ϟ HEADS WILL ROLL ϟ GROUPE IV ϟ Event final - Page 2



 



ϟ HEADS WILL ROLL ϟ GROUPE IV ϟ Event final
PORTOLOIN Filet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Batiments officiels magiques :: Ministère de la Magie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Noah Zahid Maxwell
Mervyn y en a marre, on veut William au pouvoir! ♫
Messages : 1196 Crédits : (c) ptikiwi
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Photographe / Photojournaliste
Faction : Ordre du Phoenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Goéland
Epouvantard : Le cadavre de Léo.
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Sep 2011 - 21:11

Go to war little helmet
Make them proud
Say goodbye little helmet
Say it loud


WAR FLAG - AaRON


    Metelli est affaiblie. Mais d’un autre côté, Léo est seul devant eux, à la merci de tous ces mangemorts. Et Zahid n’aime pas ça. Pas du tout. Il s’exécute et part devant, tâchant de rattraper son ami, lançant parfois des coups d’œil derrière lui pour s’assurer que Metelli le suit toujours. Il l’entend lancer un Everte Statum contre l’un des trois soumis aux Kark qu’ils ont vu se diriger vers les ascenseurs. Elle l’atteint, mais avec une force diminuée, sans doute était-ce encore le contrecoup de son stupéfix. Mais il se rassure, elle semble petit à petit reprendre du poil de la bête.

    Hormis pour vérifier qu’il n’y a aucun danger immédiat autour de lui ou Metelli, ses yeux ne quittent jamais Léo, la crainte qu’il lui arrive quelque chose est trop forte pour qu’il l’ignore. Il y a plusieurs jours, le barman est parti dieu sait où avec pour seul message pour son meilleur ami une lettre écrite à la vite où il n’expliquait absolument pas les raisons de son départ précipité. Zahid s’est fait un sang d’encre, rarement il ne s’est inquiété à ce point. Et trois jours avant les élections, Léo a réapparu pratiquement comme si de rien n’était, et malgré l’insistance du photographe pour savoir ce qu’il s’est passé, l’irlandais ne lui a rien dit, lui promettant qu’il lui raconterait tout après les élections – ce qui n’a fait qu’accroitre la peur de Zahid. Et cette peur s’insinue dorénavant dans tout son être, par toutes les pores de sa peau, le contaminant comme un poison, alimentée par les cris qui fusent inlassablement et le chaos qui règne dans l’Atrium. Mais cette peur est associée à la prise de conscience de l’urgence de la situation, la prise de conscience que ce soir, ils risquent tous leur vie, et ça juste pour une bande de scélérats qui ne semblent pas connaître le mot humanité.
    Soudain, il voit Léo à terre, un peu devant lui.

    « Léo ! »

    Son sang ne fait qu’un tour, la panique l’emporte, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’a pas été touché mais seulement renversé par une autre personne, atteinte par le sortilège lancé par le plus âgé des trois mangemorts qu’ils poursuivent, qui en a profité pour déguerpir.

    Il le voit se relever et courir de nouveau, puis ralentir en arrivant au niveau des portes en or gardées par deux mangemortes. Comprenant qu’il faut qu’ils accélèrent l’allure, il lance un regard par-dessus son épaule, et remarque que Metelli est presque à son niveau. S’emparant de sa main, il l’entraîne avec lui pour ne pas qu’ils soient séparés – l’union fait la force, et ils se doivent de protéger Metelli quoiqu’il arrive. Ils ne peuvent en aucun cas la laisser derrière eux, même si elle le demandait.

    Arrivés presque à la hauteur de Léo qui les attendait pour essayer de passer les portes, il le voit lancer un Avis Fulgurator et sprinter pour passer. Malheureusement, il comprend que ce ne sera pas suffisant pour qu’eux deux parviennent à passer. Analysant la situation avec vitesse, évitant un éclair rouge de la mangemorte la plus en forme, il comprend qu’il doit profiter maintenant du fait qu’une des deux soit distraite par les oiseaux électriques de Léo pour tirer la situation à leur avantage.

    « CONJUNCTIVA ! » hurle-t-il avec force en pointant sa baguette en direction de la deuxième mangemorte. Tout en gardant la main de Metelli dans la sienne, ils se ruent sur les portes sans savoir si ça va marcher.


Spoiler:
 

    Quelques secondes plus tard et.... Ils sont sains et saufs, lui et Metelli, derrière les portes. Une vague de soulagement envahit Zahid, et il pousse un profond soupire en voyant Léo qui leur lance un coup d'oeil avant de reporter son attention sur les étages qui défilent en haut de l'ascenseur. Rassuré, le photographe agrippe la main de son ami avec force, sans quitter des yeux lui non plus les étages. 6, 7, 8, 9.... 9!
    Alors que Léo appuie sur le bouton d'appel de l'ascenseur, Zahid lâche tout aussi vite sa main. Tous trois attendent, la tension est palpable.





Dernière édition par Noah Zahid Maxwell le Jeu 1 Sep 2011 - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Jeu 1 Sep 2011 - 21:11

Le membre 'Noah Zahid Maxwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 2 Sep 2011 - 17:26

Ils étaient passés et en cet instant, elle ne pouvait que remercier ses deux compagnons d'infortune. Elle les gratifia d'un regard qui en disait long : elle leur était reconnaissante pour leur engagement au sein de l'Ordre, pour leur engagement auprès de son défunt mari et pour leur aide. Voir des personnes comme eux se battre pour la liberté lui redonnait de la force. Elle était plus décidée que jamais à mettre à mal les mangemorts, à les détruire de l'intérieur : ses principes s'évaporaient face à eux et elle se sentait capable de tuer s'il le fallait. Après tout, eux, ils n'avaient pas hésité face à son cher Ernest... Elle devait continuer à se battre pour leur fille !
« Neuvième étage... Par Merlin, que cherchent-ils ? » murmura-t-elle plus pour elle-même que pour eux. Elle se demandait quel était le but de cette éparpillement des toutous de Kark dans tout le Ministère. Cherchaient-ils à utiliser certaines choses cachées dans ce département ? Elle jeta un rapide coup d'oeil aux autres ascenseurs : chacun allait à un étage précis. C'était un véritable coup d'état organisé. Rien n'avait été laissé au hasard mais le but de tout ça restait un mystère pour Lucy. Elle le découvrirait, par tous les moyens. Les portes s'ouvrirent enfin...
Ils y pénétrèrent tous les trois tandis que deux éclairs venaient ricocher dans le compartiment. Un stupéfix ricocha sur une paroi et vint frapper son bras qui devint alors inerte. C'était désagréable, presque douloureux. De son autre bras, elle envoya valser l'agresseur qu'elle ne connaissait même pas avant de remettre d'aplomb son membre. Les portes de refermèrent et l'ascenseur se mit en marche. « Elensar, Maxwell, il nous faut un plan. Arrivés là-haut, nous allons devoir trouver le moyen de ne pas nous faire tuer et surtout de comprendre ce qu'ils tentent de faire. Nous ne devons pas les tuer, pas sans savoir quel est leur ordre de mission. Une fois que nous le saurons... Advienne que pourra. » dire que les tuer pouvait être une option ne pouvait pas sortir de sa bouche...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 2 Sep 2011 - 20:12



Miranda Carrow


À partir du point de vue de Miranda, on voyait Léo rapetisser pour devenir de plus en plus flou, pour ensuite disparaître, puisque la cabine changea de trajectoire. Soulagée que cet épisode prît fin, elle s'appuya contre le mur de la cabine en attendant qu'ils arrivent à destination. Elle savait bien que cela ne faisait que commencer, mais l'ascenseur demeurait une petite pause dans toute cette aventure. Elle ferma les yeux... « C'est que ma tête tourne encore... ». Avec l'adrénaline, elle avait oublier ce détail, mais il était bien là. Elle appuya sa tête contre sa main et dit :

— Nathaniel, je ne sais pas si tu as le temps et si c'est rapide, mais ma vue n'est toujours pas claire... Y'a moyen d'arranger ça rapidement ?

Elle n'avait aucune idée des soins nécessaires à son état, mais elle posait la question. Elle avait peur que son état s'aggrave et qu'elle devienne un poids à la mission, voire qu'elle doive abandonner. Elle s'en voudrait tellement si cela arrivait, il fallait rester attentive et vivante. Ils restèrent un moment dans la cabine, le temps qu'ils arrivent enfin au 9e étage. Ce moment lui parut long, et absurde à la fois. Une voie féminine et impersonnelle se fit entendre :

— 9e étage : Département des Mystères.

La porte s'ouvrit et déjà un sort fila vers eux. Ils avaient un comité d'accueil, l'alerte avait dû être sonnée dans tout le ministère. Heureusement le sorcier en avant d'eux était seul, mais assurément que d'autres feraient apparition, ainsi que dans les salles... Miranda, en sursautant, lança un protego en voyant le jet de lumière arriver vers elle...

Spoiler:
 

Suite à cela, Miranda jeta un stupéfix en riposte, pour tenter d'arrêté leur agresseur.

Spoiler:
 

Cela fâcha Miranda « MAIS BORDELLE, QU'EST-CE QUE J'AI AUJOURD'HUI ? » elle se tassa de sur Nathaniel pour lui laisser une chance de faire quelque chose. Puis elle pensa : ils sont toujours dans l'ascenseur. Il ne fallait pas que la cabine referme ses portes et que le duo de mangemort soit transporté ailleurs. Miranda eut le temps de sortir rapidement de la cabine, mais perdit l'équilibre et tomba sur le sol. Elle n'avait rien, mais avec l'empressement qu'elle avait eu et ses étourdissements, elle ne pouvait faire autrement.


Dernière édition par Miranda Carrow le Ven 2 Sep 2011 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 2 Sep 2011 - 20:12

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 3 Sep 2011 - 16:06

I'll miss you, sweet sister. I'll see you some
other times, some other grounds...



L'ascenseur tardait à arriver. Nathaniel en profita pour regarder ce qu'il se passait autour de lui. Le spectacle lui arracha un petit sourire. Le chaos régnait dans l'Atrium, et il devait l'avouer, la pensée que seuls quelques Mangemorts ensemble avaient un tel pouvoir n'était pas déplaisante. Encore une preuve de la supériorité du sang. L'ancien Serpentard croisa le regard d'une mangemorte qu'il ne connaissait que de vue. Celle-ci attendait près d'un ascenseur voisin, et elle n'était qu'à quelques pas de lui. Assez pour qu'il l'entende dire un intriguant « Reste en vie. » avant qu'elle ne détourne le regard. Il n'eut pas le temps de se poser la question, la sonnerie familière retentit et Miranda entra dans la cage étroite dans l'attendre. Il regarda la jeune femme à la cape une dernière fois, intrigué, et entra à son tour dans l'ascenseur dont les portes se fermèrent sur eux. Nathaniel regarda sa jeune coéquipière appuyer sur le bouton de l'étage numéro 9. Lui-même ne connaissait pas les lieux. Mais pourtant, c'était lui qui était le responsable de cette mission. Une partie de lui se sentait honorée, mais une petite voix dans sa tête ne pouvait s'empêcher de penser que Miranda était mieux placée que lui pour prendre le contrôle du département des Mystères. Pour diriger les opérations. Mais Mervyn Kark en avait décidé autrement, il comptait sur son expérience, sans doute.

Le silence s'était fait dans la cabine, laissant Nathaniel réfléchir. Il repensait aux mots prononcés par la Mangemorte. Il ne comprenait pas. Ce n'était pas le genre des membres des Ténèbres de se souhaiter bonne chance, de rester en vie. A moins qu'ils ne soient réellement proches. Le puzzle se mit en place dans sa tête. Il n'était réellement proche que d'une seule personne. Une seule le connaissait par cœur, ou presque. Hudson. Et Hudson était une métamorphomage. Combien de fois l'avait-il vu devant le miroir de sa salle de bains changer son apparence, juste par jeu, ou pour voir quelle coiffure lui irait le mieux ? Et puis même, déjà à Poudlard il l'avait remarqué. Elle s'amusait à changer sa couleur de cheveux assez fréquemment. Et là. Là elle avait changé d'apparence. Elle était parmi les Mangemorts, se faisant passer pour l'une d'entre eux. Mais elle était de l'Ordre. Elle était pleinement l'une d'entre eux. C'était une sensation horrible, que celle de se rendre compte que sa propre fiancée était dans le camp ennemi. Pire, qu'elle était là, dans le champ de bataille, à lutter pour ses idéaux – différents des siens. L'ascenseur se mit en route. Nathaniel aurait voulu ne pas la voir, la croire encore en sécurité quelque part, ailleurs. Ici, il savait qu'elle courrait le risque de se faire tuer, torturer. Ou pire encore. Il regrettait de ne pas avoir compris sur le coup, le temps de lui sourire, lui dire qu'il l'avait reconnue. Il ne savait pas pourquoi elle était là, pourquoi elle s'était déguisée en l'un d'entre eux, mais il espérait qu'elle s'en sorte. Au fond de lui, il espérait vraiment qu'elle n'ait pas de problème. C'était sans doute puéril, comme pensée, égoïste, mais elle avait pris une place tellement grande et importante dans sa vie. Il tentait d'oublier qu'elle avait tourné le dos à sa famille, mais le fait de l'avoir vue, là, devant cet ascenseur – parce qu'il savait que c'était elle... Il avait pris conscience qu'une bonne partie de son monde tournait autour d'elle.

Miranda l'interpella alors. A l'annonce de son nom, il se mordit la lèvre, tentant de se ressaisir. Il capta son reflet dans l'une des parois de l'ascenseur. Il était pâle, il le savait. Penser à Hudson lui tordait les tripes, mais il se devait de réussir sa mission. De toute manière, il ne pouvait rien faire. Il avait quelque chose à faire, Miranda comptait sur lui. Et s'il échouait, ils étaient tous les deux dans de la bouse de scrout à pétard. Après un instant qui lui parut une éternité, il retrouvé la mobilité de son corps jusqu'alors déconnecté de son esprit. Ses yeux se tournèrent vers Miranda. Un sort. Oui. Il ferma les yeux quelques instants, cherchant dans sa mémoire. « Oculis Reservare. » Voilà. Il sourit et baissa sa baguette. « Ferme tes yeux quelques secondes, ça doit picoter un peu. Mais ça devrait aller mieux, là, non ? » L'infirmier fit un sourire bref à la jeune femme alors qu'elle rouvrit ses yeux. Ça devrait être bon, mais tant qu'elle ne se reposera pas réellement, sa vue ne sera pas aussi vive que d'habitude. Au moins, elle ne verra plus flou, ce qui est quand même sacrément embêtant pour lancer des sorts. La voix de l'ascenseur leur annonça qu'ils étaient arrivés, et la porte s'ouvrir. L'infirmer regarda le couloir au moment ou Miranda jetait un Protego pour contrer le sort lancé contre eux. Malheureusement, ça ne servit à rien, mais la jeune femme se tassa et entraîna Nathaniel dans sa chute. Pendant un moment, il en eut le souffle coupé, Miranda lui était tombée dessus sans prévenir. Elle tenta alors de le stupéfixer, mais son sort rata. Nathaniel, pendant ce temps, s'était redressé et pointa sa baguette sur le sorcier à son tour. « Everte Statum !! » Sans voir si son sort avait réussi ou pas (de toute manière, il ne lancait plus de sorts, c'était le plus important), il sortit de l'ascenseur à la suite de Miranda, et la prit par le bras pour l'aider à se relever. Elle avait eu raison, il fallait qu'ils sortent, sous peine d'être transportés à un autre étage. Et alors, envolée la mission !

L'ancien Serpentard se tourna alors vers le sorcier à terre. Avec un peu de chance, ils pourraient passer sans qu'il se relève. Nathaniel avisa la baguette à terre quelques mètres plus loin. Il fit un signe de tête à Miranda pour qu'elle le suive et accéléra le pas le long du couloir. Il ne savait pas ou il fallait aller, ce département lui était inconnu. Mais une chose est sure. Ils n'étaient pas au bon département. Le jeune homme ramassa la baguette du gêneur et la mit dans sa poche. Une baguette en plus, c'était toujours utile. Sans même lancer un regard à celui qu'il venait de dépasser, il regarda Miranda. « Comment on fait pour y aller ? » Elle savait très bien de quoi il voulait parler. Elle lui indiqua une porte en face. Nathaniel hocha la tête et se dirigea vers là, en courant presque. Non pas qu'ils étaient pressés, mais ils étaient sûrement poursuivis. Ou même, le gêneur n'était sûrement pas seul, d'autres allaient arriver, et mieux valait être partis à ce moment-là. Une fois arrivé devant la porte du département des mystères, il regarda sa coéquipière. Ils allaient gérer, cette mission était tout à fait réalisable, dans leurs cordes. « On y va. »

La porte menait sur un autre couloir au mur sombre que Miranda et lui traversèrent à vive allure. La jeune femme semblait se sentir mieux, et l'infirmier en était soulagé. Au bout du couloir se trouvait une porte noire, toute simple, qui contrastait avec le reste du Ministère. D'ordinaire, la déco' était un peu plus tape à l'oeil. Mais ils étaient au département des Mystères. Cela changeait la donne. Nathaniel laissa Miranda ouvrir la porte, et entra à son tour dans ce qui s'avéra être une pièce ronde. L'infirmier tourna sur lui-même. Bon sang, c'était quoi ce département ? Il retint un rire nerveux. Les portes étaient toutes les mêmes. Une fois la porte refermée, il n'y avait aucun moyen de savoir par ou on était entré. « Hum... Ou sont les bureaux ? Il faut qu'on prenne le contrôle des bureaux pour le moment. C'est le plus important. ». Son regard se posa sur les douze portes qui les entouraient. Du coin de l'oeil, il voyait Miranda se diriger sans hésiter vers l'une des portes. De son côté, une idée germait dans son esprit. Pour l'instant, ils avaient réussi à arriver jusque là sans réel encombre, mais ça n'allait pas forcément durer. Cela ne l'étonnerait pas que Metelli et ses sbires de l'Ordre soient toujours à leur poursuite. Il fallait être prudent, et puis, il n'étaient plus que deux. Jon devait être hors-service, quelque part en bas. L'infirmier ne pensait pas que ce soit une mauvaise chose en soi : après tout, deux sorciers étaient moins repérables que trois. Mais la présence de Jon aurait constitué un avantage numérique conséquent. Qui dit trois sorciers dit trois sortilèges au lieu de deux. Mais l'heure n'était plus aux regrets. Il lui fallait se concentrer sur la mission, éviter d'être retrouvés trop facilement. Nathaniel fit un geste souple de sa baguette et lança un « Depisto Revelium ! » d'une voix claire. Les portes claquèrent comme sous la force d'un souffle invisible. Ce sortilège de brouillage des pistes était très utile. Il ne se contentait pas de masquer le trajet qu'ils avaient pris, mais proposait d'autres chemins à la place. Satisfait de son sort, Nathaniel tourna les talons et quitta la pièce aux douze porte, empruntant le même chemin que Miranda.

    Dé #1 – Everte Stratum.
    OUI : Le sorcier est violemment projeté en arrière et sa tête heurte une statue. Il est out pour un bon moment.
    NON : Il a quand même été projeté en arrière, mais pas avec une violence suffisante pour être réellement assommé, il est juste à terre, un peu sonné, et sa baguette et quelques mètres plus loin. Dommage !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Dim 4 Sep 2011 - 15:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Sam 3 Sep 2011 - 16:06

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noah Zahid Maxwell
Mervyn y en a marre, on veut William au pouvoir! ♫
Messages : 1196 Crédits : (c) ptikiwi
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Photographe / Photojournaliste
Faction : Ordre du Phoenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Goéland
Epouvantard : Le cadavre de Léo.
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 4 Sep 2011 - 15:07

I praise liberty
The "freedom to obey"
Is the song that's strangles me
Well, don't cross the line


21st century breakdown - Green Day



    Le sang battait à ses tempes alors que l’ascenseur commençait lentement son ascension. Cette pseudo accalmie était dans un sens, bienvenue, mais de l’autre, il aurait préféré ne pas avoir à la subir. Quand on est dans le feu de l’action, on ne réfléchit pas vraiment, ou du moins on ne pense pas aux conséquences, on agit, c’est tout. Là, il était envahi par tout un tas de pensées désagréables, à commencer par toutes les personnes qu’il aimait qui se trouvaient quelque part, là, dans la bataille. Sa main crispée sur sa baguette, il pensa soudainement à ses parents, et un étau lui enserra la poitrine. Ana. Jackson. Se trouvaient-ils ici ? Il ne le savait pas et regrettait dorénavant de ne pas les avoir contacté le matin-même pour savoir s’ils se rendraient à la conférence de Metelli. L’angoisse s’insinua dans son crâne : il espérait qu’ils ne soient pas là, et s’ils l’étaient, qu’il ne leur arrive rien. Il ne supporterait pas devoir subir la perte de ses parents, encore une fois. Il pensa également à Rosemonde. Puis à Zak. Se rassura en se disant qu’ils ne devaient pas être présents, mais en route pour Poudlard, et que là-bas, il ne devait pas y avoir de problème. Le plus important restait Léo. Tant qu’il était à ses côtés, il pouvait s’autoriser à rester calme, même si la simple pensée d’imaginer qu’il pouvait lui arriver quelque chose à tout moment le rendait malade. Mais au moins, il était avec lui : il n’avait pas à imaginer le pire. Puis il pensa à tous les autres, tout ceux que, de près ou de loin, il connaissait et appréciait ; et enfin, à tous ces membres de l’Ordre qui se battaient aujourd’hui avec courage pour défendre leur idéal et rétablir la justice. Il restait fier d’en faire parti et de lutter avec raison.

    Alors que Metelli finissait de parler, il se secoua intérieurement pour se concentrer de nouveau et hocha la tête en signe de compréhension. Tâcher de ne pas se faire tuer serait une bonne chose, en effet… Mais un plan ? Il n’avait aucune idée de ce qu’ils pouvaient décider. Il ne savait pas où ils allaient, il n’avait jamais mis les pieds au ministère, ou presque, Léo non plus d’ailleurs, et à cet instant, il s’en mordait les doigts. Ces vermines de mangemorts semblaient très bien savoir où ils allaient, eux. Evidemment. Il se renfrogna. Ils devaient sans doute s’emparer d’objets, de documents, qu’en savait-il ? D’autant plus que les autres groupes de mangemorts allaient à des étages différents, ce qui l’inquiétait sérieusement : leur organisation semblait être parfaite. Ça l’exaspérait. Néanmoins, Metelli avait raison : ils devaient comprendre ce qu’ils voulaient, ce qu’ils devaient faire avant de…. Il ne pouvait pas se résigner à envisager cette option, un frisson lui parcourut la colonne vertébrale. Tuer. Le mot était imposant, vil, menaçant. Il n’avait jamais tué personne et ne voulait pas y être contraint. Ces gens qui tuaient de sang froid étaient pour lui de vrais mystères.

    « En tout cas, je ne pense pas que ça soit une bonne idée qu’on se sépare, même si on ne sait pas où ils sont. Si on est toujours ensemble on aura plus de chance de les arrêter. »

    Il expliqua son point de vue précipitamment, l’esprit encore bouillonnant pour savoir comment agir. De l’autre côté, se séparer leur permettrait sans doute de gagner du temps, mais serait-ce utile si l’un ou deux d’entre eux se retrouvait en mauvaise posture ? Ils seraient désavantagés, alors que tous les trois ils pouvaient parer à un plus grand nombre de situations. Il termina d’exprimer son avis alors que l’ascenseur s’arrêtait.

    « 9ème étage : Département des Mystères. »


    Alors c’était ça ! Le Département des Mystères ! Cela l’inquiétait un peu, ce département était réputé pour être très important, mais surtout, on ne savait pas du tout ce qui s’y faisait, à part quelques privilégiés et bien sûr les employés du département : les langues de plomb. Il en avait entendu parler mais jamais en détail, aussi n’était-il pas vraiment rassuré. Il brandit sa baguette au cas où alors que les portes s’ouvraient, mais le grand couloir était étonnamment vide, à l’exception d’un employé du ministère, à terre, qui semblait assez mal en point. Il s’agenouilla avec rapidité au chevet de l’homme, il semblait un peu sonné mais trop amoché.

    « Nous sommes avec vous ! Où sont-ils allés ? Par là ?? » fit-il en désignant la porte au fond du couloir. C’est ce qui paraît le plus probable.
    L’homme semble hésiter une seconde, sûrement à cause du choc, mais finit par hocher la tête. Les trois membres de l’Ordre se mettent à courir et passent la fameuse porte…..

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Leo Elensar
Petit Serpent
Messages : 4454 Crédits : Avatar: lemontart, Signa: Tumblr, Lumos Maxima, Daft Punk: instant crush
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Serveur dans le Londres sorcier
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Le Renard Roux
Epouvantard : La mort de Noah
Baguette magique:
Ce message a été posté Dim 4 Sep 2011 - 21:34


    Léo jura. Son sort n’avait pas été assez puissant. Noah et Mrs Metelli se trouvaient derrière cette porte et Léo ne pouvait rien faire pour les aider. Passer la porte serait du suicide, la porte ouverte à tous les sorts de leurs ennemis venus nombreux en ce jour. Restait à …

    Pétrificus totalus !

    Léo plongea instinctivement. Le sort ne le manqua que de peu. Il jura à nouveau en apercevant Nathaniel et cette garce qui l’avait pris par surprise. Il regarda la porte avec dépit alors qu'elle se refermait. Il n’avait pas le temps et, de toute façon, deux Mangemorts contre un membre de l’Ordre, il ne fallait pas être fou. S’il ne finissait pas tué dans cet ascenseur, Zahid s'en serait chargé lui-même lorsqu'ils se retrouveraient en haut. Léo lança un regard noir à la blonde lorsque les portes se refermèrent. Merde, pourquoi avait-il fallut que Lucy Metelli les suive tous les deux ? Combattre quelqu’un d’autre aurait été sans nul doute plus facile.

    La porte s’était à peine refermée que Zahid débarqua avec Metelli. Léo lui jeta un rapide coup d’œil avant de reporter son attention sur les étages qui défilaient. L’ancien Serdaigle serra la main de son ami dans la sienne alors que la femme de l’ex candidat reprenait peu à peu ses esprits. Le numéro 9 leur apparut plus brillant que les autres. Ils s’étaient arrêtés. Qu’est-ce qui se trouvait au neuvième étage ? Léo n’en n’avait aucune idée. C’était handicapant. Très. Les deux sorciers avaient un avantage sur eux. Ils avaient su ou s’arrêter, vers quel endroit se diriger. Les membres de l’Ordre du Phoenix étaient dans le flou le plus total. Tout avait été orchestré au détail prêt. L’attaque avait été donnée à un moment précis et chacun savait où était sa place, laissant les vainqueurs des élections sous la surprise la plus totale. Ils ne fêtaient plus leur victoire, ils vivaient un coup d’état qui avait été planifié depuis il ne savait combien de temps.

    L’ascenseur mettait des plombes à venir. Léo tapait du pied, impatient. À croire qu’ils l’avaient bloqué. Non, les numéros redescendaient, trop lentement à son goût. Tout en s’engouffrant dans l’ascenseur, Léo entendit la femme soupirer. Que cherchaient-ils ? Telle était la question. Le mieux aurait été qu’elle leur dise où ils allaient. Léo n’aimait pas marcher vers l’inconnu, surtout un inconnu aussi dangereux que celui-là. Ils avaient évité un Stupéfix et l’agresseur se trouvait à terre. Cette femme l’impressionnait. Elle venait de perdre son mari mais se battait et continuerait de se battre sans relâche pour la cause qu’ils défendaient tous les deux. Tout en attendant qu’elle parle (parce qu’elle allait bien leur en dire un peu plus, n’est-ce pas ?), Léo se dit qu’il était fier de se battre à ses côtés. Ils devaient la protéger à tout prix. Après tout ils avaient peut-être à leur côté leur nouveau premier ministre.

    « Elensar, Maxwell, il nous faut un plan. Arrivés là-haut, nous allons devoir trouver le moyen de ne pas nous faire tuer et surtout de comprendre ce qu'ils tentent de faire. Nous ne devons pas les tuer, pas sans savoir quel est leur ordre de mission. Une fois que nous le saurons... Advienne que pourra. »

    Un plan ? Léo sentait un rire nerveux se pointer. Ce n’était pas le moment. Mais comprenait-elle ce qu’elle leur demandait ? Un plan ! Un plan alors qu’ils ne connaissaient pas le ministère et encore moins l’étage vers lequel les Mangemorts s’étaient dirigés. Léo se tendit à sa dernière phrase. Tuer ? Pourrait-il tuer ? Le tuer ? Tuer quelqu’un tout court ? L’idée ne lui était jamais venue à l’esprit. Il ne voulait pas ressembler à ceux et celles qui avaient tué ses parents, sa sœur. Il ne tuerait jamais de sang froid, uniquement si il n’avait pas d’autre choix. Si c’était sa vie ou celle de l’autre. Et encore fallait-il qu’il ait le cran de le faire. La voix de Zahid le sorti de ses pensées. « En tout cas, je ne pense pas que ça soit une bonne idée qu’on se sépare, même si on ne sait pas où ils sont. Si on est toujours ensemble on aura plus de chance de les arrêter. » C’était là tout le dilemme. Rester ensemble ou être séparés ?

    Ils n’avaient pas vraiment le choix. De plus, ils ne savaient toujours pas dans quel département ils se trouvaient. La voix mécanique de l’appareil lui répondit. Ils étaient arrivés. Ils étaient là. Au département des Mystères. Léo n’aimait pas ce nom. Le nom d'un lieu pouvait les aider à supposer ce qu’ils y trouveraient. Ce nom ne les aidait en rien. La porte s’ouvrit et ils sortirent prestement. Zahid demanda rapidement à un homme blessé dans quelle direction les deux Mangemorts étaient partis. Ni une ni deux, ils partirent au pas de course. Peut-être étaient-ils dans la pièce juste à côté ? En entrant dans la pièce, Léo écarquilla les yeux. C’était une plaisanterie ? N’est-ce pas ? Une douzaine de portes identiques se dressaient devant eux.

    « C’est une blague ? », ne put-il s’empêcher de lancer à haute voix avant de se rembrunir. Non, ce n’était pas une mauvaise plaisanterie. Léo sursauta lorsqu’il entendit comme un bruit de coulissement. C’étaient des surprises comme celle-là qu’il voulait éviter. Léo ferma les yeux et fixa ensuite un moment le sol pour en être sûr. Le sol ne bougeait pas mais le mur oui.

    La tête lui tournait. Différentes odeurs le menait vers des pièces diverses. Une des portes était entrouverte, des traces de pas les menaient vers une autre. « Quel enfoi… », s’arrêta Léo avant de lancer un coup d’œil à Noah qui le regardait avec inquiétude. Il se reprit et continua. « Un sort de brouillage. Tout sorcier sensé aurait effacé ses traces. Pile ou face. Soit une de ces traces nous mène à eux. Soit il faut ouvrir les autres portes. D’un côté comme de l’autre, nous devons toutes les ouvrir. » Léo regardait ses flammes bleues, ces portes identiques qui les narguaient. « Que pensez vous d'un sort de marquage? », suggéra t-il avant de s’accroupir en proie à une réflexion intense. Mais il avait beau réfléchir, il ne se souvenait pas de ce sort.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 5 Sep 2011 - 16:14

Lucy Metelli avait envie de hurler : elle voulait leur crier de se bouger un peu, de se mettre enfin dans le bain mais elle se retenait car elle sentait bien qu'ils étaient impliqués. Elle savait que c'était encore le contre-coup de la mort de son mari qui la mettait dans un tel état. Elle avait envie de découper en lamelles les auteurs de cette horreur alors qu'elle n'avait jamais été d'une nature violente. Les entendre établir des plans de recherches des "méchants du jour" lui donnait envie de les secouer et de les inviter à foncer dans le tas pour réduire les ordures de Kark à néant mais elle se modérait... Autant qu'elle le pouvait.

« Oui, faisons ça. » dit-elle avant de lancer ce fameux sort de marquage qui eut l'air de fonctionner malgré son état d'esprit complètement chamboulé et nerveux. « Il va falloir rester sur nos gardes : le département des mystères restent le plus surprenant, tellement surprenant qu'il en est dangereux... »

Ils s’engouffrèrent dans la pièce qui semblait être celle à visiter mais ne trouvèrent personne. Sans parler, Lucy leur indiqua de la suivre dans le plus grand silence. Sa main était crispée sur sa baguette : elle n'aimait pas ne pas savoir où elle mettait les pieds et c'était là la toute première fois qu'elle découvrait réellement ce département. Ils avaient un énorme handicap par rapport aux autres : ils ne savaient pas ce qu'ils devaient chercher. Elle agita sa baguette dans prononcer la formule de l'"Hominum Revelio". Il fallait une piste....


Oui : Les mangemorts sont tout près.
Non : La salle n'était en fait pas la bonne et il y en a une troisième.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 5 Sep 2011 - 16:14

Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 5 Sep 2011 - 23:47


Miranda Carrow

Nathaniel neutralisa le sorcier qui les attaquait. Il aida ensuite Miranda à se relever, pour ensuite foncer vers la porte en face d’eux, qui donnait sur les 12 fameuses portes identiques. Quelqu'un qui ne travaille pas en ces lieux est complètement perdu, mais pas Miranda ! Chaque Langue de plomb à son propre truc pour se rappeler de quelle porte mène où. Celui de Miranda ? C'est un secret. Il n'y a pas de méthode propre. C'est donc avec beaucoup de facilité que Miranda prit la porte de la salle du Temps. C'est elle qui mène directement au bureau, et en plus c'est dans cette salle que Miranda travaillait, elle était donc chez elle. Elle attendit que Nathaniel jette un sort pour brouiller les pistes, et les deux mangemorts foncèrent dans la salle.

La salle était très éclairée, voire éclatante, un peu comme un diamant. Des millions d'horloge et de montre étaient accrochés au mur, d'autres étaient sur des étagères et de petites tables. Malgré la tranquillité que dégageait cet endroit, il y avait un bruit incessant. Les cliquetis des montres et horloges accrochés partout étaient plus que présents. Sur un des murs, on pouvait apercevoir une armoire scellée, contenant quelques Renverseurs de temps, ceux qui avaient survécu au temps, et d'autres plus récents. Dans le fond complètement, il y avait une assez grosse cloche de verre. C'est de cette dernière que la lumière émanait. À l'intérieur, un petit colibri sortait de sa coquille, pour grandir et vieillir, et ensuite rajeunir et retourner dans sa coquille. Roulement sans fin qu'avait comme vie ce petit oiseau. Dans l'espace, il y avait de nombreux bureaux pour que les gens puissent y faire leur travail minutieux. L'espace état donc très restreint pour les déplacements du genre « projeter par un sort contre le mur »...

Miranda se retourna et dit à Nathaniel :


— Si jamais on devait être séparés, les bureaux sont juste là. Toutes ces portes donnent sur un bureau individuel.

En disant cela, elle pointait chacune des portes. Cela serait surprenant que les deux compagnons se retrouvent séparés, mais comme dit le proverbe : vaut mieux prévenir que guérir. Au son de sa voix, une sorcière dans le fond de la salle leva sa tête et les regarda. Une collègue de Miranda, elle n'avait pas particulièrement envie de lui faire du mal. Elle s'apprêtait à lancer un « Petrificus Totalus » à la femme qu'elle entendit la porte craquer en arrière d'elle. Elle se retourna pour voir les membres de l'ordre encore à leurs trousses.

— Merde, ils ont passé ton sort !

Tout en s'adressant à Nathaniel, Miranda se baissa derrière l'un des multiples bureaux dans la salle, question de se protéger. Elle réfléchit rapidement à un sort qui pourrait assurément arrêter un des deux mecs en compagnie de Metteli.

— Grupposis Vespa !

Spoiler:
 

Pour ensuite brouiller encore plus les deux, et pour se protéger, Miranda se jeta sur elle-même un sort de protection :

— Désillusion !

Spoiler:
 

Elle devint transparente. Un genre de masse en trois dimensions que l'on peut voir à travers. Elle espérait que Nathaniel ait la même idée qu'elle, ainsi ils pourraient être beaucoup plus durs à attaquer. Elle revenait plus en forme la Miranda, surtout à comparer des deux sorts qu'elle avait lancés un peu plus tôt...


Dernière édition par Miranda Carrow le Mar 6 Sep 2011 - 0:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Lun 5 Sep 2011 - 23:47

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Leo Elensar
Petit Serpent
Messages : 4454 Crédits : Avatar: lemontart, Signa: Tumblr, Lumos Maxima, Daft Punk: instant crush
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Serveur dans le Londres sorcier
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Le Renard Roux
Epouvantard : La mort de Noah
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 6 Sep 2011 - 10:52

    Fort heureusement, ils ne mirent pas longtemps à trouver la bonne pièce. Ouvrir les douzaines de portes n’aurait fait que d’agrandir la tension qui était déjà plus que palpable. Ils étaient à la traîne et l’ennemi avait de l’avance et un avantage considérable que Metelli confirma.

    « Il va falloir rester sur nos gardes : le département des mystères reste le plus surprenant, tellement surprenant qu'il en est dangereux... »

    Lui qui espérait qu’elle en sache un peu plus sur ce département. Apparemment non. D’un pas pressé, ils se rendirent dans la pièce où ils semblaient se trouver. Léo fit à peine attention au décor de la pièce dans laquelle ils étaient rentrés. Il avait juste trouvé dérangeant ces dizaines et dizaines d’horloges qui ornaient les murs. Qui a les nerfs assez solides pour travailler dans ce département ? La première chose qu’il vit fut la blonde pointer sa baguette sur eux. L’irlandais serra sa baguette entre ses mains, déterminé. Cibles faciles, ils les attendaient au tournant. Le sort allait les toucher quoiqu’ils fassent. Arriver dans cette salle à découvert avait été la pire de leurs idées. Metelli voulait foncer dans le tas et voilà ce qu’ils récoltaient, une attaque dès leur arrivée. Léo jeta un rapide coup d'oeil à Noah pour voir si il allait bien, s'il n'était pas trop blessé. Son bras semblait touché... mais pas le bon. Reportant son attention sur les Mangemorts, Léo tenta tout d'abord de les protéger tous les trois.

    « Protego Totalum ! », lança t-il tant qu'ils étaient ensemble. Avec un peu de chance, le sort fonctionnerait. Du moins il l’espérait alors qu’ils se séparèrent en vitesse. En se séparant, ils avaient plus de chance de les atteindre, de les surprendre. Merde, ou était-elle cette garce qui avait tenté de le stupéfixier dans l’ascenseur ? Volatilisée.

    Spoiler:
     

    La blonde ! Il devait deviner ou elle était. Le sort de désillusion ne fonctionnerait pas éternellement mais ne pas savoir ou elle était, était stressant, encore plus que de se trouver à combattre contre l’infirmier.

    « Aqua Fortatus ! » Si elle ne s’était pas déjà déplacée, avec beaucoup de chance, elle aurait droit à une bonne douche bien glacée. De ce fait, ils verraient ses traces sur le sol. Dans le cas contraire, ils risquaient de se retrouver les jambes dans l’eau. Léo avait déjà utilisé ce sort, quand il avait foutu le feu dans sa cuisine en cramant un dîner. Il l’avait éteint et l’inondation ne fut pas si terrible. Cinq centimètre d'eau, dans la cuisine seulement. Elaiwe Elensar lui avait appris le sort confectionné par sa mère lorsqu’il était en cinquième année. Les étudiants l’apprenaient en septième mais vu la situation illégale de son protégé, sa tutrice avait jugé bon de le lui apprendre plus tôt. L'ancien Serdaigle espéra s'en tirer sans inonder pour autant la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Les dégâts matériels seraient affolant mais du moins, songea t-il avec un sourire, le bruit incessant des horloges stopperait. Cela ne serait pas plus mal.

    Spoiler:
     

    Sans se préoccuper de savoir si le sort avait fonctionné comme il le souhaitait, Léo enchaîna. La Mangemort n’avait pas forcément eu le temps de se déplacer bien loin. Si ces calculs étaient bons, la blonde devait se trouver à cet endroit précis.

    « Everte Statum !! »

    Spoiler:
     


Dernière édition par Léo Elensar le Mar 6 Sep 2011 - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 6 Sep 2011 - 10:52

Le membre 'Léo Elensar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :


--------------------------------

#3 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nathaniel Hansen
Poney rose officiel
Messages : 2861 Crédits : Myself - TUMBLR.
Age du personnage : 27 ans - né le 4 Janvier 1995.
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Aide-soignant au black à l'hôpital de Melbourn (au sud de Cambridge)
Faction : Ombre de la Rose Noire infiltré chez les Phénix.
Maison : Serpentard.


Rapeltout
Patronus : Un labrador brun.
Epouvantard : Etre responsable de la mort des gens qu'il aime. Concrètement : voir un couteau planté dans l'abdomen de sa fiancée et se retrouver avec son sang sur les mains.
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 6 Sep 2011 - 12:41

My goldfish died today, my goldfish died today
MISTER K...


HEADS WILL ROLL.
Event. Tour numéro cinq.

L'infirmier jura. Merde, ils étaient déjà là. Il savait que son sort avait marché, c'était donc qu'ils avaient une chance pas croyable. Il ne manquait plus que ça. Miranda était celle qui était le plus proche de la porte, et il se tenait derrière elle alors qu'elle attendait de pied ferme les trois membres de l'Ordre. Le silence s'était fait, l'employée du Ministère ne bougeait pas. Il pouvait la voir du coin de l'oeil, mais il n'y portait pas une grande attention. Elle était la seule à s'être aperçue de leur présence pour le moment, et serait facile à maîtriser une fois les phénix arrêtés. Car il fallait les arrêter avant tout. Il n'étaient que des gêneurs...
La fin de l'attente ne tarda pas. Les trois sorciers qui les entravaient dans l'accomplissement de leur mission arrivèrent dans la salle du temps, juste à côté des bureaux. Nathaniel les regarda d'un œil froid, baguette à la main, prêt à intervenir si jamais le sort que Miranda s’apprêtait à lancer n'avait aucun effet. Un sentiment de colère insidieux s'était glissé en lui depuis qu'il s'était rendu compte qu'ils ne les lâcheraient pas. Ce serait tellement plus simple, plus sécurisant pour eux s'ils restaient bien sagement dans l'Atrium, à se cacher ou il ne savait quoi encore. Nathaniel se pinça les lèvres en les observant. Il se retenait de lever les yeux au ciel : rester concentré. Même s'il pensait que les Phénix n'était qu'une bande de fous suicidaires. Venir ici alors qu'ils ne savaient ce que les Mangemorts avaient en tête... C'était stupide de leur part. Son regard croisa celui de la sang-de-bourbe Metelli, et ce fond de colère qu'il ressentait depuis quelques instants l'envahit tout entier. Elle. Tout ce qui arrivait était à cause d'elle et de son mari. Ce dernier en avait payé le prix, mais pas elle encore. Et pendant qu'il la regardait, il avait senti sa rage. Cette soif de vengeance était tellement évidente dans son regard. Elle prenait toute la place, se trahissait sur les traits de son visage, se devinait à sa bouche pincée. La Metelli était une vicieuse. Sous couvert de l'Ordre, au nom de la justice et de l'égalité, elle n'avait qu'un seul but, en ce moment. Se venger. Nathaniel trouva cela tellement puéril, d'un égocentrisme pur et simple. Elle se servait de Léo et de l'autre brun. Pauvres diables qu'ils étaient, ils croyaient dur comme fer à un idéal auquel même leur leader ne semblait pas se rattacher. Pauvres fous...

Miranda les accueillit comme elle savait si bien le faire avec un sort à couleur orange que Nathaniel n'avait pas vu depuis longtemps. D'après sa position, elle visait Léo. Nathaniel le regarda au moment ou le sort fonçait sur l'autre phénix. Il paraissait paniqué, comme s'il avait peur que le brun ne soit frappé de plein fouet par le sort. De cela, une conclusion : ils étaient proches. Et si Nathaniel arrivait à atteindre ce brun, alors Léo serait déstabilisé, ce qui ne laisserait que Metelli... Qui était beaucoup plus fragile toute seule. Le sort à peine lancé, l'infirmier s'écarta de la jeune femme. Elle qui parlait de séparation quelques instants auparavant.. Heureusement qu'elle lui avait indiqué ou étaient les bureaux. Nathaniel se dirigea dans leur direction un moment, puis bifurqua entre les étagères sur lesquelles reposaient un nombre impressionnant d'horloges de toutes tailles et formes. Il lui fallait stopper le brun et Metelli. De là ou il était, il ne voyait pas ce qui se passait, mais savait que Miranda avait utilisé un sort de Désillusion. Il s'arrêta un moment, écouta ce qu'il se passait. Ce n'était pas une chose aisée, le bruit des aiguilles était incessant. Malgré tout, l'infirmier reconnu la voix de Léo jeter un Protego Totallum pour lui et ses comparses. Merde... Ça les rendaient plus difficiles à attaquer. Il devait attaquer lui-aussi. Ses souliers n'étaient pas des plus discrets, mais le bruit ambiant faisait qu'il passait inaperçu, et tant mieux. Nathaniel longea l'étagère derrière laquelle il s'était caché, et jeta un coup d'oeil vers l'entrée. Léo était à l'écart, tentait de s'occuper de Miranda, mais le petit brun était resté près de Metelli. Nathaniel sourit : ça lui facilitait la tâche. Il avisa une table non loin de lui. Pointant sa baguette sur elle, il murmura un « Waddiwasi ». Un Protego les protégeait durablement des sortilèges, mais pas des objets.

Une fois cela fait, l'infirmier tenta de repérer Miranda. Il repéra une flaque d'eau vers la droite, au niveau de la seconde allée d'étagères. Bon sang, mais qu'est-ce qui était passé dans la tête de son ancien patient? Ça n'avait aucun sens.. Nathaniel jugea le sol, et aperçut les traces de pas qui s'en dégageaient. Ah. Il n'était pas stupide, en fait, le petit Léo. Il se mordit la lèvre. Tout ça n'était pas une bonne chose pour eux, pas du tout. Et cela l'ennuyait. L'ancien Serpentard tenta de se calmer : l'énervement ne rimait à rien, et ne permettrait que de foirer tout ce qu'ils avaient entrepris. Néanmoins, les phénix commençaient à l'agacer profondément. Et il ne savait pas ce que Léo faisait ici. Il n'était pas capable de faire du mal à une mouche, alors que faisait-il dans un endroit pareil ? Profitant d'un moment ou le jeune irlandais lui tournait le dos, il changea d'allée, se rapprochant d'eux. Les traces de Miranda passaient devant lui. Elle aussi avait eu le réflexe de se cacher entre les étagères, malgré son sort de dissimulation. Nathaniel, lui, n'avait même pas tenté de le faire : il se savait nul à ce genre de sort, et il était inutile de perdre du temps à lancer un sort qui ne marchait que deux fois sur dix. Il ne savait pas ou elle était, mais espérait qu'elle avait eu le réflexe de se lancer un sort de séchage.

De là ou il était, il ne pouvait que deviner ou étaient les autres. Mais une chose était certaine : la mission était compromise, et il détestait cela. Outre un profond agacement, il ressentait également de la haine envers les Phénix qui ne pouvaient s'empêcher d'être stupides, que ce soit dans leurs idéaux ou dans leurs actions. N'importe qui de sensé ne serait pas parti à leur poursuite. Mais Metelli... Elle était la femme la plus téméraire et la plus inconsciente qu'il n'avait pas rencontrée depuis longtemps – si l'on exceptait les midinettes de Poudlard.

    Dé #1 – Waddiwasi.
    OUI : La table lévite sans aucun problème et touche Noah et Metelli qui se trouvait juste à côté, les projetant tous les deux contre la porte d'entrée. Ils ont mal, très mal. Et ce n'est pas Nathy qui va leur venir en aide...
    NON : Metelli se projette sur le côté, parce que le sort est moins bien lancé, ce qui fait que la 'vitesse d'une balle de fusil' se réduit à 'assez grande vitesse' à cause de la taille de la table. Noah fini quand même sous la table avec un beau bobo à la jambe, mais il n'est pas totalement KO. Try again, Nathy !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


'coz a heart that hurts
is a heart that works.
So I haven't given up , but all my choices, my good luck appeared to go and get me stuck in an open prison. Now I am trying to break free, be in a state of empathy, find the true and inner me ; eradicate the schism. No one can take it away from me, and no one can tear it apart.


      .                     [color=#8c6fb3]





.


Dernière édition par Nathaniel Hansen le Mar 6 Sep 2011 - 12:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 6 Sep 2011 - 12:41

Le membre 'Nathaniel Hansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noah Zahid Maxwell
Mervyn y en a marre, on veut William au pouvoir! ♫
Messages : 1196 Crédits : (c) ptikiwi
Age du personnage : 23 ans
Ascendance : Sorcier basique
Emploi/Etude : Photographe / Photojournaliste
Faction : Ordre du Phoenix
Maison : Poufsouffle


Rapeltout
Patronus : Goéland
Epouvantard : Le cadavre de Léo.
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 6 Sep 2011 - 22:55

Don't test me
Second guess me
Protest me
You will disappear


EAST JESUS NOWHERE - GREEN DAY


    A peine Lucy Metelli eut lancé le sort Hominum Revelio que déjà un éclair orange fusait dans leur direction, ne leur laissant aucune marge de manœuvre : Il sentit une vive douleur lui traverser le bras gauche en entendant vaguement l’auteur du sort se protéger avec un sort de désillusion. La blonde n’avait pas réussi parfaitement son sort mais il avait quand même l’impression que des dizaines de guêpes venaient de le piquer au même moment. Il ramena son bras vers lui dans un réflexe en jurant intérieurement, et y lança un coup d’œil. Déjà, de nombreuses rougeurs apparaissaient, et, il le savait, la sensation de forte démangeaison n’allait pas tarder à faire des siennes. Il releva la tête, pour remarquer que l’autre mangemort s’était éclipsé entre les dizaines d’étagères que comportait la pièce. Ça l’agaça. Ça l’agaçait aussi de s’être laissé avoir par cette fille. Ça l’agaçait d’être complètement à côté de la plaque sans savoir ce que recherchait ces deux mangemorts. Ça l’agaçait surtout de ne pas savoir ce que lui cachait Léo. Il y avait à peine cinq minutes, alors qu’ils se trouvaient dans la salle étrange avec les douze portes similaires, son ami avait eu un comportement étrange, il ne savait pas exactement en quoi mais en tout cas il l’avait remarqué. Il ne s’appelait pas Zahid pour rien : Léo, il le connaissait par cœur. Après l’échec de ce coup d’état, parce qu’ils n’avaient pas d’autre choix que celui d’arrêter ces crapules de mangemorts, il comptait bien avoir une sérieuse conversation avec lui.

    « Placandum Prurigine » lança-t-il avec détermination sur son bras en espérant que ça marche alors que Léo leur lançait à eux trois un sortilège de protection. Il avait l’habitude d’utiliser ce sort pour ses piqûres de moustiques, et ça marchait du tonnerre. Mais contre une dizaine de piqûres de guêpes… Il n’était pas certain que ça lui soit d’un grand secours. Enfin, il pouvait toujours essayer. On ne sait jamais.

    Léo en la bonne idée de lancer un sort d’eau contre la blonde, assez difficile à maitriser. Lui-même avait encore du mal à le lancer correctement, heureusement il savait Léo maitre dans cet art –en même temps, le sort avait été inventé par sa mère. Et il allait bien être utile contre la mangemorte qui s’était lancé un sort de désillusion. En effet, bien qu’elle ne soit pas totalement invisible, se concentrer pour cerner les contours de son corps leur ferait perdre du temps, ainsi se repérer grâce à la trace de ses pas et au bruit de ses chaussures qui grinçaient à cause de l’eau les aiderait considérablement.

    Pendant ce temps là, toujours aux côtés de Metelli, il parcourait d’un œil alerte la grande salle, tentant de retrouver l’autre mangemort qui s’était planqué dans les étagères, sans y parvenir. Il se renfrogna. Il n’aimait pas ça. L’impression de se sentir épié sans savoir où. Cette impression d’être à découvert sans pouvoir faire quoique ce soit. Il savait que Léo leur avait lancé un Protego, mais il n’était pas certain qu’il ait marché. Et ce n’était de toute façon pas une raison pour baisser sa garde.

    Surtout, il ne fallait pas que Metelli soit touchée. C’était primordial. Ils avaient eu son mari, ils ne l’auraient pas elle. C’était hors de question. En repensant au fait que leur bien-aimé et courageux candidat –élu par la majorité – avait été assassiné par ces êtres vils, une bouffée de colère l’envahit. Lançant un coup d’œil en direction de Léo et un peu au-devant lui, il aperçut la flaque d’eau qui s’était formée à un endroit précis, et il sut que la blonde se trouvait à cet endroit : Il brandit sa baguette pour lui lancer un sort, mais à peine ses lèvres s’entrouvrirent…. qu’il se senti projeté à terre, emporté par il ne savait quel objet imposant.

    Il sentit une violente douleur, lancinante, traverser sa jambe, et grimaça. C’était pas vraiment ce qu’on pouvait qualifier d’agréable. Il mit quelques secondes à reprendre ses esprits et réaliser ce qu’il venait de se passer. Fébrile, il chercha du regard sa baguette qu’il avait laissé échapper, par chance elle tout près, il s’en empara avec rapidité. Lançant un coup d’œil à sa droite, il remarqua que Metelli avait évité le choc et était en train de se relever avec facilité. Bon, c’était déjà ça. Valait mieux que ça soit lui qu’elle.
    Mais sa jambe lui faisait un mal de chien. Osant y lancer un coup d’œil, il grimaça de nouveau. C’était pas beau à voir. Pas du tout Et ça pissait le sang.

    « Génial. Bordel de goule en slip de bain ! » jura-t-il, plus qu’irrité, sa voix trahissant sa douleur.

    Serrant les dents, il poussa sur ses bras avec force pour dégager sa jambe de la table, qu’il laissa retomber sur le côté. L’urgence le rendait fébrile, il détestait cette sensation de faiblesse.

    Fort heureusement, ses bras avaient eu le réflexe de se placer devant son visage, lui évitant de se recevoir la table – oui, parce que c’était une table maintenant qu’il y regardait de plus près – sur la tête. Ainsi, il ne récoltait que quelques égratignures sur les mains et évitait une commotion. C’était ce qu’il y avait de pire sans doute pour manquer de discernement, avoir des vertiges ou même faire un malaise.

    Assis, il se pencha en avant et inspecta de plus près sa blessure. Il n’était pas un expert, mais ça n’avait pas l’air d’être une blessure très très sympathique. Pointant sa baguette par-dessus, il articula distinctement, doutant franchement de la réussite de ce sort qu’il n’avait jamais lancé et qu’il savait très difficile à réussir, d’autant plus qu’il n’était pas vraiment en état :

    « Vulnera Samento… Vulnera Samento »

    Enragé, voyant l’inefficacité du sort, la douleur irradiant ses muscles, le tiktak des milliers d’horloges de montres et de pendules commençant sérieusement lui taper sur le système, une idée lui traversa l’esprit. Malgré son état, mais une colère sourde coulant dans ses veine, il brandit sa baguette en direction des étagères et cria :

    « BOMBARDA MAXIMA ! »

    Sans regarder les effets de son sort – qu’il savait certainement pas vraiment réussi, pressé par l’urgence, il arracha un pan de sa chemise en dessous de sa robe de sorcier et entreprit de se faire un garrot sommaire pour stopper l’écoulement du sang, ou du moins, le ralentir. Tout ce qu’il espérait, c’est que la blessure soit moins grave qu’elle en avait l’air.

    Il se releva difficilement le plus vite possible, grimaçant de douleur. Il allait avoir du mal à marcher.


Dé 1 :

OUI : Le sort fonctionne un peu, Noah sera un peu moins démangé après coup.
Non : Le sort ne fonctionne pas.

Dé 2 :

OUI : Le sort fonctionne très peu, Noah est fatigué : la douleur diminue très légèrement.
NON : Ca sert à rien ce que tu essaies de faire Noah…

Dé 3 :

OUI : Du à l'état de Noah, le sort n'explose pas toutes les étagères comme prévu, mais une partie s'affaisse, détruisant la cachette de Nathaniel qui est maintenant à découvert.
NON : Du à l'état de Noah, le sort ne fonctionne pas vraiment, et au lieu d'exploser les étagères et de les faire tomber les unes sur les autres, elles tremblent, et Nathaniel se prend une horloge dans la tronche.


Dernière édition par Noah Zahid Maxwell le Mar 6 Sep 2011 - 23:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mar 6 Sep 2011 - 22:55

Le membre 'Noah Zahid Maxwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :


--------------------------------

#3 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 7 Sep 2011 - 23:03

Ils étaient bel et bien là. Cramponnée à sa baguette Lucy sentait prête à faire un carnage. A mesure que l’instant fatidique de la vraie confrontation approchait, la Metelli sentait de plus en plus vif ses élans de haines implorer la vengeance. Son palet était sec, sa marche assurée, elle avait soif, soif de bataille, envie de noyer sa peine dans le sang de ses ennemis. Ce n’était pas deux ombres anonymes auxquels elle se trouvait confrontée, mais l’incarnation des assassins de son mari. Aujourd’hui elle frapperait par procuration Wilhelmina et Mervyn Kark.

Mais ce n’était pas aussi aisé, et la haine ne suffit pas à faire de vous un John Rambo. Tout s’enchaina rapidement, elle vit une vague d’eau, Maxwell se faire blesser, puis une table foncer vers elle, instinctivement usant des réflexes que la journaliste ne se connaissait pas, elle plongea sur le côté et l’esquiver. Le court instant au sol fut ponctué de jurons, puis se ressaisissant elle se releva aussi souplement qu’elle le pouvait. Le jeune Maxwell venait de lancer un Bombarda Maxima sur des étagères, révélant au grand jour la cachette d’un des ombres, d’un des déchets de l’humanité. Levant sa baguette, elle profita de l’effet de surprise pour s’attaquer à lui. « Incarcerem »

Des chaines ligotèrent le sorcier l’empêchant de bouger. Elle aurait dû lancer un avada kedevra, elle en avait envie, et elle savait qu’elle le pouvait. Elle le souhaitait si fort, impossible de rencontrer un échec, impossible. Mais surtout elle avait besoin de savoir, la journaliste avait besoin de comprendre, et finalement se souciait peu de l’autre sorcière caméléon, elle se contenta de demander avec tout le fiel qui brûlait en elle « Pourquoi ? » Lucy marqua une pause, réalisant que sa question était stupide, imprécise, lui demander pourquoi ce coup d’état, c’était s’armer de la naïveté d’une gamine qui demande pour les méchants ne sont pas gentils. « Pourquoi le département des mystères ? » Silence. Levant sa baguette, à bout de nerf elle poursuivit « Pourquoi ? JE TE PARLE ! POURQUOI ? ENDOLORIS ! Je veux savoir POURQUOI ? » Elle venait de craquer, de lancer un sort impardonnable, William serait déçue, sans doute qu’elle aussi finirait par regretter ce geste, mais les remords ne reviendraient plus tard, tout ce qu’elle souhaitait c’était faire endurer à cet homme au moins un centième de la douleur qu’elle éprouvait depuis qu’on lui avait arraché Ernest. La morale, les beaux principes n’avaient pas leurs places dans son âme en peine.

Le Incarcerem est-il vraiment efficace ?
Oui : Nathaniel est fermement maintenu grâce aux chaines pour au moins un tour.
Non : A mesure que Lucy parle et fait son interrogatoire, elles se dissipent.

Le doloris bien que puissant, est-il suffisant pour délier un peu la langue de Nath ? [Cette condition s’annule si Miranda le libère avant qu’il puisse parler.]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Mer 7 Sep 2011 - 23:03

Le membre 'Filet du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Miranda Carrow
Louve cumularde
Messages : 1383 Crédits : moi :3
Age du personnage : 20 ans
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Chômage, pour le moment.
Faction : Ombre de la Rose Noire
Maison : Serpentard


Rapeltout
Patronus : Un paon
Epouvantard : La pleine lune...
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 9 Sep 2011 - 2:58


Miranda Carrow


Miranda ne comprit pas tout de suite ce qui se passa, mais reçut un lac sur la tête. Miranda DÉTESTE L'EAU. C'est froid et mouillé. C'était le pire truc pour la mettre en rogne, et là elle était bien en furie. Elle ne comprenait pas le but de la manoeuvre, jusqu'à ce qu'elle voit les gouttes qu'elle laissait derrière elle. Miranda se déplaça rapidement vers un autre bureau pour se cacher, et elle fit bien : le jeune homme à qui elle avait lancé un Petrificus Totalus plutôt lançait un sort de contre-attaque. Elle se dépêcha de retirer ses souliers et son chandail qui dégoûtait vraiment. Pieds nus et en soutien-gorge dans le Ministère, Miranda n'aurait jamais cru cela possible. Lorsqu'elle lança son chandail au bout de ses bras, il reprit ses couleurs, ainsi que ses souliers. Elle resterait beaucoup plus subtile ainsi. Elle préférait rester discrète qu'habillée... vu les circonstances. Mais il faisait très froid ainsi ! Elle tremblait.

Elle se retourna et vit Nathaniel se cacher, mais recevoir un incarcerem de la vieille folle. Le problème, c'est que le sort réussit parfaitement, et que là, elle lui jetait un endoloris. Les cris de douleurs de Nathaniel étaient bien plus forts que le cliquetis des horloges de la pièce. Metteli le questionnait, il ne fallait pas qu'il parle. Miranda se leva, toujours transparente, et lança un sort dans le but de désarmer la femme en colère.


— EXPÉLIAMUS !

Spoiler:
 

À cause du tremblement occasionné par le froid, le sort de Miranda rata sa cible. La vie n'était pas avec eux aujourd'hui, mais vraiment pas. Miranda, toujours en colère, se mie à courir en direction de Metteli pour lui sauter dessus et lui faire regretter d'être venu au monde. ON oublie trop souvent que l'on possède des poings, et des fois, c'est tout aussi efficace. Elle se prit tout un élan, et au moment où elle allait sauter avec toute la grâce qu'elle possédait (ou pas), elle mie le pied dans la flaque d'eau que le gars de l'Ordre lui avait jeté en pleine figure. Elle glissa par en avant, et tomba la tête en premier dans les jambes de Metteli. Cette dernière tomba par en arrière elle aussi, mais directement sur la tête de Miranda. La jeune blonde entendit sa mâchoire craquée sous le poids de Metteli, et elle plissa les yeux de douleurs. Toutefois, elle put la pousser sur le côté pour se dégager. Miranda se lança à nouveau sur la femme (ou plutôt, se coucha, étant déjà par terre) et la gifla. Elle tenta de prendre ses poignets pour essayer de la contrôler, mais elle était en furie elle aussi. Un corps à corps intense était entrepris du bord des deux seules femmes de l'aventure.

Spoiler:
 


Dernière édition par Miranda Carrow le Ven 9 Sep 2011 - 3:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 9 Sep 2011 - 2:58

Le membre 'Miranda Carrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :


--------------------------------

#2 'Dé' :


--------------------------------

#3 'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Leo Elensar
Petit Serpent
Messages : 4454 Crédits : Avatar: lemontart, Signa: Tumblr, Lumos Maxima, Daft Punk: instant crush
Age du personnage : 25
Ascendance : Sang-mêlé
Emploi/Etude : Serveur dans le Londres sorcier
Faction : Ordre du Phénix
Maison : Serdaigle


Rapeltout
Patronus : Le Renard Roux
Epouvantard : La mort de Noah
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 9 Sep 2011 - 10:34

    Léo grimaça. Ses calculs avaient été faux, totalement faux. La blonde n’avait pas été touchée mais l’homme d’âge moyen qui se trouvait un peu plus à droite, oui. Tout en envoyant des excuses par pensées à la femme bien sonné, Léo se soulagea en se disant qu’un Everte Statum était mieux que le sort de la mort ou tout autre sort que lui réservaient les deux Mangemorts ici présents.

    Paniqué, il n’eut pas le temps de débattre des heures sur son niveau de culpabilité lorsqu’une table fonça droit sur Noah et Metelli. Le temps qu’il réfléchisse au sort de ralentissement, la table avait déjà atteint sa cible. Metelli avait plongé pour l’esquiver mais Zahid n’avait pas eu le temps. Il ne fallait pas qu’il perde son sang froid. Il se devait de ne pas être désorienté pour ne pas être une cible facile pour les deux jeunes gens qui lui faisaient face. Cependant, il ne put s’empêcher de lancer un coup d’œil à Noah qui gisait sur le sol. Il n’eut pas besoin de regarder sa jambe avec attention pour voir que la blessure était vilaine. Le sang qui commençait à tomber sur le sol était la plus stressante des preuves.

    Léo jeta un regard circulaire tandis que Noah jurait. S’il avait la force de jurer c’était qu’il n’était pas mal au point de s’évanouir, d’être la cible de tous les sorts. Les traces de pas s’arrêtaient jusque derrière le bureau. Cependant il ne voyait pas Hansen et son estomac se tordit lorsqu’il comprit que c’était surement lui l’auteur de cette blessure. La fille était tête brulée, pas une seule fois elle n’avait lancé le un sort avec calme. L’infirmier par contre, pouvait être d’un calme affolant dans les pires situations.

    « BOMBARDA MAXIMA ! »

    Le sort ne fonctionna pas totalement. Normalement, il aurait dû exploser toutes les armoires qui se trouvaient à sa droite. Certaines seulement se brisèrent laissant place au visage froid de Nathaniel. Le corps de Léo se tendit. Il avait envie de lui lancer le même sort d’eau qu’à la blonde. Mais en plus, de lui envoyer ses oiseaux électriques en pleine gueule. Il ne savait pas combien de temps durerait l’électrocution mais elle lui laisserait le temps de comprendre son erreur.

    Sa baguette pointée, sur l'ancien Serpentard, Metelli le devança. Des chaînes, plus ou moins solides, s’enroulèrent autour de l’infirmier, faisant de lui une cible facile. Tentant d’ignorer les cris de Metelli, Léo tenta de distinguer les traits de la jeune femme qui accompagnait Hansen depuis le début des … festivités. Un chandail le laissa stupéfait. Quelle drôle de façon de se cacher, en effet. Léo se positionna devant la table pour lui lancer un sort mais un Doloris le dérouta. Metelli devenait hystérique. Elle ne se contrôlait plus. La mort de son mari avait eu raison d’elle et c’était Nathaniel qui en récoltait les frais. En agissant ainsi, elle ressemblait aux Mangemorts et Léo doutait que c’était là son intention. Mais la mort de son mari l’affectait bien plus qu’elle ne le laissait paraitre. Léo se tendit lorsqu’il entendit les cris de douleur de l’infirmier. Un moment, se fut comme s’il était paralysé, incapable de bouger. L’ancien Serpentard se retenait, il le sentait. Un Doloris était un sort peu supportable et Léo savait que Nathaniel Hansen tentait d’agir comme un sang pur même s’il n’en n’était pas réellement un. Et les sang-purs avaient un contrôle sur eux même quelque soit la situation. Se reprenant, il tenta mais trop tard de distinguer la jeune femme qui avait profité de l’attention de tous sur Metelli et Hansen pour foncer pour la femme de l’ex-candidat, l’empêchant ainsi de poursuivre le sort impardonnable sur l’infirmier de Poudlard.

    L’ancien Serdaigle croisa une fraction de seconde le regard de Nathaniel avant de se concentrer sur les deux femmes et spécialement sur la blonde. Il n’avait pas à s’inquiéter pour Nathaniel. Il s’y attendait qu’il fasse partie de l’Ombre mais cela lui faisait mal quand même. Patiemment, il attendit que la blonde ait à nouveau le dessus sur Lucy Metelli. Ainsi, cela serait plus aisé de ne la toucher qu’elle et non Metelli.

    « Everte Statum ! »

    Spoiler:
     


Dernière édition par Léo Elensar le Ven 9 Sep 2011 - 11:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Filet du Diable
The Big Boss
Messages : 7384 Crédits : © FDD


Rapeltout
Patronus :
Epouvantard :
Baguette magique:
Ce message a été posté Ven 9 Sep 2011 - 10:34

Le membre 'Léo Elensar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Ce message a été posté

Revenir en haut Aller en bas

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

ϟ HEADS WILL ROLL ϟ GROUPE IV ϟ Event final
PORTOLOINFilet du Diable : Il vous tend un piège :: Londres :: Batiments officiels magiques :: Ministère de la Magie