Cours de Botanique #1 ♦ 6ème année



 



Cours de Botanique #1 ♦ 6ème année
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Hors des murs :: Serres
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 23 Oct 2011 - 15:30

Eireann relut rapidement ses notes, les mains fermement plaquées sur les feuilles posées sur le bureau. Elle était prête. En théorie du moins. Ses premiers cours avaient été bouclés en un temps record, elle aurait le temps de voir venir pour la suite. Elle avait été nommée si vite, si tardivement aussi que tout avait été fait dans la hâte : son déménagement, sa prise de fonction, ses renseignements sur les programmes en cours... Elle avait été contactée mi-septembre, les cours avaient commencé durant la dernière semaine du mois de la rentrée. Elle avait eu un aperçu en accueillant lundi les première et deuxième années, répartis en groupe de deux maisons à chaque fois. La veille, ça avait été les troisième et quatrième années. Aujourd'hui, elle avait eu les cinquième année le matin et elle avait les sixième année cet après-midi, dans exactement... Deux minutes. Certains étaient déjà devant la serre, attendant l'heure. Elle n'avait qu'un groupe complet pour les sixième année, comme pour les septième année.

Chaque élève de sixième année ayant obtenu la note nécessaire pour continuer la matière avait reçu un mot résumant les fournitures nécessaires, les horaires de début d'année, le programme qui allait rythmé les cours jusqu'en juin. Ces élèves ne devaient pas se reposer sur leurs lauriers : ils étaient entre deux années à examens mais cela ne signifiait absolument pas qu'ils n'avaient pas à travailler, bien au contraire. Ils devaient redoubler de travail pour ne pas avoir à rattraper un retard certain en cas de glandouille aggravée au cours de l'année suivante.
Eireann n'avait jamais eu pour vocation d'enseigner jusqu'à cette année. Elle avait toujours pris un certain plaisir à épauler les stagiaires qui débarquaient dans son service au ministère, elle était d'ailleurs douée en la matière, mais elle n'était pas certaine de pouvoir être tout à fait compétente avec des élèves de Poudlard... Surtout que sa spécialité à elle, c'étaient les bestioles, pas les plantes. Heureusement, elle avait toujours aimé la botanique, elle s'en était brillamment sortie au cours de sa scolarité et elle avait continué à étudier tout ça puisqu'elle s'était occupée du jardin familial, puis du jardin du cottage en les agrémentant de petites pépites. Ce n'était pas jardiner qui avait fait perduré ses connaissances, mais plutôt ses recherches sur le sujet, ses lectures régulières. Elle était qualifiées pour le poste même si un spécialiste en botanique l'était plus. De toute façon, c'était le marché qu'elle avait conclu avec la Directrice : elle gardait le poste jusqu'à la fin de l'année sauf si une personne réellement hautement qualifiée se pointait et qu'elle était fiable. Pour l'instant, ça ne courait pas les rues...

Eireann se leva et se dirigea vers la porte de la serre. C'était l'heure. Au programme, pas de manipulation, juste un sondage pour savoir qui savait pourquoi il était là, qui avait besoin d'une remise à niveau, qui allait devoir être surveillé. Elle ouvrit la porte, salue ses élèves et les invita à entrer. Elle ferma la porte une fois qu'ils furent tous rentrés, les derniers seraient considérés comme retardataires.
Elle se plaça devant son bureau et observa la salle. Un léger brouhaha s'élevait des tables de la serre mais dans l'ensemble, ça restait calme. Elle se racla la gorge bruyamment pour obtenir un silence total.

« Je suis Melle Callaghan. Je remplace votre professeur précédant qui n'a pas pu venir exercer cette année. » Pour ne pas dire : Helen Ann Rookwood a été jugée traître à l'école de par ses engagements politiques. « J'ai du faire mes cours dans un délai de temps très cours mais je peux déjà vous annoncer que nous allons très vite rattraper les trois semaines de cours qu'il vous manque. Nous serons dans les temps en juin sans aucun doute possible. » Elle affirmait une chose dont elle ne pouvait se porter garante vu le contexte politique actuel et ses engagements auprès de l'Ordre qui la mettaient régulièrement en danger. « J'espère que tout le monde possède son matériel mais si ce n'est pas le cas, venez me voir à la fin de l'heure : nous nous débrouillerons pour organiser une commande commune. Cette année nous allons donc aborder les plantes exotiques qu'il est impossible de trouver dans nos contrées à l'état sauvage. Elles sont extrêmement sensibles à l'environnement pour la plupart et c'est votre capacité à être minutieux qui va être votre meilleure alliée cette année. Nous cultiverons certains spécimens à croissance rapides de la graine jusqu'au fruit et ceux qui sauront maintenir en vie leur individu seront récompensés en fin d'année. Je ne vous révèle bien sûr pas la récompense, ce serait moins drôle, n'est-ce pas ? » Elle savait qu'avec ça, elle pouvait capter l'attention des élèves. En général, ceux qui étaient là en sixième année aimaient le cours de Botanique ou en avaient besoin pour pouvoir atteindre le poste de leurs rêves : Eireann espérait que ça lui permettrait d'avoir des élèves volontaires et attentifs.

« Maintenant, passons à votre présentation. J'ai le dossier de chacun de vous mais ce sont vos précédents professeurs qui les ont remplis. Là, je veux que ce soit vous qui me disiez exactement pourquoi vous êtes là, quelle note vous avez obtenu en B.U.S.E , ce que vous pensez de la matière, ce genre de choses. Soyez honnêtes, ça me permettra de mieux cibler vos attentes et d'adapter mes méthodes pour que vous puissiez progresser tout au long de l'année. On commence par le premier rang. » Elle posa alors son regard sur le premier élève à devoir prendre la parole. Elle avait un regard ferme, sans animosité. Elle devait avoir une attitude claire pour faire passer un message : être confiante pour ne pas flancher face à ces jeunes.



Extrait du mot reçu par les élèves :
Munissez-vous du manuel Le Mille herbes et champignons magiques revisités réédition complète du manuel de Phyllida Augirolle, un kit d'entretien contenant le matériel basique ainsi que le Guide des Plantes Exotiques.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh


Dernière édition par Eireann N. Callaghan le Lun 9 Juil 2012 - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zéphyr J. Wendle
Don't hate me just because I'm beautiful !
Messages : 2877 Crédits : cheschire cat
Age du personnage : 19 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Stagiaire à l'Hôtel de Ville, service de contrôle des déplacements
Faction : Ancien phénix nouvellement partisan de l'Ombre de la Rose Noire.
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Zéphyr a toujours eu du mal avec ce sortilège. Son patronus était une manticore, mais il est incapable de le lancer correctement depuis Janvier 2021
Epouvantard : Son père revenu sous forme d'inferius
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 23 Oct 2011 - 20:30

Dire que cela faisait près de trois semaines qu'ils étaient rentrés... Le temps était passé incroyablement vite mais en même temps tellement lentement. Les trois dernières semaines étaient passées sans que personne ne s'en rende compte mais Zéphyr avait bel et bien l'impression qu'il était à Poudlard depuis plusieurs mois. C'était étrange, paradoxal même, mais c'était exactement ce qu'il ressentait. Le temps passait plus vite quand on s'amusait, c'était bien connu. Et c'était à Poudlard que le jeune préfet s'amusait le plus. C'était ici qu'il se sentait chez lui, à sa place au milieu des livres et des salles de classe. Il s'y sentait épanoui, en phase.

Aujourd'hui il commençait par métamorphose, sa matière préférée. Une magnifique journée qui commençait magnifiquement bien. Il assista au cours du professeur Dewly (et poutra tout, comme à son habitude) puis se dirigea vers la Grande Salle pour prendre son déjeuner vitesse grand V. Cette après-midi il aurait botanique donc il voulait profiter de l'heure du déjeuner pour avancer son 1m 20 de parchemin de potion qu'il devait rendre la semaine prochaine (histoire d'équilibrer avec le cours de Botanique qui équivalait à du temps perdu). Son déjeuner fini, il pressa le pas jusqu'à la salle commune des Serdaigle. Il lui restait environ une demi-heure de libre. "Courage Zézé, tu peux le faire !" Son Guide du créateur de potions ouvert a la page des poisons les plus communs et leurs antidotes, il essayait de se concentrer... en vain. Soit. Il ferma son livre et commença à préparer ses affaires pour le cours à venir. Munissez-vous du manuel Le Mille herbes et champignons magiques revisités réédition complète du manuel de Phyllida Augirolle, un kit d'entretien contenant le matériel basique ainsi que le Guide des Plantes Exotiques. Il attrapa les livres en question, les fourra dans son sac et se dirigea dans vers la sortie de la salle commune. "Bordel de troll en salopette courte ! " s'exclama le jeune Serdaigle. Quelqu'un venait de lui rentrer dedans et de renverser de l'eau - non, du jus de citrouille ! - sur lui. Une crinière blonde, une voix agaçante, des excuses minable... Summer ! Gardant son calme, il prit sur lui de lancer un regard acerbe à la batteuse et se dirigea d'un pas furieux vers le dortoir pour changer de vêtements, tournant le dos à la blondasse qui se répandait en excuses. Revenu dans la salle commune, Summer avait disparu. Ayant des choses plus importantes à faire que des spéculations sur les faits et gestes de la Sang-Pur, Zéphyr sortit de la Salle Commune puis se dirigea vers les serres.

Zéphyr arriva au lieu du cours en même temps que la nouvelle prof et que... Summer ? Depuis quand elle était là elle ? Lorsque le professeur ouvrit la porte, tous les élèves se ruèrent vers les places du fond tel une horde de hyènes affamées sur une carcasse de zèbre. Voulant éviter la prise de tête - et le contact humain - le jeune homme se dirigea à contre coeur vers l'endroit le moins encombré, à savoir le premier rang. Et qui vint s'assoir a côté de lui ? Oh joie ! Summer ! Plus collante que le calamar géant si vous vouliez son avis. Il se contenta de lui jeter un regard hautain et sortit ses affaires qu'il posa sur son pupitre. Le cours commença et comme prévu c'était barbant. Plan-plante ceci, fleu-fleur cela... Dire qu'il pourrait être en train de finir son devoir de potions en ce moment même... Quand tout à coup. Est-ce que ses oreilles de matérialiste étaient défaillantes ou bien Zéphyr avait entendu le mot "récompense" ? Le cours devenait soudainement intéressant... Plaçant maintenant sa totale attention sur le professeur, son coeur s'arrêta au mot "présentation". Quoi ? Genre, devant tout le monde ?! Le regard du professeur Callaghan se planta sur Zéphyr... Évidemment qu'avec sa chance il allait passer en premier !

Un blanc. Un bon gros blanc à l'ancienne d'une dizaine de secondes. On aurait pu entendre les mouches voler si toutes les mouches ne se faisaient pas bouffer par des plantes carnivores dans cette serre. Il se leva finalement, la gorge nouée, le sang battant à ses oreilles. Ce n'était pas seulement le fait qu'il ne savait absolument pas quoi dire qui paralysait Zéphyr mais également son horreur de se faire remarquer et surtout la sexy-tude indéniable du professeur. "Euuuh... " articula Zéphyr. "Alors, euh... Déjà je m'appelle Zéphyr Wendle, et j'ai eu un E à mes BUSE. J'ai raté mon épreuve pratique à cause de... d'une erreur de manipulation on va dire." Des rires se firent entendre dans la serre, personne n'avait oublié le départ précipité de Zéphyr pour l'infirmerie pendant l'épreuve pratique. Reprenant graduellement confiance en lui, il se redressa pour faire face aux moqueries de ses camarades, sa voix se faisait moins hésitante. "J'ai décidé de continuer la Botanique même si c'est loin d'être ma matière préférée parce que je veux le plus d'ASPIC possibles pour avoir le plus de débouchés après Poudlard et que de toute façon je n'abandonne jamais une matière. Pas de mon plein gré en tout cas. Euh... Je n'aime pas particulièrement les plantes mais j'aime encore moins avoir de mauvaises notes donc je travaille quand même la Botanique du mieux que je peux. Et ... je crois que c'est tout." Il se rassit en silence et attendit la suite.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦





from the darkness you must fall

failed and weak, to darkness all.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 23 Oct 2011 - 21:34


Summer avait bien hâte à ce premier cours. Le fait que certains aient été retardés à cause de l'attaque en début d'année avait bien attristé Summer, elle qui aime tant apprendre. Alors, pour être SÛRE DE NE PAS ÊTRE EN RETARD COMME TOUJOURS, elle s'était levée quelques heures à l'avance et avait tout préparé ! C'est donc avec un vacarme assez disgracieux qu'elle réveilla sa chambre de fille... (Parce que oui, les serdaigles aime autant dormir qu'étudier). Mais ce n’est pas de sa faute, elle a échappé deux fioles sur le planché, parce qu'elle est tombée tête première, après s'être pris le pied dans la patte de lit de sa voisine (combo). C’est donc sur la musique mélodieuse des filles qui jureaient que Summer s'habilla, prit ses livres et sortit de la chambre complètement apeurée par l'attitude de ses co-chambreuses.

Elle descendit les marches à la course, fonça dans quelqu'un qu'elle ne reconnut pas sur le coup, mais elle lâcha un « EXCUSE-MOI !!! » en criant (et on entendit une des filles de sa chambre répondre de se la fermer sinon elle passerait un mauvais quart d'heure) et elle sortie par le tableau qui servait de porte. Les couloirs étaient encore silencieux... Du moins, là où Summer n'était pas. Elle arriva dans la grande salle, déjeuna, renversa un verre de jus de citrouille sur le voisin d'en face... qui était Zéphyr. Lorsqu'elle vit cela, elle s'empressa de prendre ses trucs et de filer vers son cours. On pouvait entendre le gars jurer parce que son uniforme était tout tâché... (Était-ce le même gars que Summer avait bousculé dans la salle commune ?)

Décidément, ce n'était pas sa journée à la petite maladroite. Summer sortit et se dirigea vers les serres. Les portes étaient barrées... Elle était en avance. Elle aurait voulu défoncé la porte tellement elle en avant jusque-là. Mais pourquoi le sorte s'acharnait-il sur elle comme ça, aujourd'hui ? C'est donc de très mauvaise humeur qu'elle alla s'asseoir sous un arbre et lire en attendant. Elle se dit que lorsqu'elle verrait arriver les autres élèves, elle irait les rejoindre. Elle marcha donc pour ensuite s'installer, sortir un livre d'étude des runes, et commença à lire.

Mais quelle matière ennuyeuse quand même... Elle tournait les pages sans vraiment lire... Puis soudain, tout autour d'elle devint noir. Elle vit son frère s'avancer vers elle, et lui dire qu'il ne voulait plus jamais lui parler à cause de ses opinions. Summer était complètement en rage et ne voulait, elle s'apprêtait à répondre, mais elle n'arrivait pas à parler. Elle paniquait et puis soudain, elle eut un coup à la tête. Elle se releva en sursaut. Elle s'était endormie. Elle regarda autour d'elle. Était-elle en retard ? Elle se dépêcha se ranger ses livres, puis fonça vers la serre.

Elle arriva en même temps que quelqu'un... Elle le vit courir aussi vers la serre et puis elle le reconnu... GÉNIAL! ZÉPHYR. Les deux étaient côte à côte à la porte.

... salut...

Summer allait ouvrir que Mme Callaghan, derrière elle, la nouvelle professeure, ouvrit la porte. Summer rougit... Les deux élèves entrèrent dans la serre... Et les deux dernières places étaient biens sûr, ENSEMBLE, et surtout À L'AVANT... Elle prit place, puis elle plongea ensuite dans son sac pour sortir son matériel. Elle s'installa rapidement et regarda la professeure qui semblait sympathique.

— Maintenant, passons à votre présentation. J'ai le dossier de chacun de vous, mais ce sont vos précédents professeurs qui les ont remplis. Là, je veux que ce soit vous qui me disiez exactement pourquoi vous êtes là, quelle note vous avez obtenue en B.U.S.E , ce que vous pensez de la matière, ce genre de choses. Soyez honnêtes, ça me permettra de mieux cibler vos attentes et d'adapter mes méthodes pour que vous puissiez progresser tout au long de l'année. On commence par le premier rang.

La vie lui en voulait, décidément. Summer aurait voulu plonger par la fenêtre la plus proche et s'enfuir dans la forêt interdite. Il n'y a pas moyen qu'on la laisse tranquille ce matin, HEIN ?! Elle n'avait pas eu le temps de respirer qu'elle devait déjà répondre à des fichues questions. Zéphyr répondit... Puis elle leva doucement les yeux vers Mlle Callaghan, un air piteux dans le visage parce qu'elle savait qu'elle était presque en retard au premier cours (bravo !), et dit d'une petite voix...

— Mme Callaghan... EUH NON, je veux dire Mlle Callaghan, désolée... J’ai eu un E à mon B.U.S.E... et j'aime beaucoup la matière enfin parce... J'aime quand la matière est manuelle et que l'on voie les résultats avec le temps... Et je comprends bien en général. Voilà...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Lun 24 Oct 2011 - 9:28

Aussi étonnant que ça puisse être, Gedeon n’était plus autant motivé par les cours qu’il avait pu l’être les années précédentes. Peut-être dû à son statut d’otage ou au fait qu’il ne supportait plus la majeure partie des élèves de Poudlard. Qu’ils soient de l’ombre ou de l’ordre, tous l’énervaient. Dans sa tête, des plans d’évasions tous plus impossibles les uns que les autres… limite si ses études n’étaient pas passés au second plan. Bien entendu il aurait pu rester cloitré dans sa salle commune et sécher tout ses cours, mais à quoi bon ? Il avait beau détester Poudlard, là maintenant, ce château restait la meilleure école qu’il soit et s’il voulait vraiment arriver à ses fins, il devait s’en mettre plein la tête. Après tout, le Lord était passé par là lui aussi…

« CLAP »

Gedeon se redressa, sortit de ses pensées par un gobelet qui venait de partir en fumée. Surement une bande d’incapables beaucoup trop bêtes pour comprendre le fonctionnement de la métamorphose s’éclaffait face à leur propre bêtise. Puis vint la fin du cours. Las, Gedeon se redressa et se dirigea vers la grande salle. Réglé comme un coucou, son corps agissait sans forcement avoir besoin de directives. Prisonnier d’un quotidien plus qu’ennuyeux, Gedeon passait son temps à rester à côté de ses pompes. Il ne parlait presque plus, et se contentait de grogner quand on lui posait une question. Du coup plus personne ne lui parler, ce qui ne le dérangeait en rien. Seul dans un coin de la table de Serpentard, il avala deux trois morceaux de patate avant de retourner vers sa salle commune. Il avait une heure à tuer avant de reprendre les cours. Une heure qu’il allait surement passer à dormir dans son dortoir. Pas du tout attiré par la botanique, il n’avait aucune envie de réviser surtout qu’au final la botanique, bah ça ne sert à rien !

Allongé dans son lit tout habillé, il se mit à fixer le plafond. Bien au chaud et confortablement installé, il sombra bien vite pour se réveiller une demi-heure plus tard. Déphasé et à moitié endormi, Gedeon se releva avant de retirer son t-shirt froissé par ces quelques minutes de sommeil qu’il remplaça par un pull avec un col V aux couleurs de Serpentard. Il attrapa ensuite une robe de sorcier qu’il enfila par les manches et pour finir ses livres de métamorphose reliés entre eux par une lanière de cuire semblable à une ceinture. Conscient de ne pas être en état pour subir un nouveau cours, quel qu’il soit, Gedeon se donna quelques gifles pour se réveiller. Mais si son teint avait maintenant une jolie couleur pêche, son état général restait le même. Avec un peu de chance, voire même avec beaucoup de chance, le cours de botanique allait le captiver. Qui sait ? Peut-être allaient-ils étudier des plantes dangereuses ou faire une excursion. Faut rester optimiste comme on dit !

Dans la salle commune, Lannister était sur le départ. Légèrement sociable avec qui il voulait, Gedeon lui fit un signe de tête et sans un mot ils partirent tout deux vers les serres de Poudlard. Curieux comme pas deux, Gedeon se mit à imaginer le ou la nouvelle prof de Botanique. Il imaginait un corps assez généreux, plutôt petit avec des cheveux gras et une figure avoisinant celui d’un gnome. Il fallait au moins ça pour être un professionnel de la botanique. Voir même s’habiller comme un sac. Espérons qu’elle ou qu’il soit plus inventif que ses prédécesseurs, parce que la botanique, Gedeon en avait plein … plein la tête on va dire. Sur le chemin les deux Serpentard croisèrent Summer, une sang-pur de leur âge endormi contre un arbre. Allait-elle les rejoindre en cours ? A moins que la Serdaigle n’allait plus en botanique. Ne voulant pas la déranger, ou bien lui-même se déranger, Gedeon la laissa là et continua son chemin accompagné de Carter qui ne semblait pas s’en soucier non plus.

Arrivé devant la serre qui abritait le cours de botanique, Gedeon s’appuya contre un mur en attendant que Monsieur ou Madame le professeur daigne montrer le bout de son nez. Studieux comme pas possible, Lannister était surement venu en avance et Gedeon l’avait suivi comme un idiot. Toujours aussi silencieux, les deux Serpentard attendaient leur nouveau professeur qui ne tarda pas à arriver une fois l’heure de cours commencé. Surpris par l’apparence de son nouveau … rah peu importe ce qu’elle était, elle était belle et Gedeon ne pouvait qu’approuver le choix de la directrice. Premiers arrivés, premiers servis, Gedeon et Lannister s’installèrent au centre de la classe, ni trop loin, ni trop près de madame. Pour vu qu’elle soit aussi intéressante que jolie. Mais pas de chance, la botanique restait de la botanique et quand Madame-je-suis-canon entama son cours, Gedeon se remit à sombrer… coincé entre le conscient et l’inconscient. C’est finalement Zéphyr qui le ramena parmi les vivants. Droit comme un I, il bafouillait expliquant à la prof pourquoi il était là et surtout pourquoi il avait raté ses BUSE de Botanique, se qui fit rire Gedeon. Puis se fut autour de Summer, qui faisait finalement partie de sa classe. Elle fut suivie d’un autre élève de Serdaigle, puis par un Poufsouffle qui s’était surement perdu. Puis le regard de Mlle Gallaghan s’arrêta sur Gedeon qui était à la fois ravi et perturbé. Voulait-elle entendre la vérité ? Comme on dit : mentir c’est mal…

« Gedeon Pritchard, j’ai eu un E à mes BUSE de botanique et j’en suis content. » Dit-il en jetant un regard à Zéphyr. « Mais pour être franc, je déteste la botanique, c’est salissant et ingrat… Si je continue, c’est parce que j’y suis obligé… pourquoi ? Ben ça ne regarde que moi je pense. » Souriant, Gedeon ne voulait pas vexer qui que ce soit. Il était franc et de son point de vue, c’était tout à son honneur. Après, elle pouvait faire ce qu’elle voulait de ses dires, c’était son problème. Silencieux, il reprit sa place attendant que le prochain prenne la parole…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 24 Oct 2011 - 13:13

Le soleil brillait encore dans le ciel malgré la saison froide qui se profilait, mais cela ne suffirait pas à rendre le sourire à Carter. Sa condition au château lui pesait, il avait beau être un Lannister, le fait d'appartenir aux Ombres de la Rose Noire était plus fort. Surtout avec cette directrice, plus militante tu meurs. Carter était sans cesse bougon, n'adressant la parole qu'en cas de nécessité ou pour rappeler à l'ordre ces nuisibles qu'étaient les Non Sangs Purs. Pourtant le vert et argent se raccrochait à l'espoir qu'un jour ou l'autre on aurait besoin d'eux pour reprendre le contrôle du château, certes ce ne serait pas une chose aisées, mais il fallait bien se bercer d'illusions pour apaiser un tant soi peu la galère dans laquelle il était avec ses autres camarades. Ce qui lui permettait aussi d'échapper au quotidien, c'était les études encore et toujours. Il restait des heures le nez plongé dans des ouvrages qui sentaient bon la poussière et les années.

Carter avait eut cours de métamorphose plus tôt dans la journée, toujours dans un soucis de perfectionnisme et malgré l'heure de temps libre qu'il avait, Carter s'était rendu dans la bibliothèque pour apprendre plus de choses sur l'histoire du sortilège, pour quelles raisons il avait été inventé, quels en étaient ses usages les moins courants, quelles étaient les limites de cette intervention, sa durée temporelle. Bref tout ce qui était en quelque sorte superflu pour un autre étudiant. De plus Gedeon n'était plus lui même depuis l'attaque du train, le statut d'otage devait lui aussi le rendre plus morose. Cependant il lui arrivait encore d'avoir un éclair de sociabilité, ce qui n'était pas le cas de Carter en temps normal, autant dire qu'hormis ses proches ou les étudiants qui en valaient la peine, le jeune Lannister était une tombe.

Carter s'était décidé à aller chercher Gedeon dans la salle commune, car ce dernier n'était pas vraiment dans ses grands jours, il le trouva dans un semblant de conversation. Après un signe de tête de sa part ils se mirent en route, bien sur comme à son habitude, Carter serait en avance, au cas ou il y aurait un changement de salle de dernière minutes. Bien que la botanique, hormis les serres il était rare qu'on s'aventure autre part, même pas la forêt interdite. Peut-être que la directrice n'était pas assez omnisciente que pour avoir des yeux partout. En chemin il virent une fille dormir contre un arbre, un rapide coup d'oeil à son écusson bleu lui permit de tirer la conclusion que c'était une Serdaigle, dans l'état elle ne semblait pas vraiment être une bestiole de compétition dans les études, les Serdaigles ressemblaient de moins en moins à des foudres de guerre. Le professeur arriva, Carter ne fut pas surpris de voir un nouvel enseignant arriver, la directrice avait taillé large dans ses collègues... Quelle idiote pensa Carter, de moins en moins d'adepte à la cause de Mervyn étaient dans les couloirs du château. Il chassa cette mauvaise pensée de ses réflexions.

Le professeur ouvrit la porte de la serre et laissa entrer les élèves à sa suite, elle commença par le dialogue qui étaient répété d'une année sur l'autre par les professeurs, cela pouvait paraître étrange à cette époque de l'année, mais les sixièmes avaient leur premier cours de botanique depuis la rentrée. Quelques mots interpellèrent Carter, mais avant tout celui de récompense, Carter aimait ça. Même s'il pouvait se l'offrir sans aucuns problèmes, ce n'était pas une question de moyens, mais de désir. Elle continua et Carter resta plus attentif, ne sachant pas si des informations primordiales sur la récompense allaient suivre. Il fut extrêmement déçu par le contenu.

Maintenant, passons à votre présentation. J'ai le dossier de chacun de vous mais ce sont vos précédents professeurs qui les ont remplis. Là, je veux que ce soit vous qui me disiez exactement pourquoi vous êtes là, quelle note vous avez obtenu en B.U.S.E , ce que vous pensez de la matière, ce genre de choses. Soyez honnêtes, ça me permettra de mieux cibler vos attentes et d'adapter mes méthodes pour que vous puissiez progresser tout au long de l'année. On commence par le premier rang.

Ces camarades passèrent avant lui, il sourit lorsque Zéphyr leur rappela la course l'an dernier vers l'infirmerie. Cependant il ne laissa pas échapper le ricanement qui manquait de lui sortir de la bouche. La fille qui dormait, Summer ne semblait pas savoir aligner deux mots, quelques autres élèves passèrent, Gedeon lui ne prit pas de gants pour dire ce qu'il pensait de la matière. Ce fut au tour de Carter de prendre la parole.

- Carter Lannister professeur, j'ai hérité d'un E lors de mes B.U.S.E. ce qui est loin de me satisfaire. Mais ne pensez pas pour autant que j'ai chômé pendant les vacances, je me suis remis à niveau et j'espère bien le démontrer cette année...

Carter n'avait pas envie de s'étendre sur le sujet, il comptait bien montrer au professeur qu'elle n'avait rien à lui apprendre de plus qu'il ne savait déjà. Ses livres théoriques avaient déjà été lu entièrement et les annotations faites, et que le meilleur gagne pensa-t-il.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 24 Oct 2011 - 14:58

    Depuis quelques jours qu'elle était de retour à Poudlard, Ashley n'avait pu voir autre chose que les murs de l'infirmerie et le visage - aussi beau soit-il – d'Evoline, l'infirmière de l'école et accessoirement, son amie. Si les lits sont confortables et si la nourriture est on ne peut plus satisfaisante – elle est toujours faite par les elfes ne l'oublions pas – la Gryffondor avait besoin de sortir de cette pièce. Elle avait besoin de voir des gens, des vrais non estropiés ou blessés ou malades. Elle avait besoin de retrouver sa salle commune et ses amis – qui certes venaient quand même la voir, mais l'infirmerie est loin d'être LE lieu de rencontres – mais plus important encore, elle avait besoin de reprendre les cours.

    C'était une amélioration, elle n'était plus à Sainte Mangouste, elle n'était plus dans le coma et elle pouvait à présent marcher normalement, mais à 16 ans, en étant adolescent, il est impossible de pouvoir rester immobile. La préfète dut donc lutter longuement contre Evoline pour pouvoir enfin, retourner en cours. A la seule condition qu'elle revienne immédiatement si il y avait un soucis. Les tableaux et les professeurs avaient été avertis. Si Ashley venait à se sentir mal, à devenir pâle, à serrer les dents... elle devait être remontée à l'infirmerie, immédiatement.

    Il était à présent midi et mini Lakefield n'eut à faire qu'un seul voyage au pays d'Evoline pour réouverture d'une cicatrice. Vilaine cicatrice qui traversait son dos, due à l'effondrement du train sur sa pauvre petite personne. La lutte pour continuer sa journée fut acharnée. Cris, pleures, plaintes... un vrai bain de sang. Ce n'est que parce qu'elle n'en pouvait plus que celle qu'elle considérait comme une mentor avait accepter de la laisser filer. Lentement, mais sûrement, Ashley s'assit à la table des Gryffondors. Les couloirs étaient toujours aussi bondés, peu importe si les Ombres n'étaient plus de la partie... enfin, la moitié d'entre eux tout du moins, aussi devait-elle faire attention à ne pas se faire bousculer. Qui a dit qu'elle n'écoutait pas les instructions de Maman² ?

    Sous le regard inquiet de Cléia-Nora et sous le regard furieux de Johanna, elle commença à manger. Les choses étaient loin d'être parfaites dans leur couple, mais au moins elles se parlaient. Le seul problème d'Ashley était que son humeur se dégradait. Autour d'elle, tout le monde marchait, tout le monde respirait, tout le monde allait bien et elle... elle avait été à deux doigts d'y passer. A deux doigts de ne plus jamais rire ou voler et ça … elle n'arrivait pas à l'accepter. Manquer de mourir pour une cause perdue d'avance. Manquer de blesser sa famille et Joe au plus haut point pour quelque chose qu'ils ne conquéraient jamais, elle ne pouvait pas le comprendre. Ses doutes la bouffaient de l'intérieur et devenaient de plus en plus difficiles à cacher. Sourires crispés, remarques acerbes, elle n'était plus que l'ombre d'elle-même et ses plus proches amis le remarquaient. Les yeux baissés sur son assiette, Ashley gardait le silence et attendait que les regards cessent. Ses amies ne tardèrent pas à quitter la Grande Salle et la préfète fut enfin seule. Les septièmes années recommençaient les cours une heure avant elle et la terreur s'installa au creux de son estomac. Prise de nausée, la Gryffondor repoussa son assiette et tenta tant bien que mal de retenir ses larmes. D'ici un an Ashley serait seule à Poudlard. Cléia-Nora partiraient vivre ses rêves et Johanna l'oublierait certainement tandis qu'elle... elle serait toujours enfermée entre quatre murs, bouffée par la peur et les doutes. La vie n'était plus ce qu'elle était et Ashley ne désirait à présent qu'une chose : retourner deux ans en arrière, quand tout allait encore bien, que tout le monde souriait, qu'elle était encore amie avec Callista, qu'elle cachait encore ses sentiments pour Joe, qu'elle se chamaillait pour de la bouse de dragon avec Joseph... Oui Ashley ne rêvait plus que des temps perdus qu'elle ne retrouveraient certainement jamais. Le Lord n'était peut-être pas un homme au coeur tendre, mais au moins, elle avait été heureuse.

    Le visage fermé, Ashley finit par prendre la direction des Serres. Le dos droit à cause de sa blessure, la jambe droite trainant derrière elle – les médecins lui avaient dit que son boitement cesserait avec le temps – les yeux complètement éteints, elle attendit avec les autres de son année que le professeur daigne enfin se montrer. Le sac qu'elle ne pouvait pas porter sur le dos pendait lamentablement de sa main et trainait au sol sans que cela ne la dérange. Une fois prise dans son tourbillon de pensées moroses et douteuses, il était difficile de l'en sortir. Les cours étaient sûrement la seule chose qui lui maintenait la tête à la surface de l'eau. En dehors de cela, elle coulait. Même la présence rassurante de sa petite-amie ne lui faisait plus rien ressentir, mis à part une culpabilité telle qu'elle en avait envie de pleurer.

    Eireann Callaghan... professeur. Si elle l'avait pu, Ashley aurait ri. Lueur de vie absente dans ses yeux, la préfète écoutait tout de même, le même blabla habituel de tout début d'année. Ce qui la fit éclater de rire cependant, c'est les regards et la nervosité des autres alors qu'ils devaient prendre la parole pour seulement quelques secondes. Ils avaient peur de parler devant un professeur ? Ils avaient peur de bafouiller et de se taper la honte devant les autres ? Où avaient-ils vécus ces derniers mois ? Dans une cave en Antarctique ? Son amertume lui brûlait la gorge, mais elle garda le silence, se contentant de subir les regards des autres élèves, outrés qu'elle rit dans une telle situation. Zéphyr, connard ambulant était le plus ridicule de tous... elle ne manquerait pas de le faire payer pour ce qu'il avait fait à Cléia-Nora. Perdue dans ses idées et son fantasme de revanche, elle ne vit pas les autres passés. C'est lorsqu'un Serpentard qu'elle avait du croiser plusieurs fois en cours prit enfin la parole qu'elle se souvint d'où elle était. Un lèche-cul de sang-pur sans aucun doute, vu le ton de sa voix.

    Avec un soupir, la gryffondor leva enfin la tête et croisa le regard d'Eireann une fraction de seconde avant de poser ses yeux marrons sur les feuilles posées sur le bureau du professeur.

    « Ashley Lakefield, j'ai eu un E aux BUSES. Je suis là parce que j'aime la matière et que je veux devenir médicomage. »

    Il y a quelques mois, tout le monde aurait pu entendre la passion, la motivation qui berçait la préfète depuis son plus jeune âge. A présent, l'on n'entendait plus rien que la monotonie, la seule défense qu'elle eu put mettre en place pour cacher sa peur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 24 Nov 2011 - 15:09

Eireann écouta les élèves attentivement et ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel au moins six fois... Pourquoi avait-elle accepté ce job ? Non mais franchement ? Est-ce que c'était vraiment plaisant d'enseigner une matière à des petits cons qui étaient persuadés de tout savoir sur tout ? Est-ce que c'était utile de s'emmerder à préparer des cours intéressant et utiles pour des élèves qui n'aimaient pas ça et qui avaient continué la matière pour faire joli sur le CV ? L'irlandaise avait repéré quelques têtes à tailler, voilà le bilan de ces présentations. Elle avait bien remarqué Lakefield, cette petite gryffone qu'elle appréciait et avec qui elle avait eu le plaisir (enfin presque) d'accomplir une mission pour l'Ordre. Elle repéra Summer, petite serdaigle qui semblait avoir toutes les qualités requises pour cet enseignement : la Botanique, c'était comme les bébêtes chères au coeur d'Eireann, ça demandait de la patience, de l'envie et on était toujours récompensés par le résultat, la serdaigle l'avait compris. Deux des serpentards en revanche allaient devoir s'accrocher : en fidèles serpents, ils étaient fiers d'eux-mêmes et vantards même. Eireann détestait ça. Elle allait leur faire gentiment comprendre que la Botanique, ça n'était pas un cours pour faire mumuse et qu'un E au B.U.S.E. n'avait rien d'exceptionnel pour qui aimait et travaillait la matière. Les choses n'allaient pas être faciles mais Eireann avait déjà dressé bien pire comme sales bestioles, alors quelques élèves n'allaient pas lui faire peur, bien au contraire. Et quand on avait un petit frère tel que Ciaran, on était armé pour tout supporter. Et surtout, quand on avait soi-même fait les quatre cents coups en étant étudiants, on savait tout déjouer. Absolument tout. Elle s'approcha du premier rang et toisa un à un ses élèves.

Elle afficha alors un regard mi-amusé, mi-méprisant : tous des pseudos rebelles qui pensaient tout savoir de la vraie vie... Qu'ils profitent du peu d'innocence qu'on avait bien voulu leur laisser, qu'ils profitent... Après, les choses n'étaient plus jamais les mêmes. « Je vois qu'on a un peu tous les spécimens réunis dans ce cours. Avant toute chose, il va falloir bien comprendre que vous n'êtes pas ici pour parader, glander ou faire je ne sais quoi encore. Vous êtes ici pour travailler, pour apprendre et pour exceller. Si vous ne vous sentez pas à la hauteur, c'est le moment de prendre la porte et de consacrer plus de temps à d'autres matières. » Elle attendit quelques secondes. Personne ne se leva. Pour le moment en tout cas. « Maintenant, sachez que ma spécialité tourne autour des créatures magiques et non de la botanique : il me sera plus facile de vous apprendre comment ça fonctionne dans cette serre plutôt que de vous apprendre les rudiments de la botanique. Seulement, ma façon de faire pour vous recadrer risque de vous surprendre alors je vous conseille de ne pas me pousser à en arriver là. » Nouveau regard. Elle sentait bien que certains chercheraient à la tester. Dommage pour eux, elle n'était pas d'humeur et ne le serait sûrement pas de toute l'année. Elle avait perdu le job de sa vie et se retrouver ici, à Poudlard, alors ils n'avaient pas intérêt à trop l'emmerder. « Pour tous ceux qui ont eu un E, sachez qu'en sixième année, ça équivaut à un P. J'ai vu les sujets des épreuves de l'an dernier et franchement, je ne vais pas vous féliciter pour cette note. Il va falloir travailler pour réussir cette année et l'année prochain. Me suis-je bien fait comprendre ? »

Elle alla s'asseoir derrière le bureau et elle prit ses notes, ses bouquins, son air sérieux et intransigeant par la même occasion. « Est-ce que l'un de vous peut me dire ce qu'il sait du programme de cette année ? Est-ce qu'on autre pourrait me citer deux ou trois plantes du programme ? Est-ce que l'un d'entre vous a seulement lu ses bouquins ? Qui peut me dire quel est le but ultime de cette année en botanique ? »


HRP : Il y a suffisamment de questions pour que chacun puisse répondre quelque chose d'utile. Creusez-vous les méninges !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Lun 5 Déc 2011 - 1:49



Summer trouva déplaisant l'attitude de ses compatriotes. Pourquoi avaient-ils pris la peine de se lever ce matin-là, si ce n'était que pour chialer sur le cours ? Elle trouvait cela déprimant... Mais bon. La prof en avant semblait bien sévère, et savait où elle s'en allait. Il ne faudrait pas traîner de la patte dans son cours... Un E est égal à un P cette année... Summer avala sa salive. Elle avait travaillé en défoncée pour avoir cette note... Elle fera donc de gros efforts, se dit-elle.

— Est-ce que l'un de vous peut me dire ce qu'il sait du programme de cette année ? Est-ce qu'on autre pourrait me citer deux ou trois plantes du programme ? Est-ce que l'un d'entre vous a seulement lu ses bouquins ? Qui peut me dire quel est le but ultime de cette année en botanique ?

Bien sûr que Summer avait lu les bouquins, cela allait de soi. Mais elle se doutait bien que ces foutus Serpentards n'en avaient rien fait. Elle sortit, sur le coin de son bureau, son exemplaire de Mille herbes et champignons magiques revisités, ainsi que son autre livre Guide des Plantes Exotiques, pour montrer qu'elle les avait bien avec elle. Summer regarda ensuite autour d'elle, et personne ne semblait bouger, c'est alors qu'elle leva la main, et pris la parole.

— Bien... Je sais... ou plutôt je crois que nous allons parler des plantes exotiques que nous ne retrouvons pas à l'état sauvage sur notre continent...

Summer était facilement impressionnable par les professeurs... Sauf son manque de ponctualité, elle faisait tout pour leur plaire. Le but n'était pas d'avoir de meilleures notes dans les cours, non, ça, elles allaient les chercher en bossant en débile dans les périodes d'examen. Non, elle avait ce besoin d'être acceptée par tout le monde. Les quelques mauvaises relations qu'elle avait, elle les avait bien choisies.

Elle lâcha un regard à Zéphyr, elle était bien curieuse de voir sa réponse. Serait-elle encore empreinte de cynisme ou bien d'impétuosité ? Peut-être daignera-t-il répondre quelque chose qui a du bon sens... Bref, Summer, se sentait mal à l'aise en ce moment : pas de lien avec la prof en avant, tout le monde qui semblait détester la matière, et Zéphyr qui... faisait du Zéphyr.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 18 Déc 2011 - 18:49

Ce fut avec un enthousiasme assez mitigé que se réveilla notre chère pouffy. Bien que la nuit fut courte, elle n'éprouvait nullement le besoin de dormir davantage et se leva de bonne heure. Ce n'était pas exceptionnel. Toutes les filles de son dortoir savaient que Tessa traînait rarement au lit. Elle excellait désormais dans l'art de se préparer sans réveiller personne et de filer en catimini. Ses yeux s'ouvrirent lentement, luttant pour s'extirper des dernières bribes de brouillard ensommeillé. S'étirant tel un chat, la brunette pensa soudain à son premier cours de botanique qui avait lieu cet après-midi. Elle ne put empêcher une certaine appréhension lui nouer l'estomac pour quelques secondes. De nombreuses questions l'assaillaient concernant leur nouveau professeur. Devait-elle le craindre ? Tess était plutôt du genre à tout vouloir contrôler et ne pas savoir ce qui allait advenir de sa journée la mettait mal à l'aise. Ceci dit, elle tenta de faire abstraction de ses doutes en enfilant son uniforme, brossant ses longs cheveux bruns et fourrant dans son sac de cours tout ce qui pourrait lui être utile (et même ce qui ne l'était pas). Elle décida d'attendre dans la salle commune des jaunes et noires l'heure du petit déjeuné et prit son exemplaire du Guide des plantes exotiques. La jeune sorcière, en élève consciencieuse, l'avait déjà lu deux fois durant les vacances d'été. Mais il était toujours bon de se rafraichir la mémoire. Le temps passa vite mais elle dû demeurer là un petit moment puisque ce fut les bruits des conversations des poufsouffles en direction de la Grande Salle qui la sortirent de la définition de la Mimbulus Mimbletonia.

Elle ferma son bouquin et suivit la foule des élèves affamés. Tessa ne mangeait jamais le matin Elle se contentait la plupart du temps d'un verre de jus de citrouille qui lui donnait des vitamines pour le reste de la journée. Elle eut donc terminé assez vite et se dirigea vers son premier cours de la matinée: Sortilège. Appréciant particulièrement cette matière, il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour comprendre l'exercice et le réussir. Elle s'entraîna encore ensuite jusqu'à la fin du cours. L'heure du repas approchant, les élèves de sa classes étaient tous plus excités les uns que les autres. Mais Tess n'avait pas faim. Elle se dirigea donc immédiatement vers les serres, croisant au passage la classe qui venait d'en sortir, et s'installa à proximité de l'entrée afin de poursuivre son volume. Heureusement qu'elle avait pensé à bien se couvrir. L'hiver arrivait à grand pas et la température ambiante ne donnait pas très envie aux jeunes sorciers de s'attarder à l'extérieur. A moins que ce ne soit Tessa qui était frileuse. C'était d'ailleurs fort possible. Elle avait bien fait attention de ne pas rester devant l'entrée. Elle ne tenait pas à se faire remarquer dès le premier cours. Même si généralement elle aimait que ses capacités soient reconnue, se mettre en avant était la dernière chose à laquelle pensait miss Lawrence.

Les heures défilèrent et les premiers élèves de 6ème année vinrent se poster devant la porte. Lorsqu'elle fut certaine qu'un nombre suffisant s'y trouvait, elle les rejoignit à son tour, attendant silencieusement l'arrivée du professeur. Celle-ci se montra d'ailleurs pile à l'heure et les fit pénétrer à l'intérieur. Tess ne put contenir un certain soulagement de se retrouver au chaud. Elle s'installa au deuxième rang. Ni dans les derniers parce qu'elle n'aimait pas ça, ni trop près afin de rester discrète. Miss Callaghan commença à parler de récompense et l'on pouvait voir que plusieurs élèves s'intéressaient tout particulièrement à cette partie du discours, ce qui fit sourire la jeune fille. La jeune femme ne semblait pas si terrible, et les craintes de la brunette se calmèrent quelque peu. Puis vint le moment des présentations. Cela ne lui plaisait pas beaucoup. Elle attendit son tour et se leva, comme tout le monde.

"Je m'appelle Tessa Lawrence. J'ai obtenu un E à mes BUSES mais je vais essayer de m'améliorer. Si je suis ici c'est que j'aime apprendre et que je pense que la Botanique peut toujours être utile. Seulement s'il y a quelque chose qui peut m'handicaper pendant cette année, c'est certaine mon manque de patience. J'aime quand tout est réussi du premier coup.Voilà."

Cependant, elle se connaissait. Même si la patience et la minutie n'étaient pas spontanée chez elle, Tessa pouvait travailler ces aspects et parvenir à s'améliorer. Elle en était sure. Aussi se rassit-elle et continua-t-elle à écouter ses camarades en prenant des notes mentalement. C'était une habitude. Elle aimait savoir à quoi s'attendre si elle se retrouvait face à l'un deux. Ce qu'ils disaient, et mieux encore la manière dont ils le disaient, donnait beaucoup de détail sur ce qu'ils étaient. Et cela même malgré eux. C'était donc toujours intéressant. La professeur calma tout desuite l'enthousiasme de certain en leur assurant qu'un E ne suffirait pas cette année. Il faudrait redoubler d'efforts pour se maintenir à un niveau convenable. Si Tess ressentit un petit instant de panique, elle ne le montra pas. Elle ferait ce qu'il faudrait pour avoir de bonnes notes dans cette matière. Puis miss Callaghan posa quelques questions. La brunette laissa une serdaigle répondre en premier, ne voulant pas paraître trop sure d'elle. Elle sortit ses livres et de quoi écrire, puis leva une main qu'elle essaya de ne pas montrer hésitante.

"En plante exotique, il y a la branchiflore issu du bassin méditerranéen et euh ... le Mimbulus Mimbletonia qui vient d'Assyrie."Dit-elle en se remémorant ce qu'elle avait lu dans son livre. " La première, lorsqu'on l'avale, permet de respirer sur l'eau durant environ une heure. Elle fait pousser des branchies et des mains et des pieds palmés au sorcier. L'autre est une plante rare qui éjecte de l'empestine lorsque l'on touche ses pustules."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 22 Déc 2011 - 13:48

Carter avait été attentif depuis le début du cours et pour ne pas changer de la rengaine habituelle de chaque professeur, ces derniers allaient exigé un travail acharné car le précédent était mauvais. La classe était à un niveau sous terre concernant les connaissances de la botanique et le comble c'est que cet enseignant s'y connaissait plus en créatures magique qu'en "jardinage". Bref encore une incompétente qui essaye de masquer ses lacunes par une agressivité, somme toute déplacée, étant donné le calme qui régnait dans la serre. Certes certains, dont Carter, avaient été quelque peu insolent, mais rien de bien méchant en soit. Tout élève digne de se nom doit tester les limites de son enseignant, il est révélateur de sa personnalité et des choses qu'ils ont à leur apporter. Visiblement cette Eireann Callaghan était le genre d'individu à appliquer la recette suis ou crève, il avait donc été judicieux de prendre un peu d'avance sur le programme en lisant les ouvrages qui avaient été recommandés.

A la suite de quoi elle enchaîna sur plusieurs questions, quelques élèves avaient répondu avant Carter, casse ne la tienne une question est une question. Le vert et argent n'appréciait pas trop le ton que cette femme avait employé, une sang basique n'avait pas à parler à un être supérieur, comme l'était Carter, de cette façon. Ce n'est pas parce que tu es sous le protectorat de Poudlard et de cette harpie de directrice que ça te donne le droit d'être si condescendante, pensa le serpentard. Un sourire assez faux s'étira doucement sur les lèvres de Carter, il avait choisi sa question.


- J'ai lu les deux ouvrages que vous nous avez choisi professeur.

Voilà une question avait été posée, Carter y avait répondu. Le contrat était rempli, on ne pourrait pas lui faire de reproche. Il avait participé au cours, Eirann était peut-être le professeur. Lui serait l'élève assidu qui écoutait tout ce qu'elle pourrait dire, et répondrait à ses questions de la façon le plus concise qui soit. Pas la peine de s'étirer sur des inepties ou encore de prendre la parole sans être certain de ce qu'on avance comme avaient pu le faire Tessa ou Summer. Le vert et argent avait déjà un a priori sur le professeur de botanique et les deux intervention de cette dernière ne firent que le conforter dans son opinion.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 13 Fév 2012 - 17:32

Eireann put voir tout l'éventail des élèves dans ces seules premières questions : les timides, les je-m'en-foutiste et les motivés. Au moins, elle avait déjà un bel aperçu de l'année à venir. Elle ne comptait pas perdre de temps avec les réfractaires : ils étaient en sixième année et devaient forcément savoir qu'ils jouaient leur avenir cette année aussi. Pour ceux qui n'avaient pas peur du retard, tant mieux : elle les laisserait faire leur train en s'amusant à les sanctionner pour leur inactivité. Les autres, elle les pousserait à se dépasser parce qu'ils le méritaient.

Elle avait attentivement écouté ses élèves et avait été agréablement surprise de voir que certains s'étaient réellement creusés la tête.« Et bien mesdemoiselles, merci beaucoup pour vos réponses. Miss... » Eireann regarda sa liste d'élève avant de relever le menton « Carrow vous faite gagner 2 points à votre maison, vous en faites gagner 5 à la vôtre Miss Lawrence. » Même si Eireann était une ancienne poufsouffle, elle n'avait pas besoin de favoriser sa maison : la jeune Tessa Lawrence semblait travailler dur pour l'honorer seule. Eireann en était fière. Elle avait aimé plus que tout être chez les jaunes, se battre à leurs côtés pour gagner les coupes. Elle avait aimé cette époque et il fallait que ces jeunes en profitent.

« Monsieur Lannister, en ayant lu les deux ouvrages, vous auriez du être capable de répondre comme vos camarades, vous ne croyez pas ? Disons que vous avez été galant en ne voulant pas leur voler la vedette. Vous pourrez faire mouche aux prochaines questions. » Eireann commença alors à leur parler des définitions de plante exotique, de la limite qu'il fallait donner à tout ça. « Je travaille beaucoup sous forme de projet et nous tenterons ensemble de faire croître des plantes qui techniquement ne devraient même pas survivre sous ces serres. Tiens, voilà, chacun d'entre vous doit me citer un facteur qui fait qu'une plante exotique peut ou ne peut pas survivre dans le parc du Château. »

Elle scruta la salle. Ils devaient tous avoir une réponse à lui fournir, ce n'était pas bien sorcier. Il suffisait d'avoir lu le programme ou d'avoir un peu de jugeote. Même les plus démunis mentalement parlant devraient pouvoir trouver de quoi répondre : Eireann était en train d'offrir gracieusement des points aux maisons de Poudlard... Elle cherchait surtout un moyen de les motiver, de les secouer et d'en faire de véritables botanistes en herbes (pour ne pas faire de mauvais jeu de mots).
Elle voulait que sa nouvelle carrière soit une réussite pour pallier au manque... Ses bébêtes lui manquaient, ses collègues lui manquaient, sa vie d'avant lui manquait... Elle devait tenir bon et pour ça, il lui fallait des élèves motivés.

-2 pts pour chaque personne n'ayant pas répondu au tour (Zéphir & Ashley, Gedeon n'existant plus)
Ce qui nous donne côté points
20 pts pour les bleus
10 pts pour les jaunes
10 pts pour les verts
8 pts pour les rouges

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashley M. Lakefield
Messages : 3071 Crédits : avatar Shiya. ; sig : Chieuze & Tumblr & Shy'm
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : 7ème année à l'institut POTTER
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Gryffondor


Rapeltout
Patronus : Elle n'a encore jamais réussi à produire un patronus corporel, mais si elle y arrivait un jour, il prendrait la forme d'un aigle
Epouvantard : Johanna morte
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 13 Fév 2012 - 22:08

    S'il y avait quelque chose à savoir à propos d'Ashley Lakefield, c'était qu'elle était très difficilement surprise. Dans sa vie d'étudiante, dans sa vie de Gryffondor et surtout de préfète, elle en avait vue de toutes les couleurs. Particulièrement avec Cléia-Nora. Ce cours de botanique s'annonçait banal, avec les intellos qui répondent aux questions posées par le prof et les petits cons qui veulent faire leur intéressant, genre Lannister. Mais Ashley était scotchée par la réponse du Serpentard. Tellement perplexe qu'elle en avait oublié de répondre aux questions. Questions auxquelles elle avait les réponses. Réponses qui lui importaient peu à présent.

    Elle avait lu les manuels. Elle les avait lus, elle les avait dévorés, elle les avait appris, elle les connaissait. Mais montrer qu'elle était aussi travailleuse qu'un Serdaigle ne l'intéressait plus. Son travail scolaire lui était toujours aussi important, mais elle ne désirait plus se mettre en avant et ce, peu importe où elle se trouvait, en cours, en famille, entre amis, en mission ... c'était fini. Vu le nombre de participants cette année, cependant, elle se devait de participer, au moins pour tenter de rafler quelques rubis pour les Gryffondor qui en avaient sérieusement besoin. Sa surprise lui fut fatale. La seule chose positive était qu'à présent, elle savait que les sangs-purs savaient lire et n'avaient pas besoin de demander à leurs elfes de le faire pour eux. Riez, mais ils en seraient tout à fait capable ces idiots. Regardez-moi je suis un sang-pur, supérieur à vous. Mais je sais pas faire la cuisine ou lavez mes fringues. C'était ça, être un sang-pur et ça ne donnait pas envie. C'était limite s'il ne fallait pas leur tenir la fourchette pour qu'ils mangent. Bientôt leurs capacités cognitives resteraient au stade du développement, comme celles des bébés, à crier areuh areuh pour demander qu'on leur paye attention.

    « Je travaille beaucoup sous forme de projet et nous tenterons ensemble de faire croître des plantes qui techniquement ne devraient même pas survivre sous ces serres. Tiens, voilà, chacun d'entre vous doit me citer un facteur qui fait qu'une plante exotique peut ou ne peut pas survivre dans le parc du Château. » Avec un soupir, la Gryffondor, avachie sur sa chaise, leva la main une fraction de seconde, histoire d'indiquer qu'elle allait prendre la parole. Son bouquin était ouvert devant elle, mais elle n'y avait même pas jeter un coup d'oeil. Pas besoin de chercher dedans une réponse qu'elle connaissait depuis le début de sa scolarité. « Le froid, la lumière, les plantes autours qui pourraient être parasite et la qualité de la terre. Bien qu'on puisse utiliser des potions nutritives pour l'améliorer provisoirement. » Une fois sa courte contribution au cours finie, elle inspira et se redressa. Son dos la faisait souffrir, mais elle gardait le même visage inexpressif qu'elle arborait depuis quelques temps. Pas question de montrer à nouveau sa faiblesse à qui que ce soit, pas même à Callaghan.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mer 15 Fév 2012 - 5:15



— Carrow vous faite gagner 2 points à votre maison, vous en faites gagner 5 à la vôtre Miss Lawrence.

Summer sourit légèrement, puis continua à écouter. Pour elle, ce n'était pas bien dur ce genre de question, il ne fallait que faire ses lectures. Et puis, c'était une matière qui lui plaisait particulièrement. Elle jeta un regard en arrière d'elle, étant à la première : les gens ne semblaient pas particulièrement enthousiasme. Elle trouvait cela bien triste, mais c'était souvent le cas dans les salles de classe. (Bien qu'ici, on parle plutôt d'une serre...) Elle reporta son attention à l'avant de la classe, pour écouter ce que le professeur avait à dire.

— Je travaille beaucoup sous forme de projet et nous tenterons ensemble de faire croître des plantes qui techniquement ne devraient même pas survivre sous ces serres. Tiens, voilà, chacun d'entre vous doit me citer un facteur qui fait qu'une plante exotique peut ou ne peut pas survivre dans le parc du Château.

« Cool ! » se dit notre Summer nationale. Elle tenta toutefois de cacher son enthousiasme, tout d'un coup gênée d'aimer cette matière. Elle était du genre à assumer ce qu'elle aime habituellement, mais l'atmosphère de la classe était si froide qu'elle ne se sentait pas libre d'exprimer un tel engouement pour la matière. Elle se mit toutefois à penser à la question qu'Eirianne venait de poser. Ahsley répondit plutôt rapidement, mais Summer avait des choses à ajouter.

— La zone de rusticité est un facteur majeur. Certaines plantes poussent uniquement en zone 1, qui est plus rigoureuse et plus haute en altitude, et d'autres en zone 8 qui est plus clémente et plus basse en altitude.

Summer n'avait pas levé la main, c'était sorti plus vite que sa tête n'avait résonné. Summer savait que ce critère fonctionnait sur toutes les plantes du monde, pas juste celles qui sont utilisées pour les potions. Elle espérait que la réponse soit considérée comme pertinente, car elle s'appliquait à plus large qu'uniquement le sujet de la question. Summer s'empressa ensuite d'aller vérifier la véracité de sa réponse dans son livre, simplement pour se vérifier.

Il faisait de plus en plus chaud dans la serre, Summer commençait à être moins confortable. Elle se demandait si c'était simplement parce qu'il y avait beaucoup de personnes dans la serre, ou bien parce que le chauffage venait de commencer à réchauffer la place. Cette dernière enleva une couche de vêtement, et se retrouva en chemise à manche courte.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mer 15 Fév 2012 - 15:30

Tessa était une excellente élève. Elle se donnait les moyens de réussir en passant des heures à travailler, en apprenant par cœur la plupart des ouvrages qu'elle consultait et en s'exerçant dès que possible. Elle n'excellait pas particulièrement en botanique, mais elle avait de la volonté et du courage. Répondre aux questions était facile lorsqu'il s'agissait de réciter ce que l'on avait appris. Elle donna donc une réponse tout ce qu'il y a de plus conventionnelle à Miss Callaghan. La jeune sorcière ne cherchait pas particulièrement à se faire remarquer. Tant que son professeur voyait qu'elle travaillait, le reste lui importait peu. Elle ne faisait que noter mentalement les réponses de ses camarades, et remarqua quelques têtes brulées. Ce genre de comportement provoquait généralement deux sortes de réactions chez elle. Premièrement, un profond agacement. Elle prenait cela pour un manque de respect. Ce n'était pas très intelligent. Juste une manière de se faire remarquer. Et pourtant, c'était ces mêmes personnes qui traitaient les gens comme elle d'intello prêt à tout pour avoir les bonnes grâces du professeur. Quelle ironie ! Cela l'amusait aussi. L'autorité était quelque chose qu'elle supportait parce qu'elle n'avait pas le choix et parce qu'elle ne connaissait rien d'autre. Les insolents avaient réussi à s'en affranchir. D'un certain côté, même si Tessa ne l'avouerait jamais, elle les admirait.

Miss Callaghan les remercia pour s'être donné la peine de participer à son cours. Elle accorda 5 points aux pouffy, ce dont l'adolescente fut très fière.Cette dernière hocha la tête en guise de remerciement. Inutile de fanfaronner, ce n'était pas son truc. En revanche, lorsque le professeur n'hésita pas à clouer le bec de Lannister, un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Elle éprouvait un plaisir sadique à voir que ce serpentard récoltait la monnaie de sa pièce.

"Je travaille beaucoup sous forme de projet et nous tenterons ensemble de faire croître des plantes qui techniquement ne devraient même pas survivre sous ces serres. Tiens, voilà, chacun d'entre vous doit me citer un facteur qui fait qu'une plante exotique peut ou ne peut pas survivre dans le parc du Château."

Pour une fois, c'était le genre de choses qu'elle trouvait très intéressantes. Après tout, c'était comme un genre de défit, et en grande battante et compétitrice, Miss Lawrence adorait ça. Elle se mit à réfléchir aux facteurs qui favoriseraient ou empêcheraient la croissance de plantes exotiques. Il y en avait plusieurs évidents. Ne voulant pas prendre la parole tout de suite, elle écouta les réponses très censées de deux jeunes fille qu'elle connaissait seulement de vue, puis leva la main afin d'apporter quelques précisions à leurs dires.

"Il y a des facteurs météorologiques et climatiques comme la température, le lumière et l'humidité. Il y a aussi l'influence physico-chimique du sol, celle de l'exposition et de l'altitude et enfin l'influence réciproque des végétaux entre eux. Bien sur, tout cela peut être arrangé par des formules ou des potions."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Ven 2 Mar 2012 - 22:20

L’heure de mon cours de botanique approche à grands pas, mon sac sur l’épaule et mes livres dans ce sac, je me dirige vers les serres. Cette année on change de professeur. Je me demande quelle sorte de professeur la directrice nous a trouvé. Une chose est sur, ce professeur ne fait pas partie de l’ombre de la rose noire. Le nettoyage qui a été fait à cette rentrée dans le corps électoral n’est un secret pour personne. Deux livres nous on été données à lire, je les ai feuilletés et j’ai lu ce qui m’intéressait. Je ne suis pas une grande lectrice et les vacances à mon avis ne sont pas faites pour travaillés. Mais une chose me trotte dans la tête depuis un moment. Depuis que j’ai vu le titre d’un de mes livres « Plantes exotiques », je redoute que l’on doive étudier une plante un peu trop vorace. Je tiens à mes dix doigts, ce qui est, avouons le bien plus pratique que de n’avoir que neuf ou huit doigts. Ce doute me vient de mes origines moldue, exotique va de pair avec carnivore et pourtant, depuis que j’étudie la botanique j’ai bien vu qu’il n’y avait pas besoin de se rendre à l’autre bout du monde pour manquer de se faire attaquer par une plante.

J’arrive dans la serre où se tient notre cours. Je suis toujours étonnée de voir comment les quatre maisons mais surtout les trois factions arrivent à se supporter au sein de l’école. Nous cachons tous notre secret, depuis la chute du Lord, notre monde est devenu un monde d’hypocrisie dont tout le monde s’arrange. Je m’installe à ma place non loin d’Ashley, ma camarade de Griffondor.

Notre nouveau professeur se présente puis c’est notre tour. Cette Callaghan nous attaque directement. Nos Effort Exceptionnelle que nous avons obtenue à la sueur de notre travail ne valent que des Piètres. Je fronce les sourcils. Cette prof, je ne suis pas prête de l’apprécier. Je ne suis pas sur que nous dévaloriser va nous aider à nous motiver. Mais comme on dit, chacun ses méthodes et c’est elle la prof. Elle pose des questions sur les livres. Je ne les ai pas lues en entier. Pas la peine de me faire remarquer je me fais discrète et puis une Serdaigle et une Poufsouffles sont la pour répondre aux questions du professeur. A la remarque de Lannister, un bref sourire apparait sur mon visage *Tu as perdu une occasion de te taire mon cher.*

Je travaille beaucoup sous forme de projet et nous tenterons ensemble de faire croître des plantes qui techniquement ne devraient même pas survivre sous ces serres. Tiens, voilà, chacun d'entre vous doit me citer un facteur qui fait qu'une plante exotique peut ou ne peut pas survivre dans le parc du Château.

Je n’ai plus le choix, il va falloir que je me creuse les méninges et que je trouve une réponse. Je laisse les autres parler, je veux être sur de ma réponse avant de me lancer. Avant de répondre à un professeur en cours, il y a toujours un moment d’hésitation, et si ce que je vais dire est faux ? Je chasse cette hésitation, après tout, je n’ai pas peur du ridicule mais je doute assez souvent de mes réponses. Je lève la main et enchaîne après Tessa

"Chaque plante possède un génome qui est adapté à un climat et à des caractéristiques différentes. Les conditions de vie du parc ne sont pas les mêmes que celles où vivent ces plantes ce qui rend leur survie ici difficile."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 4 Mar 2012 - 18:26

Eireann écouta attentivement les élèves qui avaient quelque chose de pertinent à dire, préférant occulter ceux qui semblaient se tenir là en touristes. Elle ne comprenait pas pourquoi certains continuaient à suivre des cours qui ne les intéressaient pas sachant qu'ils ne valideraient pas la matière à leur examen final... A moins de tricherie cautionnée... La sorcière compris alors que l'ascension de Kark au sien du Ministère allait avoir des conséquences à absolument tous les niveaux malheureusement. « Miss Lakefield, vous allez loin dans votre réponse mais c'est tout à votre honneur, vous faites gagner 5 points à votre maison. » Elle gratifia sa petite Lakefield d'un sourire qu'elle tenta de garder neutre. « Miss Carrow, parler de la rusticité du terrain est très judicieux. Vous citez un seul critère contrairement à votre camarade mais vous le développez et c'est une très bonne chose : 5 points pour votre maison. » Elle était fière de ses élèves même si elles ne les connaissaient pas encore. Elle se sentait bien, bien mieux surtout. « Miss Lawrence, même si vos réponses sont correctes, vous n'avez fait que répéter les réponses de vos camarades. Cependant, vos précisions méritent tout de même 3 points. » Eireann regrettait tout de même que les poufsouffles ne rivalisent pas plus que ça... « Miss Jones, je suis étonnée de vous voir aborder un point purement moldu... » Eireann avait toujours eu un léger penchant pour les études des moldus en ce qui concernait les sciences... Elle ne les comprenait pas forcément mais les aimait. « ... mais cela prouve votre intérêt pour la matière et votre ouverture d'esprit : 5 points pour votre maison. » Elle griffonna les points sur son calepin pour ne pas oublier d'aller les ajouter par la suite aux décomptes des sabliers. elle ressentit une certaine nostalgie en pensant à cette guerre des maisons qu'elle ne voyait plus que de l'extérieur...

Elle se dirigea ensuite vers son tableau et commença à le remplir tout en commençant un cours oral. « Nous allons donc commencer notre cours par l'analyse des paramètres à connaître pour pouvoir étudier le milieu de vie d'une plante. Chapitre I : Etude des paramètres. » Elle souligna son titre et se tourna vers ses élèves. « A Poudlard, nous avons des paramètres bien spécifiques. Notre climat est tempéré par rapport à la moyenne du climat Européen, nous bénéficions largement d'un courant chaud Atlantique pour ça. Sans ce courant, nos températures hivernales ne seraient jamais positives. Certes, nos hivers sont froids et enneigés, mais n'oubliez pas que nous n'avons pas de la neige de novembre mars mais plutôt de novembre à janvier voire février. Nos étés ne sont pas excessivement chaud avec une moyenne d'une vingtaine de degrés ce qui nous permet de cultiver des plantes habituées aux climats froids sans trop de contraintes. L'histoire géologique de l'Ecosse a aussi marqué la végétation : il ne faut pas croire que les pierres n'ont pas de rapport avec la Botanique : Miss Carrow a parlé de rusticité, Miss Lakefield de la qualité de la terre et la terre n'est autre que la roche qui a été érodée... Cette année vous donnera de solides connaissances en matière de sols, croyez-moi. » elle avait oublié à quel point elle avait pu aimer ça. Pourquoi avait-elle fini chez les créatures ? Sûrement parce qu'elle les avait aimées plus que les plantes, plus que la nature verte et parce que le boulot qu'elle avait obtenu au Ministère lui avait offert un paquet d'adrénaline. « D'ailleurs, saviez-vous - avant d'ouvrir vos bouquins - que la végétation actuelle était en fait toute récente à l'échelle de l'âge de notre monde ? Si on se rapporte à cette échelle, les plantes que nous connaissons ont environ un an ou deux ans à l'échelle humaine. Stupéfiant, n'est-ce pas ? Il existe un cycle de la Terre qui fait que les cycles biologiques - de la vie donc - sont eux aussi modifiés. La biologie est esclave de la géologie. Une éruption volcanique d'un super volcan peut entrainer l'extinction d'espèces par milliers. C'est d'ailleurs arrivé par le passé. Les plantes, comme les animaux, évoluent au fil du temps et de nouvelles espèces se créent sans cesse : ce sera votre programme de l'année prochaine. Seulement, il existe des plantes qui gardent un caractère archaïque car leur milieu n'a pas forcément beaucoup changé en plusieurs millions d'années. Nous avons un exemple flagrant ici, en Ecosse, avec la Forêt Calédonienne, du moins ce qu'il en reste : si les plantes non magiques ne datent pas de l'ère primaire, il faut savoir que trois plantes datent de cette aire, c'est à dire ont entre 300 et 400 millions d'années : la Silures qui date de la mise en place de la chaîne calédonienne, la Devonia qui date de la mise en place du climat tropical sur ce qui est aujourd'hui l'Ecosse et enfin le Rubeus qui s'est développé à partir des terres issues de l'érosion de la chaîne calédonienne. La Silures et la Devonia se sont adaptées grâce à leur propre magie et sont désormais si rares qu'il est interdit de les cueillir sans autorisation : elles sont apparues dans un climat chaud à tropical et leur résistance au climat modéré de l'Ecosse actuelle est leur principale propriété magique. Le Rubeus lui a la chance d'avoir survécu grâce à son adaptation aussi : la plante supporte tous les climats, la seule chose qu'elle ne supporte pas, c'est d'être implantées dans un autre sol qu'un seul de "grès rouge" typique du Nord de l'Europe. » Elle griffonna une nouvelle fois sur son calepin avant de laisser un sourire moins sympathique naître sur son visage... « Vous allez vous mettre pas groupe de deux et me rendre un devoir sur l'une de ces trois plantes. Un parchemin suffira. Vous devrez me dire tout ce que l'on sait d'elles. » Elle savait que ce serait une tâche ardue mais à deux, ça devrait le faire...

« Maintenant, citez-moi chacun une plante bien connue et dites-moi ce qui fait qu'elle peut pousser ou non à Poudlard. »

Pas de points perdus pour non réponse puisque Carter et Zephyr participent à l'event. Annalyne rapporte 4 points aux gryffondors (arrivées tardives mais tout de même récompensée)
Ce qui nous donne côté points
25 pts pour les bleus
22 pts pour les rouges
13 pts pour les jaunes
10 pts pour les verts

Le devoir de botanique est réel. Vous avez plus de précisions dans le sujet d'inscription au cours.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh


Dernière édition par Eireann N. Callaghan le Lun 11 Juin 2012 - 7:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mar 6 Mar 2012 - 22:16

Miss Callaghan écouta la réponse des différents élèves. Pour une fois,ils faisaient un effort pour participer en classe. Cela apportait un dynamisme agréable et donnait envie de s'investir à son tour. Tessa aurait préféré rester dans son coin et écouter sans se faire remarquer, comme elle savait si bien le faire. Mais il fallait montrer qu'elle voulait son diplôme de sorcellerie. Elle y tenait plus que tout. Il était donc nécessaire de faire des efforts. Et puis il y avait cette guerre entre les maisons. Les Poufsouffle avaient les capacités de gagner. Elle en était certaine. D'ailleurs, elle remporta 3 points grâce à sa réponse. Partagée entre la fierté et la déception de ne pas en avoir gagné plus, ou au moins autant que les autres, Tessa eut un petit sourire en guise de remerciement pour le professeur.

Le cours à proprement parlé allait commencer. La brunette commença à gratter le parchemin avec sa plume aussi vite que possible. Elle ne voulait pas en perdre une miette. Ce n'était pas la matière la plus passionnante de l'école, mais cela restait relativement intéressant. Miss Callaghan parlait vite, l'obligeant à prendre des notes plus qu'à retranscrire ses paroles. Tout se passait très bien jusqu'au moment où elle annonça le devoir. Oh, ce n'était pas tellement le parchemin à rédiger qui lui posait problème. Ça, c'était dans ses cordes. C'était plutôt le fait qu'il faille le faire par groupe de deux. Travailler en groupe n'était pas son truc. Pour être honnête, elle détestait ça. La première raison était que Tessa allait souvent plus vite que ses camarades dans ses devoirs. Non pas qu'elle dispose d'un génie particulier. La sorcière passait simplement tout son temps libre à travailler, ce qui faisait qu'elle finissait les devoirs à rendre avant que la plupart des personnes n'aient pu les commencer. Et puis il fallait s'entendre avec cette personne, se mettre d'accord et surtout ... apprendre à déléguer, se répartir le travail pour être plus efficace, ou dans son cas seulement pour se conformer à la consigne car travailler seule na la dérangeait pas. Sa réaction fut immédiate. La pouffy laissa échapper un soupire et passa une main dans ses cheveux, signe qu'elle se sentait mal à l'aise.

"Excusez moi, demanda-t-elle en levant la main, est-il vraiment nécessaire de travailler par groupe de deux ? Je préférerai de loin travailler seule. Peut-être que nous pouvons avoir le choix ?" Acheva-t-elle d'une petite voix, une lueur d'espoir brillant dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Dim 11 Mar 2012 - 23:12


" Un devoir ? Pas de problème ! » Summer était en feu ! Elle ne cessait de faire gagner des points à sa maison, et elle en était bien fière. Summer n'avait pas de problème avec le fait de bosser. Même que Mlle Callaghan annonça qu'il fallait se mettre en équipe de deux ! La jeune serdaigle en fut ravie ! Elle qui aimait tant voir les gens, ça lui donnerait une excuse pour passer du temps avec cette personne et avoir de bons moments avec elle, tout en travaillant ! Elle se retourna pour voir avec... qui... elle... pour... rait... humph. Une moue de désespoir s'imprima alors sur le visage de Summer. Mais c'est qu'il ne semblait pas trop avoir de personnes sympathiques proches d'elle, ou les personnes sympas avaient déjà l'air en équipe. Elle savait que juste à côté d'elle il y avait Zéphyr, mais il devait encore lui en vouloir pour le jus de citrouille renversé plus tôt cette journée-là... Sa réflexion fut toutefois interrompue par un râlement des plus désagréable.

— Excusez-moi, est-il vraiment nécessaire de travailler par groupe de deux ? Je préférerais de loin travailler seule. Peut-être que nous pouvons avoir le choix ?

... non mais.

Summer dévisagea la jeune fille... « Pour qui elle se prend ? T'es trop bien pour travailler avec les autres ? » Elle n'aimait pas ce genre d'attitude. Elle se reteint de lui lancer une réplique cinglante... Mais non, elle se dit qu'il y avait peut-être moyen de gagner des points auprès de Zéphyr pour qu'ils puissent faire le travaille ensemble.

— Non, mais tu l'as vu, elle se croit clairement supérieure à nous. Ça m'exaspère... On devrait se mettre en équipe pour lui fermer le clapet et lui montrer qu'on est meilleurs qu'elle !

Elle sourit bêtement... vraiment, Summer et la subtilité, ça ne pouvait pas être dans la même phrase. Zéphyr devait avoir tout compris avant même qu'elle n'eût fini de dire sa phrase. Summer fut toutefois interpellée par une autre question, mais cette fois-ci, venant de la professeure. Une plante et dire d'où elle vient ? Pas de problème. Elle leva la main et prit un tour de parole :

— Mimbulus mimbletonia, qui est en fait un genre de petit cactus orange, ne pourrait pas vraiment vivre ici. En plus d'être rare, on la retrouve surtout en Assyrie.

Sur cela, elle croisa les bras, et se pencha sur les deux pattes arrière de sa chaise, quand même fière d'elle. Elle jeta un coup d'oeil à Zéphyr. S'il n'avait pas été convaincu par se demande, peut-être que ses connaissances lui montreraient qu'elle vaut la peine de travailler avec !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Liam N. Higgs
Papuche Peluche Jaune
Messages : 508 Crédits : Avatar: myself Signature: Anaëlle & Puggy: We'll see
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Stagiaire à l'Union
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Un raton laveur
Epouvantard : La mort de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 13 Mar 2012 - 1:02



    Liam se tenait devant la serre avec d’autres élèves. Cette année était avait mal commencée pour différentes raisons. Tyzonn n'était pas là. Ils ne se verraient pas aussi souvent que les années précédentes mais ce n’y avait pas que cela. Si l’année avait mal commencée, c’était également par l’attaque foirée du Poudlard Express. Il n’avait pu s’enfuir comme d’autres et était coincé. Il ne pourrait pas voir son frère pendant les vacances et cela le minait. Avec Tyzonn c’était génial. Le jeune homme avait son caractère bien trempé mais Liam le vénérait. C’était même plus fort que de la vénération. C’était … il ne savait pas réellement comment l’expliquer. Son frère, c’est le meilleur, un point c’est tout.

    Tout n’était pas si mauvais. Il avait cours comme tout le monde et, maintenant, Liam avait cours de Botanique avec un nouveau professeur. Mademoiselle Callaghan leur donnait déjà la couleur de ses futurs cours. Ils allaient devoir bosser. Bosser ne posait pas de problème au jeune Higgs. Sa mémoire photographique l’aidait dans bien des cas même s’il se mettait la pression tout seul comme un grand. Ce qui lui faisait défaut était de s’exprimer à voix haute, claire, compréhensible pour que tout le monde saisisse ce qu’il voulait dire. Minutieux ? Cultiver des plantes exotiques ? Voilà qui allait être intéressant. Quoiqu’il n’avait jamais eu l’occasion de cultiver ne serait-ce qu’un Géranium alors Liam ne savait pas réellement s’il serait à la hauteur question pratique. Ne te mets pas la pression Higgs, pas dès le premier cours de l’année ! Le Poufsouffle ramena ses livres près de lui lorsqu’elle leur parla d’une présentation. Par la barbe de Merlin, il n’avait pas envie de ça. Vraiment pas.

    « Je m’appelle Liam Higgs. » Petit sourire. Allez William, tu peux le faire. « J’ai eu un E au B.U.S.E.S … J’aime … beaucoup les potions et hem … pas mal de plantes font partie intégrantes de beaucoup de potions alors … j’ai trouvé intéressant de poursuivre Botanique cette année. » Fini. Rassieds-toi. Tout va bien. T’es passé avec brio, c’est ça, croit-le. Liam resta discret pour les premières questions, répondant par monosyllabes lorsqu’il en était forcé. S’il avait dû écrire un parchemin, sans nulle doute qu’il en aurait écrit trois. Mais là, à l’oral, c’était bien différent. Miss Callaghan remis ce prétentieux Carter à sa place. Tessa et Carrow s’en étaient bien sorties et lui prenait le melon en affirmant quelque chose de non prouvable. C’était bien trop facile. Liam l’ignora tout simplement. Une réponse, chacun devait trouver une réponse satisfaisante. Son esprit passait en revue chaque livre lu dans la matière. C’était une question de théorie mais également d’observation de terrain. Le terrain : voilà ce qu’il lui manquait. « Chacun d'entre vous doit me citer un facteur qui fait qu'une plante exotique peut ou ne peut pas survivre dans le parc du Château. » Le froid, la lumière, l’humidité, le gel, les caractéristiques propres à chaque plante, le degré d’eau reçu. Beaucoup de réponses fusèrent et Liam se garda bien de répéter ce qui venait d’être dit. Il n’y avait pas trente-six milles réponses et toutes les réponses allant de soi avaient été donnée et bien explicitées par certaines. Carter resta muet. Monsieur j’ai déjà lu les deux livres et je suis un chef se la ramenait moins. Liam, à l’opposé, faisait la carpe depuis presque le début du cours et il était temps qu’il se bouge même s’il se sentait misérable à chaque tentative. Pourtant la réponse, il la connaissait. La timidité qu’il avait développée était un handicap considérable qui s’était aggravé avec le temps.

    Premier chapitre… Liam ne perdit pas de temps et griffonna avec efficacité ce que la professeur leur disait. Non, évidemment non. Il ne connaissait pas le quart de ces informations avant d’avoir ouvert les bouquins nécessaires au cours. Un travail de groupe ? Pas de soucis si la personne avec qui il était groupé était de bonne volonté. S’il avait trouvé Tessa futée quelques instants plus tôt, il la trouva légèrement agaçante. C’était vrai, chacun avait une préférence. Mais c’était Miss Callaghan qui en avait décidé ainsi. Qui était-elle pour remettre en cause sa façon de travailler ? « Le problème Tess… c’est que tu n’as pas vraiment le choix. Un jour ou l’autre, tu devras bien t’y coller aux travaux de groupe. » Liam écouta ensuite Carrow avant de réfléchir à son tour, d’hésiter ensuite avant de tenter une réponse. « La Mandragore. Elle est nécessaire à beaucoup d’antidote et … principalement pour … guérir les personnes pétrifiées. Elles peuvent être cultivée à Poudlard car elles le sont. On a co…commnencé la deuxième année par l’étude des Mandragore. », commença t-il en bafouillant légèrement vers la fin de la phrase. Mais il n’avait pas fini. S’il s’arrêtait à la parce qu’il n’avait plus envie, il ne récolterait que le quart des points pour sa maison. « Elles ont besoin de beaucoup d’eau et … Poudlard est un endroit très humide de par le lac et son temps infect. Et … y’a son cri aussi. Qui peut assommer quelqu’un pendant plusieurs heures. » C’est bon, il avait fini, il pouvait se taire et ne plus parler du reste du cours. Il joua avec sa plume en attendant que quelqu’un d’autre commence à parler.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lexy Kark
Future Mrs Dolohov
Messages : 812 Crédits : me, myself & Kingofwall
Age du personnage : 18 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Infirmière étudiante
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Panthère des neiges
Epouvantard : Le cadavre de son frère
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 14 Mar 2012 - 21:51

    Super, non seulement Lexy s'était vue attribuée une note à peine acceptable à ses BUSES, mais en plus elle devait le clamer devant toute la classe !

    La journée avait pourtant bien débuté, pour un otage... Le levé s'était fait sans encombre, de toute manière plus personne ne parlait réellement à la jeune fille depuis les évènements du Poudlard Express. Callista si, mais sinon, on regardait Lexy passer du coin de l’œil, s'arrêtant de parler avant de reprendre leur discussion une fois sa silhouette disparue. Cela n'ébranlait en rien la jeune Kark, enfant solitaire, elle préférait de loin la solitude à une mauvaise compagnie. Les autres pouvaient cracher leur venin tant qu'ils le voulaient, elle était prisonnière certes, mais avec dignité. Elle s'était battue de toute ses forces, tellement qu'elle en oublia de sortir du train. Son emploi du temps était réglé comme du papier à musique, elle prit son petit déjeuner, se posa en classe tout comme le reste de ses camarades de faction.

    Lexy se retrouva devant les serres à l'heure prévue. Sa chevelure rousse bien peignée, son uniforme impeccable, elle se faufila sans mal dans la classe. Quelques secondes plus tard, Carter et Gédéon ne tardèrent pas à s'installer à côté d'elle. La honte lui monta aux joues quand elle dû parler de sa note.

    "Acceptable, je m'évertue à continuer afin d'être en mesure de devenir Médicomage. Je n'ai rien contre la matière, j'ai seulement du mal à retenir son contenu."

    Concise et discrète elle se retint bien de s'expliquer plus amplement sur sa médiocre situation. La demoiselle regarda le cours se passer devant elle... Les yeux dans le vide. La Serpentard se réveilla à l'annonce d'un devoir. Elle croisa alors le regard de Carter, son voisin. Gédéon était en train de discuter avec quelqu'un d'autre.

    "Si tu es d'accord, je serai ravie de faire équipe avec toi."

    Carter était un élève sérieux, et l'une des seules connaissances qu'elle aimait côtoyer à Poudlard. Certes, Lexy n'était pas des plus brillantes en cette matière mais elle était sérieuse et refusait de ne pas être à la hauteur de ses équipiers.
    Enfin, la demoiselle leva la main pour répondre à son tour.

    " Les Champignons bondissants, Madame. Ils poussent dans la forêt interdite qui leur permet de pousser dans l'obscurité, auquel s'ajoute le climat humide de la région dans laquelle se trouve Poudlard. Un climat ou une terre aride seraient un frein à leur pousse, tout comme un lieu trop exposé au soleil. Une température ambiante trop élevée n'aiderait pas non plus, l'ombre et l'humidité de la forêt laisse penser à la fraicheur, une région en pleine mousson ne correspondrait pas non plus donc, car la chaleur y serait trop étouffante pour ces champignons."

    Un exemple des plus simples, un ingrédient qu'elle avait déjà utilisé en Potions mais qu'elle aimait aussi retrouver dans son assiette.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Everybody's got a dark side, do you love me ? Can you love mine ?
Nobody's a picture perfect but we're worth it, you know that we're worth it
Will you love me ? Even with my dark side?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Mar 20 Mar 2012 - 23:24

Annalyne se traita d’idiote. Comment avait-elle pu laisser échapper une réponse moldu en plein milieu d’un cours. Elle avait du oublier d’où elle avait tiré cet information. Ca lui apprendrait à continuer à lire par moment des livres moldus malgré la situation politique de l’Angleterre. Pendant cinq ans, elle avait très bien gardé secrète ses origines et voila qu’elle avait failli tout gâcher dans ce cours. En même temps lire ses livres étaient la seule chose qui lui permettait de se rapprocher des ses parents décédés. Elle espérait que personne n’avait prêté attention à la remarque du professeur ce qui sembla être le cas puisqu’elle ne reçu pas de regards étranges et suspicieux. Elle avait même réussie à faire gagner des points à sa maison.

Un devoir en commun. La dure réalité revint dans le cerveau de la jeune fille. Oui, elle n’était plus en vacances et elle allait à nouveau devoir écrire des rouleaux de parchemins sur des sujets diverses et variés pour ses cours. Point positifs, son devoir de botanique se ferait en groupe. Annalyne aimait bien travailler en groupe du moment qu’elle pouvait choisir avec qui elle travailler. Faire un devoir avec quelqu’un qu’elle appréciait, pas de souci, mais se coltiner pendant deux heures quelqu’un d’insupportable, grognon ou prétentieux non merci. Annalyne regarda sa voisine de droite, Ashley. Les deux jeunes filles étaient partenaires dans l’équipe de Quidditch, elles devraient arriver à s’entendre pour un devoir. Elle lui fit juste un sourire qui se voulait une invitation à faire équipe pour ce travail.

Annalyne se concentra à nouveau sur le cours. Elle écouta les plantes que citaient les autres. Elle se souvenait des noms cités, oui elle avait du étudier ces plantes mais sa mémoire avait tendance à oubliés ce qui n’était pas du plus récent. Se forçant à chercher ce qu’elle pouvait se souvenir de ses années passées, Annalyne leva la main.

« Le Bubobulb. Cette plante pousse dans tout endroit un peu sombre et humide. Ce qui qu’elle fait qu’elle pousse très bien dans la forêt de Poudlard où elle se propage à l’ombre des arbres. On la trouve principalement dans la partie de la forêt près du lac puisque l’humidité fait qu’elle se développe plus vite. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Zéphyr J. Wendle
Don't hate me just because I'm beautiful !
Messages : 2877 Crédits : cheschire cat
Age du personnage : 19 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Stagiaire à l'Hôtel de Ville, service de contrôle des déplacements
Faction : Ancien phénix nouvellement partisan de l'Ombre de la Rose Noire.
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Zéphyr a toujours eu du mal avec ce sortilège. Son patronus était une manticore, mais il est incapable de le lancer correctement depuis Janvier 2021
Epouvantard : Son père revenu sous forme d'inferius
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 23 Mar 2012 - 5:13

Le cours passait... Lentement... Et c'était avec un ennui presque pas dissimulé que Zéphyr observait les élèves étaler leur science. Zéphyr n'avait jamais vraiment aimé jouer à qui a le plus gros cerveau. Bien sûr, ils rapportaient des points à leur maison et bla bla bla mais bon, on sait tous que tout le monde se fout éperdument de la coupe des Maisons, le but du jeu c'est surtout de montrer à tout le monde à quel point on est intelligent et cultivé et qu'on a bien appris son cours et qu'on mérite une jolie image de plante !

Le véritable cours commença enfin après que tout le monde ait eu l'occasion d'étaler ses vastes connaissances comme Rowena étalerait de la marmelade sur sa biscotte du matin. Le Serdaigle sortit son parchemin et ses plumes et commença à prendre des notes. A sa grande surprise, le cours en lui-même était nettement plus intéressant que ce qu'il s'était imaginé – le niveau d’intérêt qu'il avait prévu était à peu égal à celui que suscitait l'étude du cycle reproductif des Véracrasses (Comment ?! Mais c'est super intéressant les Véracrasses pourtant ! Ca a des bouches et ça mange et... Et tout !).

La perspective de ce devoir fit se froncer les sourcils du préfet. Un devoir, d'accord, mais à deux ? Mauvais plan... Surtout que... Et voila, ce qu'il redoutait était en train de se produire. Summer lui proposait (avec tout le tact et la subtilité dont elle était capable) de travailler ensemble. Zéphyr était abasourdi, tout simplement abasourdi. "Nous"... Supérieure "à nous". Carrow avait osé. Elle avait osé le mettre dans le même sac qu'elle. Le Serdaigle se sentait insulté, mais c'était principalement à cause de la façon dont Summer lui avait proposé la collaboration. Cette manœuvre qui aurait des chances de fonctionner sur un gosse de trois ans – et encore... Elle ne pouvait pas être sérieuse, ce n'était pas possible. Elle devait se foutre de sa gueule. Ou bien elle le prenait pour un parfait abruti, ce qui était plus logique en soi, vu qu'elle les avaient mis dans le même sac... Zéphyr leva la main.

« La Branchiflore, qui permet de respirer sous l'eau pendant un certain temps. Elle ne pourrait pas pousser à Poudlard du fait du climat. La Branchiflore étant originaire du bassin méditerranéen, elle ne supporterait pas le climat océanique qui est bien plus rude que le climat méditerranéen auquel elle est habituée. Enfin, elle pourrait pousser, mais en serre... »

Il se retourna vers Summer. Elle avait fait son petit show, il avait fait le sien. Le but de cette mascarade était simplement de lui montrer qu'il était au moins aussi doué qu'elle (oui, on voit très large). Néanmoins, il était réellement en train de considérer sa proposition. Il avait envie de jouer aussi. « Summer, je serai vraiment honoré de travailler avec toi ! J'ai besoin de ta clairvoyance et de ton savoir sans limites ! Sérieusement, rien que l'idée de quelqu'un comme moi, travaillant main dans la main avec quelqu'un comme toi pour "lui fermer le clapet" ça me donne des frissons. Toi aussi t'as des frissons ? C'est le plus beau jour de ma vie ! Tu crois que je peux sortir pour envoyer un hibou à mes parents ou bien je dois attendre la fin du cours ? » Il surjouait terriblement, aucune subtilité dans ses sarcasmes. Mais si elle même ne se donnait pas la peine d'être subtile dans sa proposition, pourquoi devrait-il se donner cette peine ? « Bon, sérieusement maintenant. Pas la peine de faire comme si on était les meilleurs amis du monde, on va juste faire un devoir ensemble, point barre. Donc garde les "nous" pour tes copains à l'avenir. Et je te préviens de suite, si tu ne fous rien, je prendrais tout le crédit. Mais ça, ça marche dans les deux sens. Si par un concours de circonstances je ne foutais rien, tu prendras tout le crédit, je ne veux pas de traitement de faveur. » En gros, on fait le devoir, on le rend, on se serre la main et on reprend nos vies séparément. Super plan Zézé !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦





from the darkness you must fall

failed and weak, to darkness all.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Carter A. Lannister
Messages : 719 Crédits : Shattered
Age du personnage : 17 ans
Ascendance : Sang-pur
Emploi/Etude : Septième Année
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un Sombral
Epouvantard : Un basilic mort
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 12 Avr 2012 - 9:00

Carter avait été pour le moins refroidi par l'intervention du professeur, aussi s'était-il retranché dans la rédaction de ses notes. Il savait très bien qu'il n'aurait jamais besoin des cours pour vivre en dehors de Poudlard, les Lannister étaient immensément riche, son père étant le descendant direct du chef de famille, lui le serait à son tour. Il ferait travailler les autres pour lui et comme ça le Serpentard se voyait déjà coulés des jours heureux dans une de leur nombreuses résidences. Mais voilà que l'immonde bonne femme parlait d'un devoir, comme s'ils n'en avaient pas assez à faire dans le château. Comme toutes les autres Ombres, Carter et consorts étaient enfermé contre leur gré et devaient subir de nombreux affronts de la part des autres. Il ne prit pas le temps de se morfondre dans les coups du sorts qui s'acharnaient à présent.

Lexy lui proposa de faire le devoir ensemble, il accepta d'un simple signe de tête, préférant éviter de se faire remarquer une nouvelle foi par la harpie qui donnait cours. Elle posa une question concernant les plantes qui pouvaient poussé à Poudlard. Carter aurait bien lancé que les sangs de bourbes semblaient se plaire dans le climat qu'offrait le château, de même que ses infâmes traîtres, mais ça en aurait été trop pour le professeur qui n'était pas dans leur camps. Il leva les yeux au ciel, mi amusé par son intervention muette, mi exaspéré face à cette réalité ô combien choquante. Il attendait plus de précision quand à l'intitulé du devoir, avec silence.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eireann Callaghan
Poulpe d'Or du plus beau fessier
Messages : 7268 Crédits : © mind dreamer
Age du personnage : 27 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Professeur de SCM à l'Institut - Congé forcé
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Harpie Féroce
Epouvantard : Un Filet du Diable
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 11 Juin 2012 - 9:40

Eireann regarda Miss Lawrence et n'eut même pas besoin de lui répondre : ses camarades lui expliquèrent le pourquoi du comment avec brio. « Miss Lawrence, l'intérêt du travail de groupe est de réunir des idées mais surtout des points de vue : l'un pensera forcément à ce que l'autre oubliera. Pour un devoir tel que celui-ci, il est réellement plus utile de travailler à deux. » dit-elle en souriant. Elle non plus n'avait jamais trop aimé travailler en groupe mais ça avait surtout été à cause du fait qu'elle était incapable de travailler dès qu'il y avait quelqu'un avec elle... Elle s'était toujours amusée durant les révisions à plusieurs, les travaux à deux ou trois...

« Vos réponses sont tout à fait pertinentes mais surtout très intéressantes. Miss Carrow, vous faite gagner 3 points à votre maison. Monsieur Higgs aussi : n'hésitez pas comme ça sur vos mots quand vous tenez la bonne réponse, c'est bien trop dommage. Miss Kark, Miss Jones, Monsieur Wendle, vous aussi faites gagner 3 points chacun à vos maisons. » Des élèves motivés et brillants, quoi de mieux pour commencer l'année en beauté ? Eireann espérait que ça durerait mais elle ne se faisait pas trop d'illusions non plus : après tout, elle aussi avait fait partie de ces élèves qui donnent tout le premier jour pour laisser une bonne première impression... Et qui relâchent les efforts ensuite. Elle avait certes travaillé durant ses années à Poudlard mais n'avait pas été parmi les plus bosseurs de sa génération.

« Prenez un parchemin vierge s'il vous plait. Ouvrez votre livre à la page vingt et copiez les deux premières définitions. Tout au long de l'année, je vous ferai copier les définitions et les techniques les plus importantes, celles qu'il faut connaître sur le bout des doigts pour vos examens. J'attends de vous que vous connaissiez toutes celles copiées pour chaque cours. » Elle les laissa copier, ce ne fut pas bien long. Elle se demandait si elle avait encore suffisamment de temps pour poursuivre son interrogation de rentrée... Oui, sûrement, quelques minutes encore pour aider ses jeunes élèves à se remettre dans le bain et à aider leurs maisons par la même occasion. « Avant de terminer ce cours, j'aimerais encore voir ce que vous avez dans la tête mais surtout ce qu'il vous reste des années précédentes et qui pourrait vous être utile cette année. Qui peut me citer des exemples d'engrais ou de compléments utilisés pour faire pousser les plantes les plus récalcitrantes ou les moins adaptées à nos sols ? Pensez bien à vos travaux antérieurs. » Elle voulait qu'ils fassent travailler leurs méninges; Ceux qui avaient lu la totalité du livre de l'année et qui en avaient retenu l'essentiel seraient capables de répondre sans avoir besoin de se creuser la tête mais les autres pouvaient trouver de quoi donner une réponse juste rien qu'en pensant à quelques plantes étudiées les années précédentes.


Chaque personnage ne peut citer d'un engrais.

Nous avons Liam et Lexy qui sont arrivés en cours de route et qui font gagner d'office 3 points à leurs maisons. Liam, Summer, Lexy, Annalyne et Zéphyr font gagner 3 points à leurs maisons. Carter et Ashley quittant le forum, ils ne font pas perdre de points. Ce qui donne :
31 pts pour les bleus
23 pts pour les rouges
19 pts pour les jaunes
16 pts pour les verts

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


On the falling shoals, i wonder why me ?
On my way to the falls, i hope you see
We are heading to the wall even if you are sorry,
While i sing oh
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

Ce message a été posté Ven 22 Juin 2012 - 16:56

Tessa ne manqua pas d'entendre les remarques de ses camarades de classe et se réprimanda mentalement. Quel manque de tact ! Elle s'était montrée trop impulsive. La prochaine fois, il lui faudrait réfléchir avant de parler. La jeune sorcière ne se sentait pas du tout supérieure aux autres, malgré ce qu'ils pouvaient en penser. Travailler en groupe était simplement quelque chose de difficile pour elle. Après tout, cela ne lui coutait rien de demander. Qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Enfin, cette fois elle avait seulement réussi à se mettre à dos les autres élèves. Elle ne répondit pas et continua à fixer le professeur, faisant semblant de ne rien avoir entendu.

Miss Callaghan lui répondit très gentiment, ce pour quoi elle lui en fut reconnaissante. Au moins, tout le monde ne pensait pas qu'elle n'était qu'une sale petite prétentieuse. Elle esquissa un léger petit sourire avant de reporter son attention sur son parchemin, signe qu'elle avait bien compris le message. Conformément aux directives de miss Callaghan, Tessa s'empara d'un parchemin vierge et commença à y recopier les définitions. Travailler sur du par cœur ne la gênait pas. Au contraire, c'était une manière d'avoir de bonnes notes facilement. La dernière question du cours portait sur les engrais. La jeune sorcière prit quelques secondes pour réfléchir à ce passage du livre, avant de lever la main. Cette fois, elle ne dirait pas n'importe quoi.

"Il me semble que le fumier de dragon est un engrais très puissant qui pourrait convenir."

Simple mais efficace. Pendant que le professeur attendait d'autres réponses, Tessa se permit de jeter un coup d’œil dans la salle à la recherche d'un ou d'une éventuelle coéquipière pour son devoir. Plus vite se serait fait, mieux ce serait. Comme elle ne connaissait pas trop les autres élèves, elle se dit qu'il serait plus pratique de travailler avec un poufsouffle et se tourna vers Liam Higgs. Tessa ne savait pas trop comment s'y prendre, surtout après ce qu'elle avait dit précédemment. Elle s'approcha et chuchota timidement.

"Excuse moi .... tu as déjà un partenaire pour le devoir ? Je sais que ce que j'ai dis tout à l'heure n'était pas très judicieux, mais je pense qu'il serait plus pratique de travailler ensemble vu qu'on fait parti de la même maison. Non ?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : 1, 2  Suivant

Cours de Botanique #1 ♦ 6ème année
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Hors des murs :: Serres