"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ]



 



"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ]
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Hors des murs
Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Dim 25 Sep 2011 - 17:14

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Tumblr_lnmntbMeg01qiyk0yo1_500

«Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses.»


[i]Assise en cours d’histoire de la magie, j’écoutais pour la énième fois Mr Binns nous parler de la guerre des Gobelins. La cloche sonnait la fin du cours et toute la classe semblait se réveiller. A force, j’avais l’habitude d’être la seule à prendre des notes pendants les cours. Je rangeais mes notes dans mon sac en tissu et sortait de la salle de classe. Les élèves se précipitaient à leur prochain cours tout en bavardant de chose et d’autre. Quand à moi je me dirigeais vers le parc. J’avais une heure de libre devant moi et je comptais en profiter pour revoir certaine notion en métamorphose. Pourtant, je n’arrivais pas à me concentrer. Mon frère hantait mon esprit comme un mauvais rhume. Je me demandais ce qu’il faisait à cet instant précis. Bien que l’ont soit jumeau nous n’étions pas proche du moins c’est ce qu’il semblait faire croire. Tout les deux étions opposés que se soit mentalement ou dans nos passions. Néanmoins, je savais qu’il m’aimait beaucoup tout comme moi je l’aimais. Il n’était pas du genre à montrer ses sentiments. Secret et solitaire, mon frère préférait passer son temps seul. Les moments de rare complicité entre nous suffisait à me rendre heureuse. Il m’aimait à ça façon et même si cela m’agaçais je ne pouvais rien y faire.

Observant la surface du lac au loin, je laissais le chant des oiseaux me bercer. Douce symphonie matinal qui envahit mon être, je fermais les yeux un instant pour exploité ce délicieux son. Cette tranquillité et cette harmonie suffisait à me faire sourire. Cela me rappelait mes matinées accoudées au balcon de la demeure familial. Ma mère venait me rejoindre tout en m’enveloppant d’une couverture, puis elle repartait. C’est ce que j’appréciais le plus avec elle, l’attention et l’amour qu’elle vouait à ses enfants. On peut dire que j’ai eu une belle enfance, une vie des plus ordinaires et des plus tranquilles. C’est en grandissant que je me rendais compte des obligations familial que cette paix cachait. Les Selwyn faisait partie des plus anciennes familles de sang-pur et comme toute bonne famille à dix-sept ans les demandes de mariages allaient fuser. J’aurais put avoir un fiancé en un rien de temps, mais mon père ne semblait pas presser. Il ne voulait pas voir sa petite princesse grandir et je le comprenais. Mon père était un homme aimant et attentionné envers moi. Il disait que j’avais le temps encore de me trouver un mari. Il n’avait pas tord, je n’avais pas envie de fonder une famille maintenant. Je voulais avant tout profiter de ma jeunesse, voyagé, prendre le temps de vivre tout simplement.

Un bruissement d’herbe, une brindille qui se fend en deux. Dans la grisaille matinale je pouvais apercevoir une silhouette au loin. Une ombre qui ne m’était pas inconnu et avec qui j’aimais passer du temps. Élégante et charmeuse elle se dirigeait en ma direction. Plus cette forme approchait et plus je distinguais ses traits. Un grand blond aux yeux bleu, bien bâti à cause de son statut de batteur dans l’équipe de Serdaigle. Un sourire apparaissait au coin de mes lèvres. Fidèle à lui-même il était toujours aussi attrayant. Je lui soufflais quelque mot lorsqu’il fut à une bonne distance pour m’entendre :


« Que me vaut l’honneur de ta présence Connely ? »
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Dim 25 Sep 2011 - 19:23

I' ve been waiting for you ...


Quelle matinée ennuyante ! Un cours de Botanique suivit d'un cours de potion. Qu'est ce qu'on pouvait demander de pire ? Peut être qu'un lapin géant mangeur de planète arrive et ne se mette à dévorer tout le monde. Au moins il serait tranquille, Nathan serait sur de ne plus avoir avoir ces horribles cours auxquels il à du mal à mettre un adjectif dessus. En plus de la chaleur étouffante qu'il y avais dans les serres du château, l'Irlandais n'avait aucune envies d'être reconverti en jardinier pour plantes magiques en tout genre. Heureusement pour lui, ce n'était pas une matière principale pour les ASPIC. Et que dire du cours du potion, qui techniquement est la suite logique de la Botanique. Quel est l'intérêt de rester des heures devant un chaudron, voir une bouillie informe faire des remous, dégager une odeur putride, pour simplement avoir le choix de se transformer en chat. Franchement l'intérêt est quasi nul, alors qu'on peut faire la même chose avec un bon sortilège. Bref c'est une des matinées la plus longue pour Nathan qui n'attend que la fin des cours pour retrouver l'air pur du dehors. Un truc qui ressemble de près ou de loin à son Irlande natale.


Enfin bon rien aujourd'hui n'aurait pus gâcher le bonheur qui irradiait autour de Nathan. Déjà dés le matin il avait la tête dans les nuages, perdu dans ses pensées, et quand il reçut cette missive de Sybille. Elle lui avait répondu, et cherchait à le voir pendant la pause du matin. Rien n'aurait plus le rendre plus heureux. Passer du temps avec elle était une des choses qu'il préférait le plus, avec l'étude des runes et le Quidditch. Mais entre tout ça il trouvait toujours le temps pour la voir. Au début c'était une simple amitié, mais au fur et à mesure des années cela s'était transformé en un espèce de flirt qui plaisait aux deux élèves. L'Irlandais était presque accroc à elle, une drogue douce et délicate dont il ne pouvait se passer, même si son statut de sorcier basique n'étais pas forcément bien vu par d'autres élèves. Mais au feu ce que les autres pensaient, le plus important c'est que ces deux la soient heureux ensemble, quelque soit les dictatures et autres lois mis en vigueur.  Lentement le septième se dirigea vers le parc, ou il savait qu'il allait pouvoir retrouver la belle préfète de sa maison.


L
e temps n'était pas encore entièrement découvert et on pouvait sentir l'herbe fraiche doucement humide par la rosée du matin. Cette verdure n'était pas sans rappeler son Irlande natal, mais la bas, il n'y avait pas la magnifique Sybille, ni même son équipe de Quidditch. Nathan appréciait la tranquillité qui régnait dans le parc, loin du brouhaha habituel des couloirs de Poudlard. Non pas qu'il n'aimait pas le contact humain, mais la tête blonde aimait être un peu seul de temps en temps. De loi, il aperçut la préfète de sa maison. Sa douce silhouette se découpait dans l'horizon et un léger sourire fit son apparition sur le visage de Nathan. Il s'approchait lentement d'elle, jusqu'à entendre la phrase qu'elle lui avait destinée. Cela renforça le sourire sur son faciès. Lentement il posa ses mains sur ses mains sur les flancs de Sybille et lui répondit d'une voix charmeuse, mais néanmoins amicale. Même s'ils étaient profondément liés, aucun d'entre eux ne disaient vraiment ce qu'il ressentait pour l'autre, sans doute de peur de perdre ce lien qui les unissait.


" Hum, on va dire qu'un peu d'air frais fait du bien "

Puis il reprit une voix un peu plus sérieuse et rajouta.


" Je m’inquiétais aussi pour toi, après l'attaque dans le train ... "


Même si il ne paraissait pas comme ça, Nathan avait ce qu'on appelle un cœur fondant. Dés que quelqu'un qu'il aimait particulièrement avait du soucis, bah lui aussi le ressentait, et avait le besoin de voir la personne pour être rassuré. Mais la, il ne pouvait se sentir mieux. Les deux élèves étaient seul dans ce parc, loin des autres sorciers qui auraient pu les juger. Lentement il caressa la joue de Sybille, du dos de sa main gauche, renforçant encore ce flirt qui les caractérisait tant.
" J'espère qu'il ne t'es rien arrivé de grave ... "
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Dim 25 Sep 2011 - 20:23

]
[i]Au moindre contacte je frissonnais. Pourtant, je maintenais cette émotion caché. Je ne voulais pas qu’il s’en rende compte. Nathan et moi c’était une histoire compliqué à laquelle je ne savais pas quoi en penser. Au début, nous étions de simple ami, mais au fur et à mesure notre amitié c’est transformée. Je ne sais pas en quoi exactement, peut être en flirt ou peut être en quelque chose de plus prononcé. Lui en parlé ? A quoi bon ? Je n’allais pas prendre le risque de perdre le lien qui existait entre nous. De toute façon je ne savais pas ce qu’il y’avait réellement entre nous. Tout s’embrouillait à tel point que j’en perdais le contrôle. Mon dieu comme je n’aimais pas cette impression. Moi qui gardais le pouvoir sur tout ce qui me concernait, me voilà totalement perdu.

L’attaque dans le train. Ce fameux jour où tout avait dégénérer. J’étais préfète de Serdaigle et j’avais eu plus de responsabilité comme tous ceux qui occupait le même poste. Heureusement pour moi tout était entré dans l’ordre. Moi aussi j’avais eu peur pour lui. Le perdre était une idée qui m’épouvantait. Que serait devenue ma vie à Poudlard sans lui ? Il était l’une des rares personnes avec qui je riais pour tout et n’importe quoi. Le seul avec qui j’avais l’impression de me sentir libre.

« Moi aussi je me suis inquiété pour toi, mais tout va bien maintenant, c’est ce qui importe. »

Un sourire, une lueur dans le regard. Une fois de plus je tressaillais au contacte de sa main sur ma joue. Il allait me rendre dingue à force de continuer comme ça. Je laissais mon cerveau imprimé ses mots. Malgré cette apparence d’homme sûr de lui et carré, mon irlandais était sensible. Je plongeais mes yeux bleus dans les siens et me laisser emporter. Néanmoins, je me ressaisissais vite, je ne devais pas me laisser aller. Je m’écartais un peu et l’attirait à coté de moi sur le banc.

« Non, je n’ai pas été blessé et toi tu as l’air d’être en bonne forme. Cette attaque n’avait pas lieu d’être .. M’enfin les choses à Poudlard semble avoir repris leur cour. »

Tout paraissait normal. Mise à part le changement de gouvernement qui d’ailleurs avait mit à mal ma famille. Ils faisaient partie des modérés et n’avaient pas supporté la trahison des ombres aux modérés. Néanmoins, mon père avait réussit à garder son poste et sauver l’honneur de notre famille. La pureté du sang avait pris le dessus et bien que je ne sois pas fan des moldus je devais reconnaitre que leur mesure était encore plus radicale que celle du Lord en personne. Je revoyais le visage du mage noir aussi clairement que j’apercevais le lac. Enfant j’avais vu le Lord pendant une fraction de seconde lors d’une réunion dans la demeure familial. Autant dire qu’il était physiquement repoussant et avait hanté mes cauchemars pendant plusieurs jours. Ses yeux rouge et son nez en fente. Il avait l’allure d’un serpent. Je chassais cette image de mon esprit et me concentrait sur Nathan.

« Tu m’as manqué.. Comment se sont passé tes vacances ? Je veux tout savoir. »

Un sourire sur les lèvres, j’avais sans y faire attention capturer sa main dans la mienne. Je laissais notre peau se frôler sans prendre en compte l’alarme qui retentissait dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Lun 26 Sep 2011 - 8:47

Loving you is my masterpiece ...


Nathan était presque un autre homme quand il était aux cotés de Sybille. Avec elle, il pouvait oublier tout ses soucis, ses prises de têtes et tous les élèves qui le regardaient comme un moins que rien, à cause de son sang non pur. C'était presque comme avoir quelqu'un qui était une échappatoire à ce monde moribond, dont les membres de la Rose Noire, avait fait leur fief, et y installait leur règne de terreur. C'était pas ce qu'on pouvait espérer de mieux pour les générations futures, qui devraient aller devoir vivre sous la peur d'être exécutées à la moindre de leurs mauvaises actions. L'Irlandais ne pouvait pas comprendre cela, lui qui avait été éduqué dans une famille ou les liens, la liberté et la compréhension étaient les choses les plus importantes. Sans doute était ce pour cela qu'il était membre de l'Ordre du Phénix, et qu'il se devait de renverser le régime actuel pour y mette quelque chose de beaucoup plus réaliste et proche du peuple. L'attaque dans le Poudlard Express avait été l'apothéose de ce temps de ténèbres. Les sorciers noirs n'avaient hésité à attaquer le moyen de transport, amenant leurs propres enfants à leurs futurs ...

Heureusement Sybille ne fut pas blessée. Nathan s'en serait voulu d'apprendre qu'elle avait reçu des dommages durant cette rixe. Il était rassurée de la voir la, sans une seule égratignures. Déjà dans le train, il s'en était voulu de pas l'avoir trouvé. En plus son boulot de préfète l'obligeait à s'occuper des élèves pour les mettre en sécurité. Bon y'a bien un autre préfet pour l'aider, mais la tête blonde se sentait presque obligé de l'aider, du fait de leurs flirt quelque peu poussé. Mais la, elle était la, et rien n'aurait pu changer ce moment. Il ne concevait même pas de vivre sans elle, cela aurait été impossible de penser qu'elle ne soit pas la. La douceur de sa peau lui manquait depuis le début de l'été, ainsi que sa voix et son visage d'ange. Et que dire de son regard, ses yeux bleus qui ferait rêver plus d'un homme, mais qui pour l'instant était perdu dans le vert des yeux de l'Irlandais. Sybille invitait l'Irlandais à venir s'assoir à coté d'elle, chose qu'il ne pouvait refuser, car il était temps de passer un peu de temps avec elle.


« Non, je n’ai pas été blessé et toi tu as l’air d’être en bonne forme. Cette attaque n’avait pas lieu d’être .. M’enfin les choses à Poudlard semble avoir repris leur cour. »


' Semble ' oui c'est bien le mot à dire. Car même si la Directrice avait changée les choses pour que tout se passe, on sentait que quelque chose se passait dans l'ombre, et n'attendait qu'une seule chose pour surgir. En plus, avec tout ces élèves de la Rose Noire enfermés dans le château, leurs familles avaient sans doute envie de les récupérer pour les envoyer dans cette école des ombres qu'ils avaient fondés. Nathan sentit la main de Sybille posée sur la sienne, ce qui lui fit parcourir un petit frisson dans son dos. Le sourire qu'il vit sur son visage lui en donna un aussi. Il ne savait comment réagir avec elle, il savait qu'il tenait beaucoup à elle, mais il n'osait pas lui dire de peur de la perdre. Son cœur s'emballait à chaque fois qu'il était à coté d'elle. Nathan savait que Sybille était héritière d'une lignée de sang-pur, mais que son cœur lui indiquait qu'elle l'écoute. Elle était précieuse, délicate, et l'Irlandais essaie de se reprendre pour ne pas montrer trop ce qu'il ressent.

 
" Toi aussi tu m'as manqué ... Pour mes vacances, je suis retourné chez mes parents en Irlande. J'y ai passé tout l'été loin de tout les problèmes dont j'ai entendu parler en Angleterre. J'me sens concerné par ça, mais j'ai pu malheureusement rien faire. Il faudrait que je fasse quelque chose, mais je sais pas quoi. J'étais impatient de revenir à Poudlard pour te voir. Cette pression constant m'inquiète grandement, et il n'y a qu'auprès de toit ou je me sens bien. "

Il avait bien sur laissé sa main dans la sienne, ne voulant rompre ce lien qui les unissait. Nathan posa même son autre main sur celle de Sybille pour être sur de ne pas la perdre, et de la rassurer aussi. Certains élèves pensaient bien qu'ils étaient ensemble, et les deux aimaient jouer sur cela. Peut être qu'un jour, ils seraient ensemble, mais pour l'instant cela n'était pas ça ...
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Lun 26 Sep 2011 - 19:39


Il avait eu de la chance. Pouvoir partir loin de cette agitation, se changer les idées. Quand à moi j’étais resté au manoir familial en compagnie de ma famille. Certain membre était venu d’autre pays pour passer un peu de temps ici. Ils avaient espoir de se reposer or tout avait dégénérer. Mon père n’arrêtait pas de faire des allées retours entre le ministère et la maison, ma mère s’occupait des invités du mieux qu’elle le pouvait. J’avais passé mes journées entières avec mes cousins et mes cousines. Je n’avais pas eu une minute à moi, tout le contraire de Mistral qui lui en avait profité pour s’enfermer dans sa chambre et travaillé. Toujours aussi solitaire je n’avais même pas pris la peine de venir le déranger. Depuis la fin de l’année dernière notre relation était encore plus tendue. Tout avait empiré lors de notre dispute dans la grande salle. Il me reprochait le fait de fréquenter Léo. Un ami que je considérais comme un frère de substitution. J’avais la nette impression qu’il était légèrement jaloux de cette relation, mais il devait s’en prendre qu’à lui-même. Après tout c’est lui qui avait laissé cette distance s’installer.

Nathan était un sorcier basique et faisait partie de l’ordre du phoenix. Il ne me l’avait pas caché et c’était cette sincérité qui m’avait plus en premier chez lui. Je ne faisais pas partie de ces sang-pur qui voulaient à tout prix fréquenter des personnes possédant le sang-bleu. Non, bien au contraire. Nous ne faisions pas partie de la même faction, mais je respectais ses idées tout comme lui respectait les miennes. Ses révélations avaient eu le don de me faire rougir. Moi aussi j’étais pressé de revenir. D’un pour le voir et de deux pour échapper à l’ambiance familial. De ses deux mains il encerclait les mienne comme s’il ne voulait pas que je m’échappe. A Poudlard beaucoup de personne pensait que nous étions ensemble. Il est vrai que l’on donnait cette impression au premier abord, mais ce n’était pas le cas. Je me rapprochais de lui et posais ma tête sur son épaule.

Je m’étais souvent demander à quoi ressemblerait ma vie dans le futur. Il m’était arrivé de me voir avec Nathan. Que serait ma vie ? Aurait-on quitté ce pays ? Je ne savais pas. Mon père ne voulait pas me marier tout de suite, mais je savais qu’il ne m’imaginait qu’avec un sang-pur pour entretenir notre ligné. Pourtant, à mes yeux je ne faisais pas de différence entre les sang-pur et les sorciers basiques. Je laissais un doigt parcourir son bras dans un geste lent.

« Que peux-tu y faire ? Ils ont gagné, maintenant c’est trop tard. Avec eux au pouvoir il ne faut pas se faire d’illusion. Le mieux serait de partir de l’Angleterre, mais ma famille ne s’y résoudrait jamais. Ils sont beaucoup trop fiers et cet endroit leur manquerait. »
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Mar 27 Sep 2011 - 9:43

One kiss from you and I'm drunk up on your potion.


C'est vrai que Nathan pouvait s'estimer heureux d'avoir une famille comme la sienne. Étant le cadet de celle ci, il avait eu pour rôle de protéger ses deux sœurs et plus particulièrement Abigail, qui était en troisième année à Serdaigle aussi. Elle semblait un peu exaspérée par cette protection, mais l'Irlandais ne pouvait se permettre de la laisser sans rien faire, trop de dangers trainaient dans les couloirs de Poudlard, et rien n'y personne ne ferait de mal à son minois. Kathleen était encore trop jeune pour aller à cette école, et Nathan en serait déjà parti le jour ou elle rejoindrait le rang des élèves sorciers, sinon elle aurait eu le même traitement qu'Abigail. On ne fait pas dans la demi mesure chez les Connely, foi d'Irlandais ! Heureusement que des gens comme Sybille existait, des personnes si douces que le temps semblait s'arrêter quand on était avec eux. Son statut de sang-pur ne lui était pas monté à la tête, et elle n'avait aucune honte d'être avec Nathan, malgré le fait qu'il soit un sorcier basique de chez basique. Cette romance était peut être peu appréciée, mais rien ne les séparerait.

L'Irlandais n'avait aucun gêne aussi à avoir un flirt avec quelqu'un dont le sang était protégé par les lois du nouveau Ministère de la Magie. Sa famille était peut être contre cette relation, mais sans doute n'étaient ils pas au courant, car c'était peut être encore un peu prématuré. En effet, Nathan et Sybille n'étaient pas ensemble, au sens propre du terme, il s'agissait encore de ce flirt qui durait depuis quelque temps. Aucun des deux n'avaient l'air de vouloir parler de ce qu'il ressentait pour l'autre. Un genre de gêne qui ne fait que renforcer ce lien qui les unit, les rendant encore plus proche. Peut être même que le fait qu'il fasse partie de l'Ordre soit un affront pour les parents de la préfète. Quand elle posa sa tête sur l'épaule de Nathan, celui sentit son rythme cardiaque s’accélèré un peu, du fait que ce contact lui procura des frissons de plaisirs dans le dos, et que dire de ce doigt qui
caressait son bras d'un geste lent. Il allait devenir fou à ce rythme la, alors que lui même posa sa tête contre celle de Sybille, sentant son délicat parfum qui le laissait souvent rêveur.

" Je ... sais pas ... Il n'est pas encore trop tard pour arrêter ce temps de Ténèbres. Il faut jusque qu'on ait le temps de préparer ce qu'il faut, pour permettre aux gens de vivre librement et sans contrainte, loin de l'oppression que ce Ministère fait peser continuellement. "

Il reprit alors sa respiration et déglutit. Il ne valait pas parler trop fort de tout ceci, d'après que des espions du Ministère étaient disséminés un peu partout en Angleterre, et récupérait toutes les informations possible afin de prévoir n'importe quel coup qui pourrait se monter contre eux. Nathan ne pensait que rarement à l'avenir, se contentant souvent de l'instant présent, comme celui la, main dans la main de cette personne qu'il aime tant. Peut être devrait il protéger Sybille comme il protège ses sœurs ? Mais pour ceci il n'y avait pas 36 solutions, il avait beau y réfléchir, il se devait de lui proposer ce plan qu'il avait eu le temps de préparer depuis cet été. Ce n'était pas une décision facile à prendre, mais elle semblait la plus avisée et la plus réfléchie. Rien n'aurait pu permettre de les séparer, même pas les membres de la Rose Noire. Prenant son courage à deux mains, les yeux verts de l'Irlandais se perdirent dans le vert de ce parc si bien entretenu, avant qu'il ne dise avec une petite voix chargée d'émotions.


" Peut être que tu voudras bien venir chez moi, en Irlande durant les prochaines vacances, pour te tenir loin de tout ça ... "

Voila c'était dit, il ne pouvait plus revenir en arrière. C'était peut être le prémisse d'une idylle naissante entre eux, mais il ne pouvait la laisser la, en proie à sa famille qui l'oppressait avec toutes ces réunions, et aussi de ce château, qui malgré ses aspects protecteurs et chaleureux, cachait malheureusement trop de lourd secrets que de simples élèves peuvent soutenir ...
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Mar 27 Sep 2011 - 19:35

Les contraintes infliger par le ministère ne m’avait jamais atteinte. Que se soit moi ou ma famille nous étions protégés grâce à l’origine de notre sang. Quand aux autres, ils devaient surement vivre un véritable enfer. Les mesures prit contre les nées moldus et les sang-mêlé étaient radical, quand au sang-basique ils étaient mit de coté. On ne se préoccupait pas vraiment d’eux, ils étaient simplement normaux. Néanmoins, il n’était pas rare de les voir se rebeller et de passer dans les camps de l’ordre du phoenix. Quand à moi j’avais toujours vécu dans une bulle qui m’éloignait de tous les problèmes extérieurs. Elevé comme une princesse, enfermé dans une prison dorée. Une sorte de poupée à qui on ne voulait rien révéler de peur de salir sa soit disant pureté. Voilà comment mon père voyait les choses.

Alors qu’il posait sa tête contre la mienne, il me proposait une solution. Un moyen qui me permettrait de m’éloigner de tous ses problèmes, d’être en quelque sorte libre loin de ma famille. Bien que cette dernière fût l’une des plus belles choses que je possédais au monde malgré ses traditions. La proposition était tentante, mais je n’étais pas sûr que mon père accepte. Il ne savait pas que je fréquentais un sorcier basique du moins c’est ce que je pensais et le savoir seule avec un garçon lui ferait surement peur. De plus, il aurait surement peur que cela devienne véritablement sérieux. D’un autre coté il pourrait accepter pour me protéger, mais pour ça il lui suffisait de m’envoyer dans une autre branche de ma famille. Je relevais la tête doucement et me levais du banc tout en observant le paysage. Je voulais vraiment partir avec lui, de plus sa serait une occasion pour mettre un nom sur notre relation. Pour en parler loin de Poudlard, loin de tous les préjugés. Je savais qu’au fond de moi il y’avait bien plus qu’un simple flirt, mais j’avais dû mal à le reconnaitre. J’avais vécu une douloureuse relation avec un garçon pendant deux ans et maintenant me voilà conquise par ce Serdaiglois. Il était tout ce qu’une fille rêverait d’avoir, enfin dans ma vision des choses.

« J’aimerais vraiment partir avec toi, mais il faudrait que j’en parle avec mes parents. »

J’étais majeur et en quittant Poudlard je validerais réellement cette majorité. Malheureusement mes parents ne pensaient pas la même chose, surtout mon père. Pour eux j’étais toujours leur petite fille et tant que je ne serais pas marié je serais toujours sous leur contrôle. Mon père n’était pas un tyran loin de là. Il avait juste du mal à admettre que j’avais grandis. Quand on le connaissait bien c’était un homme avec un cœur en or.

« Je ne sais pas ce qu’ils en penseront étant donné ... enfin je suis majeur après tout. Je réussirais bien à les convaincre de me laisser partir. L’Irlande sa doit être beau, je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller. »

Je laissais un sourire timide s’échapper et me tournais vers lui. Le soleil avait commencé à percer les nuages matinaux. Les yeux vert du jeune homme me faisait penser au prairie d'Ecosse, aussi brillant qu’un diamant. Je ne pouvais qu’être conquise.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Mer 28 Sep 2011 - 7:50

And when I get that feeling, I can no longer hide.


Pourquoi donc le ministère était donc aussi dur avec les sang-mêlés et autre nés-moldu ? Ils n'avaient pourtant rien fait pour mériter cette traque incessante que certains hommes leur menait. On se croirait revenu à une période sombre de l'humanité où un nombre important d'individus avaient disparus, à cause des dires d'une personne qui croyait que seulement un type de population pouvait survivre. Certes en ce moment, l'échelle de cruauté était moins importante, mais tout cela continuait dans la voie présente, Nathan avait bien grand peur que cela ne finisse pareil. Heureusement que des gens se battaient contre ça, dans l'ombre et la lumière, certains étaient assez sensés pour savoir qu'il fallait en finir le plus vite possible et que n'importe quelles actions seraient bonne à mettre en place pour contrer cette Dictature du Sang. Seulement, cet Ordre avait pris un peu de plomb dans l'aile avec les derniers événements, et se devrait de se remettre le plus rapidement possible, sous peine de disparaitre purement et simplement. Il était du devoir de Nathan et de toutes personnes en faisant partie, de tout faire pour perpétuer cette tradition de justice et d'honneur. Après tout, ne vivait on pas mieux dans la lumière ?

Il est vrai que l'Irlandais n'avait plus vraiment pensé à ce problème de famille. Sybille venait d'une lignée de sang pur, et son père n'accepterait sans doute jamais de la voir partir avec quelqu'un issu de l'union de deux sang-mêlés. Nathan n'avait rien contre les sang pur, bien au contraire ils étaient heureux pour eux qu'ils sachent garder leur sang pour pendant des générations. Mais ce qu'il ne comprenait pas, c'est pourquoi ils restaient coincés dans ces carcans de règles et d'honneur, qui se devait d'évoluer depuis la nuit des temps. Il voulait partir avec Sybille, elle était tout pour lui et il ferait tout pour l'emmener loin de chaos ambiant, qui avait même réussi à pénétrer les épais murs de ce château. Ce flirt était bien plus évolué qu'il ne paraissait, Nathan se l'était dit depuis bien longtemps, mais il n'avait pas encore eu le courage de lui dire. Mais cela ne serait tarder désormais, c'était bien trop fort pour le garder cacher en lui. La voyant se relever et perdre son regard dans le parc, il sentait bien qu'il fallait qu'il change quelque chose à tout ça.


" Je te confirme oui, l'Irlande est magnifique, et ceci par n'importe quel temps. Un temps parfait loin de tout ces soucis quotidien, un temps ou tout le monde peut vivre tranquillement, et je crois que mes parents seraient content de te voir, même s'ils ne sont pas vraiment au courant pour nous deux. "

Nathan posa alors la main sur sa poche droite, et sentit cette chose qu'il avait depuis le début de la journée dans celle ci. C'était quelque chose de très précieux pour lui, il se devait d'absolument pas le perdre, cela aurait été un grand affront pour sa part. Se levant lui aussi du banc, il vint se place devant Sybille, toujours plongé dans son regard bleu, qui était si hypnotisant qu'il ne pouvait s'en défaire. Lentement, il passa ses bras autour de son cou, avant d'y attacher quelque chose. Il s'agissait d'un collier en argent, avec un pendentif en forme de goutte d'eau, incrusté d'une émeraude des plus pures. Rien de magique à tout cela, juste le présent de quelqu'un qui ne veut perdre une personne, et qui lui offre un souvenir impérissable dans le temps. Faisant descendre ses bras autour d'elle, il finit par lui prendre les mains dans les siennes, avant de doucement lui dire, de cette voix si calme qui le caractérisait tant.

" Je tenais à t'offrir ce cadeau, c'est un souvenir d'Irlande, et pour qu'a tout jamais tu ais un morceau de moi avec toi ... "
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Jeu 6 Oct 2011 - 17:54

Peut-être était-ce mieux pour nous deux que ses parents n’en sache rien tout comme les miens. Une vie loin de cette ambiance angoissante. Le gouvernement avait changer en pire et j’avais l’impression de perdre tout mes repères. Mon regard se perdait, contemplant l’horizon lorsqu’une ombre se plaçait devant moi. Des yeux bleu aussi pénétrant que l’océan. J’avais le sentiment qu’il pouvait lire en moi s’il le pouvait. C’était avec lui que je me sentais le mieux, pourtant je savais que notre histoire n’était pas la bienvenue étant donné les circonstances actuelles. Peut être valait-il pour nous qu’elle ne commence pas ? C’était sans doute la meilleur solution, les traditions voulaient que je reste raisonnable, mais je n’en avais pas envie. Perdu dans mes songes je n’avais pas vu le médaillon que tenait Nathan. C’est au moment ou je sentie l’argent froid sur ma peau que je revenais à la réalité. Je posais une main sur se présent. Il représentait une goute d’eau contenant les plus belles émeraudes qui m’avaient été donnée de voir.

Je frissonnais lorsque ses mains descendait le long de mon corps pour finir leur course dans les miennes. Difficile de rester sérieuse quand un homme vous faisait autant d’effet. Ses mots avaient plus impacte sur moi que je l’aurais penser. Avoir un bout de lui sur moi, un souvenir de lui si jamais quelque chose lui arrivait. Radieuse je souriais, mais je ne pouvais accepter un tel cadeau c’était bien trop précieux pour être porté par une simple fille comme moi.

« Nathan … c’est magnifique … mais je ne peux accepter. »

Emue, ma voix était tremblante. Partager entre le désir de me jeter à son coup et celui de reculer. Je ferais mieux de reculer maintenant avant que notre relation s’approfondisse un peu plus. C’était la meilleur solution. Rester « digne » de mon rang de sang-pur, mais comment refuser ? Comment pouvais-je faire demi-tours alors que j’étais déjà prise en plein dans nos filets. Je n’avais pas envie de retourner en arrière. En trouvant Nathan j’avais sut me trouver.

Je détournais le visage, rougissant légèrement. Je m’éloignais de lui sans le vouloir réellement. Le cœur battant la chamade, les joues brulantes. Il réveillait en moi des palpitations qui m’était encore inconnu. J’en avais presque honte. Après un moment, je prenais la parole d’une voix gêner presque translucide.

«  Je ne sais pas où l’on va … »

JLa peur de ne rien contrôler était belle et bien présente. La peur de tomber dans mon propre piège et de souffrir à nouveau. Nathan était bien plus qu’un simple ami, encore plus qu’un meilleur ami. Il était un tout, un idéal et je crois bien que cela m’effrayais.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Dim 9 Oct 2011 - 12:47

To paradise with pleasure haunted by fear ...



Tout ceci était bien confus dans la tête de l'Irlandais en ce moment. Tout avait bien trop été chamboulé durant cet été. Certes la dictature du Sang était bien présente avant déjà, mais il ne savait plus trop quoi penser, il se sentait encore plus proche de Sybille. D'un coté il savait que son ascendance non pur ne pouvait que provoquer des soucis à ce flirt entre eux deux et de l'autre coté Nathan se disait aussi, que pour rien au monde il ne se séparerait d'elle. Fallait il faire le pas en avant qui les ferait se rapprocher encore plus ? La question était vraiment la, si jamais tout cela ratait, les deux tourtereaux seraient alors séparés et ce n'est pas vraiment le mieux à faire dans ces moments la. C'était un véritable maelstrom de sentiments et de raisons que se mélangeaient dans sa tête. Il devait faire le choix le choix, soit se laisser porter par ses sentiments, ou bien réfléchir et tenter de raisonner pour quelque chose qui n'a absolument aucune logique. Voyant Sybille s'écarter un peu de lui, après qu'il est accroché le pendentif autour du cou, il arrivait presque à comprendre pourquoi elle avait réagi comme cela.


Le rythme cardiaque du jeune irlandais était complétement affolé, cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti comme cela, voir jamais même. Cela était quelque chose de tout nouveau pour lui, il n'avait jamais ressenti autant de choses avant ce moment la. Il reste hébété sur place que la préfète de sa maison s'éloignait un peu de lui, gardant une voix fluette, comme si elle aussi semblait étrangement touchée pour tout ceci. Il était temps quand même qu'il prenne une réaction. Si jamais il restait sur place trop longtemps pour rien, Sybille penserait peut être qu'il était trop hésitant et non sur de lui. Pour une fois, Nathan devrait écouter plus son cœur que son cerveau, laissant tomber les enseignement de la maison Serdaigle, qui pronait le fait que maitriser son esprit permettait de maitriser son corps. Mais la ce n'est plus un problème d'esprit, c'est tout simplement les sentiments qui rentre en jeu, quelque chose de beaucoup plus profondément enfoui en lui et qu'il aurait du mal à réprimer.

Il voyait bien qu'elle avait détourné le visage de Nathan, comme pour se cacher de ce qu'elle pensait réellement. l'Irlandais ne trouvait rien à redire à ce qu'elle disait, il était bien trop perdu dans ses pensées, à savoir quoi faire avec la préfère, mais plus particulièrement un flirt de longues années qui à première vue, avait évoluer en quelque chose de vraiment très proche. Il n'avait que peu de temps pour réfléchir à tout cela. Voila c'était décidé, il allait savoir quoi faire, tant pis pour la raison, les sentiments étaient bien trop fort pour être raisonner par je ne sais quelle logique, qui de toute façons n'aurait rien changé à tout cela. Il pouvait voir le soleil briller sur l'émeraude qu'elle portait autour du cou. Lentement il arrive à son niveau, posa ses mains sur ses hanches, avant de mettre son visage au niveau de celui de Sybille. Une dernière fois, il observa ses yeux bleu profond ainsi que ce visage qu'il ne pouvait s'empêcher d'admirer. Doucement il ferma les yeux et vint poser ses lèvres sur les siennes, venant accomplir ce qu'il avait dans son cœur, et laissant l'amour l'emporter ...
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Dim 9 Oct 2011 - 21:11

Son baiser était inattendu. Je n’avais pas prévu cette option là. J’aurais dû le repousser et m’en aller, pourtant je me laissais faire. Tout c’est moi où je m’étais retenu de l’embrasser était devenu insignifiant comme si attendre en valait le coup. Fermant les yeux, je savourais cet instant. Mes lèvres étaient sceller au sienne et je n’avais pas envie que cela se finisse. Je savais qu’en répondant à son baiser c’était comme trahir ma famille, mon rang. Au diable cette histoire de sang ! Le monde avait cessé de tourner autours de moi. Je me perdais dans cette étreinte sans me préoccuper des conséquences. Ne voulant que lui, je laissais mes bras encercler son cou tout en m’abandonnant à ses lèvres. Etre si proche de lui provoquais certaine palpitation dans le creux de mon ventre comme des papillons. C’est sensations était aucunement comparable à ce que j’avais ressentie avec mon ancien petit ami. C’était comme être embrasser pour la première fois.

A regret, je me dégageais avec douceur de cette étreinte et me perdais dans l’océan de ses yeux. J’étais surement devenu rouge prenant conscience de ce qu’il venait de se passer. Avoir peur était normal n’es ce pas ? Je m’engageais dans un autre lieu. Que dirais mon père s’il était au courant que sa fille chérie se faisait embrasser par un garçon qui n’était pas du même sang que nous ? J’imaginais sa colère, espérant qu’il se montrerait compréhensif comme il l’avait toujours été. Une légère brise venait caresser nos visages.

« Tu es sur .. ? »

Savait-il dans quoi il s’engageait ? Ce baiser avait beau être innocent, il venait de tout chambouler. Je savais qu’avec Nathan j’étais réellement moi. Qu’avec lui je me sentais bien et que rien ne pouvais m’atteindre, mais en même temps être de nouveau avec quelqu’un me faisait peur. Si c’était ce que signifiait ce baiser, bien entendu. J’avais été déçut une fois par un garçon, un homme qui m’avait fait beaucoup de mal. S’engager c’est donner toute sa confiance même si je savais que Nathan l’avait, mais être en relation voulait dire donner la clé de son bonheur et de ses douleurs ? Mes yeux arpentaient le garçon qui me faisait chavirer. Il était séduisant à vous en couper le souffle. A ce moment là j’aurais tout donné pour pouvoir être une sorcière sans obligation familial.

«  Tu crois que … »

Avant que je ne puisse dire quelque chose il me coupait la parole ..
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Lun 10 Oct 2011 - 19:05

With my own two hands ...


Ce moment était absolument magique. Nathan en avait souvent rêver et voila que c'était réalisé et encore mieux que dans ses rêves les plus fous. Tout semblait s'arrêter autour de lui, comme si le temps lui même semblait prendre cet instant comme une pause dans la trame chronologique elle même, afin de l'immortaliser dans la tête du jeune Irlandais. Sybille était celle qu'il avait tout le temps rêver d'avoir avec lui, douce, intelligente et surtout dotée d'un sens des priorités que peu de personnes auraient par ces temps de troubles. Elle se mettait un peu à dos sa famille en embrassant ainsi un jeune homme n'étant pas un sang pur. Nathan s'en fichait complétement, il voulait être avec elle, il en était sur maintenant. Ce baiser lui avait remis les idées en place et surtout lui avait bien montrer que c'était plus qu'un flirt avec la préfète de sa maison. Comme tout bon moment, cet instant de bonheur prit fin alors que Nathan rouvrit les yeux pour apercevoir Sybille qui se dégageait un peu de lui. Elle avait gardé cette voix fluette qu'elle avait eu avant que le septième année ne vienne l'embrasser.

« Tu es sur .. ? »

Certes c'est vrai que cela impliquait que les deux protagonistes s'engage dans une relation qui serait loin d'être facile et agréable, mais ensemble ne pouvait il pas vaincre tout ce qu'on leur opposait, tel que vent et marées. Jamais il n'avait ressenti autant de sentiments pour quelqu'un et surtout aussi fort que cela. Elle était l'élu pour Nathan, celle qui berçait son coeur et qui lui donnait la force de vivre et de combattre. Il ne serait jamais arrivé à rien si il n'avait pas connu Sybille. Il était prêt à tout lui donner, confiance, bonheur, douleurs, bref tout ce qu'il pouvait pour qu'ils soient le plus heureux possible. Elle semblai un peu perplexe sur ce sujet, ce qui pouvait se comprendre puisqu'elle était d'un famille de sang pur, que dans le contexte actuel, c'était pas vraiment conseillé d'être avec un basique. Mais au diable les lois et les règles, Nathan aimait Sybille, et il ne pouvait le nier. Reprenant sa respiration, il allait lui répondre, avant même qu'il n’entende qu'elle aussi avait parlée en même temps. C'était un peu impoli de sa part, mais la il ne pouvait se retenir de parler, c'était bien trop fort au fond de lui.
>
«  Tu crois que … »

" Oui je suis sur. Je n'arrête pas de penser à toi depuis la rentrée, tu as occupé mes nuits et mes rêves ... Je t'aime Sybille ... "

Voila c'était dit, le sort en était jeté, comme l'aurait dit un célèbre général avait de franchir le Rubicon. Nathan était désormais lancer, et rien ne pouvait plus l'arrêter. Il venait de faire un grand pas en avant en déclarant sa flamme à celle qu'il aimait tant. Ce flirt qui était si innocent en fait au début, avait bien donc évoluer vers quelque chose de beaucoup plus sérieux. Prenant les mains de sa douce entre les siennes, il s'approcha doucement d'elle, laissant son regard dans le sien, n'attendant que sa réponse, qui dans l'esprit de l'Irlandais s'espérait favorable.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Lun 10 Oct 2011 - 20:14

Ses mots me laissaient sans voix. Il m’aimait. Etait-ce cela que je ressentais à son égard ? Oui, j’en étais sûr, mais j’avais juste du mal à me l’avouer. C’était tellement beau dit comme ça que j’avais dû mal à faire la part des choses. Etait-je en train de rêver et d’imaginer tout ça ? Non, je ne pense pas. Notre relation prenait un autre sens, une tournure totalement différente de celle qui quelque minute au part avant nous liait. Je laissais ses mains envelopper les miennes. Lui aussi avait été présent dans mes rêves dernièrement. De plus je m’étais inquiété pour lui avec tout ce changement, mais traite de radotage et revenons-en à la réalité. Il fallait que je prenne une décision maintenant ! Es ce que j’allais accepter d’aller à l’encontre des volontés que m’imposait ma lignée ? Ou allais-je garder raison et refuser ses attentes ? Il fallait que je me lance à l’eau. Heureuse avec Nathan, j’allais en souffrir si je n’accédais pas à ce que je voulais réellement.

« Ecoute.. Je ne sais pas ce que cela peut donner. Etre avec toi engendrait des contraintes vis-à-vis de ma famille, mais après tout es-ce si important. C’est notre bonheur pas le leur n’es ce pas ? »

Rougissante, je baissais la tête un instant. J’avais envie d’être avec lui, envie de partager d’autre moment avec lui. C’est vrai j’étais une sang-pur et alors ?! Devrais-je me priver pour leur faire plaisir ? Je ne voulais pas être avec un autre homme. Je n’avais pas envie de subir leur règle stupide. Je l’ai avais écouté pendant tant d’année, mais maintenant leur petite princesse allait pour une fois écouter son cœur. Me hissant sur la pointe des pieds je lui déposais un baiser timide au coin des lèvres.

« Au diable les autres. Je t’aime Nathan Connely. »

Je lui souriais timidement. Lui donnant ma réponse, je savais qu’il fallait que je me débrouille pour que mon frère n’en sache rien. Du moins pas encore, je ne voulais pas qu’une dispute éclate. Le connaissant il n’allait pas mettre mes parents au courant, mais voudrait surement régler le compte de Nathan. De plus notre relation se détériorait encore plus. Une ombre à ce magnifique tableau.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Mar 11 Oct 2011 - 16:42

I could have it all, whenever you are near.


C'était mieux que dans un rêve. Il avait fallu du temps à Nathan pour qu'il se rende compte de tout les sentiments qu'il possédait pour la belle préfète. Toute ces années à avoir forger ce flirt, avait été bien plus que simplement amical. Même si au début, les deux s'entendaient comme deux larons en foire, cela avait bien évoluer vers quelque chose de bien plus sérieux et plus intime, sans pour autant franchir les limites d'une accolade chaleureuse. Le contact de ses mains dans celle de l'Irlandais était vraiment ce qu'il pouvait demander de mieux en ce moment. L'inquiétude qu'il avait eu au sujet de la dernière attaque du train, avait confirmé ses pensées quand au fait qu'il ne pouvait se passer de Sybille. Elle était bien présente en lui et il ne pouvait ignorer cela. Ecoutant sa réponse de toutes ouïe, il ne peut que se réjouir de l'entendre qu'elle mettait de coté tout les sous entendus par rapport au fait qu'elle était de sang-pur. Il fallait ignorer tout ce qu'on pourrai dire sur eux, le plus important c'est qu'ils soient heureux ensemble et que ceux qui se mettent en travers de cela, n'ont qu'a évoluer dans leurs têtes.

« Au diable les autres. Je t’aime Nathan Connely. »

Le baiser qui ponctuait cette phrase était vraiment ce que Nathan pouvait demander de mieux, cela prouvait que Sybille éprouvait les même sentiments que lui. Il n'y avait que peu de mots pour décrire la situation présente. Le jeune Irlandais était aux anges et encore c'était peu dire. Sa matinée quelque peu malsaine avait été bien vite effacé par ce baiser divin avec la fille qu'il aimait tant. Elle était tout pour lui, jamais il ne se serait vu avec une autre personne qu'elle et personne ne pourrait remplacer Sybille, qui était si maline, futée et jolie. Doucement il vient l'enlacer pour l'avoir encore plus près de lui, ne voulant plus jamais être éloigné d'elle, que ce soit de gré ou de force. Une seule chose faisait ombre à ce tableau féérique, c'était le frère de Sybille qui allait sans doute voir d'un mauvais œil leur relation. Il ferait peut être tout son possible pour que cela se passe mal, quitte à faire mal à sa sœur maybe. Nathan se refusait pourtant de croire cela, il ferait tout son possible pour la protéger de tout son être et esprit.

" Je ne veux plus jamais être éloigné de toi, te sentir près de moi est ce que je demande de mieux. "

Il ne savait pas quoi dire d'autres, tout cela était bien trop confus pour lui, ou bien trop récent. Cette relation naissante promettait de donner pour le futur, mais il ne fallait que Nathan se sente harasser par les autres, qui étaient contre l'union entre une sang pur et un basique. Tout cela lui passait bien au dessus de lui. La famille de Sybille serait aussi une grande épreuve, alors que de son coté, il savait que ses parents ne seraient qu'heureux d'apprendre ceci. Même si sans doute Abigail serait sans doute un peu choqué de la relation de son frère ainé, elle qui le prenait pour quelqu'un qui n'aurait pas pus trouver quelqu'un facilement. Elle serait sans doute la première à envoyer un hibou en Irlande. Glissant une main dans ses cheveux pour passer une mèche derrière son oreille, il vint doucement chuchoter à celle ci une phrase d'un dialecte ancien.

" Shekh ma shieraki anni "
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Mar 25 Oct 2011 - 21:50

Moi non plus je ne voulais plus être séparé de lui. Cette relation était nouvelle à mes yeux et je n’avais pas envie qu’elle soit entacher par mon frère. Une pensée furtive venait s’imposer à mon esprit. Qu’en penseraient ses parents ? Sa famille ? Ses amis ? Je savais que pas mal de sorcier basique n’appréciaient pas les sang-pur à cause des privilèges qui nous étaient accordés. Les mots qui suivirent provenaient d’une langue ancienne. Je ne pouvais pas savoir la réelle signification, mais je savais que c’était quelque chose de beau qui m’était destiné. Cette scène avait l’air si étrange comparé à d’habitude. Nous qui d’habitude jouons avec de la séduction et la taquinerie. A présent la conversation était sérieuse comme si nous nous murmurions un serment.

Au loin on pouvait entendre la cloche du château résonner en écho. L’heure d’aller en cours avait sonné et je n’avais qu’une envie : rester dans ses bras. La rumeur qui disait que l’on était officiellement en couple allait faire le tour du château, mais qu’importe. Mistral pouvait bien m’hurler dessus il en résulterait toujours la même chose. Il ne pouvait rien faire qui rende cette union interdite. Sauf peut être de prévenir mon père et encore je ne pensais pas que cela allait m’arrêter. Néanmoins, je ne pouvais prévoir sa réaction c’est pourquoi il fallait que je reste sûr de moi. Je reculais d’un pas et fixait Nathan avec intensité.

« Nous devrions aller en cours avait de se faire sermonner.

Pourtant, je n’en avais pas envie. Se prélasser dans ses bras me semblait être une bonne idée, mais le devoir passait avant tout et qu’elle mauvais exemple de voir la préfète des érudits en retard. Je m’éloignais de lui et attrapais mon sac que j’avais laissé sur le banc tout en donnant l’autre à Nathan. Comment allait-on vivre cette relation ? Es ce que cela allait tout compliquer entre nous ? Es ce que tout serait différent ? Je ne saurais le dire. Tout les deux étaient dans la même équipe de Quidditch et je savais qu’il était dans l’équipe d’Irlande malgré son âge. Autant dire que j’étais fière de lui. Pas seulement parce qu’il était celui que j’aimais, mais aussi parce qu’il était un ami avant tout. J’attachais mes cheveux en une queue de cheval. Le beau blond n’avait toujours pas bouger d’un cil attendant sans doute quelque chose ?

« Tu ne viens pas ? »

Un sourire malicieux sur les lèvres. Je pouvais constater que les rayons de soleil jouaient sur ses cheveux à la couleur du blé. Ce souffle de bonheur m’inquiétait. Pourquoi ? Parce que rien n’était éternel, rien ne pouvait forcément rester beau sans que quelque chose salisse c’est instant.
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté Jeu 27 Oct 2011 - 9:36

Only time will tell its tale ...


Le temps était décidément beaucoup trop hasardeux. Pourquoi les moment longs et pénible paraissaient s'éterniser, alors que les moment de pur bonheur comme celui que vivait Nathan en ce moment filait à grande vitesse le rappelant rapidement au monde réel. Tout ce qu'il pensait en ce moment même, c'est que sa vie ne serait plus jamais la même. La relation avec Sybille avait évolué à un point tel, qu'ils ne pouvaient plus revenir en arrière. C'était une bonne chose, l'Irlandais ne pouvait retenir en lui tout ce qu'il ressentait pour la préfète de sa Maison. Ce qui allait être sans doute le plus dur, c'est la façon dont les autres allaient percevoir ceci. De son coté, Nathan savait que sa famille ou même ses amis ne diraient rien de mal, bien au contraire, ils seraient même heureux d'apprendre cette nouvelle. Par contre du coté de la famille Selwyn cela allait être une autre paire de manche, surtout que les sang pur voyait mal que leur fille se soir acoquinée d'un basique, non anglais de surcroit.

Cette satanée cloche venait encore de retentir, mettant fin à cette harmonie qui s'était installée autour des deux élèves. Le temps semblait s'être arrêter autour de Nathan et Sybille, comme si lui même voulait que ce moment soit unique. Mais rien ne donnait envie à Nathan de retourner en cours, loin de celle qu'il avait dans son coeur et surtout supporter les quolibets qui n'allaient pas tarder à fleurir autour de lui. Il ne faut jamais bien longtemps avant qu'une rumeur comme celle ci ne fasse le tour du château. Entendant la douce voix de Sybille, la tête blonde sortit alors de sa rêverie les deux pieds sur terre, pour se remettre dans ce dur qu'il essayait tant de fois de s'échapper. L'envie n'était pourtant pas vraiment la, il voulait rester ici a la tenir entre ses bras, la câliner et bien d'autres choses encore. Mais il serait peu sérieux de se faire remarquer en ce moment même. De plus vu que Sybille était la préfète de Poudlard elle se devait de montrer l'exemple et n'avait pas le droit à l'erreur. Lui attrapant la main en même temps que son sac, Nathan prit la décision de l'accompagner sur la route du retour vers ces cours.

« Tu ne viens pas ? »



" Si j'arrive, je profite juste de ces derniers moments. "

Le sourire qu'elle affichait lui redonna du baume au coeur, se disant qu'il ne pourrait être plus heureux qu'en ce moment même. Se mettant à ses cotés, il ne put s'empêcher de lui donner un dernier baiser sur le bout des lèvres, lui rappelant qu'il serait tout le temps et que son amour n'était pas éphémère. Sa peau si douce était un véritable délice pour les sens et il ne put s'empêcher de lui donner un de ses sourires dont il avait le secret. Profitant des rayons de soleil qui étaient dans leur dos, Nathan se mit en marche en direction du Château, main dans la main avec Sybille, décidé à montrer que ces règles données par le Ministère étaient faite pour être abrogées et défiées. Jamais l'Irlandais n'aurait pu imaginé un jour que sa vie aurait été aussi proche de la perfection ..




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ] Empty
Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

"Le flirt est le péché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses." [PV Nathan Connely ]
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Poudlard :: Hors des murs