Un incident désagréable



 



Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Dim 23 Oct 2011 - 21:51


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    « Il s’était encore perdu. Certes il était encore tout jeune, mais même !» Elle était là, Evoline tournait en rond dans la salle. Elle cherchait la petite boule de poils noirs qui était quelque part par ici, elle le savait, elle le sentait. Il était une part d’elle après tout, on choisit son compagnon comme la baguette nous choisit non ? Enfin peut être pas vous, mais notre jolie infirmière oui. Mais revenons au début voulez-vous ? Pourquoi Spock s’était-il fait la malle ? Pourquoi ici ? Comment Evoline le savait elle ? On va tout savoir.

    Notre infirmière en chef se trouvait, comme d’habitude dans son bureau. Elle avait eu une petite baisse de régime et s’était endormie, porte de son bureau ouverte. Et la porte de l’infirmerie devait surement l’être aussi après qu’un petit curieux ou amateur d’heures de colles se soit pointé. Quoi qu’il en soit, en se réveillant, la petite créature c’était envolée. Elle avait eu beau l’appeler, encore et encore, il ne répondait pas, elle avait donc tenté un accio, sans succès, il devait être vraiment trop loin ou bien trop occupé pour revenir. Elle avait donc commencé à déambuler dans le château, ayant pris soin de verrouiller la porte de l’infirmerie. Après tout, il n’y avait plus personne à l’intérieur donc…Il n’y avait aucune raison pour qu’elle reste ouverte. Et si les élèves ou profs ne voulaient pas trouver porte close hé bien…Ils n’avaient qu’à bien se tenir et pas se blesser point final.

    Au détour d’un couloir, un jeune homme lui indiqua qu’il avait vu une fusée noire filer vers les cachots… « Magnifique, il va encore se faire dévorer par on ne sait quel créature. » Elle fila dans cette direction et finalement s’arrêta dans une pièce, salle désaffectée des sous-sols, donc ancien cachot. Elle entra et appela son furet. Rien n’y fit, il ne répondit pas. Et la luminosité n’aidait pas. Elle lança un lumos afin d’y voir un chouillat plus clair et lorsqu’elle rentra pour la seconde fois dans du mobilier et qu’elle jura comme une demoiselle de bonne famille ne devrait jamais le faire, elle amplifia son sortilège et alluma même quelques chandelles aux murs.

    Finalement elle le repéra, sous ce qui devait servir de bureau pour le professeur. « Non mais j’y crois pas ! Tu sais que c’est dangereux alors arrête ! Arrête de te sauver ainsi ! » Il comprenait, elle en était certaine ! Les grandes oreilles de la petite bête étaient rabattues vers l’arrière. Mais de toute manière, il comprenait comment apporter un objet ou autre alors pourquoi ferait-il la sourde oreille à des engueulades ? « Il est vraiment comme un petit enfant…comme si je n’en avais pas assez » Mais au fond elle, elle sentait qu’elle l’aimait, il n’était pas vraiment pareil et même s’il agissait comme tous les enfants de l’école, celui-ci était à elle.

    Le posant sur son épaule, elle retourna vers la porte. Elle actionna la poignée avec sa main libre – l’autre tenant la petite bête – et ne put que constater qu’elle était fermée. De l’extérieur en tout cas vu qu’elle était seule dans la pièce et qu’elle n’avait pas fermé la porte. « Étrange, un prof a dû passer et fermer…quoi qu’il aurait vu la lumière quand même. » Elle sortit sa baguette, qu’elle avait – par chance – toujours sur elle et lança un Alohomora qui ne rencontra lui aussi, aucun succès. « C’est quoi ce bordel !! » On sentait qu’elle commençait à s’échauffer. Son sang commença à bouillir, elle n’était absolument pas réputée pour sa patience mais surtout pour sa rancœur. « Si je trouve le crétin qui m’a enfermé là-dedans… Elle retenta d’ouvrir avec le sort et sa main sans succès. Elle enrageait et commença à taper du poing contre la porte en bois. Elle l’aurait bien fait flamber si elle aurait été certaine que les flammes ne partiraient pas dans tous les sens.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mer 26 Oct 2011 - 9:56

Le mardi était une journée chargée pour les poufsouffles de 6ème années. Ce devait certainement être la plus longue journée de la semaine, et Tessa le savait. On ne pouvait pas dire que cela la dérangeait tellement en fait. Elle aimait étudier la magie et il n'était pas rare de la voir travailler jusqu'à tard le soir, éclairée de sa baguette. Mais ce mardi là n'était pas comme les autres. La brunette n'avait jamais eu besoin de beaucoup de sommeil. Alors que ses frères pouvait dormir 14 heures d'affilées, sa grasse matinée à elle se constituait de 6 heures de sommeil. Ce n'était pas comme si elle demandait la Lune, si ? En tout cas, elle en avait parfois l'impression.

Il ne faisait même pas jour lorsqu'elle décida enfin de se lever, après une nuit des plus atroces. S'il y avait bien une chose qu'elle détestait, c'était d'être malade. Cela lui prouvait qu'elle était vulnérable et fragile, deux mots qui n'avaient rien à faire dans son vocabulaire. Il était évident que cela ne plaisait à personne. Mais c'était presque une obsession chez elle. Ne pas perdre le contrôle. Or cette nuit, elle avait vraiment eu l'impression de ne plus rien contrôler. Une toux incessante, son corps qui hésitait entre un frisson glaciale ou une chaleur fiévreuse ...

La première chose qu'elle fit en se réveillant fut de se précipiter dans les toilettes les plus proches afin de rendre son repas de la veille. Pas très élégant ! Elle resta assise sur le sol froid un moment, la tête dans les mains, se demandant ce qu'elle avait bien pu faire pour mériter ça. Le pire restait à venir, elle le savait. Tessa ne supportait pas de voir la pitié dans les yeux de ses amis lorsqu'elle n'allait pas bien. Elle avait un rhume, bon sang ! Elle n'allait pas mourir dans la minute ! Inutile de l'observer comme si c'était la dernière fois que vous la voyiez. Au bout d'un moment, il fallut prendre son courage à deux mains, se relever et enfiler son uniforme le plus chaud. La jeune sorcière s'enveloppa dans l'écharpe aux couleurs de sa maison comme si sa vie en dépendait. La matinée se déroula un peu comme dans un rêve. C'était flou. Tess faisait acte de présence, mais son esprit était ailleurs. Elle ne pu rien avaler au petit déjeuné, ni même à midi. Elle qui aimait tant discuter avec ses amis ne les écoutait à peine. En cours, elle n'était plus l'élève souriante et enthousiaste qui participait avec envie. Voilà comment un simple rhume peut vous détraquer quelqu'un.

L'après midi arriva trop vite au goût de la pouffy. Elle aurait aimé se blottir sous les couettes et ne plus rien faire d'autre que dormir. Malheureusement, son entraînement de quidditch ne le permettait pas. Oh bien sur, elle adorait le quidditch ! C'était à ses yeux le meilleur sport qui puisse exister. Mais sortir dans le froid et le vent alors qu'on est malade n'est pas tellement conseillé. Cependant, Tessa n'était pas quelqu'un qui renonce facilement. Elle se dirigea donc vers le terrain d'un pas qui se voulait rapide en essayant d'oublier que ses paupières se fermaient toutes seules. C'était à prévoir. Elle attrapait un souaffle sur deux et n''arrivait même pas à les lancer correctement. C'était comme si toutes ses forces l'abandonnaient en même temps. (Pas étonnant lorsque l'on a rien avalé de la journée, me direz-vous.) Elle se faisait l'impression d'un chamalow sur un balai. Autant dire que cet état ne facilitait pas la tenue dans les air. Et ce qui devait arriver ... arriva. Sa vision commença à se brouiller. La seule chose sur laquelle elle essayait de se concentrer était la petite voix dans sa tête qui lui disait "Ne tombe pas, ne tombe pas, ne tombe pas, ne .... aaaah trop tard !".

La chute ne fut pas bien haute. Tous ses coéquipiers accoururent vers elle afin de lui demander ce qu'il s'était passé.

"Rien, rien. ça va. Je vais bien. C'est juste que ... le vent m'a fait perdre l'équilibre."

Elle se releva et constata que le stade semblait s'être engageait dans une course folle autour d'elle. Le choc, probablement. Lorsqu'il s'immobilisa enfin, et reprit une position des plus normales pour un stade de Quidditch, elle se rendit compte que ses amis lui parlaient depuis un bon moment et qu'elle ne les avait même pas écouté. Ce regard était de nouveau là. Celui qu'elle détestait. Elle se dirigea vers son balai, mais quelque chose l'en empêcha. Ou plutôt quelqu'un. Le capitaine de l'équipe semblait la regarder d'un air autoritaire, et lui donnait l'ordre de se rendre à l'infirmerie.

"Non ça va je t'assure."

Et ce fut au moment où ces mots sortaient de sa bouche qu'elle constata l'état de son poignet. Il avait prit une couleur violacée et semblait quelque peu enflé. " Génial, c'est bien ma veine tiens !" Tessa n'avait ressenti aucune douleur jusqu'à présent, mais la décharge électrique qui parcouru son bras lui arracha une grimace. Ce n'était vraiment pas sa journée ! La tête basse, l'air dégouté, elle regagna le vestiaire afin de se changer et de soutenir son poignet meurtir grâce à son écharpe. Cette fois, elle ne couperait pas au passage à l'infirmerie. Ce n'était pas la première fois qu'elle se cassait quelque chose. Elle savait que Mrs Newton lui ferait boire un liquide immonde et que tout irait mieux après. Mais ça ne l'enchantait pas d'aller là-bas.

Elle s'y serait rendu en traînant des pieds si la douleur ne la forçait pas à marcher plus vite. Pourtant, miss Lawrence n'était pas du genre douillette. Elle arriva bientôt devant la porte de l'infirmerie, fermée.

"Super, c'est vraiment de mieux en mieux." soupira-t-elle.

Comme elle apercevait une poufsouffle de première année à qui elle avait déjà parlé une ou deux fois, elle s'approcha et lui demanda d'un ton qui aurait peut-être pu se montrer plus courtois.

"Hey, tu n'as pas vu l'infirmière ?"


"Si, elle vient de partir il y a deux minutes à peine. Je crois qu'elle cherchait son chat. Elle est allée vers les sous-sols."

Tessa soupira. Elle ne savait pas quoi faire. Rester là à attendre lui paraissait être la meilleure solution, même si la patience n'était pas son fort. Mais elle avait mal et envie que cela se finisse le plus vite possible. Qui sait combien de temps Evoline Newton mettrait a retrouver son chat ? Non, il fallait qu'elle la trouve elle-même. Les sous-sols n'étaient pas si grands que ça. Elle ne pouvait pas être bien loin. Elle se dirigea donc vers l'endroit indiqué. En fait, elle n'eut pas à chercher bien longtemps. Elle suivit les bruits. Comme lorsque quelqu'un martèle une porte de coups de point. Au détour d'un couloir, elle fut bousculait par une élève qui partait en courant. La pouffy n'eut même pas le temps de voir de qui il s'agissait qu'elle se retrouvait déjà sur le sol, à grimacer. Comme si son poignet avait besoin de ça !

"Par merlin, tu ne peux pas faire un peu attention ? C'est trop demander ? "


Mais il n'y avait déjà plus personne dans le couloir. Jetant un coup d’œil vers la direction opposée, elle remarqua qu'une chaise se trouvait devant une porte et que les bruits venaient de cet endroit. Quelqu'un semblait avoir été enfermé dans une salle désaffectée. Elle avança, enleva la chaise et ouvrit la porte pour découvrir, à sa grande surprise ...

"Mrs Newton ?! Mais qu'est ce que vous faîtes là ?" s'exclama-t-elle, avec de grands yeux étonnés.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mer 26 Oct 2011 - 15:13


Evoline & Tessa
Un incident désagréable

    Enfermée à cause d’un furet…un petit furet de trois mois et enfermé dans un cachot, c’était pitoyable comme situation. Tenant toujours fermement la bête et bien déterminée à la dresser pour qu’elle ne se sauve pas comme elle venait de la faire. Evoline tambourinait donc de sa main libre et fit un pas en avant, en chancelant devant la porte qui venait de s’ouvrir. Elle se retrouva face à une étudiante. Poufsouffle d’après les couleurs de son écusson. Elle l’avait déjà vue, elle essayait de se souvenir et ça revint. Elle l’avait vue plusieurs fois pour des fractures ou des blessures due au quidditch. Elle se redressa, enleva la main de son furet noir qui se précipita dans sa nuque pour se cacher de l’inconnue.

    « Mademoiselle Lawrence ! Je suis vraiment ravie de vous voir ! » Tu m’étonne autrement elle aurait pu pourrir dans cette pièce sans qu’on remarque son absence…quoi qu’une infirmière manquante…ce n’était pas comme si c’était un élève reclus de la société. « Je vous suis vraiment, mais vraiment reconnaissante ! J’ai été enfermée en fait…j’étais venue chercher mon furet qui s’était sauver et puis… » Elle tendit le bras en direction de la porte et de la chaise, geste qui voulait tout dire. Certes elle n’envisageait pas la possibilité que ça soit elle qui l’avait enfermé…après tout pourquoi l’aurait-elle fait ? Elle était furieuse contre cet élève qui l’avait enfermé, elle était furieuse contre elle-même de s’être laissée enfermer.

    Finalement elle se demanda quelque chose. « Que faites vous ici ? Nous sommes loin de votre salle commune alors… » Elle la regardait la tête légèrement penchée sur le côté et sentit des petites moustaches lui chatouiller le cou. Spock devait surement pointer le bout de son nez.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Ven 28 Oct 2011 - 17:38

L'infirmière de Poudlard se tenait devant elle, un furet dans le cou. Apparemment, c'était cette petite créature qu'elle était venue chercher, et non un chat comme la jeune fille l'avait d'abord pensé. Il était vraiment mignon. En tout cas de ce qu'elle en voyait derrière les mèches de cheveux de Mrs Newton. Tessa adorait les animaux. Elle aurait volontiers prit cette petite boule de poils dans ses bras, mais il ne lui appartenait pas et son bras semblait plutôt en mauvais état à ce moment même. D'ailleurs, cela lui remémora la raison de sa visite.

Evoline semblait vraiment soulagée d'être sorti de là, et elle lui expliqua dans quelle situation étrange elle s'était retrouvée. Quelqu'un l'avait enfermé ici alors qu'elle cherchait son animal. Cela, la jeune sorcière l'avait déjà deviné. Elle-même était très contente d'avoir enfin trouvé l'infirmière. Elle avait bien trop mal au poignet pour attendre sagement devant une porte close. Et vous savez quoi ? Cela ne lui allait vraiment pas d'être une patiente, elle était même de très mauvais poils dans ce genre de situation.

"De toute évidence, quelqu'un ne voulait pas vous voir sortir de là. Une blague peut-être. En tout cas, je viens juste de me faire bousculer par une élève qui semblait très pressée."


C'était le genre de choses qui l'intéressaient au plus haut point. Mener l'enquête. C'était parfait pour elle. Les mystères, les casse-tête ... elle se renseignerait bien discrètement sur cette affaire.

"Ou alors il est possible que ce soit une vengeance. Vous pensez à quelqu'un ?"

Bon, dans ce genre de situation il était fréquent que Tessa s'en aille loin, très loin de ce qui aurait dû la préoccuper. Comme son poignet, par exemple. Elle était bien trop excitée par cette intrigante après-midi pour se soucier de quoi que ce soit. Mais Sherlock finit par revenir sur terre lorsque son interlocutrice lui demanda d'où elle pouvait bien sortir comme ça.

"Je vous cherchais On m'a dit que vous seriez par là."

Devant le regard interrogatif de la jeune femme, elle souleva légèrement son bras toujours enroulé dans l'écharpe, ce qui lui arracha une vilaine grimace.

"Ça ne m'enchante pas, mais je pense que je vais avoir besoin de vos services. Je suis tombée de mon balai. Pas de très haut, évidement, mais assez pour me faire mal."

Connaissant Tessa, il était étrange qu'elle soit tout simplement tombée à quelques mètres du sol. Seulement voilà, elle ne se sentait pas très bien et son visage pâle devait certainement éveiller les soupçons. D'autant plus que le regard vitreux et les petits reniflements ne sont pas tellement élégant pour une jeune adolescente.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Dim 30 Oct 2011 - 17:53


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Evoline sortit de la salle. Elle se tenait droite, fière, mais un peu gênée d’avoir été laborieusement piégée. Elle hocha la tête en entendant la jeune Poufsouffle raconter qu’elle avait croisé le plaisantin. Elle était bien déterminée à trouver de qui il s’agissait, ôter des points à sa maison et le punir, on n’enfermait pas des membres du personnel, surtout que s’agissant de l’infirmière, il aurait pu se passer quelque chose de grave et qu’elle ne puisse aider et donc risquer la vie d’un élève et/ou d’un étudiant. L’infirmière sourit en entendant l’étudiante s’emporter. Décidément se faire enfermer éveillait facilement la soif de découverte, de mener l’enquête, elle reconnaissait bien là les jeunes gens motivés par la soif d’apprendre et de découverte. Elle rigolait franchement et pencha la tête sur le côté, faisant mine de réfléchir. « Hum…non, non malheureusement personne ne me viens en tête, mais je vais chercher encore et qui sait je trouverais peut être un jour le coupable, je l’espère en tout cas. »

    Elle écouta la Poufsouffle dire qu’elle la cherchait et montrer son bras bander. Elle n’avait même pas remarqué, quelle piètre infirmière elle faisait décidément ! Elle était donc tombée de son balai ? Evoline fronça les sourcils. Délicatement elle ôta l’écharpe et du reconnaitre qu’en effet son poignet était légèrement tordu dans une position pas vraiment…normal. Elle sortit sa baguette et tint fermement le poignet de la jeune fille. Elle murmura quelque chose et un petit filet argenté s’échappa de la baguette magique, s’en allant entourer délicatement le poignet. Ce sortilège tenait tel un bandage ce qu’elle entourait, mais elle procurait également une légère chaleur. Ce sort permettait principalement de tenir tout en place lors d’une blessure. Elle jeta ensuite un second sortilège qui fit bouger le poignet de la jeune fille. Remettant la main dans l’axe correcte du bras. Il était fort probable, en voyant le visage de la jeune fille que celle-ci souffrait actuellement. Mais elle n’avait pas le choix et elle devait faire vite. Ne restait que la fameuse potion remettant absolument tout en place à l’intérieur de son corps.

    Evoline avait aussi remarqué son air un peu palot, elle se disait que la jeune fille était sans doute épuisée, mais que ça, elles verraient toutes les deux plus tard, peut être voudrait-elle dormir un moment à l’infirmerie. « Venez, allons à l’infirmerie, il y a une potion que vous devez prendre, mais vous le savez déjà. » Toutes les deux prirent donc le chemin de l’infirmerie, montant les divers étages. Arrivée devant la porte, elle la déverrouilla. « Asseyez-vous, je vais la chercher. » Evoline lui désignait un des lits. Elle se rendit dans son bureau et entreprit de chercher la potion dans son armoire qui en était pleine à craquer. Et enfin elle revint avec une petite cuillère vers sa protégée.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mer 2 Nov 2011 - 17:36

Tessa trouvait étrange l'idée d'enfermer quelqu'un dans les sous-sols. Elle n'en saisissait pas vraiment l'intérêt. Cela pouvait être amusant quelques minutes, mais pas plus. C'était presque malsain en fait. Même en se remémorant la bousculade dans le couloir, elle n'arrivait pas à identifier la personne qui l'avait poussé avec si peu d'égard pour son poignet. Peut-être un serpentard, ils étaient si souvent à proximité des mauvais coups. Qui d'autre pourrait aimer s'aventurer dans les entrailles du château pour fomenter de mauvaises blagues ?

L'infirmière s'amusait visiblement de ses divagations. Il est vrai que la brunette était de nature très curieuse. Elle se posait souvent des questions auxquelles personne ne pensait. Un mystère, une enquête à résoudre ? Miss Lawrence adorait les énigmes. Elle se voyait bien dans la peau d'un Auror après ses ASPIC. Mais rien n'était encore décidé, c'est pourquoi la pouffy faisait tout son possible afin d'obtenir les meilleures notes dans toutes les matières. Elle était une excellente élève. Cependant, cela ne lui tombait pas dessus par hasard. Elle était vraiment acharnée et travaillait énormément. Lorsque ses amis aimaient passer une soirée à rire et bavarder, elle préférait se rendre la bibliothèque jusqu'à la fermeture. Mais cela payait, c'était le principal !

"Ma mère disait toujours que tout finissait pas se savoir." Dit-elle en acquiesçant.

Peu importe comment, mais les secrets demeuraient rarement des secrets. Tout finissait pas refaire surface. Tess espérait d'ailleurs que dans son cas, cela arriverait le plus tard possible. Elle n'avait aucune envie de devoir s'expliquer sur ses origines, sachant pertinemment que la vie était plus facile pour elle quand ses camarades ignoraient que ses parents étaient des moldus.

Evoline s'approcha et ôta délicatement l'écharpe qui enveloppait toujours son poignet. La jeune sorcière risqua un regard vers sa blessure et constata un angle assez anormal. Beurk, ce n'était pas très appétissant. Comme elle s'y attendait, l'infirmière sortit sa baguette et murmura une formule qui fit apparaître un bandage autour de son poignet. A ce moment précis, Tess savait que le pire restait à venir. Sa respiration s’accéléra légèrement, seule preuve de son anxiété. Le bandage dégageait une agréable sensation de chaleur qui détourna la douleur pour quelques secondes. Enfin, jusqu'à ce qu'Evoline prononce une autre formule qui remis son poignet d'un coup sec. Tess ne put retenir une grimace. Elle se mordit violemment la lèvre, essayant de ne pas montrer qu'elle souffrait. Mais ses yeux s'embuèrent subitement, avant de retrouver un aspect normal.

Elle n'eut pas la force de parler et acquiesçât simplement en emboitant le pas à son interlocutrice. Elle s'était attendue à cette potion ignoble. Ce n'était pas la première fois qu'elle était obligée de l'avaler. Quand on fait du Quidditch, il ne faut pas avoir peur de se retrouver plusieurs fois à l'infirmerie, même s'il ne s'agissait pas d'un moment très agréable. Les deux femmes arrivèrent finalement dans ce lieu peu fréquenté, qu'il fallut déverrouiller. Evoline la laissa s'installer sur un des lits pendant qu'elle allait fouiller dans son impressionnante collection de potions en tout genre. Tessa préféra simplement s'appuyer sur l'un deux, sans s'assoir. Cela lui rappelait trop un hôpital et son état assez désastreux du moment. Elle ne voulait pas être considérée comme une malade, mais seulement qu'on lui remette ce qui n'allait pas en place et qu'elle puisse quitter les lieux le plus vite possible. La jeune fille, ne voyant pas revenir son infirmière, se laissa aller à fermer les yeux quelques instants. La fatigue de l'entraînement et du rhume revenait à l'assaut.

Soudain, elle fut ramenée à la réalité par les pas d'Evoline, qui revenait une cuillère à la main. En tant que patiente particulièrement exécrable, Tessa ne put retenir une grimace en imaginant le goût du liquide. Rien que l'aspect n'était pas très plaisant.

"Ooh, c'est vraiment indispensable ?"
Se plaignit-elle.

Tout d'un coup, elle avait beaucoup moins mal et se sentait prêtre à attendre que son poignet se soigne tout seul, sans l'intervention de la magie.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Lun 7 Nov 2011 - 22:23


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Revenant dans la pièce principale de l’infirmerie elle se dirigea vers la jeune élève. Elle vit la petite grimace de sa patiente et pinça les lèvres. Elle la comprenait, elle-même n’avait jamais apprécié de devoir avaler cette mixture et elle n’avait pu l’améliorer afin que ça passe mieux. Elle écouta la Poufsouffle et secoua négativement la tête. « Malheureusement Tessa, il faut que tu y passe. Ça va aider et améliorer le temps de guérison de ton poignet. » Elle s’approcha d’elle, débouchonna la fiole et remplit une cuillère qu’elle tendit à sa patiente. Elle attendit qu’elle l’avale et recommença l’opération.

    Elle la voyait déglutir difficilement et pendant ce temps elle l’observait. Elle était un peu pâle et le jaune de sa tenue n’améliorait pas son teint. « Je ne vais peux être pas te plaire dans mes propos mais je pense que tu as besoin de repos. » Elle se leva, récupéra la cuillère et ajouta. « J’aimerais que tu reste ici en tout cas une heure. Je ne te force pas à dormir, si tu veux que nous discutions, il n’y a pas de soucis, mais j’aimerais que tu reste au calme et si besoin que je te garde ici…sait on jamais. » Elle n’allait pas ajouter « C’est pour si jamais tu fais un malaise ou dieu sait quoi que je t’ai sous la main » ça ne se fait pas des masses.

    Elle ramena la fiole dans son armoire et mis la cuillère dans l’évier – oui elle avait demandé un évier pour nettoyer les ustensiles qu’elle utilisait – Elle entendit la porte s’ouvrir et…claquer. « La porte par Merlin !!! » Elle passa de l’autre côté sa blouse d’infirmière volant derrière elle. « Qu’est ce qui se passe ici pour faire tout ce bruit ! » Elle regarda deux élèves de Serpentards en soutenir un troisième. Tous les trois étaient de grands gaillards. Elle était étonnée de les trouver ici. « Mlle Newton, Zippo c’est fait attaquer par les cousines O’Ryan ! » Le blond du groupe venait de prendre la parole. Elle ne les connaissait pas particulièrement et avait bien comprit que Zippo était un surnom. En revanche les cousines O’Ryan…Elle savait parfaitement de qui il s’agissait. « Posez-le sur le lit. » Elle commença à regarder ce qu’il avait. Il saignait du nez et avait une méchante blessure sur le bras. Il avait du chercher les deux filles…ou c’était peut être le contraire. « Bien vous pouvez le laisser. Vous pourrez passer le chercher dans une petite heure, ok ? » Les deux armoires bretonnes hochèrent la tête et filèrent, laissant leur camarade seul avec Tessa et Evoline. Cette dernière d’un rapide coup de baguette soigna la blessure au bras et parti dans la pièce annexe cherché une autre potion. Quand elle revint elle lui fit boire la potion afin de soigner son nez.

    Elle jeta aussi un coup d’œil à sa première patiente. « Alors…vu que tu n’a pas l’air de vouloir dormir et que tu ne partiras pas d’ici tant que je ne t’aurais pas donné mon accord, de quoi as-tu envie de parler ? »
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Jeu 10 Nov 2011 - 12:47

Il semblait n'y avoir aucune autre issue. La potion ne lui disait rien qui vaille. Elle avait un aspect rougeâtre assez étrange et peu appétissant. Apparemment, Tessa ne pouvait pas y échapper. Evoline était une infirmière sympathique, mais elle semblait intransigeante en ce qui concernait le traitement de ses patients. La jeune sorcière soupira de résignation.

"Bon, puisqu'il le faut." dit-elle d'un air peu convaincu.

Elle prit une inspiration avant d'avaler les deux cuillères le plus vite possible et ne réprima pas la grimace qui vint déformer son visage. Beurk ! C'était encore pire que dans son souvenir. Elle essaya de s'en remettre, mais le goût horrible persistait en bouche, lui donnant la nausée.

"C'est vraiment répugnant ! Rien à dire, ce n'est certainement pas du jus de citrouille !"

Et encore, le mot était faible ! La jeune poufsouffle resterait probablement grognon pour le reste de la journée. Il faut dire que ce n'était pas son jour. D'abord la nuit qu'elle avait passé, le rhume assez costaud qu'elle avait contracté, la journée de cour, l’entrainement de Quidditch, la chute, les sous-sols et maintenant l'infirmerie. Il y avait des moments comme celui là où l'on se disait vraiment que l'on aurait du rester sous la couette de son dortoir. Et cela n'était pas près de s'arranger si on en jugeait par la réplique suivante d'Evoline. Cette dernière désirait garder Tess en observation, un peu comme à l'hôpital, et cela ne lui plaisait pas du tout. Bon d'accord elle s'était fait mal. Mais ce n'était rien de grave et maintenant qu'elle avait prit ce liquide ignoble, ce n'était plus un problème. Bon, elle était malade. Mais ça aussi cela finirait bien par passer. Au pire, elle était plutôt du genre à se concocter elle-même une potion que de rester bien sagement assise sur un lit à attendre le feu vert d'Evoline.

"Je vous assure que ça va très bien. Je ne vais pas tomber ou tourner de l’œil ou quoi que ce soit. J'ai juste un petit rhume. Je vais rentrer au dortoir et me mettre au lit."

Bon, là encore ce n'était pas vraiment ce qu'elle avait prévu. Au contraire, elle avait un devoir à rédiger pour son cours d’histoire de la magie, et poignet blessé ou pas, il était hors de question de ne pas le rendre. Mais ses protestations furent rapidement interrompues par une porte qui claque. Pour être venu quelques fois, miss Lawrence savait que Mlle Newton détestait entendre claquer cette porte. Elle savait aussi que la plupart des jeunes sorciers se faisaient un plaisir de la mettre en rogne. Elle observa la scène. Deux serpentards soutenaient leur camarade, qui ne semblait pas très réaction. Il s'était fait attaqué par les cousines O'Ryan, ce qui provoqua un haussement de sourcil et un sourire amusée chez la jeune fille. Généralement elle était plutôt pour le girl power et même si elle ne connaissait pas spécialement les deux filles, il était toujours jouissif de penser qu'elles avaient mis une raclée à un serpentard qu'elle n'appréciait pas particulièrement.

Elle s'était perdue dans ses pensées tout en observant Mlle Newton soigner le nouveau venu et fut rapidement rappelée sur terre par cette dernière.

« Alors…vu que tu n’a pas l’air de vouloir dormir et que tu ne partiras pas d’ici tant que je ne t’aurais pas donné mon accord, de quoi as-tu envie de parler ? »

Elle ne semblait pas avoir changé d'avis, mais Tess était très têtue. Elle tenta donc une nouvelle fois sa chance.

"Du fait que je serrai certainement beaucoup mieux dans mon lit, vous ne pensez pas ? Je vous promais que si quelque chose ne va pas, je reviendrais immédiatement. J'ai eu une longue journée et j'aimerai bien me reposer dans mon dortoir." Dit-elle d'une petite voix et avec un sourire aimable. Peut-être une petite touche de supplication également.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Dim 13 Nov 2011 - 19:35


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Le Serpentard était allongé, il gémissait se plaignant de son nez. Décidément les hommes c’était les plus sensibles. En tant qu’ancienne médicomage, Evoline le savait, mais elle avait ça en horreur. Elle détestait les mômes qui n’arrêtaient pas de pleurer, crier, se plaindre et surtout ceux qui n’écoutaient pas. Elle n’avait rien contre la Poufsouffle, mais elle commençait sérieusement à l’exaspérer à insister encore et toujours pour filer. Elle la regarda et plissa les yeux. « Ecoute. Tu resteras là, que ça te plaise ou non, que t’ai du boulot ou non, que tu sois fatiguée ou non ou encore que tu veuille m’écouter ou non. C’est non négociable un point c’est tout. »

    Elle fit quelques pas et s’assit sur une chaise, derrière une petite table. Mains sur les genoux elle la regardait. Elle n’était pas très loin du lit ou se trouvait la Poufsouffle. « Alors soit on fait en sorte que ton attente soit moins longue, soit je te file un somnifère et je peux faire autre chose en attendant et je peux te garder à l’œil sans que tu insiste constamment pour partie. » Elle remit ses papiers en place et rattrapa la petite bête qui venait de prendre son élan dans l’espoir de passer de la table au lit. Elle ne voulait pas qu’il se blesse inutilement.

    Elle reporta de nouveau son regarde sur la jeune fille. « Ecoute. Je ne veux pas me montrer désagréable, mais tu me connais, ce n’est pas la première fois que tu viens ici. Ni la première fois que tu te blesse et que je te contrains à rester. » Elle la regardait et attendait. Un signe, des explications, bref quelque chose qui montre qu’elle coopère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Jeu 17 Nov 2011 - 12:42

Le serpentard semblait être une vraie chochotte. Il était plutôt amusant de le voir gémir et se tordre dans tous les sens dans l'espoir d'attirer l'attention. Parce qu'elle doutait vraiment qu'il soit dans une agonie réelle. En tout cas, cela l'amusait AU DÉBUT. A force, il commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Tessa aurait volontiers assommer ce type, au moins il aurait eu mal pour quelque chose. Mais au lieu de cela, elle essaya de se concentrer sur son but, c'est-à-dire convaincre Miss Newton de pouvoir sortir d'ici, tout en continuant de jeter des regards agacés au jeune homme.

« Ecoute. Tu resteras là, que ça te plaise ou non, que t’ai du boulot ou non, que tu sois fatiguée ou non ou encore que tu veuille m’écouter ou non. C’est non négociable un point c’est tout. »

Evoline effaça bien vite tous ses espoirs. Tessa était têtue, certes. Mais il semblerait que l'infirmière le soit tout autant. Elle écouta le discours de cette dernière avec une moue boudeuse, et s’assit sur le lit le plus proche en croisant les bras. Elle ne pouvait rien faire contre l'autorité. Ses principes lui interdisaient de répondre ou de se montrer insolente. Mais c'était bien ce qui la révoltait. Alors elle le montrait. Oui, Miss Lawrence pouvait parfois être une vraie gamine.

L'infirmière alla même jusqu'à lui proposer un somnifère pour quelle reste tranquille. Avait-elle vraiment le droit de faire ça ? Certainement. Mais ce n'était pas juste. La jeune pouffy sentait une migraine approcher à grand pas, comme si elle n'en avait pas assez ! Elle soupira, plus ou moins résignée.

"Je pense que je vais pouvoir m'en passer." Dit-elle sur un ton quelque peu rochon.

« Ecoute. Je ne veux pas me montrer désagréable, mais tu me connais, ce n’est pas la première fois que tu viens ici. Ni la première fois que tu te blesse et que je te contrains à rester. »

Un nouveau soupire. Oui, elle le savait. Et en même temps, Tessa ne serait plus véritablement Tessa si elle n'essayait pas de s'échapper de l'infirmerie. On ne se bat pas contre sa propre nature. C'est perdu d'avance.

"Oui mais ... vous me connaissez aussi. Je n'aime pas rester sans rien faire. Combien de temps je vais devoir rester ? "

Elle n'aimait pas parler d'elle. En revanche, poser des questions aux autres ... ça c'était son truc ! Elle avait toujours beaucoup de choses à demander. Cela l'aidait à cerner les gens et à contrôler son environnement. Elle voulait que tout soit sous contrôle. Quand les choses lui échappaient, Tess avait la fâcheuse tendance à paniquer.

Son mal de crâne devenait de plus en plus fort, et l'autre fillette gémissant sur son lit ne l'aidait pas. Elle se frotta doucement les tempes, tout en lui jetant un regard assassin.

"Et lui là, dit-elle en désignant le patient, il n'a pas besoin de somnifère ? Ce serait appréciable pourtant !".



Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mar 22 Nov 2011 - 15:51


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Evoline était assise, tranquille. Elle avait bien remarqué l’autre patient qui commençait à l’insupporter. Malheureusement elle ne pouvait pas faire grand-chose et…assommer un petit enfant ne le fait pas trop et c’était surtout interdit. La petite brune posait tous pleins de questions. Evoline se leva et alla chercher la potion pour dormir qui se trouvait sur une table un peu à côté. Elle joua un instant avec le bouchon. Elle réfléchissait à la question que Miss Lawrence lui avait posée. Combien de temps elle devrait rester. Bonne question, elle connaissait assez cette jeune personne pour savoir qu’elle n’aimait pas rester inactive. Elle lui aurait bien donné du ménage à faire, mais tout était fait par les elfes ou elle-même. Et puis elle se souvint de quelque chose. « Si je te donne les bouquins adéquats et de quoi écrire, tu n’auras qu’à faire tes devoirs. En discutant avec les autres professeurs ce midi, j’ai cru comprendre que vous étiez assez chargé en devoirs. Qu’en penses-tu ? » Niveau livre, elle n’avait pas trop de soucis. Elle avait de tout dans son bureau. Il fallait bien qu’elle occupe les élèves réticents à rester, comme sa patiente actuelle. Le seul truc qui pourrait poser problème était…les parchemins, mais bon elle pourrait toujours en trouver ailleurs.

    Elle lui parlait du Serpentard. Elle le regarda. Il n’arrêtait pas de gémir. Soupirant, Evoline s’approcha de lui. Elle posa un doigt sur le front du jeune homme. Il ouvrit les yeux, arrêta ses singeries et la regarda. « Miss ? » Evoline était pleine de patience et d’amour, mais elle détestait les simulations, les cris, les pleurs et les personnes qui insistaient sans cesse. « Bon tu simula là. La potion que je t’ai donnée à soigner ton nez et ton bras ce n’est pas grand-chose qui sera guéri dans une petite heure. » Elle posa son doigt sur la blessure du bras, sans appuyer. Il ne disait rien. Il n’avait pas mal. « Donc, tu arrête s’il te plait, sinon je te fais dormir. Tu insupporte les autres patients. » Il fini par hocher la tête. Evoline sourit, le remercia, tira le rideau et retourna auprès de son autre patiente. « Que décides-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Jeu 24 Nov 2011 - 12:46

Tessa fut plutôt enthousiaste suite à la proposition de miss Newton. La perspective de s'avancer dans ses devoirs lui ôterait peut-être cette impression d'inutilité et de perdre son temps qu'elle ressentait à présent. Elle allait répondre à l'infirmière, mais ce fut une remarque assassine envers ce serpentard qui lui donnait la migraine qui franchit ses lèvres. A son grand soulagement, Evoline semblait tout aussi agacée et elle fit en sorte de le faire taire tout en gardant son calme. Tess admira d'ailleurs sa façon de faire. La jeune fille avait un caractère de feu et le self-contrôle n'était pas ce qui la caractérisait le plus dans ce genre de situation. Non, en fait elle se contrôlait parfaitement. Mais elle préférait menacer le type avec sa baguette que de lui parler gentiment avec le sourire. Surtout qu'en tant qu'élève, ses paroles n'auraient jamais pu avoir le même impact que celles, plus autoritaires, de l'infirmière.

Lorsqu'elle lui reporta son attention, cette dernière lui demanda ce qu'elle avait décidé. La pouffy réfléchit un instant à la matière qu'il lui faudrait travailler et elle se dit que la potion était certainement la meilleure option à exploiter dans une infirmerie. En plus, elle pourrait peut-être poser des questions à Evoline, bien que Tess connaisse déjà son livre presque par cœur.

"D'accord. Je dois travailler sur une potion. L'élixir éternel. Vous devez vous y connaître dans cette matière, je me trompe ?"

Après tout, il fallait savoir comment concocter des potions et connaître leurs propriétés pour pouvoir soigner des élèves. Surtout quand ceux-ci ne savaient plus quoi inventer comme sort stupide à se lancer. Tess trouvait tout cela très intéressant, même si elle avait un penchant pour le métier d'Auror. Il faut dire que tout dépendrait de l'évolution de la situation, alors elle ne pouvait pas vraiment se fixer sur un métier dès à présent.

"Comment avez-vous décidé de devenir infirmière à Poudlard ?" Demanda-t-elle presque sans réfléchir.

Elle était curieuse. C'était une mauvaise habitude, mais elle aimait poser des questions. Les gens répondaient seulement s'ils en avaient l'envie. Elle ne forçait personne. Elle même détestait les questions. Elle essayait toujours de les éviter ou d'y répondre de manière évasive.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Jeu 8 Déc 2011 - 21:09


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Elle avait décidé de travailler ses potions…ce n’était pas la meilleure des matières par ici, elle n’avait pas de quoi lui fournir un chaudron et un feu…enfin si, il y avait, elle devait bien faire ses propres potions, mais elle devrait se rendre dans la pièce derrière et Evoline refusait que sa patiente se lève. Elle passa donc dans l’autre pièce, prit des parchemins, une plume et un flacon d’encre. Elle retourna vers la jeune fille. Oui elle s’y connaissait dans cette matière, il n’y avait pas photo là-dessus. Certes elle avait travaillé dans le service des blessures par créatures vivantes, mais elle était assez qualifiée en potion, heureusement. « Je devrais pouvoir t’aider si besoin est. »

    Elle s’assit sur le bord du lit, ressentant le besoin de se poser deux petites minutes. Elle jeta un coup d’œil au lit occupé non loin. Il était muet. Bien, il avait comprit. Elle tourna la tête vers la jeune fille en sentant qu’elle allait parler. Elle avait un petit sourire sur les lèvres. Sourire qui déserta cette place bien rapidement en entendant la question. Ses yeux se voilèrent un instant. Elle replongea dans le passé.

    Elle venait de terminer ses études elle avait choisie une nouvelle voie, celle des médicomages. Elle avait besoin de lumière dans sa vie ténébreuse aux côtés de Drake, elle dépérissait toute seule et avait besoin de quelque chose de joyeux. Enfin joyeux, tout était relatif.
    Plus tard elle avait retrouvé Ezechiel, il l’avait soutenu et aider à quitter cet homme qui la terrorisait.
    Par la suite, une place c’était libérée, elle avait postulé sur demande de son ami et surtout il lui assurait qu’elle serait protégée ainsi. Elle l’avait cru, elle avait donné sa candidature qui avait été retenue et la voilà maintenant infirmière dans le seul collège magique de l’Angleterre.

    Elle revint dans le présent. La pensée de Drake et Ezechiel lui avait fait venir les larmes aux yeux. Avec eux deux elle avait vécu tellement de bonnes choses mais aussi tellement de choses terribles. A eux deux ils avaient fait basculer sa vie d’une extrémité à l’autre. Elle détourna les yeux et chercha quoi dire et comment le dire. « Hum…j’était médicomage dans le secteur des blessures par créatures vivantes. Et puis un ami m’a dit qu’ils cherchaient un infirmier ici et j’ai postulé. » Ça n’indiquait pas vraiment le pourquoi de la chose. « En venant ici j’ai espéré une petite protection et j’avoue que pour le moment je suis largement satisfaite. » Elle espérait simplement qu’il n’y aurait pas d’autres questions sur le sujet. Mais trop perdue dans ses pensées et ses souvenirs, elle n’arrivait pas lancer sur un autre sujet. Elle était complètement perdue dans ses pensées et elle sentait surtout sa tristesse monter.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Lun 12 Déc 2011 - 21:42

Spoiler:
 

L'infirmière disparut pendant quelques secondes dans une salle annexe, le temps de lui rapporter de quoi écrire. Elle avait quatre pages à rendre au maître des potions pour la semaine prochaine. Étant quelqu'un de très organisée, Tessa préférait se débarrasser de cette tâche dès à présent afin d'avoir du temps pour les devoirs supplémentaires intempestifs. Elle remercia la jeune femme pour le matériel, trempa sa plume dans le petit encrier et inscrivit les mots "Elixir éternel" sur le haut de son parchemin. Cette potion était très intéressante à étudier. Elle avait des propriétés étonnantes et le pouvoir, entre autre, de conserver éternellement un objet sans que celui-ci ne subisse les dégât causés par le temps.

« Je devrais pouvoir t’aider si besoin est. »


Elle acquiesçât, la remerciant de sa gentillesse par ce geste. La jeune pouffy ne pensait pas en avoir besoin. Cependant, c'était toujours bon à savoir. Elle avait généralement du mal à demander de l'aide et préférait indéniablement s'en sortir par elle-même comme elle l'avait toujours fait. Mais comme elle tenait à terminer ce devoir et qu'elle se retrouvait coincer à l'infirmerie ... La brunette ne put s'empêcher de questionner Evoline sur son choix d'orientation. Le métier d'auror l'avait beaucoup intéressé lorsqu'elle l'avait découvert. Bien entendu, il n'était plus d'actualité. Mais on pouvait toujours espérer que dans quelques années avec un peu de chance ... Non. Son pessimisme reprit le dessus et elle dû se résoudre à chercher une autre voix. Voix qui demeurait encore obscure pour l'instant.

Néanmoins, elle regretta presque instantanément sa curiosité. Le sourire bienveillant qui habitait d'ordinaire le visage de mademoiselle Newton déserta trop rapidement pour que cela n'est aucun lien avec sa question. Cette dernière sembla se replonger dans de vieux souvenir, et Tessa se pencha de nouveau sur son parchemin afin de ne pas la déranger dans ses réflexions. Elle ne voulait pas être une intruse dans ce moment intime que partageait l'infirmière avec ses pensées. Aussi se concentra-t-elle davantage sur son devoir et commença-t-elle à en rédiger quelques lignes. A ce stade là, la jeune sorcière n'attendait plus de réponse. Pourtant, elle en obtint une.

"Hum…j’était médicomage dans le secteur des blessures par créatures vivantes. Et puis un ami m’a dit qu’ils cherchaient un infirmier ici et j’ai postulé. En venant ici j’ai espéré une petite protection et j’avoue que pour le moment je suis largement satisfaite. »

Tess fronça les sourcils au mot "protection" mais elle savait que continuer son interrogatoire ne serait pas une bonne chose. Elle préféra trouver un autre sujet de conversation et après quelques secondes de silence, se résolue à prononcer une phrase dans le seul but de parler.

"D'accord. Si je pose la question c'est simplement que je suis un peu à l'affût de toutes les voies professionnelles possibles en ce moment. J'aimerai trouver une voies qui me corresponde mais je n'ai vraiment aucune idée pour l'instant."

Elle grava encore quelques mots dans le parchemin avant d'être prise d'une crise de toux. Avec tout cela, elle avait presque oublié son rhume. Mais celui-ci se rappela très vite à sa mémoire.

Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mer 21 Déc 2011 - 8:28


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Parler de tout ça, à une étudiante, qu’elle ne connaissait pas vraiment…c’était de la pure folie. Et si Drake la connaissait ? Et si elle était chez les ombres ? Elle pourrait lui dire qu’elle a une infirmière à l’école qui cherche à se protéger. Non, non et renon, elle n’aurait pas du, elle aurait du préserver son secret. C’était fiche. Agnès savait qu’elle fuyait, que si elle avait quitté sa prestigieuse fonction de medicomage pour se terrer dans une école, alors qu’elle n’aimait pas particulièrement les enfants, ce n’était pas de gaieté de cœur. Allez expliquer à tout vos patients que vous ne pourrez plus vous occupez d’eux, que vous allez à sainte mangouste, mais que si besoin est, ils peuvent vous y joindre par hibou…tous n’avait pas été compréhensif. Dans son service, on l’avait aussi traitée de folle, de lâche, qui ne voulait, ou ne supportait pas de voir des corps abîmés parfois sévèrement mutilés. Non, décidément, ces gens n’avaient rien comprit à la vie, elle en avait vu de toutes sortes aux château, elle en avait bavé, elle en avait pleuré parfois et elle s’énervait contre les petits jeunes et surtout…elle commençait à s’y attachés. Souvent, elle se demandait ce que faisait Ezechiel, s’il s’occupait d’un de ses anciens patients, s’il ne voyait pas une femme, s’il ne l’oubliait pas. Elle pensait énormément à lui, et cela la terrifiait un peu. A presque vingt-cinq ans et se prendre de plein fouet le syndrome de l’amour…c’était étrange, déroutant et presque enivrant.

    Elle écouta la jeune fille et sourit. Elle ne savait donc pas dans quelle branche s’orienter par la suite. Oh elle avait encore un an mais bon, mieux vaut tard que jamais. Elle allait parler, quand elle l’entendit tousser. Elle haussa un sourcil, avec le jeune qui avait débarqué et ses pensées qui l’avaient perdue, elle en avait oublier que la Poufsouffle était là principalement pour être soignée. Elle se leva et prit sur une petite étagère un sirop pour la toux…enfin c’est ainsi que l’aurait appeler sa mère…sa douce mère qui prenait soin d’elle…et voilà, elle repartait dans la nostalgie. Elle secoua la tête afin de remettre ses pensées à leurs places. Elle prit donc la potion anti-toussif, fit venir à elle une cuillère et s’approcha de la jeune fille. Elle débouchonna la potion. « Deux cuillères maintenant et deux dans quatre heures. ». « Et ton bras ? Ça passe ?? ».

    Ceci fait, elle se rassit sur le lit. « Aucunes idées pour ton avenir ? Tu veux un coup de main ? Quoi que ton directeur de maison peux sûrement mieux t’aider que moi. » Elle fit un petit sourire crispé. Pourquoi elle proposait ça ? Elle ne savait pas énormément de choses…peut être pour faire la discussion…
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mer 21 Déc 2011 - 18:28

En bonne infirmière qu'elle était, le réflexe d'Evoline lorsqu'elle entendit Tessa tousser fut tout de suite de lui apporter une potion pour y remédier. Préparer des mixtures en tout genre était très intéressant, mais ce n'était pas non plus sa matière préférée. Disons que la brunette ne s'ennuyait pas en cours mais qu'elle était plutôt contente lorsque la fin de celui-ci arrivait. Cependant, en boire était une tout autre histoire. Tout médicament, aussi magique soit-il, lui inspirait la plus parfaite des répugnances. Et elle estimait largement avoir eu son quota de liquide étrange à avaler pour aujourd'hui. Peut-être même pour le reste du mois à venir ! L'infirmière s'approcha d'elle avec un air autoritaire qui ne lui laissait aucune possibilité pour protester. Pour une fois, Tessa prit sur elle et ingurgita la potion sans rechigner. Bon, elle fit quand même une bonne grosse grimace pour la forme. Il ne fallait pas non plus qu'on croit qu'elle finissait pas apprécier la convalescence !

« Deux cuillères maintenant et deux dans quatre heures. Et ton bras ? Ça passe ?? »

En revanche, elle faillit s'étouffer en entendant cette phrase. Evoline n'espérait tout de même pas la garder aussi longtemps ? Non, ce n'était pas possible. On ne reste pas quatre heures assise sur une chaise pour un petit bobo comme celui-là. Elle avait du mal entendre. Tessa fit des yeux ronds à l'annonce de cette nouvelle, mais n'osa pas râler une nouvelle fois. C'était stratégique. Si elle se montrait un peu plus coopérative pendant quelques temps, peut-être écoperait-elle d'une "remise de peine". Elle ravala donc la réplique qui menaçait de franchir ses lèvres et préféra répondre à la deuxième partie de la phrases.

"Oui merci. ça va beaucoup mieux. Je ne sens presque plus rien à présent."

C'était la vérité. Elle ne s'en était d'abord pas rendu compte, concentrée sur son devoir à rendre. Mais la douleur commençait lentement à s'estomper. Cela la réconforta dans l'espoir de quitter bientôt l'infirmerie. La compagnie de Miss Newton était très agréable, mais elle aurait préféré bavarder avec elle en d'autres circonstances. Comme une ballade dans le parc par exemple. Cette dernière revint sur le sujet de son avenir. Tess soupira. Non, elle n'en avait strictement aucune idée. Il y avait tant de possibilité à découvrir dans ce nouveau monde. Après tout, elle était fille de moldus (bien que personne ne le sache). Elle ne connaissait rien du monde professionnel sorcier. Tout ce qu'elle savait, c'est ce qu'elle avait appris à l'école, lu dans les livres ou observé sur le chemin de traverse. Rien de très concret. Ses parents ne pouvaient pas l'aiguiller non plus.

" Oh j'ai encore le temps. C'est juste que j'aime bien ... planifier. Et je ne sais vraiment pas vers quoi me diriger. Jusqu'à présent, j'ai travaillé dur pour avoir le plus de choix possible. Mais justement, j'ai trop de choix." Finit-elle dans un sourire. "Vous avez toujours su que vous deviendriez médicomage ?"


Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Ven 30 Déc 2011 - 22:58


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Sa patiente se remettait doucement, mais surement. Notre infirmière était fière d’elle. Oh sa blessure n’avait rien de particulièrement difficile à soigner, mais chaque fois qu’elle arrivait soigner un patient, elle en ressentait une certaine gratitude. Cette fois-ci, ne faisait pas exception à son habitude. Elle était tout sourire, tellement fière d’elle. Bientôt cette petite fille pourrait partir gambader et se détruire autre chose, sachant que la gentille infirmière de l’école sera là pour la soigner.

    Aborder le sujet d’après Poudlard…hard. Elle la questionna sur ce qu’elle avait choisi. Bonne, très bonne question. Elle réfléchit et repensa au passé. « Hum…oui, je voulais être médicomage. J’en avais vraiment envie, je le sentais au fond de moi, je devais faire le bien autour de moi, pour palier à toute la noirceur qu’on voyait constamment. Et puis ma filière, j’ai un peu tâtonné, cherché, tester et j’ai trouvé celle qui me correspondait le plus. Voila tout » Elle fit une pause et regarda autour d’elle. « Ne t’inquiète pas, tu as encore le temps et tu verras, tu choisiras d’instinct ce qu’il te plaira comme métier. » Evoline la regarda et lui sourit. « Et puis si tu te trompe de voie, tu pourras toujours te reconvertir. » Elle ne savait pas si c’était réconfortant, mais au moins, elle savait que son choix n’était pas définitif.

    Assise sur le lit, elle se leva et regarda par la fenêtre. Elle vit des élèves papoter tranquillement. D’autres faire des trucs de jeunes. Certains étaient sur le terrain de quidditch et elle sentit qu’il y aurait d’autres blessés, elle ne pouvait pas exactement dire quand, ni quel genre de blessure il y aura mais…chaque balade dans les airs rapportait son lot de blessure. Autant dire qu’elle ne risquait pas d’être au chômage.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Dim 1 Jan 2012 - 17:25

Son interlocutrice sembla réfléchir quelques secondes avant de finalement lui répondre. Oui, elle avait toujours su qu'être médicomage était ce qui lui conviendrait. C'était faire le bien qui lui plaisait le plus dans son travail. Tessa pouvait comprendre cela. Elle imaginait bien que certains patients devaient être plus reconnaissants qu'elle. Même si elle n'aimait pas venir à l'infirmerie, il s'agissait tout de même d'un poste nécessaire. Avait-elle déjà vécu une année à Poudlard sans se blesser ? Probablement pas. Non, aussi loin que ses souvenirs remontaient, la brunette avait toujours connu ces séjours peu agréables. Heureusement que l'infirmière était sympathique d'ailleurs !

Mais si cette dernière s'était dirigée vers cette voie naturellement, pourquoi est-ce que la jeune pouffy se trouvait si indécise face à ses choix ? Était-ce parce que ses parents étaient moldus ? Elle n'avait pas eu d'exemple sur lesquels se pencher, pas d'expérience du monde de la sorcellerie avant ses 11 ans. Et encore, cela se cantonnait seulement à l'école et ses parages. Elle ne s'était jamais rendu au ministère et ne savait pas vraiment quels métiers se trouvaient là-bas. Miss Lawrence était une personne rationnelle. Elle ne croyait pas à cette histoire d'instinct qui la pousserait sur un chemin plutôt que sur un autre. Il fallait faire des choix. Et comme chacun le sait, les choix sont difficiles. Ce qui l'effrayait le plus était l'erreur. La brunette ne voulait pas se tromper. Elle ne voulait pas se réveiller un matin à quarante ans et se rendre compte que son travail ne lui plaisait plus, que sa vie ne lui plaisait plus. Elle ne le supporterait pas.

"Oui probablement."Répondit-elle avec un faible sourire.

Peu convaincue la demoiselle ! Cependant, Tessa se sentait reconnaissante envers Evoline d'essayer de la conseiller et de la rassurer. Ses yeux se perdirent dans le vide tandis que la pensée qu'il s'agissait probablement de ce que sa mère aurait fait à sa place lui effleura l'esprit. Tessa ne se souvenait pas bien de sa mère. Elle l'avait perdu très jeune. Parfois il lui arrivait de se demandait ce que sa mère aurait fait dans telle ou telle situation. Son esprit s’égarait. Il ne fallait pas y penser. Pas tant qu'elle ne serait pas seule derrière les rideaux de son lit, bien à l'abri des regards extérieurs.

Un nouveau silence s'installa. Tess vit Evoline observer quelque chose par une fenêtre et se reconcentra sur son devoir. Elle dût perdre la notion du temps. Cela lui arrivait souvent lorsqu'elle se plongeait dans quelque chose. Elle pouvait se rendre à la bibliothèque pour un devoir et ne ressortir le nez de son bouquin qu'au moment de la fermeture sans aucun problème. Lorsqu'elle releva le nez de son devoir de potion, elle réalisa que le soleil commençait à disparaître derrière les montagnes alentours. Elle rechercha l'infirmière du regard et se rendit compte que celle-ci s'occupait d'autres patients qui étaient arrivés sans qu'elle ne s'en aperçoive. Tessa commença à ranger ses affaires, puis, quand l'infirmière revint vers elle, ne put s'empêcher de demander d'un air étonné.

"Quelle heure est-il ?"
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mar 3 Jan 2012 - 16:39


Evoline & Tessa
Un incident désagréable
    Elle finit par se détourner de la fenêtre. La jeune fille était retournée à son devoir. Evoline était retournée à son bureau, elle avait commencé à faire sa paperasse. Elle avait été interrompue par deux vagues de jeunes qui bien entendu c’étaient blessés. Deux s’étaient salement amochés en se jetant des sortilèges et un autre, arrivé plus tard était tombé de son balais, fort heureusement de pas très haut. Il avait la jambe fracturée en trois endroits. Elle c’était rapidement occupée de lui.

    Actuellement elle s’occupait des deux duellistes. Réparer les torts des autres n’avait jamais été sa tasse de thé, mais quand il le fallait, elle n’avait pas le choix. Rétrécir les dents, faire repousser les cheveux et bien d’autres choses, elle était mal barrée.

    Ensuite elle était retournée à ses papiers, elle y avait passé un petit moment. Levant le nez de ses feuilles elle avait embrassé la salle du regard. Des élèves étaient arrivés elle est donc allée les accueillir. Ils venaient voir un des patients, elle les laissa aller. Retournant auprès du blessé à la jambe fracturée, elle prit de ses nouvelles et vérifia la consolidation des os. Tout ce passait plutôt bien.

    Sa première patiente avait levé le nez de son devoir, elle s’approcha donc, regarda son bras, tout était en ordre. Elle entendit sa question et jeta un œil dehors. « Il est bientôt seize heures. » Elle replaça les oreillers et ajouta. « Je te laisse partir si tu le souhaite. Ton poignet est bon et ton rhume à l’air de partir. Mais s’il se remanifeste, hésite pas à passer s’il te plait. » Reculant elle entendit des gémissements et tourna la tête, c’était encore celui qui s’était frotter aux deux filles. « Excuse-moi. » Elle se dirigea vers lui et regarda ce qui n’allait pas, son nez s’était remit à saigner. Elle commença à tamponner avec un coton, ce serait bête qu’il salisse les draps blanc. Puis elle sortit sa baguette et murmura une formule. Le sang se tarit. « T’es bon pour sortir, je peux rien faire de plus pour toi, aller. » Il s’empressa de se lever et fila. Vraisemblablement il n’aimait pas l’infirmerie. Elle retourna auprès de la jeune fille. « Alors ? »
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté Mer 4 Jan 2012 - 18:21

Seize heure ! Elle haussa les sourcils, surprise. Le temps était passé plus vite que ce qu'elle avait pensé. Finalement, l'infirmerie n'était pas si terrible que ça ! Elle chassa immédiatement cette idée de sa tête. Non, l'infirmerie était toujours un endroit à éviter. Après tout, elle n'avait pas vu le temps passé parce qu'elle était trop occupée par son devoir. Et comme toujours, le travail passait avant le reste pour Tessa. Enfin sauf avant sa famille, mais la question n'était pas là pour le moment.

Evoline s'approcha d'elle et jeta un nouveau coup d’œil à son bras. La brunette observa chacun des gestes de l'infirmière, essayant de détecter si l'expression de son visage signifiait qu'elle pourrait bientôt sortir d'ici. Elle détailla chacun de ses mouvements oculaires, chaque froncement de sourcil, mais ne put réellement savoir ce qu'allait lui annoncer son interlocutrice. C'est pourquoi elle ne put retenir un immense sourire lorsqu'elle sut enfin qu'elle pouvait s'en aller. Si elle s'était écoutée, Tessa se serait levée immédiatement et serait repartie sans un regard en arrière, mue par un désir de s'éloigner de ces lits blancs, de ces draps blancs et de l'odeur tenace des potions médicales. Mais c'était déplacée. Evoline l'avait accueilli avec tellement de gentillesse qu'elle ne pouvait pas lui faire croire que ce moment avait été si horrible qu'elle s'enfuyait en courant. Ce n'était pas son genre.

Miss Lawrence s'apprêtait à remercier la jeune femme quand elles furent interrompues par des gémissements. La pouffy eut le temps d'apercevoir le serpentard qui l'avait déjà tant ennuyé précédemment. D'ailleurs, elle se demandait ce qu'il pouvait bien faire encore là. Les garçons était donc des chochottes à ce point ? Elle soupira, excédée, et observa Evoline le renvoyait chez lui. Une fois de plus, Tess admira sa patience. Ce n'était pas donné à tout le monde de pouvoir exercer ce métier, elle en était sure.

"Je vais y aller." Dit-elle en se relevant lentement.

Elle rassembla ses affaires et passa son sac sur son dos. Elle n'avait même plus mal au poignet ! Un jour il faudrait vraiment qu'elle s'entraîne à confectionner des potions de ce type ! Elle espérait y arriver. Cela pouvait toujours servir.

"Je vous remercie pour les soins" Dit-elle en soulevant le bras. "Mais sans vouloir vous vexer, j'espère vraiment ne pas revenir de si tôt." Plaisanta-t-elle en se dirigeant vers la sortie. "Bonne fin de journée mademoiselle Newton."
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Un incident désagréable  Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Un incident désagréable
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Sous-sol et rez-de-Chaussée