Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé]



 



Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Cinquième, Sixième et Septième étages :: Salle de bains des préfets
Ashley M. Lakefield
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Mar 6 Déc 2011 - 18:50

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_lvo35sJdck1qfbjj3o1_500

    C'était devenu un réflexe. Un réflexe douloureux. Un réflexe qui la ramenait toujours au même moment. L'instant où le mur du train s'était effondré, l'avait enterré vivante. L'instant où les mots de Callista avaient résonné dans ses oreilles.

    C'était devenu un rituel. À chaque fois qu'elle voyait son dos dans le miroir, à chaque fois qu'elle voyait la trace irrégulière de la cicatrice, elle y posait les doigts et pleurait. Les larmes étaient son quotidien à présent. Seule dans son dortoir, seule sous la douche, seule dans la salle de bains des préfets, elle pleurait sans retenue. Elle était seule. Tout le temps seule. La compagnie de ses amies ne compensaient plus. La compagnie n'éteignait pas la flamme de solitude qui veillait en elle. La compagnie ne l'empêchait plus d'y penser. Et la douleur se ravivait.

    Les jours passaient et se ressemblaient. Petit à petit, elle devenait ce qu'elle avait toujours détesté. Avec une routine particulière et aucune surprise. Elle ne connaissait plus la joie - tout sentiment positif lui était à présent inconnu. Elle vivait sans vivre, regardait sans voir, entendait sans écouter ... elle n'était plus rien qu'une coquille à moitié vide. Une partie d'elle-même était morte dans ce train et plus jamais, elle ne retrouverait ce qu'elle était auparavant.

    La buée sur les miroirs de la salle de bain l'empêchait de voir correctement et les larmes qui coulaient n'aidaient en rien la chose. Ce premier septembre aurait dû être un bon jour pour elle. Elle aurait du retrouvé Johanna, lui parler et tout serait rentré dans l'ordre. Elles auraient du tombé dans les bras l'une de l'autre, seller leur amour avec un baiser passionné, mais cours, repartir sur de bonnes bases et être heureuses. Elle aurait du flotté sur un petit nuage. Au lieu de cela, Ashley se haïssait un peu plus chaque jour, à chaque fois que ses yeux se posaient sur cette horreur, ce cauchemar.

    Désespérée de voir la chose disparaître de sa vue, elle passa le peignoir sur ses épaules et attacha la ceinture autour de sa taille d'un noeud serré de manière à ce que rien ne tombe. D'un revers de la main, elle essuya ses larmes et de l'autre, passa une serviette dans ses cheveux mouillés, sans s'apercevoir qu'une tierce personne venait d'entrer. Dans l'espoir de calmer ne serait-ce qu'un instant son sentiment de solitude et de désespoir, elle prit une grande inspiration et ferma les yeux pour les rouvrir immédiatement lorsqu'elle entendit quelqu'un se racler la gorge. La panique se lut sur son visage et ses mains se mirent à trembler. C'était l'heure du dîner, tout le monde était censé être dans la Grande Salle ... lentement, elle se tourna afin de faire face à l'inconnu. Et son visage se durcit. « Qu'est-ce que ce tu fais là ? » Elle n'ignorait pas que Callista avait le droit d'utiliser la salle de bain, son statut de capitaine le lui autorisait, mais Ashley n'avait pas pour devoir d'être polie envers tout le monde. Et surtout envers la Serpentard.

    « Je veux te faire souffrir. Parce que tu m'as trahis Ashley. Et que tu dois payer. » Les derniers mots que Malefoy avait osée prononcés résonnaient encore dans l'esprit de la préfète. Comme un disque rayé. Sous le regard inquisteur de la capitaine de Quidditch, Ashley serrait le poing et ses yeux encore rougies d'avoir pleuré dévoilaient toute la haine qu'elle pouvait éprouver pour son ancienne amie.


Dernière édition par Ashley M. Lakefield le Mer 8 Fév 2012 - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Callista E. Malefoy
Callista E. Malefoy
Nelly Olson avec une batte de Quidditch
Messages : 4957 Crédits : avatar : shiya ; signature : love.disaster & tumblr
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Troisième année de médicomagie
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Mamba Noir
Epouvantard : Jules l'abandonnant à son tour.
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Ven 16 Déc 2011 - 23:49

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_lvi6nuYF8V1qbo84to2_500
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_ltk1efJIjB1qkwgt4o1_r1_500

L’hiver approchait sournoisement, glaçant peu à peu chaque membre de Poudlard. Son vent froid se faufilait entre les vieilles pierres usées par le temps des murs du château, frigorifiant quiconque sortait du cocon de chaleur que formaient les salles communes et leurs âtres brûlants. Il fallait malheureusement sortir pour chaque cours, chaque repas. Les entraînements de Quidditch étaient devenus une lutte quotidienne. Et il fallait pourtant se dire que cela n’était que le début. Les températures allaient encore descendre, une fois décembre atteint. Mais il existait des élèves chanceux, des élèves qui avaient accès au Graal : la Salle de Bain des Préfets.

Callista observait le parc de Poudlard, accoudée à la grande porte du Hall. Les bras croisés pour empêcher le froid de l’atteindre, elle s’était stoppée dans sa contemplation des feuilles volant au gré de l’envie du vent. Bientôt, une fine couche de poudre blanche recouvrirait toute cette herbe verte, ravissant les âmes des plus jeunes. Elle se détourna lentement et reprit sa route. Elle errait dans le château millénaire, en ce samedi après-midi, d’humeur mélancolique. Depuis qu’elle était revenue à Poudlard, il semblait lui manquer quelque chose, mais elle n’arrivait jamais à mettre le doigt dessus. Pourtant cela devait être crucial, sinon elle ne serait pas ainsi. Elle se trouverait avec ses amis dans la Salle Commune des Verts & Argents ou encore avec Ju… Non. Pas Jules. Les deux amies s’étaient séparées brusquement suite au dérapage de Callista et ne s’étaient plus adressées la parole depuis, la Verte fuyant la Jaune. Elle s’était sentie blessée de tant d’incompréhension, même si elle avait bien conscience qu’elle avait probablement réagit trop excessivement. Qu’importe, sa fierté était bien trop grande pour qu’elle fasse le premier pas vers les excuses. Ce serait à la Poufsouffle de se bouger, et seulement à elle.

Sentant sa peau frissonner, Callista se mordit la lèvre inférieure. Les cachots étaient bien trop éloignés de l’endroit où ses pas égarés l’avaient menée et surtout bien trop froids pour qu’elle trouve le courage de les traverser. Se penchant légèrement au-dessus de la rambarde des escaliers, elle compta les étages sous elle. Seulement trois. Où pouvait-elle donc se rendre pour rester au chaud ? Un endroit calme et silencieux. La bibliothèque ? Trop rigide. La Salle sur Demande ? Trop éloignée. Ne restait alors plus que la Salle de Bain des Préfets. Parfaite. A seulement deux étages au-dessus, elle était continuellement chaude et agréable. Elle avait eu le plaisir de découvrir cette année que sa fonction de Capitaine s’accompagnait de quelques privilèges. Traversant les couloirs plus vite que les minutes précédentes, elle rejoignit l’endroit tant aimé rapidement. Prononçant le mot de passe à mi-voix, elle pénétra dans la pièce aux effluves de parfum poudrés et de savons fleuris. Délaissant son sac, elle commença à retirer ballerines et hautes chaussettes de son uniforme, lorsqu’une voix retentit, la stoppant dans son geste et lui faisant relever les yeux.

Ashley. Callista fixa son regard de glace dans le sien et y lut des sentiments incompréhensibles sur lesquels elle ne s’attarda pas. L’ignorant, elle finit d’enlever chaussures et chaussettes, puis passa son pull et sa cravate par-dessus sa tête. Ne restait alors plus l’éternelle jupe noire plissée et la chemise blanche éclatante. Relevant le regard, elle remarqua bien évidemment les poings serrés et la haine évidente qui embrasait les yeux de la brune. Un rictus moqueur vint orner ses lèvres. Si elle avait pris de bonnes résolutions, cela n’empêchait nullement le fait qu’elle appréciait toujours autant s’en prendre à son ancienne meilleure amie. A moins que tu aies perdu la mémoire Ashley, je crois bon de te rappeler que les Capitaines peuvent eux aussi utiliser cette salle. Lui tournant le dos, elle fit quelques pas vers le bord du plus grand des bassins. Elle suivait d’un orteil les rigoles d’eau qui s’écoulaient paisiblement sur la pierre étrangement chaude dans cette pièce lorsqu’on savait à quel point elle était glaciale partout ailleurs. Ma présence semble te dérange Lakefield… Elle marcha encore peu, avant de s’assoir sur le rebord de cet immense bain, les jambes trempant dans l’eau délicieusement brûlante.

Doucement, elle se pencha vers son mollet gauche, sa main suivant le mouvement de ses yeux. D’un geste fluide, elle redessina les contours de la morsure qui ornait sa peau. Un souvenir du Clabbert qui ne disparaît pas avant quelques mois selon l’Infirmière, puisque la créature était d’origine magique. La blonde s’en moquait bien, tant que cela ne la faisait pas souffrir. Puis, d’un air songeur, elle remonta jusqu’à sa main gauche. Des cicatrices ornaient encore ses phalanges, signe évidement de la peau transpercée par les os brisés. Elle avait refusé qu’on les fasse disparaitre, tout comme celle de sa hanche. C’était des souvenirs de ce jour-là et elle souhaitait les conserver, jusqu’à ce qu’elle se décide à oublier. Bien décidée à ne pas rester passive, Callista tourna de trois-quarts vers la Rouge & Or. Dis-moi, Ashley. C’était comment de sentir le Poudlard Express s'effondrer sur toi ? Aucune compassion, aucune pitié. Juste de l’amusement. Elle avait promis de lui faire payer, elle avait décidé qu’elle avait assez attendu. Lakefield semblait inconsciente de nombreuses choses, il lui revenait donc de la réveiller. Quitte à le faire par la douleur.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

BELIEVE IN YOURSELF &DON'T TRUST OTHERS.
mais si je m'en sors, sans bleu au corps. être normal pour être bien, effacer quelques lignes de ma main. et si je m'en sors, je veux encore sentir la chaleur de ce beau matin, ensemble, alliés contre un drôle de destin.


Dernière édition par Callista E. Malefoy le Mar 7 Fév 2012 - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ashley M. Lakefield
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Lun 26 Déc 2011 - 15:31

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_ljn796xAWL1qe7m0yo1_500

    La blessure aurait dû se refermer. Depuis le temps qu'elles se détestaient, la pilule aurait dû être avalée, la page tournée et la haine aurait dû envahir son coeur. Pourquoi son coeur saignait-il alors ? Pourquoi est-ce que Callista réussissait toujours à la toucher là où personne n'avait réussi avant ? Pourquoi souffrait-elle autant d'être dans le collimateur de l'héritière des Malefoy ? Elle la détestait. Elle la détestait tellement, mais elle ne pouvait oublier tous les moments qu'elles avaient passées, en secret, à rire de la stupidité des adultes, à se promettre une amitié éternelle. Callista avait déjà tout oublié, mais Ashley souffrait terriblement de la trahison de sa meilleure amie.

    « Ma présence semble te dérange Lakefield... » Non, ce n'est pas sa présence, c'est son attitude. Comme si tout lui était du, comme si tout le monde avait tort et elle raison, comme si son noir ne pouvait être du blanc ailleurs et vice-versa. Non. La présence de Callista avait un côté rassurant. Un côté familier. Intérieurement, Ashley se gifla. Ce n'était qu'une illusion. Il fallait féliciter la préfète, qui ne montrait rien de son désarroi. Le visage froid comme le marbre, elle n'exprimait aucune émotion. Elle ne donnerait pas satisfaction à la Serpentard.

    Il ne fallait pas la surestimée cependant. Ashley n'était qu'une adolescente impulsive, répondant à sa libido autant que tous les autres élèves actifs sexuellement. Même un aveugle ne pouvait ignorer la beauté de son ancienne amie. Cette dernière semblait complètement ignorer la sexualité de la Gryffondor et se déshabillait devant elle sans aucune honte. Instinctivement, la poursuiveuse serra les poings et sentit la bague de Johanna appuyer contre sa paume, calmant automatiquement les ardeurs de l'adolescente.

    Elle ne lâcha pas les jambes de Callista du regard cependant. Les cicatrices étaient visibles et elle se détestait pour ressentir de la satisfaction. Des jambes, son regard ambre passa jusqu'aux mains de la vert et argent, un sourire la trahit. Ashley avait souffert atrocement, mais elle n'était pas la seule à s'en sortir blessée. « Dis-moi, Ashley. C’était comment de sentir le Poudlard Express s'effondrer sur toi ? » Son sourire ne disparut pas pour autant. Elle n'oubliait pas les moments passés, mais elle n'oubliait pas non plus les insultes que Callista avait sortie à l'égard de sa famille et de sa petite-amie … non, fiancée à présent. « Si tu veux vraiment le savoir, la prochaine fois qu'on sera dans le train, je ferai en sorte que tu le sentes à ton tour. » la lueur dans les yeux de Callista réveillait en Ashley une rage monstre. Rage qu'elle se contentait de cacher pour l'instant. Rage qui brûlait en elle depuis son réveil. Rage qu'il lui fallait évacuer. Et qui de mieux pour le faire, que celle qui l'avait poussée à bout ? « Dis-moi, Callista. C'était comment de se faire larguer ? » Sourcil levé, doigt posé sur sa bague de fiançailles, Ashley regardait le visage de son ennemie avec un sourire. Pas de pitié.
Revenir en haut Aller en bas

Callista E. Malefoy
Callista E. Malefoy
Nelly Olson avec une batte de Quidditch
Messages : 4957 Crédits : avatar : shiya ; signature : love.disaster & tumblr
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Troisième année de médicomagie
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Mamba Noir
Epouvantard : Jules l'abandonnant à son tour.
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Mar 27 Déc 2011 - 18:17

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_lbrs4nZJkL1qet5fio1_500

Si tu veux vraiment le savoir, la prochaine fois qu'on sera dans le train, je ferai en sorte que tu le sentes à ton tour. Ashley, douce Ashley… C’était bien pour ça qu’elle l’avait apprécié dès leur première rencontre, pour son sens de la répartie. Mais aussi pour son humour, son sourire, son optimisme… Elles avaient bien ri ensembles, cachées dans les recoins de Poudlard, déjouant la surveillance des autres. Qui ne s’était jamais douté de leur amitié en dehors de Joe ? Personne, absolument personne. Cinq années d’amitié ne s’oubliaient jamais, Callista le savait. Mais elle voulait les occulter. Parce qu’elle avait été trahie. C’était ainsi qu’elle fonctionnait avant : elle voyait ce qu’elle voulait voir. Elle savait bien évidemment que sa meilleure amie sortait avec une Sang-de-Bourbe, qu’elle était amie avec des traîtres à leur sang, qu’elle les considérait comme ses égaux. Mais utopiquement, elle s’était toujours dit que lorsqu’il faudrait faire un choix, Ashley la choisirait elle. Qu’elle abandonnerait les autres pour ne suivre que la jeune Malefoy. Mais cela ne s’était pas déroulé ainsi. Et c’était pour ça que Callista lui en voulait. Celle qu’elle voyait comme sa meilleure amie lui avait tourné la tête pour des idéaux stupides ! Et on voyait que maintenant cela lui apportait beaucoup. C’est vrai que l’Ordre était tellement puissant… Son sourire s’agrandit, peut-être était-il temps que son « amie » le réalise elle aussi. Elle se retourna légèrement, prête à lui répondre. Elle ne s’était juste pas attendue à la suite…

Dis-moi, Callista. C'était comment de se faire larguer ? Son regard se bloqua sur la Rouge & Or, puis descendit jusqu’à ce qui ressemblait à une bague de fiançailles. Elle ne venait pas de dire ça, n’est-ce pas ? Plus vivement qu’elle ne l’avait pensé, elle se releva et de sa main droite saisit la gorge d’Ashley. Son regard d’ordinaire aussi claire que la glace était presque devenu noir sous la rage qu’elle ressentait. Si elle voulait, il lui suffisait de serrer un peu plus. Le souffle de la brune ralentirait, pour finir par s’arrêter. Mais elle ne pouvait pas. Elle n’était pas encore une meurtrière, encore moins de sang-froid. Elle se détourna de son ancienne amie et fit quelques pas, les bras croisés sur sa poitrine. Il était hors de question qu’elle lui montre que cela l’atteignait, mais c’était trop tard. Imagines-tu un seul instant que Joe puisse te quitter Ashley ? Imagines-tu un seul instant vivre sans elle ? Imagines-tu un seul instant la perdre ? Elle avait eu beau vivre dans son monde, elle n’était pas aveugle. Les deux jeunes femmes s’aimaient, d’un vrai et bel amour. Logan et elle, ce n’aurait jamais été ça, mais elle avait espéré… Tu sais quoi Lakefield ? Je pense que le train ne t’a pas assez écrasé. Parce que tu te crois encore assez forte pour m’affronter. En parlant, elle était revenue vers elle, se trouvait désormais en face de celle qui fut un jour sa meilleure amie. D’une main vive, elle toucha la cicatrice qui se trouvait dans le dos d’Ashley, appuyant parcellement sur la peau abîmée. Et s’éloigna à nouveau, un sourire aux lèvres. C’est vrai que tout a l’air d’aller bien pour toi… Ta tête ces derniers mois en est bien la preuve. Qu’Ashley Lakefield ait fait un semblant de dépression n’était pas passé inaperçu et Callista l’avait rapidement appris. Ashley, toi qui sembles tant tenir à ton petit Ordre chéri… Dis-moi, qui contrôle le monde de la magie ? Qui contrôle Poudlard ? A ce que je sache, ce ne sont pas les Phénix. Restes dans tes rêves de vie meilleure Lakefield, mais un jour où l’autre tu devras ouvrir les yeux. … Avant qu’un nouveau train et un autre coma ne te tombent dessus.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

BELIEVE IN YOURSELF &DON'T TRUST OTHERS.
mais si je m'en sors, sans bleu au corps. être normal pour être bien, effacer quelques lignes de ma main. et si je m'en sors, je veux encore sentir la chaleur de ce beau matin, ensemble, alliés contre un drôle de destin.


Dernière édition par Callista E. Malefoy le Mar 7 Fév 2012 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ashley M. Lakefield
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Mar 3 Jan 2012 - 19:10

Image and video hosting by TinyPic

    Un rêve, c'était comme dans un rêve. Un mauvais rêve, mais un rêve tout de même. Une sensation étrange qu'elle ne comprenait pas, comme si elle regardait les évènements des yeux de quelqu'un d'autre. Elle se regardait elle-même, réagir face aux provocations de Callista. Ashley était un lion, un coup de patte, une morsure, une attaque à la fois. Mais les serpents eux, ne lâchent leurs proies qu'une fois leur dernier souffle épuisé. Les yeux assombris sous la colère, la rage, la Gryffondor serrait les poings, prête à frapper une seconde fois, dès que son ennemie lui aurait lâchée la gorge. Callista voulait sa mort, mais elle voulait l'humilier aussi et cela, la fille Lakefield le savait. Elle ne lui en laisserait pas l'occasion, mais il était amusant de voir la blonde essayée.

    Ses mains s'ouvrirent dès que la voix de Callista se mit à résonner dans la salle de bain et son regard se tourna vers le sol. Perdre Johanna était quelque chose d'inimaginable, la douleur qui résulterait de la perte serait bien trop importante pour la préfète. Ses blessures physiques et morales, nées de la dernière bataille seraient une blague par rapport à l'absence de sa fiancée. Non, elle ne pouvait pas l'imaginer, mais que Callista puisse vivre une telle douleur ? Malefoy n'aimait personne. Tout ce qui ne lui appartenait pas était sans importance. Non, elle ne connaissait pas l'amour. Elle ne connaissait que la fausse fierté qui l'habitait et son ambition qui ne l'emmènerait pas plus loin que le Gobelin Estropié. Elle n'était rien et ne serait rien, bien trop incapable à se dire que tout lui était dû pour se battre pour quelque chose.

    La rage brûlait dans ses veines, le feu brillait dans ses yeux et si elle l'avait pu, elle aurait dégainer sa baguette pour lui montrer qu'elle n'était rien. Rien d'autre qu'une fourmi parmi tant d'autres, trop occupée à se faire écraser par son trop plein d'ambition pour s'occuper du moment présent. Callista était aveugle et Ashley en devenait folle. Elle avait envie de vomir. Le peignoir épais comme il était ne l'empêcha pourtant pas de sentir la main de son ennemie juré. Elle sentait tout. Que ce soit les doigts frôlé le tissu et le tissu frotter sa peau aussi bien que le coup imaginaire que la serpentard venait de frapper. De dégout, la Gryffondor cracha à ses pieds.

    « À ce que je sache, le monde de la magie n'appartient pas aux Modérés. S'ils n'avaient pas trouvés leurs lézards géants, Poudlard serait aux mains de Kark et tu ne serais pas plus avancée que nous. Tu te crois meilleure parce que tu es protégée ici ? Tu fais un pied dehors et tu es morte Malefoy. Tu sais pourquoi ? Parce que ton nom n'inspire que du dégoût. Tu veux que j'ouvre les yeux ? Que je te dise ce que je vois ? Je vois une petite fille perdue qui se croit grande et invincible alors qu'un simple coup de vent pourrait te faire tomber à terre. Je vois une fille qui cherche à se rendre plus importante qu'elle ne l'est réellement parce que c'est mieux de prétendre, que de montrer qui on est vraiment. Tu es aussi faible que moi, si ce n'est plus. Parce que moi, j'ai le courage de m'être battue pour ce en quoi je crois, pour la liberté de ma famille, j'ai le courage de dire que je me suis battue et que j'ai perdu. Mais toi, plus tu perds et moins tu réalises que tu t'enfonces dans tes désirs de grandeurs. Tu veux le monde Callista et tu ne l'auras pas. Parce que le monde te voit pour ce que tu es réellement et tu n'es rien. »

    D'un pas lent et délibérée, elle s'approcha de son ancienne amie. « Tu n'es rien. » Répéta-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas

Callista E. Malefoy
Callista E. Malefoy
Nelly Olson avec une batte de Quidditch
Messages : 4957 Crédits : avatar : shiya ; signature : love.disaster & tumblr
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Troisième année de médicomagie
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Mamba Noir
Epouvantard : Jules l'abandonnant à son tour.
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Dim 15 Jan 2012 - 15:24

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_lbrs4nZJkL1qet5fio1_500

Vouloir rire et frapper quelqu’un en même temps, était-ce humainement possible ? Probablement, puisque c’était ce qu’elle ressentait en ce moment-même. Rire, parce qu’Ashley lui resservait exactement les même paroles que Calliope ce soir-là, lors de ce bal qui avait fini en humiliation publique. Elle croyait la blesser ? Alors c’était elle qui s’enfonçait dans son monde idéaliste. Deux mois, c’est long. Un mois avec Isis Lestrange, c’est une éternité. Quiconque changerait en présence de sa cousine pendant seulement une heure. Elle ne prétendait pas être parfaite, personne ne l’était. Elle n’avait pas non plus d’illusion sur son immense égocentrisme ou son assurance parfois trop grande. Mais elle était ainsi et avait su l’accepter, se voir avec ses défauts. Elle ne s’en prenait plus aux gens par plaisir, ne les rabaissait plus dès qu’elle s’ennuyait, tentait même d’aller à leurs devants : elle avait grandi. Seulement, on refusait de le voir. Frapper Ashley, parce qu’il était temps qu’elle se réveille. Elle croyait quoi la petite Rouge & Or ? Que c’était en rabaissant les autres qu’elle se sentirait mieux ? Callista pouvait confirmer, après avoir passé six ans à critiquer tout un chacun, cela ne lui avait pas ouvert les portes de la joie. Mais c’était tellement plaisant, de s’enfoncer ainsi dans ses rêves, de refuser de voir la réalité. Elle pouvait la comprendre, mais ne le voulait.

Finalement, elle éclata de rire. Ni franchement, ni moqueusement. Juste une manière d’évacuer ses nerfs. Franchement, tu t’écoutes Lakefield ? Tu me fais pitié. Elle s’avança vers le bassin le plus profond, jouant avec l’eau du bout des pieds. Elle cherchait ses mots, pourtant les idées coulaient clairement en elle. Tu me rabaisses parce que tu ne veux pas admettre la vérité : tu es pathétique. Me critiquer, t’en prendre à moi… C’est une manière pour toi de te sentir meilleure. Je le sais : j’agissais toujours comme ça, avant. Un rictus barra ses lèvres. Le rire, c’était beau. Mais cela n’arrangeait jamais les choses. Elle sentait la colère pointer. Que croyait-elle cette douce enfant ? Tu penses que ton coma te permet de tout faire, de tout dire ? Que tu es celle qui a plus le souffert ? Mais, bordel, ouvres les yeux Ashley ! Nous nous sommes tous battus dans ce putain de train ! Oui, tu es celle qui est tombée, celle qui a été vaincu. Mais ça aurait pu être n’importe qui d’autre… La différence entre toi et moi ? J’avais une amie. Une personne qui m’a aidé à me sortir de là, qui m’a soutenu. Et qui me soutient encore aujourd’hui. Elle plongea son regard dans celui, brûlant, qui lui faisait face. Tu te complais dans tes illusions de monde parfait, de monde égalitaire. Dis-moi, que faisaient les Phénix alors que tu agonisais sous ce train ? Tu penses vraiment que c’est en t’attachant à cette faction que tu protégeras ceux à qui tu tiens ? Le point positif à être Modérée, c’est que je sais que ma famille sera toujours en sécurité. Parce que nous agissons. Nous ne voulons pas juste un monde parfait, gentil et joli. Nous nous battons pour de vraies idéologies, nous ne restons pas de gentils Nubbins qui se contentent de se défendre.

Elle se releva, doucement, et fit de nouveaux quelques pas. Réfléchir était devenu obsolète, elle sentait ce fourmillement dans ses mains. Une envie de frapper sa camarade. Mais ce n’était pas la meilleure idée qui existait. A garder en plan B. Je ne suis peut-être rien, Ashley, mais toi tu es seule.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

BELIEVE IN YOURSELF &DON'T TRUST OTHERS.
mais si je m'en sors, sans bleu au corps. être normal pour être bien, effacer quelques lignes de ma main. et si je m'en sors, je veux encore sentir la chaleur de ce beau matin, ensemble, alliés contre un drôle de destin.


Dernière édition par Callista E. Malefoy le Mar 7 Fév 2012 - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ashley M. Lakefield
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Ven 3 Fév 2012 - 21:38

Image and video hosting by TinyPic

    N'y a-t-il pas une expression qui dit : « il n'y a que la vérité qui blesse » ? Cette vérité tranchait et transperçait quiconque l'entendait et Ashley n'échappait pas à la règle. Elle sentait la douleur se multiplier, son coeur crié à l'agonie, son dos crié au supplice et son sang s'enflammer dans ses veines. Le feu d'une rage intense brûlait dans son regard, tandis que les mots de Callista la touchaient. Sous le poids de ces paroles, la Gryffondor recula jusqu'à toucher les lavabos de la salle de bain.

    Ce n'était pas tant les mots violents envers l'Ordre du Phénix qui l'atteignait. Non, elle était d'accord. Ce qui la blessait plus encore que la trahison de Callista était que Callista elle-même appuie là où cela faisait mal, au moment même où la douleur devenait insoutenable. La solitude. Le plus grand cauchemar de la jeune fille, devenu réalité. Le poids de la bague sur son doigt ne lui apportait qu'un infime réconfort et même les bras de Johanna autour d'elle ne réussirait pas à calmer son coeur battant, sa douleur à l'estomac, cette terreur qui la paralysait à chaque fois qu'elle se laissait aller au désespoir que lui apportait la solitude. Sa rage aveuglante s'étendit comme un poison en elle et bientôt, elle serrai le cou de Callista entre ses mains. La vérité blesse. Elle tranche. Elle tue. Mais elle est source de déni. Et Ashley refusait de montrer à la Serpentard qu'elle avait raison. Refusait de laisser les graines du doute prendre le pas sur ses réflexes de défense. Refusait de redevenir la faible petite fille qu'elle avait été dans le train. « Tu avais une amie Callista ? J'ai une fiancée et une famille. Pour quelqu'un de seul je suis bien entourée, tu ne crois pas ? » Ses mâchoires serrées donnaient un ton menaçant à ses paroles et ses mains se resserraient un peu plus autour du cou de la vert et argent. « L'Ordre avait atteint ses objectifs. Nous avons gagné les élections, mais vous êtes tellement avides de pouvoir que vous avez tué le ministre et Mervyn en a profité pour prendre sa place. Laisse-nous le temps de nous mettre au même jeu que vous. D'ici quelques temps, ta famille sera toute aussi en danger que la mienne et on verra à quel point ton discours changera. » Mensonges, Ashley ! Mensonges, hurlait-elle dans sa tête. Mais elle gardait son cap, continuait de resserrer son étreinte et gardait son regard rageur enfoncer dans celui de Callista. «Quels idéaux politique ? Qu'est-ce que vous voulez apporter à notre monde ? Rien. Juste une domination des sangs-purs sur ceux que vous pensez comme inférieur. Dis-moi, Callista. En quoi suis-je inférieure à toi ? En quoi Johanna est-elle inférieure à toi ? Parce que ta famille est assez conne pour plonger dans la consanguinité pour garder son sang pur, mais que la mienne a préféré s'unir par amour ? Notre idéal est peut-être naïf, peut-être ridicule. Peut-être que se battre pour l'égalité est une bêtise, mais au moins, on essaye d'apporter notre pierre à l'édifice. De faire avancer les choses. Pas les faire stagner pour faire plaisir à un sous-homme MORT ! »

    Alors que ses paroles s'enchaînaient, que son débit s'accélérait, que ses mains serraient encore plus le cou de son ennemie, Ashley se sentait coulée. La rage, la haine, la détresse, tout se mélangeait pour ne former qu'une boule solide au creux de son estomac. Elle était seule, seule au monde et incapable de le clamer haut et fort. Elle était seule et personne, mis à part celle qui la détestait et qu'elle détestait le plus au monde ne le voyait. Elle était seule et rien ne lui donnait le moindre sentiment d'appartenance. Pas même son désir de se battre pour l'Ordre. Un rire éclata dans sa tête. Quel désir de se battre pour l'Ordre ? Depuis son coma, il n'y avait plus rien que le néant. Se battre pour l'égalité, oui. Se battre jusqu'à en perdre la vie ? Non. Et Ashley n'était pas idiote. Rester dans l'Ordre signifiait signer son arrêt de mort.
Revenir en haut Aller en bas

Callista E. Malefoy
Callista E. Malefoy
Nelly Olson avec une batte de Quidditch
Messages : 4957 Crédits : avatar : shiya ; signature : love.disaster & tumblr
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Troisième année de médicomagie
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Mamba Noir
Epouvantard : Jules l'abandonnant à son tour.
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Sam 4 Fév 2012 - 23:40

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_lyki24CeLc1qgz4dfo2_250

La pression sur sa gorge lui coupait le souffle. Elle sentit ses poumons crier après de l’air qui ne venait pas. Ashley ne voulait probablement pas la tuer, seulement sa rage décuplait sa force et elle était lentement, mais sûrement, en train d’étouffer Callista. Son regard commençait à se troubler, le manque d’air lui déchirait la poitrine. Ses doigts éraflaient le sol, à lui en arracher la peau. Elle n’allait tout de même pas laisser une Gryffondor avoir raison d’elle comme ça. De ses deux mains, elle se saisit de celles d’Ashley et resserrant sa prise au maximum, jusqu’à lui laisser des bleus sur les poignets, elle tenta de les retirer de son cou. Sans résultats. Lakefield semblait décidée à en finir, à ne plus rien entendre. La blonde ne voyait alors plus qu’une solution. Levant rapidement la jambe droite, elle balança un coup de pied dans le ventre de la lionne, envoyant celle-ci valser dans l’eau. Toussant à en cracher ses poumons, Callista laissa ainsi échapper quelques secondes de silence. Mais qu’importe son état, elle n’en avait pas fini avec Ashley. Se relevant tant bien que mal, n’ignorant pas les ecchymoses qui dès le lendemain parcourraient son cou, elle se dirigea vers l’immense baignoire, où saisissant son ennemi par les bras, elle la sortit violemment de l’eau pour la laisser choir sur le sol. Un avantage non négligeable à être batteuse, la force de ses bras.

Tu t’écoutes Lakefield ? Sa voix était rauque et basse, des difficultés à parler se faisant ressentir. Mais hors de question de montrer à Ashley qu’elle l’avait blessée outre-mesure. Qui essayes-tu de convaincre ? … Toi-même, non ? Elle la souleva prestement et la colla contre un mur, soutenant son regard. Par Morgane, que lui fallait-il pour qu’elle se réveille ? Qu’elle se rende enfin compte du moment dans lequel elle vivait ? Tu es inférieure à moi, Ashley, oui. Parce que ton sang est souillé de celui qui ne possède pas de magie à l’origine. La consanguinité ? Ma pauvre chérie, nous sommes assez nombreux pour vivre encore de nombreux siècles sans aucun problème. Parce que notre sang à nous, est seulement empli de sa magie d’origine. … Mais ce n’est pas la discussion. Un rictus était apparu aux coins de ses lèvres, alors qu’elle reculait d’un pas, en lâchant Ashley. Et puis, soudainement, elle lui envoya la plus puissante des gifles qu’elle n’ait jamais sortie. Elle regarda sans s’émouvoir Ashley tomber au sol, son regard étant redevenu glacial. C’est bon, tu es réveillée ? Elle s’accroupit à ses côtés et l’observa un bref instant. Les Modérés sont connus et reconnus. Les Ombres les ont viré, certes. Mais les appelle-t-il terroristes ? Et au Manoir Kark, si les rumeurs sont vraies… L’Ordre et eux ont réussi à mettre leurs différents de côté un bref instant contre les Ombres. Tu vois, notre position est tellement bonne que peu importe la faction qui au final sera vainqueur, ce seront les Modérés qui subiront le moins de pertes et de dégâts. Elle ne cherchait plus à convaincre Ashley, elle lui présentait simplement les faits tels qu’ils étaient. L’Ordre sera bientôt décimé, comme il y a vingt-deux ans. Le Lord et ses descendants ont bien trop de partisans pour le laisser continuer et survivre. A ce moment-là, tous ceux qui l’auront soutenu mourront. Ta famille mourra. Johanna mourra. Se relevant, elle fit quelques pas, cherchant ses mots. Tout n’était pas aussi simple qu’elle le prétendait, sa gorge la faisait atrocement souffrir. Mais êut-être est-ce ton choix ? Te battre et mourir avec tous tes proches pour des idéaux depuis longtemps oubliés, pour une faction qui se contente de se défendre, pour une faction qui est vue comme terroriste, par une faction bientôt décimée.

Callista se rapprocha à grand pas et, d’un geste, elle remit Ashley debout. Elle plongea longuement son regard pâle dans le sien, bien plus charbonneux. Faix ton choix Ashley. Ta mort et celle de tes proches pour des idéaux qui te semblent peut-être plus importants que le trépas ou la sécurité de ta famille en entrant dans une faction qui agit véritablement pour rétablir l’ordre et la paix que connaît le monde sorcier depuis plus de vingt ans. Elle la lâcha, laissant le silence s’installer entre elles. Alors ?

Mon premier est un sortilège qui fait jaillir un énorme serpent du bout de la baguette.
Mon deuxième est une petite créature qui s’occupe de tenir les maisons sorcières.
Mon troisième est un sortilège qui permet de nettoyer les choses.
Mon quatrième est un sortilège qui permet de jeter de l'eau.
Mon tout est un mot composé de chaque première lettre des mots trouvés précédemment.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

BELIEVE IN YOURSELF &DON'T TRUST OTHERS.
mais si je m'en sors, sans bleu au corps. être normal pour être bien, effacer quelques lignes de ma main. et si je m'en sors, je veux encore sentir la chaleur de ce beau matin, ensemble, alliés contre un drôle de destin.


Dernière édition par Callista E. Malefoy le Sam 11 Fév 2012 - 15:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ashley M. Lakefield
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Dim 5 Fév 2012 - 11:15

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_lxgumsswSG1r53xsf


    Le silence. C'était tout ce qu'Ashley réclamait. Le silence. Tellement de voix se mélangeaient dans sa tête, en même temps que celle de Callista. Tellement de voix murmuraient à son oreille et la tiraient dans toutes les directions. Son ventre la faisait souffrir à présent, ainsi que ses poumons, où l'eau du bain s'était réfugié lors de son plongeon improvisé. Tout son corps la faisait souffrir, mais si elle se laissait aller comme elle l'avait fait la dernière fois, elle se retrouverait six pieds sous terre avant même de n'avoir pu supplier. Elle était devenue une loque humaine, pitoyable, bonne à rien. Elle n'était pas inférieure de par son sang. Jamais quelqu'un ne serait inférieur parce qu'il n'est pas né dans une famille magique. Elle était inférieure parce qu'elle avait laissé sa peur la contrôlée et il était trop tard pour changer les choses. « Je n'étais pas inférieure, pour toi, avant que la politique ne s'en mêle. » murmura-t-elle, les yeux embués de larmes. Elle était inférieure, parce qu'elle était incapable de contrôler sa peine. Tous ses idéaux volaient en éclat, tout ce en quoi elle croyait se détruisait sous ses yeux et elle ne pouvait plus rien faire pour tenter de tout reprendre en main. Son amitié avec Callista était belle et bien finie, la vie de tous ceux qu'elle aimait était en danger constant et sa vie n'avait plus aucun sens.

    Une gifle. Une simple gifle et elle s'était effondrée. Aussi fragile qu'une feuille en automne, voilà ce qu'elle était. Une fourmi aux pieds de son ancienne meilleure amie. Au stade où elle en était, cela n'avait plus aucune importance. Sa fierté était en miette, il n'y avait plus rien à récupérer. Elle ferma les yeux, posa la tête contre le mur avant de faire signe que non. Elle secouait la tête de droite à gauche, de gauche à droite comme pour essayer de faire taire Callista. S'en était trop. Beaucoup trop. « Pourquoi ? Dis-moi pourquoi tu prends autant plaisir à me détruire. Pourquoi est-ce que tu me hais autant ? Tu as suivi les idéaux de ta famille, j'ai suivi les idéaux de la mienne. Pourquoi est-ce que tu tiens tellement à ce que je quitte ce en quoi je crois, si je te dégoûte ? Je ne te connais plus et je me demande si je ne t'ai jamais réellement connu. » sa voix tremblait, mais elle ne pleurait pas. Aucune larme n'avait commencé à couler et elle s'en félicitait. Se relever fut douloureux, mais elle n'avait d'autre choix que d'obéir à la Serpentard, si elle ne voulait pas retomber et assurément se faire encore plus mal. Elle n'avait pas finie de parler pour autant. Aussi épuisée fut-elle, aussi accablée fut-elle, aussi incertaine fut-elle quant à son avenir, Ashley était certaine d'une chose. «Peu importe si je quitte l'Ordre pour rejoindre les Modérés, mes parents ne le feront pas. Johanna ne le fera pas. Ça ne changera rien. Ils mourront quand même et ce coup-ci je serai réellement seule. Mais c'est ce que tu veux n'est-ce pas ? Me rabaisser, me voir souffrir, me ramener plus bas que terre pour mieux savourer ta vengeance ? Félicitations Callista, tu as réussi. Prends une photo, envoie-là à tout Poudlard. Malefoy a enfin vaincu Lakefield. Tu dois être si fière. »

    Ce fut seulement à cet instant, que la préfète réalisa qu'elle tremblait. De douleur, de colère, de tristesse ou bien de froid, elle n'aurait su le dire. Son peignoir trempé collait à sa peau et l'appréhension s'installa rapidement. Il lui faudrait l'enlever, ce qui voulait dire sentir le tissu se décoller et voir l'horreur qui avait pris résidence dans son dos. Une appréhension ridicule après cette discussion, mais on ne contrôle pas la peur. La peur nous contrôle nous et cela faisait à présent deux fois, qu'Ashley en faisait l'amère expérience.
Revenir en haut Aller en bas

Callista E. Malefoy
Callista E. Malefoy
Nelly Olson avec une batte de Quidditch
Messages : 4957 Crédits : avatar : shiya ; signature : love.disaster & tumblr
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Troisième année de médicomagie
Faction : Héritiers
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Mamba Noir
Epouvantard : Jules l'abandonnant à son tour.
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Mar 7 Fév 2012 - 22:01

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_lvi6nuYF8V1qbo84to2_500
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_ltk1efJIjB1qkwgt4o1_r1_500

Au contraire Ashley, au contraire ! Callista l’observait vaciller sur ses jambes, au milieu de la Salle de Bain des Préfets, ne sachant plus que faire, complètement perdue. La blonde éprouvait de la pitié pour son ancienne amie, même si une once de compassion lui traversait également l’esprit. Elle pouvait la comprendre, cette période était trouble pour elle aussi, mais elle avait Isis ou Ailionora à qui se rattacher. Quelle était l’attache d’Ashley ? Certainement pas Johanna, qui vivait dans ses rêves utopiques comme pouvait le démontrer la bague qu’elle voyait au doigt de la Lakefield. Une moue dédaigneuse orna le visage de Callista. C’était bel et bien un membre de l’Ordre… Depuis quand deux femmes, une Basique et une Sang-de-Bourbe, avaient-elles un avenir ensembles ? Mais elle évita de poser la question à voix haute, elle savait qu’elle ne ferait que la brusquer. Alors qu’elle y était presque… Elle ne le faisait pas pour la brune, mais pour elle-même, pour ce qui aurait dû se passer presque deux ans auparavant. Ashley était son amie, sa meilleure amie, elle aurait dû la suivre, peu importe sa famille, peu importe sa petite-amie. Elle était son amie. Callista avait conscience de ses pensées égoïstes, mais elle avait toujours été ainsi, possessive envers ses amis. Et on lui avait enlevé sa meilleure amie… Enfin, on… Alors qu’en 2018, elle en voulait à la famille Lakefield de lui avoir arrachée son amie pour des idées stupides, aujourd’hui elle ne voyait qu’une seule coupable. Johanna. Sans elle, Callista aurait pu convaincre Ashley bien avant. Mais cette fois-ci, elle prenait sa vengeance. Car c’était elle que la brune suivrait, elle n’en avait aucun doute.

Si tu es Modérée, tu seras mieux vue dans la société. Alors tu pourras toujours protéger ta famille. Si vous restez dans l’Ordre, vous serez tous tués. Kark ne s’arrêtera jamais avant d’avoir éliminé tous ceux qu’il considère comme terroristes. C’est dans notre nature, dans notre culture, dans notre sang. Ashley, ouvres les yeux. Les membres de l’Ordre ont-ils déjà agis de manière offensive ? Oh, il y a eu l’attaque du Manoir Kark dont avons entendu quelques rumeurs… Mais, réfléchis-y. Penses-tu qu’ils n’en ont pas été dégoûtés après, si cela s’est réellement passé comme on le raconte ? L’un d’entre vous a-t-il déjà jeté un Doloris, un sort impardonnable ? Arrivez-vous à y trouver le plaisir ? Nos méthodes ne sont peut-être pas douces ou gentilles, mais elles marchent. C’est de cette manière que le Lord est resté au pouvoir pendant vingt ans. Je ne te demande pas d’adhérer aux idéaux des Modérés, juste à penser à la protection de ta famille. Penses-y, dans quelle faction assureras-tu au mieux son avenir ? Elle laissa le silence reprendre son droit et passa sa langue sur ses lèvres quelque peu sèches. Elle commençait à avoir soif, cela faisait presque trente minutes qu’elle parlait ainsi sans discontinuer, à tenter de convaincre celle qui fut son amie. Mais elle se savait arrivée au bout.

Se reculant légèrement, afin de boire un peu d’eau à un robinet, Callista put enfin voir l’état d’Ashley. Elle tremblait, transpirait. Tout son corps démontrait sa peur, ses doutes, sa solitude… La blonde eut devant ses yeux l’image de son amie d’autrefois qui venait se blottir contre elle quand tout n’allait pas dans sa journée. Alors, prise d’une impulsion subite, elle l’enlaça délicatement. J’aurais tellement voulu que tu me suives il y a deux ans… Mes mots ont certes dépassé ma pensée, mais j’avais mal Ashley. Tu étais ma meilleure amie, la personne la plus importante au monde pour moi, et tu m’as laissée tomber. Tu sais que tu ne m’es pas inférieure Ashley, car pour moi tu étais tout. Toute ma vie, tout mon monde. Et celui-ci s’est brisé d’un mot. Sa voix se faisait murmure, alors qu’elle sentait les larmes monter à ses yeux de glace. J’ai besoin de toi Ashley. Comme avant… Je comprends ta solitude, ta peur. Malgré mon apparente assurance, je ne suis plus rien… Tout est tellement devenu compliquée. Elle faisait attention à ne pas toucher à sa cicatrice, à se montrer la plus douce possible. Et c’était probablement la première fois qu’elle se montrait véritablement sincère, qu’elle parlait avec ses mots à elle et non pas avec ceux qu’on lui assénait depuis son enfance. Deviens Modérée Ashley. Tu pourras protéger ta famille, ta fiancée, et nous pourrons être de nouveaux ensembles. … S’il-te-plaît.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

BELIEVE IN YOURSELF &DON'T TRUST OTHERS.
mais si je m'en sors, sans bleu au corps. être normal pour être bien, effacer quelques lignes de ma main. et si je m'en sors, je veux encore sentir la chaleur de ce beau matin, ensemble, alliés contre un drôle de destin.
Revenir en haut Aller en bas

Ashley M. Lakefield
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté Mer 8 Fév 2012 - 16:51

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Tumblr_liabdxMS8D1qbm4md

    « L’un d’entre vous a-t-il déjà jeté un Doloris, un sort impardonnable ? Arrivez-vous à y trouver le plaisir ? » Paupières fermées, mâchoires serrées, Ashley combattait de toutes ses forces le flux de souvenirs qui lui revenaient par vagues aussi douloureuses physiquement que psychologiquement. Sa mémoire la ramenait au jour de l'attaque du Chemin de Traverse, événement traumatisant qui n'avait pourtant pas laissé de marques visibles. Pas une seule fois n'avait-elle verser de larmes, été accablée par la culpabilité. Elle avait tué. Elle avait lancé le sortilège de la mort. C'était un fait qu'elle ne pouvait réfuter et s'il lui fallait être honnête, elle recommencerait. Le plaisir de tuer n'était pas là. Tuer était inévitable cependant. Elle avait seize ans. Elle avait tué à seize ans, pris une vie alors que la sienne ne faisait que commencer. Jamais la culpabilité ne s'était faite sentir, jusqu'à maintenant. Elle avait tué pour protéger Johanna, pour se protéger elle-même, mais il était apparemment temps que tout remonte à la surface. Ses larmes coulaient à présent, son corps était secoué de sanglots incontrôlables. Sous ses propres yeux, son monde s'effondrait, pour laisser place à un autre. Un monde dans lequel le réalisme trônait et où l'utopie n'avait pas sa place. L'Ordre du Phénix se battait pour quelque chose qui n'existait plus, quelque chose qui n'existerait peut-être plus jamais. Ils fonçaient droit dans le mur et Ashley ne pouvait plus les aider à s'enfoncer.

    La préfète sentit les bras de Callista l'entourer, elle l'entendait parler, mais elle ne l'écoutait plus. Les roues tournaient dans tous les sens, son coeur battait trop vite, l'oxygène manquait, elle avait besoin des bras de Johanna. La présence de la serpentard n'était plus aussi réconfortante qu'elle avait pu l'être. Elle ne la connaissait plus. Morphologiquement parlant, il était facile pour Ashley de reprendre ses habitudes et de se blottir dans ses bras, mais ce n'était plus la Callista d'autrefois, la Callista qui la respectait pour ce qu'elle était, pour ce en quoi elle croyait. Cette Callista qu'elle avait profondément aimer et admirer était probablement morte et enterrée depuis longtemps cependant et cela l'attristait. « Deviens Modérée Ashley. Tu pourras protéger ta famille, ta fiancée, et nous pourrons être de nouveaux ensembles. … S’il-te-plaît. » Les yeux auparavant fermés de la préfète s'ouvrirent d'un coup. Jamais elles ne seraient à nouveau ensemble. Ce qui restait de leur amitié avait fini d'éclater en mille morceaux à la rentrée. Les souvenirs étaient à présent la seule chose qu'il leur restait et il fallait que Callista le comprenne. « Tu m'as détruite Callista. Parce que je n'ai pas été l'amie que tu voulais que je sois, tu m'as détruite à petit feu. Nous n'avons jamais été ensemble, nous ne le serons jamais. Mes amis, mes vrais amis, ne m'auraient jamais fait souffrir comme tu l'as fait. Je ne veux plus de toi dans ma vie Malefoy. » murmura-t-elle, lèvres collées à l'oreille de son ennemie. « Mais comme je n'ai pas le choix, que je suis obligée de te parler, sache que je te méprise autant que tu méprises ma famille et ceux à qui je tiens. Je te déteste Callista. Je te hais. » Sur ces mots, elle s'écarta.

    Sans lui jeter un regard, elle reprit place près du lavabo, jambe trainante et respiration saccadée. Bien que son dos lui semblait être en feu, elle enleva le peignoir d'un geste brusque, laissant alors à Callista tout le loisir d'observer la balafre rouge qui traversait son dos. Lentement, silencieusement elle enfila le pyjama qu'elle avait apportée. Il n'était pas question d'aller dîner à présent. Elle voulait être seule, en tête-à-tête avec le silence dont elle avait tant besoin. Cette nuit, comme pour toutes les autres, dormir ne semblait pas d'actualité. Il fallait qu'elle réfléchisse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé] Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Just open your eyes, and you will see ~ Callista&Ashley [Terminé]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Cinquième, Sixième et Septième étages :: Salle de bains des préfets