ne me remarquait, alors cette fois-ci n’était pas bien différente, mais je prenais quand même des précautions. Je fis plusieurs détours afin de m’assurer que personne ne me suivais, puis je finis par entrer dans la bibliothèque remplie de vieux livres. J’y trouvai alors les deux organisateurs ainsi que Clio, une jeune fille de Serpentard. Je m’approchai d’eux, puis je leur souris. J’étais bien trop timide pour oser parler, alors j’écoutai ce qu’ils se disaient, en attendant que les autres se pointent. Finalement, ce Noël sortirait de la normale, et qui sait, il serait peut-être mémorable.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 22 Déc 2011 - 11:08

Le 24 décembre annonçait toujours une soirée d'organisée dans le monde très prisé des familles influentes, mais cette année ce serait bien différent. Même si la fête aurait bel et bien lieu dans le manoir des Lannister, Carter ainsi que sa soeur et sa cousine ne seraient pas de la partie. La situation n'étais pas toujours évidente à vivre, mais la journée avait vraiment été difficile à gérer. Noël était synonyme de retrouvailles, de joie, de rire et d'étoiles pleins les yeux. Cette année le seul décor auquel il aurait droit serait les murs du château et une réunion entre Ombres, au moins il y aurait un semblant de rassemblement entres élèves du même monde. C'est en proie à un sérieux coup de mouron que Carter se rendit jusqu'au septième étage, il ne prit pas particulièrement soin d'être discret. Le château avait été presque déserté par tous les autres, il ne restaient plus que des otages ou quelques étudiants qui souhaitaient échappé à la tradition.

Plus Carter approchait du point de rendez-vous, plus il se rendit compte de l'intérêt d'une telle réunion à un moment pareil de l'année, les effectifs des ennemis étaient amoindris et donc il était plus aisé d'avoir des latitudes pour se retrouver et comploter. Le vert et argent souris à l'idée d'un tel manque de jugement des modérés, cette fois-ci plus besoin d'un patrouilleur pour arpenter les couloirs et prévenir un quelconque danger. Qu'allait-être la ligne directive de cette réunion, les Ombres cherchaient-elles à s'organiser pour mener à bien une action ou alors les deux leaders rebelles avaient-ils déjà établi un plan d'action. Si c'était le cas, l'échéance serait-elle sur le court ou le long terme ?

Sans qu'il ne s'en rende compte Carter était déjà arrivé à proximité de l'entrée, il jeta un rapide coup d'oeil aux alentours pour être certain que personne n'était dans les parages et il s'engouffra dans la prestigieuse salle. Elle n'avait pas vraiment changé depuis la dernière fois, des livres partout, certains n'étaient même pas compréhensibles tellement ils étaient vieux sans pour autant ne plus être d'actualité. Une atmosphère tout à fait particulière, comme si le simple fait d'être dans cette pièce rendait un peu plus intelligent. Et puis il vit les membres déjà présent, Donald n'était pas vraiment un modèle d'astuce, certes il avait d'autres qualités, enfin Carter l'espérait-il. Il fut heureux de voir qu'une Serpentard était déjà présente, en la personne de la préfète, Clio. Il lui fit un léger signe de tête pour la saluer.

Il avait déjà repéré les quelques gâteries qui étaient mises à disposition, Lannister déboucha une bierreaubeurre et prit un gâteau, il n'allait pas se laisser abattre s'était Noël et peut-être que cette entrevue lui donnerais l'espoir de voir revenir les choses comme elles étaient avant. Il soupira et pris place sur l'une des nombreuses chaises mises à disposition.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 22 Déc 2011 - 21:46


Donald accorda un sourire chaleureux à la jeune Kark qui venait de rentrer. Pas seulement parce qu’elle était la fille du chef, aussi parce qu’il la trouvait mignonne, elle et sa façon de vouloir de trucider ses cousins lors de l’attaque du Poudlard Express. Marion fut moins tendre, sans doute parce que Clio venait de prendre dans ses mains un de ses trésors.

« Tu t’y connais en runes, Clio ? Sinon je doute que tu saisisses grand-chose à tout ceci… » Le but n’était pas de vexer la serpentard en la rabaissant, la serdaigle voulait juste protéger son bébé. Sentant qu’elle s’était montrée un peu trop hautaine, l’adolescente s’était empressée d’ajouter : « Je pourrais t’aider en runes si tu veux vraiment déchiffrer tout ça...Mais ce n’est pas vraiment l’objet de notre réunion de ce soir… » Ses grands yeux sombres roulèrent sur les deux nouveaux arrivants : Liam Higgs et Carter Lannister. Cinq minutes c’était déjà écoulé depuis l’heure à laquelle aurait dû débuter la réunion. Les lèvres de Marion se pincèrent plus par agacement que par inquiétude. Soit ces crétins s’étaient fait tous pincé par Grognard ou un quelconque professeur, soit ils n’avaient pas cru bon de venir. Dans tous les cas ils méritaient des doloris dans leur tête. Sentant le trouble de sa compagne, Donald crut bon de détendre un peu l’atmosphère en échangeant quelques banalités. « Bonsoir Carter, Liam. Installez-vous, servez-vous. Je crois qu’on a prévu un peu trop large pour la bouffe de toute façon » Marion se contentait de scruter une des entrées, guettant l’arrivée d’autres ombres, avant de lâcher excédée d’attendre. « Oui, mangez ! On commence sans les autres…ils n’ont qu’à être à l’heure ! »

La serdaigle se saisit de deux bouteilles de bierraubeurre, qu’elle distribua aux deux garçons, tandis que Donald servait la jeune Kark. « Je crois qu’on est tous d’accord pour dire que cette situation ne peut plu duré. On le dit on le répète sans arrêt, mais il temps qu’on fasse vraiment quelque chose qui change la donne. Parce que nos petites missions, nos victoires minuscules sont à peine aussi gênant qu’une aiguille dans l’aile d’un dragon. Avec Donald on pense qu’il faudrait frapper un grand coup…mais pour ça il faut savoir jusqu’où vous êtes prêt à aller… Est-ce que vous seriez prêt à vous battre à nouveau ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lexy Kark
Future Mrs Dolohov
Messages : 812 Crédits : me, myself & Kingofwall
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Infirmière étudiante
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère des neiges
Epouvantard : Le cadavre de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 22 Déc 2011 - 23:08

    Noël, une bien triste période que voilà...

    Lexy pensait qu'Halloween allait être la pire période de fête cette année... Ne pas se déguiser ou encore assister à la grande réception qui faisait la célébrité de Drusilla Kark. Déguster des friandises dans la salle commune avait été plaisant mais le retour dans son lit juste après avait été bien amer. Puis les semaines étaient passées, et la jeune fille voyait ses droits s'amoindrir. Elle était de moins en moins patiente, voulait voir son frère avec qui elle avait toujours été habituée à vivre, retrouver la peur dans les yeux des élèves sur son passage... Son calendrier de l'avent avait filé à une vitesse folle, et elle n'avait même pas compté les jours avant de recevoir ses cadeaux... Un bien triste Noël se profilait. Jamais elle n'aurait pensé détester à ce point les murs de pierre du château.

    Une réunion, ce soir... Lexy referma son livre. Une horreur de roman d'amour. Elle repoussa les draps de ses jambes et sortit de son lit où elle se reposait depuis quelques heures déjà. Elle ajusta sa tenue avant de quitter la salle commune. Elle ne s'occupa de personne en particulier, pas même des membres de sa faction. De toute manière, tout le monde n'en faisait un peu qu'à sa tête. Les couloirs des cachots étaient aussi sombres que d'ordinaire, et pourtant ne semblaient pas égayer l'humeur de la Serpentard.

    Sa marche était lente. Elle avait le port de tête fier mais aucun sourire ne s'étirait sur son visage. Elle n'eut aucun mal à se rendre à la bibliothèque de Rowena.... Ses pas étaient silencieux, inaudibles. Elle jeta cependant un regard par dessus son épaule au moment de rentrer. Peu d'élèves étaient déjà arrivés, Clio ... sa cousine qu'elle ne portait pas dans son coeur, les deux chefs de la révolte, Higgs... et un peu plus loin était posé Carter. Elle était un poils en retard, et s'en excusa aussitôt. Elle ne tarda pas à prendre place à l'extrémité de la table, non loin de Carter.

    Elle écoutait Marion parler, elle faisait mouche. Les quelques actions qu'ils émettaient ne servaient pas à grand chose sinon se sentir un peu plus existants dans le château. Elle croisa les mains sur ses genoux d'un air intéressé. C'est sans aucune hésitation qu'elle fit entendre sa voix.

    "J'en suis."

    Une voix clair sans détonation particulière.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Everybody's got a dark side, do you love me ? Can you love mine ?
Nobody's a picture perfect but we're worth it, you know that we're worth it
Will you love me ? Even with my dark side?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clio L. Kark
Mini-Kark la mini-Teigne
Messages : 1382 Crédits : (c) pigfarts is real. / (c) Tumblr
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Ne travaille pas, mais prend des cours approfondis de Runes avec le Professeur d'Etude des Runes de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Renard
Epouvantard : Perdre Callie. Définitivement.
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 23 Déc 2011 - 11:24

Marion, Marion, Marion… Cette fille a un don pour énerver, c’est impressionnant. Clio en a rencontré des Serdaigles, elle a même passé un long moment à Pré-au-Lard avec Summer Carrow pendant les grandes vacances. Mais Marion Vaysey reste le cliché parfait de la Serdaigle bornée et narcissique. A son humble avis. Lorsqu’elle pose cette question à Clio sur les Runes alors qu’elle feuillète le trésor avec la plus grande des délicatesses, elle se retient tout juste de l’étrangler. Pas sûr qu’elle apprécie. C’est très gentil, Marion, mais je ne pense pas avoir besoin de ton aide. Je ne crois pas que mon E en Runes soit là juste pour décorer mon dossier… Et puis, comme tu l’as dit, ce n’est pas le sujet de la réunion de ce soir. Clio lui fait un grand sourire, avant de se tourner vers les nouveaux arrivants. Liam et Carter. Elle répond à la salutation de ce dernier, puis observe brièvement le premier. Il est amusant de constater à quel point Liam et elle peuvent être autant éloignés que Tyzonn et Calliope proches. Probablement dû au fait qu’elle supporte mal le caractère des Poufsouffles. Elle doit déjà subir sa sœur dans le même genre, c’est amplement suffisant.

Elle reporte son attention sur le livre, une manière comme une autre de patienter. Mais au bout de quelques minutes, elle se rend bien compte que les autres commencent sérieusement à lambiner. Ou alors ils ne viendront probablement pas. Si la Préfète se moque des autres maisons, que Serpentard agisse également dans ce sens lui reste en-dehors de la gorge. Entre autres, Harmonie, Gedeon, Lexy et Saraï devraient être là. Que même sa meilleure amie se permette d’agir aussi laxistement lui plaît moyennement. L’un des passages s’ouvre en douceur. Elle a parlé trop vite, sa cousine vient d’arriver. Mais c’est la seule. Ils vont l’entendre ces Boursouf. Mais ce n’est pas pour tout de suite. Elle aura tout le loisir de leur montrer à quel point il faut prendre tout ça au sérieux après cette réunion. Pour le moment, Clio retourne son attention sur Marion.

Bien évidemment qu’il est temps qu’ils agissent. Se battre à nouveau ? Sûr et certain. Elle doit rendre la monnaie de leur pièce à ses chers cousins. Surtout à Logan qui se pavane en conquérant dans le château. Morgane, ce qu’elle peut le haïr. Nous serions prêts à tout Marion pour nous échapper de ce château, et je ne pense pas exagérer en me prononçant au nom de tous les Ombres. Nous sommes tous dans la même situation : considérés comme des parias, des traîtres. Combien de temps nous reste-t-il encore avant qu’ils ne considèrent que nous enlever nos baguettes est la meilleure des solutions ? Elle les considéra de son regard de jade, sérieuse. Quand a-elle donc perdu son enfance ? Quand est-ce que ses envies et ses caprices sont-ils partis ? Elle ne s’en rend compte que maintenant et cela lui fait mal. J’en suis. J’en serais toujours.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Keep smiling...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Ven 23 Déc 2011 - 11:56

Noël était par définition un jour de festivité. Peu importe qu’on soit croyant ou non, et peu importe la religion, tout le monde en Angleterre avait droit à son moment de « Noël ». Certains espérez des miracles, d’autres des dizaines, voire des centaines de cadeaux. Poudlard n’échappait en rien à cette règle. Un peu partout, les décorations de Noël avaient repris leurs places. Quelques élèves, modérés, profitaient des fêtes arborant leurs habituels pull-overs de laine aux couleurs de Noël. Gedeon, quant à lui, avait des allures d’endeuillé. Loin de sa famille, loin de ses habitudes, il en venait à haïr ses murs qu’il avait autrefois adulés. Et même si en soit le château n’avait en rien changé, Gedeon ne se sentait plus chez lui à Poudlard. Renfermé comme pas possible, limite dépressif, il passait ses journées dans son dortoir ou en cours, grise mine. Son livre de métamorphose ne le quittait pas d’un poil, obsédé par l’idée de passer au niveau supérieur, il se coupait du monde extérieur. Mais ce soir-là, Gedeon ne le passerait pas seul dans son dortoir, mais entouré par les siens dans une bibliothèque. Une réunion était prévue et il lui était impossible de refuser. D’abord parce que ses parents auraient voulu qu’il y aille mais aussi parce qu’il fallait toujours avoir un plan B.

Après avoir fermé son livre de métamorphose ensorcelé, il se releva. Déjà tout habillé, il n’avait pas pris la peine de se dévêtir sachant qu’il n’allait pas s’endormir. Quand il quitta le dortoir, Carter n’était pas présent. Déjà en route surement. Dans la salle commune, personne, ou presque. Car peu importe l’heure, la salle commune n’était jamais vide. Faisant mine d’avoir un petit creux, Gedeon se rendit vers les cachots. Vides, froids et humides comme à leurs habitudes, les cachots étaient victimes de l'hiver. Cachés sous le lac surement gelé à cette époque de l’année, les cachots n’avaient jamais été aussi froids. Resserrant son écharpe aux couleurs de sa maison, Gedeon s’enfonça dans les cachots, direction la fameuse bibliothèque.

Dans les grands escaliers, Gedeon croisa un Poufsouffle qui semblait un peu trop curieux, ne voulant pas paraitre suspect, Gedeon prit un tout autre chemin. Loin d’être un raccourci, ce deuxième passage lui faisait perdre plusieurs minutes. Tant pis, il serait en retard. Ce n’est pas comme s’il en faisait une habitude. Pourtant le sommeil pointait le bout de son nez. De voulant pas paraitre faignant… Gedeon se mit quelques petites claques, histoire de se remettre les idées en place. Une fois fait, il reprit le chemin des escaliers, et donc de la bibliothèque. Après quelques minutes de marche, il arriva finalement devant l’entrée. Une fois le passage emprunté, Gedeon arriva dans la bibliothèque. Plusieurs de ses camarades de l’ombre étaient déjà présents. Marion, quant à elle était déjà entrain de recruter pour une éventuelle mission coup de poing. Se battre ? Bien sûr que Gedeon en était. Sans même prendre le temps de s’excuser de son retard, Gedeon leva une main.

« je suis d'accord... » dit-il en enchérissant sur ce que venait de dire la plus jeune des Kark. Quand il remarqua que tout le monde se tourna vers lui, il ajouta « Désolé, un souci dans les escaliers… » Haussement d’épaule, puis direction les mises en bouche. C’est que ça donne faim tout ces escaliers.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Sam 24 Déc 2011 - 17:49


Encore. Encore et toujours EN RETARD. Summer avait fait une sieste, et avait loupé l'heure où elle aurait dû se réveiller. Sautant de son lit, elle s'habilla rapidement, c'est-à-dire en déchaînée, avec l'uniforme de Poudlard... bien qu'elle n'avait pas à le mettre... Summer était toujours, et bien malgré elle, dans la lune. Elle fila devant un miroir, arranger un peu ses cheveux, se passer de l'eau dans le visage, puis elle sortit de sa chambre en courant... Pour débouler les marches de l'escalier dans sa salle commune. En se relevant, elle entendit quelqu'un crier de loin « Hey ! Carrow, pourquoi t'as ton uniforme... » Bordel, oui, pourquoi ? Bref, trop tard, elle sortit sans même regarder son interlocuteur, et sauta dans le couloir.

Elle s'approcha d'un tableau en question, celui qui donnait accès à la bibliothèque de Rowena... Il était encore temps de reculer. Elle pouvait retourner se coucher et ne pas avoir eu connaissance de cette « rencontre »... Mais elle se dit qu'il fallait qu'elle se présente, avec sa piètre performance lors de l'attaque du Poudlard Express, et puis avec cette Clio qui lui posait des questions un peu trop pointues par moment... Elle passa sa main dans son visage, se chuchota quelques mots d'encouragement personnel, puis alla devant LE tableau. Tableau bien violent d'ailleurs... Bref, ce n'était pas le moment de faire l'analyse d'un tableau de peinture qu'on ne prenait jamais le temps de regarder. Summer dit le mot de passe, le tableau s'ouvrit, et elle se glissa à l'intérieur.

Elle interrompit la discussion... HEY OUI, BIEN EN RETARD MA BELLE ! Summer prit un air piteux... Jamais elle n'aurait voulu déranger. Elle regarda les invités... Des visages tous plus ou moins connus, soit croisés dans le quartier général, ou dans les couloirs de l'école... Et Clio...

— Veuillez me pardonner... Ma ponctualité est décidément un défaut plutôt qu'une qualité dans mon cas...

Elle prit une chaise pas trop loin, et prit place dans la discussion, tout en restant plutôt discrète.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 26 Déc 2011 - 10:36

Carter avait à peine eut le temps de terminer sa première bierreaubeurre que Marion lui en servi une seconde d'entrée de jeu, il esquissa un léger sourire. Essayait-elle de le rendre ivre ? Sa réflexion fit comprendre qu'elle avait fait ça machinalement, trop occupée à pester contre les nombreux retardataire. Ou étaient donc passé Lexy, Gedeon et tous les autres ? A peine cette réflexion terminée que de nombreuses arrivée se firent, enfin nombreuse par rapport au nombre de présent au départ. Ils étaient passé du simple au double. Ce qui n'était pas très compliqué vu le faible nombre d'Ombre de la Rose Noire présent. Il n'eut même pas un regard pour elle, comment était possible qu'une Kark ait du retard à une réunion de cette importance ? Tous les retardataire s'excusèrent après le petit speech de Marion, tous étaient prêts à prendre les armes. Summer toujours aussi présente sans être là, c'est ce qui venait immédiatement à l'esprit de Carter quand on parlait de la Serdaigle, elle restait plutôt en retrait comme si elle attendait la suite des événements avant de prendre une décision.

Oui Carter voulait en être, comme toujours, il en avait plus qu'assez d'être considéré comme un sorcier lambda dans le château. Elle était bien loin l'époque ou tout le monde respectait les Lannister, qu'il était facile de manipuler les faibles d'esprit. Comment vivrait le monde des sorciers si jamais les parents de Carter venaient à décider de stopper les frais pour une société qui n'appréciait pas assez les possibilités que leur argent offrait ? Une crise sans précédent ébranlerait le monde des sorciers, mais nous n'en étions pas encore là.

Marion et Donald étaient peut-être les chefs de la rébellion qui se tramaient dans le château mais Carter voulu très rapidement des explications sur les idées que les deux jeunes gens avaient. Car il était certainement nécessaire d'agir, mais il ne fallait en aucuns cas oublié l'infériorité numérique dans laquelle ils se trouvaient la plupart du temps. Ils étaient coupés de tout venant de l'extérieur, la directrice aurait-elle oublié de surveiller quelque chose, Carter en doutait fortement. Poudlard était une pièce maîtresse. Le haut lieu d'enseignement que s'était pouvait formater les élèves à des idéaux bien défini, leur jeunesse permettait de les rendre très réceptifs à l'enseignement des professeurs. Et quand tous les anciens seraient partis, l'école de sorcellerie serait un haut lieu de formation de sorcier irraisonné. Dans tous les cas c'est de cette façon qu'aurait agi Carter.


- Je suis tout à fait d'accord avec Donald et toi Marion, cependant j'aimerais avoir quelques réponse. Peut-être ne suis-je pas le seul à me les poser. Il lança un regard à Summer, un appui ne serait pas de refus. Donald et toi vous trouvez qu'il est temps d'agir, qu'en pense notre Ministre, Mervyn Kark ?! Il doit bien y avoir une raison pour qu'il nous laisse ici à moisir comme des fientes de hiboux dans la volière, même si l'école des Ombre existe, tous les jeunes sorciers n'y transiteront pas. Poudlard est un une plaque tournante de la communauté, dois-je le rappeler ? Il serait idiot et vraiment être des troll pour tenter une action qui n'aurait aucuns impacts pour l'avenir, notre avenir. Comment comptez vous faire pencher la balance en notre faveur, les forces en présence sont inégale...

Carter avait presque tout dit de ce qu'il pensait, il avait encore quelques questions, mais il voulait leur laisser le temps de mettre de l'ordre dans le flot d'interrogation presque incessante. Peut-être Marion et Donald avaient-ils l'intention d'y répondre plus tard, mais cette idée avait enflammé le vert et argent à un tel point qu'il avait l'impression de brûler d'excitation à l'idée de ce qui se tramait. Il devait leur signifier qu'il était désolé de s'être emporté par l'enthousiasme que lui inspirait cette idée d'en finir avec cette facheuse situation.

- Par ailleurs pardonnez-moi si mes questions ont pu remettre la confiance qui j'ai en vous, mais elles me semblaient essentielles d'être abordées.

Et il se tut, en attendant des réactions de l'un ou l'autre Ombre présent.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 27 Déc 2011 - 0:01

Marion ne releva pas la mini-pique de la mini-Kark. Le pauvre E qu’elle avait eu en rune en quatrième année ne lui permettrait pas de comprendre la moindre phrase de cet ouvrage compliqué. A moins peut-être qu’elle y passe toute une semaine. C’est long une semaine pour une phrase. Tant pis pour elle. Ce soir Marion avait d’autres chats à fouetter, nettement plus important que le petit orgueil de la cadette Kark. Ses lèvres qu’elle maintenait pincées se desserrèrent toutefois quand elle vit la seconde Kark débarquée, suivit de Pritchard et de Carrow. Donald lui accorda un petit sourire en coin, avant d’offrir des boissons aux nouveaux arrivants. Ok il n’y a pas foule, mais l’effectif a presque doublé en cinq minutes, c’était un plus non négligeable, même pour notre sévère Serdaigle. Donald fut un instant soulagé, la plus part des gens présents étaient favorable à leur ébauche de projet, Marion n’aurait pas à jouer les furies ce soir et lui n’aurait pas à casser la gueule aux cons s’agaçant un peu trop vite devant le comportement de sa douce.

C’était sans compter sur l’intervention de Lannister. Il vit aussitôt la petite veine sur la tempe de Marion se gonfler. Allait-elle lui exploser la tête ? Non, elle ferait ça proprement. Marion faisait toujours ça proprement. Préférant éviter le bain de sang, il se contenta de fourrer un entremet dans la bouche de sa petite amie et prendre lui-même la parole.

« Euh Carter ? T’es sérieux là ? Ce qu’en pense notre ministre Kark ? Tu reçois ses lettres et ses ordres toi ? On nous isole Carter. Il faut que tu comprennes que dans cette histoire on est seul contre tous. On peut pas demander de l’aide l’extérieur et ils ne peuvent pas nous en fournir. C’est comme ça vieux. Va falloir remonter ses manches. » Marion mâchait furieusement pour avaler rapidement ce qu’elle avait dans la bouche et enfin prendre la parole. La manœuvre de Donald avait eu le mérite de diriger son agacement sur une personne autre que le Lannister. Donald avait l’habitude de se prendre des mandales, pas Carter.
« Ce n’est pas un choix calculé que de nous laisser ici Carter. A l’extérieur ils sont comme nous, ils n’ont pas le choix. Poudlard est une forteresse, les dragons, sans parler des nouveaux sort de protection rendent une attaque de front impossible. Et là on ne parle même pas de la pression morale qu’il exerce. S’ils tentent quoique ce soit ce sont nos têtes qui sautent Carter. Et tout l’or des Lannister ne changera rien à ça. Je suis comme toi Carter, je veux que notre intervention serve à quelque chose. Le but n’est pas d’agiter les bras pour qu’on se fasse taper dessus. Reste à savoir quoi ? Est-ce qu’on cherche des opportunité de s’enfuir ? Sachant qu’ainsi ils n’auront plus aucun moyen de faire pression sur nos familles, et on pourra mener un vrai assaut pour reconquérir Poudlard. Ou bien on tente de renverser la balance par nous-même dès maintenant. Mais là autant dire que si on arrive pas à trouver un moyen de contacter l’extérieur librement et obtenir de l’aide, on sera fichu… »


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mar 27 Déc 2011 - 2:13


Donald s'approcha de Summer pour lui donner un verre de... on ne sait pas trop quoi, mais Summer s'en fichait, et le cala d'un trait. Nervosité. Bien que les hôtes n'aient pas trop l'air féroce, Summer était toujours nerveuse dans ces rencontres à propos de l'Ombre. Elle avait peur d'être démasquée dans ses intentions. Une fois assise, elle prit le temps de regarder chacun des membres ci-présents. Elle remarqua que Carter, qu'elle avait préalablement rencontré dans des cours ici à Poudlard, lui lançait un regard plus particulier. Elle détourna d'abord le regard, puis écouta la discussion en cours.

— Je suis tout à fait d'accord avec Donald et toi Marion, cependant j'aimerais avoir quelques réponses. Peut-être ne suis-je pas le seul à me les poser.

Il regarda à nouveau Summer, probablement pour avoir son appui. Summer ne savait pas vraiment si elle devait appuyer Carter, dans le sens qu'elle ne voulait pas énervée les initiateurs du mouvement... n'empêche, elle se posait effectivement des questions. Elle appuya donc Carter d'un petit signe de tête, et s'approcha pour mieux écouter. Carter avait effectivement des interrogations intéressantes, qui demandaient des réponses. Et ces réponses, elles étaient plutôt déprimantes, mais quand même empreintes d'espoir... enfin, si l'on peut dire que l'Ombre est porteur d'espoir.

Summer tenta alors de prendre la parole :

— Je ne voudrais pas m'interposer dans votre discussion, comprenez-moi, mais je crois qu'avant de faire quoi que ce soit, il faudrait rétablir la communication avec l'extérieur. Si l’on tente quoi que ce soit, et qu'on se fait prendre, on deviendra un fardeau supplémentaire pour eux, et sans rancune, mais je crois que nous sommes leurs derniers soucis en ce moment...

Elle lança un regard à Carter, chacun son tour de demander de l'appui, mon cher ! Mais elle se reprit rapidement.

— Ne croyez pas que je n'ai pas le même sentiment que vous, moi aussi j'ai envie que l'on fasse quelque chose. Je crois, toutefois, que le simple fait de rétablir la communication va être une épreuve éprouvante.

Elle regarda tout le monde... Summer espérait ne pas avoir jeté un froid...

— Si on décide de se lancer sur cette voie, j'ai quelques idées par où commencer, mais vraiment n'y voyez ici qu'une suggestion, et non pas un affront...

Summer avala sa salive, elle avait peur d'en avoir trop dit, encore...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 29 Déc 2011 - 10:30

Carter compris immédiatement qu'il avait tapé sur le système de Marion, une belle grosse veine se dessiner sur la tempe de cette dernière. Heureusement la Serdaigle qui tenait plus à la harpie qu'à l'aigle une fois en colère, fut interrompue dans son début de réplique par Donald qui lui donna quelque chose à mâcher le temps de faire redescendre la pression. Les réponses furent d'une logique impitoyable, mais quelque chose se dessinait néanmoins. Il sourit car sans le vouloir ils avaient tout deux répondu en partie à une question encore plus essentielle, les deux leader n'avaient aucuns plans, aucunes idée de par ou commencer. La situation n'avait que trop duré et ils avaient décidé d'agir comme des catalyseurs, des années avant une sorte d'armée avait été formée à Poudlard, une nouvelle allait-elle naître à présent ?

Summer répondit présent à l'appel silencieux de Carter, il l'avait obligé en quelque sorte à sortir de sa discrétion ce qui était une bonne chose en soit. En prenant à la parole elle s'engageait en quelque sorte vis à vis des autres personnes présentes, il sourit. Son intervention était judicieuse, car jamais les Ombres ne pourraient reprendre le contrôle de Poudlard sans aide, même avec l'effet de surprise, il suffisait de voir l'échec dans le Poudlard Express. Après la prise de parole de Summer, personne ne semblait oser dire quoique se soit, cela navra Carter mais il reprit également.

- Oui je suis sérieux Donald, je sais que vous êtes les leaders de cette réunion. Mais excuse-moi, je pensais qu'il y avait eu un ordre venu d'en haut. Après je m'en fiche cette situation n'a que trop duré, il est temps d'en finir. Mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, je pourrais t'expliquer pourquoi ils pourraient nous aider, enfin si on arrive à réunir plusieurs paramètres. Seriez-vous prêt à entendre mon idée ? Pour ce qui est des manches, ne t'inquiète pas, je saurais les remonter quand il le faut.

Personnellement Marion, je pense qu'il faut des Ombres à l'intérieur de Poudlard, on ne sait pas y entrer, sans nous à l'intérieur comment pourrions nous reconquérir le château ? Enfin c'est mon point de vue, peut-être que je me fourre le doigt dans l'oeil. Pour ces décisions il faut voir jusqu'ou chacun est capa
ble d'aller.

Carter était prêt à aller loin, très loin pour le profit des Ombres. Tout ça pour mettre à l'abris sa soeur et sa cousine, même s'il n'était pas du genre démonstratif, il les aimait profondément. Elles étaient trop jeune pour être captive comme ça, il irait jusqu'au bout, jusqu'à la mort s'il le fallait.

- Pour notre cause j'irais jusqu'à mettre ma vie en jeu...

Voilà s'était dit, Carter était un jeune homme de conviction. Il allait parfois à des extrêmes insoupçonné car il était de nature réfléchie et posée, mais lorsque qu'il le fallait il se jetait dans la cause corps et âme, sans regrets pour les dommages qu'il pourrait subir. Ni même pour les dommages collatéraux. Summer lui avait lancé un regard comme il l'avait fait précédemment elle cherchait également son appui. Elle avait raison le fait de rétablir le contact avec l'extérieur serait difficile à rétablir.

- Summer a raison, se sera éprouvant... si on échoue !! En cas de réussite se serait un regain d'espoir énorme pour nombres d'entre nous qui ne sont pas présent.

Carter se tut, attendant le feu vert de Donald et Marion pour expliquer sa façon de voir les choses et d'entendre les suggestions de Summer, cependant il se tairait si ces derniers n'étaient pas enclins à écouter ce que Carter avait à leur dire. Même s'il était Lannister, il savait rester à sa place lorsqu'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clio L. Kark
Mini-Kark la mini-Teigne
Messages : 1382 Crédits : (c) pigfarts is real. / (c) Tumblr
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Ne travaille pas, mais prend des cours approfondis de Runes avec le Professeur d'Etude des Runes de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Renard
Epouvantard : Perdre Callie. Définitivement.
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 30 Déc 2011 - 14:45

Plus Clio les écoutait, plus elle avait envie de se frapper la tête contre la table en chêne massif devant laquelle elle était assise. Pas Marion et Donald, bien évidemment, tous les deux possédaient un cerveau qu’ils savaient utiliser. Non, c’était le couple Summer-Carter qui la dépitait. Ils le faisaient exprès ou ils étaient franchement abrutis ? Ils se croyaient au pays tout doux, tout rose, ce n’était pas possible autrement. Elle avait refermé l’antique livre qu’elle avait posé un peu plus loin et les observait désormais d’un regard entre le blasé et le choqué. Débitaient-ils réellement les bêtises qu’elle entendait sortir de leurs bouches ? Au vu de la veine apparente de Marion sur sa tempe, oui. D’accord, il était temps de faire cesser ça et de les ramener à la réalité. Parce que là, ils étaient mignon-mignon, comme aurait pu dire Calliope, mais ils poussaient le bouchon un peu trop loin. Dites ? Ce n’est qu’une impression ou vous êtes bien entrain de sous-entendre que Mervyn Kark pourrait nous donner des informations qui nous aideraient à sortir de là ? Au vu des regards qui se tournaient vers elle, et en particulier celui de Carter qui pensait ne pas être contredit, probablement, elle comprit qu’elle avait visé juste et que c’était effectivement bien ça. Ok, c’est bien ce que je me disais. Il va falloir qu’on mette les choses au clair. Elle se redressa et les regarda attentivement. Ils avaient cru à la magie de Noël, aucune explication n’était plus plausible à ses yeux. Au cas où vous l’auriez oublié, il me semble juste de vous le rappeler, Carter, Summer. Mon père – Oui, elle insistait bien sur le mot, mais c’était simplement histoire qu’il s’en souvienne un peu. Narcissique, Clio ? Voyons, que d’idées surfaites. – n’est pas un homme qui va se soucier de ce que fait chacun de ses sbires ou encore dans quelle situation ils peuvent être. Un jour ou l’autre, ils nous auraient libérés, c’est certain. Mais quand ? Je tiens à souligner le fait qu’il doit conserver son pouvoir, incontestable, car les Modérés ne semblent pas avoir dit leur dernier mot, et que personne ne sait de quoi est l’Ordre du Phénix. Surtout depuis qu’ils ont détruit notre Manoir.

Elle se tut un instant, c’était encore un sujet sensible. Sa sœur le lui avait appris par lettre : leur demeure n’existait plus, sa maison n’existait plus. C’était toujours dur d’apprendre qu’en une soirée, on avait tout perdu, dont son meilleur ami. Mais elle tint bon et se redressa. Ils la voyaient déjà comme une gamine à cause de jeune âge, hors de question de leur montrer une raison de plus d’être condescendant avec elle. A Poudlard, nous sommes un poids, un moyen de pression. Si nous sortons, les Modérés n’auront alors plus de manière d’influencer sur l’Ombre. Oui, il y a toujours la possibilité d’échouer, ou que seuls certains d’entre nous sortent. Oui, les conséquences pour nous seront certainement terribles. Mais n’as-tu pas dit toi-même Carter que « pour notre cause, tu iras jusqu'à mettre ta vie en jeu » ? Il faut savoir, tu ne peux affirmer cela et en dans un même temps, tenter de ne pas prendre de risques. Ceux-ci sont obligatoires dans une pareille situation. Arriver à nous libérer, c’est et montrer que les Modérés ne sont pas si fort que cela, et apporter de nouveaux membres aux Ombres pour les aider de l’extérieur. C’est de l’extérieur que nous pourrons détruire leurs défenses. Mais les adultes sont bien trop occupés pour cela. Vous rendez-vous seulement compte qu’ils ont probablement des milliers de choses à gérer ? Que nous ne sommes pas au centre des attentions ? Quant au fait que l’école des Ombres n’accueillera probablement pas tous les élèves de l’Ombre, sincèrement qu’en sais-tu Carter ? Je ne pense pas que tu sois plus au courant que nous autres. Alors n’élude pas sur des choses dont tu n’as aucune idée, juste pour donner un appui faussé à ta diatribe énervante. Tu me fais penser à un lâche en ce moment-même Lannister. Tu as peur de te mouiller, de te faire attraper ? Alors restes dans ton dortoir et ne viens pas ici. Quant à toi Carrow.

Clio se tourna vers Summer et l’observa un court instant, pensive. Elle doutait de la jeune fille depuis cette rencontre cet été où il lui avait bien semblé qu’elle paraissait hésiter. Je pensais que tu savais réfléchir par toi-même et pas seulement suivre des idées d’un homme qui t’influence. Rétablir la communication ? Dis-moi, tu crois que depuis quatre mois que nous sommes ici, nous n’avons jamais tenté de le faire ? Elle secoua la tête, puis reporta son attention sur les deux leaders, bien décidé à savoir à quoi ils pensaient. Alors, Marion, Donald, avez-vous une idée vague de ce que nous devons faire ou alors c’est à réfléchir ensembles ? Il était plus que temps de penser à ce plan, c’était bien ce pourquoi ils étaient venus, non ? Clio attendit, les sondant simplement de son regard de jade.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Keep smiling...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lexy Kark
Future Mrs Dolohov
Messages : 812 Crédits : me, myself & Kingofwall
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Infirmière étudiante
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère des neiges
Epouvantard : Le cadavre de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 3 Jan 2012 - 16:53

    Lexy n'aimait en rien ce qu'elle entendait. Des élèves prenaient la parole, d'autre pas, les idées et opinions s’exposaient les unes à la face des autres. Personne ne savait quoi faire finalement, ils étaient tous perdus, seuls les deux chefs de la révolte semblaient avoir des idées probantes... mais ne s'exprimaient que très peu quand à ce sujet.

    Carow et Lannister firent les moutons noirs, en posant des questions dérangeantes et forcément énervantes. Clio fit alors entendre sa voix de crécelle agonisante. Lexy avait alors tout écouté sans broncher mais trop en était trop...
    Ce fut à son tour de se lever pour faire face à sa cousine. Sa voix d'ordinaire si feutrée se fit entendre dans un cri.

    "CLIO !"

    Elle n'eut que faire des regards qui se tournèrent vers elle à présent, son regard n'avait d'attention que pour la préfète.

    "Tu n'es pas la seule à être en colère ici ! Si nous sommes là c'est que chacun ne supporte plus cette situation ! Il n'y a plus de préfète ou de KARK qui tienne !"

    Elle radoucit son ton.

    "Chacun a le droit de s'exprimer, mais pas au point d'écraser les autres, et ça vaut pour chacun de nous. Des questions ont besoin d'être posées, certes, mais l'agressivité n'est pas la solution. Ni pour toi Marion... On a le droit d'émettre des hypothèses aussi folles soit-elles pour toi. A réagir comme on le fait depuis 10 minutes, on ne va réussir à rien sinon se diviser. Je ne prends pas votre place, loin de là. Je sais juste qu'on a tous des souffrances dues à notre enfermement ici. Qu'on les exprime ou pas n'est pas la question ... mais par Morgane ! Respectez les opinions de chacun !

    On n'a rien, ce groupe est certainement notre unique chance de pencher la balance en notre faveur. Clio, tu es comme nous, tu as beau être la fille de Mervyn, tu n'es pas plus avancée. Alors au lieu de faire douter les autres essaye plutôt d'expliquer ce que toi tu sais de ton père.
    Carter, faire le coq comme tu viens de le faire ne résoudra rien, sauf si tu change de ton. Coopérer n'est pas au goût de tous, nous ne sommes pas des amis réunis autour d'une tasse de thé. Certains d'entre nous peuvent à peine s'encadrer... Mais coopérér représente la seule chance de salut."


    Ton sec comme d'ordinaire, elle n'avait rien à dire à Summer, polie et même avec des idées, elle ne semblait pas faire grand affront.
    Tout comme Clio, elle regarda Marion et Donald.

    "Vous qui nous avez fait venir ici, j'ai hate d'entendre l'idée que je n'aurai certainement pas eut."

    Elle se rassit, aussi calme qu'une statue de glace.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Everybody's got a dark side, do you love me ? Can you love mine ?
Nobody's a picture perfect but we're worth it, you know that we're worth it
Will you love me ? Even with my dark side?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 12 Jan 2012 - 21:37

« on ne sait pas y entrer, sans nous à l'intérieur comment pourrions-nous reconquérir le château » L’idiot, l’idiot, l’idiot, il croit sans doute qu’il suffit d’ouvrir la porte de l’intérieur pour faire entrer les invités. L’éclat des lingots Lannister avait dû l’abrutir. Marion garda pour elle ces odieuses considérations bien décidée à tourner sept fois sa langue dans sa bouche, pour qu’aucun doloris ne passe le doux cap de ses lèvres. Les Kark relevaient le niveau, encore que Lexy l’irrita un peu. Il n’y avait que Donald pour apprécier une telle situation en se gavant de chocogrenouilles. «

Bien sûr que nous souhaitons écouter les paroles de tout le monde, c’est bien pour ça qu’on vous a convoqué pour une réunion. On ne peut décemment pas vous demander de vous engager, de tout donner dans quelque chose qui ne vous convient pas.
» Donald eut un sourire amusé lorsqu’il entendit parlé sa douce, parler de concessions et de compromis. Ce n’était pas dans la nature de la Serdaigle de proposer ce genre de solution. D’habitude Marion proposait et les autres s’écrasaient après qu’elle ait démoli ses arguments. Sans doute pensait-elle son idée largement supérieure aux autres, et qu’aussi la Vaisey ne cherchait pas à l’imposer. « Carter. On ne peut pas joindre Mr Kark, pas plus que lui ne le peut. Et ce n’est pas faute d’avoir tenté d’envoyer des lettres codées, et essayé de développer des moyens de communication. Donc honnêtement je pense qu’il ne faut pas attendre un signe de l’extérieur qui sans doute ne viendra peut-être jamais. C’est à nous de nous donner les moyens de notre libération. Alors oui Poudlard est une prison, oui les moyens de sécurités sont importants du fait de la magie qui y règne. Mais si nos ennemis ont réussi à tirer parti de cette magie pourquoi pas nous aussi ? Pourquoi ne pas tenter de retourner ça contre eux ? J’ai…on a pour nous la bibliothèque de Rowena Serdaigle, l’école a un millénaire et doit abriter d’autres merveilles, d’autres armes aussi. »

L’adolescente marqua une légère pause, pour reprendre un peu son souffle, avant de continuer sans laisser le temps au serpentard de la contredire. « Je pense sincèrement qu’il faut qu’on prépare notre évasion nous-même en tirant partie des faiblesses de nos ennemis. Lorsque la directrice s’absente par exemple, à ce moment-là l’école est plus vulnérable… Il faut attendre préparer notre départ, en attendant la bonne occasion. Pour ça il faut pousser plus loin nos travails d’explorations, s’approcher de plus près des limites de Poudlard, repérer les passages secret, s’entrainer encore et toujours. Parce que oui la meilleure option reste encore la fuite, on est trop peu pour reprendre Poudlard à nous seul. Mais une fois libéré, nous ne serons plus un poids pour nos parents, et Mr Kark pourra alors véritablement se lancer dans la reconquête de Poudlard sans avoir à craindre qu’on se fasse éliminer. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 16 Jan 2012 - 10:15

Carter ne put s'empêcher de penser qu'il était le vilain petit canard tant les réflexions fusaient à son encontre, ce n'était pas parce que tout un chacun était enfermé dans les murs du château qu'on avait le droit de fustiger le premier à parler et donner son avis. Certes ce n'était peut-être pas les remarques les plus judicieuses, mais les conditions étaient extrêmes. Le jeune Lannister n'était pas le plus doué dans la pratique, la théorie il excellait mais une fois en situation il n'était plus aussi doué que ça. Et puis cela faisait tellement de temps qu'ils étaient tous considérés comme des parias, Carter avait peur, oui... Peur car l'opération serait risquée, il y aurait à coup sur des dommages collatéraux qu'on le veuille ou non. Devant le regard de Marion qui était si éloquent que Carter se sentit idiot bien qu'il était sur que cette dernière n'avait pas été là ou son esprit s'était égaré. Les grandes batailles moldues relataient pourtant cette ruse de cheval de Troie, elle était peut-être de la maison des piaf, mais elle restait bornée aux simples horizons de sorciers sans doute. Carter avait toujours appris en secret les histoires des moldus, il trouvait que pour bien connaître son ennemi il fallait connaître son histoire et depuis quelques années le vert et argent étudiait le passé des humains non doué de pouvoirs magiques. Et devant tant d'hostilités de ses camarades de faction il se tut et sirota sa bierreaubeurre, car ses réflexions étaient peut-être des inepties, certaines pourraient sans doute relever des problèmes plus délicat. Marion voulait faire à sa sauce en madame je sais tout, Clio voulait montrer son rang de Kark alors que entre les murs de Poudlard elle était une moins que rien comme tout membre de la Rose Noire. Et il fusilla Lexy du regard, il ne faisait pas son petit coq, il tentait juste de participer...

Il commença donc à bouder dans son coin, qu'on l'interpelle quand quelque chose serait décidé. On reparlera coopération quand les prémices d'une idées seraient exploitable, quoiqu'il en soit il ne faudrait plus rien lui demander avant un moment...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lexy Kark
Future Mrs Dolohov
Messages : 812 Crédits : me, myself & Kingofwall
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Infirmière étudiante
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère des neiges
Epouvantard : Le cadavre de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 27 Jan 2012 - 9:24

    Lexy était surprise par le silence de ses compagnons. Personne ne semblait avoir l'once d'une idée pour s'échapper d'ici ? Elle non plus cependant... Mais le manque de réaction des membres de l'Ombre lui donnait des frissons le long de sa colonne vertébrale. Eux qui semblaient si mouvementés et indignés du traitement qu'ils subissaient tous les jours depuis la rentrée, tous étaient à présent assis sur leurs chaises à regarder les deux chefs de la révolte.

    "Il faudrait s'organiser pour surveiller les allés et venues de la Directrice, peut-être qu'elle s'absente de manière régulière, pour des occasions particulières... Si on connait sa fréquence de déplacement alors on pourra déterminer une échéance de départ ..."

    Disait-elle en posant le bout de ses doigts sur ses lèvres, le coude sur sa cuisse. Ses yeux clairs étaient perdus dans le néant, elle réfléchissait seule.

    "Le jour J il faudra créer une diversion.

    Elle se redressa soudainement sur sa chaise et regarda Marion.

    "A ton avis, en cas d'explosion dans la Grande Salle, les Professeurs chercheraient à sauver les élèves et calmer la situation ou bien se précipiteraient-ils pour bloquer toutes les issues connues et nous surveiller?"

    Le premier cas était le plus optimiste, il leur suffirait alors de troubler Poudlard en portant atteinte à l'édifice et aux élèves en différents endroits pour disperser la foule... dans l'autre cas, c'était bien plus complexe... Demandant un travail titanesque de préparation. Une minute ... Les passages secrets n'étaient-ils pas tous connus des professeurs et bloqués par ces derniers ?

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Everybody's got a dark side, do you love me ? Can you love mine ?
Nobody's a picture perfect but we're worth it, you know that we're worth it
Will you love me ? Even with my dark side?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clio L. Kark
Mini-Kark la mini-Teigne
Messages : 1382 Crédits : (c) pigfarts is real. / (c) Tumblr
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Ne travaille pas, mais prend des cours approfondis de Runes avec le Professeur d'Etude des Runes de Poudlard.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Renard
Epouvantard : Perdre Callie. Définitivement.
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 2 Fév 2012 - 18:58

Si ses yeux pouvaient tuer, Lexy serait morte. Bon sang, ce qu’elle pouvait l’énerver avec ce regard suffisant et son ton condescendant. Clio en avait conscience, sa cousine ne l’avait jamais aimée, tout simplement parce que Victor la voyait aussi comme une petite sœur. Quand elle était enfant, elle en pleurait. Déjà que rien n’allait du côté de ses cousins Salamander, sa cousine Kark ne pouvait pas non plus la supporter. Aujourd’hui, elle s’en moquait allègrement. Elle allait se venger de Logan et Robin avec tout el plaisir que la simple idée lui procurait. Quant à Lexy, tant qu’elle n’ouvrait pas la bouche, tout allait bien. Oui, Clio avait vraiment envie de lui répondre. Mais cela n’apporterait que des ennuis supplémentaires, dont ils pouvaient se passer. Elle laissa échapper un soupir agacé. Malgré le fait qu’elle soit celle qui connaissait le plus sur Mevryn Kark et sa manière de penser, on l’avait à peine écouté en raison de son jeune âge. Mais encore une fois, elle ne dit rien. Elle préférait attendre un peu, laisser les idées s’écouler pour alors rouvrir la bouche. Sinon, on croirait qu’elle voudrait diriger à la place de Marion et Donald, ce qui n’était absolument pas le cas.

Marion n’était pas une Serdaigle pour rien, il fallait le reconnaître. Ces idées étaient bonnes, voire même excellentes. Après tout, si elle avait réussi à dénicher la mythique bibliothèque de Rowena Serdaigle, trouver des passages secrets encore inconnus devait pouvoir être possibles. Sa chère cousine prit la suite. Clio opina à sa première idée, même si il n’y avait pas que la directrice à surveiller, tous les professeurs étaient concernés. La seconde, par contre, la fit grimacer. Lexy… Elle chercha ses mots, ne voulant pas provoquer une guerre immédiate. Ils devaient se serrer les coudes en ces lieux où ils étaient vulnérables. Une explosion aurait tôt fait d’être stoppée. Les profs peuvent l’éteindre facilement avec un sort et même si c’est plus complexe, à plusieurs ils y arriveront sans l’ombre d’un doute. Elle se pencha vers les autres, calant son dos plus confortablement. Je pense qu’il vaudrait mieux se concentrer sur trois choses : la surveillance des allées et venues des profs ; la recherche de passages secrets, après tout la bibliothèque peut contenir de nombreuses informations qu’on n’a pas encore découvert ; et l’entraînement, cela sera nécessaire pour fuir au mieux. Pour cela, utilisons au maximum les capacités de chacun. Liam et moi sommes Préfets : c’est une excuse valable pour se trouver tard le soir dans les couloirs ou encore être loin de nos Salles Communes. Nous pourrions donc mieux surveiller la directrice et les professeurs. Marion, Summer et Lexy devraient probablement se concentrer sur les recherches de passages grâce aux livres de la bibliothèque. Quant à Carter et Donald, nous trouver une salle pour que l’on s’entraîne et trouver les sorts qu’on pourrait voir, afin de se préparer à toutes les possibilités. Se sentant le point de mire des regards, elle ne baissa pas la tête, mais ne se redressa pas fièrement non plus. Elle avait appris au cours de cette réunion que sa parole n’avait pas force de loi. Elle proposait, ils en discutaient tous ensembles. Ils étaient un groupe et elle devait apprendre à fonctionner avec.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Keep smiling...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

ϟ PRE-EVENT ϟ We wish you a merry Christmas
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Cinquième, Sixième et Septième étages :: Bibliothèque mythique de Rowena